Vous êtes sur la page 1sur 24

Cahiers de linguistique - Asie

orientale

Lexique Thavung-Français
Michel Ferlus

Citer ce document / Cite this document :

Ferlus Michel. Lexique Thavung-Français. In: Cahiers de linguistique - Asie orientale, vol. 5, 1979. pp. 71-94;

doi : https://doi.org/10.3406/clao.1979.1057

https://www.persee.fr/doc/clao_0153-3320_1979_num_5_1_1057

Fichier pdf généré le 18/05/2018


michel ferlus

LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS

I GENERALITES
Cette étude sur le thavung est le résultat d'une enquête menée en deux
fois, 1965 puis 1970, à Khammouan au Laos. A ce moment -là les thavung
constituaient un petit groupement dTune dizaine de familles aux abords de la ville
Ils venaient de la région de Keang Lech (province de Khammouan) dans la
Cordillère annaminitique près de la frontière du Vietnam et les événements
militaires les avaient contraints à se réfugier au bord du Mékong. Dans leur région
d'origine ils vivaient au milieu des Phou-thay (gens de parler thay-lao) et
leur nombre ne devait être que de quelques centaines. Ils étaient également
voisins des Phon-soung et des Pakatan, très proches linguistiquement, sur
lesquels j'ai pu faire une brève enquête. Aucun de ces petits groupes
n'avaient de terme spécifique pour se désigner, Thavung, Phon-soung et Pakatan
n'étant que des noms de villages. On ne sait ce que sont devenus ceux de
ces gens restés dans la haute région mais les réfugiés de Khammouan étaient
en voie d'assimilation rapide, les enfants allaient à l'école lao et les
parents n'utilisaient même plus leur langue entr'eux. Il est angoissant de
penser que ce lexique est peut-être tout ce qui restera de cette langue des
plus utiles pour reconstruire le viet-muong et même le môn-khmer.

II SITUATION LINGUISTIQUE
Le thavung appartient au groupe viet-muong de la famille mon-khmer
du Sud-Est asiatique, elle-même branche de la grande famille austroasiatique.
Il constitue avec le phon-soung, le pakatan, les par 1ers clntt (jnày, rua et
saoh) et divers autres parlers tels que pong, toum et khong-kheng l'ensemble

Cah. de Ling. Asie Orientale n°5 Mars 1979. pp. 71-94


72 Michel FERLUS

le plus archaïsant à l'intérieur du viet-muong (1).

Le thavung a donc des racines communes avec le viet, mais il est


nécessaire de connaître les lois des changements phonétiques pour établir les
correspondances avec certitude.
Il partage également des racines communes avec d'autres langues mon-
khmer, plus spécialement avec le groupe katouique (sô, souei, kouy) , non
représentées dans le reste du viet-muong.
Une longue cohabitation avec les peuples de langue thay-lao a enrichi
le thavung de nombreux emprunts à cette famille. Le contact ayant été
permanent depuis plusieurs siècles, nous avons plusieurs couches d'emprunts des
plus anciens jusqu'au bilinguisme actuel. Le sens des emprunts n'est pas
unilatéral et dans quelques cas ils ont pu se faire du thavung au thay-lao.
Enfin, dans les trois parler s (thavung, phon-soung et pakatan) on
trouve un peu de vocabulaire endémique dont, il est vrai, on ne peut dire s'il
s'agit de rétention ou d'innovation.

III ESQUISSE PHONOLOGIQUE (2)


1. Forme canonique : monosyllabes CV(C)/T
dissyllabes CvCV(C)/T
La voyelle de la présyllabe n'a pas de timbre pertinent.
2. Consonnes initiales
ph th s kh khw
p t с к kw
b d i
m n Л 0
v 1 У
Les labiovélaires sont rares .
3. Consonnes finales
P t с к ?
m n Л 0
yh h
w r-l
L'occlusive glottale est rare en finale.

(1) Les premiers renseignements sur la langue des sach sont dans L. Cadière
(1905) repris un peu plus tard par M. A. Chéon (1907). A la même époque
le P. Guignard note les parlers hung et khong-kheng d'après le lexique
d'enquête établi par l'Ecole Française d'Extrême-Orient. Il faut ensuite
attendre plus d'un demi-siècle pour avoir un peu de vocabulaire consistant
grâce à Vuong Hoang Tuyên (1963) et A. G. Haudricourt (1966). L'expression
langue chût apparaît dans Pham fîiic Du*cřng (1975) qui nous donne en outre
des renseignements phonétiques. Une analyse en a été faite par M. Ferlus
et Nguyen Phu Phong (1977).
(2) Voir pour plus de détails M. Ferlus (1974)
lEXÎQUE THAVUNG-FRANCAIS 73

4. Voyelles et tons.
Le thavung a un système à quatre tons, 1-3 pour la série haute
(anciennes initiales sourdes) et 2-4 pour la série basse (anciennes initiales
sonores aujourd'hui dévoisées) . La distribution des voyelles dépend des séries.
série haute (1-3) série basse (2-4)
i + u i + u
(5) E э О
e э о
A
a
ia +a ua ia +a ua
Toutes les voyelles simples peuvent s* opposer de longues à brèves sauf devant
/h yh ?/ où il y a neutralisation.
(o) n'apparaît que dans les emprunts au lao. /E A 0/ se réalisent diphtonguées
[ее эа оэ] et légèrement soufflées.
Une voyelle /ea/ n'apparaît que dans un seul mot.
5. Présyllabes
Le système consonnantique y est plus réduit que dans la syllabe principale.

ph th s kh
p t с к
b
m
La présyllabe /a/ est en fait précédée par une occlusion glottale. /b/ est
très rare. Une voyelle d'appui /a/ est notée pour éviter des lectures
difficiles /pha-, tha-, kha-, ma-, ha- / ou pour éviter des confusions devant /1/
entre groupes monophonématiques /pi- , kl- / et dissyllabes /pal- , kal- /.

IV CHANGEMENTS CONSONNANTIQUES
Nous traiterons des changements intervenus entre le système reconstruit
du proto-viet-muong (3) et le thavung dans sa forme actuelle.
1 . En finale
*/h/ est conservé, le thavung n'a donc pas les tons correspondants à
hov-nga du viet.
/yh/ réalisé [s] n'apparaît pas après les voyelles antérieures. Il
est la survivance de */s/.
L'opposition /r~l/du proto-viet-muong, encore respectée dans beaucoup
de parlers mon-khmer, ne s'est pas maintenue, les deux phonèmes étant
confondus en /1/.
Les palatales finales /c p/ sont maintenues et opposables aux apicales
et aux vélaires. Toutefois entre 1965 et 1970 j'ai pu constater une évolution
tendant à réduire /c p/ en /k q/ après voyelles antérieures ou en /t n/ après
non-antérieures .

(3) Voir à ce sujet A. G. Haudricourt (1954) et M. Ferlus (1975 et 1976).


74 Michel FERLUS

L'ancien */?/ s'est transphonologisê dans les tons 3-4, toutefois


on le rencontre à la finale de quelques mots, mais il s'agit sans doute
d'une réintroduction. Les tons 3-4 correspondent globalement aux tons
sáo-nqng du viêt et à /?/ final du khamou.

thavung viet khamou


"fruit" phalaa3 trâi pie?
"riz" akoo* gqo roko?
"porter sur pOO" bo?
le dos"
"mère" тээ** me ma?
"mortier" kool* coi
"huit" saam3 tam
"extrémité" Qoon3 ngqn

2. A l'initiale

Les anciennes occlusives sonores se sont dévoisées en se confondant


avec les sourdes et en entraînant une bipartition tonale, le système passant
de deux tons (inflexions 1-2 et 3-4) à quatre. Les anciennes préglottalisées
se sont continuées par des occlusives sonores.

p t с к ? —» p t с к ? série haute
'b M 'j- ^ Ь d j il-3)

b d j «-•ь ^ p t с к série basse


(2-4)

La confusion des occlusives sonores dans les sourdes s'est produite


dans tout le viet-muong mais en lao et en phou-thay les anciennes sonores
se sont dévoisées en occlusives aspirées, */b d j g/ —>/ph th s kh/ . Le
stock mon-khmer et viet-muong du thavung a évolué régulièrement selon le
type de ce groupe, par contre les emprunts au thay-lao ont tantôt suivi le
type viet-muong tantôt le type lao.
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 75

thavung lao (4)

type type
lao viet-muong
"aviron" phAAy* ph - *baay
"mille" pAn* ph - *ban
"mesurer" tEEk* th - *deek
"lancer (javelot)" sAt* s - *jat
"étage" cAn* s - jan
"herse" khAAt*" kh - *graat
"prix" kAA* kh - *gaa
Cette situation est anormale et contraire à la loi de régularité des
changements phonétiques mais elle peut s'expliquer par des phénomènes de
contact. Les changements ont du se produire en même temps en thavung et
dans la langue thay-lao voisine, et les emprunts à cette famille, du fait
du bilinguisme, ont hésité entre les deux modèles.
Donc, selon que l'initiale qui régissait le mot était sourde ou sonore
nous avons actuellement en thavung des tons de la série haute (1-3) ou basse
(2-4) ." Les séries ne se correspondent pas forcément avec le vietnamien, mais
cette anomalie due au dissyllabisme n'est qu'apparente. Les unités de la pré-
syllabe changent et peuvent même tomber, indépendamment de celles de la
syllabe principale, et de menues modifications peuvent faire passer le mot d'une
série dans l'autre.
Les voyelles /E A 0/ sont caractéristiques de la série basse cependant
un mot semble faire exception "canard" /atea2/ où la réalisation de la
voyelle est non soufflée contrairement à la voyelle attendue /AA/ qui se réalise
normalement [эа]. Il s'agit probablement d'un emprunt au so, langue du
groupe katouique, et cela souligne le caractère composite du thavung dont les peu
nombreux locuteurs sont soumis aux pressions linguistiques des langues
environnantes.

V. THAVUNG ET VIETNAMIEN

Dans le lexique nous avons donné le. mot viêt en graphie quôc ngvC
chaque fois que le rapprochement était possible même sans coïncidence sémantique
exacte. Pour étayer les correspondances il est nécessaire de résumer les
multiples évolutions qui en même temps qu'elles caractérisent le vietnamien
1' éloignent du modèle primitif proto-viet-muong.

(4) J'ai trouvé judicieux de donner en une seule formule la prononciation


actuelle de l'initiale en lao suivie de la reconstruction du mot établie
d'après A. G. Haudricourt (1948 et 1972). Par exemple pour "mille" nous
donnons. /ph - *ban/ où /ph/ est l'initiale de /phan/, prononciation
actuelle du mot et */ban/ la forme restituée. Les chiffres 1 ou 2 en
exposant traduisent les accents de la graphie traditionnelle et donc les
tons, car à ce stade de reconstruction le lao avait trois tons.
76 Michel FERLUS

1 . En finale
Les liquides */г~1/ deviennent /1/ en thavung et se palatalisent en
/y/ (г, y) en viêt.
"brûler" cal4
chay
"épervier" cAAl* chài
Notons que dans le groupe viet-muong seuls le muong de Uy-16 et le pakatan
ont conservé l'opposition /r~l/ en finale.
La laryngale spirante */h/, conservée en thavung, a donné les inflexions
tonales hôi-ngà en viêt.
"herbe" koh1 со
"haricot" tuh* âÔ
La spirante palatale */s/ est devenue /yh/ en thavung après voyelle non-
antérieure. En viêt elle s'est palatalisée en -£ avec l'inflexion hói-nga.
"langue" layh*
bxôi
"coton" kpayfr1 vâi
Les palatales */c o/ ont d'abord disparues au profit des apicales (après
non-antérieures) et des vélaires (après antérieures) , puis les vélaires de
double origine (anciennes palatales et anciennes vélaires) se sont palatalisées
après les voyelles antérieures (ich-irih3 ech-enh et ach-arih) .
En thavung les palatales sont bien conservées connue il est dit ci-dessus, avec
cependant un début d'évolution.

2. A l'initiale
La sifflante */s/, conservée en thavung, est devenue t en viêt.
"main" siif
tay
"cheveu" sok* too
II n'y a pas eu glottalisation des occlusives labiales et apicales comme
en viêt.
"quatre" poon' bon

âàng
La spirantisation des consonnes médiales ne s'est pas produite,
"coton" kpayh4 vâb
"huile" atuu1 dâu
"ours" ckuu4 gâu
"dent" ksao1
rang
Les préglottalisées */'b 'd/, devenues m n en viêt se sont conservées
par des occlusives sonores.
"ouvrir" boh1 то*
"eau" daak1 nbtdc
La vibrante */r/, conservée à l'initiale en vietnamien commun, devient
/h/ en thavung à l'initiale et après certaines présyllabes (autres que les
occlusives labiales ou vélaires) .
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 77

"racine" heh1 re
"intestin" hooc1 vuot
9
"foret" mahii1 bri? (khammou)
"pou de hahip3 van mbrip
corps"
Les tons de la série basse dans les mots df origine lao montrent qu'ils
avaient /r/ lors de l'emprunt.
"fort" hEEo1 h - *reerj (lao)
"colère" hAAy* h - *raay 2
Les groupes */sr/ deviennent /th/ en thavung, s en viêt et sont
maintenus dans les langues plus conservatrices.
"sable" theh' sreh (khamou)
"taro" thoo* во sro? "
"bois" thAQ* slaq (phon-soung)
Dans les autres groupes (avec occlusive labiale ou vélaire) *"/r/
devient /1/ tandis que le viêt forme régulièrement sou maintient r si
la prêsyllabe tombe prématurément.
"ivre" phalii say
"aboyer" khaluh1 sua
"forêt" khaleo1
rîtng
"perdrix" phaloQ1 proQ (khamou)
le vocabulaire commun avec le lao confirme cette évolution,
"affaires" khal+arf kh - ^
"stick-laque" khalAQ* kh - *graQ
Les groupes avec /1/ se maintiennent. En viêt, ils deviennent
régulièrement tr.
"fruit" phalea* trai
"bétel" paluu* trccu
"unité de
monnaie" kaliip1 к - *kliip (lao)
"dépasser" palaay* p - *plaay

3. Problème des chiffres.


Comparons les chiffres :
"un" muut1 mqt
"deux" haať hai
"trois" paa1 ba
"quatre" poon* bon
"cinq" dam"1 nam
"six" phalu?1 sau
,o Michel FERLUS

nsept" pih1
bay
"huit" saarn* tam
"neuf" ciin3 chin
"dix" sip4 s - *sip (lao)
Remarquons d'abord que "dix" est d'origine thay-lao. La forme pour "six" est
des plus curieuses avec la présence, à priori incongrue, de l'occlusive glot-
tale finale. Les linguistes comparât istes savent que les chiffres présentent
souvent des anomalies dans les correspondances. Cela est du au fait qu'un
système de numération peut s'emprunter à la suite d'une influence économique
ou politico-culturelle. Dans le cas présent, il faudrait supposer que les
chiffres ne sont pas tout à fait thavung et qu'ils auraient été empruntés
à une autre langue viet-muong qui, contrairement à celle-là, n'avait pas
encore transphonologisé l'occlusive glottale finale en ton. Un autre mot
pourrait confirmer ces vues : /ta?1/ "numérale de personne" correspond à
âUa "numérale des enfants". Or les numérales s'emploient liées aux
chiffres et s'empruntent comme eux.

VI. THAVUNG ET THAY-LAO

Sur les 770 mots de ce lexique, 13 % environ sont communs avec le lao,
langue dont je me suis servie pour les comparaisons n'ayant pas de
renseignement sur le phou-thay. Le problème est complexe et je ne ferai que l'effleurer
ici. Dans la majorité des cas le thavung est l'emprunteur mais des mots ont
pu circuler dans l'autre sens . Par exemple "coté" /ckEEQ*/, en lao /kh -
*geeo/, est prononcé en lao du centre /sakheeo - *sageer)/ avec une pré-syllabe
et présent en viêt par canh "branche, membre" et cánh "aile". Il faut sans
doute reconstruire une racine signifiant "ce qui s'attache à un tronc". Un tel
mot a fort bien pu être emprunté par le lao, non pas au thavung actuel,
mais à un substrat viêt-muong depuis lors disparu, assimilé dans la masse lao,
et dont le parler thavung ne serait que la survivance.
Le problème est encore plus complexe si l'on sait que les langues daï-
ques ne sont qu'une branche de l'austronésien qui s'est étendue en lui
empruntant massivement sur un substrat austroasiatique. La branche thay-lao du daï-
que, dans son expansion vers le sud, a continué le même processus sur des
langues mon-khmer. Certains de ces emprunts, une fois laocisés, ont pu être
réintroduits dans les langues influencées. Ainsi "affaire" /khal + arj2/, emprunté au
lao /kh - *gr + aoV» proviendrait à l'origine du khamou où il participe à un
complexe dérivationnel /gr+arj - kr + aQ - kndr+arj/.
L'indétermination du traitement des initiales dans les anciens emprunts
se retrouve à propos des groupes où */r/ peut devenir /1/ comme dans le stock
viet-muong ou tomber comme en lao. Dans ce dernier cas l'occlusive du groupe
peut également choisir entre les deux traitements, sourd (viet-muong) ou
aspiré (thay-lao), ce qui crée un bel imbroglio dans les correspondances.
"affaires khal+aQ* kh - *gr+aQ
11 enclos" kOOk* kh - *grook
" herse" khAAt* kh - *graat
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 79

Les emprunts anciens s1 insèrent bien dans le cadre phonologique, et


en particulier tonologique, du thavung mais dans la situation actuelle de
bilinguisme les locuteurs sont capables de réaliser les systèmes tonals de
chaque langue et un mot lao peut conserver son ton d'origine non
identifiable à un ton thavung.

VII. PRESENTATION DU LEXIQUE

Les mots sont donnés en tenant compte d'abord de la syllabe principale.


Ordre du classement :
1 . Initiales rphpbthtdcj khkmnp Qvlys
h ?
2. Timbre vocalique :i iae e E + ++ao a о э аaAuuao
A u ua о о0 О
3. Finale :0hyhptckmn Л 0 1 w y
Rapports avec le vietnamien et le lao les mots viêt sont donnés en
:
graphie quôc ngiX. Pour les mots communs avec le lao nous donnons d'abord la
phonétique de l'initiale en lao actuel suivie de l'ancienne prononciation du
mot restituée d'après l'écriture et le comparatisme, prononciation qui devait
être en vigueur lors des premiers contacts. Si dans un emprunt moderne dû au
bilinguisme le ton ne s'insère pas dans le système du thavung, il n'est pas
noté.

Michel FERLUS
C.N.R.S.
80 Michel FERLUS

BIBLIOGRAPHIE

CAD 1ERE, (Père) Leopold,


1905 "Les hautes vallées du Song-Gianh", BEFEO 5, 349-367.
CHEON, M. A.
1907 "Notes sur les dialectes nguon sac et muong", BEFEO 7, 87-99.
FERLUS, Michel.
1974 "Problèmes de mutations consonant ique s en thavung", B.S,L»P. 69(1),
311-323.
1975 "Vietnamien et Proto-viet-muong", ASEMI 5(1), 21-55.
1976 "Du nouveau sur la spirantisation ancienne en vietnamien",
B.S.L.P. 71(1), 305-312.
FERLUS, Michel et NGUYEN PHU PHONG
1977 "Analyse de quatre articles d'ethno-linguistique viet-muong publies
à Hanoï, Cahiers d'études vietnamiennes 3, 3-16
GUIGNARD, (Père) Th.
1907 Vocabulaires Hung et Khong-kheng, manuscrits.
HAUDRICOURT, André-Georges,
1948 "Les phonèmes et le vocabulaire du thai commun", Journal Asiatique
242, 129-132.
1954 "De l'origine des tons en vietnamien', Journal Asiatique 242,
129-132.
1966 "Notes de géographie linguistique austroasiatique", in : Essays
offered to G, H, Luce> vol. I, Suisse, 131-138. On y donne deux
vocabulaires ramenés par A. Frais se : kha-tong-luang (proche du
thavung) et toum.
1972 Problèmes de "phonologie diaobronique3 Paris SELAF, 384 p.
'

L'article de 1948 y est repris pp. 85-1 18 avec une note de


réactualisation.
PHAM EUC DUONG ^
1975 "Vê moi quan he than thuoc giSa cac ngon ngu! thuoc nhom viet-
mifdng mien tây txnh Quâng Binh [Parenté des langues viet-muong
de l'est du J3uang-Binh]", Vê van de xâc dinh thành ylnân càc dan
toc thiêu so čf тгеп bac Viet Nam> Hanoï , 500-5 1 7 .
VUONG HOANG TUYEN
1963 "Cac dan tac nguon gôc nam-â ď тгеп bac Viet Nam [Groupes
ethniques d'origine austroasiatique au Nord-Vietnam], Hanoï. Les
vocabulaires sont donnés en dépliant à la fin de l'ouvrage.
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 81

FILIATION LINGUISTIQUE
DE L'AUSTRIQUE AU THAVUNG

■Aus trônes ien


Austro-
thay -Daïque

Influence
| AUSTRIQUE au stvo asiatique
— Nahali
i

Influence
— Munda chinai se
\
\
— Nicobarais \
\
i

Austro- \
asiatique — Aslien \
II
Vietnamien
— Mon
Nguon
— Khmer

-Péarique — Muong (nord)


!

-Bahnarique — Muong (centre


et sud)
— Môn-khmer- Katouique

.Viet-Muong . Muong (Uy-16)

— Khamouique Pong, toum

— Palaungique .Langues chat

— Khasi Pakatan,
phôn-soung
MIAO-YAO —iLangues
résiduelles
(mang, mrabri) — JThavung
SINO-TIBETAIN
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 83

- ph -

1 арээ11
pheen étoffe (ph -, *pheen*) lèvres (таг)
ph+ao' paille (f - *v+arj) kpeh1 son, brisures de riz (bô%)
ph+ak1 tpaw* ph+ak1 cheville du pied paa1 trois (ba)
,
phaQ1 enterrer (f - *farj) paa3 tante paternelle (p - *paa )
aphak1 hacher en petits morceaux tpah1 frapper de la main (va)
(f - *fak) kpayh1 coton (vai)
phaak1 naa1 phaak"1 front (ph - *phraak)
, paan1 ramie (p - *paan)
phAAy*", may *phAAy* aviron
(ph - *baay) kpaarp paume
paay* herbe à paillote
phAAt* dépiquer, vanner (f - #vaat)
kpaay1 tissu, écharpe
phuu1 , phuu1 lii1 celui-ci „
(ph - *phuu ) pAn* mille (ph - *ban)
hapAQ* entendre
puu* ébrêché, émoussé (p - *puu 2 )
puu grand-père paternel (p - *puu )
pih1 sept (bay) puyh1 balayer
pih* fendre (be) puuta souffler
piit1 planter apuut1 chenille sp (mange les jeunes
piin1 pousses)
il, lui
apuuk*gale, maladie de la peau
pi in1 grimper (p - *piin)
puul* sok1 faire un chignon (but-)
pin1 , mee1 pin1 couper de l'herbe
pip* /pir)1 tirer (fusil, arbalète) kpuul1 chaux (vôi.) (p - *puun)
(ban) pua1 soigner (p - *pua)
piirj1 griller (p - *piir) 2 ) apoo1 rêver (bao)
apiirj* épaule apoh1 vanner
piiQ1 poof papillon poon* quatre (bon)
piil1 bras pooQ1 fleur (bong)
peh1 cassé pooy1 champ sur brûlis
kpeh1 écaille (vây) poh1
frapper, tuer
apeeo' nageoire pokf panier à cuire le riz
tpel1 éventail poom1 joues
peel1 tailler tpoQ1 suspendre
apEEa bracelet pOO porter (sur l'épaule ou le dos)
pEE2 radeau (ph -*bee) kpOOa chenille (bo)
pEEQ* cher (ph - *beeo) pOOk2 attacher (buoc)
apOOl* crête de gallinacê
84 Michel FERLUS

- b -

kbeh1 snuuy1 kbeh1 bec de lièvre thaw1


, vous, tu
bee1 chèvre (b - *'bee2) athaak1 écorcer (th - *thaak)
kbeh1 barbe tham1 grotte (th - *tham )
thaarj1 mois lunaire (thang)
ben1 combien (réponse en chiffre)
beerj1 partager (b - ^beerj1) thaw1 vieux (th - *thaw о )
thAQ*
boo numérale de feuille (b -*'Ьээ) bois, végétal
barj1 regarder (b - *'Ьэг) ) thuQ1 кААОг menton
tbarj* macérer thuul"1 kuyh1 souffler au feu (thai)
tbat1 kuyh1 allumer le feu (bat) thoo* taro (so)
baat1 plaie (b - *'baat) kthoo* panier (th - *kadoo)
baan1 village (b - *'baan 2 ) thook verser (de l'eau) (th - *thook)
baaQ1 écureuil volant (b - *'baaq ) thOQ sac (th - *thoQ)
kbuu1 épais thooQ cuivre (th - *dooo)
buh*ktehA pus de furoncle (mu)
abuh1 porte - t -
buuc* /buut1 faire des bulles dans
l'eau (poissons) tii4" aller (ai)
tbuuk2 boue
ktn aval
buup1 /buun1 cendres ktii* avare, radin
boh1 ouvrir (porte) (mď) tih* asticot
khabool1 pangolin ktih1 écraser au pilon
bool3 lance, javelot
ctih1 être allongé, dormir
boo1 mine, source (b - *'boo ) tip1 caaw1 panier à riz cuit
boo1 interrogatif (b - *'boo ) tic1 /tik1 déchirer
aboh1 bec (то) tik1 couper en pinçant
khaboh1 thArj*écorce d'arbre (vo)
tir)1, mak1 tirj1 bouton de vêtement
booc1 champignon
ptirj1 chaud (eau)
cboorj1 toit de maison
ktirj1 tresser sur la jambe
kbooQ1 torche (b - *ka'boorj) tee1 de (préposition) (t - *tee )
booy1 sel (muai) teh1 koon1 enfanter (de)
kteh1 furoncle
- th - ktel1 crachat
at eel1 crier, appeler
theh1, ataak1 theh1 sable tEh2 sangsue d'eau (ďia)
th++k juste (th - *th++k) tEEn*
représenter, prendre la place de
(th -*deen)
85
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS

tEEk2 mesurer (th - *deek) tuul2", mat1 tuul* aveugle (амг)


tEEka, saay1 tEEk* sourd (aXêc) too1 numérale de corps (t - *too)
t+Q1 se lever ktoh1 se renverser (dô)
tam1 plonger, tremper (dam) atooQ1 courir
anteem1 poser toh1 rouge (do)
taa1 frère aîné de la mère toh1, koon1 toh*1 bébé
ta?1 numérale de personne (čtčCa) top1 se coucher (soleil)
atayh1 exposer au soleil atok1 phalee1 pêcher à l'hameçon
ptayh1 raie de rivière
tom bouillir (t - *tom 2 )
ataak1 terre toon1 châtrer (t - *toon)
tat1 couper, trancher (t - *tat) toon1 numérale de morceaux (t -*toon )
ktaam1 crabe atoQ1 empaqueter
taao1 boucles dforeille (t - *taar) 2 ) tOOn2 bûche, section de tronc (th -*doon, )
taao1 différent (t - *taarj ) tOOn2- conduire, mener
tarj1 amer (dâng) ktOOn'* amasser (de l1 argent) (th - *doon )
atal1
corde, fil (day) tOOy2 queue des animaux (аибг)
ktaal1 testicules (dm,)
ktaay1 lièvre (t - *kataay ) - d -
tAA* berge (th - *daa!)
tAA*
peindre, oindre (th - *daa) dii bien, bon (d - *'dii)
tAm* côté droit kdii1 cerf (паг)
tAw2 mousse (th - *daw) diit chiquenauder (d - *'diit)
ktAAy2 petit van kdeet1 étroit
at6 a2 canard kdsek1 amadouer, apaiser
tuu* malade (dau) adeeQ1 se vêtir
atuu1 huile (dau) d++ polisson (d - *'d++2)
atuu2" s ' exposer dík1, tee1 d+k1 le matin
tuh1 mordre, piquer (serpent) kd+a1 ergot (d - *»d+ay)
tuh* haricot (do) d+an1 mois (d - *'d+an)
tuut1 mettre le feu (dot) kd+ay coix (contraction de*koo' 'd+ay)
tuut1 noeud végétal (dôt) doo1 interrogatif (d - *Мээ)
tuk1 ciseler (due) phadeefkoon1 enceinte (yiď л по')
atuk1 pousser 1 avaler (nudí)
tum2 écraser au pilon (=ktih*) * montrer du doigt
atuP2 fougère adak1 cuire (le riz) à l'eau
tuul1 guêpe daak1 eau (nu*ďe)
tuul2 cuire dans un bambou
86 Michel FERLUS

dam1 cinq {nom) c++1 se souvenir (с - *c


dam1 repiquer (le riz) (d - *'dam) caat1 mourir (chêt)
kdaan1 se promener, jouer cay h1 peigner (chai)
phadaan1 cloison сак1 pronom réciproque
adaaQ griller sous la braise (nitdng) саак1 acheter
cdaQ1 droit ксаак1 écureuil
adaw1 coïter kcao1kuyh1 charbon de bois
kduh1 rapiécer calf kuyh1 cal1 le feu s'embrase (chay)
,
duup1 aspirer, fumer caaw riz cuit (c - *caaw 2 )
pduk1 cacher caay1 jaune
aduuQ1 cageot à poulet cAn2 étage (c - *jan )
doo1 beaucoup, plusieurs cAQ2 peser (c - *jaQ )
doo1 singe cAAla épervier de pêche (chai)
adoo3 potage, soupe eu?1 embrasser, sentir
dook1 pirogue cuu г acide (chua)
doom1 monter à califourchon peuu1 piloti
adoh1 keuh1 caurie
tousser
kdoot3 cuQ1 100Qz s'asseoir
fermer (porte)
phadoo1 il fait chaud (nong) coo3 neveu, petit-fils (chou)
kdooy1 doigt соог obliger, commander
khadOOQ* carapace acoh1 filet-épuisette
сок1 houe (c - *cok)
- с - ^ ?aary , luk*2" coq4 ?aaQ1un serpent
coo3 chien (cho)
сир1 plier (chêp) acoh1 enfiler (fleurs, perles)
ciim1 oiseau (chim) cootf aborder, accoster (c - *coot)
ci in1 mur (chin) com année
ciin* neuf (9) (chvn) con 1 Sêtre à court de ... (c - *con)
CÎQ1 vietnamien (kinh) acOOp* malOOy2 éclair (chefp)
ciir)*- pied (chân) cOq* garçon, masculin (chông)
aciiQ* escalier, échelle pcOQx époux
aceh1 se débattre cOOq г bêche
aceet1 ksaQ1 curer les dents
- j -
ceem1 jupe
kcEE2- vagin
. . .1 ^ .
acEEm2 jii porc-epic
nourrir
jip1 saisir un tout petit peu
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 87

kjin1 pincer - к -
ajiiw1 demain
jiat1 s'allonger, s'étirer (y - *'y++t) kih2 pierre
jian1 anguille (7 - *?ian ) kiip1 sabot
jAAl2atal1 détendre une corde (p-#yaan) kiin1 alcool
kjuu* vent (gio) kip3/kir)3 manger par petits coups (can)
jup1 saisir du bout des doigts kir]1 numérale d'élément de paire
jooc1 gibbon (k - *kirl1)
j oon1 long kiw1kiw1 chauve-souris
jool3 se lever {day) kiaw faucille (k - *kiaw )
jop1 toucher, palper (chÔp3 chop) kîaw1 porter à la palanque
akee1 chercher
- kh - pkee1 cire
keh nhémorrède
khi i foyer (kh - gii) akep1 cueillir, ramasser (k - *kep)
khiiw sourcils (kh - *giiw 2 ) m oiseau Sp
khiat1 affûter chanter (gallinacé) (gay)
y
khen1 kaa1 tkel1 le coq chante
filer (kh - *khen)
kEEm* rive (kh - *geem)
khi+ pareil, identique (kh - *g++)
kEEn2 s'étouffer (kh - geen 9 )
kh+ay"1 beau-frère (kh - *кпээу)
кЕЕпг fourmi (кгеп)
khooy habitué (kh -*geay) kEEt2 enrouler, enturbaner (kêt)
khaaw\ malAAQ* khaaw1un oiseau sp
khAAt2 herse (kh - *graat) ckEEQzc6té (kh - *geeo)
nam ckEEr) dormir sur le coté
khAAnz, luk7khAAna ver de terre koo 1 à côté (к - *кээ )
khAAQ2, thuQ1 khAAQ*menton (kh - *gaaQ) кээ 3 pou (chây)
khuu1 1 i i1 au j our d ' hui
каэ3 fille, féminin (саг, даг)
khup1 au complet (kh - *gop) ркээ3 épouse
khuay1 buffle (kh - -fcgwaay) скээ12 lisser (les cheveux)
khoo3 coupe-coupe
kaa3 poisson (ca)
sakhoî^un panier kaa1 gallinacé (да)
khooc1 affûter akayh1 gratter (даг)
khom1 pourri akaap1 bambou
khooQ possessif (kh - *khooo) kat1 mordre (k - *kat)
akhwat1 graver, ciseler (kh - *gwat) ckaat1 empan
kam1 flèche
88 Michel FERLUS

кап1 je, moi akoh1 frapper (porte) (go)


kaan1 travail (k - *kaan) ko?1 pipe
kop1 grenouille (k - *kop)
kaQ1, doo2" karj1 languir
akaal1 étaler de la main tkoot1 varan
kay1 tragule (k - *kay 2 ) akok"1 tordu
kaay1 ciseler, creuser akom1 or
кААг prix (kh - *gaa ) koon1 fils (con)
kAA2 s'échouer (kh - *gaa) koQ1 courber (k - *korj ) (cong)
kAApatenir dans les mâchoires (kh - *gaap) koQ3 clochette à buffle
akAn2 malaxer, pétrir (kh - *gan 2 ) kooQ1 dos
, kAy* crasse (kh - *gay) koQ1 korj1 écrevisse
akool1 étoile
akAAy2 muntjak
kuu* paire (kh - *guu ) tkooy1 corne des animaux (сог)
akuu1 trouble (eau) кОпг monter
pkuu*1 hibou (eu) кООкг enclos, prison (kh - #grook)
ckuu*1 ours (g au) kOn2 homme, personne (kh - *gon)
akuh1 soir akOOn^porter sur l'épaule (kh - *goon)
kuyhA feu, bois de chauffage (сиг) kOODa épi (de riz)
2 ^.
kut1 osyglosse kOOQ^gong (kh -*gooo ) (cong)
tkuuk2 goitre (eue) ckOOQ* gingembre (дйпд)
кииЛ 3 mâle akOOl2 vomir
kuula porc кООуг doucement (kh - gooy )
akuul1 laver (les cheveux) (дог) kwea1abeille à miel (kheai)
akuul1 îook1 akuul1 genou (дог)
kua3 tante paternelle cadette (со) - m -
kua étain (k - *kua )
kuay banane (k - *kluay 2 ) mit1 bile (mât)
akoo3 riz décortiqué (дао) tmik1 puce
koo3 ?эк1 se croiser les bras met seul, unique (m - *met)
met ?it1 un peu
koh1 mot
meek nuage (m - *meek)
tkok1 souche (gôc)
mee1 faire, travailler
tkook1os
kmen1 bru
kool3 mortier (саг)
kooy1 guimbarde meen être (m - *meen )
koh1 herbe (со) 3 chair d'être vivant
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 89

mEEQ2 insecte (m - *meeQ)


- n -
mEEl2 gésier (me)
. . 2)
m-j-i poudre à fusil (m - *hm++
kneh1, kuulzkneh1 sanglier solitaire
me a*" mère (ma)
nep1 porter sur l'oreille
tmeak2 renverser la tête en arrière manEEl* jambe inférieure
amah1 nuit
naat1 cou
khamayh1 rire
пэог yoo1 combien, quel prix
mat1 oeil (mat) snaaf arbalète
maat soufre (m - *maat) nam1 être allongé, dormir (nom)
maan1 avoir, il y a
pnaaQ^arec
maaQ1 femme du frère aîné
knay1 un écureuil (n - *kahnay )
maay1 veuf (m —*maay 2 )
naay1 frères aînés de la mère
khamaay* jeune fille
nAA2 rizière (n - *naa)
mAAa cheval (m - *maa )
nAA2* frères cadets de la mère
smAA* génie (ma) nAh2 voir
tmAoa enterrer snAAt2* fusil
muu1 groupe, amis (m - *hmuu )
nAm2 avec (n - -x-nam)
tmuu3 sang (таи) anAm1 porter
muyh1 nez (mui) nuu1 , snaa1 nuu1 arc (n - *thanuu)
mup1 coiffer d'un couvercle thanuu1 fièvre
muut1 un (l) (mot)
рпапии* sein (pu, vu)
kmuut* grillon
thanuu2- péter
muuc1 /muut1 thanuk1 ciseau, burin
com1 muuc1 dans deux ans
amuuc1 /amuut1 après-demain (mot) num3 prendre (пит)
tmuuQ1 civette anuum1 porter dans ses bras
muul1 décortiquer (тог9 тог) snuuy1 bouche
moo1 , hot1 moo1 tout le monde nuay numérale de fruits (n - *hnuay )
thamoo1 corde noo1 qui (nào)
kmoo3 sii1 pouce noop1 gronder, réprimander
khamool3 termite (moi) nom1 jeune, (n - *hnum )

moyhf mouche (muôi) nooy1 , hu?1 nooy1 savoir, connaître


kmoot1 charençon (m - -*moot) (mot) noot1 bosse de zébu
moon1 asticot (m - *hmoon) nooQ1 marais (n - *hnooQ)
amOOr)2 chair (= nOOk* extérieur (n - nook)
Michel FERLUS
90

- л - - v -
kpiíp1 fermer les yeux
vit1
piim3 canne à sucre jeter, lancer (vàt)
veh1 couteau
piim1 coeur
dii1 piim1 content veen bague (v - *hween)
apaa* mâcher, chiquer kaveeo1 lancer au loin
pak1 numérale de personnes kavel1 agiter dans l'eau
pAA2 grand mère paternelle (p - *yaa ) veel1 gauche
pAAm1 temps, époque (p - #yaam) thav++Q nom du village d'où les
Thavung tirent leur nom
apAAOamarcher (p - *yaao )
puu3 boire thavaak aisselle
avaan1 argent
puu1 pousser (devant soi) (p - *yuu 2 )
apu?1 âge (p - *?aayu?) avaay 1 âme
vAt г gauler
pum1 noir
vAw* parler (v - *waw 2 )
kpoo1 hier
vAy2 vite (v - *way)
phapoop3 cordon ombilical
poyh1 sauterelle khavoQ1 paon (pavo muticus)
vooQ3 marmite
pook1 numérale ď objet s
avooQ3 appeler, héler
kpom1 saisir
thavOOrj* moustique
v001a rentrer (au village, à la
maison)

rjii-3, daak1 Qii* salive


- 1 -
rjaa1 défense d'éléphant (q - *qaa)
qAA2 thAQ2 branche d'arbre (q - *Qaa )
rjAAm2 lii1 /alii1 ci, ceci
joli, beau (q - *Qaam)
phalii1 kiin1 ivre d'alcool (say)
srçAAy* loin (ngai)
balip1 daak1 plonger dans l'eau
s Quul g aur
kaliip1 unité de monnaie (k - *kliip)
Qua bovidé (q - *Qua)
lik1
QuaQ trompe d'éléphant (q - ^Quarj) défaire, dénouer
thalik1 se défaire (de soi-même)
arpm1 plonger les mains dans l'eau
(q - *Qom) kaliarj1 lisse, net (k - *kliarj )
г)оэп3 extrémité, pousse (ngon) pal iaw1 garçon, célibataire
tQoon1 bon au gout (ngon) khaleep1 grelot
Qool1 froid (nguoi) lek fer (1 - *hlek)
QOOy* se poser, se percher (Q -^* lee1, mat1 lee1 cheville
(пдЪг)
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 91

phalee1 hameçon kalaaQ1 pélican (Pelicanus


leh1 être d'état philippensis)
khalaaQ1, mat1 khalaaQ1 soleil
khalek éclater
lem numérale de lame (1 - *hlem ) law tube, canon (1 - *law)
laay1 lignes de la main (1 - *laay)
haleem1 lécher (liêm)
tlen1 , luk* tlen1 python laay1 venir (lai,)
sleew1 vert alaay1 médicament, drogue

lEEw2 particule d'action achevée palaay1 dépasser, au-delà (p - *plaay)


(1 - *leew2) lAAp2 hacher menu rapidement (1 - *laap)
kalAAn2- marcher à quatre pattes
Í++n* plus que, dépasser (1 - *l++n ) (kh - -fcgraan)
al+ak1 choisir (1 - *l+ak)
malArj2" cligner de l'oeil
.

kal+ak1 s'ébattre (к - *kl+ak)


khalAr)2 stick laque (kh - *graQ )
khal+aQ^objets, affaires (kh - *gr+aQ ) malAAQ2 khaaw1 un oiseau sp
phalea3 fruit (trai) р1ААг)г écarté
phaleem1 sangsue de terre
IAAq2- laver (1 - laarj 2 )
khalerj1 forêt (rung)
kalAAl2 chauve (1 -*laan2 )
hal38Q2tailler, détacher (des liens lAAw г laotien (1 - *laaw)
.

dans le bambou)
laa1 rate plAAy2- surface, plancher
slaa3 feuille (la) paluu2 bétel (trâu) (ph - *bluu)
maluu"2 cuisse
khalaa3 chemin (sa)
phalu?1 six (sou)
.

khalaa1 presque mûr


la?1/ela?1 ça, cela luh1 sortir
khuu1 la?1 il y a trois jours khaluh1 aboyer (sua)
lah1 écarter, ouvrir khaluh1 tomber en marchant (ru3 ru)
luk1 serpent, ver
layh1 layh1
langue khoo3
(Vtfdi)tranchant de couteau
paluuk2, ?ook1 paluuk2 cheveux blancs
plaat1 empennage de flèche
.

khalum1 nam1 khalum1 dormir sur


,
laac1 /laat1 lien de bambou (lat) le ventre
khalaac1 /khalaat1 griffer (sát) cluQ21
gros, gras
alaak1 tluul3 pondre
peler, éplucher
thalaak1 sursauter, s'éveiller loo3 demander
lam1 tronc d'arbre (1 - aloo1 longtemps (lâu)
*lam)
numérale de maison (1 - *hlar)) thaloo3 tombeau
î1 frais loh1 il y a deux ans
alaar}1 , koon1 alaao1 jumeaux khaloh1 avant-hier
khaloot1 peau, cuir (lot)
92 Michel FERLUS

looc* pénis yaay1 distribuer (y - *'yaay)


aloo3 riz paddy (tua) yoo1 /ayoo1 interrogatif
îii1 yoo1 où ?
cloof sorte de châtaigne пэг)а yoo1 quel prix ?
paloyh1, pahii1 paloyh1 quitter ?uh* ayoo1 quelle maison ?
fuir paan1 yoo1 combien ?
revenir, retourner ayook1 taquiner (y - '■
cloot1 glisser phayo о1 j eune homme (chong)
look1 blanc
alook* faire peur (1 - *hlook) - s -
clook1
ruisseau, torrent
thalook1 un oiseau sp, sii main (tay)
loon1 entrer psii1 rassasié
aloQ1 , ?ook1 aloQ1 fontanelle sip1 dix (s - *sip)
khaloQ1 intérieur (trong) sin1 trembler
phalorj1 perdrix percheuse à gorge rouge as il3 renifler
alooQ1 montagne
siaQ bruit (s - -*siaQ)
palooQ1 entre-noeud (p - *ploorj )
as eek1 déchirer (rách> rach)
tlooQ1 , daak1 tlooQ1 eau limpide
sen1 numérale de cordes (s - *sen)
khalooQ1 graine
seer)1 cymbales (s - *jeeQ )
tlool1 , mat1 tlool1 borgne
s + +n plomb (s - "*j + +n)
kalool* coo3 kalool1 loup {soi)
, soon inviter (s - *JQ9n)
looy1 cent (h - *rooy)
psea3 loutre (rai)
khalOOt2 ronger (un os) psah1 natte
khalOOk2 avant, devant {troc) sat animal (s - *sat)
100m г foie sam1 ?iik1 encore (s - "*jam 2 )
100m voler, dérober (trom) ksam1 ongle, griffe (tam)
lOQn2 ?ook*
rasé (1lOOn2-
- *loon2)
crâne rasé saam3 huit (tan)
saam3 les cadets
2 cru (viande)
palOOQa lune ksao1 dent (rang)
psai}1 mince
malOOy 2 pluie
saay1 oreille (tai)
thalOOy2 tomber (râi)
ksaay1 , aloo3ksaay1 riz glutineux
- y - sAA2 lentement (s - *jaa)
sAt2 lancer (javelot) (s - *jat)
yaak1 psAt2 éteindre (tat)
difficile (p - *yaak)
yaak1 désirer, vouloir (y - *'yaak) sAn2- tresser, tisser
LEXIQUE THAVUNG-FRANCAIS 93

boucaner heet1 rhinocéros (h - *reet)


suu3 changer heel1 un oiseau (falconidé)
asuu2 trou hEEm2 mouvement descendant (lune)
(h - reem)
asuu1 éternuer (xù)
psuu1 nasse hEEQa fort (h - *reeo)
suh1 nid (tô) mahEEQ2 fantôme des gens morts
accidentellement
suh1 poumon
h + +t1 tabac
psuh1 recouvrir
h +at1 punaise (h - *r+at)
ksuul3 siffler ah 991 pilon
suan3 musareigne arboricole ah ээ1 quo i
suan1 jardin (s - *suan) mee1 hea^que fais-(tu) ?
suaO1 oublier haa1 se laver (le visage)
2
soQ pantalon (s - ^soQ ) hap1 accepter, recevoir (h - *rap)
sooy 1 réparer kahaat1 rugueux
sop 1 parapluie, ombrelle haan1 questionner (han)
sok1 sonner (clochette) ahaan1 plancher de bambou
sok1 cheveux (toc) haal1 deux (bai)
asok1 poil kahaal1 tigre (Vhaî)
son1 ciio2 talon (s - *son 2 ) hAAz génie des épidémies (h - hraa )
sOOy г couper en tranches hAAOz divorcer (h - *raa q2 )
hAAya en colère (h - *raay 2 )
- h - mahuu * sueur
mahuu* dans quatre ans
mahii forêt hu?1 savoir, connaître (h - *ruu 2 )
pahii1 quitter, fuir bahuuc1 souffler de 1 ' eau (faut )
mahik1 dans cinq ans hul voler (oiseau)
hahiim3 pleurer tahuul1 hache
mahio1 dragon (rang) hot1 tout, tous
hot1 lEEw2- terminé en totalité
hahir)3 pou de corps (rârù
m hot1 moo1 tout le monde
ahiiw1 tenir
tahoot1 cuire à la vapeur (riz)
hia1 iguane (h - **hia 2 )
hoo1 tortue (rùa)
ahian* étudier (h - *rian)
tahoop1 bailler
hiaQ1 billot de bois hotŤ arroser, asperger (h - "*hrot) (rot)
mah 681 b eaux-p ar ent s
hoot 4 faire un noeud (kh -bií khoot)
mah£e1 dans trois jours, dans trois
hooc1 intestins
heh1 racine (rï) ans
heep1 couteau à riz (h - *heep)
94 Michel FERLUS

hok1 crapaud ?aaw1 vêtement du haut (ac)


ahon1 transporter (kh - *khon) kha?al1 ventre
îaay1 aînés (? - *?aay 2 )
hooQ pièce, chambre (h - *hoor) )
îaay1 saam1 aînés et cadets,
mahooQ1
mahooQ1 kha?al1 avoir faim les cousins
mahooQ1 daak1 avoir soif maison (o)
kahooy1 fumée (khoï) ?uut1 aumône
hOOQ* sentir îum1 couvrir de ses ailes (dm)
?ook3 avant, df abord
?on rat de bambou (? - *?on)
?ooq1 éléphant
yoo1 où ?ooQ3tube en bambou (ông)
?ih2 grand ?oo3 grands parents
cu?i?1 cerveau kh a? oo3 uriner
?it1 essuyer îoh1 négatif
?iit1 petit (it) îook1 tête (oo)
îiik1 souris, rat a?ook1 amont
?iin' puiser (de l'eau) ?0Q1père (ông)
a?iil1 conduire à la longe
îiaw1 maigre
?ee avoir
kha?eef excrément
?et1 lever
?et1 sii1 saluer en levant
les mains jointes
?eek1 joug (? - *?eek) (CM
?een1 , com1 îeen1 lfan prochain
а?еео* khalaarj1 exposer au soleil
?++n3 tirer vers soi
?э?1 tu, vous
?эк1 poitrine (vtc)
îan1 court
?ээу1 soeur aînée (? -*?+ay )
kha?aay1 se promener
kha?aak1 cracher (kh - *khaak)
khaîaak1 corbeau (o.o)
îan1 manger (an)
?aan1 selle ( ? - *?aan)