Vous êtes sur la page 1sur 2

LA MOTIVATION :

1- Les déterminants de la motivation au travail :

La notion de motivation :

La motivation au travail est un processus complexe et dynamique qui


permet au salarié, en situation professionnelle, de fournir l’effort nécessaire
(en intensité et en durée) pour agir et atteindre les objectifs fixés. Ce processus
est le résultat de l’action de différentes forces internes et externes (et donc
également des faiblesses internes et externes)

2- Les explications théoriques de la motivation au travail :

L’analyse classique de F.W.TAYLOR affirme que la motivation du salarié était


d’ordre exclusivement économique. Ce qui le poussait à travailler, c’était le
besoin de gagner de l’argent.

 Les théories du contenu :


Ces théories ont pour objet d’identifier, de définir et de classifier les
forces qui induisent le comportement des salariés (par quoi est-on motivé au
travail ?). Parmi ces théories :
- A. MASLOW et la théorie des besoins (1943) : il existe cinq catégories de
besoins organisés hiérarchiquement (il faut satisfaire les besoins fondamentaux
avant de satisfaire les besoins supérieurs) : Besoins physiologiques, besoin de
sécurité, besoin d’appartenance, besoin d’estime, besoin d’accomplissement

 Les théories de processus :


Il s’agit ici de se demander quels sont les mécanismes qui déclenchent la
motivation au travail. La plus connue de ces théories est la théorie des attentes
de V. VROOM (1964) ou théorie du résultat escompté. Cette théorie
cognitiviste (liée à la connaissance) repose sur trois piliers : la valence,
l’instrumentalité et l’attente.
3 – Les outils de la motivation au travail :
Il existe trois grands moyens, matériels et personnels, pour motiver
au travail : la rémunération, la valorisation des ressources humaines et
l’amélioration des conditions de travail.

1- Motiver par la politique de rémunération :


Le salaire est la contrepartie du travail fourni par le salarié. Il a de
multiples composantes qui sont autant de moyens d’action pour agir sur la
motivation individuelle et collective au travail :
2- Motiver par la valorisation des ressources humaines :
Il existe deux moyens de valoriser les ressources humaines :
- la formation : Pour le salarié, la formation procure un bénéfice social et
personnel et elle est aussi un facteur de bien-être et d’estime de soi.
- la GPEC : la GPEC consiste à évaluer les besoins de l’entreprise en
ressources humaines et de mettre en œuvre les actions pour combler l’écart
éventuel entre l’existant dans l’entreprise et les besoins futurs de celle-ci.
3- Motiver par la valorisation du travail :
Le taylorisme et le fordisme, avec leurs excès et leurs limites, ont été à
l’origine d’une grande démotivation chez les salariés. Deux pratiques peuvent
constituer des alternatives intéressantes :
- l’enrichissement des tâches
- l’élargissement des tâches