Vous êtes sur la page 1sur 3

V- Les conditions de sédimentation dans les principaux milieux

de sédimentation actuels.
1. Les conditions de sédimentation dans les milieux continentaux.
Coller doc. 1 p13, doc 2 et 3 p25

Consigne : à partir de ces docs dégager sous formes de tableaux les caractéristiques
des différents milieux de dépôt continentaux.

2. Les conditions de sédimentation dans les milieux intermédiaires.


Coller la page 27

Consigne : à partir de ces docs dégager sous formes de tableaux les caractéristiques
des différents milieux de dépôt intermédiaires.

3. les conditions de sédimentations dans les milieux marins


Coller doc des milieux marins p.29

Consigne : à partir de ces docs dégager sous formes de tableaux les caractéristiques
des différents milieux de dépôt marins.
III. Détermination des conditions de sédimentation dans un
milieu ancien : Mer des phosphates.

Les réserves en phosphate au Maroc représentent près de 75% des réserves


mondiale. Les phosphates sont des roches sédimentaires exploitées dans des
gisements répartis au Maroc au niveau de bassins sédimentaires appelés bassins
phosphatés.

Quelles sont les caractéristiques des sédiments phosphatés ?


Quelles sont les conditions de formations des sédiments phosphatés ?

1. Les caractéristiques des sédiments phosphatés au Maroc.


a. Principaux gisements de phosphate au Maroc

Coller doc. 1p.29

Consigne : Localiser les gisements phosphatés au Maroc en utilisant la carte


géologique présentée

Réponse :

Les principaux gisements phosphatée au maroc sont :


Ouled Abdoun (Khouribga )
Ganntour (Youssoufia et Bengrir)
Meskala (Essaouira-Chichaoua-Imi n’Tanout)
Oued Eddahab ( Boucraâ Laâyoune )

b- Les formes des roches phosphatées au Maroc.

Coller P.31

Consigne : déterminer à partir du doc 3 les formes des roches phosphatée au


Maroc

Réponse :

 les roches phosphatées sont :des calcaires ou des grès phosphatés avec des débris
d’ossements, des concrétions et des granulations de phosphate (jusqu’à 76%).

 On distingue parmi les sédiments phosphatés : le sable phosphaté, les


calcaires phosphatés et les dents de requin.

2-Les conditions de formations des sédiments phosphatés au Maroc.


a-étude des fossiles du phosphate du gisement ouled Abdoun
Coller P.31

Consigne : Dégager les informations renfermées dans les fossiles du phosphate


Ouled Abdoun

Réponse :

Les sédiments phosphatés marocains sont caractérisés par leur richesse en fossiles
marins. L’étude des caractéristiques des fossiles du bassin Ouled Abdoun, a permis de
reconstituer son paléo-environnement supposé une zone subtidale peu profonde, très
agitée, à eau tempérée à chaudes.

b- étude d’une colonne stratigraphique de la série des phosphates Ouled


Abdoun

 L’analyse de certaines colonnes stratigraphique permet de déterminer certaines


caractéristiques des couches phosphatées :

 Forte condensations des séquences phosphatées dont les couches ne


dépassent que les dizaines de mètres.
 Apparition soudaine des faciès phosphatés.
 La durée de sédimentation des roches phosphatés est relativement courte
(moins de 20 millions d’années)
 Les roches phosphatées s’alternent de façon rythmique avec d’autres
roches.

3-Conditions de sédimentation et de formation des phosphates

Doc 5 p33 et doc 6 p 35


La sédimentation du phosphate ou la phosphatogenèse au Maroc nécessite des
conditions écologiques et géographiques bien précises :
- Présence de liaison directe entre les bassins continentaux et le milieu océanique,
avec faiblesse des apports détritiques issus du domaine continental
- Activité biologique intense
- Présence de courants marins ascendants upwellings
- Eau peu profonde tempérée à chaude.
L’importance des courants d’eaux froides (upwelling) est l’augmentation de la
productivité biologique, car ces courants sont riches en substances minérales
nutritives, comme les phosphates et les nitrates, ce qui permet de compenser la
consommation biologique excessive qui appauvrit les eaux de surface.

Doc 7 p 37