Vous êtes sur la page 1sur 41

Martin Hammann

Journée technique du CFMS Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Ingénierie de battage

Prédiction de battage
Problématiques particulières
26 mars 2014 – Martin Hammann

Journée technique du CFMS Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Ingénierie de battage : définition
L’ingénierie de battage consiste à :
prédire les divers phénomènes intervenant dans le battage d’un pieu.

Dans le but de :
 Optimiser les moyens mobilisés :
 taille du marteau et de la grue,
 épaisseur du pieu, souvent dimensionné au battage
 Réduire les risques de dommage ou d’arrêt de chantier.

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Catalogue des risques d’un chantier de battage

Ce qui peut mal se passer :


 Contraintes excessives : dommage en pointe de pieu
 Contrainte excessive : crack dans un pieu béton
 Refus prématuré ou incapacité à redémarrer après arrêt de
battage, fatigue de l’acier
 Pénétration sous poids propre / free-fall (offshore)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Catalogue des risques d’un chantier de battage

Dommage en pointe

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Catalogue des risques d’un chantier de battage

2h de battage …

ou 2 jours de forage
Refus ou dommage en pointe
Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin
Battage et vibrofonçage Hammann
Catalogue des risques d’un chantier de battage

Refus prématuré

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Catalogue des risques d’un chantier de battage

20000 130%

18000 125%
blow number to 100% damage

16000 120%

fatigue damage
14000 115%
12000 110%
10000
105%
8000
100%
6000
95%
4000
90%
2000
0 85%

220 240 260 280 300 320 80%


500 520 540 560 580 600
max stress in pile kPa
hammer energy setting (kJ)

Dommage à la fatigue dans le pieu

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
FORMULES DE BATTAGE
 Principe : travail effectué par le marteau = énergie appliquée
energie appliquée
Pu Résistance du sol ∝
enfoncement généré
𝒆 𝑬 𝟏
𝑷𝒖 = 𝒉 𝒉 𝑾𝒑 (Formule des Hollandais)
𝒔 𝟏+ 𝑾
𝒓
𝒆𝒉 𝑬 𝒉 𝟏 𝒆𝒉 𝑬𝒉 𝟏
𝑷𝒖 = 𝒔 𝑾𝒑 (Crandall) 𝑷𝒖 = 𝑾𝒑 (Engineering News)
𝒔+ 𝟏 𝟏+ 𝒔+𝒔𝟏 𝟏+
𝟐 𝑾𝒓 𝑾𝒓

𝒆𝒉 𝑬𝒉
𝑷𝒖 = 𝒆𝒉 𝑬𝒉 𝑳
(Formule des Danois, Olson & Flaate 1967)
𝒔+ 𝟐𝑨𝑬

 Eh : Energie nominale du marteau (mgh pour un mouton simple)


 eh : Rendement du marteau s1 : raccourcissement du pieu
 s : refus, la moyenne de l’enfoncement par coup sous 10 coups
 Wp: Poids du pieu Wr: poids du mouton L: longueur du pieu
 Ne prennent pas en compte la raideur du pieu !

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Exemple (Essais dynamiques, Marseille)
 Pieu béton : 25.7 m de long, 0.94m de diamètre
 Poids du mouton: 157kN, Rendement global: 90%
 Hauteur du chute 1.5m
 Refus ~5 mm
Equation d'onde SD 0.20s/m Formule des Hollandais

Olson & Flaate Essai dynamique


16

14
Capacité portante (MN)

12

10

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

Refus (mm)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Bourget du Lac
 Pieu béton : 12.3 m de long, 0.52m de diamètre
 Poids du mouton: 29kN, Rendement global: 69%
 Hauteur du chute 0.82m
Equation d'onde SD 0.20 s/m Equation d'onde SD 0.65 s/m
 Refus ~3 mm Formule des Hollandais Olson & Flaate

Essai dynamique
7

6
Capacité portante (MN)

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20
Refus (mm)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Parc d’Eolienne en Mer – Mer du Nord
 Pieu métallique : 33 m de long, 2.48m de diamètre, 55mm d’épaisseur
 IHC S1200, masse frappante: 1208kN
 Hauteur du chute 1.0m Equation d'onde SD 0.45s/m Formule des Hollandais

 Refus ~8 mm Olson & Flaate Essai dynamique

80

70
Capacité portante (MN)

60

50

40

30

20

10

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20
Refus (mm)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Jetée en Mer : partie onshore
 Pieu métallique : 27.5 m de long, 1.54m de diamètre, 25mm d’épaisseur
 Menck 270T, masse frappante: 159kN
 Hauteur du chute 1.9m
30
Equation d'onde SD 0.2s/m
 Refus ~10.5 mm Formule des Hollandais
25
Olson & Flaate

Essai dynamique

20 épaisseur et longueur incrémentés pour poids


Capacité portante (MN)

identique

15

10

0
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

Refus (mm)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Limites et applicabilité des formules de battage

 On constate que la formule des hollandais fonctionne bien pour


des pieux de dimension standard en battage facile.
 En battage difficile (refus<10 mm), ou pour des pieux fins, la
formule des hollandais affiche une erreur de l’ordre de 100%.
 Cummings 1940, Dynamic Pile Driving Formulas:
« Peu, voire aucune, des formules existantes sont théoriquement
valide »
 Terzaghi 1942, Proceeding ASCE:
« Les études comparatives démontrent que les différentes formulations
ne sont généralement pas valable pour des sols cohérents »
 Factor de Sécurité préconisé 4~6
 Les formules de battage ne sont plus acceptées par certaines industries
(pétrolière, offshore, etc ..)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie de l’ingénierie de battage

 Modélisation numérique du système marteau-pieu-sol


(logiciel GRL WEAP ou équivalent) par résolution de l’équation
d’onde .
o Le marteau: disponibles dans la base de donnée du logiciel
o Le pieu: modélisé en un milieu continu élastique 1D
o L’interface sol-pieu: modèle élasto-plastique linéaire, avec viscosité
(amortissement) proportionnelle à la vitesse et la résistance statique.

Journée
Journée
technique
technique
du CFMS
du CFMS
– Mars
– Mars
20142014 Martin
Battage
Battageetet
vibrofonçage
vibrofonçage Hammann
Modélisation du marteau

Atomized Injection Timing


Pressure Parameters:
Volume of Injection End, VBEG
Volume of Injection End, VEND

Expansion:

Ope
Port

n
p=pMAX(VCH/V)1.
35

Compression:
p=patm(Vin/V)1.3
5
pMAX

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Modélisation du marteau
La quasi-totalité des marteaux existants a été modélisée et est
disponible dans la base de donnée du logiciel.
Des marteaux de conception simple (mouton en chute libre) peuvent aisément être modélisés et ajoutés à la
base de donnée.

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Time
Modélisation du pieu

Le pieu est modélisé en un milieu continu élastique 1D.

Pieu: Sol:

Masses et Elasto-Plastique
ressorts ressorts et
amortisseurs

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Time
Equations d’onde (1D) dans le pieu
t=0 t 2è loi de Newton (F=ma)

z m(z,t)
Poids de la
z+dz m(z+dz,t)
section   dz
Acceleration
 2 m( z, t )
a( z, t ) 
t 2
Force
 2m( z, t )
F  ma    A  dz 
t 2

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
F[m(z,t)] Equation d’onde (1D): équilibre des forces

m ( z ,t )
F[m( z, t )]  F[m( z  dz, t )]  Rf  dz   forces
m ( z  dz,t )
m(z,t)

F [m( z, t )]
 dz
z
Rf x dz

2nd loi de
Loi de Newton
Hooke
F[m(z+dz,t)]

 2 m( z, t )]  2 m( z, t )
m(z+dz,t)
E  A  dz  Rf  dz    A  dz 
z 2
t 2
 2
m ( z , t )]  2
m( z, t )
E    Rf / A
Qui conduit à :  z 2
t 2

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Equation d’onde (1D) dans le pieu
résolution

 2
m( z , t )]  2
m( z, t )
E    Rf / A
 z 2
t 2

1. Une solution particulière

2. l’ensemble des solutions de l’équation sans le 2nd membre

E   2
m( z , t )]  2
m( z, t )
 0
 z 2
t 2

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Equation d’onde (1D) dans le pieu
résolution
E   2
m( z , t )]  2
m( z, t )
 0
 z 2
t 2

Solution générale de l’équation sans le second


membre:
m(z,t) = f1(z-ct) + f2 (z+ct)
où c2 = E/
f1 et f2 sont des fonctions continues dérivables.
Une fonction prenant la forme f(z-ct) est
appellée équation d’onde.
Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin
Battage et vibrofonçage Hammann
si z1 et z2 sont tels que
z2-z1 = c.(t2-t1)  z2-c.t2=z1-c.t1
alors : f1(z2-c.t2)=f1(z1-c.t1)
t = t1
f1

z2 - z1 = c x (t2 - t1)

t = t1
f1

z
z1 z2

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Equation d’onde (1D) dans le pieu
résolution
E   2
m( z , t )]  2
m( z, t )
 0
 z 2
t 2

Solution générale : m(z,t) = f1(z-ct) + f2 (z+ct)


où c2 = E/;
f1 et f2 sont des fonctions continues et dérivables.
 m 
• Vitesse V    cf1 ( z  ct )  cf 2 ( z  ct )
' '

 t 
m( z, t )
• Force F  EA  EA f1' ( z  ct )  f 2' ( z  ct ) 
z
F/EA = f’1+f’2 EA f’2 = ½ (F-ZV) onde montante
V/c = f’2 –f’1 EA f’1 = ½ (F+ZV) onde descendante
Z=AE/c Impédance
Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin
Battage et vibrofonçage Hammann
Equation d’onde (1D) dans le pieu
résolution
F/EA = f’1+f’2 F↑ = EA f’2 = ½ (F-ZV) onde montante
V/c = f’2 –f’1 F↓ = EA f’1 = ½ (F+ZV) onde descendante
Z=AE/c Impédance F↑ + F↓ = F

 F↑ = 0  F=ZV
 En pointe:
 Pointe libre, F=0  F↑ = -F↓
une onde de compression est réfléchie en onde de tension
Attention aux pieux béton !
 Pointe encastrée, V=0  F↑ = F↓ = ½ F
une onde de compression est réfléchie en onde de compression
les ondes incidente et réfléchie s’additionnent et doublent la
contrainte en pointe

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Réflexion d’une onde compressive
à une extrémité encastrée ou libre

Extrémité encastrée

Extrémité libre

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie
Cas particulier de battage dans la roche:

On observe l’onde
réfléchit comparée
à l’onde incidente

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Modélisation du sol
Rs
 Comportement statique:
élasto-plastique Ru

ks = Ru /q
Rsi u
-Rui Rui
qi 2.5 mm
quake, q

qi

ui
Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin
Battage et vibrofonçage Hammann
Modélisation du sol
Smith: Rtotale = Rstatique + Ds.v.Rs
Ds: Amortissement
Rstatique+Rdynamique (fût, pointe)
Résistance (kPa)

Note: coefficient d’amortissement


(damping)
=
la principale inconnue
( expérience du site
ou essais préalables
ou valeur conservative
Déplacement (mm)
Rebond
(fût, pointe)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Modélisation du sol

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Résistance Statique au Battage (SRD)
Static Resistance to Driving

 Les propriétés mécaniques des sols sont dégradées par le battage


 on parle alors de SRD à distinguer de la résistance ultime du pieu
(à ne pas confondre avec la résistance dynamique, qui dépend de la
vitesse particulaire du pieu).
 C’est un problème de géotechnique, diverses méthodes sont
disponibles dans la littérature, selon les types de sols rencontrés.
 En général on considère une borne min et borne max.
 Cicatrisation des sols : après le battage les propriétés mécaniques des sols
atteignent progressivement leurs valeurs au long terme. Il faut plusieurs
semaines à plusieurs mois.
 marteau/pieu dimensionnés pour le battage continu ou pour un redémarrage ?

(Ces sujets sont traités dans une autre présentation)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Résistance Statique au Battage (SRD)
Static Resistance to Driving SRD (kN)
SRD (kN)
0 10000 20000 30000 40000 50000
0 5000 10000 15000 20000 25000
0 0
back analysed SRD
static capacity with OLD soil parameters

20 static capacity with OLD soil parameters


20 SRD lower bound with OLD soil parameters

SRD lower bound with OLD soil parameters

40 40

penetration (m)
60
60
penetration (m)

80
80

100
100

120
120

140
140
Dans la pratique: GRL WEAP (ou équivalent)

L’hypothèse
majeure

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Dans la pratique: GRL WEAP (ou équivalent)
0 0

5000

Courbe de portance
(bearing Graph) 4000

Ultimate Capacity (kN)


3000

2000

1000

0
0 200 400 600 800 1000 1200

Blow Count (bl/m )

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
CATHIE ASSOCIATES SA/NV
Dans la pratique: GRL WEAP (ou équivalent)
Enter Project Title Here

350
1200 350

Contraintes max
280
960 280

(MPa)
Stress (kN)

Tension Stress (MPa)


Ultimate Capacity
210
720 210

Compressive
140
480 140

70
240 70

0 0
0 200 400 600 800 1000 1200

1200 Blow Count (bl/m )

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage 960 Hammann
Dans la pratique: GRL WEAP (ou équivalent)
Courbe de portance (bearing Graph)
SRD (kN)
0 1000 2000 3000 4000 5000 6000
0.0 5000
4500
5.0 4000 79 kJ
3500 63 kJ

10.0 3000 48 kJ

SRD (kN)
pen (m)

2500 31 kJ

15.0 2000
1500
20.0 1000
500
25.0 0
SRD battage continu 0 200 400 600 800 1000 1200
SRD après cicatrisation
bl/m

Note: le modèle est peu sensible à la localisation des résistance de sol, en particulier
donc à la pénétration du pieu
Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin
Battage et vibrofonçage Hammann
CATHIE ASSOCIATES SA/NV
Dans la pratique: GRL WEAP (ou équivalent )
2014 Mar 25

Courbe
Enter Project de
Title Here battage Gain/Loss
(driveability)
1 at Shaft and Toe 1.000 / 1.000 GRLWEAP(TM) Version 2005

Ult. Capacity (kN) Comp. Stress (MPa) ENTHRU (kJ)


0 1000 2000 3000 4000 0 100 200 300 400 0.0 40.0 80.0 120.0 160.0

3 3 3

5 5 5

8 8 8
D e p th ( m )

10 10 10

13 13 13

15 15 15

18 18 18

20 20 20

23 23 23

25 25 25
0 50 100 150 200 0 100 200 300 400 0.0 1.0 2.0 3.0 4.0

Blow Count (blows/m) Tension (MPa) Stroke (m)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie
SRD (kN)
Une analyse préliminaire de battage se conduit 0.0
0 2000 4000 6000

de la façon suivante: 5.0

Prédiction de la résistance du sol au battage

pen (m)
10.0

(SRD) 15.0

en battage continu et après cicatrisation 20.0

sur la base des données de sol 25.0


SRD…

(géotechnique) SRD après…

5000
 Modélisation numérique du système marteau 4000
79
sol pieu 3000 63
48

SRD (kN)
31
(GRL WEAP ou équivalent) 2000
1000
 Vérification: 0
-300 200 700
bl/m 1200

o Nombre de coups raisonnable (<200 cp/m)


en battage continu et/ou au redémarrage
o Contraintes acceptables (< contraintes admissibles, en
compression pour l’acier, en tension pour le béton)

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie

Si on est confortable en contraintes et nombre de


coups, on est généralement en mesure
d’optimiser:
o l’épaisseur du pieu, souvent
dimensionnée au battage
o la taille du marteau

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie
Cas particulier de battage dans la roche:

 Risque majeur de dommage en pointe


 Contraintes radiales et tangentielles, non 1D axiales
 Modélisation 1D non représentative

 Méthode dite « par analyse paramétrique » :


o Définit des fenêtres admissibles pour les paramètres de
battage (nb coups / énergie)
o Une instrumentation du pieu réduit les risques (mesure de
l’onde réfléchie par la pointe)
o Méthode empirique mais validée par l‘expérience

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann
Méthodologie
Cas particulier de battage dans la roche:
Blc b/m

CSX MPa
1000 500
Allowable stress for SMYS 379 Mpa steel piles

900 Allowable stress for SMYS 448 Mpa steel piles 450

Max Compressive Stress (MPa)


800 400
BLOW COUNT (bl/m)

700 350

600 300

500 250

400 200

300 150

200 100

100 50

0 0
0 50000 qc (kPa) 100000 150000 200000

Journée technique du CFMS – Mars 2014 Martin


Battage et vibrofonçage Hammann

Vous aimerez peut-être aussi