Vous êtes sur la page 1sur 14
Peut-on se contenter des estimations logicielles ? Xavier DELERCE
Peut-on se contenter des estimations logicielles ? Xavier DELERCE

Peut-on se contenter des estimations logicielles ?

Xavier DELERCE
Xavier DELERCE

Perception et normalisation

L’audition d’un son est déterminée par x dB SPL au tympan, valeur fixe

Cette énergie au tympan est fonction des caractéristiques anatomiques propres à

chaque individu (torse, pavillon, longueur et volume du conduit, etc…)

Pour atteindre cette valeur au tympan, il faudra utiliser des intensités différentes selon que le son sera délivré au casque, par une AA, en champ libre, etc…

Le casque audiométrique délivre des intensités qui ont été normalisées sur un

coupleur d’environ 6cc, censé correspondre au volume de la conque + conduit (de

tous les individus ?): ISO 389-1

L’insert audiométrique délivre des intensités qui ont été normalisées sur un coupleur de 2cc censé correspondre au volume résiduel du CAE (idem ?): ISO 389-2

L’audiométrie en champ libre n’est pas réalisable en usage audiométrique courant (cabine « zéro dB »)

Approximations au tympan

Si le coupleur d’étalonnage du casque TDH (6cc) représentait

coupleur d’étalonnage du casque TDH (6cc) représentait le « volume universel », la norme ISO 389-1

le « volume universel », la norme ISO 389-1 donnerait les

niveaux exacts au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas…

niveaux exacts au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas… Coupleur 6cc • Si

Coupleur 6cc

au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas… Coupleur 6cc • Si le coupleur
au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas… Coupleur 6cc • Si le coupleur

Si le coupleur d’étalonnage de l’insert (2cc) représentait le « volume universel », la norme ISO 389-2 donnerait les niveaux exacts au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas…

niveaux exacts au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas… Coupleur 2cc • Des

Coupleur 2cc

au tympan en dB SPL. Ce n’est pas le cas… Coupleur 2cc • Des corrections COUPLEUR

Des corrections COUPLEUROREILLE sont donc nécessaires afin d’estimer au mieux les niveaux en dB SPL atteints « au tympan », déclenchant la sensation auditive

Les enjeux de la précision

Savoir dès l’audiométrie quel est le niveau déclenchant la sensation auditive au tympan, en dB SPL, ce serait:

Pour les fabricants, proposer un pré-réglage rapidement correct en fonction de leurs contraintes acoustiques (tubes, impédances, coudes, etc…)

Pour l’audio, être sûr que ce qu’il visualise { l’écran est ce qui se passe dans

l’oreille du patient

Des réglages plus rapides et moins « empiriques »

Une satisfaction patient plus vite obtenue

La mort de la mesure in-vivo !

Etc…

Mais tout ceci est illusoire (pour l’instant): il faut donc que les fabricants

aient recours à des « fonctions de

transfert » HLSPL au tympan

l’instant): il faut donc que les fabricants aient recours à des « fonctions de transfert »
l’instant): il faut donc que les fabricants aient recours à des « fonctions de transfert »
l’instant): il faut donc que les fabricants aient recours à des « fonctions de transfert »

Petit rappel des termes utilisés

RETSPL (Reference Equivalent Threshold Sound Pressure Level): valeurs de la norme ISO, pour un transducteur donné, permettant de passer, de niveaux SPL à

HL dans un coupleur ou en champ libre, ou seuil de référence en dB SPL

MAP (Minimal Audible Pressure): pression acoustique au seuil d’audition, mesurée en fonds de conduits de sujets normo-entendants en champ libre

MAF (Minimum Audible Field): la même mesure que le MAP, sans le sujet, un micro

mesure là où était la tête le niveau sonore précédemment émis

REDD (Real Ear to Direct Dial): manipulation qui consiste à mesurer en fond de conduit et dB SPL, le niveau atteint pour x dB HL affichés par l’audiomètre (casque ou inserts). Le résultat est la REDD (en dB relatifs)

RECD (Real Ear to Coupler Difference): différence en dB pour passer du niveau

atteint par un insert dans le conduit et le même dans un coupleur 2cc

6cc to ED (6cc to Eardrum): valeurs en dB pour passer du coupleur au tympan. C’est un peu l’équivalent du RECD, mais pour le casque

MAF monaural au tympan: valeurs en dB pour passer du champ libre binaural (MAF) en monaural, puis au tympan (gain étymotique)

Comment approcher la réalité en fond de conduit pour le casque

dB HL + Retspl 6cc + 6cc to ED* =
dB HL +
Retspl 6cc +
6cc to ED* =
dB HL + MAP =
dB HL +
MAP =
en dB SPL, en fond de conduit
en dB SPL,
en fond de
conduit

Niveau estimé,

dB HL + MAF (mon) au tympan =
dB HL +
MAF (mon) au tympan =
dB HL + REDD* =
dB HL +
REDD* =
dB HL + Retspl 6cc =
dB HL +
Retspl 6cc =

* Différentes valeurs disponibles

Niveau estimé , dB HL + MAF (mon) au tympan = dB HL + REDD* =

Comment approcher la réalité en fond de conduit pour l’insert

dB HL +

RECD* =

dB SPL fond de conduit,

estimé ou

mesuré

dB HL + RECD* = dB SPL fond de conduit, estimé ou mesuré Retspl 2cc +

Retspl 2cc +

= dB SPL fond de conduit, estimé ou mesuré Retspl 2cc + • Une seule fonction
= dB SPL fond de conduit, estimé ou mesuré Retspl 2cc + • Une seule fonction
= dB SPL fond de conduit, estimé ou mesuré Retspl 2cc + • Une seule fonction

Une seule fonction de transfert pour l’insert…

Pour le casque, la valeur « 6cc to ED » n’est pas mesurable par l’audio mais…

… pour l’insert, la valeur RECD est mesurable, ce qui permet d’approcher très

précisément le niveau en dB SPL en fond de conduit déclenchant la sensation auditive

* Valeurs moyennes ou mesurées

Peut-on mesurer directement les seuils en dB SPL, en fond de conduit ?

Deux possibilités, en mesurant simultanément par sonde en fond de conduit

le niveau envoyé par l’audiomètre (en général 90dB HL) { chaque fréquence:

1. REDD par casque (Fonix et Audioscan):

90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
2.
2.
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par

puis

REDD par insert (Aurical):

ou

=

=

90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par
90dB HL) { chaque fréquence: 1. REDD par casque (Fonix et Audioscan): 2. puis REDD par

Les diverses « fonctions de transfert » du casque

0dB HL transformés en dB SPL au tympan par:

30 25 20 15 10 5 0 250 500 800 1000 1600 2000 3150 4000
30
25
20
15
10
5
0
250
500
800
1000
1600
2000
3150
4000
6300
dB SPL au tympan

Affinity et Aurical MAF(mon) + FF-->ED800 1000 1600 2000 3150 4000 6300 dB SPL au tympan Widex et DSL 4.1 (MAP

Widex et DSL 4.1 (MAP BENTLER et PAVLOVIC)dB SPL au tympan Affinity et Aurical MAF(mon) + FF-->ED DSL 5.0 pour TDH NAL NL1

DSL 5.0 pour TDH+ FF-->ED Widex et DSL 4.1 (MAP BENTLER et PAVLOVIC) NAL NL1 pour TDH ou insert

NAL NL1 pour TDH ou insert EARWidex et DSL 4.1 (MAP BENTLER et PAVLOVIC) DSL 5.0 pour TDH DSL 5.0a pour TDH

DSL 5.0a pour TDH (RETSPL IEC 318 + 6cc to ED Cox)BENTLER et PAVLOVIC) DSL 5.0 pour TDH NAL NL1 pour TDH ou insert EAR Widex casque

Widex casqueNAL NL1 pour TDH ou insert EAR DSL 5.0a pour TDH (RETSPL IEC 318 + 6cc

Phonak ou Unitron casque5.0 pour TDH NAL NL1 pour TDH ou insert EAR DSL 5.0a pour TDH (RETSPL IEC

Siemens casqueNAL NL1 pour TDH ou insert EAR DSL 5.0a pour TDH (RETSPL IEC 318 + 6cc

Pourquoi ces incertitudes au casque ?

Plus le coupleur d’étalonnage est volumineux (6cc pour le casque), plus les

écarts inter individuels avec le coupleur sont susceptibles d’être

importants

De nombreuses fonctions de tranfert HLSPL tympan possibles pour le casque

Des données obtenues sur peu de sujets (10 sujets pour DSL, pareil pour

le MAP/MAF, également pour le 6cc au tympan…)

MAIS la multiplication des mesures au casque (REDD du NAL) améliore la moyenne mais montre d’importants écarts types

Et donc en conséquence, on pourrait s’attendre { ce que les audiométries faites aux inserts (coupleur 2cc) soient plus facilement dérivables en dB SPL au tympan…

… et c’est pourquoi les fabricants proposent de plus en plus l’audiométrie par les aides auditives, assimilée à une audiométrie aux inserts

Une manipulation permettant de mettre en évidence la variabilité entre transducteurs audiométriques*

1. Réaliser une audiométrie directement en dB SPL fond de conduit (REDD

sur insert, Aurical) qui servira de référence

2. Réaliser une audiométrie au casque TDH

3. Réaliser une audiométrie aux inserts (EarTone 5A)

4. Mesure du RECD

5. Comparaison avec la référence SPL (point 1) de:

Différentes fonctions de transfert du casque HLSPL (vues précédemment)

HL inserts + Retspl inserts + RECD mesuré (= SPL tympan)

HL inserts + Retspl inserts + RECD statistique (= SPL tympan)

*Mémoire D.E. 2010, Nadège DURAND: « Conversion des seuils audiométriques HL en leur équivalent SPL tympan:

La mesure de la pression acoustique dans le conduit s’impose-t-elle ? »

Résultats* (36 oreilles/36 adultes):

Résultats* (36 oreilles/36 adultes): • Le zéro représente la référence dB SPL au tympan • Rouge:
• Le zéro représente la référence dB SPL au tympan • Rouge: audiométrie aux inserts
• Le zéro représente la
référence dB SPL au
tympan
• Rouge: audiométrie aux
inserts et RECD mesuré
• Vert: audiométrie aux
inserts et RECD statistique
• Bleu clair: casque et
dérivation Cox (DSL,
Siemens, …)
• Bleu moyen: casque et
dérivation REDD NAL
(NAL, Sonova, …)
• Bleu foncé: casque et
dérivation MAF mon. au
tympan (Widex,
Interacoustics, Madsen, …)

*Mémoire D.E. 2010, Nadège DURAND: « Conversion des seuils audiométriques HL en leur équivalent SPL tympan:

La mesure de la pression acoustique dans le conduit s’impose-t-elle ? »

Discussion

Toutes les audiométries au casque ont tendance à être dérivées de façon pessimiste

au tympan (6 à 12dB en moyenne), surtout vers les aigus (3 et 4KHz)

C’est peut-être une raison pour laquelle des formules fabricants dérivent de NAL, réputée moins correctrice que DSL dans les aigus

C’est certainement la raison de la multiplication des « audiométries in-vivo » (par les aides auditives), plus proches de l’audiométrie aux inserts

Ceci explique l’arrivée ces dernières années de la mesure in-vivo par les aides auditives

Travailler aux inserts (et en informer les logiciels) améliore nettement la précision des dérivation HLSPL tympan, sans changer réellement nos habitudes

La mesure du RECD améliore (chez l’adulte) { la marge la précision de SPLoGramme

L’incertitude du SPLoGramme chez les enfants est énorme avec l’audiométrie au casque car il n’existe pas de dérivations « spécifiques enfants »

La mesure in-vivo (réputée gage de précision du réglage) sur des cibles obtenues au casque se base sur une incertitude des seuils « au tympan » pouvant aller de 5 à 20dB SPL (jusqu’{ 10dB d’erreur sur les cibles)…