Vous êtes sur la page 1sur 1

nous avons à installer deux pompes d'eau potable pour refouler 110 l/s sur une hauteur HMT

138 m ces deux


pompes fonctionnent en parallèle Quelle est la puissance nécessaire du post transfo à installer il faut tenir
compte de la puissance de démarrage de la deuxième pompe?
Bonjour
Données de base :
Nombre de pompes 2
Débit unitaire : 55 l/s
Hmt : 138 mCE
Calcul de la puissance d’une pompe
La puissance sur arbre pompe est donnée par la formule :
P=ρ.g.Q.H/η
Avec ρ : masse volumique du liquide pompé (ici l’eau = 1000 kg/m3)
g : accélération de la pesanteur = 9,81 m/s²
Q : débit de la pompe en m3/s
H : HMT en mCE
η : rendement de la pompe que nous prendrons égal à 0,72
Pour notre cas, la puissance sur arbre est donc de 103 413 Watts (103,4 kW)
Le plus proche moteur standard a une puissance de 110 kW. Pour plus de sécurité, on retiendra un moteur de
132 kW de puissance sur arbre. Il fonctionnera à 78% de sa puissance nominale ce qui est acceptable et
permettra de couvrir la puissance supplémentaire appelée lors d’une éventuelle baisse de Hmt en cas de
fonctionnement d’une pompe seule.
Calcul de la puissance du transformateur
Les conditions suivantes doivent être respectées :
- Condition 1 : En fonctionnement normal, le transformateur fonctionnera à moins de 80% de sa charge
(certains préconisent 75%)
- Condition 2 : lors du démarrage du second moteur alors que le premier est déjà en service, la chute de tension
aux bornes du transformateur ne doit pas être supérieure à 8%
A. Respect de la condition 1 :
En considérant un facteur de puissance (cosϕ) de 0,8 et d’un rendement de moteur de 95%, la puissance doit
être supérieure ou égale à 132x2 /(0,8x0,8x0,95) soit 434 kVA, soit un transformateur standard de 500 kVA qui
travaillera à 70% de sa puissance nominale.
NB : la Sonelgaz exige désormais un facteur de puissance de 0,9, mais il est plus prudent de considérer un
facteur de 0,8 ; ceci pourra surdimensionné le transformateur mais permettra en pratique de travailler bien à
l’aise pendant les périodes très chaudes de l’été
B. Respect de la condition 2
Pour la puissance de moteur en question, il est nécessaire de recourir à un dispositif de démarrage progressif.
On retiendra que le courant de démarrage sera limité à 2,5 fois le courant nominal In.
Au démarrage du moteur la puissance appelée est donc de (132 + 132x2,5)/(0,8x0,8x0,95)
soit 760 kVA.
La chute de tension ΔU% est donnée par la formule : ΔU% = Ucc(Sd/St),
où :
- Ucc : la tension de court circuit du transformateur donnée par le fabricant égale 4,5% pour un transformateur
de 500 kVA.
- Sd : la puissance apparente au démarrage (760 kVA)
- St : la puissance du transformateur
Ainsi pour notre cas, ΔU% = 6,84 %
Les deux conditions étant respectées pour un transformateur de 500 kVA, c’est cette puissance qui est donc
retenu.