Vous êtes sur la page 1sur 29

Filière Génie Civil

2019-2020
GC2

Mécanique des sols

Chapitre 6:
Déformations des sols et essai œdométrique

Khamlichi Abdellatif

1
Plan

• Déformations d’un sol


• L’œdomètre
• Courbe de compressibilité œdométrique
• Critère de remaniement
• La charge maximale
• Durée des paliers de chargement
• Calcul de l’indice des vides
• Caractéristiques de compressibilité
• Indices de gonflement et de compression
• Pression de pré-consolidation
• Rapport de surconsolidation
• Module œdométrique
• Coefficient de compressibilité
• Calcul des tassements

2
1 Déformations d’un sol

 Les déformations d'un sol sont en général tridimensionnelles, on distinguera ainsi:


- la composante verticale: tassement ;
- les composantes horizontales: déplacements horizontaux.

 En principe, le calcul des déplacements en chaque point d’un massif de sol est
possible si l’on connaît les caractéristiques du chargement (ou du déchargement)
et les lois de comportement du sol.

 Dans la pratique, les calculs sont réalisés d’une manière approchée, compte-tenu
de la complexité du comportement des sols. Dans de nombreux problèmes, la
surface du sol est horizontale, les charges appliquées verticales et si la largeur de
la surface chargée est importante par rapport à la hauteur de la couche déformable,
la majorité des déformations sont verticales, il s’agit de tassements.

3
1 Déformations d’un sol

 Pour aborder le calcul des tassements, on est amené à distinguer d’une part les
déformations instantanées: tassement dû à l'élastoplasticité, et d’autre part la
cinétique du phénomène dans le temps: consolidation et fluage dû à la viscosité.

 L’amplitude des tassements est fonction de la contrainte appliquée, de l’épaisseur


de la couche considérée et de la «déformabilité» du sol.

 La vitesse du tassement est liée à la capacité du sol à s’adapter à un nouvel état


de contraintes: dans le cas des sols saturés, cette capacité de réadaptation est
fonction de la perméabilité du sol mais également des conditions de drainage de la
couche de sol considérée.

4
1 Déformations d’un sol

 La déformation ou compressibilité d’un sol résulte de:

Instantanée
- la déformation des grains de sol (négligeable);

- la compression de l'eau contenue dans les vides (négligeable);

- l'expulsion de l'eau contenue dans les vides; consolidation primaire pour laquelle
le temps et la perméabilité des sols ont une grande importance;

- la compression par fluage du squelette solide suite au réarrangement des


particules (consolidation secondaire).
∆H = ∆Hi + ∆H p + ∆Hs
  
instantanée primaire secondaire

Souvent on note le tassement par s (de l’anglais settlement):

s= si + sp + ss
  
instantané primaire secondaire 5
1 Déformations d’un sol

 On décompose donc le tassement en 3 phases:

- tassement immédiat;
- tassement de consolidation;
- tassement secondaire.

 Le tassement immédiat peut en principe se calculer à partir des propriétés


instantanées du comportement du sol.

 Le tassement de consolidation est calculé en utilisant par exemple la théorie de


la consolidation proposée par Terzaghi et dans laquelle intervient la perméabilité
du sol, les conditions de drainage et le temps.

 Le tassement secondaire qualifié souvent de consolidation secondaire fait


également intervenir le temps: il suppose que les excès de pression interstitielle
générés par les chargements sont dissipés. Il se produit à contrainte effective
constante: il s’agit donc d’un fluage (effet de la viscosité).

6
2 L’œdomètre

 On appelle œdomètre l’appareil qui permet de réaliser les essais de


compressibilité en laboratoire sur une éprouvette de sol cylindrique placée à
l’intérieur d’une enceinte cylindrique indéformable, dont la paroi interne est au
contact direct de l’éprouvette.

εr = 0 Eprouvette

εz ≠ 0

 Dans un œdomètre, l’enceinte cylindrique rigide qui entoure l’éprouvette interdit


toute dilatation radiale du sol, de sorte que les déformations qui se produisent
lorsqu’on exerce une pression sur le piston sont uniquement verticales (ou
axiales).
 Ce mode de déformation unidimensionnel a acquis en mécanique des sols une
grande importance pratique (du fait que les sols se trouvent dans cet état dans
la nature).
7
2 L’œdomètre

 Les essais que l’on peut réaliser dans un œdomètre sont très variés:

- la charge peut croître continument ou être appliquée par paliers de durées


diverses;

- on peut appliquer une charge unique ou plusieurs charges successives;

- on peut imposer une déformation initiale et suivre la relaxation des contraintes


ou au contraire faire subir au sol une déformation à vitesse constante;

- on peut asservir le chargement à l’évolution des contraintes ou encore


chercher à caractériser le gonflement de certains sols lorsqu’on les met en
présence de l’eau.

8
2 L’œdomètre

 L’œdomètre permet de pratiquer les essais suivants:

- essai de compressibilité par paliers (essai à l’origine de l’œdomètre);

- essai de fluage;
NF P 94-090-1
- essai à vitesse de déformation constante;

- essai à gradient contrôlé;

- essai accéléré par chauffage;

- essai de gonflement;

- essai à drainage radial

Essais œdométriques: méthodes d’essai LPC n°13


http://www.ifsttar.fr/fileadmin/user_upload/editions/lcpc/MethodeDEssai/
MethodeDEssai-LCPC-ME13.pdf 9
2 L’œdomètre

Cellule œdométrique
Banc d’essai œdométrique

10
2 L’œdomètre

Schéma du chargement par l’avant


de l’Œdomètre

11
2 L’œdomètre

Couvercle Valve
Valve Pierre poreuse

Eprouvette

Pierre poreuse
Embase

Coupe schématique d'une cellule œdométrique

12
2 L’œdomètre

 L’éprouvette de sol est retenue latéralement par une paroi lisse indéformable.
Elle est comprise entre deux pierres poreuses ou entre deux disques en métal
fritté, permettant à l’eau de circuler.

 L’effort de compression s’exerce verticalement sur l’éprouvette par l’intermédiaire


d’un couvercle ou d’un piston rigide qui répartit l’effort.

 Les déformations de l’éprouvette sont lues sur un ou deux comparateurs ou


enregistrées au moyen d’un capteur de déplacement.

 Les œdomètres peuvent être classés en 4 catégories selon leur mode de


chargement: par poids, pneumatique ou hydraulique, lorsqu’il s’agit d’imposer
une pression, ou par presse lorsqu’on veut imposer une déformation.

13
3 Courbe de compressibilité œdométrique

Courbe de
compressibilité
σ 'p
Pression de
pré-consolidation

∆H
%
H0

14
Pression verticale σ′v en kPa (échelle logarithmique)
4 Critère de remaniement

Sol non remanié Sol remanié

∆H ∆H
% %
H0 H0

log(σ′v ) log(σ′v )

Critère de remaniement

15
5 La charge maximale

 La charge maximale à appliquer sur l’éprouvette œdométrique sera déterminée


en fonction de 2 critères:

- Il est nécessaire d’obtenir 3 points alignés dans la partie droite de la courbe de


compressibilité;

- La dernière charge devra dépasser la charge réelle qu’il est prévu d’appliquer
sur le terrain naturel.

16
6 Durée des paliers de chargement

 Chaque charge sera appliquée pendant une période de 24h. Cette durée pourra
être réduite à condition de vérifier que les déformations sont stabilisées avant de
modifier la charge.

 Pour la mesure du tassement en fonction du temps, on effectuera des lectures aux


comparateurs aux temps suivants:
0, 15s, 30s,1min, 2min, 4min, 8min, 15min, 30min, 60min, 2h, 4h, 8h, 24h.

 Ces mesures ne sont pas nécessaires pendant les paliers de déchargement-


rechargement. Il suffira de noter le tassement juste avant et d’appliquer la
charge suivante.

17
6 Durée des paliers de chargement

Courbe de consolidation par paliers

18
7 Calcul de l’indice des vides

 L’indice des vides de l’éprouvette de sol est donné par:


H − hp
e= (1)
hp

H: hauteur de l’éprouvette au moment considéré


hp: hauteur de solide équivalente (hauteur absolue des grains seuls) ou hauteur
des pleins. Elle est donnée par:

Wd
hp = (2)
γ sS

Wd: poids de sol sec obtenu par pesée de l’éprouvette après passage à l’étuvage
S: section droite de l’éprouvette
γs: poids volumique des grains γ s = 26.5kN / m3

 L’indice des vides initial s’obtient en posant H=H0 hauteur initiale de l’éprouvette.

19
8 Caractéristiques de compressibilité

 La courbe de compressibilité correspond au diagramme: ( e n , log10 (σ′n ) )


en: indice des vides atteint en fin de palier de chargement sous la charge

σ′i σ′v0 σ′p Contrainte effective (kPa)


ei D M
e0 C L
E
A
B
Indice des vides

N
20
8 Caractéristiques de compressibilité
 La détermination de σ’p se fait selon la méthode suivante:
- on trace à partir de A (point de changement de courbure) l’horizontale AH;
- on trace à partir de A la tangente au début de la courbe de compression
vierge;
- on trace la bissectrice de l’angle HAT.
Le point d’intersection de cette bissectrice avec la tangente à la zone de compression
vierge permet de déterminer la contrainte de préconsolidation σ’p.

21
8 Caractéristiques de compressibilité
Types de sol

Sols normaux Sols expansifs


22
9 Indices de gonflement et de compression

 La pente de la droite DL (ou AB) est appelée indice de gonflement et notée : Cs

∆e
Cs = − (3)
∆ log ( σ′ ) 
DL

 La pente de la droite MN est appelée indice de compression et notée : Cc

∆e
Cc = − (4)
∆ log ( σ′ ) 
MN

23
10 Pression de pré-consolidation

 Les droites DL et MN se coupent au point C. La contrainte effective σ′


correspondant au point C est appelée pression de pré-consolidation. Elle es notée:

σ′p (5)

Si σ′p > σ′v0 on dit que le sol est surconsolidé

Si σ′p = σ′v0 on dit que le sol est normalement consolidé

Si σ′p < σ′v0 , il y a une anomalie, en général, la valeur de σ′v0 a été mal estimée
(erreur sur la pression interstitielle le plus souvent) ou bien le sol a été remanié
lors de son prélèvement et l’essai donne des résultats peu fiables.

 Les deux segments de droite EC et CN (diapositive 20) constituent la courbe de


compressibilité corrigée de l’éprouvette de sol soumise à l’essai.

24
11 Rapport de surconsolidation

 On définit le rapport de surconsolidation OCR (Over Consolidation Ratio) par:

σ′p
OCR = (6)
σ′v0

OCR > 1 sol surconsolidé

OCR = 1 sol normalement consolidé

OCR < 1 sol sous-consolidé

25
12 Module œdométrique

 Le module œdométrique Eoed est défini par:

σ′2 − σ1′ (7)


E oed ( σ1′ , σ′2 ) = −
(H 2 − H1 ) / H1

 A partir d’un essai de compressibilité par paliers, on peut définir:


- un module œdométrique pour chaque palier de chargement
σ′n +1 − σ′n (σ′ − σ′n )(1 + en )
E oed ( σ′n , σ′n +1 ) = − = − n +1
(H n +1 − H n ) / H n en +1 − en

- des modules sécants entre deux points de la courbe de compressibilité


σ′2 − σ1′ (σ′ − σ1′ )(1 + e0 )
E oed ( σ1′ , σ′2 ) = − =− 2
(H 2 − H1 ) / H 0 e2 − e1

- un module tangent en chaque point de la courbe de compressibilité


2.3σ′(1 + e)
E oed ( σ′ ) = (8)
Cc ou Cs

26
13 Coefficient de compressibilité
 On peut décrire la compressibilité du sol en se plaçant en coordonnées (e, σ’)
et on peut alors définir 2 paramètres d’une manière locale (autour d’un état de
contrainte donné) en prenant la tangente à la courbe:

- Coefficient de compressibilité:
∆e
av = − (9)
∆σ′

- Coefficient de compressibilité volumétrique:


av ∆e ∆n
mv = =− =− (10)
1 + e0 (1 + e0 )∆σ′ ∆σ′

-Le module œdométrique est l’inverse du coefficient de compressibilité


volumétrique:
1 (11)
E oed =
mv

Il convient toujours de préciser les intervalles de charge pris en compte, car ces
modules ne sont pas constants. 27
14 Calcul des tassements
Sol normalement consolidé

e
∆ ( log(σ′) )

∆e

σ′p σ′v0 σ′v0 + ∆σ′v0 log(σ ')

H C  ∆σ′ 
∆H = ∆e = −H 0 c log 1 +  (12)
1 + e0 1 + e0  σ′v0 

28
14 Calcul des tassements
Sol surconsolidé

e ∆ ( log(σ′) )

∆e

σ′v0 σ′p σ′v0 + ∆σ′v0 log(σ ')

Cs  σ′p  Cc  σ′v0 + ∆σ′ 


∆H = − H 0 log   − H0 log   (13)
1 + e0 ′
 σ v0  1 + e0  σp′ 
 

29

Vous aimerez peut-être aussi