Vous êtes sur la page 1sur 17

INSTITUT POLYTECHNIQUE des SCIENCES AVANCEES

7 Rue Maurice Grandcoing - 94200 IVRY SUR SEINE - Tél. : 01.44.08.01.00


Ecole d’Enseignement Supérieur Privé -
SIRET N° 433 695 632 00011 - APE 803Z www.ipsa.fr

TP CAO – CATIA V5

Modélisation Géométrique d’un Train


d’atterrissage

Dec 2015 MEUNIER - NADALON - LOUNIS


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

PRÉSENTATION
La famille Airbus A320 regroupe quatre avions de ligne moyen-courrier conçus et fabriqués
par Airbus. L'A320 a donné naissance à une famille d'appareils qui partagent la même
conception mais qui diffèrent notamment par leur longueur de fuselage et leur capacité, et
reçoivent des moteurs différents, adaptés à leur masse. L'A320, a donné son nom à la famille
et a été suivi de deux version raccourcies, l'A318 et l'A319 et d'une version rallongée, l'A321.
Ces différentes versions, basées sur un même modèle, permettent de s'adapter aux besoins
des compagnies aériennes (107 à 150 sièges) tout en réalisant des économies d'échelle. Des
chaînes de montage uniques permettent également des cadences de production élevées.
Depuis le vol du premier A320 en 1987, plus de 6000 appareils ont été commandés et plus de
3400 sont en service, faisant de cet avion le deuxième plus vendu au monde.

A320 Prestige
Winglet d'un Airbus A319
L'A320 Prestige est un Airbus A320 converti en avion
d'affaire. Tout comme le Boeing Business Jet, l'A320
Prestige est un avion de ligne dont l'intérieur a été
modifié afin d'accueillir moins de passagers, mais
avec un plus grand confort.

A320 Enhanced
Face aux nouvelles versions ER du Boeing 737,
Airbus n'envisage pas le développement de nouveaux
appareils pour remplacer la famille des A320 avant la
période 2015 – 2020, c'est donc sur des améliorations de la famille A320 que Airbus travaille
aujourd'hui, notamment avec les nouveaux réacteurs PurePower PW100G et au niveau de la
voilure avec l'utilisation de winglets dans l'objectif de réduire les coûts opérationnels (coûts de
fonctionnement pour les compagnies aériennes).

IPSA, 2014-2015 -2- version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage
Caractéristiques de l'airbus A 320

Premier avion de transport civil à utiliser la technique des commandes de vol électriques (fly
by wire), gérant la stabilité de l'avion grâce à des calculateurs, tenant compte des ordres
donnés par le pilote, et des informations provenant de capteurs installés à bord.
Le mini-manche, issu de l'aéronautique militaire, est situé non en face du pilote, mais sur le
côté.
La version A320-200 dispose de winglets et d’un réacteur à double-flux .
La capacité d'un A320-200 avec 150 passagers est d'environ 5 400 km, motorisé par deux
CFMI CFM56-5 ou IAE V2500 d'une poussée total comprise entre 113 kN et 120 kN.
Le concurrent direct de l'A320 est le Boeing 737-800.

Equipage: 2 pilotes + équipage commercial


Envergure: 33,91 m
Longueur: 37,57 m
Hauteur: 11,80 m
Surface alaire: 122,6 m2
Masse à vide: 41 000 kg
Masse maximale au décollage: 77 400 kg
Distance franchissable: 3064 nm (environ 5675 km)
Vitesse de croisière: 462 noeuds - Mach 0.79 (environ 855 km/h)
Vitesse maximale: 479 noeuds - Mach 0.82 (environ 888 km/h)
Plafond opérationnel: 39 000 ft (environ 11 900 m)
Motorisation: 2 réacteurs CFM56-5-A1 de 12000 kg de poussée, 2 réacteurs CFM56-5A3
de 11800 kg de poussée, 2 réacteurs CFM56-5B4 de 12000 kg de poussée, 2 réacteurs
IAE V2500-A1 de 11340 daN de poussée , ou 2 réacteurs IAE V2527-A5 de 11790 daN
de poussée.
Capacité: 150 à 170 passagers.

IPSA, 2014-2015 -3- version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

SCENARIO DU TRAVAIL À EFFECTUER


Assemblées à Toulouse, les différentes parties de l’A320 sont fabriquées par différents sous-
traitant. Le train d’atterrissage avant est lui fabriqué par les sociétés LIEBHERR-AEROSPACE
et MESSIER BUGATTI.

Dans le cadre des modifications proposées aux différents clients, AIRBUS propose de
concevoir un train d’atterrissage renforcé à « double essieux » tel que celui équipant le modèle
A330 ci-dessous.

IPSA, 2014-2015 -4- version R20


Modeleur volumique méthode

1. Choisir un plan de construction

2. Dessiner une esquisse « sketch » Contour , rectangle , cercle , courbe , droite

2.3. Coter le volume contrainte , contraintes choisies puis sortir du mode esquisse

2.4. Ajouter ou enlever la matière Extrusion , poche , révolution , gorge

2.5. Réaliser les formes complémentaires chanfrein , congé , dépouille ,

2bis. Utiliser des volumes prédéfinis Perçages , gorge ,…


complémentaires

3. Enregistrer votre travail Barre de menu : « Fichier » « Enregistrer » ou « Gestion des enregistrements »
Nota :
 Toutes les figures sont données à titre indicatif, seules les instructions sont à
respecter ainsi que les dimensions données sur les dessins de définition et sur les
détails d’esquisse.
 Toute modélisation d’un objet dans le module Part Design commence par la
définition d’une entité parent de base dans le corps principal. Sa création passe par
la définition d’une esquisse 2D. (voir Modeleur volumique méthode)

Exercice N°1 : Axes du Sliding Tube (Piston amortisseur)

1. Démarrer le module Part Design : Commande Démarrer + Conception Mécanique +


Part Design.

2. Sélectionner l’item Part.1 sur l’arbre de conception et cliquer


sur le bouton droit de la souris pour faire apparaître le menu
contextuel.

3. Sélectionner la commande « Propriétés » puis l’onglet


produit. Renommer la référence en
« Sliding_tube_Axis_1 ».

4. Créer un tube de 240 mm de long et 15 mm de rayon par

extrusion ou révolution. , ou et

5. Procéder de la même façon pour créer un autre axe nommé


« Sliding_tube_Axis_2 » de 100 mm de long et 15 mm.

Exercice N°2 : Sliding Tube (Piston amortisseur)

En rentrant dans le
guide que constitue
le tube principal,
cette pièce permet
l’amortissement dû
au choc au moment
de l’impact au sol.

Elle se compose d’un


volume de base
résultant d’une forme
de révolution
(rotation d’une
esquisse autour d’un
axe)
SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage
Exemple détaillé d’un scénario possible.
Depuis le logiciel, Ouvrir le fichier « Sliding_tube.STP » et observer les formes de la
pièce que vous devez réaliser
1. Sélectionner le plan (xy) pour commencer la pièce.

2. Sélectionner l’icône Esquisse , puis l’icône Contour

et représenter le contour d’esquisse ci-dessous, puis le coter

Votre géométrie doit 200 40 710


être iso contrainte
(contours en vert).

V
100 H
130

3. Quitter l’esquisse et générer le volume par révolution


Fig 1

(fig 1) en sélectionnant l’axe H comme axe de


révolution.

4. Créer un chanfrein avec la fonction volumique de 10 mm


à 45° sur l’arrête de l’extrémité du tronçon le plus court.
5. Sélectionner à nouveau le plan (xy) comme plan de travail,
réaliser la nouvelle esquisse ci-dessous (en vert).

chanfrein

130 Coïncidence

collerette
100
chanfrein

Volume obtenu à
l’étape précédente
Fig 2

La dimension manquante sera réalisée en contraignant l’esquisse


par coïncidence avec les faces de la collerette du volume
précédent.
Extruder l’esquisse ainsi réalisée d’une valeur de 76 mm en
cochant l’option « extension symétrique »

6. Réaliser un perçage débouchant de 15 mm de rayon coaxial


avec la partie cylindrique du volume précédant (fig 2). Pour
cela utiliser la fonction « Trou » en choisissant l’option
« jusqu’au dernier » de l’onglet "Extension", puis éditer
l’esquisse et la rendre le centre (croix blanche) concentrique perçage
avec l’arc du cylindre.
IPSA, 2014-2015 -8- version R20
SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

Fig 3
Sélectionner le plan d’esquisse (zx), créer l’esquisse puis le volume
correspondant (fig 3) par enlèvement de matière

7. Sélectionner à nouveau le plan (xy) pour créer un trou de diamètre


105 mm centré sur l’axe du cylindre et situé à 72,5 mm du bord
inférieur (fig 4)

8. Procéder de même qu’en  et  pour réaliser l’extrusion de forme


cylindrique (fig 5) distante de 150 mm de l’axe du cylindre principal,
de longueur 60 mm percée d’un trou de diamètre 20 mm.

9. Sélectionner la face plane du dessus de collerette puis réaliser


l’enlèvement de matière permettant de constituer la chape de fixation
du « slave link » (fig 6). 124

152
Fig 4 Fig 5 Fig 6

150
120

72,5
20

10. Appliquer des matériaux .

On considère ici que les pièces principales sont en alliages d’aluminium et les axes en acier
fortement allié.

Choisir un matériau et le faire


glisser sur la ligne la plus haute
de l’arbre de construction.

Pour visualiser la pièce avec


son aspect métallique, il est
nécessaire de demander un
rendu réaliste ; pour cela, dans
la boîte d’affichage, choisir
l’icône de mode de vue intitulé
« rendu réaliste avec texture ».

IPSA, 2014-2015 -9- version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

Exercice N°3 : Torque links (triangle anti-couple)

Torque links Slave links

1. Ouvrir un nouveau fichier de type part design.


2. Sélectionner l’item Part.xx sur l’arbre de conception et renommer la référence en
« Torque link ».
3. Créer le volume en suivant les indications fournies par le dessin de définition du triangle
de suspension ci-dessous. On pourra commencer cette construction par la forme
triangulaire du voile ou par le profil comme ci-dessous.

IPSA, 2014-2015 - 10 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

Exercice N°4 : Slave links (barres anti-couple)

Procéder de même pour créer les géométries simples que sont les pièces :
Lower_Slave_Link, Upper_Slave_Link_Left, Upper_Slave_Link_Right.

Exercice N°5 : Main shock absorber (Corps amortisseur)


1. Ouvrir un nouveau fichier de type part design et renommer
la référence en « Main shock absorber »
2. Créer le cylindre principal (D = 230 mm) puis la partie
inférieure (D = 260 mm) en suivant les indications fournies
par le dessin de définition.
Création des plans de références
Plusieurs modes de création de plans sont possibles
(décalage est le plus courant). Nous allons les créer par un
décalage angulaire, il est alors nécessaire de saisir un plan de
référence et un axe de rotation pour définir le nouveau plan.
3. Créer une esquisse, dans le plan perpendiculaire à celui
ayant servi à la création des deux bossages d’accroche des
Torque et Slave links, constituée d’un segment de droite
accroché sur les bords du tube. Nommer cette esquisse
Axe_Rot_1
4. Créer un plan décalé angulairement de 16,5° par rapport au plan horizontal et tournant
par rapport à Axe_Rot_1, le renommer Plan_rot_1

Plan_rot_1 Axe_rot_2
Axe
Rot_1

390

5. Dans le plan « Plan_rot_1 » créer une esquisse, constituée d’un segment de droite
centré sur le tube principal. Nommer cette esquisse Axe_Rot_2

IPSA, 2014-2015 - 11 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

6. Créer un plan décalé angulairement de 7,8° par rapport au plan « Plan_rot_1 » et


tournant par rapport à l’axe Rot_2, le renommer Plan_rot_2

Axe_Rot_2

Création des pattes de fixation du « side stay


7. Créer l’esquisse permettant de réaliser
les pattes de fixation du « side stay » à
part sans orientation particulière, mais
en reportant toutes les contraintes
indiquées ci-contre.

Ensuite, pour rendre


l’esquisse iso-
contrainte : Axe_rot_1
Rendre coïncident le
segment de longueur 2
x 110 = 220 mm avec N
l’Axe_Rot_2.
Son point milieu M sera
placé à l’intersection M N
des deux axes
Axe_rot_1 et
Axe_rot_2.
Le centre N du cercle
de rayon 110 n’est pas Axe_rot_2
contraint.

IPSA, 2014-2015 - 12 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage
Extruder l’esquisse symétriquement
d’une valeur totale de 25mm.

8. Utiliser la fonction « Répétition


rectangulaire » et dupliquer la
première patte en l’espaçant de 60
mm dans le sens du tube principal
vers le bas.

150
45

9. Utiliser la fonction « Perçage »


pour créer un trou de 50 mm de
diamètre à « travers tout » partant
de la face supérieure du tube
principal.

Création du « drag stay »

1. Créer P1, un point 3D de manière à ce que ses coordonnées lui permettent d’être
tangent au cylindre, d’appartenir au plan de symétrie des oreilles et d’être à une hauteur
de 1040 mm du plan inférieur du tube principal.
2. Dans le plan de symétrie des oreilles, créer, dans une nouvelle esquisse, une portion de
droite passant par P1, perpendiculaire à l’axe du cylindre, et la renommer Axe_Rot_3
(figure page suivante).
3. Créer alors le plan « Plan_rot_3 » décalé angulairement de ± 4° par rapport au plan de
symétrie des oreilles.

IPSA, 2014-2015 - 13 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

4. Représenter l’esquisse du « side stay » et l’extruder


en lui donnant une épaisseur totale de 100 mm, puis
l’évider de 30 mm.

Point 3D - P1 5. Dans la boite d’icônes « outils », utiliser l’insertion


d’un repère de référence :
Axe_Rot_3

Plan_rot_3 6. Créer le plan « Plan_rot_4 » décalé angulairement


de ± 7° par rapport au plan perpendiculaire au plan
de symétrie des oreilles.
Plan sym 7. Dans le plan Plan_rot_4 créer un cercle de
Ø 90 mm, décentré de l’axe du cylindre principal de
Plan_rot_3 20 mm, et distant de la face supérieure de 61mm.
Extruder ce cercle en choisissant l’option « jusqu’au
plan » de l’extrémité du side stay.

Exercice N°5 : Assemblage des pièces

On raisonne en classe d’équivalence vis à vis de la cinématique (c’est à dire que l’on réalise
des sous ensembles n’ayant pas de mouvements relatifs)
1. Lancer une session Product,

IPSA, 2014-2015 - 14 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

Attention, un fichier comporte deux noms, un sous Windows (visible dans la barre de
menu), un autre dans CATIA (celui visible dans l’arbre de construction) avant l’insertion
des composants renommer les étiquettes ( exemple part1.1 en « corps » etc…) , ceci
afin d’éviter un message de conflit entre deux fichiers ayant la même appellation.

Nom du
fichier sous
Windows
Nom du
fichier sous
CATIA

2. Insérer (menu insertion) le « corps amortisseur » comme premier composant de


l’assemblage,

Insertion d’un composant existant


Le contraindre en fixité. Il sera la base fixe servant de référence aux autres solides.

Contrainte de fixité
Contrainte de coïncidence

3. Insérer ensuite le « sliding tube » tout en définissant les contraintes (menu insertion)
d’assemblage nécessaires.

IPSA, 2014-2015 - 15 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

Le nombre de contraintes à installer pour réaliser une mise en position adéquate


dépend des dégrès de liberté que l'on souhaite laisser à la pièce insérée.

Contrainte Icône Utilisation


Coïncidence Pour placer deux éléments (plans, axes) collés l’un sur
l’autre
Contact Pour coller deux éléments plans l’un sur l’autre

Distance Pour maintenir écartés et parallèles deux plans

Angle Pour placer deux éléments (plans, axes) décalés


angulairement.
Fixité Permet de rendre la pièce choisie fixe dans le repère
global de l’assemblage (sert au bâti)
Fixité relative Permet de lier complètement deux pièces

Assouplir / Rigidifier Permet de rendre fixe ou mobile un sous assemblage


importé dans un ensemble (par défaut il est maintenu
bloqué lors de l’insertion)
Réutiliser un motif Permet de recopier des contraintes installées entre des
éléments répétés (des vis dans les trous par exemple)

Exemple : pour réaliser une liaison pivot, installer une contrainte de coïncidences
entre les axes des cylindres et un contact plan.

4. Créer un nouvel assemblage et y insérer ensuite les pièces créées ou fournies en


format STP (Jante et pneu) pour constituer un sous-ensemble "Roue" qui sera lui
même inséré 4 fois dans l'assemblage "essieu".).

Pneu

Jante

Support de fusée

Fusée

5. Créer un nouvel assemblage "essieu", y Insérer 4 roues ainsi que les pièces fournies
(4 fusée et 1 support fusées) en format STP puis les assembler.

IPSA, 2014-2015 - 16 - version R20


SPE – Module : Mé23 Modélisation géométrique d’un Train d’atterrissage

6. Effectuer un contrôle conception, pour cela dans la boîte


« Analyse 3D » choisir l’icône section.
Ce dernier ouvre alors deux fenêtres, celle contenant le modèle
et un deuxième dans laquelle vous pouvez visualiser le résultat de l’intersection de votre
assemblage avec un plan de coupe. Le plan de coupe peut être déplacé en tirant dessus
avec la souris, ou réorienté.

Modifier votre modèle si vous constatez des défauts de conception.

7. Sauvegarder le produit sous le nom « Train A320»

8. Ppour finir cette série de TP, demander les documents relatifs aux 4 modules
proposés (Animation, Mise en plan, Simulation Eléments finis, ou Fabrication par
Pliage ou Moulage)

IPSA, 2014-2015 - 17 - version R20

Vous aimerez peut-être aussi