Vous êtes sur la page 1sur 65

« 5 étapes pour devenir un parieur gagnant »

Fini de jouer, il est temps d’investir !

Ce guide vous est offert par

Pronotest est le site francophone n°1 en suivi de tipsters (pronostiqueurs) et en conseils dans ce domaine. Vous pouvez y retrouver des essais en conditions réelles de pronostiqueurs, de méthodes et de tous les services destinés aux parieurs.

En complément de ces essais et articles consacrés aux paris sportifs et hippiques, Pronotest édite ce guide réaliste pour que vous évitiez les erreurs, progressiez dans la pratiques des paris et deveniez un parieur gagnant.

Le bon sens indique que si l'auteur d’une recette trouve plus rentable de la vendre que de l'utiliser pour son propre compte, c'est probablement que son efficacité est à peu près nulle. Gardez bien cela en mémoire et ne vous méprenez pas sur ce guide : ce n’est pas une technique miraculeuse, mais une méthode concrète et gratuite que vous êtes libre d’utiliser.

PREAMBULE

4

ETAPE 1 : PRENDRE UN BON DEPART

5

PROFITEZ AU MIEUX DE CE GUIDE

6

RESTEZ TOUJOURS LE MAITRE DU JEU

8

PRENEZ LES BONNES HABITUDES

9

SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE !

10

ETAPE 2 : APPRENDRE OU REAPPRENDRE A PARIER

12

COMMENCEZ PAR ARRETER DE PARIER !

13

CHOISISSEZ UN SPORT !

14

CHOISISSEZ UNE STRATEGIE DE PARIS

15

APPRENEZ A GERER VOS MISES

16

LANCEZ-VOUS SUR UNE PLATE-FORME DE TIPSTERS

19

ETAPE 3 : CONSTITUER UNE VRAIE BANKROLL

22

1 ERE PISTE : ARRETER DE PARIER ET ECONOMISER

24

2 E PISTE : LA METHODE DES BOOKMAKERS

25

LA TECHNIQUE DES BOOKMAKERS EXPLIQUEE

28

MISE EN ŒUVRE CONCRETE DE LA METHODE

29

DERNIERE CHOSE AVANT DE VOUS LANCER !

35

PUIS RECOMMENCEZ !

36

ETAPE 4 : LANCER LA MACHINE A GAGNER

37

PRINCIPE GENERAL

38

LA MISE DE BASE OU UNITE DE MISE

39

LES OBJECTIFS

41

TOUT EST PRET, ON SE LANCE !

43

ETAPE 5 : GERER ET OPTIMISER SON INVESTISSEMENT

46

LE 1 ER BILAN APRES 1 MOIS

47

LE BILAN APRES 2 MOIS

48

LE BILAN APRES 1 AN

49

LE BILAN APRES 2 ANS

49

PARIER HORS ARJEL POUR AMELIORER LE BENEFICE

51

CONCLUSION

53

ANNEXES

54

ANALYSER UN MATCH DE TENNIS

54

LA METHODE TANK ATTACK

58

LA METHODE SAFE 2 ODDS

61

METHODE DE PARI SUR LES OVER / UNDER 2,5

63

Préambule

Nous tenons à préciser avant toute chose un élément qui nous semble essentiel :

« VOUS N’ALLEZ PAS DEVENIR MILLIONNAIRE GRÂCE AUX PARIS SPORTIFS ! »

Voilà c’est dit, vous venez de le lire… et il vous faut encore quelques secondes pour l’accepter… et arrêter de rêver. Alors à quoi bon ?

La réponse est très simple : entre perdre régulièrement de l’argent et devenir millionnaire, il y a une infinité de stades intermédiaires, qui tous peuvent vous apporter du bonheur ou tout du moins une grande satisfaction.

Dans un premier temps, arrêter de perdre de l’argent en pariant de façon inconsidérée peut être une première réussite, et peut très bien suffire à votre bonheur. Commencer à tirer des petits bénéfices de ses paris, en profiter pour se faire plaisir peut également être source d’une grande satisfaction. Enfin devenir maître de sa stratégie dans les paris sportifs en étant gagnant sur le long terme, en augmentant progressivement son niveau de mise et ses gains sera un aboutissement tout à fait réaliste.

Alors ne gâchons pas tout, vous pouvez toujours rêver de vivre des paris sportifs, mais cela est réservé à très peu de parieurs pour qui c’est un réel métier, une occupation à plein temps, vous pouvez toujours rêver de toucher un gros combiné à 10 000 euros avec une cote de 1000 contre 1, vous pouvez toujours rêver…

… ou alors décider de revenir dans la réalité en essayant de mettre en œuvre les 5 étapes concrètes de ce guide afin :

de mieux comprendre le monde des paris

de prendre plus de plaisir en pariant

de mettre en place une stratégie gagnante sur le long terme

de devenir un PARIEUR GAGNANT !

Mais attention, pour réussir, vous devez vous armer de patience, être persévérant et rigoureux. Ce guide vous ouvre des perspectives et vous montre un chemin pour réussir, vous êtes LIBRE de l’emprunter !

Bonne lecture !

ETAPE 1 : PRENDRE UN BON DEPART

Profitez au mieux de ce guide

Avant de vous lancer dans l’aventure que vous propose ce guide, vous devez savoir ce que vous cherchez, vous fixer des objectifs en ensuite vous donner les moyens de les atteindre. Il existe différentes sortes de parieurs, et selon la catégorie à laquelle vous appartenez l’apprentissage et les stratégies mises en œuvre peuvent différer. D’une manière générale, nous pouvons identifier des grandes catégories de parieurs et voir ce que le guide peut leur apporter. Voici plusieurs cas, sans doute un peu caricaturaux, mais dans lesquels vous vous reconnaitrez peut-être :

Cas n°1

« Je suis un parieur occasionnel, je joue uniquement pour m’amuser et cela m’est égal de perdre, ce qui n’a aucune conséquence sur mes finances ou mon moral. Ceci-dit, j’aimerai quand même bien gagner un peu plus… »

Si vous appartenez à cette catégorie de parieur, c’est très bien car vous maîtrisez votre budget et vos mises. L’argent que vous mettez en jeu et que vous perdez sans doute ne vous manque pas et les paris ne sont pas une frustration.

Avec ce guide vous allez pouvoir :

Essayer de mieux parier, identifier quelques erreurs grossières,

Découvrir d’autres méthodes pour parier,

Aller plus loin dans votre pratique en appliquant la méthode proposée par ce guide…

… et en tirer des bénéfices !

Cas n°2

« Je suis un parieur régulier mais j’ai beau essayer je finis toujours par perdre. Je prends plutôt bien cette situation mais parfois je maîtrise mal les périodes de réussite ou d’échec. Je pense qu’il ne me manque pas grand-chose pour réussir, mais j’ai besoin de m’améliorer pour prendre plus de plaisir dans mes paris. »

Avec ce guide vous allez pouvoir :

Découvrir de nombreuses méthodes qui vont vous permettre de progresser dans votre pratique en étant plus rigoureux,

Découvrir une stratégie concrète à mettre en place sur le long terme afin d’être gagnant et de mieux gérer les mauvaises périodes,

Aller beaucoup plus loin dans la pratique des paris sportifs !

Cas n°3

« Je suis un parieur expérimenté, j’y consacre du temps et je rencontre des réussites et des échecs. J’ai une bonne culture des paris mais je n’arrive pas à franchir un cap et tirer de réels bénéfices de mes paris. »

Avec ce guide vous allez pouvoir :

Passer du statut de parieur à celui d’investisseur,

Appliquer une stratégie concrète à mettre en place sur le long terme afin d’être un parieur gagnant et heureux !

Cas n°4

« Je ne suis pas un parieur mais je suis intéressé par l’investissement dans ce secteur et les bénéfices potentiels. J’ai un capital que je souhaite faire fructifier. »

Avec ce guide vous allez pouvoir :

Appliquer une stratégie concrète à mettre en place sur le long terme afin d’investir sereinement dans les paris sportifs,

Enrichir mes connaissances dans le domaine des paris.

Mais finalement…

Quel que soit votre cas, et il y en a bien d’autres, nous vous conseillons de lire l’intégralité du guide afin de bien comprendre comment fonctionne l’investissement dans les paris sportifs.

L’étape 2 du guide va vous permettre de mettre à jour vos connaissances dans le domaine des paris. Vous ne pouvez pas vous lancer dans cette aventure sans maîtriser un minimum les principaux aspects de ce domaine. Si vous êtes déjà expert en la matière, vous pouvez passer à l’étape 3 !

L’étape 3 sera consacrée à la constitution d’une bankroll, d’un capital pour parier.

Les étapes 4 et 5 expliqueront en détail le fonctionnement de l’investissement dans les paris sportifs.

Enfin vous trouverez dans les annexes de ce guide quelques exemples de méthodes et stratégies pour parier. Ces exemples sont tirés de notre site www.pronotest.com sur lequel vous trouverez beaucoup plus d’exemples.

Mais avant de vous lancer dans le cœur de la stratégie gagnante, passons en revue quelques règles à respecter mais aussi des conseils pratiques afin que les paris puissent être source de bénéfices tout en restant un plaisir.

Restez toujours le maître du jeu

Les paris restent un jeu, un jeu d’argent mais avant tout un jeu. C’est donc dans cet esprit qu’il faut les aborder pour que cela reste un plaisir. Il ne faut jamais que la pratique des paris prenne une place trop importante dans votre vie, que ce soit au niveau financier ou au niveau émotionnel.

Ne laissez pas un jeu d’argent devenir un problème dans votre vie.

Ainsi, ne mettez jamais en jeu de l’argent dont vous avez besoin pour votre vie quotidienne, pour vos dépenses classiques. Les paris ne doivent jamais empiéter sur votre budget alimentaire ou budget vacances par exemple. Si vous sentez que vous perdez le contrôle, sachez que les addictions aux jeux sont très courantes et que vous pouvez vous faire aider avant qu’il ne soit trop tard.

Si vous êtes bien entouré, demandez de l’aide auprès de vos proches, sinon n’hésitez pas

à contacter le 09 74 75 13 13 où vous trouverez de vrais professionnels pour vous épauler.

Par ailleurs, même si vous avez un budget bien défini pour parier et que vous le respectez, il y a de nombreuses situations où vos émotions peuvent prendre le dessus et vous amener vers de mauvaises décisions.

A l’issue de ce guide, vous devrez normalement parier en suivant des pronostics fiables

de Tipsters reconnus, et en suivant vos propres pronostics issus d’une analyse précise des

rencontres. Autrement dit, oubliez tous les paris à l’affectif. Votre équipe favorite ne peut pas gagner tous ses matchs !

Dans le même registre, vos paris doivent suivre une stratégie sur le long terme. Ainsi, il faut être prêt mentalement à encaisser certaines situations, que ce soient les mauvaises séries qui peuvent amener doute et désir de « se refaire » ou au contraire les bonnes séries qui peuvent conduire à l’excès de confiance et la prise de mauvaises décisions. Dans toute ces situations, apprenez à garder la tête froide et intégrez cette période comme une simple étape de votre stratégie à long terme.

Enfin, évitez certaines situations délicates pour analyser vos matchs et parier. Vous devez toujours être calme et avoir l’esprit clair. Méfiez-vous des situations de stress (travail, disputes…), d’énervement et aussi l’alcool, qui vont forcément altérer votre jugement et vous faire perdre le contrôle.

Prenez les bonnes habitudes

Nous détaillons plus loin dans le guide la plupart de ces notions, mais voici dans les grandes lignes les éléments incontournables à intégrer pour devenir un meilleur parieur.

Gestion de la bankroll et des mises

Votre bankroll est le capital que vous utilisez pour parier. Vous devez en assurer une gestion cohérente pour la faire progresser. Il est donc indispensable d’utiliser un outil de gestion qui vous permet de suivre son évolution (Betting Tracker par exemple, mais il y en a d’autres que nous présentons plus loin).

La manière avec laquelle vous misez est également un élément essentiel dans les paris. Nous verrons les différentes stratégies de mises (staking plan en anglais) dans ce guide afin de déterminer les plus utiles et surtout celles à éviter (martingales par exemple…).

Privilégier les paris simples

Si vous souhaitez partir ou repartir sur des bases saines et des bonnes pratiques, ne faites plus que des paris simples. Certes les combinés et autres systèmes font miroiter des gains rapides avec des cotes bien plus alléchantes, mais au prix d’un risque bien plus élevé qui vous rendra déficitaire sur le long terme. Le guide vous présente en annexe plusieurs stratégies de paris, certaines permettent de contourner cette limite, comme la technique du Safe 2 Odds.

Toujours analyser et se méfier des cotes

Ne pariez jamais sans avoir analysé un match ou une rencontre, vous devez avoir des arguments qui permettent de justifier un pari : les compositions d’équipe, les blessés, la forme du moment, la surface au tennis, la meilleure attaque contre la pire défense… En fonction de votre analyse vous serez alors capable de déterminer si la cote d’un pari proposée par un bookmaker est intéressante ou non. Commencer par regarder les cotes est une solution de facilité qui ne vous permettra pas d’être un meilleur parieur. Nous verrons dans ce guide comment améliorer votre pratique dans ce domaine.

Gardez une trace de vos paris

Les outils de gestion de bankroll évoqués plus haut vous permettent également d’enregistrer l’intégralité de vos paris et donc d’en faire un suivi. Sur le long terme vous serez capable d’avoir une vision claire de votre stratégie, ce qui vous permettra de vous améliorer en ne reproduisant pas les mêmes erreurs. Vous vous rendrez peut-être compte que vos analyses sont bien meilleures quand elles concernent les équipes qui jouent à domicile ou le nombre de sets au tennis, que vous devez éviter de parier sur la Ligue 2 ou que les paris sur le volley-ball ne vous réussissent définitivement pas…

Ne suivez pas n’importe qui

On vous le dit depuis que vous êtes tout petit, ne suivez pas un inconnu ! Eh bien dans les paris sportifs, cette recommandation est également valable. Nous vous invitons à arrêter de suivre les paris proposés à droite et à gauche par de pseudo pronostiqueurs, en particulier ceux qui foisonnent sur les réseaux sociaux. Pronotest et ce guide sont là pour vous aider à choisir les bons tipsters, c’est-à-dire des pronostiqueurs qui proposent leurs pronostics avec ou sans abonnement. Plus loin dans ce guide vous aurez une liste recommandée de tipsters vérifiés et certifiés que vous pourrez suivre. Cette liste est accessible sur https://pronotest.com/portefeuille- tipsters-et-methodes/ et mise à jour régulièrement en fonction des essais réalisés.

Simplifiez-vous la vie !

Dans votre activité de parieur, et surtout si vous décidez de suivre sérieusement notre guide, vous allez utiliser de nombreux sites de bookmakers, de tipsters, etc… et autant de noms d’utilisateurs et de mots de passe. Alors un conseil : faites fonctionner la technologie pour vous !

Nous courons après le temps et afin de profiter au mieux du guide, voici une série d’outils et de pratiques qui vont vous faire économiser quelques minutes par jour, et un sacré paquet d’heures sur une année complète !

FLASH RESULTATS Vous créez un compte et ensuite vous pouvez sélectionner toutes les rencontres que vous voulez Vous créez un compte et ensuite vous pouvez sélectionner toutes les rencontres que vous voulez dans tous les sports. Votre sélection se synchronise automatiquement entre le site et tous vos appareils (tablette, smartphone). Notifications en temps réel sur tous les événements.

Notifications en temps réel sur tous les événements. GOOGLE C’est basique mais franchement aujourd’hui ne

GOOGLE C’est basique mais franchement aujourd’hui ne vous passez pas d’un compte Google Gmail pour vos mails, et du navigateur Chrome pour tous vos appareils. Favoris et onglets synchronisés entre smartphone, ordinateur et tablette. Enfin vos numéros de cartes de crédit stockés également avec votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone ce qui vous fera gagner un temps fou dans tous vos formulaires.

LAST PASS Un dernier outil vraiment excellent pour sauvegarder tous vos identifiants de connexion et mots de Un dernier outil vraiment excellent pour sauvegarder tous vos identifiants de connexion et mots de passe associés sur tous vos appareils. En vous inscrivant, vous avez une formule gratuite pour tester et après c’est seulement 2 euros par mois, avec un mois offert en cliquant ici.

2 euros par mois, avec un mois offert en cliquant ici . FINGERPRINT Optez si possible

FINGERPRINT Optez si possible pour un smartphone avec reconnaissance d’empreinte digitale. Cet outil se substitue par exemple dans certaines applications de paris sportifs à la fastidieuse saisie de la date de naissance… Une fois que vous y aurez goûté vous maudirez les applications qui ne le proposent pas ! LastPass fonctionne également comme ça, ce qui vous garantit un gain de temps extraordinaire non seulement dans vos paris, mais également pour tout le reste de votre vie !

ETAPE 2 : APPRENDRE OU REAPPRENDRE A PARIER

Commencez par arrêter de parier !

Dans un premier temps, nous vous invitons sur le champ à arrêter de parier en argent réel. Oui ! Oui ! Arrêtez de parier !

Cela peut vous paraître contradictoire, mais si vous lisez ce guide, c’est que vous n’êtes sans doute pas un parieur professionnel, et il y a de très grandes chances que votre bilan financier dans les paris soit négatif… Autrement dit, vous perdez de l’argent sur le long terme, et c’est tout le contraire de la stratégie que l’on souhaite mettre en place, à savoir être un parieur gagnant.

Ainsi, prenez l’argent que vous auriez parié au cours de ce mois et mettez-le de côté… vous venez officiellement de créer votre bankroll de parieur gagnant ! Cet argent n’ayant pas été perdu dans des paris irraisonnés, vous pouvez considérer que vous l’avez gagné !

Nous reviendrons à l’étape 3 sur la constitution de la bankroll, étape nécessaire et indispensable, mais sachez dès à présent que chaque euro économisé maintenant vous fera gagner du temps sur le chemin qui mène au succès. Pour réussir sur le long terme vous devez vous constituer un capital, et c’est tout de suite que cela commence !

Cette pause dans les paris en argent réel est temporaire, dès que vous serez prêt, vous pourrez mettre en route la stratégie gagnante, mais en attendant, cela ne veut pas dire que vous n’allez pas parier… bien au contraire… cette période est une véritable opportunité pour vous :

pour vous détacher de la pression du résultat financier,

pour définir votre propre stratégie et la tester,

pour découvrir des méthodes,

pour vous préparer à être GAGNANT !

Afin de rendre cela plus concret, nous vous conseillons d’ouvrir un compte en ligne gratuit qui ne vous servira que pour les paris, cela permettant réellement de compartimenter vos finances entre l’argent des dépenses usuelles, courantes et indispensables, et l’argent pour investir dans les paris.

Deux services offrent des prestations assez comparables : Neteller et Skrill

des prestations assez comparables : Neteller et Skrill Quand vous pariez en ligne, c’est très important
des prestations assez comparables : Neteller et Skrill Quand vous pariez en ligne, c’est très important

Quand vous pariez en ligne, c’est très important que votre argent soit facilement disponible et mobilisable, et cela en toute sécurité.

Si vous faites des virements d’un bookmaker vers votre compte bancaire traditionnel, ces transferts prennent en général plusieurs jours et peuvent être taxés. Avec un compte en ligne de type Neteller ou Skrill, cela prend au maximum quelques heures.

Il n’y a pas à hésiter, avec ces solutions, vous isolez l’argent consacré aux paris, et vous ne touchez plus à vos comptes en banques habituels. Vous supprimez également la plupart des taxes et rendez les transferts beaucoup plus fluides et rapides.

Neteller est vraiment une solution qu’un grand nombre de parieurs utilisent, puisqu’une fois votre compte créé, vous pourrez obtenir pour 10 euros une carte NET+ de type Mastercard, permettant d’utiliser vos gains directement pour payer en ligne sans frais par exemple, ou retirer de l’argent à un distributeur avec des frais de seulement 1,75% au moment de la rédaction de ce guide.

Choisissez un sport !

Pour ce nouveau départ, commencez par vous poser ces bonnes questions :

Quel est mon sport préféré ?

Quel est le sport sur lequel je possède le plus de connaissances ?

Si vous voulez effectivement vous améliorer, il va falloir vous discipliner et concentrer vos paris vers le sport dans lequel vous avez le plus de chances de réussir.

Ne vous en faites pas, cela ne vous empêchera pas par la suite de parier sur d’autres sports, mais ce sera en suivant des pronostics fiables de pronostiqueurs ou tipsters qui s’y connaissent. Typiquement, si vous pariez habituellement sur le football, je suis certain qu’un jour où aucun match de football n’est digne d’intérêt, vous essayez d’aller voir ce qui se passe dans d’autres sports pour dénicher un pari. Dans cette situation, il y a de grandes chances que vous perdiez quelques euros en pariant sur le favori des bookmakers, ou en vous fiant à des connaissances trop superficielles des équipes ou joueurs.

Bref, vous devez vous spécialiser dans un sport, et même pourquoi pas dans une ligue spécifique et vous y tenir.

Si vous avez la chance de maîtriser un sport moins populaire que le football, concentrez-

vous dessus et foncez, vous avez peut-être de l’or entre les mains ! Les bookmakers diversifient de plus en plus leur offre avec des disciplines comme le handball, le volleyball, le cyclisme, la boxe… autant de sports dans lesquels il est difficile de trouver des pronostiqueurs fiables et efficaces. Alors si vous faites vos preuves dans un de ces sports, non seulement vous serez un

parieur gagnant, mais il y a également de grandes chances que vos pronostics s’arrachent…

Choisissez une stratégie de paris

L’objectif de ce guide n’est pas de faire l’inventaire des stratégies de paris, des types de paris qui sont très nombreuses, mais déjà de vous donner quelques conseils incontournables.

A vous de voir selon vos goûts, connaissances et compétences quels sont vos types de

paris préférés : le nombre de buts en football, les paris long terme, le nombre de sets au

tennis, les vainqueurs au volleyball…

Une fois votre sport de prédilection choisi, essayez de voir avec quel type de paris vous êtes le plus à l’aise et avec lequel vous avez le plus de réussite, le plus de plaisir. Consultez les statistiques, les données, les infos, les résultats de matchs…

Pour vous aider dans cette démarche, vous trouverez en annexe de ce guide et sur www.pronotest.com :

Des sites ressources incontournables,

Des pistes pour analyser des rencontres sportives,

Des stratégies de paris et des stratégies de mises expliquées.

Quelques recommandations générales tout de même :

Evitez les cotes inférieures à 1,15.

Privilégiez des stratégies avec des jeux simples.

Ne combinez que 2 paris au maximum pour une cote totale inférieure à 2.

Quoi qu’il en soit et quels que soient vos choix, cette étape est infinie dans votre vie de parieur : il faudra toujours vous remettre en question, revoir votre stratégie, l’adapter, l’améliorer, sans oublier de vous tenir en permanence informé de l’actualité.

Apprenez à gérer vos mises

Lorsque l’on place un pari se pose toujours la question de la mise. Si vous pensez par exemple que le match de Ligue 2 Châteauroux Amiens ne va pas être prolifique en buts, vous pouvez décider de parier sur le « Moins de 2,5 buts » qui serait proposé à une cote de 1,40 par exemple.

Dans ce cas, combien miser ?

Ce pari mérite-il une mise plus grande, équivalente ou inférieure à un pari « Moins de 2,5 buts » à 1,60 sur le match Guingamp Clermont ?

Difficile de répondre simplement à cette question puisque différentes stratégies de mises existent. Dans cette première approche de la gestion des mises, nous allons vous présenter les stratégies les plus conventionnelles.

1 ère stratégie : le ALL IN

Comme au poker, cette stratégie revient à miser l’intégralité de votre bankroll sur un pari. Nous citons cette méthode pour la forme, elle est évidemment à proscrire et oublier définitivement.

A très court terme, c’est la banqueroute assurée puisqu’au premier pari perdu, c’est l’intégralité de bankroll qui est perdue et l’aventure est terminée.

2 e stratégie : la mise fixe en unité

C’est la méthode que je vous recommande pour débuter. Cette méthode permet d’avoir une gestion très saine et très lisible de sa bankroll. Un parieur sérieux va raisonner en unités, valeur de mise choisie arbitrairement.

La règle la plus classique est :

1 unité = 1% de la Bankroll

Ainsi, cela vous permet de débuter avec une bankroll de 100 unités (= 100% de la bankroll), et vous misez 1 unité à chaque pari. Nous considérons que vous ne misez plus sans avoir analyser une rencontre, ainsi chaque pari est justifié et se voit attribué une mise fixe de 1 unité.

Exemple : si vous avez mis 100 euros chez votre bookmaker, vous placez des paris avec une mise de 1 euro à chaque fois.

Après un certain temps, 1 mois par exemple, vous êtes positif et votre bankroll atteint 150 unités, vous allez pouvoir augmenter la mise et revaloriser la valeur de l’unité. Même exemple : votre bankroll a atteint 150 euros, vous pouvez désormais miser à chaque pari 1,50 euros (1 unités = 1,50 euro = 1% de la Bankroll)

Si au contraire votre bankroll chute, vous pouvez réduire la valeur de l’unité.

Ceci est la méthode de gestion de la bankroll la plus simple et la plus sûre. En ne misant jamais plus de 1% de la bankroll par pari, il faut une série de 100 paris successifs perdus pour faire banqueroute.

Cela permet également d’adapter très rapidement et simplement la valeur de l’unité en fonction de l’évolution de la bankroll.

3 e stratégie : la mise variable en unité

Dans ce cas, vous allez également subdiviser votre bankroll en unités en respectant la même règle : 1 unité = 1% de la bankroll Cependant pour chaque pari que vous effectuerez la mise pourra varier entre 1 et 3 unités par exemple, ou entre 1 et 5 unités.

Ce qui déterminera le niveau de la mise, c’est la fiabilité que vous accordez à votre pronostic après une analyse rigoureuse de la rencontre. C’est bien entendu votre expérience qui vous permettra d’attribuer ce degré de fiabilité à vos pronostics et donc d’adapter vos mises.

Selon votre méthode de paris, vous allez sans doute rechercher une série de critères particuliers à valider avant de parier sur une rencontre. Selon le nombre de critères validés (position au classement général, équipe à domicile, meilleure attaque, …) votre fiabilité pourra être pondérée, et vous pourrez miser en conséquence.

Pour aller plus loin dans cette notion de mise variable, vous pouvez lire larticle de Pronotest consacré à la mise selon le Critère de Kelly.

4 e stratégie : les montantes

Une montante dans les paris sportifs consiste à remiser ses gains intégralement (mise de départ + bénéfices) à la suite de chaque pari gagnant, et répéter cela plusieurs fois de suite. Grâce à ce système, une mise de départ assez faible peut permettre d’aboutir à un gain conséquent après plusieurs paris puisque ce système est exponentiel.

D’une manière aussi basique, nous ne pouvons que vous déconseiller ces systèmes puisqu’en réalité une montante peut s’apparenter à un combiné réalisé en plusieurs fois. Et vous le savez, les combinés réduisent considérablement les chances de gagner.

Attention, un grand nombre de sites internet (et applications smartphones) proposent à leurs membres et font miroiter à ceux qui ne le sont pas encore, des montantes incroyables atteignant des sommes folles.

Méfiez-vous de ces sites, il y a forcément une montante qui passe quelques paliers de temps en temps pour laquelle il y a beaucoup de publicité…

Mais à côté beaucoup d’autres qui échouent très rapidement et qui sont passées sous silence

Retrouvez dans l’annexe 2 de ce guide la présentation de la méthode SAFE 2 ODDS qui vous montre dans quel cadre utiliser en sécurité le principe de la montante.

5 e stratégie : les martingales

Une martingale est une technique dont le but (illusoire) est d'augmenter les chances de gain aux jeux de hasard tout en respectant les règles de jeu. Ces techniques ont historiquement été imaginées pour vaincre la roulette au casino.

Appliquées aux paris sportifs, il s’agit de systèmes de type « montante » dans lequel la mise augmente lorsque l’on perd son pronostic, afin de compenser les pertes précédentes. Cette mise devient donc plus de plus en plus importante car à chaque pari on l’augmente par un coefficient multiplicateur.

Alors là soyons très clair, ne suivez jamais un pronostiqueur qui base ses mises sur une martingale et n’employez jamais de martingale pour vos propres paris.

Il existe cependant quelques exceptions dans lesquelles l’utilisation des martingales peut être mise à profit, notamment en limitant l’augmentation de la mise, ou en limitant le nombre de paliers de la martingale. Ce sont des cas particuliers, évitez ce type de pratiques tant que vous n’avez pas un mode de sélection et d’analyse des matchs très abouti.

Lancez-vous sur une plate-forme de Tipsters

Vous vous donnez du mal et vous essayez de mettre en place une stratégie gagnante ?

BRAVO ! C’est essentiel de travailler et de s’efforcer pour devenir gagnant !

A ce stade, vous êtes sans doute frustré de ne pas parier « en vrai » chez votre bookmaker favori.

Pour pallier ce manque et rendre plus concrète votre stratégie de paris, nous vous conseillons de vous inscrire sur une plate-forme de tipsters et d’y publier vos paris.

Avant d’aller plus loin, sachez qu’un TIPSTER est une personne qui donne des pronostics à quelqu’un, le plus souvent en échange d’argent, dans le domaine du sport ou des courses hippiques.

Nous vous recommandons 2 principales plateformes : Blogabet et Tipstrr.

Leur principe est très simple, après une inscription rapide, vous disposez d’une bankroll virtuelle et la possibilité de placer autant de paris que vous le voulez. Vos paris et vos résultats sont visibles par tous les membres, et si vous êtes bon, vous aurez rapidement des followers (suiveurs). Si vous maintenez le niveau de performance sur le long terme, vous pourrez devenir Tipster payant, et proposer vos pronostics en échange d’un abonnement.

Ouvrir votre compte et y placer scrupuleusement vos paris va vous procurer un nombre énorme d’avantages :

Vous « placez » des paris et voyez l’évolution de votre bankroll,

Votre motivation à être positif et découvrir une méthode gagnante est décuplée,

Vous avez un historique complet de vos paris et des statistiques,

Vous pouvez recommencer à 0 quand vous le voulez,

Vous n’avez pas la pression et ne craignez pas de perdre de l’argent,

Si vous êtes bon, votre bankroll va augmenter, ce qui ne vous rapportera rien mais vous offrira l’opportunité de devenir un tipster payant et de vendre vos pronos.

Alors lancez-vous !

Retrouvez ici larticle de présentation de Tipstrr. sur Pronotest ou cliquez directement sur les logos ci-dessous pour vous inscrire :

de Tipstrr. sur Pronotest ou cliquez directement sur les logos ci-dessous pour vous inscrire : pronotest.com
de Tipstrr. sur Pronotest ou cliquez directement sur les logos ci-dessous pour vous inscrire : pronotest.com

Bilan de l’étape 2

Arrêtez de perdre inutilement de l’argent en pariant : économisez !

Concentrez-vous sur le sport dans lequel vous avez le plus de chance d’être un bon pronostiqueur.

Suivez toute l’actualité du sport ou de la discipline que vous avez choisi.

Trouvez votre stratégie de paris.

Apprenez à gérer vos mises, commencez plutôt avec des mises fixes.

Publiez vos pronostics sur une plateforme de tipsters.

Continuez à travailler, tester, revoir votre stratégie.

ETAPE 3 : CONSTITUER UNE VRAIE BANKROLL

Pour envisager de devenir gagnant sur le long terme avec les paris sportifs, vous devez arrêter de raisonner en parieur et devenir un investisseur. En effet, l’investisseur doit gérer une certaine somme d’argent qu’il nomme capital. Dans notre cas, cette somme d’argent prend le nom de bankroll.

Désormais, vous devez prendre conscience que chaque euro parié est susceptible de faire augmenter votre bankroll ou au contraire de la faire fondre. Votre bankroll est votre trésor de guerre, vous devez la chérir et ne plus jamais miser 1 euro sans peser le pour et le contre.

Afin de mettre en place une stratégie gagnante sur le long terme, il faut réussir à démarrer si possible avec une bankroll de 1000 euros, et au minimum de 500 euros. Nous allons vous en expliquer la raison.

Comme un bon investisseur, vous allez placer votre argent sur différents supports. En effet votre bankroll va être investie sur le suivi de différentes méthodes et différents tipsters. Il sera donc nécessaire d’avoir des certitudes de rendement et de fiabilité, et ces certitudes seront trouvées chez des tipsters vérifiés et gagnants sur le long terme. Seul problème, c’est que la plupart des bons tipsters sont payants.

Les tipsters que nous vous conseillerons de suivre ne seront pas forcément chers, mais seul votre niveau de mise déterminera si vous pouvez vous permettre de le suivre.

Exemple : un tipster coûte 30 euros par mois et dégage en moyenne un bénéfice de 5 unités par mois. Pour être gagnant en le suivant, quel est le montant nécessaire de l’unité de mise ?

Les 5 unités gagnées chaque mois doivent représenter une somme supérieure aux 30 euros que coûte le tipster.

Donc il faut que 5 unités > 30 euros, donc 1 unité > 6 euros

Comme dans l’idéal 1 unité = 1% de la bankroll, cela signifie que pour miser au moins 6 euros par pari, vous devez avoir une bankroll d’au moins 600 euros dans cet exemple pour être gagnant sur le long terme.

Si on monte l’unité de mise à 2% de la bankroll, on peut se contenter d’une bankroll de 300 euros, mais cela rendra plus difficile le suivi de plusieurs tipsters.

Cet exemple vous montre que l’idéal pour suivre sérieusement un tipster ou plusieurs tipsters tout en respectant un niveau de mise satisfaisant et en espérant dégager des bénéfices, vous avez besoin d’une bankroll de 1000 euros vous permettant d’avoir une unité de mise à 10 euros.

Comment réussir à constituer une bankroll de 1000 euros ?

1 ère piste : arrêter de parier et économiser

Si vous avez suivi l’étape 1 de ce guide, je vous ai invité à arrêter de parier en argent réel, et ensuite ouvrir un compte Bankroll sur Neteller ou Skrill.

Vous avez donc aujourd’hui normalement vos premiers euros déjà disponibles dans votre bankroll.

Si vous avez la possibilité et les moyens, vous avez peut-être la chance d’avoir 1000 euros à investir directement. Si c’est le cas, savourez ce privilège et prenez la direction de l’étape 4 de ce guide.

Sinon, voici différentes pistes pour faire monter sans risque votre bankroll :

Transférez sur votre compte Bankroll tout ce qui vous reste chez les différents bookmakers où vous avez des comptes.

Economisez ! Si vous êtes un parieur régulier, vous dépensez sans doute environ 50 euros tous les mois. Mettez-les de coté sur votre compte bankroll et continuez à parier en fictif sur Blogabet ou Tipstrr.

Faites un petit tour chez vous : jeux vidéo, livre, ancien vélo, … il y a forcément quelques objets obsolètes qui peuvent vous rapporter quelques euros. Forcez- vous à mettre le produit de ces ventes sur votre compte bankroll.

Remarquez qu’il n’est pas plus idiot d’économiser pour investir dans les paris et potentiellement devenir gagnant à long terme que d’économiser pour s’acheter le tout nouveau smartphone qui sera obsolète à court terme

2 e piste : la méthode des bookmakers

2 e piste : la méthode des bookmakers Cette méthode est bien connue et de plus

Cette méthode est bien connue et de plus en plus pratiquée. Elle nécessite tout de même une approche raisonnée pour qu’elle n’ait pas l’effet inverse de celui attendu.

Le but de cette méthode est de profiter des offres de bienvenue des bookmakers pour gagner de l’argent et l’incorporer à sa bankroll. Il existe une technique qui permet d’optimiser et assurer des gains.

Les différents types d’offres, classées par ordre d’intérêt :

Le TOP du TOP : les gains en cash à l’inscription.

C’est l’idéal, dans ce cas il y a juste à s’inscrire et à empocher. Malheureusement ces offres sont très rares.

Le TOP : 1 er pari remboursé (si perdu) avec argent directement retirable.

C’est l’idéal du pari remboursé, cela nous offre un joker essentiel à la stratégie mise en œuvre plus loin.

BIEN : Le 1 er pari est remboursé (si perdu), mais argent à rejouer pour être retiré.

Ce sont les offres les plus courantes, attention cependant aux conditions qui peuvent limiter leur intérêt : remiser 3 fois l’argent avant de pouvoir le retirer, limite de temps pour rejouer, …

PAS TOP : le 1 er pari remboursé (si perdu) en paris gratuits. Eviter la formule des paris gratuits. Ce n’est pas du tout une sécurité, puisque seul le bénéfice du pari gratuit est remboursé. Par exemple votre premier pari de 10 euros est perdu, le site vous recrédite alors 10 euros en paris gratuits. Vous rejouez les 10 euros sur une cote à 1,50 et votre pari est gagnant : vous n’empochez que le bénéfice net du pari, c’est-à-dire 5 euros dans ce cas.

Le bon moment pour se lancer

Sachez que certaines périodes sont particulièrement propices pour en profiter davantage, comme par exemple les Coupes du Monde de football ou les Jeux Olympiques pendant lesquels les bookmakers augmentent largement leurs offres de bienvenue.

Au moment de la rédaction de cet ebook, nous sommes en pleine Coupe du Monde de Football et les offres sont attractives. Petite revue d’effectif de nos bookmakers ARJEL et de leurs offres, par ordre d’intérêt.

Nous détaillons ici les bonus que l’on touche dès l’inscription. Certains bookmakers font également des offres sur le plus long terme en prenant en compte les sommes misées. Attention ces offres changent régulièrement, à vous de faire le point au moment où vous vous lancez.

Les offres que nous allons utiliser

où vous vous lancez. Les offres que nous allons utiliser 60 euros en cash directement retirable

60 euros en cash directement retirable dès l’inscription, pour un dépôt de 20 euros.

1 e r pari perdant remboursé à hauteur de 200 euros Directement retirable. er pari perdant remboursé à hauteur de 200 euros Directement retirable.

remboursé à hauteur de 200 euros Directement retirable. 1 e r pari perdant remboursé à hauteur

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 200 euros

A rejouer 1x pour être retiré, cote mini 1,10.

200 euros A rejouer 1x pour être retiré, cote mini 1,10. 1 e r pari perdant

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 100 euros

A rejouer 3x pour être retiré, cote mini 1,10.

1 e r pari perdant remboursé à hauteur de 80%, avec 100 euros au maximum

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 80%, avec 100 euros au maximum correspondant à une mise de départ de 125 euros. 2 e pari perdant remboursé à hauteur de 80%, avec 50 euros au maximum correspondant à une mise de départ de 62,50 euros.

maximum correspondant à une mise de départ de 62,50 euros. 1 e r pari perdant remboursé

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 50 euros

A rejouer 2x en 30 jours pour être retiré en 30 jours.

A rejouer 2x en 30 jours pour être retiré en 30 jours. 1 e r pari

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 50 euros

A rejouer 3x pour être retiré, cote mini 1,10.

de 50 euros A rejouer 3x pour être retiré, cote mini 1,10. 1 e r pari

1 er pari perdant remboursé à hauteur de 50 euros

A rejouer 1x pour être retiré, cote mini 1,10.

de 50 euros A rejouer 1x pour être retiré, cote mini 1,10. 1 e r pari

1 er pari remboursé, montant de 50 euros maximum, qu’il soit gagnant ou perdant en paris gratuits avec un maximum de 50 euros. Premier pari à assurer pour profiter du pari gratuit.

Les offres que nous allons éviter

profiter du pari gratuit. Les offres que nous allons éviter 100 euros remboursés en paris gratuits

100 euros remboursés en paris gratuits si le 1 er pari est perdant. Trop risqué.

gratuits si le 1 e r pari est perdant. Trop risqué. 1 e r pari remboursé

1 er pari remboursé jusqu’à 290 euros, mais à rejouer plusieurs fois sur des cotes mini à 2,00 pour être retiré. Le piège à éviter.

cotes mini à 2,00 pour être retiré. Le piège à éviter. 107 euros remboursés en paris

107 euros remboursés en paris gratuits si le 1 er pari est perdant. Trop risqué.

gratuits si le 1 e r pari est perdant. Trop risqué. 50 euros remboursés en paris

50 euros remboursés en paris gratuits si le 1 er pari est perdant. Trop risqué, doit être rejoué en une seule fois en plus.

La technique des bookmakers expliquée

Le principe est de placer des paris de manière judicieuse de façon à profiter des remboursements sans prendre de risque.

Voici un exemple concret où deux bookmakers proposent un bonus du type « votre premier pari est remboursé s’il est perdant ».

Vous vous inscrivez chez ces deux bookmakers et vous déposez 100 euros sur le bookmaker n°1 et 100 euros sur le bookmaker n°2.

Ensuite vous devez sélectionner un match à 2 issues seulement, au tennis par exemple, où les cotes sont équilibrées. Voici un exemple, le match du 1 er tour de Wimbledon entre Karlovic et Youzhny, un match clairement indécis :

entre Karlovic et Youzhny, un match clairement indécis : Il suffit de miser : - 100

Il suffit de miser :

- 100 euros sur la victoire de Karlovic à 1,95 chez le bookmaker n°1 (Winamax par

exemple),

- 100 euros sur la victoire de Youzhny à 1,75 chez le bookmaker n°2 (Parions Sport par exemple).

Peu importe le résultat du match, le pari sera gagnant chez un des 2 bookmakers et remboursé chez l’autre.

Dans le pire des cas, c’est Youzhny qui gagne, ce qui donne :

- pari perdu mais remboursé chez Winamax, on a donc récupéré 100 euros

- pari gagné chez Parions Sport, on a donc gagné 175 euros.

Cela nous a permis de gagner 75 euros sans prendre le moindre risque.

Cette méthode peut également se pratiquer sur le football avec un match équilibré en répartissant les mises entre trois bookmakers.

Attention, certains bookmakers imposent de rejouer l’argent remboursé avec un pari perdu avant de pouvoir le retirer. Dans ce cas, essayez de jouer le résultat le plus probable chez ce bookmaker afin de ne pas avoir à rejouer l’argent avant de pouvoir le retirer. Au moment de la rédaction de ces lignes, seul Winamax n’impose pas cette condition, jouez donc la cote la plus forte chez Winamax, c’est celle qui est la moins probable.

Mise en œuvre concrète de la méthode

1 ère étape

Nous avons ouvert un compte chez Zebet : 20 euros déposés qui permettent d’encaisser immédiatement un bonus de 60 euros. Il n’y a rien d’autre à faire. Bankroll = + 60 euros

2 ème étape

Nous allons utiliser la technique un match de tennis : il s’agit de la finale du tournoi ATP 250 d’Antalya en Turquie, le 30 juin 2018, qui oppose Adrien Mannarino à Damir Dzumhur. Le Français Mannarino est donné favori à une cote de 1,65 en moyenne, alors que Dzumhur atteint 2,15 chez Winamax.

Nous allons donc jouer :

- 50 euros sur Mannarino chez Feeling Bet @ 1,63 : gain potentiel 81,5 euros

- 50 euros sur Mannarino chez Joa @ 1,63 : gain potentiel 81,5 euros

- 125 euros sur Mannarino chez Parions Sport @ 1,65 : gain potentiel 206,25 euros

(125 euros car le premier pari est remboursé à 80% s’il est perdant, soit 100 euros)

- 200 euros sur Dzumhur chez Winamax @ 2,15 : gain potentiel 430 euros

Si la logique est respectée, Mannarino gagne son 1 e r titre sur le circuit
Si la logique est respectée, Mannarino gagne son 1 e r titre sur le circuit
Si la logique est respectée, Mannarino gagne son 1 e r titre sur le circuit
Si la logique est respectée, Mannarino gagne son 1 e r titre sur le circuit

Si la logique est respectée, Mannarino gagne son 1 er titre sur le circuit et dans ce cas :

81,5 + 81,5 + 206,25 = 369,25, soit +169,25 euros

200 euros directement remboursés chez Winamax, retirables sans condition.

Si Dzumhur crée la surprise :

430 euros gagnés chez Winamax soit +230 euros,

100 euros remboursés chez Parions Sport que l’on peut récupérer,

50 euros remboursés chez JOA à rejouer 2 fois en 30 jours pour être retirés,

50 euros remboursés chez Feeling Bet à rejouer 3 fois pour être retirés.

Résultat : Dzumhur a créé la surprise !

Cela rapporte donc +230 euros chez Winamax, -25 euros chez Parions Sport étant donné que seulement 100 euros sont remboursés, et nous allons rejouer les montants remboursés chez JOA et Feeling Bet avant de pouvoir les retirer.

Bankroll : 60 + 230 25 = 265 euros.

En attente : les remboursements de 50 euros chez JOA et de 50 euros chez Feeling Bet.

3 ème étape

Afin de rejouer sans prendre trop de risques les 50 euros chez JOA et Feeling Bet, nous choisissons des paris les plus fiables possibles, avec des mises de 5 euros à chaque fois. Le but n’est pas de faire des bénéfices, mais d’au moins récupérer nos 50 euros initiaux.

Nous commençons par JOA chez qui nous devons rejouer deux fois les 50 euros en 30 jours, avec la Coupe du Monde de football et le début de Wimbledon, nous allons facilement trouver.

En tennis, on peut facilement dégager de gros favoris sur les 1 ers tours des tournois, tout ce qui compte c’est de dépasser la cote minimale des paris chez les bookmakers ARJEL qui est de 1,10.

En football, on peut parier sur le nombre de buts, des doubles chances… A vous de voir ce qui vous semble plus sécurisé selon votre pratique des paris sportifs. Surtout ne misez pas trop sur un seul événement, il vaut mieux décomposer pour réduire le risque.

JOA Après 20 paris peu risqués avec des mises de 5 euros à chaque fois, nous avons réussi à terminer avec 51 euros récupérables. Nous avions investi à l’origine 50 euro, ce qui nous fait un bénéfice de 1 euro sur la bankrollBankroll : 265 + 1 = 266 euros

Feeling Bet Le bonus est à rejouer 3 fois pour être récupéré. C’est donc parti pour 30 paris de 5 euros… Nous récupérons 52,39 euros, soit 2,39 euros de bénéfice. Bankroll : 265 + 2,39 = 267,39 euros

4 ème étape

Parmi les bookmakers restants, nous pouvons profiter encore de :

- 50 euros remboursés GENY BET,

- 50 euros remboursés + un freebet chez BetClic,

- 100 euros remboursés chez France-Pari,

- 200 euros remboursés chez PMU.

Nous allons ici utiliser la même technique que pour la 2 e étape en choisissant le ¼ de finale WTA de Wimbledon opposant Dominika Cibulkova à Jelena Ostapenko, le mardi 10 juillet 2018.

Ostapenko a la faveur des bookmakers avec une cote moyenne à 1,65 et semble bien placée pour s’imposer dans cette rencontre, alors que Cibulkova est cotée à environ 1,95.

Nous allons donc jouer :

- 50 euros sur Ostapenko chez Geny Bet @ 1,62 : gain potentiel 81 euros,

- 50 euros sur Ostapenko chez BetClic @ 1,72 : gain potentiel 86 euros,

- 100 euros sur Ostapenko chez France-Pari @ 1,65 : gain potentiel 165 euros,

- 200 euros sur Cibulkova chez PMU @ 1,94 : gain potentiel 388 euros.

sur Cibulkova chez PMU @ 1,94 : gain potentiel 388 euros. Résultat : la logique a
sur Cibulkova chez PMU @ 1,94 : gain potentiel 388 euros. Résultat : la logique a
sur Cibulkova chez PMU @ 1,94 : gain potentiel 388 euros. Résultat : la logique a
sur Cibulkova chez PMU @ 1,94 : gain potentiel 388 euros. Résultat : la logique a

Résultat : la logique a été respectée et Ostapenko a remporté le match.

Ce qui donne d’un point de vue comptable :

- 31 euros gagnés chez Geny Bet,

- 36 euros gagnés chez BetClic (et offert en plus, un pari freebet de 50 euros),

- 65 euros gagnés chez France-Pari.

Bankroll : 267,39 + 31 + 36 + 65 = 399,39 euros

En attente : le remboursement de 200 euros sur PMU.

5 ème étape

Nous allons devoir rejouer les 200 euros remboursés pour le pari perdu sur Cibulkova chez PMU. Pour cela même technique, nous allons enchaîner 40 paris à 5 euros cette fois, en prenant des matchs « safe » afin de sécuriser le retour des 200 euros.

Pour ce remboursement, nous allons suivre quelques matchs avec des paris sécurisés (double chance, Draw No Bet), et aussi quelques matchs de tennis avec de gros favoris.

Après quelques matchs avec de grosses surprises, un peu d’empressement dans la sélection des paris, nous nous en sortons globalement bien avec 194,20 euros après ces 40 paris, soit un déficit de 5,80 euros. Bankroll : 399,39 5,80 = 393,59 euros

6 ème étape

A ce stade il ne reste plus que 50 euros remboursés chez Parions Sport si pari de 65 euros perdu (80% remboursés), et le freebet de 50 chez BetClic.

Afin de maximiser le profit possible, nous allons profiter des belles cotes de la Coupe du Monde en choisissant le ¼ de finale de la Coupe du Monde entre la France et l’Uruguay. Même si l’Uruguay est une équipe solide, la France semble bien plus forte dans tous les compartiments du jeu, d’autant plus que Cavani est forfait pour la Céleste. Parions Sport offre une belle cote de 2.10 pour la victoire de la France, nous saisissons cette opportunité.

victoire de la France, nous saisissons cette opportunité. Résultat : la France s’impose logiquem ent 2-0

Résultat : la France s’impose logiquement 2-0 après un match maîtrisé 4-2.

Voilà un joli coup qui nous rapporte 71,50 euros. Bankroll : 393,59+ 71,50 = 465,09 euros

Pour le freebet de 50 euros chez BetClic, nous choisissons de parier quelques jours plus tard sur la victoire de la France en finale de la coupe du monde, ce qui offre un gain potentiel de 45.5 euros grâce à la cote de 1,91. La France a montré toutes les garanties dans le jeu pour remporter ce match dans le temps réglementaire, elle a de plus bénéficié d’un jour de repos supplémentaire par rapport à la Croatie qui a enchaîné les matchs à prolongation.

à la Croatie qui a enchaîné les matchs à prolongation. Résultat : la France est championne

Résultat : la France est championne du monde après sa victoire 4-2 contre la Croatie.

Cette victoire logique nous permet de valider le freebet chez BetClic avec une superbe cote à 1,91 et nous rapporte donc 45,50 euros dans notre bankroll. Bankroll : 465,09 + 45,50 = 510,59 euros

Bilan

Nous obtenons à la fin de ce cycle un joli bénéfice de 510,59 euros, ce qui permet de se lancer assez sereinement et sérieusement dans un investissement dans les paris sportifs.

Tout ce qui vient d’être décrit est bien entendu un exemple. Nous avons volontairement choisi la période de la Coupe du Monde pour réaliser cet essai, les offres des bookmakers étant vraiment exceptionnelles, ce qui améliore le rendement de cette méthode.

Quoi qu’il en soit, ne faites pas ça à la va-vite et respectez ces étapes :

1) Notez bien sur une feuille les offres de chaque bookmaker au moment où vous vous lancez : conditions à remplir, nombre de fois à rejouer le bonus, …

Choisissez les offres que vous souhaitez conserver et celles que vous éliminez car trop risquées.

3) Pour chaque bookmaker où vous vous inscrivez, prenez une feuille blanche et

2)

4)

notez l’avancée du processus (date inscription, login, mot de passe, documents d’identité et RIB validés, code d’activation saisi, paris, somme remboursée…). Faites votre planning, couplez les offres qui se complètent.

5)

Quand vous devrez remiser les sommes remboursées, surtout prenez votre temps sinon vous risquez de perdre le bénéfice, essayez de suivre une méthode safe

(double chance 1N avec des cotes à 1,10 validées par une bonne analyse des rencontres de football).

Et pourquoi pas tenter Bank Builder ?

Bank Builder est un service proposé par Football Advisor, un excellent tipster.

Initié pendant la saison 2017/2018, ce service fonctionne par cycle, chaque cycle ayant pour objectif de doubler sa bankroll.

chaque cycle ayant pour objectif de doubler sa bankroll. Il a généré un profit de 426.72

Il a généré un profit de 426.72 unités à partir d’une bankroll de 100 unités, après avoir complété 4 « cycles ».

Il y a en moyenne entre 5 et 10 paris par semaine, et le cycle peut tout aussi bien durer 4 à 6 semaines, mais aussi quelques jours ou plusieurs mois selon les cas. Les paris sont envoyés chaque matin par email à 8h.

Vous pouvez retrouver lessai complet de Bank Builder sur Pronotest, ou aller directement voir sur le site officiel si vous êtes intéressé.

Nous vous conseillons bien entendu de ne pas mettre en jeu lintégralité de votre bankroll sur Bank Builder, qui a un mode de mise très agressif.

Le service coûtant environ 45 euros, vous pouvez essayer une première fois pour vous faire une idée avec une bankroll de 100 euros. Après un cycle, vous devez obtenir une bankroll de 200 euros, ce qui vous fera approximativement 55 euros de bénéfice, et une première expérience dun suivi de tipster.

Libre à vous ensuite de poursuivre pour un 2 e cycle en augmentant la bankroll investie. Dès que vous avez environ 200 euros que vous pouvez investir dans ce système, nous vous le recommandons.

Dernière chose avant de vous lancer !

Au moment de vous inscrire chez un bookmaker, vous pouvez en profiter pour valider l’inscription chez un tipster recommandé par PRONOTEST. Une fois votre bankroll constituée, vous allez créer votre portefeuille de tipsters à suivre, ce que nous verrons à l’étape 5 de ce guide.

Parmi les tipsters que PRONOTEST recommande, certains offrent l’accès à leurs pronostics VIP si vous passez par eux pour vous inscrire.

Laissez-moi vous expliquer pourquoi :

C’est le principe de l’affiliation, lorsque vous vous inscrivez chez un bookmaker en passant par le lien fourni par un tipster, celui-ci touchera une commission qui pourra aller jusqu’à 50 euros environ. Cela ne vous coûte rien et ne change rien pour vous, mais vous économiserez ainsi les frais pour vous abonner à ce tipster.

Pour les autres bookmakers, si vous appréciez ce guide totalement gratuit, vous pouvez nous soutenir en vous inscrivant en suivant les liens ci-dessous qui sont également des liens d’affiliation. Merci !

qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes
qui sont également des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes

Puis recommencez !

des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes inscrit partout et
des liens d’affiliation. Merci ! Puis recommencez ! Une fois que vous êtes inscrit partout et

Une fois que vous êtes inscrit partout et que vous avez utilisé cette méthode, vous avez peut-être une grand-mère ou un oncle qui n’est pas du tout intéressé par les paris sportifs et qui rêverait à son tour d’ouvrir un compte chez tous les bookmakers ?

Si vous avez cette chance, recommencez cette méthode mais soyez très prudent car les bookmakers sont très forts et redoublent de vigilance. Evitez toute ressemblance entre les comptes, tout doit être différent : pseudo, email, mot de passe, adresse, compte bancaire et même les IP peuvent être comparées.

Si vous faites cela correctement, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas.

ETAPE 4 : LANCER LA MACHINE A GAGNER

Si vous avez parcouru les premières étapes de ce guide avec sérieux, vous êtes prêt à mettre en route la machine à gagner !

Alors fini de jouer, il est temps d’investir !

A ce stade, vous devez être à la tête d’une bankroll, d’un capital qui – je le répète ne va pas être joué mais investi. L’investissement implique des mécanismes beaucoup plus complexes qu’un simple jeu où l’on peut perdre ou gagner.

C’est un investissement car vous allez choisir comment utiliser au mieux cette somme d’argent pour la faire fructifier en se servant des paris sportifs et/ou hippiques. Le parallèle avec la bourse est évident : certains « jouent » en bourse, ils boursicotent… et d’autres investissent.

Selon le montant de votre bankroll et vos objectifs, la stratégie mise en place sera différente. Vous voulez doubler votre bankroll en un an ? Vous voulez juste dégager quelques bénéfices pour vos loisirs ? Selon le cas différentes approches seront possibles à partir de la méthode générale que propose le guide.

Principe général

Comme tout investisseur, vous allez « mettre en jeu » une partie de votre capital qui peut donc être perdue. C’est pour cette raison que cet investissement doit être le plus sécurisé possible.

L’expression populaire dit « qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier », et nous allons nous y tenir. Notre bankroll ne sera jamais consacrée intégralement au suivi d’un seul tipster (pronostiqueur). Si celui-ci traverse une mauvaise période, c’est la bankroll en entier qui risquerait d’être dans le rouge.

Il va donc falloir diversifier votre investissement en vous constituant un portefeuille de tipsters que vous allez choisir rigoureusement. Ce choix de tipsters est fondamental car vous allez suivre leurs pronostics en ayant la garantie qu’ils sont tous, individuellement et donc collectivement, positifs sur le long terme.

Si vous suivez 5 tipsters sérieux, vérifiés et fiables, il n’y a aucune chance qu’au cours d’un

même mois les 5 présentent un bilan négatif. Ainsi les pertes éventuelles d’un des tipsters

seront compensées par les gains des autres, et sur le long terme le système sera forcément bénéficiaire.

Dans la mesure où les tipsters choisis sont vérifiés et fiables, il n’y aura pas lieu de paniquer lors des mauvaises séries, ni de s’enflammer lors des bonnes séries.

Il conviendra donc de réaliser un suivi méticuleux des différents résultats et de faire régulièrement le bilan, traditionnellement à la fin de chaque mois.

Les outils tels que Betting Tracker, Bet-Bankroll ou GPS peuvent être d’une grande utilité

pour ce suivi. Retrouvez la présentation et les essais complets de ces produits et services sur Pronotest en suivant ces liens :

- GPS

La mise de base ou unité de mise

A ce stade il est temps de définir votre mise de base ou unité de mise. C’est un point très

important que nous avons déjà évoqué dans l’étape 3 de ce guide et que nous allons développer ici.

La plupart des tipsters que nous vous recommandons vous proposeront presque tout le temps des mises fixes de 1 unité par pari.

Certains tipsters peuvent cependant faire varier leur mise jusqu’à une amplitude de 1 à 10 unités. Dans ce cas nous verrons quel comportement adopter.

Voici les règles incontournables auxquelles vous ne devrez jamais déroger.

1 ère règle

1 UNITE DE MISE = 1% DE LA BANKROLL

C’est la règle communément admise par les parieurs aguerris. En ne misant jamais plus de 1% de sa bankroll sur un pari, vous optez pour la stabilité et la sécurité. Votre bankroll ne subira pas de variations de trop fortes amplitudes lors de mauvaises séries.

Les profits sont plus faibles mais la sécurité plus grande. Avec 1% de la bankroll misé à chaque pari, il faudrait une série de 100 paris perdants pour faire banqueroute !

Avec plus d’expérience, quand vous maîtriserez notre stratégie gagnante, vous pourrez peut-être rechercher plus de rendement et plus de profits au détriment de la sécurité. Dans ce cas, vous pourrez envisager de passer l’unité de mise à 2% de la bankroll.

Cette gestion des mises plus agressive comporte donc plus de risques, surtout dans les périodes de bad run (mauvaises séries) mais s’avère plus rentable sur le long terme à condition de disposer des ressources financières suffisantes.

2 e règle

JAMAIS PLUS DE 5% DE LA BANKROLL SUR UN PARI

Pour les mêmes raisons de sécurité, il ne faut jamais mettre en jeu plus de 5 unités par pari, dans la mesure où 1 unité = 1% de la bankroll.

Si vous avez confiance dans un tipster qui a des mises variables, suivez-le en respectant cette règle. Par exemple si ses mises varient de 1 à 10 unités, ajustez-vous en suivant ses paris avec des mises de 0,5 à 5 unités.

3 e règle

TOUJOURS RESPECTER LES REGLES 1 ET 2

Quoi qu’il arrive ne vous dites pas qu’en misant plus vous allez gagner plus. Même si dans l’absolu cela peut être vrai, vous risquez en augmentant la mise de perdre le contrôle. Psychologiquement, plus le niveau de mise est haut plus c’est difficile d’accepter les mauvaises périodes.

Tous les tipsters connaissent de mauvaises passes, ce qu’on attribue au phénomène de variance. La variance correspond en réalité à un facteur omniprésent : la chance qui peut faire basculer le résultat plusieurs fois de suite du bon ou en l’occurrence du mauvais côté de la balance…

Quand un parieur analyse un match et prend sa décision de parier, il aura beau avoir réuni tous les critères nécessaires à sa prise de décision, rien ne permet d’avoir une certitude absolue sur l’issue d’une rencontre. A court terme, il peut donc traverser une mauvaise période, période de malchance où les éléments tournent en sa défaveur, mais aussi une bonne période, période de chance, pendant laquelle au contraire les faits de match jouent en sa faveur.

A court terme ce phénomène de variance est très visible, mais plus le temps va passer et

plus le nombre de paris va s’accumuler, et plus ces périodes de chance et malchance vont

s’annuler. Les résultats du tipster tendront alors vers sa vraie valeur.

Voilà pourquoi il ne faut jamais suivre un tipster qui ne possède pas un solide historique dans ses paris.

Bilan

Si vous avez suivi nos recommandations, vous devez être à la tête d’une bankroll de 1000 euros pour vous lancer dans l’aventure. Avec cette bankroll, votre unité de mise sera de 10 euros (1% Bankroll) et votre mise maxi sera de 50 euros. Si vous commencez avec une bankroll de 500 euros, cela donne une unité de mise à 5 euros et une mise maxi à 50 euros. Vous avez compris le principe…

Les objectifs

Si vous suivez ce guide depuis le début, vous êtes prêt à investir et commencer à dégager

des bénéfices, à tirer les fruits de cet investissement en temps et en argent. Nous allons nous en tenir, et c’est vraiment le leitmotiv de ce guide, à des objectifs réalistes.

Commençons, pour l’exemple, par un objectif théorique qui serait de doubler notre bankroll lors de la première année. Cela signifie que nous nous attendons à une

augmentation de 100% de notre capital, ce qui revient à gagner au cours de cette année 100 unités. Si l’on ramène cela à un mois, il faut donc gagner 100/12 = 8,33 unités par mois. Cela peut paraître facile à première vue et de manière ponctuelle, mais n’oublions pas que c’est un niveau de performances qu’il va falloir maintenir sur la durée.

Autre paramètre à prendre en compte, c’est que la plupart des tipsters que vous allez suivre sont payants. Il faut donc déduire de ces gains le coût de l’abonnement à leur service.

Exemple : Si vous suivez un tipster avec un abonnement mensuel à 20 euros, celui-ci doit vous permettre de gagner plus de 20 euros par mois pour faire des bénéfices… évidemment. S’il dégage un bénéfice moyen de 4 unités par mois, vous devez avoir une unité de mise d’au moins 5 euros pour le suivre, et donc une bankroll de 500 euros.

Donc attention, inutile de vouloir investir dans des tipsters payants tant que votre bankroll et votre unité de mise ne vous permettent pas de l’assumer.

Rassurez-vous, Pronotest est là pour vous guider et vous aider en dénichant, testant et sélectionnant pour vous les meilleurs tipsters au meilleur tarif.

Si l’on s’en tient à des objectifs réalistes, voici un échéancier qui peut faire office d’un bon point de départ pour la plupart d’entre vous :

1 ère année : être positif, gérer rigoureusement en prenant ses marques,

2 e année : réussir à doubler la bankroll de départ,

3 e année et suivantes : continuer à être positif et répartir les bénéfices entre l’augmentation de la bankroll et l’argent que l’on retire pour en profiter.

Avec cet échéancier réaliste, on ne se met pas trop de pression d’objectif la première année qui servira d’apprentissage, et qui permettra d’optimiser son portefeuille de tipsters en fonction des résultats et des opportunités.

Quoi qu’il arrive dans cette première année, on ne panique pas et on attend un an complet pour faire le bilan. Si les tipsters ont été bien choisis, il n’y a aucune chance que votre bankroll soit perdue, mais en revanche il faut les suivre de façon rigoureuse.

Si tout se passe bien, c’est raisonnablement au cours de la troisième année que la bankroll doit commencer à prendre de l’ampleur et que vous pourrez vous permettre de faire quelques retraits pour en profiter.

La méthode que nous vous proposons ne va pas vous permettre de gagner hypothétiquement beaucoup et tout de suite, être gagnant avec les paris sportifs ou hippiques est une aventure au long cours, mais tellement satisfaisante et gratifiante lorsqu’on y parvient !

Selon vos envies et vos objectifs, à partir de cette 3 e année, la machine à gagner est enclenchée pour de bon, l’investissement est sur de bons rails. C’est à vous de voir dans quelle mesure vous souhaitez augmenter votre capital, votre bankroll, ou juste maintenir un équilibre et retirer régulièrement un peu d’argent pour en profiter.

Vous êtes libre !

Tout est prêt, on se lance !

Les bons outils

1) A ce stade vous disposez d’un compte spécifiquement dédié aux paris sportifs, de préférence chez Neteller ou Skrill.

2) Vous avez également des comptes chez différents bookmakers. Ajoutez des fonds chez le ou les bookmakers chez qui vous souhaitez placer vos paris. Certains ont des applications bien plus faciles à utiliser que d’autres. Vous pouvez parier à chaque fois chez le bookmaker qui a la meilleure cote pour le pari que vous suivez, ou selon le sport choisir un bookmaker plutôt qu’un autre, il a des « spécialités ». Utilisez les sites de comparaison de cotes pour choisir.

3) Vous disposez d’un outil de gestion de bankroll, Betting Tracker, Bet-Bankroll ou GPS, ou tout simplement d’un fichier Excel si vous maîtrisez suffisamment le logiciel. C’est très important désormais d’avoir un suivi précis de vos investissements. Vous n’êtes plus un parieur lambda mais un investisseur en paris sportifs dorénavant ! C’est grâce à ce suivi que vous allez pouvoir prendre les bonnes décisions à l’avenir : arrêter ou poursuivre le suivi d’un tipster, augmenter l’unité de mise, faire un retrait…

Constituer son 1 er portefeuille de tipsters

Grâce à votre bankroll, vous aller investir sur le suivi de différents tipsters, il est donc temps de les choisir. Les offres pullulent sur internet et il est très difficile de s’y retrouver. Déjà, évitez systématiquement tous les pronostiqueurs qui passent par les réseaux sociaux. Les pages Facebook se créent et disparaissent très rapidement… Aucun suivi et aucun bilan, juste de buzz pour vous attirer. Retrouvez sur Pronotest un article complet expliquant les critères pour choisir un tipster.

Rassurez-vous, Pronotest vous mâche le travail puisque nous testons toute l’année des dizaines de tipsters en conditions réelles, et nous sommes donc capables de vous recommander les meilleurs services.

Si vous avez vous-même développé une stratégie de paris qui a fait ses preuves sur au moins 6 mois, vous pouvez l’intégrer à votre portefeuille. Si vous optez pour cette solution, votre stratégie doit vraiment être basée sur de grosses fiabilités et de préférence sur des mises fixes. Si vous n’êtes pas sûr et certain de votre stratégie, ne pariez pas d’argent réel avec et continuez à tester, travailler et apprendre. Il n’y a aucune obligation à faire vos propres paris en argent réel !

Essayez si possible pour commencer de suivre :

- un tipster gratuit ou une méthode gratuite,

- un tipster pour lequel vous avez obtenu l’accès par inscription chez un bookmaker,

- 1 tipster payant.

Il n’y a pas de mauvaise combinaison ou mauvaise solution, tout ce qui compte est de choisir des services ou méthodes qui ont fait leurs preuves et sur lesquels vous pouvez compter.

Afin de vous aider, PRONOTEST sélectionne pour vous en permanence et tient à jour une liste de services, méthodes gagnantes et tipsters. Cette liste n’est pas renseignée ici car elle est mise à jour trop régulièrement, mais vous y avez accès en cliquant ici ou sur le logo ci-dessous :

à jour trop régulièrement, mais vous y avez accès en cliquant ici ou sur le logo

Dans votre choix, vous pouvez bien entendu essayer de choisir des tipsters spécialisés dans les disciplines qui vous intéressent.

Si vous êtes un passionné de rugby par exemple, essayez d’inclure dans votre portefeuille de tipster un spécialiste rugby. Cela vous permettra de ne pas être frustré de ne pas parier par vous-même sur votre sport préféré.

Voilà tout est prêt, vous pouvez commencer à suivre les paris de vos tipsters, faire les paris de votre stratégie si vous la suivez. Voyons dans l’étape 5 de ce guide comment gérer votre bankroll et comment faire évoluer votre stratégie au fil des mois.

ETAPE 5 : GERER ET OPTIMISER SON INVESTISSEMENT

Le 1 er bilan après 1 mois

A la fin du 1 er mois, réalisez un premier bilan. Si vous avez un outil gestion de bankroll, cela vous facilitera la tâche car vous saurez exactement ce que vous a rapporté chaque tipster. Par ailleurs, notez bien toutes vos dépenses d’abonnement aux tipsters, les éventuels apports à votre compte parieur sur Neteller ou Skrill, et les retraits également. Dans un petit tableau dont voici un modèle, reportez simplement les valeurs.

dont voici un modèle, reportez simplement les valeurs. Dans cet exemple, le premier bilan est négatif

Dans cet exemple, le premier bilan est négatif à cause des abonnements aux tipsters. Si vous avez choisi des abonnements annuels, vous avez sans doute profité d’une offre intéressante et vous serez gagnant sur l’année.

Soyez attentif bien entendu au bilan de chaque tipster, même si un ou deux sont négatifs sur le mois, la globalité devrait être positive ou au pire proche de 0. Il n’y a rien d’autre à faire pour le moment que de continuer à suivre nos tipsters pour un 2 e mois…

Le bilan après 2 mois

A la fin du 2 e mois, reportez les valeurs du mois précédent et refaites le même travail, ce

qui donnerait dans notre cas :

refaites le même travail, ce qui donnerait dans notre cas : Archivez les résultats de chaque

Archivez les résultats de chaque mois dans un dossier, imprimez si vous voulez, mais quoi qu’il en soit gardez une trace de tous ces résultats.

Les mois vont ensuite passer, soyez attentif au suivi de chaque tipster, soyez attentif à ce que vous ressentez. Etes-vous à l’aise avec le niveau de mise ? Les tipsters sont-ils faciles

à suivre ? Cela vous prend trop de temps ?

Les réponses à ces questions vous permettront ensuite de prendre les bonnes décisions.

Quoi qu’il en soit ne prenez pas de décisions trop hâtives puisque chaque tipster peut traverser une mauvaise série, ce serait dommage de louper une série gagnante en s’étant arrêté en fin de série perdante. On ne peut évidemment pas le deviner, mais avec l’expérience, vous aurez une vision plus clairvoyante.

Le bilan après 1 an

A la fin de cette première année, vous allez pouvoir tirer le bilan général bien entendu,

mais déjà tipster par tipster. Il va falloir décider si vous poursuivez le suivi de chaque tipster, prenez en compte tous les éléments : son bilan en unités, son ROI (retour sur investissement), la facilité à suivre ses paris, les sports concernés, le risque, le taux de réussite, votre feeling…

A la fin de cette 1 ère année, votre bankroll a normalement progressé et vous disposez de

plus de plus de 100 unités. S’il y a suffisamment, vous pouvez éventuellement rajouter un

tipster qui vous fait envie, en prenant bien entendu toujours en compte le prix de l’abonnement.

Par ailleurs, soyez toujours à l’affût des belles opportunités et promotions de bons tipsters qui de temps en temps font d’excellentes offres. Si vous lisez ce guide, vous serez toujours informé par email de ces bons plans parce que vous êtes abonné à la newsletter Pronotest. Si toutefois vous n’êtes pas sûr d’être inscrit, cliquez ici.

Si vous souhaitez ajouter un nouveau tipster, revenez sur PRONOTEST sur la page qui

présente le résultat de nos essais pour voir ce qui peut vous convenir.

Enfin si votre stratégie personnelle de paris est prête et que vous avez confiance à 100%, vous pouvez vous ajouter à la liste des tipsters. A vous de décider mais bien entendu cela ne doit pas aller à l’encontre du but de ce guide :

réaliser un investissement rentable sur le long terme.

Le bilan après 2 ans

Cela ne tient qu’à vous de poursuivre au cours de cette 2 e année le travail entamé auparavant, de continuer à suivre scrupuleusement les tipsters que vous avez choisis et gérer votre bankroll afin de suivre minutieusement l’évolution de votre investissement.

A la fin de cette 2 e année, refaites le bilan général. Si vous avez été sérieux, votre bankroll

doit avoir doublé et c’est le moment de prendre de nouvelles décisions !

Conserver la valeur de l’unité de mise

Si vous n’êtes pas à l’aise avec des unités de mise plus importantes, ne changez rien. Cependant cela risque de mettre plus de temps avant d’avoir un vrai retour sur investissement. Cela peut aussi vous permettre de suivre plus de tipsters. C’est votre choix vous gérez votre capital comme bon vous semble !

Augmenter la valeur de l’unité de mise

C’est la suite logique de notre stratégie d’investissement, notre capital augmente nous allons donc investir davantage. A vous de définir la nouvelle valeur de votre unité de mise, en essayant toujours de coller à la règle du 1 unité = 1% de la bankroll. Si votre bankroll est désormais entre 1500 et 2000 euros, vous pouvez raisonnablement passer l’unité de mise à 15 euros. Si votre bankroll est entre 2000 et 2500 euros, vous pouvez passer à 20 euros, ou rester à 15 pour plus de sécurité. Ne perdez pas de vue que plus vous avez d’unités en réserve, plus vous pourrez encaisser une mauvaise période.

Retirer de l’argent et en profiter

Une fois que le fonctionnement est rodé, vous pouvez déterminer des paliers : par exemple récupérer chaque fois que c’est possible à la fin du mois les bénéfices quand la bankroll dépasse 2000 euros.

Si après quelques mois vous vous rendez compte que cela ne vous rapporte pas assez, augmentez le palier.

Enfin ce qui est plus raisonnable, c’est de partager le bénéfice chaque mois entre l’augmentation de la bankroll et ce que vous retirez. Cela vous permettra sur le long terme de continuer à voir votre capital grandir, d’augmenter votre unité de mise, enregistrer plus de bénéfices, et profiter du fruit de votre travail.

VOILA, VOUS ÊTES UN PARIEUR GAGNANT !

Parier hors ARJEL pour améliorer le bénéfice

Pourquoi parier hors ARJEL ?

Si vous cherchez à améliorer le bénéfice de votre activité, une solution simple consiste à réaliser les mêmes paris, mais chez des bookmakers non agréés par l’ARJEL, l’autorité de régulation des Jeux en Ligne en France. Dans cet article consacré aux cotes dans les paris sportifs, nous avons découvert que l’ARJEL ponctionnait environ 10% de commission sur les paris enregistrés sur les bookmakers français, ce qui induisait un manque à gagner pour le parieur. D’où l’intérêt d’aller parier chez un bookmaker étranger qui propose donc de bien meilleures cotes.

Exemple pour un match de football de Série A brésilienne, les chiffres sont éloquents :

de Série A brésilienne, les chiffres sont éloquents : Sur Unibet.fr , un des leaders du

Sur Unibet.fr, un des leaders du marché ARJEL, la victoire de Santos est à 2.60 alors que sur Pinnacle, la référence hors ARJEL, cette même victoire est cotée à 2.96…

Ces bookmakers étrangers sont tout à fait légaux, mais ils ne disposent pas de l’agrément de l’ARJEL pour s’implanter sur le territoire français, ce qui signifie qu’un résident français est normalement refusé et ne peut s’inscrire sur ces sites.

Il existe une solution pour contourner cette interdiction, une solution tout à fait légale.

Pour la mettre en œuvre, vous aurez besoin de 3 éléments :

1) Un portefeuille électronique du type Neteller ou Skrill dont nous avons déjà parlé dans ce guide, qui permettra de faire l’intermédiaire entre votre banque française et le bookmaker étranger.

2) Un broker qui se chargera d’ouvrir un compte pour vous chez un bookmaker étranger, qui joue en fait un rôle de courtier en paris sportifs. Nous allons vous présenter en détail le meilleur en la matière : AsianConnect.

3) Un VPN qui aura pour rôle de masquer l’adresse IP de votre ordinateur, qui indique que vous être résident français, et vous attribuer une adresse IP du pays de votre choix.

AsianConnect, la solution incontournable

Il existe plusieurs brokers permettant d’accéder aux bookmakers hors ARJEL, mais nous choisissons de vous présenter AsianConnect, celui en qui nous avons confiance à 100%.

AsianConnect, celui en qui nous avons confiance à 100%. AsianConnect existe depuis 2002 , et aujourd’hui

AsianConnect existe depuis 2002, et aujourd’hui vous donne accès aux services incontournables :

- Pinnacle et Sbobet pour les paris classiques avec les meilleures cotes sur le foot, et un grand choix de championnats. Si vous réussissez à devenir un parieur / investisseur, l’accès à Pinnacle sera incontournable pour accéder à tous les types de paris (Asian Handicap notamment) et à tous les types de marchés.

- AsianOdds, plateforme développée exclusivement par AsianConnect, permet d’obtenir,

instantanément, la meilleure cote parmi 6 des plus importants bookmakers mondiaux (Pinnacle, Maxbet, Betisn, Sbobet, Singbet et GA288). - Matchbook qui permet de faire du trading (Back and Lay) dans les paris sportifs, équivalent à Betfair.

Conclusion

Merci

Nous vous remercions d’avoir lu notre guide et espérons qu’il vous a permis de progresser et d’atteindre vos objectifs, ou tout au moins qu’il vous a mis sur de bons rails pour les atteindre. Réussir sur le long terme dans les paris sportifs ou hippiques est une tâche complexe qui nécessite de nombreuses qualités : sang-froid, rigueur, persévérance, intuition, analyse… Alors n’hésitez pas à nous raconter votre expérience ou nous poser des questions, nous sommes à votre disposition à cette adresse :

Partagez et faites connaître le guide !

Si vous appréciez notre travail et ce guide en particulier, il faut absolument que vous le partagiez avec vos amis parieurs et que vous leur fassiez connaître :

Copiez ce lien et partagez-le sur vos réseaux sociaux, c’est le meilleur remerciement que vous pouvez faire à l’équipe de PRONOTEST.COM qui a édité ce guide.

Restez à l’affût des nouveautés !

Etes-vous bien inscrit à notre newsletter quotidienne avec 1 prono VIP offert ? Si vous avez un doute, renseignez votre email en cliquant ici…

Crédits illustrations

offert ? Si vous avez un doute, renseignez votre email en cliquant ici… Crédits illustrations pronotest.com

Annexes

Analyser un match de tennis

Article publié sur Pronotest, à retrouver en cliquant ici… Analyser un match de tennis est incontournable pour le parieur car le tennis est une discipline qui se prête parfaitement aux paris sportifs, en particulier parce que l'issue d'un match n'a que deux possibilités, la victoire d'un joueur ou de l'autre. Pas de match nul, ce qui simplifie les choses !

De la connaissance précise des joueurs et de leur parcours en passant par la surface, le classement, des cotes parfois surprenantes et tellement d'autres critères, pas facile de faire le bon choix au moment de parier sur le tennis.

Voyons quels sont les éléments à prendre en compte pour analyser un match de tennis avant de parier, ainsi que les principales erreurs à éviter.

1er point : comparer les joueurs

Le classement ATP ou WTA Il y a ici le premier piège qui vous est tendu : se baser directement sur le classement ATP ou WTA des joueurs. C'est bien entendu un élément à prendre à compte mais ce n'est qu'un élément parmi beaucoup d'autres et il ne faut surtout pas se baser uniquement sur ce critère.

Par définition ce classement évolue puisqu'il est recalculé en permanence en fonction des points que gagnent les joueurs dans les tournois auxquels ils participent. C'est donc intéressant de voir la progression au classement sur une période caractéristique : depuis le début de la saison, depuis deux ans

Un joueur peut revenir après une longue blessure et donc avoir dégringolé au classement général en perdant plus de 200 places. Un joueur peut stagner aux alentours de la 50e place depuis deux ou trois ans, alors que son jeune adversaire en pleine progression vient de passer en un an de la 250e à la 60e place.

Les stats des joueurs sur la surface La surface est une donnée primordiale et bien plus importante que le classement. En effet, si vous avez déjà suivi un peu le tennis à la TV, vous vous êtes sans doute rendu compte que les matchs entre Roland Garros sur terre battue ou Wimbledon sur herbe ne se ressemblent pas. La surface a une grande influence sur le jeu : vitesse de la balle, hauteur du rebond, déplacement des joueurs

Il est donc indispensable de savoir pour chaque joueur quelle est sa surface de prédilection, celle sur laquelle son jeu est le plus mis en valeur, celle sur laquelle il atteindra son pic de forme au cours de la saison. Un joueur de terre battue se prépare pour le printemps et début de l'été afin d'être le plus compétitif à ce moment de la saison afin d'engranger le plus de points (et d'argent).

Vous pouvez vous baser sur vos connaissances personnelles, mais aussi et surtout sur des sites de statistiques qui vous indiquent les chiffres clés avant une rencontre.

Le site Match Stat permet par exemple de connaître le pourcentage de match joués par chaque joueur sur chaque surface, son pourcentage de victoire sur chaque surface La surface est à relier à la qualité du service des joueurs par exemple : une surface rapide avantagera les gros serveurs qui possèdent un excellent pourcentage d'ace et de première balle de service. Encore une fois les statistiques sont là pour vous aider.

L'état de forme On peut déjà éviter de jouer les joueurs qui reviennent de blessure. On ne sait effectivement pas dans "quel état" ils reviennent. Rien n'indique qu'ils sont à 100% de leurs moyens donc prudence même si le match semble facile.

Ensuite il faut regarder les performances récentes des joueurs. Restent-ils sur une série de victoires ou sur plusieurs défaites ? Lors de ces défaites étaient-ils favoris ou outsider ? Un joueur qui vient d'enchaîner plusieurs défaites joue peut-être de malchance au tirage au sort en tombant plusieurs fois de suite sur des grosses têtes de série

Au contraire un joueur qui vient de réaliser une série de victoires est-il au meilleur de sa forme ? Ces victoires sont-elles logiques ? Ont-elles été obtenues facilement ?

L'historique des confrontations entre 2 joueurs Ce point doit également rentrer en ligne de compte. Certains joueurs sont littéralement les bêtes noires d'autres joueurs. Cela peut s'expliquer d'un point de vue psychologique. Un joueur ayant déjà perdu plusieurs fois face à un autre peut avoir du mal à montrer l'étendue de ses capacités dans une nouvelle rencontre contre sa bête noire.

Mais cela peut également s'expliquer par les qualités et le jeu des joueurs en question. Certains joueurs ont un jeu pénible pour d'autres : ils possèdent toutes les armes dans leur jeu pour contrer spécifiquement les atouts du jeu adverse. Ici rien ne remplace les connaissances pures et techniques en tennis pour cette partie de l'analyse.

2e point : la motivation et l'enjeu

La fatigue, l’enchaînement des matchs C'est dans ce 2 e point que se trouve le 2 e piège pour le parieur

certains joueurs fassent de grosses contre-performances contre toute attente, souvent à

cause de leur état de fatigue.

Il arrive parfois que

En réalité, un joueur peut délaisser un tournoi en ne jouant pas à 100% (consciemment ou non) pour arriver plus frais au tournoi suivant. L'inverse peut également arriver quand un joueur qui vient de remporter un tournoi arrive hors de forme deux jours plus tard pour le tournoi suivant. Gardez à l'esprit que les joueurs enchaînent les heures d'avion, les chambres d'hôtel, les

et les matchs à haut niveau. Difficile dans ces conditions de

maintenir des performances au top.

décalages horaires

La course aux points Les points ATP ou WTA sont l'autre élément important à prendre en compte : les joueurs ou joueuses tête de série viennent défendre leurs points au classement sur les tournois où ils les ont gagnés l'année précédente. C'est une source de motivation évidente.

Les calendriers des tournois sont toujours les mêmes d’une année à l’autre. Si un joueur a par exemple gagné 1000 points en remportant un tournoi en 2018, ces 1000 points lui seront retirés à la fin de ce même tournoi de 2019.

Le seul moyen pour lui de conserver ces 1000 points est de gagner à nouveau le tournoi en 2019. Si le même joueur ne le gagne pas en 2019 en perdant par exemple en 1/2 finale,

il remportera 560 points. Il perdra donc au total 1000 - 560 = 440 points pour ce tournoi. Cela explique l'écart de motivation pour un joueur entre un tournoi où il n'a aucun point à défendre et un tournoi où ses points sont en jeu.

Parfois les joueurs peuvent aussi chercher les points pour la "Race", c'est-à-dire les points qui leur sont nécessaires pour être qualifié pour les Masters.

Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement des points, vous pouvez lire cet article.

Bilan de l'analyse

A vous maintenant de prendre en compte tous ces éléments pour améliorer l'analyse que

vous faites des rencontres de tennis. Faites votre propre chaîne d'analyse, évitez directement certains matchs, repérez les joueurs en forme, apprenez à les connaître et suivez leurs performances, concentrez-vous sur le circuit ATP ou WTA

Une fois que vous vous êtes fait une idée sur un match, vous devez savoir vers quel joueur ou joueuse penche votre pronostic et avec quelle fiabilité. C'est à ce moment que vous pouvez regarder les cotes pour déterminer si votre pari vaut le coup.

Ressources incontournables

Voici les sites incontournables cités dans l'article, et d'autres sites que vous ne pouvez plus ignorer ! Si vous voulez suivre l'actualité des circuits ATP et WTA, si vous voulez toutes les statistiques sur les joueurs et si vous voulez suivre en direct les rencontres, tout est là :

Tennis Explorer : www.tennisexplorer.com Match Stat : www.matchstat.com Tennis Temple : www.tennistemple.com ATP World Tour : www.atpworldtour.com Flash Résultats : www.flashresultats.fr

La méthode Tank Attack

Présentation de la méthode

Cette stratégie de paris originale qui est assez répandue et qui peut porter différents noms. Nous garderons ici le nom de « Tank Attack » couramment utilisé en Angleterre, nom plutôt évocateur.

La méthode Tank Attack est dérivée d’une stratégie financière bien connue, dont le but est de diviser sa bankroll en plusieurs parties égales, les fameux « Tanks », qui seront chacun mis en jeu sur des paris différents.

Par exemple, si la bankroll initiale est de 400 €, elle peut être divisée en 4 «Tanks» de 100 euros chacun. Attention, il ne faut bien entendu utiliser qu’une partie de sa bankroll totale, par exemple 10 euros et jouer avec 4 tanks de 2,50 euros, le principe est le même.

Il ne faut surtout pas jouer toute sa bankroll sur cette méthode en une seule fois !

Ensuite, vous devez déterminer l’objectif que vous voulez atteindre, c’est à dire soit le nombre de cycles à réaliser avec chaque Tank, ou la somme que vous souhaitez obtenir avant de recommencer, comme par exemple doubler la bankroll initiale ou juste la faire augmenter.

Cette stratégie est amusante car si un Tank s’arrête après un pari raté, le jeu continue avec les autres. Finalement, la perte d’un des Tanks peut et doit être compensée en gagnant avec les autres.

Une fois le but atteint, le cycle est terminé, on peut re-diviser la nouvelle bankroll en 4 Tanks et recommencer.

Un exemple concret

Pour faire simple nous allons démarrer avec une bankroll initiale de 400 € et nous la divisons en 4 parties égales : 4 Tanks de 100 € chacun. Comme objectif, nous pouvons choisir de jouer 3 étapes successives, à la suite desquelles nous devons réaliser un bénéfice. Nous analysons les rencontres et plaçons les premiers paris… 1ère étape Tank 1 : 100 € sur une cote de 1,4. Gagné = 140 € Tank 2 : 100 € sur une cote de 1,3. Gagné = 130 € Tank 3 : 100 € sur une cote de 1,45. Perdu = 0 € Tank 4 : 100 € sur une cote de 1,65. Gagné = 165 €

A ce stade, notre bankroll est à 140 + 130 + 165 = 435 €. Nous pourrions très bien retirer les 35 euros de bénéfices et recommencer un cycle complet avec une bankroll de 400 €, ou alors recommencer un cycle en divisant en 4 cette nouvelle bankroll de 435 €. Mais nous avons décidé de jouer en 3 étapes alors poursuivons…

2e étape Le Tank 3 a été retiré du jeu, nous parions donc sur les 3 restants. Tank 1 : 140 € sur une cote de 1,3. Perdu = 0 € Tank 2 : 130 € sur une cote de 1,4. Gagné = 182 € Tank 4 : 165 € sur une cote de 1,55. Gagné = 247,5 €

3e étape Le Tank 1 a été à son tour retiré du jeu, nous parions donc sur les 2 restants. A ce stade, il faut vraiment privilégier des grosses fiabilités au niveau de la sélection des paris, quitte à prendre de plus petites cotes. Tank 2 : 182 € sur une cote de 1,35. Gagné = 245,7 € Tank 4 : 247,5 € sur une cote de 1,2. Gagné = 297 € Nous arrivons au terme de nos trois étapes, notre cycle de paris est terminé. Notre bankroll est désormais à (245,7 + 297) = 542,7 €, soit un bénéfice net de 142,7 € dans cet exemple.

Avantages et inconvénients

Comme vous pouvez le voir avec l’exemple, cette méthode Tank Attack peut générer des bénéfices, mais il faut quand même prendre en compte quelques éléments :

– les paris doivent être extrêmement fiables, issus d’analyses minutieuses et ne pas dépasser des cotes de 1,5 à 1,7.

L’exemple pris ci-dessus a été réalisé avec 9 paris, et 7 sont gagnants pour obtenir ce résultat. Cela implique un taux de réussite très important pour gagner.

cette méthode peut donc permettre de gagner plus une fois que nous possédons des

pronostics fiables. Cela ne vous fera pas gagner de l’argent avec des pronostics moyens à la base.

à y regarder de près, les 4 Tanks servent en fait à réaliser 4 « Montantes » en parallèle,

ce qui augmente les chances d’aller au bout avec l’une d’entre elle, et réduit la frustration

de tout perdre quand une montante unique s’arrête. comme toutes les méthodes, elle est modifiable et adaptable selon vos envies et votre manière de parier. Dans l’exemple ci-dessus, on pouvait très bien arrêter après la 1ère étape et être gagnant, on pouvait également continuer… et tout perdre ! A vous de voir sur quel type de paris vos pronostics sont les plus fiables, et utilisez-la à bon escient.

Ce n’est donc pas une méthode magique (cela n’existe pas !), mais en revanche c’est une méthode plutôt ludique et qui oblige à soigner l’analyse des rencontres avant de parier. C’est donc tout ce qui compte : s’amuser et mieux parier !

La méthode Safe 2 Odds

Présentation de la méthode

La méthode Safe 2 Odds est une méthode relativement simple qui est utilisée par de nombreux parieurs professionnels. C’est en réalité un mix entre un pari combiné et une

« mini-montante ».

Elle s’apparente à ce que l’on peut appeler un combiné recomposé. Ce combiné recomposé est constitué de 2 paris à forte fiabilité, que l’on va enchaîner afin

d’obtenir un seuil de rentabilité supérieur à celui des 2 paris pris individuellement.

Afin d’être rentable, il faut si vous jouez des cotes à 1,50, avoir un taux de réussite de 70%. Si vous êtes amené à jouer un pari avec une cote inférieure à ce seuil de rentabilité, vous devrez le recombiner, c’est-à-dire remiser l’intégralité du premier pari (mise + gain) sur un 2e pari à forte fiabilité.

Si par exemple vous pariez sur des matchs de tennis, vous vous êtes peut-être fixé comme objectif de ne pas parier avec des cotes inférieures à 1,50.

En analysant vous devez obtenir de très bonnes fiabilités sur des paris dont les cotes avoisinent les 1,20 / 1,30. Malheureusement, vous devez exclure ces matchs pourtant

« safe » et bien analysés. En les recombinant, vous pouvez contourner ce problème.

Exemple

Jour 1 1 er match : S. Querrey vs S. Stakhovsky : mise de 1 unité sur S. Querrey à 1,18. Vous aviez correctement analysé cette rencontre remportée par S. Querrey, vous avez donc maintenant 1,18 unité.

Jour 2 - 2 e match : 1 seul match retient votre attention, vous voyez G. Simon battre M. Berrettini à une cote de 1,38.

Cette cote de 1,38 est également inférieure à votre seuil de rentabilité fixé à 1,50, mais combinée à la cote du premier match, vous obtenez 1,18 x 1,38 = 1,62. Vous misez donc 1,18 euros sur G. Simon qui va remporter le match, vous obtenez finalement 1,62 unité à partir de votre unité initiale. Cette méthode vous a permis de valider un combiné recomposé à 1,62.

Avantages et inconvénients

Comme toutes les méthodes, tout repose ici sur la qualité de vos analyses des rencontres sportives. L’avantage est que la fiabilité de paris à des cotes d’environ 1,25 est de 80%, contre seulement 67% pour des cotes à 1,50. Un inconvénient est directement lié, c’est que le risque augmente en combinant plusieurs matchs. En analysant tranquillement les rencontres, vous allez pouvoir réaliser des combinés s’étalant sur plusieurs jours sans stress. Il n’y aura pas besoin de trouver forcément un 2 e match à combiner immédiatement sur le même ticket avec le 1 er pour arriver à une cote satisfaisante. Vous pouvez par exemple avoir une stratégie personnelle dans laquelle vous ne faites que trois paris par jour au maximum. Après analyse, vous pouvez jouer en simple classique les cotes supérieures à 1,50, et jouer en combiné recomposé sur plusieurs jours les cotes inférieures à 1,50. Cela peut vous permettre de mieux rentabiliser vos paris, et de mieux rentabiliser les bonnes analyses sur des cotes a priori trop faibles.

Méthode de paris sur les Over / Under 2,5

Présentation de la méthode

Pour ceux qui ne sont pas familiers de ce type de paris, de plus en plus populaire, cela consiste à parier sur le nombre de buts dans une rencontre de football. Over 2,5 signifie que l’on pense qu’il y aura plus de 2,5 but dans un match. Et comme il n’y a pas de demi-but le pari est forcément gagnant ou perdant : perdant s’il y a 0, 1 ou 2 buts et gagnant à partir de 3 buts marqués. Under 2,5 consiste à parier sur un match dans lequel on espère qu’il y aura 0, 1 ou 2 buts mais pas plus.

Nous vous présentons ici une méthode simple d’évaluation des matchs, que vous pourrez améliorer, pour essayer de repérer les matchs dans lesquels il y a le plus de chance que peu de buts soient inscrits, ou au contraire beaucoup de buts.

Cette méthode ne prend que quelques minutes pour analyser une rencontre, mais comme chaque jour il y a des dizaines de matchs, il peut être judicieux de s’en tenir à tous les matchs d’un championnat en particulier par exemple, en privilégiant la qualité à la quantité.

Fonctionnement de la méthode

La méthode consiste à attribuer une note à une rencontre en se basant sur les 4 derniers matchs de championnat joués par les 2 équipes. Un site comme soccerstats.com est incontournable pour ce genre d’analyse.

Pour chaque équipe, attribuez une note pour chacun de leurs derniers matchs en appliquant ce barème de notation :

a) Match avec 3 buts ou plus : +0,50 points

b) Match où les 2 équipes ont marqué : +0,75 points

c) Match avec 2 buts ou moins : -0,50 points

d) Match où 1 seule équipe a marqué : -0,75 points

Une fois les notes attribuées, faites le total et ne pariez en under 2,5 que sur les matchs qui totalisent un score inférieur à -5 points, et en over 2,5 que sur les matchs qui totalisent un score supérieur à +5 points.

Ce sont des limites arbitraires, à vous de choisir les vôtres avec l’expérience.

Au moment du pari, il faut bien entendu prendre en compte la cote du bookmaker. C’est comme toujours le rapport entre vote analyse du match, votre notation et la cote proposée qui va déterminer si le pari est intéressant ou non.

Un exemple concret pour illustrer

MLS le 08/07/18 Vancouver Whitecaps v Chicago Fire

4 derniers matchs de championnat des Vancouver Whitecaps :

Vancouver Whitecaps v Colorado Rapids : 0 1 (-0,5 - 0,75 = - 1,25 point) Philadelphia Union v Vancouver Whitecaps : 4 0 (0,5 0,75 = - 0,25 point) Vancouver Whitecaps v Orlando City : 5 2 (0,5 + 0,75 = 1,25 point) Colorado Rapids v Vancouver Whitecaps : 1 2 (0,5 + 0,75 = 1,25 point) Score total : +1 point

4 derniers matchs de championnat des Chicago Fire :

Chicago Fire v New York City : 3 2 (0,5 + 0,75 = 1,25 point) Seattle Sounders v Chicago Fire : 1 1 (-0,5 + 0,75 = 0,25 point)

Atlanta United v Chicago Fire : 0 1 (-0,5 - 0,75 = - 1,25 point) Colorado Rapids v Chicago Fire : 1 2 (0,5 + 0,75 = 1,25 point) Score total : +1,5 point

Nous arrivons donc à un total de +2,5 points, ce qui donne une tendance à l’over 2,5 même si nous sommes en dessous de la limite initialement prévue à +5 points pour parier sur l’over 2,5.

Au niveau des cotes, voici ce que proposaient en moyenne les bookmakers ARJEL pour ce match :

- over 2,5 : 1,45

- under 2,5 : 2,20

La cote de l’over 2,5 reste raisonnable, on peut éventuellement adapter la mise selon notre niveau de confiance. Par exemple 1 unité quand on dépasse le +5 points, et 0,5 unité entre 2 et 5 points.

Encore une fois, à vous de créer à partir de cette base et de votre expérience votre propre système.

De nombreux sites et applications proposent également des prédictions sur ce type de pari en utilisant leur propre algorithme, cela peut être utile de confronter ces prédictions aux résultats obtenus en appliquant cette méthode.

Pour information, le résultat final de ce match était 3 2, ce qui validait tranquillement notre over 2,5.