Vous êtes sur la page 1sur 2

MPSI 1 colles 2016-2017

Programme de colle n◦ 12 du 03/01/2017 au 06/01/2017


Polynômes à une indéterminée sur un corps K

• Définition, structure d’anneau commutatif.


• Degré.
• K[X] est intègre.
• fonction polynôme.
• Composition de deux polynômes
• polynômes pairs, impairs (K = Q, R, ou C).
• Divisibilité, division euclidienne.
• Idéaux de K[X], définition du pgcd et du ppcm, théorème de Bezout, Algorithme d’Euclide,
théorème de Gauss, , applications.
• Racines, factorisation dans le cas de racines simples
• Un polynôme non nul de degré n possède au plus n racines distinctes.
• Racines multiples:
Soit P ∈ K[X], soit α ∈ K. Soit q ∈ N? . α est une racine de P d’ordre q si, et seulement si,
l’une des deux propositions équivalentes suivantes est vérifiée
– (X − α)q divise P et (X − α)q+1 ne divise pas P
– Il existe un polynôme Q, tel que P = (X − α)q Q et Q̃(α) 6= 0
• Factorisation dans le cas de racines multiples
• Un polynôme non nul de degré n a au plus n racines comptées avec leur ordre de multiplicité.
• Factorisation dans C[X], R[X]. (théorème de d’Alembert admis).
• Relations coefficients,racines dans C[X]

• Dérivation dans K[X],K ∈ Q, R, C
– Opérations
– Formule de Leibnitz, formule de Taylor.
– Racines multiples et dérivation: Soit P ∈ K[X], soit α ∈ K. Soit q ∈ N? . α est une
racine de P d’orde q si, et seulement si, α est racine de P, P 0 , ..., P (q−1) et n’est pas
racine de P (q)
Avec la convention qu’une racine d’ordre 0 n’est pas racine du polynôme, cette carac-
térisation s’écrit aussi: α est une racine de P d’orde q si, et seulement si, α est racine
de P et α est racine d’ordre q − 1 de P 0
Propriétés dont on peut demander l’énoncé et la démonstration
1. Degré, Structure d’anneau intègre de K[X]
2. Fonction polynôme. définition d’une racine d’un polynôme.
3. Division euclidienne: Soit K un corps. Soit A un polynôme de K[X] et B un polynôme non nul
de K[X]. Il existe un unique couple (Q, R) de polynı̂omes de K[X], tel que deg(R) < deg(B)
et
A = BQ + R

1
MPSI 1 colles 2016-2017

4. Soit K un corps, soit P ∈ K[X], Soit α ∈ K. α est une racine de P si, et seulement si, X − α
divise P
5. Soit K un corps, soit P ∈ K[X], Soit n ∈ N? . Soit (α1 , ..., αn ) ∈ Kn , distinctes 2 à 2.
n
Y
α1 , ..., αn sont des racines de P si, et seulement si, (X − αi ) divise P
i=1

6. Si K est un corps infini, l’application P 7→ P̃ est un isomorphisme de K[X] dans l’ensemble


des fonctions polynomiales

7. Théorème de factorisation multiple: Soit K = Q, R, ou C., soit P ∈ K[X], Soit n ∈ N? . Soit


(α1 , ..., αn ) ∈ Kn , distinctes 2 à 2.
n
Y
Si α1 , ..., αn sont des racines de P d’ordre respectif µ1 , ..., µn , alors (X − αi )µi divise P
i=1

8. Relations coefficients racines: Soit P un polynôme complexe non constant de degré n, P =


Xn
ak X k . Soient α1 , ..., αn les racines de P .
k=0
 X
• On peut définir les fonctions symétriques des racines: ∀j ∈ 1, ..., n , σj = (αi1 ...αij )
1≤i1 <i2 <...<ij ≤n
 a
• ∀j ∈ 1, ..., n , σj = (−1)j an−j
n

9. Racines multiples: Soit P ∈ K[X], soit α ∈ K. Soit q ∈ N? . α est une racine de P d’orde
q si, et seulement si, l’une des quatre propositions équivalentes suivantes est vérifiéeα est
racine de P et α est racine d’ordre q − 1 de P 0