Vous êtes sur la page 1sur 18

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE LA FORMATION ET DE L’ENSEIGNEMENT


PROFESSIONNELS

Institut de Formation Professionnelle de Sétif


Direction des Stages et Perfectionnements

COMPARAISON PEDAGOGIQUE
ENTRE LA THEORIE ET LA
PRATIQUE

Stage pratique N°02


Réalisée par :
BOUHALI Wahiba

Sidi Aich sim


[Nom de la société]
22/12/2013 au 09/01/2014
Stage pratique N
Table des matières
Table des matières .................................................................................................................................. 1
Remerciement ......................................................................................................................................... 2
I. Introduction ..................................................................................................................................... 4
II. Présentation du CFPA de Sidi Aich .................................................................................................. 5
III. Description du stage .................................................................................................................... 5
1. Procédure du travail .................................................................................................................... 6
2. Quelques définitions ................................................................................................................... 6
i. L’animation et la dynamique de groupe : ................................................................................ 6
ii. L’objectif pédagogique............................................................................................................ 7
iii. La communication pédagogique.......................................................................................... 7
iv. Méthodes et aides pédagogique ........................................................................................... 7
IV. Le portrait du déroulement des cours ........................................................................................ 8
1. La première semaine ................................................................................................................... 8
2. La deuxième semaine .................................................................................................................. 9
V. La comparaison ............................................................................................................................. 13
1) Cours théoriques ....................................................................................................................... 13
a. Objectif pédagogique ............................................................................................................ 13
b. Méthodes et aides pédagogique ........................................................................................... 13
c. Animation et dynamique de groupe ..................................................................................... 14
d. Communication pédagogique ............................................................................................... 15
2) Cours pratique ........................................................................................................................... 15
a) Objectif pédagogique ............................................................................................................ 15
b) Méthodes et aides pédagogique ........................................................................................... 16
c) Animation et dynamique de groupe ..................................................................................... 16
d) Communication pédagogique ............................................................................................... 16
VI. Conclusion ................................................................................................................................. 17

1
Remerciement

Je remercie :
Les responsables du CFPA de Sidi Aich d’avoir me facilités le suivie de
mon deuxième stage pédagogique surtout monsieur Bennani (Adjoint
Technique et Pédagogique) pour son accueil et son orientation durant mon
stage.

Monsieur MAAFA, madame Yassine et madame AHFIR et madame


KERTOUT de m’avoir donnés la chance d’assister à leurs séances de cours,
pour leur disponibilité, explications et surtout leurs conseils.

Tous les autres enseignants de me donner plus d’informations sur le stage


pédagogique en particulier et l’enseignement en générale.

Toutes personnes qui ma aidée à réaliser se modeste travail.

2
Entre ce que je pense.
Ce que je veux dire.
Ce que je crois dire.
Ce que je dis.
Ce que vous voulez entendre.
Ce que vous entendez.
Ce que vous croyez
comprendre.
Ce que vous voulez
comprendre.
Ce que vous comprenez.
Il y a 9 possibilités…
De ne pas s’entendre.
3
I. Introduction

Dans le cadre de la formation pédagogique des enseignants de la


formation professionnelle organisé par l’Institut de formation professionnelle de
Sétif(IFEP).

Notre deuxième stage pédagogique s’est déroulé au niveau du CFPA de


Sidi Aich du 22/12/2013 au 09/01/2014.

Ce travail est basé sur la comparaison entre ce qui a été déjà vue
comme cours théoriques dans le mois d’étude théorique et pédagogique et ce
qui se fait réellement en pratique par les enseignants, au niveau des
établissements, concernant l’animation et dynamique de groupe ainsi que les
objectifs et communication pédagogique.

Le but de cette comparaison est ne pas critiquer la méthode des


enseignants mais principalement pour avoir une expérience initiale dans ce
domaine.

4
II. Présentation du CFPA de Sidi Aich

Sous tutelle du Ministère de la formation et l’enseignement professionnel, le CFPA des


Martyrs Hammoumraoui de Sidi Aich, est créé conformément au décret de création
N°64/91 du 02 Mars 1991.
Le Centre de Formation Professionnel de Sidi Aich à été l’un des six premiers C.F.P.A
introduit en Algérie qui est construit en Juin 1953et spécialisé dans les métiers du bâtiment.
En 1980, de nouvelles spécialités sont introduites telles que l’électromécanique, la réparation
radio télévision, le froid industriel, la couture, la dactylographie, le secrétariat et la
comptabilité.

Vers la fin de l’an 2000, l’informatique option : programmation et l’électronique grand public
(de niveau IV) a été intégrées.

Ensuite, en 2003, le centre de Sidi Aich assure des formations du niveau de technicien
supérieur en comptabilité finance, électronique industriel, travaux publics et commerce
international. Ces formations ont été conventionnées avec l’INSFP de Bejaia et sont assurées
par des PSFEP.

Actuellement, le CFPA de Sidi Aich, compte 21 sections résidentielles avec un effectif de 426
stagiaires et 198 apprentis. L’effectif total du personnel est de 86 dont 41 enseignants avec
des effectifs des cours de soir de 120. En matière d’infrastructure, il compte 14 salles et 18
ateliers, une bibliothèque et un foyer. Il est doté d’un internat d’une capacité de 120places par
rapport à une capacité d’accueil théorique qui atteigne 600, ajoutant à cette année l’ouverture
d’internat spécial pour fille, trouvant aussi 850 places pédagogiques dans l’établissement.

III.Description du stage

L’objectif du 2é𝑚𝑒 stage pratique est de faire une comparaison entre la pédagogie en
terme théorique pendant le stage et sa mise en application sur terrain en se basant sur :

L’animation et la dynamique de groupe


L’objectif pédagogique
La communication pédagogique

5
Afin d’arriver à établir cette comparaison, on a assisté à plusieurs séances avec des
enseignants de différentes spécialités, au niveau des salles de cours et atelier pour les travaux
pratique au niveau du CFPA de Sidi Aich du 22 /12/2013 au 09/01/2014.

1. Procédure du travail
Notre méthode de travail est partagée en deux semaines comme suit :

Durant la première semaine du deuxième stage pratique, on a assisté avec un enseignant


(PSFEP) en électronique qui travail avec une section BT (niveau V) du 1𝑖𝑒𝑟 semestre a la
4é𝑚𝑒 semaine et de spécialités « Electronique Industriel » (code : ELE0709).Notre objectif est
de pouvoir observer et prendre notes sur la méthode suivit pour le déroulement d’un cours
purement théorique.

Pendant la deuxième semaine, on a trouvé quelque difficultés pour assister à plusieurs cours
car la période du 05 au 09 janvier 2014 été une période des contrôles, pour cela on s’est limité
a deux cours théoriques, le premier avec une enseignante (PSFEP) en informatique qui a fait
cours avec la section BT du 3é𝑚𝑒 seméstre en spécialité « Exploitant en Informatique », le
deuxième cours est avec une enseignante (PSFEP), section « Secrétariat, Bureautique» en
semestre n°1 (code : TAG0709) et un troisième cours qui nous intéresse le plus car c’est le
seul cours pratique qu’on a assisté. Le cours pratique est présenté à l’atelier (salle machines)
le dimanche 05/01/2014 de 08H00 à 12H00 par une enseignante (PSFEP) en informatique,
avec une section BT du 3é𝑚𝑒 semestre et de spécialité « Exploitant en Informatique ».Notre
objectif est de pouvoir observer est de s’intéresser beaucoup plus a prendre notes sur la
méthode suivit pour le déroulement d’un cours purement pratique.

2. Quelques définitions

i. L’animation et la dynamique de groupe :


L’animation est un processus de gestion et de promotion du potentiel de l’individu et du
groupe en vue d’une socialisation/ autonomisation s’appuyant sur les dimensions
intrapersonnelles, interpersonnelles et sociales.

Un groupe se compose de plusieurs personnes qui communiquent entre elles, souvent pour
une durée déterminée, et dont le nombre est assez restreint pour que chaque participant puisse
communiquer avec tous les autres, non pas par personne interposée, mais directement.

Le terme dynamique de groupe appartient au psychologue américain Kurt Lewin est l’étude
du comportement des groupes, en particulier des interactions qui se produisent dans de petits
groupes engagés dans des activités sociales ou professionnelles.

6
ii. L’objectif pédagogique
Indique de façon détaillée, les aptitudes que l’apprenant va acquérir en cours du cycle de
formation et présente ce qu’il sera capable de faire sur le lieu de formation le dernier jour de
son stage.

iii. La communication pédagogique


La communication éducationnelle est une forme spécifique de communication humaine,
étant un processus d`emission-reception de certaines messages comme des connaissances,
sentiments, émotions, habiletés, habitudes etc. Elle se base sur les relations interpersonnelles
entre l`éducateur et les éduqués, sous l`aspect de la véhiculassions des informations sur des
actions, des situations, sur la participation, l`influencions, l`adaptation etc. Dans le processus
didactique la communication éducationnelle peut faciliter l`apprentissage des rôles sociales et
des contacts humaines, ce que signifie l`assimilation des règles de dialogue civilisé, d`écouter
et de parler, de poser des questions et de répondre, d`émettre et de déchiffrer les messages
verbales, para verbales et non verbales.
La communication éducationnelle ou la communication pédagogique représente un
transfère complexe, multiphasiale et par plus des sources d`informations entre les individus ou
groups qui assument simultanément et successivement les rôles d`émetteurs et de récepteurs,
signifiant des contenus désirables dans le processus d`enseignement.

On peut rajouter un point essentiel pour la comparaison qui est

iv. Méthodes et aides pédagogique


Pour le choit de la méthode à utiliser, l’enseignant doit faire attention aux points essentiels
annoncés ci-dessous :

La méthode doit être adéquate et liée avec l’objectif du cours ;


La méthode doit être adéquate aux étapes du cours;
L’adéquation de la méthode avec le contenu ;
L’adaptation de la méthode avec le niveau et la capacité des stagiaires ;
La méthode doit être liée avec les aides pédagogiques appropriés ;
La méthode doit être convenable au temps défini ;
La méthode doit être adéquate à l’expérience de l’enseignant.

7
IV. Le portrait du déroulement des cours

1. La première semaine

Du 22/12/2013 au 26/12/2013
ELE0709
Journée Heurs Modules Cours
DIM 08H00_12H00 Electricité Loi d’Ohm_Application

LUN 08H00_12H00 Technologie Les isolants

MAR Journée libre


Polarisation et
MER 08H00_12H00 Electronique
caractéristiques de la diode

JEU 08H00_12H00 Electricité Energie_Puissance électrique

Pour la première séance, après avoir salué les stagiaires et me présenter a eux, le
professeur a fais l’appelle et marquer les absents puis il leurs a donné un temps pour écrire et
essayer de résoudre une série de quatre exercices (08H00 à 08H35), cependant l’enseignant
passe par chaque stagiaires pour donner de l’aide.

A la fin de ces 35minutes, l’enseignant a fais monter un stagiaire au tableau, il demande a un


autre de lire l’exercice puis corriger l’exercice ensemble en donnant quelques conseils à
suivre pour bien résoudre un exercice (poser les données, comprendre les questions ensuite
analyser).

Lorsque le stagiaire a fait des fautes d’orthographes, l’enseignant laisse le stagiaire se corrige
seul sinon c’est a lui de le faire sans oublier d’encourager le stagiaire par un «très bien».

On a remarqué aussi que durant toute la séance, l’enseignant lasse les stagiaires s’intervenir et
travailler ensemble et il passe entre tables en parlant pour se faire entendre. A la fin de cette
exercice qui a prit beaucoup de temps, l’enseignant a dégagé un temps pour que les stagiaires
puisse écrire la correction.

Avec la même manière, l’enseignant a continué la correction des autres exercices d’où on
remarque les points essentiels suivants :

 La résolution des derniers exercices a été plus facile et rapide que le premier.
 L’enseignant essaye toujours de laisser le bruit crée par les stagiaires dans la
moyenne(ne pas s’exagérer et déranger).
 Il insiste de bien écrire les symboles mathématiques.
 Lorsque un stagiaire a écrit avec du rouge au tableau, l’enseignant demande lui de le
changé par un blanc car c’est plus visible au autres.

8
 Lors des calculs, le professeur donne souvent un temps aux stagiaire pour faire leurs
calculs et ne pas donner les résultats directement.
 Même si le résultat est juste, le professeur demande au stagiaires (est de que c’est
juste ?) pour tester leurs confiances.
 L’enseignant utilise des fois la langue Arabe pour pouvoir faire comprendre deux
stagiaires qui viennent du sud et qui sont faible en Français.

A 11H00, la correction des exercices à terminé. Pour cela, l’enseignant a entamé la suite du
cours précédant en faisant un petit rappel ensuite il a posé une question(quelle est la loi
d’Ohm ?). Après avoir la réponse, il a continué avec une succession de questions (Quel est le
symbole d’une résistance ?, quelles sont les méthodes proposer une pour câbler deux
résistances ?) et il demande au stagiaire de répondre au tableau gauche qui est réservé pour les
essais des stagiaires, jusqu’à arriver a l’objectif du cours qui a dit verbalement et qui exprime
sous forme d’un sous titre écrit sur tableau «Association des résistances» et continu avec cette
méthode interrogative jusqu’à la fin de la séance à 12H00.

Pour les autres séances, le professeur a utilisé la méthode exposétive et interrogative en


utilisant le Data-Show, il explique chaque diapositive puis il demande d’écrire ainsi de suite et
il donne toujours des exemples réels (tell l’exemple de la lampe) pour bien expliquer les
choses (l’approche pratique) se qui améliore la participation des stagiaires.

S’il reste un temps libre a la fin des cours (les dix dernières minutes), l’enseignant ouvert une
discussion sur un autre domaine que les stagiaires choisis ou toutes questions concernant les
cours précédents.

A la dernière séance, le professeur demande au stagiaires de se regrouper en binôme pour


leurs distribuer leur thèmes concernant les «Semi conducteurs» pour faire un compte rendu
qui sera exposé après les vacances et le considérer comme une 1é𝑟𝑒 évaluation, et pour les
orientés, l’enseignant a présenté un plan de travail et explique les étapes à suivre.

L’enseignant souhaite de bon vacances pour les stagiaires et leurs conseillé de bien les profité
pour se reposer et réviser pour l’évaluation du module.

2. La deuxième semaine
Du 05/01/2014 au 09/01/2014

Journée Heurs Spécialité Modules Thème


DIM 08H00_12H00 Exploitant en MS .EXCEL Associer des graphes
Informatique aux feuilles de calculs
LUN 08H00_12H00 / / /
MAR / / /
MER 08H00_10H00 Exploitant en maintenance Phoenix Bios Setup
Informatique (Séance d’exposés)
10H00_12H00 Secrétariat/ Bureautique Communication L’image de l’entreprise
et son importance
JEU 08H00_12H00 / / /

9
La 𝟎𝟏é𝒓𝒆 séance ( cours pratique)
Au début de ce cours pratique, chaque stagiaire s’est installé a sa place (chaque micro-
ordinateur par un stagiaire) et après avoir les salués par l’enseignante, cette dernière a
commencé par un lancement d’un rappel du cours précédant en utilisant la méthode
expositive.

Pour commencer le cours, l’enseignante a divisé le tableau en trois, elle a écrit d’abord la
date, le module et le thème du jour puis elle a écrit l’objectif de la leçon d’aujourd’hui et le
laissé pour un moment et l’expliqué point par point.

05 /01/2014

Module : MS.EXCEL

Thème : Associer des graphiques aux feuilles de calculs

Objectif :

 Savoir associer un graphique à une feuille de calcul.


 Savoir analyser les données et déduire le graphe que correspondant
mieux.
 Savoir donner une interprétation à partir d’un graphique.

Au coté gauche du tableau, l’enseignante a écrit le plan du travail à suivre durant la leçon

Plan :

1. Définition et choix d’un graphique.


2. Caractérisation d’un graphique.
3. Exemple de représentation en 3D.
4. Travaux pratiques
a. TP1 : réalisation d’un graphique.
b. TP2 : lecture d’un graphique.

10
Pour le coté droit, elle l’a laissé pour écrire le cours et pour que les stagiaires puissent écrire
leurs réponses lors de la participation.

Afin d’entamer le cours, l’enseignante a posée beaucoup de questions et attendre des réponses
volontaire des stagiaires sinon distinguer dés fois la personne auquel la question est posée,
jusqu’a arriver au point qu’elle veule atteindre puis l’écrire sur le tableau comme un premier
titre (le premier titre du plan de travail) ensuite elle le discute avec les stagiaires se qui a créé
un bruit et pour le métrisé, l’enseignante donne toujours une remarque aux individus qui son
actifs et qui font du bruit qui dérange (bruit négatif).

L’enseignante a remarquée quelques stagiaires qui écrivent mais elle leurs a demandée
d’arrêter l’écriture et bien suivre pondant l’explication pour comprendre et leurs dit qu’elle va
distribuer des polycopies a la fin du cours comme elle a toujours fait.

Après avoir tout expliqué le premier point du plan de travail, l’enseignante s’est déplacée au
3é𝑚𝑒 point et elle a donnée un polycopier du 1𝑖𝑒𝑟 exercice qui demande de représenter le
graphe des données d’un tableau (histogramme) et donner un temps aux stagiaires pour
réfléchir et le réalisé en insistant au début de le faire en monôme.

L’enseignante passe par chaque poste de stagiaire pour lui corrigée et lui donnée des
remarques.

Après avoir s’assurer que tous les stagiaires ont pu réalisés le graphe juste, elle a distribuée un
autre polycopier du 2é𝑚𝑒 exemple pour l’utilité du graphe secteur (en camembert), ensuite un
3é𝑚𝑒 exemple sur la courbe.

A la fin des trois exemples, une stagiaire a posée une question sur la différence entre tous les
graphes et leurs utilités. L’enseignante a fait reposé la question au stagiaires, entendre leurs
réponses et les guidées jusqu'à arriver a la réponse juste puis la bien reformulée, ensuite
l’enseignante a écrit le 2é𝑚𝑒 titre du plan de travail quelle a sautée sur le
tableau «caractérisation d’un graphique » et elle a expliquée avec la même manière et
distribuer le polycopier du cours a la fin de la séance sans entamer le 4é𝑚𝑒 point du plan.

La 𝟎𝟐é𝒎𝒆 séance
L’enseignante a programmée dans cette séance de présenter des exposés par les stagiaires
(chaque binôme vont présenter deux thèmes) et qui serons évalués, les thèmes de l’exposé ont
été déjà donnée et le plan de travail a été expliquée par l’enseignante en leurs donnant 20
jours pour les préparés.

Au début, chaque stagiaire s’est installé à sa place. En utilisant un Data show, chaque binôme
monte au tableau pour présenter leur travail et l’enseignante s’est installée au fond de la salle
et prend notes pour chaque thèmes.

Au milieu d’un exposé, une stagiaire a posée une question au stagiaire, se qui a provoquer un
peut de bruit mais l’enseignante a demandée de reporter leurs question à la fin de l’exposé et
s’été le cas d’où a la fin de chaque exposé, l’enseignante donne la parole aux autre stagiaires

11
qui veulent poser des questions ou critiquer puis elle prend son tour pour lui posée quelques
questions et lui donnée des remarques (le stagiaire n’a pas respecté le plan de travail donné
par l’enseignante, le stagiaire n’a pas respecté la présentation PowerPoint qu’ils ont déjà
étudié…) sans négliger les encouragements et surtout, donner au stagiaire qui présente son
travail la chance de le défendre.

Ensuite, l’enseignante va donnée une note pour chaque stagiaire selon le contenu et la
présentation et c’est la même méthode suivit jusqu’à la fin de la séance. Mais a cause d’une
coupure d’électricité, l’enseignante n’a pas pu faire passée le nombre de stagiaires qu’elle a
déjà programmées.

La 𝟎𝟑é𝒎𝒆 séance
Dés notre première rencontre avec les stagiaires dans la salle, on a remarqué leurs façons de
s’assoir sous forme d’un demi-cercle en face du tableau, L’enseignante a saluée les stagiaires
puis elle a écrit le module et le thème au tableau du milieu ensuite l’objectif pédagogique au
tableau a droit en le gardant jusqu’à la fin du cours « A l’issue de la séance, les stagiaires
seront capable de définir la communication au sein d’une entreprise et l’importance
qu’elle revête sans aucune difficulté ».

L’enseignante a présentée son cours étape par étape en expliquant ou en posant des questions
et écrire les sous titres au tableau, ce qui est remarquable est le comportement actif de
l’enseignante qui a crée un mouvement et une participation organisée dans la salle d’où elle a
donnée un exemple réel pour chaque point qu’elle a expliquée puis discuter l’exemple pour
arriver a l’objectif (Exemple : pour discuter de la méthode d’accueil que fait la secrétaire,
l’enseignante a jouée le rôle d’une secrétaire et elle a fait sortir une stagiaire pour jouer le rôle
d’un citoyen qui rentre au bureau de la secrétaire), une des stagiaires n’a pas été d’accord avec
le point de vu de l’enseignante mais cette dernière a lui donnée la liberté de s’exprimé et de
touts discuté.

Au milieu d’une explication qui nécessite de revenir sur des point déjà vu auparavant,
l’enseignante demande a une des stagiaires de leurs faire ce petit rappel et pondant
l’explication, l’enseignante pose toujours des questions aux stagiaires qui ne pas participes
pas.

A la fin de la séance, l’enseignante demande au stagiaire si elle a comprit, et la réponse été


oui, mais l’enseignante lui demande de donner un petit résumé d’un point qui est vu pondant
le cours et demande la même chose a d’autres et les stagiaires réussies à répondre, ensuite
l’enseignante a écrit la leçon sur tableau et les stagiaires le recopie sur cahiers.

12
V. La comparaison

1) Cours théoriques
a. Objectif pédagogique
Du 22/12/2013 au 26/12/2013

On remarque qu’au début de tous les cours que j’ai assisté, l’enseignant a annoncé
verbalement l’objectif pédagogique générale mais pas les sous objectifs et il ne l’a pas écrit
par exemple « à la fin du cours le stagiaire sera capable de définir la puissance électrique
pour savoir faire la différance entre l’énergie et la puissance électrique », cet objectif est
clair et contient un verbe d’action (définir), une condition (l’énergie électrique) et la
performance est de (faire la différance entre l’énergie et la puissance électrique) mais c’est
un objectif générale et vaste que le stagiaire va atteindre a la fin du semestre 1 en électricité et
pas en une séance d’où le sous objectif été de savoir calculer la puissance.

A la fin du cours, l’enseignante a pu atteindre son sous objectif et les stagiaires en générale
ont pu résoudre tous les exercices concernant le calcul de la puissance que l’enseignant a
proposé (un feed-back obtenu).

Du 05/01/2014 au 09/01/2014

Pour la séance des exposés, l’enseignant n’a pas annoncée l’objectif pédagogique de la leçon.

Concernant le cours de communication, l’objectif a été écrit clairement, lut et expliquée par
l’enseignante, il contient le verbe d’action (définir), la performance (la communication au
sein d’une entreprise et l’importance qu’elle revête) et la condition est (sans aucune
difficulté).

A la fin de la séance, l’objectif a été atteint par l’enseignante, se qui a apparait dans le feed-
back représenté par les réponses des stagiaires pour les différentes questions posées

b. Méthodes et aides pédagogique


Du 22/12/2013 au 26/12/2013

Pour un cours purement théorique, au début l’enseignante a fait un rappel du cours


précédant en utilisant la meilleur méthode qui est expositive avec un Data-Show comme aide
pédagogique, le rappel est fait en temps réduit enivrent 10 minutes, pour que sa ne soit pas
trop charger pour les stagiaires et éviter de perdre leurs concentration.

Afin d’arriver facilement a l’objectif du cours (thème) et animer le groupe des stagiaires,
l’enseignant a changé de méthode vers l’interrogative se qui a créer un champ de discussion
entre l’enseignant et ses stagiaires, cette méthode a été généralement une discussion
horizontal en se changeant librement d’idées, d’expériences et de connaissances. En cas de
nécessité, l’enseignant a utilisé la discussion vertical pour poser des questions précises afin

13
d’arriver a des réponses claires et pour pousser le stagiaire à savoir analyser, mémoriser ou
utiliser des nouvelles connaissances ou précédemment vue. Les aides pédagogiques utilisé
pour cette méthode été plus simples tel que la craie et le tableau pour l’écriture.

Donc on peut dire que l’enseignant à bien réussit de choisir la meilleure méthode selon le cas.

Du 05/01/2014 au 09/01/2014

On peut dire que les deux enseignantes en pu appliquées chaque méthodes a sa place qui lui
convient, la méthode qui apparait de plus est la méthode éxpositive qui convient aux exposés
(avec un Data Show) et aux rappels, les enseignantes ont utilisées aussi la méthode
interrogative pour poser des questions afin de vérifier le retour du feed-back et évaluer le
travail.

Pour la section de secrétariat, l’enseignante a utilisée aussi la méthode active pour pouvoir
atteindre l’objectif du cours collectivement avec la liberté d’expression, de critiquer et de
donner leurs point de vue.

c. Animation et dynamique de groupe


Du 22/12/2013 au 26/12/2013

En générale, on peut dire que l’enseignant a été un bon animateur car il a bien réussit à
proposer un plan de travail organisé, poser et reposer les questions des stagiaires, insister sur
la participation, choisir les bonnes réponses et bien les reformulés.
On remarque aussi que le groupe a été dynamique avec la participation organisée de
pas mal de stagiaires durant le cours.
Il est bien claire que l’enseignant travail sur les individus qui son un peu timide ou
isolés du groupe par leurs poser des questions, de les encourager a mieux travailler et surtout
de ne jamais les critiquer et les sanctionner s’ils commises des erreurs pour qu’ils puissent
s’intégrer facilement dans le groupe.
Pour la métrise du temps, vue au niveau bas des stagiaires qui nécessite plus de temps
d’explication pour assimiler les connaissances et avoir un feed-back élevé, l’enseignant
n’arrive pas toujours a respecter le temps désigné pour chaque point du cours.

Du 05/01/2014 au 09/01/2014

Au premier cours, l’enseignante a pu imposée une organisation sur le groupe, chacun a


son tour d’exposer ensuite elle adonnée un temps au publique qui sont les autres stagiaires de
poser librement des questions, enfin l’enseignante donne des remarques pour que les autres
puisse éviter les erreurs.

14
Pendant le deuxième cours, l’enseignante a utilisée la technique de Question et Réponse
avec leur façon de s’assoir sous forme U, l’enseignante dirige le groupe qui est entrain de lui
entendre et qui ont le droit de participer volontairement tout en respectant le facteur du temps.
L’enseignante a utilisée aussi la technique Jeu de Rôle lorsqu’elle a demandée à une
stagiaire de jouer le rôle du visiteur et une autre qui a jouée le rôle de la secrétaire.

Donc dans les deux cours, les enseignantes ont réussis de créer une dynamique dans le
groupe et la gardée durant la séance mais en utilisant de différentes méthodes selon la nature
du cours.

d. Communication pédagogique
Du 22/12/2013 au 26/12/2013

L’enseignant a utilisé un langage simple et clair, la langue utilisée été le Français mais
l’enseignant a été obligé d’expliquer des fois en Arabe pour faire comprendre deux stagiaires
qui sont venus du sud algérien.
L’enseignant a pu aussi imposer sa personnalité sur le groupe et gagner leurs respects
ainsi leurs faire découvrir et avoir l’esprit du groupe.

Du 05/01/2014 au 09/01/2014

Durant tout les cours, les enseignantes ont utilisées un langage qui convient au niveau
des stagiaires, utiliser tout le temps les méthode qui convient pour garder la communication
avec les stagiaires mais en gardant toujours le statut de l’enseignant.

2) Cours pratique
a) Objectif pédagogique
Il est bien claire que l’enseignante a annoncée l’objectif pédagogique sous forme des
points (sous objectifs) et elle l’a écrit au tableau avec une bref explication au stagiaires se qui
a simplifier l’idée du cours des le début.

L’enseignante a bien réussit de faire un objectif simple, claire, est qui se compose de :

 verbe d’action (associer), une condition (graphique) et la performance (à une feuille


de calcul)
 verbe d’action 1 (analyser), la performance 1 (les données) et verbe d’action 2
(déduire), la performance 2 (le graphe), une condition (correspondant mieux).
 verbe d’action (donner), la performance (une interprétation), une condition (à
partir d’un graphique).

L’enseignante a donnée aussi le plan de travail afin de tracer le chemin aux stagiaires et leur
facilitées le cours. A la fin du cours, l’enseignante a pu atteindre tout l’objectif sauf le dernier
point, et ca est

15
b) Méthodes et aides pédagogique
Afin d’atteindre l’objectif de ce cours pratique, la méthode la plus utilisée été la méthode
interrogative sans négliger l’expositive en cas de nécessité (rappel).

Les aides pédagogiques utilisées durant cette séance sont les micro-ordinateurs et les
polycopier.

c) Animation et dynamique de groupe


On a remarqué que l’enseignante s’est bien intégrée avec les stagiaires, elle s’est
comportée comme un stagiaire parmi eux se qu’on appelle en pédagogie par la discussion
horizontal et elle ouvre pour chaque point une discussion entre les éléments du groupe pour
améliorer l’esprit du groupe.

d) Communication pédagogique
Au début du cours, la communication a été élevée entre l’enseignante et les stagiaires et
entre les stagiaires eux-mêmes et bien organisé, et puisque c’est un cours pratique, on a
remarqué que chaque stagiaire s’est calmé et intéressé à son exercice et poser des questions de
temps en temps, donc on peut dire que l’enseignante a pu se communiquée avec les stagiaires
et leurs apprendre les meilleurs moments pour s’interroger ou se calmer pondant une séance
de travaux pratiques (TP).

16
VI. Conclusion

Durant ce deuxième stage pratique du stage pédagogique, on a pu assister à


plusieurs cours de natures différentes se qui m’a donné la chance d’atteindre notre
objectif de :

Avoir et élargir nos idées sur la méthode de présenter un cours théorique ou


pratique ;
Savoir réaliser un objectif pédagogique ;
Savoir se communiquer avec les stagiaires de différents niveaux et
personnalités ;
Savoir utiliser chaque méthode d’animation au bon moment ;
Savoir quand utiliser les techniques d’animation ;
Avoir une idée sur les difficultés qu’un enseignant peut rencontrés ;
Avoir la chance de voir les éléments qu’un professeur a besoin durant son
enseignement professionnel (la fiche, le cahier journal, l’emploi de temps,
etc.…)

D’après la comparaison, on peut dire que ; quelque soit la méthode utilisé par les
enseignant, l’essentiel qu’ils ont généralement pu choisir celle qui convient les
stagiaires pour avoir un feed-back élevé(le stagiaire est l’élément essentiel).

A la fin de ce stage pratique, on a pu constater l’importance de ce stage initiale des


professeurs de la formation professionnelle assurée par l’IFEP de Sétif qui englobe
tous les point essentiels qu’un enseignant doit posséder, connaitre et surtout
métriser.

17

Vous aimerez peut-être aussi