Vous êtes sur la page 1sur 4

Gouvernement wallon

Séance du

dimanche 6 octobre 2019

Communication orale sur Enodia/NETHYS

Speaking note

1° Comme vous le savez, NETHYS et ENODIA ont répondu, en date du jeudi 26 septembre, aux courriers qui leur étaient adressés par mon Administration;

2° Un second courrier, daté du lundi 30 septembre, sollicitait la production de certaines pièces et/ou éclaircissements ;

3° Ce jeudi 2 octobre, les réponses étaient apportées par NETHYS et ENODIA à mon Administration ;

4° Après analyse de ces nombreux documents par mon Administration, et sans préjudice de la suite de l’enquête initiée qui, je le rappelle, est toujours en cours pour le surplus, nous avons pris connaissance des décisions prises par le CA de Nethys le 22 mai 2019 au sujet de la cession d’actions dans les sociétés WIN, Elicio et VOO. Il est rapidement apparu que :

- Les ventes des parts détenues par Néthys dans WIN et ELICIO à Ardentia Tech et Ardentia ont été réalisées le 2 septembre dernier au terme de contrats de cessions d’actions signés le même jour ;

- La vente de VOO à PROVIDENCE EQUITY a fait l’objet d’un contrat de cession d’actions, mais la cession doit encore être réalisée;

5° Les décisions de cession de participations dans les sociétés VOO, ELICIO et WIN n’ont pas été soumises à l’avis conforme d’Enodia requis par l’article L1532-5 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation. Le Gouvernement estime que cet article est entré en vigueur dès le 24 mai 2018 (et non le 24 mai 2019 comme le soutient Nethys).

A l’estime de l’autorité de tutelle, ne pas avoir sollicité ces avis conformes vicie la légalité des décisions prises par le CA de Nethys le 22 mai 2019 au sujet de la cession d’actions dans les sociétés WIN, Elicio et VOO.

Par ailleurs, il ressort des documents et informations soumis à mon Administration que les décisions portant sur ces cessions ont été prises à l’issue de procédures de vente qui ne présentent pas des garanties suffisantes en vue d’obtenir le meilleur résultat pour les autorités locales qui sont indirectement actionnaires de Nethys. Par conséquent, ces décisions sont contraires à l’intérêt général.

Ainsi :

- S’agissant de la vente de WIN :

i. En décidant d’accepter l’offre de la société en formation ARDENTIA TECH, le Conseil d’administration de Nethys a outrepassé le mandat de négociation qui lui a été donné par le Conseil d’administration d’Enodia ;

ii. Il ressort des pièces communiquées (PV de CA et courrier du 2 octobre 2019) que le CA de Néthys n’a pas lancé de procédure de vente afin de mettre d’autres opérateurs en concurrence avec ARDENTIA TECH, alors même que d’autres opérateurs avaient manifesté un intérêt;

iii. Au regard de l’intérêt général, c’est d’autant plus grave que la vente se fait à ARDENTIA TECH dont le fondateur est par ailleurs administrateur de Nethys, et qu’il était prévu que l’administrateur délégué de Nethys co-investisse dans ARDENTIA TECH.

- S’agissant de la vente de Elicio :

i. Le CA de Nethys n’a pas lancé de procédure de vente afin de mettre d’autres opérateurs en concurrence avec ARDENTIA.

ii. Les conditions de la vente d’Elicio à ARDENTIA apparaissent préjudiciables aux intérêts patrimoniaux de Nethys et de ses actionnaires, et donc de l’intérêt général, avec un prix de cession symbolique de €2 et une aggravation du risque de crédit pris par Nethys sur Elicio au titre de prêts très significatifs (approx €264 millions) que Nethys continuera à accorder à Elicio après sa privatisation. En bref, on cherche à privatiser les profits sur cette activité et à collectiviser une partie des pertes ;

iii. Comme pour WIN, c’est d’autant plus grave au regard de l’intérêt général que la vente se fait à ARDENTIA dont le fondateur est par ailleurs administrateur de Nethys, et qu’il était prévu que l’administrateur délégué de Nethys co- investisse dans ARDENTIA.

iv. Comme Ministre de tutelle, je ne peux enfin que m’étonner des circonstances dans lesquelles les décisions de vente ont été prises :

empressement, présentation d’offres au CA de Nethys du 22 mai en séance, apparemment sans que tous les administrateurs n’en aient eu connaissance avant la réunion, et j’en passe.

- S’agissant de la vente de 51% dans VOO :

i. Nethys a bien initié une procédure concurrentielle de vente, mais sa mise en œuvre présente plusieurs lacunes qui permettent de douter que les meilleures conditions, financières et autres (concernant l’emploi et l’ancrage des centres décisionnels), ont pu être obtenues.

ii. Pareille procédure n’est pas de nature à obtenir les meilleures conditions pour les actionnaires publics, ce qui heurte l’intérêt général.

6° Compte tenu de ce qui précède et en conséquence, j’ai informé le Gouvernement de ma volonté :

- d’exercer mon pouvoir de tutelle et d’annuler les décisions du CA de Néthys S.A. du 22 mai 2019 prises en violation de la loi et contraire à l’intérêt général ;

- de transmettre à Monsieur le Procureur fédéral les éléments mis en lumière par l’instruction et susceptibles de constituer une ou plusieurs infractions pénales ;

7° Ces actes sont posés en qualité d’autorité de tutelle avec les dispositifs dont celle-ci dispose. Il appartiendra notamment à Enodia et Nethys, ainsi qu’aux provinces et aux communes concernées, de tirer toutes les conséquences de l’annulation ;

8° L’instruction sur base de l’article L3116/1-1 du CDLD se poursuit pour le surplus et m’impose la plus grande des réserves dans le respect des principe généraux du droit.