Vous êtes sur la page 1sur 82

Méthodologie de recherche en

sciences sociales

Mme Mama Hamimida


Séances d’encadrement Master
Partie 1
Les chercheurs qui
cherchent, on les trouve.
Les chercheurs qui trouvent,
on les cherche.
Le chercheur, c’est qui ?
Un travail de
recherche, c’est quoi ?
Vise un apport original, contenant
une valeur ajoutée à la
connaissance scientifique dans une
discipline particulière.
« Scientifique »

- La connaissance des règles et normes


scientifiques et leur application au
sujet traité ;

- La démonstration et la preuve de tout


ce qui est affirmé.
N’y a-t-il pas une contradiction dans mon
premier propos :

originalité et respect des règles ?


« commander à la Nature tout en
lui obéissant »
Poincaré H, mathématicien, physicien et philosophe
Pour comprendre
et agir sur quelque
chose

il faut respecter
ses lois
naturelles
Et mon deuxième propos ?

La démonstration et la preuve
Objective : Extériorité et Exacte : mise à
détachement entre le chercheur
et son objet d’étude l'épreuve infaillible
(observation neutre)

Science

Progression : ouvert
Communicable et
à l’évolution et le
évaluable
développement
Un travail de recherche, en
quoi il consiste ?
3. Vide, pas
d’explication
2. Interrogation

1. Constatation
3. Vérification des
hypothèses
2. Hypothèses

1. Questions
L'analyse des
faits selon des
théories et des Lois
concepts
déterminés
C’est une occasion d’éclaircir le
vocabulaire
L’observable – l’unité analysable
fait - construit

Décomposition du tout en ses


Analyse éléments constituants
Ensemble des lois dans un corps
Théorie explicatifs et synthétiques

Unité non décomposable de la théorie


Concept Doit être toujours précisé et défini

Une représentation, une formalisation


Modèle mathématique
Lois
Connaissances généralisables
(scientifique)
Le maniement de ces éléments
doit se faire avec une méthode /
technique / approche

Méthodologie
méthode Contraignante

Technique Directives et conjoncturelles

Approche Propre au chercheur

Méthodologie Savoir-faire…
Méthode
• Ensemble de règles indépendantes des
contenus et des faits étudiés, d’où son
caractère contraignant ;

• Fait à la logique

• Mise en œuvre des démonstrations et preuves


pour des résultats irréfutables
Technique
• Un moyen qui doit être en adéquation avec
l’objet de recherche et le résultat escompté
La méthode peut englober plusieurs techniques*
pour aboutir à un résultat plus global

• Elle est de l’ordre du concret

• Elle a un champ limité

• Elle est conjoncturelle


Approche

• Propre au chercheur
• Elle est « partisane » : un
construit intellectuelle (approche
keynésienne, marxiste,
structuraliste, etc.
Méthode Méthode
quantitative qualitative

Enquêtes sondages

Écoutes et
entretiens analyse du
discours

Etc.
Les méthodes

• La méthode déductive.
• La méthode inductive.
• La méthode analytique.
• La méthode clinique.
• La méthode expérimentale.
• La méthode statistique.
• etc.
Les approches

- Le rationalisme
- L'empirisme
- Le matérialisme
- Le fonctionnalisme
- Le structuralisme
- etc.
Méthodologie

• Problématique bien posée et bien précise


• Données
• Méthodes et techniques
• Résultats
La recherche en sciences
sociales, quelles différences
avec les autres sciences ?
Les sciences sociales sont-
elles des sciences au sens
propre du terme ?
L’économie est la sciences la plus
exactes des sciences sociales
« L’économie est un savoir
scientifiquement
contrôlée »
Perroux F.
Sciences dures Sciences molles

sciences
sciences de
Humaines et
la nature sociales

L’exactitude L’approximation

Le grand préjudice
sciences de la nature sciences Humaines et
sociales

- l’objet d’étude : la
- l’objet d’étude est société, les
physique ; phénomènes, les
rapports et les
- Possibilité des relations ;
observations
- L’observation n’est
multiples
pas répétitive
Analyse
Ou

La modélisation / la
mathématisation de la
recherche en sciences sociales
Analyse Modélisation

Toutes les variables sont


prises en considérations Simplification de la
: la réalité est transmise réalité pour construire le
de manière fidèle modèle

Mais Mais
Inexactitude des
Exactitude des résultats
résultats
avec déconnexion de la
réalité
Scénarios
Retour au canevas

Parcourir de
l’introduction
Introduction
• Domaine,
• Sujet,
• contexte et intérêt du sujet,
• problématique, spécification de la
problématique, délimitation de la problématique,
• objectifs,
• hypothèses,
• méthodologie (Méthode, techniques utilisées,
approche adoptée, etc.),
• le plan choisi.
Domaine

Sciences économiques : justification par le


cursus, le parcours et les diplômes obtenus
précédemment
Sujet
LA DÉFINITION DU SUJET

Constat

Le sujet

Le problème ou la
question fondamentale
contexte et intérêt du sujet
C’est la déclinaison Attractive du travail

Contextualisation du sujet (espace, temps ou la


mouvance)

L’intérêt se mesure par l’importance de l’objet


étudié
Problématique

• Quelle est notre interrogation principale ?

• En quoi elle se distingue des autres ? (originalité et valeur


ajoutée)

Évoquer également les travaux qui se rapprochent à votre


problématique ou qui prêtent à confusion pour montrer et
démontrer avec des preuves, des indices l’originalité de la
votre.

Parfois cette distinction est radicale, parfois on étudie un


objet déjà étudié mais dans un autre espace et avec d’autres
variables, etc.
Type de
problématiques

Recherche Recherche
fondamentale appliquée

Le problème Le problème
est théorique est pratique
travail de terrain

Problème causal
Recherche
appliquée
Étude de cas

Ex-post-facto

Etc.
Important

Pour construire une


problématique, il faut :
- beaucoup lire et se documenter
- Faire une Pré-enquête parfois
Délimitation du problème
Se fait à trois niveaux :
- Théorique : macroéconomie, économie
solidaire, économie régionale, etc.

- Spatiale

- Temporelle
Objectifs
il s'agit de répondre aux questions suivantes :
1. Qu'est-ce qui sera démontré par cette recherche ?
2. Confirmé ?
4. Infirmé ?
5. Les éventuels effets produits
6. Mesure des effets ou étude d’impact
7. etc.
Objectifs

Les objectifs peuvent également être exprimés


en termes de variables à traiter.
Les variables

- Variable dépendante

- Variable indépendante

- Variable intermédiaire

- Variable explicative
Hypothèses
Les hypothèses constituent les fondations
préliminaires de ce qui est à démontrer ou à
vérifier.

1. Qu’est ce qu’une hypothèse?

2. comment élaborer des hypothèses.

3. Les critères scientifiques à remplir pour des


hypothèses valables et acceptables.
Définition d’une hypothèse
Une hypothèse est une supposition que l'on
pose et qu’on tente à vérifier pour confirmer ou
infirmer

La neutralité du chercheur suppose l’élaboration


de plusieurs hypothèses et ne pas se forcer à
confirmer une au détriment des autres sans la
démonstration et la preuve
Important

• Pour chaque hypothèse, il faut formuler des


conséquences

• Les conséquences nous permettent de


construire nos objectifs opérationnels
Sources des hypothèses

L’observation Réflexion Expérience

Constat Pré-
Découverte
théorique enquête
Important ou l’importance des
hypothèses
• Les hypothèses indiquent les voies possibles
de réponse aux questions que pose le
problème de la recherche.

• Elles nous orientent sur les investigations à


entreprendre pour arriver au but
- Méthode, techniques utilisées,
approche adoptée, etc.

- Choix d’un plan


Le maniement de ces éléments
doit se faire avec une méthode /
technique / approche

Méthodologie
méthode Contraignante

Technique Directives et conjoncturelles

Approche Propre au chercheur

Méthodologie Savoir-faire…
Méthode
• Ensemble de règles indépendantes des
contenus et des faits étudiés, d’où son
caractère contraignant ;

• Fait à la logique

• Mise en œuvre des démonstrations et preuves


pour des résultats irréfutables
Les méthodes

• La méthode déductive.
• La méthode inductive.
• La méthode analytique.
• La méthode clinique.
• La méthode expérimentale.
• La méthode statistique.
• etc.
La méthode déductive

Elle consiste à analyser le particulier à partir du


général ;

à analyser une situation concrète spécifique à


l'aide d'une grille théorique générale
préétablie
La méthode inductive.
• elle consiste, au contraire, à tenter des
généralisations à partir de cas particuliers.
Observation

Analyse

Interprétation

Généralisation.
La méthode inductive.
• Elle utilise les techniques d'inférence
statistique :
tests qui permettent de mesurer le risque
d'erreur et l'étendue des possibilités de
généralisations-extrapolations.

Le sondage d'opinion, l'étude de marché...


relèvent de cette méthode
Opposition rationalisme et empirisme

Deux types de raisonnement opposent


rationalistes et empiristes dans la recherche
scientifique.
Rationalisme Empirisme

pensée et une soutient que


démarche déductive l’expérience et
où la vérité émane l’observation sont
de constructions
à l’origine de la
logiques et de
schémas connaissance du
conceptuels - c’est monde réel se
un mode de pensée référant à une
qui part du général démarche
au particulier inductive
Observation

Hypothèse

Expérience

Résultats

Interprétation

Conclusion
théorie

Hypothèse

vérification

Résultats

Interprétation

Conclusion
Rationalisme Empirisme

mon hypothèse est


je vois que
Si cela est vrai
Et sachant que
(expérience)
Alors je conclue que
Alors je conclue
plus

• Beaucoup de recherches combinent les deux :


inductive ensuite déductive

• Méthode probabiliste : mettre le maximum


de variables explicatives dans les hypothèses
Méthode hypothéticodéductive :

méthode qui consiste à formuler une


hypothèse afin d'en déduire les conséquences
observables futures (prédiction), mais
également passées (rétrodiction), permettant
d'en déterminer la validité.
Méthode hypothéticodéductive
Cette démarche doit permettre d’identifier des
lois, à caractère universel, ou de construire
progressivement des théories générales et des
modèles explicatifs que la communauté
scientifique a pour mission de chercher à
conforter ou à réfuter en la mettant à
l’épreuve des tests empiriques. Les résultats «
positifs » conforteront les lois, les théories ou
les modèles alors que des résultats « négatifs
» les invalideront.
Un chercheur s’intéresse à la Idée de départ d’après
relation qui peut exister entre expérience, intérêt et
le style de leadership d’un exploration de la littérature
dirigeant et la satisfaction au
travail de ses employés.
Son analyse de la littérature lui Analyse de la littérature
indique l’existence de résultats
empiriques qui soutiennent
qu’un style de leadership
centré sur les relations
humaines tend à augmenter la
satisfaction au travail des
employés.
Conforté par les résultats Hypothèse (ce pourrait être
convergents relayés dans la une question de recherche,
littérature, ce chercheur émet opérationnelle mais plus large
l’hypothèse opérationnel de cependant qu’une hypothèse
recherche que : « La
satisfaction au travail des
employés est positivement
associée à un style de
leadership axé sur les relations
humaines ». Le chercheur
décide de tester cette relation
positive entre style (variable 1)
et satisfaction (variable 2)
auprès d’un échantillon
représentatif de PME.
positivisme
Comme le chercheur part du
principe qu’il existe une réalité,
unique (positivisme) définissant
le style de leadership et la
satisfaction au travail, il estime
que ses outils (questionnaire
dans cette situation) lui
fourniront des évaluations
précises et authentiques des
concepts (style de leadership et
satisfaction).
Il procède alors à Recueil des
la collecte de données
données auprès
d’un échantillon
représentatif (10
PME) de la
population de
référence
(l’ensemble des
PME x
Une fois les données Traitement des
recueillies, il les données
soumet à des analyses
statistiques dans le but
de mettre au jour la
relation entre les deux
variables.
La force de cette
relation possible est
évaluée par un indice
statistique appelé
corrélation.
S’il y parvient, la théorie générale est
confirmée et le chercheur peut Analyse des
affirmer que cette théorie s’applique
aussi au cas spécifique des PME X,
résultats et
interprétation
Si au contraire les résultats infirment
la théorie, le chercheur doit alors voir
si la théorie ne peut pas être révisée
de manière à expliquer ses résultats

ou si, ultimement, il ne faudrait pas


rejeter complètement la théorie pour
la remplacer par une nouvelle qui
expliquerait un plus grand nombre
de situations particulières
La méthode analytique.
• décomposer l'objet d'étude en des éléments
qui le compose, en allant du plus complexe au
plus simple. Ensuite on reconstitue le schéma
d'ensemble.

• Cette méthode de labo qui s’applique pour


l'étude d'objets inertes ou de phénomènes
non susceptibles de transformations rapides.
• En sciences sociales : analyse des crises par
exemple
La méthode clinique.
C'est une méthode empirique. Elle consiste à
observer directement l'objet à étudier et à le
suivre pas à pas tout en notant toutes ses
modifications, ses évolutions.

Dans les sciences sociales, on la retrouve dans


les étude de cas ou les monographies
C’est quoi monographie ?
une description approfondie d’un objet social
réduit. Elle présente deux caractéristiques
majeures :
- son objet est limité et concret (une
famille, un village, groupes professionnels etc.) ;
- Cet objet est décrit de manière très précise et
exhaustive (particularités, …)
La méthode expérimentale.

C'est la plus scientifique des méthode.


Elle consiste à mener une
expérimentation (en laboratoire ou
sur le terrain) et à tenter de dégager
des lois généralisables à partir de
l'analyse des observations
recueillies durant l'expérimentation.
La méthode expérimentale
• il y a toujours une préparation, un arrangement
préalable de la part du chercheur.

• Il doit disposer d’élément ou de variable qui


serviront de « déclencheurs » de conséquences
ou de réactions à observer.
Exemple en sciences sociales : l’impact de la pause
ou de la qualité des repas à la cantine sur la
rentabilité des ouvriers
La méthode statistique.

Elle permet d'apprécier, de mesurer et de limiter


les risques d'erreurs sur les caractéristiques
dont on tente l'extrapolation et la
généralisation.
statistique

La statistique La statistique
descriptive mathématique
base sur le calcul des
probabilités et l'extrapolation à
permet, à partir de ces partir d'échantillons dits
données, de réaliser des représentatifs d'une population
classes, des effectifs cumulés, plus large.
des fréquences, des Nous permet de calculer des
coefficients (corrélation, régression
fréquences cumulées...
...) et de dégager des significations, à
partir de ces mêmes coefficients qui
révèlent les liens de causalité, etc.
Partie 2