Vous êtes sur la page 1sur 11

Assurance Automobile

Sommaire:
INTRODUCTION
I- LES GARANTIES AUTOMOBILE

1- LA GARANTIE DE BASE : RC

2- LA GARANTIE ANNEXE

- INCENDIE

- VOL

- BRIS DE GLACES

- DOMMAGES COLLISION

- DOMMAGE TOUT ACCIDENT (TIERCE)

II- LE TARIF AUTOMOBILE

1- LE CRITERES D TARIFICATION

2- LE COEFFICIENT D REDUCTION MAJORATION

3- LES ASPECTS TECHNIQUES DE L’ASSURANCE AUTOMOBILE

4- LES ASPECTS PRATIQUES DE L’ASSURANCE AUTOMOBILE

CONCLUSION
Assurance Automobile

Introduction

C’est la loi n°17/99 portant Code des Assurances. Elle regroupe l’ensemble des textes qui
étaient jusqu’alors éparses qui constituaient la réglementation générale des assurances.
Le code des assurances constitue aujourd’hui, un cadre institutionnel pour le secteur des
assurances et un cadre juridique et technique qui protège les assurés.
Au Maroc, les rapports entre assureurs et assurés sont régis par le code des assurances (loi
n°17-99). Il existe deux formes juridiques de sociétés d'assurances: les sociétés anonymes et
les sociétés d'assurance mutuelle. En accordant progressivement leur garantie à des risques
nouveaux, les sociétés d'assurance ont régulièrement répondu aux besoins des assurés tout en
restant en mesure d'honorer leur engagement d'indemnisation en cas de sinistre.
Quels sont les Risques automobile
Assurance Automobile

I. Les garanties automobile


Le conducteur peut causer un accident aux autres véhicules, à leurs passagers, aux
personnes qu’il transporte, aux piétons, aux cyclomotristes….

Le véhicule peut subir des dommages à la suite d’un :


 D’un accident;
 D’un incendie;
 D’un vol;
 D’un bris de glace.

Le conducteurs peut subir lui-même des blessures;


Il peut avoir des frais de procès à engager pour se faire indemniser responsable de
l’accident.

1- Garantie de base
 Responsabilité civile :

Toute personne qui cause un dommage à autrui doit le réparer.


Le responsable est tenu en vertu de ce principe de réparer le dommage causé.
L’assureur de la responsabilité civile automobile prendra en charge les dommages que
son assure peut causer, par sa faute, aux autres avec son véhicule.

L’assureur responsabilité civile va prendre en charge, à la place du responsable

1) L’indemnisation des dommages matériels du véhicule adverse

2) L’indemnisation des blessures ou des décès des passagers des 2 véhicules

3) L’indemnisation des dommages causés aux tiers et à leurs biens

#
Assurance Automobile

2- 2-Garantie Annexes

L’INCENDIE:
 Objet de la garantie :

Cette garantie couvre les dommages causés au véhicule assuré résultant :


•D’un incendie

•D’une explosion

•De la chute de foudre

Cette garantie est accordée dans les mêmes conditions que pour le risque vol avec
toutefois l’inclusion d’une clause spécifique concernant les transports routiers de matières
dangereuses (inflammables et explosives)
Les transports de matières dangereuses dépassant le seuil de tolérance de 500kg ou 600
litres sont soumis à une majoration de 100% sur la prime RC.
L’assuré peut bénéficier d’un rabais pouvant aller jusqu’à 20% de la prime si le véhicule
est équipé de tous les moyens de prévention et de lutte contre le feu.

 Exclusion:

Sont exclus de la garantie incendie :


• Les dommages causés aux appareilles électrique

• Les dommages causés par toutes substances ou produits, conditionnés comme explosifs.

• Les dommages occasionnés par un excès de chaleur sans embrasement

• Les dommages causés aux objets transportés

• Les dommages causés aux effets personnels


Assurance Automobile

Bris des glaces


 Objet :

C’est la protection du véhicule en cas de casse accidentelle :


 Du pare-brise
 Des glaces latérales
 Des déflecteurs
 De la lunette arrière du véhicule

La garantie est accordée quelle que soit la cause du dommage accident ou non (
projection de gravillon, éclatement )
 Sont exclus :
 Les dommages subis en cours de transport par air, par mer et les dommages
autres que ceux de perte totale, en cours de transport par mer ;
 Les dommages causés par toutes substances ou produits, conditionnés comme
explosifs.

 Indemnisation

Sinistre partiel :

L’indemnisation se fera sur la base du montant des dommages arrêtés par l’expert dans la
limite du plafond souscrit avec ou sans vétusté et franchise selon les compagnies.
Dommage supérieur au plafond :

 Si le montant du dommage est supérieur au plafond souscrit, la différence restera à la


charge du client ;
 Si l’assuré est déclaré non responsable, c’est la garantie RC qui sera appliquée afin
d’indemniser la totalité du dommage ;
 Si l’assuré est partiellement responsable, les 50% du montant sera remboursé au titre
de la RC et la garantie dommage collision va intervenir en complément dans la limite
du plafond souscrit.
Assurance Automobile

Dommage inférieur au plafond :


Si le montant des dommages est inférieur au plafond souscrit, L’indemnisation se fera à
hauteur du dommage.
Sinistre total :

Si pour des raisons économiques ou techniques, le véhicule est déclaré par l’expert
irréparable ( à réformer ), l’indemnisation se fera selon la formule suivante dont les valeurs
sont arrêtés comme suite :
Valeur vénale

Valeur d’épave

Valeur vénale hors épave

 Si la valeur vénale hors épave est supérieur au plafond souscrit, l’indemnisation se


fera sur la base de ce dernier et la différence restera à la charge de l’assuré.
 Si la valeur hors épave est inférieur au plafond souscrit, l’indemnisation se fera à
hauteur de la valeur hors épave.

Au volant d’une voiture


Le conducteur peut causer un accident aux autres véhicules, à leurs passagers, aux
personnes qu’il transporte, aux piétons, aux cyclomotoristes…
Le véhicule peut subir des dommages à la suite d’un :
 D’un accident ;
 D’un incendie ;
 D’un vol ;
 D’un bris de glace ;
Le conducteur peut subir lui-même des blessures ;
Il peut avoir des frais de procès à engager pour se faire indemniser par le responsable de
l’accident.
Assurance Automobile

Dommages collision :
En fait, il s’agit de l’assurance automobile qui prend les dégâts causés à votre véhicule en
charge, dans les cas où il y a interaction avec un autre véhicule ou un sujet mobile.
Ainsi, on peut noter que cette garantie ne s’occupe que des cas d’accident bipartites :
crash avec une autre voiture, accrochage avec un cycliste, collision avec un animal
domestique, etc.

Cependant, il faut savoir que la garantie dommage collision présente certaines limites :

 La garantie dommage collision ne couvre pas les accidents isolés : D’une manière plus
concrète, elle ne couvre pas les accidents du genre : crash dans un arbre ou sortie de route
dommageable ou encore animal sauvage heurté. Les préjudices causés par ce genre
d’évènement sont plutôt pris en charge par la garantie « tous risques ». Donc, sauf si votre
assureur est un grand ami, il est inutile d’essayer de le convaincre pour faire marcher votre
assurance.
 La garantie dommage collision n’indemnise pas, si la partie opposée s’enfuit : C’est le grand
problème que pose cette assurance : un accident avec deux protagonistes a bien eu lieu, mais
l’une des parties opposées s’est enfuie. De ce fait, elle n’est plus identifiable. Dans ces
circonstances, on pourrait supposer que l’assurance va quand même rembourser, mais ce ne
sera pas le cas.
 La garantie dommage collision se base sur ce fait : il faut qu’il y ait une autre partie
responsable de l’accident et il faut qu’elle soit connue et identifiable.
 Ainsi, dans le cas où cette partie n’est pas identifiable, l’assuré ne sera pas couvert pour les
dégâts causés à la voiture.
Assurance Automobile

Dommage Tout accidents (Tierce) :


Elle couvre tous les dommages causés aux véhicules, même en cas de responsabilité
totale (si vous êtes totalement en tort) et en cas de tiers non identifiable par collision avec
un élément naturel (arbre, animal) ou du mobilier urbain (plots, garde-fous). L'assuré doit
également veiller à faire inscrire sur le contrat les éléments ajoutés (type customisation) ou
les accessoires ne figurant pas dans le catalogue constructeur. Si la réparation dépasse la
valeur du véhicule estimée par l'expert au jour de l'accident, l'indemnité sera limitée à cette
valeur.
Certains contrats peuvent couvrir les dommages résultant du remorquage du véhicule et
rembourser les frais de location en cas d'immobilisation prolongée. Mais attention, le
conducteur responsable du dommage peut se voir imposer une franchise, qui laissera à sa
charge une partie de ses dommages.
Veillez aux autres garanties que vous pourriez ajouter à votre contrat d'assurance auto.
Attention elles ne sont pas comprises "de fait" dès lors que vous souscrivez une assurance
dommage collision ou tierce collision ou même tous risques. Les garanties incendie et
vol, bris de glace, tempête, catastrophes naturelle, actes de terrorisme, catastrophes
technologies pour vous être profitables doivent faire l'objet de mentions spéciales dans vos
contrats d'assurance auto.

II. Le tarif automobile


Tarif 2005 entré en vigueur le 11 juillet 2005.
Modifie les taux applicables aux contrats dont la durée est inférieure à une année. Ces
taux sont baissé à 22% au lieu de 25% pour le 2ème mois et à 27% au lieu de 30% pour le
3ème mois. Le taux de 1 mois reste inchangé à 15%.
Ainsi la majoration pour prime trimestrielle et semestrielle a été réduite de 20% à 8% soit
un taux de 2% par trimestre au lieu de 5%.
Les taux de bonification et de majoration restent inchangés.
Assurance Automobile

1. Le critère de tarification

Les critères de tarifications :


 La puissance fiscale;
 Le type du moteur essence ou diesel;
 Le nombre de places (TPV);
 Le poids total en charge.
Les usages sont classés comme suit :
 Usage A: les véhicules de tourisme;
 Usage B: les véhicules de transport de voyageurs;
 Usage C: les véhicules de commerce 3T5 et plus de 3T5;
 Usage D: les véhicules à 2 et 3 roues (cyclomoteurs);
 Usage E : les véhicules divers;
 Usage F : Assurance frontières
 Usage G : Assurance garagistes et assimilés.

2. LE COEFFICIENT DE RÉDUCTION MAJORATION

Réduction pour non sinistre :


Application d’une réduction de 10% sur la prime Responsabilité Civile.
Majoration Pour Sinistre:
- 20%usage A.C.D et 15% usage B si matériel.
- 30% usages A.C.D. et 25% usage B si corporel
Lorsqu’un sinistre présente un caractère matériel et corporel à la fois, c’est la majoration
sinistre corporel qui s’applique.
Assurance Automobile

Les aspects techniques de l’assurance automobile

- Formation, Date d’effet


- Durée
- Résiliation du contrat
- Suspension du contrat
- Déclaration des risques par l’assuré
- Prime
- Révision de la prime

3. Les aspects pratiques de l’assurance automobile


Règle générale :
L’assureur rembourse la valeur vénale du véhicule déduction de la vétusté et du montant de la
franchise au contrat.
En cas de sinsitre partiel
L’indemnisation se fera sur la base du montant des dommages, arrêté par l’expert, déduction
faite de la vétusté (s’il y a lieu) et de la franchise prévue au contrat (3%, 5%,10%,15% ou
20%).
En cas de sinistre total
Si pour des raisons économiques, le véhicule est déclaré irréparable (à réformer),
l’indemnisation se fera selon la formule suivante dont les valeurs sont arrêtées par l’expert:
La valeur hors épave est = valeur vénale – valeur de l’épave.

Si la reforme décidée est technique, l’indemnisation se fera après fourniture de l’attestation de


retrait du véhicule de la circulation.
Assurance Automobile

Conclusion

Le marché de l'assurance automobile au Maroc a cette particularité qu'il est largement dominé
par la responsabilité civile (RC, qui couvre les dégâts que provoque votre véhicule si vous
êtes fautif), et que les garanties complémentaires sont rarement choisies. 66% des véhicule du
Royaume sont ainsi uniquement assurés RC, et 80,2% des primes versées concernent la RC
(contre seulement 20% en France, et à peine 50% en Côte d'Ivoire !).
Il y a donc clairement un fort potentiel de développement dans le secteur de l'assurance auto,
en dehors de la RC. C'est dans ce sens, et dans le cadre de sa stratégie axée sur le bonheur,
qu'Atlanta Assurances a lancé une étude sur les raisons derrière cette situation. Et selon les
sondés, les principales raisons derrière le choix de ne pas prendre de garantie complémentaire
sont le coût, et un besoin seulement occasionnel, qui ne motive pas l'assuré à s'engager pour
un an, durée minimum sur le marché.