Vous êtes sur la page 1sur 15

BELLES FESSES

& VENTRE PLAT


·
Jean-Pierre Clémenceau Frédéric Delavier

Un programme de
3 MOIS
vraiment efficace
pour sculpter
son corps

E S EXPLICAT
EC D I ON
AV
S
AN

ES

TO LÉ
A

MIQ IL
U ES D É TA
VIGOT
BELLES FESSES
& VENTRE PLAT
BELLES FESSES
& VENTRE PLAT
·
Jean-Pierre Clémenceau Frédéric Delavier

VIGOT
SOMMAIRE

INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

VOTRE MISSION : UN VENTRE PLAT ET DE BELLES FESSES EN 3 MOIS . . . . . . . . . . . . . . 10

5 conseils de pro pour démarrer dans de bonnes conditions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12


1. La motivation est essentielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
2. Il n’est jamais trop tard pour remodeler votre corps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
3. Le sport, c’est la santé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
4. Soyez à l’écoute de votre corps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
5. Faites du sport pour être belle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

L’hygiène alimentaire, base du bien-être . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16


Règles de nutrition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Les nutriments énergétiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

Comment bien travailler les muscles fessiers et abdominaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24


Galbez vos fessiers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Sculptez vos abdominaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

En finir avec la cellulite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31


Les deux types de cellulite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Les facteurs d’apparition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Comment lutter contre la cellulite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

OBJECTIF N° 1 : AFFINER LA TAILLE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36

Étirement de la taille en statique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38


Étirement de la taille en bascule . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Rotation du buste avec bâton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
Rotation du bassin au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44

5
Gainage de la sangle abdominale et du dos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
La nage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

OBJECTIF N° 2 : RENFORCER LES ABDOMINAUX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50

Crunch ou enroulement vertébral, pieds au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52


Crunch ou enroulement vertébral, jambes relevées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
Relevé du buste, pieds au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
Crunch ou enroulement vertébral, pieds sur un banc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Crunch oblique, pieds au sol ou sur un banc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
Crunch oblique, jambes relevées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
Extension des jambes au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
Élévation du bassin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Pédalage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
Pédalage en oblique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Le sphinx . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72

OBJECTIF N° 3 : SCULPTER LES FESSIERS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74

Levé de jambe latéral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76


Levé de jambe, sur le ventre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Levé de jambe, sur les genoux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
Levé de jambe, genou fléchi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Bras et jambe opposés, à l’horizontale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
Levé de jambe latéral, sur les genoux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86
Relevé du bassin au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .88
Relevé du bassin, pieds sur un banc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
Relevé du bassin, sur une jambe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .92
Étirement de l’arrière de la jambe au sol . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Étirement des fessiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .96
Extension de la jambe vers l’arrière . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .98
Extension de la jambe sur le côté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100
Extension et flexion de la jambe sur le côté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102

6
OBJECTIF N° 4 : GAINER LES JAMBES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104

Relevé de cuisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106


Flexion des cuisses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108
Soulevé de terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
Squat avec bâton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112
Squat jambes écartées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
« Good morning » avec bâton . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Montée sur un banc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
Fente avant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120
Fente avant avec haltères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122
Fentes alternées sur le côté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
Étirement de l’arrière de la jambe debout . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
Étirement de l’arrière de la jambe sur un banc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128
Extension des pieds . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130
Extension d’un pied avec haltère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132
Étirement du mollet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134

ÉLABOREZ VOTRE PROGRAMME PERSONNALISÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136

Connaître son corps pour bien s’entraîner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137


Les prédominances constitutionnelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137
Une aide à la personnalisation de l’entraînement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138

Définir son programme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139


Morphologie A : programmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139
Morphologie B : programmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140
Morphologie C : programmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142

7
Toutes les femmes soucieuses de leur ligne rêvent d’avoir de belles fesses rebondies et un
ventre plat, ces « zones critiques » qui manquent souvent de tonicité et de fermeté.
Jean-Pierre Clémenceau, coach réputé de stars internationales, et Frédéric Delavier, auteur
renommé d’ouvrages d’anatomie du mouvement, ont uni leur professionnalisme et leurs
savoirs respectifs pour proposer un programme d’entraînement sur mesure aux femmes dési-
reuses de muscler, chez elles, leur ventre et leurs fesses en 3 mois seulement.
Les auteurs ont conçu des exercices ciblés en fonction des parties du corps à muscler. Chacun
est richement illustré par des photographies et des planches anatomiques qui vous per-
mettent de visualiser rapidement et précisément les groupes musculaires que vous souhaitez
travailler. Spécialistes du bon positionnement et de la respiration adéquate, ils vous indiquent
pour chaque mouvement le nombre de séries à effectuer, vous donnent de précieux conseils
et mises en garde pour réaliser les mouvements correctement et en toute sécurité, et vous
aident à coordonner votre respiration pendant l’effort afin d’obtenir une efficacité accrue et
une meilleure tonicité musculaire.
Il sera indispensable pour obtenir des résultats rapides de faire un minimum de travail cardio-
vasculaire afin d’avoir le souffle nécessaire pour tenir durant l’effort. Le cœur est le moteur du
corps, et il ne sera pas possible de produire des efforts physiques à long terme s’il est faible
ou en mauvais état. Le travail de remise en condition peut être le même pour tous, quel que
soit l’âge, mais les exercices seront dosés en fonction des capacités de chacune. C’est ainsi que,
pour un même mouvement, vous pourrez exécuter des séries de dix, de quinze ou de vingt
répétitions.
Améliorer la mobilité et l’aisance de votre corps vous évitera par ailleurs de compenser avec
d’autres groupes musculaires, ce qui diminuerait l’efficacité du travail.
Le sport ne fait pas maigrir, mais une alimentation équilibrée et adaptée à votre mode de vie
sera très efficace : finis les régimes ! Vous apprendrez dans cet ouvrage à manger et adap-
ter votre alimentation en fonction de votre dépense énergétique et physique. Les nombreux
astuces et conseils d’hygiène de vie d’un coach professionnel et d’un spécialiste du renforce-
ment musculaire vous donneront tous les éléments pour retrouver un ventre plat et de jolies
fesses fermes en seulement quelques semaines.

9
VOTRE MISSION
Un ventre plat
et de belles fesses

en 3 m o i s
5 CONSEILS DE PRO
POUR DÉMARRER DANS DE BONNES CONDITIONS

Avant de commencer votre programme d’entraîne- Décider de pratiquer une activité physique, c’est
ment, lisez attentivement ces cinq précieux conseils, faire le choix d’un nouveau mode de vie et accepter
qui vous permettront de partir sur de bonnes bases de bouleverser ses habitudes en se ménageant du
et d’avoir toutes les clés en main pour réussir à temps pour se rendre en salle de sport ou pratiquer
retrouver un ventre plat et de belles fesses toniques. à domicile grâce aux exercices de cet ouvrage. C’est
aussi revoir son alimentation, car il n’est pas possible
1 LA MOTIVATION EST ESSENTIELLE de parvenir à un bien-être physique, vaincre son
Vous ne vous sentez pas bien dans votre corps, vous stress, régler une tension musculaire ou articulaire,
avez l’impression qu’il vous encombre, voire qu’il tout en conservant une alimentation déséquilibrée...
vous freine, vous avez envie de l’embellir pour plaire Mais rassurez-vous, au fur et à mesure des efforts
ou vous réconcilier avec vous-même ? Il y a toujours consentis et des résultats obtenus, votre motivation
un élément déclencheur ou une prise de conscience sera accrue, et votre volonté de fer !
qui pousse une femme, un jour, à franchir le pas de
la reprise d’une activité physique. La recherche du
Combien de fois devez-vous vous entraîner
bien-être, d’une esthétique corporelle, mais aussi le par semaine ?
surmenage, le stress, l’angoisse, et même la dépres-
Bien sûr, votre temps disponible pour pratiquer vos
sion, figurent parmi les causes les plus courantes.
séances hebdomadaires dépend de vos obligations et de
Les démarches sont multiples mais, que vous dési- votre emploi du temps. Sachez que si vous ne pouvez vous
riez améliorer votre qualité de vie ou sculpter votre entraîner qu’une fois par semaine, c’est tout de même
silhouette, votre motivation sera le moteur de votre mieux que zéro fois... Deux séances constituent un bon
minimum et l’idéal tourne autour de trois séances hebdo-
activité physique, et le plaisir de vous entraîner, associé
madaires. À l’inverse, si vous vous sentez pleine d’énergie
aux efforts fournis et aux résultats visibles, votre car- et d’enthousiasme au début, ménagez vos efforts ! Car ce
burant. Vous sentir mieux, plus tonique, moins essouf- trop-plein de motivation, classique au début d’une reprise
d’activité sportive, peut rapidement retomber à cause de
flée, maigrir vraiment et durablement constitueront
la fatigue liée à un surentraînement. Dosez vos efforts
les raisons qui vous pousseront à persévérer dans votre pour progresser dans la durée et obtenir les résultats sou-
démarche de remise en forme. Vous mesurerez non haités. Un dernier conseil : essayez d’espacer les séances
seulement tous les jours les heureuses conséquences d’exercices tous les deux jours au minimum pour per-
mettre à votre corps de récupérer entre chaque séance.
de votre combativité, mais autour de vous tout le
monde remarquera votre nouveau bien-être.

12
2 IL N’EST JAMAIS TROP TARD
POUR REMODELER VOTRE CORPS
Les femmes de trente ans et plus qui commencent
la gymnastique après avoir haï toute leur vie la
moindre activité physique me posent toutes la
même question : « N’est-il pas trop tard pour me
muscler ? » La réponse est non car, même si les
muscles n’ont pas été beaucoup sollicités, ils sont
toujours là, comme s’ils étaient en attente de don-
ner le meilleur d’eux-mêmes ! N’hésitez donc pas
à vous engager dans la voie de la remise en forme,
même si vous n’avez pas pratiqué de sport depuis
des années.
Le relâchement musculaire crée un ramollissement
de toute la silhouette. La peau, qui est extensible,
s’adapte à la forme du muscle et, bien évidemment,
plus le muscle se relâche, plus elle aura tendance
à s’affaisser... Avec les années, la peau perd de son
élasticité, d’où la nécessité d’entretenir une certaine
tonicité musculaire ou de « refabriquer » du muscle.
Toutefois, plus vous commencerez tard, plus la mus-
culation sera longue et difficile. Il faudra deux à trois
ans à une personne de soixante ans pour remuscler de faire trente pompes pour remuscler leur dos ou
un triceps alors qu’à trente ans, un ou deux mois suf- leurs pectoraux ! Même s’ils se sentent en pleine
firont. Petit message à l’intention de tous les quinqua- forme, leur cœur ne résisterait pas à l’intensité de
génaires qui se désolent de n’avoir pas fait de sport certains exercices. Permettez-moi de vous raconter
dans leur jeunesse : sachez que l’on peut se muscler une anecdote au sujet d’un de mes élèves, âgé de
jusqu’à soixante-dix ans... Alors, à vos haltères ! Mais soixante-dix ans, que j’entraîne régulièrement. Ayant
faites attention à adapter votre programme d’entraî- pratiqué le tennis toute sa vie, il y avait renoncé ces
nement à votre âge et à vos capacités. dernières années à cause de son dos qui le faisait
Certains de mes élèves ont soixante-dix, soixante- cruellement souffrir. Il y a trois ans, nous avons com-
quinze, quatre-vingts ans. Ils ont fait du sport toute mencé à faire un peu de musculation des fessiers,
leur vie ou bien ils ont commencé vers quarante du dos et des abdominaux et, aujourd’hui, non seu-
ans, mais ils continuent régulièrement à s’entrete- lement il rejoue au tennis, mais il bat certains de ses
nir. Il est évident que jamais je ne leur demanderai amis qui étaient plus forts que lui ! Vous imaginez

13
3 LE SPORT, C’EST LA SANTÉ !
Votre médecin vous conseille sûrement de faire
un peu de sport pour entretenir le cœur, activer la
circulation sanguine et conserver de manière glo-
bale votre corps. Il est en effet aujourd’hui difficile
d’ignorer qu’il n’y a pas de santé et d’équilibre pos-
sibles sans un minimum d’activité physique, d’autant
plus que le risque de contracter une maladie cardio-
vasculaire et du diabète est accru chez un individu
en surpoids. Une personne qui ne fait aucun sport
perdra pratiquement un quart de sa masse mus-
culaire entre trente-cinq et soixante-dix ans, alors
que, entraîné régulièrement, le corps devient plus
sa satisfaction ! « Je me suis offert une seconde jeu- résistant et se fatigue moins vite. Entraîner réguliè-
nesse » m’a-t-il confié. Et pourtant il avait horreur rement votre corps vous permettra de gagner en
de la musculation ! Ces quelques mouvements et le résistance et de vous maintenir en bonne santé phy-
bien-être qu’il en a retiré ont changé son état d’es- sique et mentale. Combattre les excès de poids et
prit. Ses muscles se sont fortifiés, mais aussi ses os rester actif sont les seuls secrets de la longévité.
qui, comme les muscles, se renforcent avec l’activité
physique. 4 SOYEZ À L’ÉCOUTE DE VOTRE CORPS
Je tiens à souligner que ce travail de remise en condi-
tion ne concerne que les personnes aptes au sport
Les avantages de l’entraînement à domicile
qui n’ont pas de problème particulier. Je m’adresse
S’entraîner à domicile présente de nombreux avantages. tout particulièrement à ceux qui souffrent du dos,
Il y a d’abord un aspect pratique (gain de temps, horaires
de tensions musculaires et articulaires.
flexibles) et un aspect économique, vous épargnant le
coût élevé d’une inscription dans un club de sport. Grâce Notre organisme est tellement bien fait qu’il envoie
à cet ouvrage et aux conseils professionnels de coachs de toujours des signaux avant qu’un incident se pro-
référence, vous découvrirez que pratiquer une activité duise. Malheureusement, nous ne savons – ou nous
sportive chez soi est tout aussi efficace. Votre concentra-
ne voulons pas – interpréter ces alertes. Nous ne
tion n’en sera que meilleure, pour un entraînement plus
rapide et plus productif. prêtons pas attention à l’élancement que nous res-
Un petit conseil : n’hésitez pas à vous filmer. Même si sentons dans l’épaule annonçant une tendinite qui
vous faites votre séance d’exercices devant un miroir, vous
nous bloquera pendant trois semaines. Toutes les
regarder sur une vidéo vous permettra de vous rendre
vraiment compte de la bonne ou de la mauvaise exécu- lombalgies sont précédées de signaux que, sou-
tion des mouvements. Vous pourrez ainsi vous auto-cor- vent, nous choisissons d’ignorer délibérément.
riger et donc vous améliorer. Essayez d’être à l’écoute de votre corps et d’iden-

14
tifier la moindre douleur. Les douleurs récurrentes répète quotidiennement à mes élèves chez qui je
ont pour origine des contractures musculaires ou vois pointer le découragement – que le sport ne fait
l’inflammation d’un nerf. Si vous avez un doute, pas maigrir. C’est l’alimentation, et elle seule, qui joue
consultez un médecin et arrêtez l’exercice physique. sur le poids. Lorsque, au bout d’un mois d’entraîne-
Rappelez-vous qu’il est très dangereux de remus- ment, mes élèves ne constatent aucun changement
cler une partie douloureuse du corps ou un muscle de leur aspect, je leur explique qu’aucun miracle ne
contracté. Lorsque vous sentez que votre corps est peut avoir lieu sans deux à trois séances hebdoma-
raide et tendu, sachez que vos muscles sont comme daires de sport, et ce pendant deux mois minimum.
raccourcis et congestionnés. Vouloir les tonifier ne De plus, rassurez-vous, en faisant des exercices
ferait qu’accentuer la compression et le tassement réguliers et puissants, la masse graisseuse va se
des fibres. Avant tout travail de musculation, faites transformer en muscle, mais mieux vaut ne pas être
quelques mouvements de stretching pour détendre obnubilée par la balance car le muscle pèse plus
les membres et dilater les muscles. Lorsque vous lourd que la graisse ! Voilà pourquoi une personne
aurez retrouvé une bonne mobilité du corps, vous qui commence à faire du sport peut paraître plus
pourrez commencer le travail de remise en forme. fine et plus tonique et peser exactement le même
Moi-même, j’essaie de porter une attention par- poids, voire davantage ! N’oubliez pas que le temps
ticulière aux signaux que m’envoie mon corps. d’adaptation au sport varie d’un individu à l’autre :
Dernièrement, ressentant une douleur au ventre deux personnes du même âge faisant des exercices
et, malgré une connaissance approfondie de mon identiques et avec la même régularité ne modèle-
corps, n’arrivant pas à identifier sa cause, j’ai, sans ront pas leur silhouette à la même vitesse ni de la
attendre, fait une échographie. Il s’agissait simple- même façon.
ment d’une petite déchirure au niveau des fibres
des muscles abdominaux due à un excès d’exer-
cice. Le classique « mouvement de trop » en fin de
séance, pratiqué sur un corps fatigué qui réagit mal.
Vous voyez, même moi, je ne suis pas à l’abri de ce
type d’erreur !

5 FAITES DU SPORT POUR ÊTRE BELLE


Le sport ne fait pas maigrir... Si une activité physique
régulière est certes le moyen le plus sûr de garder
une taille fine et des jambes légères, il est inutile de
vous précipiter sur la balance après les premières
séances de gymnastique ou de musculation. Vous
risqueriez d’être déçue ! Il faut savoir – et je le

15