Vous êtes sur la page 1sur 54

AUTEURS

INVITÉS
au
SALON
ATHÉNA
2019
YASMINA KHADRA
Yasmina Khadra est le pseudonyme de l'écrivain algérien Mo-
hammed Moulessehoul.
Yasmina Khadra est né dans le Sahara algérien en 1955. Il est con-
fié à l’Ecole des cadets (un collège militaire) à l’âge de 9 ans. Il
commence à écrire très jeune et écrit son premier recueil de nou-
velles à 17 ans. Après 36 ans d’armée, il prend sa retraite pour se
consacrer exclusivement à la littérature. Certains de ses romans
sont traduits dans une cinquantaine de pays et de langues, adaptés
au cinéma et au théâtre.
Il choisit de rendre hommage aux femmes algériennes et à son
épouse en particulier, en prenant ses deux prénoms, Yasmina
Khadra, et ne révèle son identité masculine qu'en 2001 avec la
parution de son roman autobiographique "L'Écrivain ».

Bibliographie
• Le Dingue au bistouri, 1990, Laphomic, Alger et 1999,
Flammarion (J'ai lu 2001), Paris ; adapté en BD par Moha-
med Bouslah, Alger 2009
• La Foire des enfoirés, 1993, Laphomic
• Morituri, 1997, Baleine, Paris, Trophée 813 du Meilleur po-
lar francophone ; (Folio policier 2002) ; adapté au cinéma par
Okacha Touita, 2007
• L'Automne des chimères, 1998, Baleine, Prix allemand du
roman noir international (Folio policier 2001)
• Double blanc, 1998, Baleine (Gallimard, Folio policier 2000)
• À quoi rêvent les loups, 1999, Julliard (Pocket 2000)
• Les Agneaux du Seigneur, 1998, Julliard (Pocket 1999), Paris
• L'Écrivain, 2001, Julliard (Pocket 2003)
• L'Imposture des mots, 2002, Julliard (Pocket 2004)
• Les Hirondelles de Kaboul, 2002, Julliard (Pocket 2004)
(France Loisirs 2003) ; adapté au théâtre en France, en Tur-
quie, au Brésil, en Équateur ; en adaptation en film d'anima-
tion par Zabou Breitman. Le roman a touché plus de
600 000 lecteurs en France.
• Cousine K, 2003, Julliard (Pocket 2004)
• La Part du mort, 2004, Julliard (Gallimard, Folio policier
2005)
• La Rose de Blida, 2005, éd. Après la lune, Paris. (Sedia 2007)
• L'Attentat, 2005, Julliard (Pocket 2006) (Sedia, 2006) (France
Loisirs 2006) ; adapté au cinéma sous le même titre par Zied
Douéri, Grand Prix du festival international du film de Mar-
rakech 2012, prix du Public à Toronto, prix spécial du Jury à
San Sébastien, sortie en salle mondiale le 1er mai 2013 ; adap-
té en BD chez Glenat 2012 ; adapté au théâtre en Italie, en
Algérie, en Afrique par Osmane Aledji (Benin), présenté au
Rwanda, Burundi, Congo Brazzaville, dans les villes Mbuji
Mayi, Kisangani, Lubumbabhi, Matadi, Bukavu en Répu-
blique Démocratique du Congo (deux autres adaptations au
théâtre en France pour 2013). Le roman s'est vendu à plus de
750 000 exemplaires en France.
• Les Sirènes de Bagdad, 2006, Julliard (Sedia, Alger 2006)
(Pocket 2007) (France Loisirs 2007)
• Le Quatuor algérien : Morituri, Double blanc, L'Automne
des chimères, La Part du mort (en un seul volume, Galli-
mard, Folio policier 2008)
• Ce que le jour doit à la nuit, 2008, Julliard (Sedia, Alger,
2008) (Pocket 2009) (France Loisirs 2009) (Grand Livre du
Mois, 2008) ; (Éditions de la loupe - GROS CARACTERES
- 2009) ; en Audio (CD) 2008 ; adapté au cinéma par
Alexandre Arcady, 2012) ; adapté à la danse, chorégraphie
réalisée par la Compagnie Hervé Koubi, France (danse hip-
hop, capoeira et danse contemporaine). Le roman s'est vendu
à 1 million d'exemplaires en France.
• La Longue Nuit d'un repenti, 2010, Éditions du Moteur (réé-
dition dans Six façons de le dire, ouvrage collectif (avec Ni-
colas d'Estienne d'Orves, Sophie Adriansen, Mercedes
Deambrosis, David Foenkinos, Christophe Ferré), 2011, Édi-
tions du Moteur)
• L'Olympe des infortunes, 2010, Julliard (Mediaplus-
Constantine 2010) (Pocket 2011) (adapté au théâtre en
France)
• Œuvres, t. 1, 2011, Julliard
• L'Équation africaine, 2011, Julliard ; Pocket 2012 ; France
Loisirs 2012
• Les Chants cannibales, 2012, Éditions Casbah-Alger
• Algérie, éditions Michel Lafon (beau-livre, en collaboration
avec le photographe Reza), 2012
• Les anges meurent de nos blessures, Julliard, septembre 2013
• Qu'attendent les singes, Julliard, 4 avril 2014, Paris ; Casbah,
6 avril 2014, Alger
• La Dernière Nuit du Raïs, Julliard, 2015
• Dieu n'habite pas La Havane, Julliard, 2016
• Ce que le mirage doit à l'oasis, Yasmina Khadra et Lassaâd
Metoui, Flammarion, novembre 2017
• Khalil, Éditions Casbah et Julliard, 16 août 2018
• L’outrage fait à Sarah Ikker, Éditions Casbah (2 mai 2019),
Éditions Julliard (2 mai 2019)

Distinctions et prix
• Ce que le mirage doit à l'oasis (en collaboration avec le cal-
ligraphe Lassaad Metoui) : prix Méditerranée du livre d'Art
2019
• Khalil : Grand prix des Belles-Lettres à l'édition 2018 des
Grands Prix des associations littéraires (Cameroun)
• Ce que le jour doit à la nuit : prix Roman France Télévisions
2008 ; élu meilleur livre de l'année 2008 par Lire ; Prix des
Lecteurs Corses (2009). Prix "Les Dérochères" (Canada
2010) Finaliste Prix de la Littérature Internationale (Berlin
2010)
• Les Sirènes de Bagdad (élu Meilleur livre français de l'année
2006 par le magazine Lire.
• L'Attentat : prix des libraires, Prix Tropiques, Prix Décou-
verte Figaro Magazine, Grand prix des lectrices Côté
Femme, Prix des lecteurs du Télégramme et Prix littéraire des
lycéens et apprentis de Bourgogne. Prix Gabrielle d'Estrées.
Prix de la Jeune critique (Autriche 2006), Finaliste de l'Inter-
national IMPAC Dublin Literatury Award 2008, Élu Meilleur
Livre de l'année (Happenheim, Allemagne 2008), Prix Sega-
len des Lycéens d'Asie (Singapour 2009).
• Les Hirondelles de Kaboul : élu Meilleur Livre de l'année aux
États-Unis par le San Francisco Chronicle et le Christian
Science Monitor (États-Unis 2005), Finaliste de l'Internatio-
nal IMPAC Dublin Literary Award 2006 ; Prix de Salon litté-
raire de Metz (2003) ; Prix des Libraires algériens (2003).
• La Part du mort : prix littéraire Beur FM Méditerranée : prix
du meilleur polar francophone.
• Cousine K : prix de la Société des Gens de Lettres. (French
Voices Award, États-Unis)
• L'Écrivain
• L'Automne des chimères : prix du roman noir international
(Allemagne).
• Morituri : trophée 813 du meilleur polar francophone
ALI ZAMIR
Ali Zamir est né en 1987 aux Comores. Il vit actuellement à
Montpellier. Il est l’auteur au Tripode de « Anguille sous roche »
(2016 ; récompensé notamment de la mention spéciale du prix
Wepler et du prix Senghor) et de Mon Étincelle (2017). Dérangé
que je suis est son troisième roman (prix Roman France
Télévisions).

Bibliographie
• Anguille sous roche (2016)
• Mon étincelle (2017)
• Dérangé que je suis (2019)
Distinctions et prix
Pour Anguille sous roche (2016) :
• Le Prix Senghor (Prix littéraire International)
• La Mention spéciale du Prix Wepler
• Le Prix Mandela de littérature (International)
• Le Prix des Rencontres à Lire de Dax 2017
Pour Mon Étincelle (2018) :
• Le Prix ACP Femmes et Jeunes (Groupe des États d'Afrique,
des Caraïbes et du Pacifique)
Pour Dérangé que je suis (2019) :
• Le Prix France Télévisions, catégorie roman
PATRICK DEVILLE
Patrick Deville est né le 14 décembre 1957 à Saint-Brevin-les-
Pins. Il suit des études de littérature française et comparée à
Nantes où il obtient deux Maîtrises. À 23 ans, il devient attaché
culturel dans le Golfe Persique. Deux ans plus tard, il est titulaire
du CAPES de philosophie et enseigne à l'étranger. Il débute alors
une série de nombreux voyages qui le mènent à séjourner
longuement en Algérie, au Nigeria, au Maroc, à La Havane...

Bibliographie
Romans
Trilogie romanesque
• 2004 : Pura vida, éditions du Seuil
• 2009 : Equatoria, éditions du Seuil-
o Tribulations d'un écrivain voyageur en 2006 à travers

l'histoire (1850-2005) de l'Afrique centrale, dont Équa-


toria, avec les figures de Pierre Savorgnan de Brazza,
Henry Morton Stanley, David Livingstone, Charles
Gordon, Tippo Tip, Emin Pacha, Ernesto Che Guevara,
Laurent-Désiré Kabila, etc
• 2011 : Kampuchéa, éditions du Seuil
o Revisite en 2007-2011 de l'histoire surtout récente

(1860-2007) du Cambodge par un voyageur curieux,


avec les figures de Henri Mouhot, Francis Garnier, Er-
nest Doudart de Lagrée, Josué Hoffet, George Groslier,
André Malraux, Graham Greene, Marie-Charles David
de Mayrena, François Ponchaud, Auguste Pavie, Jean
Dupuis, Oun Kham, Vang Pao, Kang Kek Ieu (alias
Douch), Pol Pot, Khieu Samphân, Norodom Sihanouk,
Lon Nol, Pham Xuân Ân, Vann Nath, Nhem En, Rithy
Panh...
• 2014 : Sic Transit, éditions du Seuil, regroupement des trois
précédents, avec postface de Warren Motte.
Autres romans
• Minuit
o 1987 : Cordon-bleu, éditions de Minuit

o 1988 : Longue Vue, éditions de Minuit

o 1992 : Le Feu d'artifice, éditions de Minuit

o 1995 : La Femme parfaite, éditions de Minuit

o 2000 : Ces deux-là, éditions de Minuit

• Seuil
o 2006 : La Tentation des armes à feu, éditions du Seuil

o 2012 : Peste et Choléra, éditions du Seuil – prix du ro-

man Fnac, prix Femina et prix des prix littéraires


o 2014 : Viva, éditions du Seuil
o 2017 : Taba-Taba, éditions du Seuil
• Points
o 2017 : Minuit, Points, collection Signatures (anthologie

des premiers romans)


Nouvelle
• 2011 : Vie et Mort de sainte Tina l'exilée, éditions publie.net
Autre
• avec Antoine de Baecque (dir.), Mona Ozouf. Portrait d'une
historienne, Flammarion, 2019.
ANANDA DEVI
Née à Trois Boutiques (district de Grand Port) le 23/03/1957, ses
parents, Mauriciens, sont d'origine indienne. Elle est très vite
confrontée à plusieurs langues (le français, le créole, l'anglais et le
telougou). Enfant, elle commence à se passionner pour l'écriture
en écrivant essentiellement de la poésie. À 15 ans, elle remporte
un concours d'écriture avec l'ORTF (Radio France) qui publie sa
nouvelle.
Elle publie son premier recueil de nouvelles à 19 ans. Elle soutient
un doctorat d'anthropologie sociale à l'École des études orientales
et africaines de l'université de Londres. Après ses études, elle
revient à sa première passion, la littérature, et publie son premier
roman dans une maison d'édition africaine. Puis elle publie ses
romans dans différentes maisons d'édition, notamment l'Harmattan
et aujourd'hui Gallimard.
À travers ses différents romans et nouvelles, elle offre aux lecteurs
une vison de l'île Maurice moins idyllique que la vision officielle
transmise aux touristes.
Biographie
• Solstices, P. Mackay, 1977
• Le Poids des êtres, Éditions de l'Océan Indien, 1987
• Rue la Poudrière, Les Nouvelles Éditions africaines, 1988
• Le Voile de Draupadi, L'Harmattan, 1993
• La Fin des pierres et des âges, Éditions de l'Océan Indien,
1993
• L'Arbre-fouet, L'Harmattan, 1997
• Moi, l’interdite, Dapper, 2000
• Les Chemins du long désir, Grand Océan, 2001
• Pagli, Gallimard, 2001
• Soupir, Gallimard, 2002

• Le Long Désir, Gallimard, 2003

• La Vie de Joséphin le Fou, Gallimard, 2003

• Eve de ses décombres, Gallimard, 2006

Prix des cinq continents de la francophonie, Prix RFO du livre


• Indian Tango, Gallimard, 2007
Sélection Prix Fémina et Prix France Télévisions
• Le Sari vert, Gallimard, 2009
Prix Louis-Guilloux
• Quand la nuit consent à me parler (poèmes), Éditions Bruno
Doucey, Paris 2011
• Les hommes qui me parlent, Gallimard, 2011
• Les Jours vivants, Gallimard, 2013
• L’Ambassadeur triste, Gallimard, 2015
• Ceux du large (poèmes), Éditions Bruno Doucey, Paris 2017
(édition trilingue créole mauricien-français-anglais)
• Manger l'autre, Grasset, 2018, Prix Ouest-France - Étonnants
Voyageurs
Distinctions et prix
• Prix des cinq continents de la francophonie en 2006
• Prix Louis-Guilloux en 2010
• Chevalier des Arts et des Lettres en janvier 2010
• Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs en mai 2018
AMBASS RIDJALI
Romancier et dramaturge mahorais, Ambass Ridjali est né à
Tsingoni, sur l’île de Mayotte. Ecrivain passionné par le théâtre, il
joue dès 1983 de petites pièces de quinze à vingt minutes, écrit de
courts textes et des poèmes pour ses camarades de classe de 1ère L,
dessine, sans pour autant parler de vocation d’écrivain ou de
dessinateur. Ambass Ridjali effectue ses études supérieures à La
Réunion et travaille ensuite dans la région parisienne comme aide
éducateur à l’école Vert-Galant de Villepinte. Ses pièces de théâtre,
comme « Les coulisses d’un mariage incertain », éditée chez
Komedit en 2004, parlent de la réalité mahoraise et de la difficulté
du dialogue entre les générations. Dans son livre « Scandales dans
la famille X », il dénonce le viol et donne la parole aux victimes.
Dans une île à la tradition orale est prépondérante, à la création
littéraire récente et où la lecture est souvent considérée comme
une obligation scolaire, Ambass Ridjali se sert du théâtre comme
vecteur pour faire aimer la lecture. Avec La Comidrame, sa troupe
théâtrale, Ambass Ridjali parcourt les îles de l’Océan indien
(Madagascar). Ses objectifs sont la promotion de la lecture et
l’expression, parfois par l’humour, des vérités qui dérangent une
société ancrée dans ses traditions. Il dirige actuellement la
bibliothèque municipale de Tsingoni et prend une part active dans
la politique de lecture publique de Mayotte.
Bibliographie
• Sur le chemin de l'école (roman jeunesse), (Komédit, 2002)
• Les coulisses d'un mariage incertain (théâtre), (Komédit,
2004)
• Concours littéraire pour Ouessant (roman jeunesse), (Orphie,
2007)
• Scandales dans la famille X (théâtre), (Kalamu des îles, 2008)
• Scandales dans la famille X (théâtre, Kalamu des îles, 2008)
• Mahajang@madagascar.com (roman jeunesse, l’Harmattan,
2009)
• A part ça, tout va bien à Mayotte ! (théâtre, l’Harmattan,
2012)
POV ET DWA
POV : Pov, de son vrai nom William Rasoanaivo est né à
Antananarivo, Madagascar en 1975.Il s’intéresse au dessin depuis
le préscolaire jusque sur les bancs de l’université où il fait des
études de sciences naturelles. Mais c’est en 1997 que sa carrière
professionnelle de dessinateur démarre quand il dessine pour le
quotidien Midi Madagasikara. En 2006, Pov s’établit à Maurice où
ses dessins sont publiés notamment dans le quotidien L’Express de
Maurice mais également dans L’Express de Madagascar.
Parallèlement, il se lance dans la bande dessinée.
DWA : Andriaantsialonina Eric dit Dwa, né à Madagascar en 1982,
se passionne pour le dessin et la bande dessinée dès son plus jeune
âge. En 2005, après des études en économie, il commence à mettre
un pied dans le milieu professionnel artistique. Il écrit des
histoires pour la radio, pour le cinéma et devient dessinateur
indépendant tout en ayant un autre métier à côté. Depuis 2011, il
vit uniquement du dessin et de la bande dessinée. Il fournit une
page de BD par jour pour le quotidien « Ao raha » à Madagascar
et dessine dans l’hebdomadaire « Express Junior » à Maurice.
DWA a obtenu le prix PARITANA du meilleur artiste
contemporain malgache.
Bibliographie
• Méga complots à Tananarive
Des bulles dans l’océan, 2011
• Coût d’état à Tamatave•Coût d’état à Tamatave
Des bulles dans l’océan, 2014
• Lundi noir sur l’île rouge
Des bulles dans l’océan, 2017
• Back to al bak (DWA)
Des bulles dans l’océan, 2018, récit autobiographique
ARIANNE BOIS
Ariane Bois Heilbronn est romancière et journaliste.
Elle est titulaire d'un DEA d'histoire contemporaine de Sciences
Po (1984) et d'un M.A. en journalisme de l'Université de New
York(1986).

Elle a été grand reporter au sein du groupe Marie-Claire et critique


littéraire pour le magazine "Avantages" de 1988 à 2015. Ariane
Bois est critique littéraire pour les romans et les essais au Groupe
Psychologies depuis 2018.

Bibliographie
• L'île aux enfants, Editions Belfond, 2019
• Le gardien de nos frères, 2016
• Dakota song, 2017
• Sans oublier, 2014
• Dernières nouvelles du front sexuel, 2012
• De rodeb sjaal, 2012
• Le monde d’Hannah, 2011
• Et le jour pour eux sera comme la nuit, 2009
Distinctions et prix
• Et le jour pour eux sera comme la nuit (2009)
Prix du Premier Roman 2009 de la ville de Dijon
• Sans oublier (Belfond 2014),
Prix Charles Exbrayat 2014 de la ville de Saint-Étienne,

• Le gardien de nos frères" (Belfond, 2016),


Prix Wizo 2016, Prix de La ville de Mazamet, Prix de la ville de
Vabre.
JOHARY RAVALOSON
L’ILE AUX, 2019

Né à Antananarivo en 1965, Johary Ravaloson se définit comme


un auteur dégagé, plastikèr de paroles. Créateur du mouvement
Dodo pour une esthétique du marronnage sans définition qui tue ni
genre exclusif, il navigue entre les mondes en disparition.
Récompensé en 2017 par le prix Ivoire pour son roman Vol à vif,
il publie nouvelles et romans, mais aussi, plus récemment, des
textes pour la jeunesse.
Il développe parallèlement à l'écriture un travail de traduction.
Bibliographie
Romans:
• Géotropiques. Trois-Mares (Réunion): Éditions Dodo vole,
2010 / La Roque d’Anthéron (France): Vents d’Ailleurs,
2010.
• Les larmes d’Ietsé. Trois-Mares: Dodo vole, 2013.
• Vol à vif. Trois-Mares: Éditions Dodo vole, 2016.
• Amour, patrie et soupe de crabes. Trois-Mares: Éditions Do-
do vole, 2019.
Théâtre:
• Le procès Furcy, Liberté plastiK, carnet d’une exposition iti-
nérante. Saint-Denis (La Réunion): Grand Océan, 2000, 80 p.
• La Tentation de Joseph, à paraître.
Écriture pour la jeunesse:
• L’arbre graine. Peintures de Jean-Paul Barbier. Trois-Mares
(La Réunion): Dodo vole, 2009.
• Zahay Zafimaniry, album jeunesse réalisé en atelier d’écriture
avec les enfants et les sculpteurs zafimaniry d’Antoetra, pho-
tographies de Sophie Bazin. Trois-Mares: Dodo vole, 2010.
• D’Antananarivo à Fierté Haïti (Ahy’ty, c’est à moi !), nou-
velle. Antananarivo: Éditions Jeunes Malgaches, 2011.
• Le petit dernier. Illustrations de Stéphane Kenkle. Trois-
Mares: Dodo vole, 2011.
• Comment Tovo-le-jeune vola la nourriture des dieux. Conte
traditionnel de Madagascar adapté par Johary Ravaloson. Il-
lustrations par les élèves de l’école A d’Antananarivo. Trois-
Mares: Dodo vole, 2014.
• Ietsé, l’origine de la vie et de la mort des hommes. Conte tra-
ditionnel de Madagascar adapté par Johary Ravaloson. Illus-
trations par les élèves de l’école d’Ankazomiriotra. Trois-
Mares: Dodo vole, 2014.
• Le Roi cornu, conte. Dodo bonimenteur, 2016.
• Morganez, Sirènes, Zazavavindrano, contes. Dodo bonimen-
teur, 2017.
• Darafify, conte, Dodo bonimenteur, 2017.

Distinctions et prix
• 1996 Prix littéraire du Centre Régional des Œuvres Uni-
versitaires (Paris), pour Heurt-terres et frappe-cornes.
• 1999 Grand Prix de l’Océan Indien, pour La Porte du Sud.
• 2000 Prix Grand Océan de littérature d’inspiration reli-
gieuse (La Réunion), pour La Tentation de Joseph.
• 2005 Prix du roman de l’Océan Indien, pour Les Larmes
d’Ietsé.
• 2005 Prix littéraire Williams Sassine, pour Le Camp des
innocents (recueil dans lequel figure la nouvelle de Johary
Ravaloson, « Bagatelles pour une limonade »).
• 2009 Prix Regard poétique du Salon du livre insulaire
(Ouessant), pour Zafimaniry intime.
• 2009 Prix Beau livre de La Réunion des livres, pour Zafi-
maniry intime.
• 2011 Prix roman de La Réunion des livres, pour Géotro-
piques.
• 2016 Prix du livre insulaire, pour Vol à vif.
• 2017 Prix Ivoire, pour Vol à vif.
FRANCOISE
LIONNET
Françoise Lionnet est née à Maurice dans une famille franco-
mauricienne et seychelloise. Elle a grandi en parlant français et
créole et a appris l'anglais à l'âge de 4 ans. Cela, en plus de la
société multiculturelle de l'île et de sa riche expérience éducative,
a éclairé ses intérêts de recherche et son approche comparatiste au
cours de sa carrière.
Éduquée à Maurice, à La Réunion, en France, en Angleterre, en
Allemagne et aux États-Unis, elle a obtenu son doctorat à
l'Université du Michigan .
Françoise Lionnet est actuellement professeure à UCLA en
littérature Française, francophone et comparée, ainsi que directrice
du Centre d’études africaines. Elle a édité et co-édité des ouvrages
pour des revues littéraires. En plus de l'édition, Françoise Lionnet
a contribué régulièrement à ces revues et à de nombreuses autres
revues savantes tout au long de sa carrière.
Elle est une grande spécialiste des études littéraires francophones
et comparées et a publié des travaux novateurs dans les domaines
de la littérature féministe, des études postcoloniales, de
l'autobiographie et des études africaines, afro-américaines,
antillaises et des îles Mascareignes.
Bibliographie

• Le su et l’incertain : cosmopolitiques créoles


de l’Océan Indien
L’atelier d’écriture, 2012

• Ecritures féminines et dialogues critiques :


subjectivité, genre et ironie
L’atelier d’écriture, 2011
SONIA CADET
Sonia Cadet est née à La Réunion en 1971 et vit à Saint-Paul. Elle
est cadre dans la fonction publique territoriale et écrit depuis
environ cinq ans.
«Un seul être vous manque », son premier roman, édité chez J.C.
Lattès/ Le Masque, a obtenu le prix du premier roman policier du
Festival international de film policier de Beaune.

Bibliographie
Un seul être vous manque (Éd. Du Masque - 2019)
Distinctions et prix
2019 Prix du premier roman policier du Festival international du
film policier de Beaune 2019 pour Un seul être vous manque
EMMANUEL GENVRIN
Emmanuel Genvrin est né en 1952, d'un père normand et d'une
mère belge. Il a un oncle et un parrain malgaches et des souvenirs
familiaux en Haïti. Il exerce comme psychologue à La Réunion où
il fonde le théâtre Vollard en 1979 pour lequel il écrit et met en
scène une vingtaine de pièces et trois livrets opéras.
Il est acteur dans de nombreux films et téléfilms et se lance dès
2013 dans l’écriture de nouvelles pour la revue Kanyar puis Indigo
et Lettres de Lémurie. En 2016, Gallimard édite son premier
roman, Rock Sakay, puis un second, Sabéna, en 2019.

Bibliographie
• Rock sakay, 2017
• Sabena, 2019
MONIQUE SÉVERIN

Monique Séverin, née à La Réunion, explore les tensions à


l’oeuvre dans une société marquée notamment par l’esclavage. Un
roman, La Bâtarde du Rhin, paru chez Vents d’ailleurs, évoque la
« honte noire » et les métis nés d’Allemandes et de soldats
coloniaux français cantonnés en Rhénanie en 1918. En 2017, deux
nouvelles dans Nénènes, porteuses d’enfance, un collectif paru
chez Petra, puis « Parle pas », un texte paru dans Lettres de
Lémurie, chez Dodo vole, en 2018, continuent à donner vie aux
« sans voix ».

Bibliographie

• Némésis et autres humeurs noires (Editions Caribéennes,


1989),
• Zétoil katrèr, (UDIR, 1990)
• Femme Sept peaux (L'Harmattan, 2003), un conte philoso-
phique.
• « Madame Sans Langue », paru en 2013 dans Nouvelles de
La Réunion (Magellan, Miniatures), est l'histoire d'un métis-
sage douloureux.
• Dans Opus incertum, un texte poétique paru en 2014 chez Su-
rya Editions,
• Bâtarde du Rhin, Vent d’ailleurs, 2016
JO WITEK

Jo Witek est née à Paris où elle a travaillé comme comédienne,


rédactrice et lectrice pour le cinéma. En 2009, elle quitte la
capitale et s’installe dans le sud de la France pour écrire. Depuis,
elle a publié une quarantaine d’ouvrages pour la jeunesse, des
albums, des romans, des documentaires. Elle explore les genres,
les joies et les troubles de l’humanité et rend régulièrement visite à
ses lecteurs qui ont entre 2 et 95 ans. Ses albums avec Christine
Roussey sont traduits dans 17 langues. Elle a reçu pour ses romans
de nombreux prix littéraires francophones.

OUVRAGES PUBLIÉS
· Dans la boutique de Madame NOU, Actes Sud, 2018, illustrations Nathalie Choux.

· Sous mon arbre, illustrations Christine Roussey, La Martinière jeunesse, 2018.


· Léon, le plus petit des grands explorateurs, illustrations Stéphane Kiehl, Saltimbanques éditeur, 2018.

· Allez, au nid !, La Martinière jeunesse, album 2018, illustrations Christine Roussey (album offert aux
nouveaux nés de Vendée 2017/18)

· Mes petits cadeaux, illus, Christine Roussey (La Martinière jeunesse 2017)

· Y a pas de héros dans ma famille, roman (Actes Sud Junior 2017).

· Les Mentines (Flammarion ).

· Léon, l’extra petit terrestre Album, illustrations de Stéphane Kiehl. La Martinière jeunesse (août
2016)

· Le domaine. Roman. Actes Sud Junior février 2016 (résidence de création au Chalet Mauriac 2015).

· Mentine (Vol 2. Cette fois, c’est l’internat ! et Vol 3, Pas de cadeaux !), illustration Margaux Motin.
Roman. Flammarion (août 2015, février 2016).

· Ma petite chambre. Album. Illustrations Christine Roussey. La Martinière jeunesse. Mai 2016 (écrit
au Chalet Mauriac 2015).

· Mes petites peurs. Album. Illustrations Christine Roussey. La Martinière jeunesse. Mai 2015

· Trop tôt. Roman. Talents Hauts (mars 2015).

· Un hiver en enfer. Roman. Actes sud Junior. 2014 (septembre). Ados.

· Elles ont réalisé leur rêve. Documentaire adolescents avec Philippe Godard. La Martinière. 2014
(septembre).

· Dans ma boîte à petites joies. Album. La Martinière jeunesse. 2014 (septembre). Petits.

· Un jour j’irai chercher mon prince en skate. Roman. Actes sud Junior. 2013. Ados.

· Ma vie en chantier. Roman. Actes Sud Benjamin. 2013. Jeunes lecteurs.

· Dans mon petit cœur. Album. Illustration Christine Roussey. La Martinière jeunesse. 2013.

· Rêves en noir. Roman. Actes Sud Junior, « Thriller ». 2013. Ados.

· Mauvaise Connexion. Roman. Talents Hauts. 2012. Ados.

· Récit intégral (ou presque) d’une coupe de cheveux ratée. Roman. Seuil. 2012. Ados.

· Petite Peste. Roman. Oskar. 2011. Jeunes lecteurs.

· Joli Cœur. Roman. Editions Talents Hauts. 2010. Jeunes lecteurs.

· En un tour de main. Roman. Seuil. 2010. Ados.


MICHEL VAN ZEVEREN

Michel Van Zeveren est né en 1970 à Gand. Il s’inscrit à l’École


de Recherches Graphiques (Erg) pour y faire du dessin animé. Là,
il préfère s’orienter vers le cours d’illustration, et le livre pour
enfant en particulier, pour pouvoir raconter ses propres histoires.
Aujourd’hui, il partage son temps entre les livres, la bande
dessinée et des collaborations à différents magazines. Il habite
près de Bruxelles, travaille dans son grenier et fait la sieste dans le
jardin quand c’est possible.
Bibliographie

Je, tu, il m’embête, 2013

Comme un petit jaune, 2014

Raoul. Attendez ! Je suis pressé !, 2014

J’habite ici, 2015

Raoul. Mais c’est une fille !, 2016

Mè keskeussè keu sa ?, 2016

Dessine-moi un petit prince, 2017

Raoul. T’aurais pu prévenir avant de partir…, 2017


PATRICK DURVILLE

Patrick Durville s’est passionné très jeune pour le milieu marin et


en a fait son métier. Il est docteur en biologie marine et spécialiste
des poissons tropicaux. Participant régulièrement aux études sous-
marines à La Réunion et dans tout l’Océan Indien, il est l’auteur
de plusieurs ouvrages scientifiques. Il milite pour une diffusion
plus large des connaissances et publie ainsi plusieurs ouvrages de
vulgarisation pour le grand public et les plus jeunes.
ROMANS

Faka le Fugitif - Roman jeunesse, 2018 - Les Editions du Cyclone

Pirate de Bourbon - Roman jeunesse, 2017 - Les Editions du cyclone

Le Jeu de la Peur - Roman jeunesse, 2016 - Edilivre

Le Roi du Lys - Roman jeunesse, 2015 - Les Editions du Cyclone - Prix du livre
insulaire d’Ouessant 2016
MONIRI M’BAE

Moniri M’baé est né le 7 fevrier 1973 à Antananarivo


(Madagascar) de parents comoriens et d’une fratrie de 10 frères et
sœur… À 8 ans, il quitte la Grande Île pour vivre à La Réunion.
Il découvre le dessin tardivement à l’âge de 14 ans et se passionne
définitivement pour le 9ème art. C’est ainsi qu’il rejoint à 17 ans
l’équipe du Cri du Margouillat, première revue de bandes
dessinées de l’océan Indien. C’est au milieu de futurs illustres
auteurs tels que Michel Faure, Tehem, Li an, Serge Huo-Chao-Si,
Appollo qu’il fait ses premiers pas dans le monde de la BD.
FABIENNE JONCA

Née dans un petit village de Catalogne le 1er mai 1965, Fabienne


Jonca commence à voyager très tôt grâce aux mots. Non pas en les
lisant, ce n’est venu que bien plus tard, mais en les “polysémant” à
tout vent. Au collège, elle découvre la photographie et passera tous
ses étés d’étudiante à la lumière inactinique du labo de
L’Indépendant du Midi. Grèce, Mexique, Italie… elle découvre
avec ses premiers voyages, le troisième ingrédient de sa vie idéale.
Après six ans à Paris, elle s’envole pour 3 mois à La Réunion…
où elle vit toujours 27 ans plus tard. Après avoir joué avec les
mots pour la publicité, elle s’est tournée il y a une vingtaine
d’années vers d’autres formes d’écriture : livres pour enfants,
livres ou films documentaires, court métrage, jeux éducatifs…
Pour elle, l’écriture comme le monde n’a pas de frontière.
Toujours en quête d’ailleurs, elle mène des projets et anime des
ateliers d’écriture au gré de ses voyages, du Japon aux États-Unis
en passant par l’Île Maurice ou la France métropolitaine.

Bibliographie

Jace : Magik Gouzou

la Réunion des enfants

Edgar le chat-souris

La Réunion des religions

Le petit garçon qui ne souriait jamais

Tu e fais tourner la terre

Du bonheur dans votre assiette


LALOU

Née à l’île de La Réunion, Lalou est une enfant des hauts, qui
grandit au frais, élevée aux brèdes bio des Plaines. Après des
études tortueuses, sinueuses, diverses et variées, elle travaille très
tôt auprès des enfants et des gens. Devenue mère, elle revient au
Pays pour y élever sa fille.
Passionnée de littérature, de sciences humaines et de sciences
physiques, amatrice de mythologies, de contes, de musique et de
danse, elle construit son petit chemin, tissé de rencontres
humaines et de partages. De ce méli-mélo, elle tire décors et
portraits qui peuplent son univers.

Prix et distinctions
Où le vent te mène
2018 Sélection CM2 – 6e du Prix du Paille-en-Queue (La Réunion)
MAELA WINCKLER

Née en 1979 dans une petite ville du Loir et Cher, Maëla Winckler
hésite longtemps entre une carrière de princesse ou d’écrivain à
succès.
Elle choisit finalement une carrière plus modeste dans le livre.
DUT en poche elle décide que ça suffit, les études sont vraiment
trop ennuyeuses pour elle…
Après quelques mois en tant que Libraire au Mans, Maëla rêve de
chaleur et d’aventure, au hasard de ses lectures elle découvre un
petit caillou dans l’océan Indien qui à l’air bien sympathique.
Depuis, sur l’île, elle a fait des enfants et exploré beaucoup de
métiers du livre : libraire jeunesse, libraire BD, bibliothécaire,
éditrice et auteure ! Avec son compagnon et ses petits elle explore
cette île qu’elle aime tant. Ils décident de la faire découvrir à
travers des ouvrages qu’ils écrivent et éditent.
STEPHANIE DALLEAU -
COUDERT

Stéphanie Dalleau-Coudert a fait des études de


Biologie qui l’amèneront à s’occuper des animaux.
En 2003, elle entre activement à la SEOR . Après
des milliers de sauvetages d’oiseaux elle prend la
plume. De ses multiples expériences et de son
imaginaire fou naissent des contes et des
documentaires sur la faune locale et emblématique de la Réunion.

Elle est auteure, illustratrice et maquettiste de L'on m'a rat


conté, Escale à l'étang, Le pétrel de Noël édités tous les 3 chez
Austral-éditions. Par ailleurs, elle est aussi co-auteur (textes et
photos) de La Réunion Faune et Flore, le guide naturaliste,
toujours chez Austral-éditions.
CECILE HOARAU

Cécile aime voyager au pays de l’écriture. Elle y marche


au ralenti en prenant soin d’observer les personnages.
Et à l’instant où tout se fige comme dans l’oeil d’un
cyclone, les mots apparaissent, tourbillonnant dans un
rapide envol. La saveur de ce ballet se trouve décuplée
quand en plus, il a la chance de s’exprimer dans deux
langues.
Les mots, Cécile aime les écrire et aussi les dire et les
lire. Elle en a fait ses métiers. Elle est autrice,
comédienne et metteure en scène.
Trois façons différentes de vivre le théâtre.
TEHEM

Téhem, de son vrai nom Thierry Maunier, est un auteur de bande


dessinée français né le 16 janvier 1969.
Il est notamment l'auteur de la série Malika Secouss.
Né en région parisienne de parents réunionnais, il vient à La
Réunion à l'âge de cinq ans pour retourner en métropole à quinze
ans afin de suivre des études artistiques.
Il devient ensuite professeur d'arts plastiques en zone d’éducation
prioritaire avant de trouver un poste à La Réunion pour y
enseigner le dessin au Collège de Bras-Panon. Après plusieurs
années d'enseignement dans l'île, il quitte l'Éducation Nationale
pour se consacrer à la bande dessinée et part s'installer en
Métropole.
Parallèlement à ses études, il a commencé ses premières bandes
dessinées et a collaboré à la revue Le Cri du Margouillat. Il publie
Tiburce aux éditions Centre du Monde , en 4 tomes et en créole.
Mais c'est avec Malika Secouss (9 tomes), tableau critique et
humoristique de la banlieue, qu'il se fait connaître.
En 2001, il sort chez Glénat le premier album de la série Zap
Collège, pré-publiée par le magazine Okapi.
JEAN-FRANCOIS
SAMLONG

Jean-François Samlong est né à La Réunion. Président de l’Udir


(Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise) il se bat pour
une meilleure connaissance de la littérature réunionnaise. Docteur
ès lettres, il a été professeur de français et coordonnateur du
dossier Langue et Culture Régionales au rectorat de La Réunion.
Après une période intimiste consacrée à la poésie, il s’oriente vers
le roman en questionnant la violence qui secoue l’île depuis l’aube
du peuplement.
Ses 4 derniers romans sont publiés chez Gallimard :
Une guillotine dans un train de nuit, 2012.
En eaux troubles, 2013.
Hallali pour un chasseur, 2015.
Un soleil en exil, 2019.
FABRICE URBATRO

Fabrice Urbatro est auteur, illustrateur de BD, designer graphique


et formateur.
Il publie ses 1ères planches dans Le Cri du Margouillat dès 14
ans. Il s’oriente vers les Arts appliqués et la communication
graphique puis à l’École des Beaux-Arts.
Il sort sa 1re BD intitulée NèfSèt Kat en 2008, suivi du 2e tome en
2010.
En 2012, il remporte le Prix de la Bande Dessinée.
Il publie aussi divers albums jeunesse. En 2014, il fonde le
magazine jeunesse Babook et crée l’agence Kom’Com.
En 2019, il sort le 3e tome tant attendu de NèfSèt Kat.
APPOLLO

Appollo, de son vrai nom Olivier Appollodorus, est un nouvelliste


et scénariste de bande dessinée réunionnais.
Il est l'un des fondateurs du Cri du Margouillat (dont il est l'actuel
rédacteur en chef) et l’auteur d’une trentaine de bandes dessinées,
dont La Grippe coloniale (Grand prix de la Critique à Angoulême)
avec Serge Huo-Chao-Si (Vents d’Ouest, 2003), Île Bourbon 1730
avec Lewis Trondheim (Delcourt, 2007) et Chroniques du
Léopard avec Tehem (Dargaud, 2018).
Il a reçu le prix Jacques Lob pour l'ensemble de son œuvre en
novembre 2012 et participe depuis 2013 à la revue littéraire
Kanyar.
DANIEL LEOCADIE

Improvisateur à la Ligue d’Improvisation Réunionnaise, puis


formé aux Conservatoires Régionaux de La Réunion et d’Avignon,
il intègre la prestigieuse École Nationale Supérieure des Arts et
Techniques du Théâtre (ENSATT) de Lyon.
Il joue notamment sous la direction de Bernard Sobel, Carole
Thibault, Jean-Pierre Vincent, Alexandra Tobelaïm, Luc Rosello,
Maryse Estier, etc.
En 2017 il écrit et joue son premier texte « Kisa Mi Lé », un
fonnkèr théâtral bilingue sur la quête identitaire par le prisme des
langues.
JEAN-CLAUDE CARPANIN
MARIMOUTOU

Jean-Claude Carpanin Marimoutou est né le 1er décembre 1956 à


Saint-Denis de la Réunion, mais c’est à Saint-Benoît qu’il passe
les dix premières années de sa vie.
En 1966, afin de poursuivre ses études secondaires et tertiaires, il
est amené à quitter le quartier de son enfance pour le chef-lieu
réunionnais avant de s’envoler en 1972 pour Montpellier où il
découvre, adolescent, Cahier de retour au pays natal d’Aimé Césaire.
Après des études en hypokhâgne et khâgne au Lycée Joffre (1974-
1976), il s’oriente vers les Lettres Modernes à l’université Paul
Valéry où il suit un parcours classique – licence, maîtrise et DEA ;
CAPES (1981) puis agrégation (1983) – avant d’entreprendre une
thèse de doctorat ès Lettres sur le roman réunionnais qu’il soutient
en 1990, sous la direction de Robert Lafont.
Entre 1978 et 1984, il enseigne dans le secondaire, en France et à
la Réunion, avant d’entamer sa carrière d’enseignant à
l’Université de la Réunion.

Bibliographie
Fazèle. Saint-Denis: Les Chemins de la liberté, 1979; Fazèle. Préface de Riels
Debars; postface de Marie-Josée Matiti-Picard. Marseille: K’A, 2001.

• Arracher : cinquante mille signes. Postface Jérôme d’Estrucys. Saint-Denis:


ADER, 1980.
• Approches d’un cyclone absent. Saint-Denis: Page Libre, 1991.
• Romans pou la tèr èk la mèr. Saint-Denis: Éditions Grand Océan, 1995.
• 6 poèmes pour des lettres envolées / 6 fonnkèr pou bann lèt la pèrd la bann.
Postface de Julien Blaine; illustrations d’André Robèr. Marseille: K’A, 2000.
• Narlgon la lang. Ille-sur-Têt: K’A, 2002.
• A.R. Ille-sur-Têt: K’A, 2009.
• Shemin maniok. Ille-sur-Têt: K’A, 2009.
PATRICK SINGAINY

Patrick Singaïny est écrivain et essayiste, né et ayant grandi à La


Réunion.
Il est surtout connu pour avoir signé avec Edgar Morin deux essais
en forme de diptyques. « La France une et multiculturelle »
(Fayard, 2012) et « Avant, pendant, après le 11 janvier » (L’Aube,
2015).
Patrick Singaïny est l’auteur d’une pensée endogène à La Réunion
qui prend racine dans celle d’Aimé Césaire, avec qui il a échangé
lors de son séjour en Martinique dans la décennie 2000. Une
pensée singulière qui s’est développée à l’épreuve de la
confrontation avec celle d’Edgar Morin.
Patrick Singaïny est l’auteur du concept de Banyalisation qui
émerge avec la figure du Banian du Bengale, concept qui tend à
s’opposer à la pensée du rhizome cher à Édouard Glissant, une
autre figure martiniquaise, grand penseur de l’identité née de la
post-colonialité. »

Centres d'intérêt liés