Vous êtes sur la page 1sur 12

Exportation et Logistique

1
Introduction

La logistique internationale est, pour les entreprises réalisant des


transactions commerciales à l’importation et/ou à l’exportation, une fonction
primordiale. En effet, la gestion des flux et des transports internationaux
relève d’une grande importance par le fait qu’elle s’intègre dans la chaîne de
valeur de l’entreprise. La connaissance des Incoterms, de même que la mise
en place d’une gestion logistique et transport adaptée à ses besoins est
obligatoire pour réaliser efficacement son activité de commerce international.

L’activité d’exportation est devenue une exigence incontournable du


monde actuel. Elle se caractérise par une évolution très rapide des échanges
dans le monde. L’activité d’exportation contribue à l’enrichissement d’un
pays et participe à son développement économique et social. Plusieurs
chercheurs dans le domaine économique estiment que l’activité d’exportation
est devenue un paramètre sans lequel il ne peut y avoir ni croissance, ni
développement, mais Une économie exportatrice ne peut être compétitive
avec une organisation logistique défaillante. Des coûts logistiques très élevés
peuvent en effet nuire à toute politique de promotion des exportations.

L’organisation logistique n’influence pas uniquement la compétitivité


des exportateurs marocains, mais elle est aussi à la base des décisions de
délocalisation des entreprises étrangères qui essayent de s’installer au Maroc.

Donc l’objet de ce présent travail consiste essentiellement à répondre


à la problématique suivante:

La fonction logistique internationale contribue-t-elle à


promouvoir les exportations des entreprises marocaines ?

Pour répondre à cette problématique nous allons en premier axe


parler du cadre historique de la logistique et promotion des entreprises
exportatrices
Le deuxième axe sera consacré a l étude de l importance de la
fonction logistique au sein des entreprises exportatrices.
2
Le dernier axe concerne les enjeux de et les répercussions sur les
entreprises exportatrices

AXE I : cadre conceptuel et historique : logistique et


entreprises exportatrices

Section 1 : apparition, définition, et intérêt de la


logistique

1 : Apparition et définition de la logistique

C’est dans le domaine militaire que le terme logistique est apparu, il s’agissait de
l’organisation du ravitaillement des troupes afin qu’elles puissent conserver leurs capacités
opérationnelles dans la durée.

La logistique peut être définit comme l’activité cherchant à maîtriser les flux physiques d’une
entité afin de mettre à disposition et de gérer des ressources correspondant aux besoins.

Or La logistique est l'art de mettre à disposition un produit donné au bon moment, au bon
endroit, au moindre coût et avec la meilleur qualité

D’après ces données, nous observons que la logistique a pour but de proposer aux clients :

Le bon objet (produits, matières) ;


Dans la bonne quantité et la bonne qualité ;
En bonne condition ;
Au bon endroit ;
Au bon moment ;
Au bon prix ;

3
La logistique internationale est composée d’un ensemble des éléments à savoir : le
conditionnement, l’emballage, le Marquage, la palettisation, l’obtention des documents, les
formalités douanières, le choix des modes de transport et etc...

2 : L’intérêt de la logistique en entreprise

La logistique est importante pour tous les acteurs de l’entreprise car elle influence son
activité. C’est, dans la plupart des entreprises, une fonction transversale qui concerne
l’ensemble des services et permet de les lier le plus efficacement possible.

La logistique est un véritable outil de compétitivité qui a pour but d’améliorer la coordination
des services de l’entreprise et de les mobiliser pour poursuivre un objectif commun : la
satisfaction des clients. Dans certains secteurs d’activité, la logistique peut constituer un
avantage concurrentiel.

L’objectif de la logistique en entreprise porte à la fois sur du court terme (optimisation des
flux physiques quotidiens) et sur du moyen à long terme (mise en place de plans d’actions
pour optimiser les paramètres de production et de stockage)

section 2 : définition et démarche des entreprises


exportatrices

Définition de l’exportation :
L’exportation est le fait de céder des produits et/ou des services destinés à être
commercialisés et vendus sur le marché étranger.
On distingue entre les entreprises totalement exportatrices dont la cession porte sur
l’ensemble de sa production, et les sociétés partiellement exportatrices, dont la cession porte
plutôt sur une partie de sa production.
Comme tout régime particulier, l’exportation est soumise à différentes formalités, En effet,
pour pouvoir en bénéficier, la société exportatrice devra payer des redevances douanières et
procéder à la présentation des licences d’exportation, pour pouvoir la sortir du territoire
douanier de la communauté, chaque marchandise doit faire l’objet d’une déclaration
douanière.

Les règles de l’exportation :


L’affiliation au régime d’exportation demande beaucoup de réflexion et exige quelques
techniques capables de réussir la démarche d’exportation
Il faut donc :
Etudier les caractéristiques du marché étranger : tenir compte des différences culturelles
(langue, rythme de vie, façon de penser, coutumes, etc.)
Discerner les risques liés à l’export (risque de change, risque d’insolvabilité, etc.) et penser,
par exemple, à la conclusion d’un contrat d’assurance, qui couvre les éventuelles pertes.
Déterminer les coûts d’approches des marchés étrangers : car ils sont souvent importants
et peuvent faire l’objet d’un prêt spécifique auprès d’une banque.

4
Se munir des données essentielles pour la mise en place du projet d’exportation, ces
dernières se traduisent par des réponses à différentes questions :
Où exporter ?
Comment exporter ?
Quelle est la cible ?
Comment s’informer sur les pays étrangers objets d’export ?
Avec qui travailler ?
Prendre en compte les caractéristiques de l’activité d’export en :
Etudiant le règlement juridique et fiscal propre aux pays étrangers
Suivants les fluctuations relatives au taux de change monétaires
Evaluant les coûts engendrés par la distance, en termes de logistique et de transport

Axe II : la logistique et promotion des entreprises


exportatrices marocaines

Depuis les trois décennies, les entreprises exportatrices marocaines ont souffert de vrais
problèmes pour élaborer leurs stratégies de promotion des exportations du fait du manque
d’informations sur le marché étrangers.
En réaction de ces problèmes, l’Etat marocain a mis la promotion des exportations dans un 1
er rang de ses préoccupations, ainsi plusieurs organisations ont vu le jour.
Donc l’exportation à côté d’un système logistique très performant autorise l’accès à des
marchés étrangers, par conséquent, l’entreprise exportatrice va bénéficier su développement
économique et financier d’un autre pays étranger, ce qui implique une croissance au niveau
du chiffre d’affaire et un accroissement au niveau de la rentabilité économique.

Section1 : la logistique un domaine clé pour


l’amélioration de la compétitivité au Maroc

La logistique est actuellement un facteur clé de la compétitivité des entreprises. Les


industriels et l’état ont pris conscience de l’importance que revêt le développement de cette
discipline au sien de l’entreprise et dans la pratique au quotidien. Aussi, la logistique est en
train de se diversifier et d’évoluer pour intégrer de multiples facettes. Elle n’est plus liée
exclusivement au transport, mais elle intègre désormais les activités hospitalières, industriels
et humanitaires¸ à l’heure où les entreprises sont confrontées à une conjoncture économique
instable, il est essentiel de développer la création de valeur sur l’ensemble de la chaîne
logistique. La collaboration accrue avec ses fournisseurs et la mise en place de nouveaux
outils sont des opportunités permettant l’augmentation de réactivité face au marché et par
conséquent la performance globale de chaque acteur de la chaîne logistique.
Pour les entreprises marocaines, la logistique est encore à l’état embryonnaire. Les entraves
sont multiples et complexe. Elles sont d’ordre institutionnel, organisationnel, et structurel.
Les entreprises ont des structures inadaptées à la logique logistique (structures pyramidales,
cloisonnement des fonctions, rétention de l’information etc.). L’infrastructure au sens
logistique est défaillante. Les règles de la circulation physique ne sont pas adaptées ni
respectées.
5
Certes le Maroc cumule un retard dans la question logistique, mais la tendance actuelle peut
donner à un certain optimisme : pénétration de prestataire mondiaux de la logistique,
développement de la grande distribution, installation de réseaux de grandes marques,
exigences de qualité et de maîtrise du temps par nos partenaires européens et américains. La
logistique à un avenir certain au Maroc qui doit se moderniser.
Elle pourrait dynamiser l’économie marocaine en faisant apparaître de nouveau services
indispensables aux multinationales comme l’émergence de prestataires logistiques, de plates-
formes logistiques. Permettant la montée en gamme de l’économie marocaine.
Donc les entreprises qui veulent être compétitive au niveau national ainsi au niveau
international, elles doivent maîtriser et optimiser les maillons de chaînes logistiques aves des
contraintes de coûts, de temps, de fiabilité et de qualité.

Section 2 : développement des entreprises : l’export


un levier majeur de la stratégie

Les exportations constituent pour les États un moteur de développement économique et social
en raison de leur capacité à influencer la croissance de manière positive. Elles font l’objet de
stratégies adoptées, avec plus ou moins de succès, par tous les pays du monde et notamment
les pays en développement, qu’ils soient en Asie, en Amérique latine ou en Afrique.

Le positionnement géographique du Maroc en fait une plate-forme idéale pour rayonner vers
ces marchés à forte croissance. Pour l’entreprise, l’exportation est une force: elle autorise
l’accès à des marchés étrangers et permet de bénéficier du développement économique et
financier d’un autre pays, générant de facto de la croissance.

Dans certains cas, l’export permet à l’entreprise exportatrice de produire un =)volume de


vente considérable, ce qui l’autorise à dépasser la saturation de son marché intérieur. Les
meilleurs exportateurs sont ceux qui savent apporter une réelle valeur ajoutée. Nombre
d'entreprises marocaines, dans tous les secteurs, ont compris l’importance de tourner leurs
activités vers l'export

AXE 3 : les enjeux de la logistique et les répercussions


sur les entreprises exportatrices

Section 1 : les difficultés rencontrées

Les PME exportatrices marocaines ont encore du mal à intégrer les chaines de valeurs
mondiales, une situation qui fait perdre au pays de précieux points de croissance. Nous
pouvons citer à titre d’exemple :
 Le coût élevé du foncier pour le développement de plates-formes logistiques

6
 Les coûts élevés de passage du détroit (en incluant les frais de passage
portuaires des deux côtés de la Méditerranée et le transport maritime)
 Petite taille de nombreux chargeurs qui ne peuvent supporter le coût de
l’externalisation
 Faiblesses de la main d’œuvre compétente dans ce domaine
 Un certain manque de flexibilité de la part de l’administration des douanes
quant à la gestion quotidienne des dossiers
 Les capacités limitées du transport aérien, la faible qualité du transport routier
de marchandises, notamment à l’intérieur du Maroc
 Un stockage d’intrants et de produits finis trop élevés pour la sous-traitance
industrielle

Section 2 : les stratégies à mettre en œuvre

A - Stratégie logistique Marocaine

La réussite de la transition du Maroc vers une logistique moderne passe par :


L’amélioration de la logistique extérieure du Maroc notamment dans sa relation avec
l’Union Européenne
. Le développement de la logistique comme vecteur d’activité au Maroc, à la fois au travers
du développement de nouveaux services, mais aussi par la diffusion d’attitudes et pratiques
modernes dans les entreprises marocaines exportatrices ainsi que celles qui produisent sur le
marché local
. Pour tirer pleinement profit du potentiel d’amélioration lié à une meilleure logistique au
Maroc, une coopération tripartite entre l’État, les entreprises et les organismes spécialisés
dans le développement économique ou la formation est nécessaire
. Un facteur clé de la réussite du plan d’action sera la capacité à vraiment impliquer les
entreprises directement concernées par les mesures. C’est vrai non seulement pour la
définition des actions mais aussi leur mise en œuvre.
Etre à l’écoute des utilisateurs est également fondamental pour la mesure des résultats et la
capacité à faire évoluer les actions proposées dans le domaine des services publics.
Une structure de pilotage privée-publique dont la fonction serait de mobiliser les acteurs,
superviser la mise en œuvre des projets confiés aux chefs de files compétents, et mesurer les
résultats

B- Plan d’action

Action 1 : Création d’une structure de pilotage et de suivi


du plan d’action
.

Objectif :
7
1. assurer une mise en œuvre effective du plan d’action par la création d’une structure
nationale privé public de pilotage du plan d’action (par exemple un « comité national de la
facilitation du transport et du commerce »).
2. Faire approuver le contenu du plan d’action par les partenaires et obtenir un engagement
de participation active.
3. Elargir la communication à différents cercles en aidant les partenaires privés à s’approprier
les recommandations de l’étude.
4. Lancer les actions individuelles sous la responsabilité d’un ou plusieurs chef(s) de file
administratifs ou privés.

Action 2 : Création d’un Observatoire de la Performance Logistique

Objectif :
Mesurer les progrès réalisés dans l’amélioration de la performance logistique.

Action 3 : Faciliter l’émergence d’entreprises de transport routier fiables et de qualité


Objectif :
Développer une offre de transport répondant aux exigences de qualité et de fiabilité
nécessaires au développement du commerce et de l’industrie.

Action 4 : Mesures de facilitation portuaire


Objectif :
Réduire les coûts et délais du passage portuaire, notamment au port de Casablanca

Action 5 : Déploiement de l’Echange des Données Informatisées (EDI)


Objectif :
Réduction importante des coûts et temps de transaction par la dématérialisation
de la documentation. Le déploiement de l’EDI est une action qui nécessite des
ressources et une structure projet adéquate.

Action 6: Promouvoir les investissements dans la logistique


Objectif :
Évaluer puis inciter au développement des services logistiques (plateformes, prestataires) à
proximité des grands ports du pays (Casablanca, Tanger, Nador, Agadir) pour rendre plus
efficace la distribution destinée in fine au commerce international développer
économiquement certaines régions qui souffrent d’un déficit en logistique.

Action 7 : Faciliter la mise en ouvre des régimes économiques applicables aux


opérations logistiques.
Objectif :
Faciliter les opérations logistiques internationales pour les exportateurs et les prestataires
de services, en simplifiant l’environnement fiscal applicable aux transitions internationales.

Action 8 : Intégrer la logistique dans la stratégie de mise à niveau des entreprises


marocaines : actions sectorielles.
Objectif :
Diffuser une approche moderne de la logistique, « supply chain management, dans le tissu
industriel et commercial. Une meilleure gestion des approvisionnements, des stocks et de la
chaîne d’exportation améliorera la compétitivité des entreprises
8
C- les organismes de promotion et d’appui à la logistique :

1 -L’Association Marocaine pour la logistique AMLOG : est née juridiquement en 2002,


mais il a fallu attendre jusqu’en janvier 2005 pour que le bureau de l’AMLOG soit élargi. Et
à partir de cette date, des partenariats commençaient à se dessiner. Ainsi, des accords de
partenariats ont été signés avec l’ASLOG (Association Française pour la Logistique),
L’AMLOG se positionne donc comme un acteur pour soutenir les entreprises dans la
recherche de la performance et l’amélioration de la compétitivité logistique et de promouvoir
la logistique au Maroc. Elle représente les professionnels du secteur au plan national et
international auprès des organismes concernés. Son objectif est de montrer que la logistique
est un secteur dynamique au Maroc. Elle s’organise en commissions qui mèneront des débats
sur des sujets d’envergure au niveau national ou international, ainsi que des réflexions
réglementaires

Ces six commissions sont les suivantes :

- Transport International et entreposage ;


- Logistique du froid et de la distribution ;
- Systèmes d’information logistique ;
- Logistique industrielle ;
- Droit et assurance logistiques ;
- Etudes et formation

2- La Société Marocaine d'Assurance à l'Exportation est une société d'économie


mixte qui a pour objet la gestion du système d'assurance à l'exportation. Elle a pour mission
de représenter et de promouvoir la fonction et le rôle des exportateurs marocains en œuvrant
à défendre leurs intérêts, à élargir leurs débouchés, les assister dans le développement de
leurs compétences et promouvoir l ´investissement et le partenariat multiforme avec les
opérateurs étrangers.
Elle est chargée de :
 D’assurer pour le compte de l'Etat et sous son contrôle les risques Politiques,
catastrophiques et de non transferts, et les risques commerciaux extraordinaires
afférents à l'assurance crédit ainsi que les risques afférents à l'assurance
prospection et l'assurance foire.
 D’assurer pour son propre compte et sous le contrôle de l'Etat, les risques
commerciaux ordinaires afférents à l'assurance crédit.
Cette activité reflète le rôle essentiel de promotion des exportations nationales joué par
l'institution et ce en :
 Sécurisant les transactions des exportateurs ;
 Partageant avec les exportateurs les risques de prospection infructueuse;
 Confortant les garanties des banques;
 Facilitant l'accès au financement aux assurés.

3 -L’ASMEX (Association Marocaine des Exportateurs) : est une association


Professionnelle marocaine qui représente depuis 1982 les exportateurs marocains. A pour
objectifs de défendre les intérêts des entreprises tournées vers l'export

9
L’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), a pour missions de promouvoir les
exportations marocaines, d'exercer un lobbying intérieur et extérieur pour une promotion
efficiente des exportateurs marocains et d'inciter les exportateurs marocains à une meilleure
compétitivité pour mieux appréhender les marchés extérieurs.
Tous les secteurs exportateurs sont représentés directement ou par le biais de leurs
associations : agro-alimentaire, pêches-maritimes, mines, textile et habillement, pharmacie,
artisanat, banques…Ses activités sont établies sur 4 axes principaux : la promotion, la
défense des intérêts des adhérents, la concertation avec l'administration et l'information. Ceci,
à travers des missions collectives à l'étranger, notamment à l'occasion des salons et
manifestations commerciales, la constitution de groupements d'entreprises aux fins de la
conquête en commun de marchés à l'étranger.
L'ASMEX a également pour tâches la fourniture des services et informations sur les marchés
extérieurs, la tenue de réunions périodiques et de tables -rondes avec les représentants
d'organismes publics ou privés, l'édition de bulletins et revues d'information et d'expression
des professionnels et l'organisation d'enquêtes et collectes de renseignements utiles aux
membres de l'Association

Les missions de l ASMEX Vision et Valeur

 L'ASMEX LANCE UNE NOUVELLE VERSION DE L’E-XPORT


MOROCCO

L’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) a lancé, dernièrement, une nouvelle


version de la plateforme export Morocco qui propose des fonctionnalités avantageuses et
innovantes pour les exportateurs.
10
L’e-xport Morocco, disponible en deux langues (français et anglais), a été repensée comme
une '’market place’’ qui garantira une mise en relation entre les différents acteurs tout en
mettant en avant l’offre exportable nationale, indique un communiqué de l’ASMEX.

Les visiteurs de cette nouvelle version de cette plateforme interactive pourront effectuer des
recherches multicritères par secteur, produit, région, ville ou raison sociale et les entreprises
inscrites pourront y exposer plusieurs informations (Brochures, produits, contact de
l’entreprise, etc.).

L’ouverture de l’entreprise marocaine sur le monde doit passer par une stratégie digitale
efficiente tout en appréhendant les nouveaux enjeux numériques avec des outils efficaces, a
estimé à l’occasion du lancement le président de l’association Hassan Sentissi El Idrissi.

L’export Morocco avait été lancé en 2017 dans l’objectif d’accompagner les exportateurs et
les primo-exportateurs dans leur quête à l’international. Plusieurs secteurs ont été mis en
avant dont l’agriculture et l’agroalimentaire, BTP, matériaux de constructions, pêche et
produits de la mer.

Conclusion :

Les échanges commerciaux marocains avec les partenaires étrangers restent sensibles à leur
organisation logistique et à leur accompagnement aux entreprises exportatrices, à côté des
handicaps traditionnels du commerce extérieur marocain (forte concentration géographique,
faible diversité des partenaires, faible diversité des produits…), la position concurrentielle
des exportateurs se trouve handicapée par les faiblesses des chaînes logistiques à l’export.
Une économie exportatrice ne peut être compétitive avec une organisation logistique
défaillante.
L’organisation logistique n’influence pas uniquement la compétitivité des exportateurs
marocains, mais aussi les entreprises qui essayent de s’installer au Maroc

11
Table des matières
Exportation et Logistique ........................................................................................ 1
Introduction ............................................................................................................. 2
AXE I : cadre conceptuel et historique : logistique et entreprises exportatrices ..... 3
Section 1 : apparition, définition, et intérêt de la logistique............................... 3
section 2 : définition et démarche des entreprises exportatrices ......................... 4
Les règles de l’exportation : ................................................................................ 4
Axe II : la logistique et promotion des entreprises exportatrices marocaines ......... 5
Section1 : la logistique un domaine clé pour l’amélioration de la compétitivité
au Maroc .............................................................................................................. 5
Section 2 : développement des entreprises : l’export un levier majeur de la
stratégie ............................................................................................................... 6
AXE 3 : les enjeux de la logistique et les répercussions sur les entreprises
exportatrices ............................................................................................................ 6
Section 1 : les difficultés rencontrées .................................................................. 6
Section 2 : les stratégies à mettre en œuvre......................................................... 7
Action 1 : Création d’une structure de pilotage et de suivi du plan d’action .......... 7
Objectif : .............................................................................................................. 7
Conclusion : ........................................................................................................... 11

12