Vous êtes sur la page 1sur 25

COURS CORROSION

Introduction

LA CORROSION AFFECTE TOUS LES MATERIAUX :

Métalliques

Organiques (polymères)

et Minéraux (céramiques)

La corrosion touche tous les domaines de l’économie

COÛTS DIRECTS :

Remplacement des matériaux corrodés,

Réfection et entretien des moyens de protection,

COÛTS INDIRECTS :

Frais d’arrêt des installations,

Perte de produits,

QU ’EST-CE QUE LA CORROSION ?

CORROSION :

(Corrodere = ronger, attaquer)

La CORROSION traduit donc L’INTERACTION entre la

SURFACE

d’un MATERIAU et son ENVIRONNEMENT

= ronger, attaquer) La CORROSION traduit donc L’INTERACTION entre la SURFACE d’un MATERIAU et son ENVIRONNEMENT

1. Corrosion Humide

On parle de corrosion humide quand les agents oxydants sont en solution (aqueuse en pratique).

La corrosion constitue alors un phénomène électrochimique dans lequel l'oxygène de l'air intervient systématiquement

l'eau est régulièrement un oxydant trop faible et trop lent pour être le seul responsable de la corrosion des principaux métaux).

RAPPEL:

1. Réaction d’oxydo-réduction

oxydation:

MM n+ + né

anode

réduction:

M n+ + né M

cathode

Potentiel électrochimique

* Exemple

plonger deux métaux (Cu et Fe) dans une solution acide

mesure d’une différence de

potentiel

E
E

ddp

dans une solution acide  mesure d’une différence de potentiel E ddp électrolyte électrodes d’où vient

électrolyte

électrodes

d’où vient-elle ?

Potentiel électrochimique

* Dissolution

- dans le métal

- dans l’électrolyte

excès de charges - excès de charges +

* Dissolution - dans le métal - dans l’électrolyte  excès de charges -  excès

Potentiel électrochimique

* Dissolution

une accumulation de charges

créent une tension

+ + + + +

-

-

-

-

-

{ double couche
{
double couche

Potentiel entre le métal et l’électrolyte loi de Nerst

E

E

O

RT

nF

ln a

E

f T ,

et l’électrolyte  loi de Nerst E  E O  RT nF ln a E

M

n

M n

actifs métaux noblesmétaux

Potentiel électrochimique

* Potentiel d’équilibre

- donne la tendance de dissolution d’un métal

- mesuré par rapport à une électrode de référence (H)

- donne la tendance de dissolution d’un métal - mesuré par rapport à une électrode de

Potentiel standards

* Exemple d’un système composé de deux électrodes

Potentiel standards * Exemple d’un système composé de deux électrodes

Potentiel standards

Chaque métal a une tendance à la dissolution qui lui

propre;

Pour deux métaux différents, celui qui aura la plus forte tendance à la dissolution sera l’anode.

est

Anode

Cathode

dissolution

déposition

oxydation

réduction

* Exemple 2 : Fe-Cu

dissolution déposition oxydation réduction * Exemple 2 : Fe-Cu a n o d e ? ?

anode

dissolution déposition oxydation réduction * Exemple 2 : Fe-Cu a n o d e ? ?

???

0,78 V

cathode

Réactions électrochimiques

* à l’anode

(perte d’é-)

- réaction simple : dissolution du métal

M

M

n

ne

simple : dissolution du métal M  M n   ne * exemple : Fe

* exemple : Fe Fe 2+ + 2e

* à la cathode (gain d’é-)

nombre d’électrons de valence

- plusieurs cas sont possibles, selon le type d’électrolyte

Milieu acide

Milieu neutre

ou basique

type d’électrolyte Milieu acide Milieu neutre ou basique sans O 2 dissout avec O 2 dissout
type d’électrolyte Milieu acide Milieu neutre ou basique sans O 2 dissout avec O 2 dissout

sans O 2 dissout

avec O 2 dissout

avec O 2 dissout

Réactions électrochimiques à la cathode

* Milieu acide

(sans O 2 dissout)

- dégagement d’hydrogène gazeux

- exemple : Fer dans HCl

dégagement d’hydrogène gazeux - exemple : Fer dans HCl Le fer donne des électrons aux ions

Le fer donne des électrons aux ions H + (transfert des é- du métal aux ions)

2

H

2 e

H

2

(

gazeux )

Réactions électrochimiques à la cathode

* Milieu acide

(avec O 2 dissout)

- exemple : Fer dans HCl (avec O 2 dissout)

Le fer donne des électrons aux ions H + et à l’O 2 (transfert des é- du métal aux ions)

O

2

4

H

4 2

e

H O

2

électrons aux ions H + et à l’O 2 (transfert des é- du métal aux ions)

Réactions électrochimiques à la cathode

* Milieu neutre ou basique (avec O 2 dissout)

O

2

2H O 4e 4OH

2

à la cathode * Milieu neutre ou basique (avec O 2 dissout) O 2  2

Réactions électrochimiques à la cathode

*- exemple : la rouille (milieu neutre)

Réactions électrochimiques à la cathode * - exemple : la rouille (milieu neutre)

Réactions électrochimiques (résumé)

* à l’anode

(perte d’é-)

M M

n

ne

* à la cathode (gain d’é-)

Milieu acide

  ne * à la cathode (gain d’é -) Milieu acide sans O 2 dissout

sans O 2 dissout

2

H

2

e

H

2

(

gazeux

avec O 2 dissout

O

2

4

H

4 e 2 H O

2

)

O 2 dissout O 2  4 H   4 e  2 H O

avec O 2 dissout

O  2 H O  4 e  4 OH 2 2 M 
O
 2 H O
 4 e  4 OH
2
2
M   e 
M

Milieu neutre ou basique

Solution avec ions métalliques

Dépôt

métallique

Types de corrosion

* Corrosion uniforme

- diminution d’épaisseur constante dans le temps (température

donnée)

- réactions électrochimiques

exemples: réservoirs, conduites, plaques, etc.

dans le temps (température donnée) - réactions électrochimiques exemples: réservoirs, conduites, plaques, etc.

* Corrosion galvanique

-

deux métaux différents en contact entre eux - le métal le moins noble devient anodique

- série galvanique :

potentiel de dissolution dans l’eau de mer

entre eux - le métal le moins noble devient anodique - série galvanique : potentiel de

EFFET DE SURFACE

Une très grande cathode par rapport à une petite anode engendrera la

corrosion très rapide de cette dernière

Exemple : boulons en alliage d’acier dans une surface en béton

engendrera la corrosion très rapide de cette dernière Exemple : boulons en alliage d’acier dans une

Types de corrosion

* Corrosion galvanique (suite)

- exemple : raccordement de tuyauterie

joints d’étanchéité phases différentes d’un même matériau
joints
d’étanchéité
phases différentes
d’un même matériau

- exemple 2 :

Types de corrosion

* Pile de concentration

- variation du milieu environnant - ex.: pile à oxygène les surfaces à basse

concentration en O 2 sont anodiques

goutte d’eau

les surfaces à basse concentration en O 2 sont anodiques goutte d’eau eau stagnante marée et

eau stagnante

les surfaces à basse concentration en O 2 sont anodiques goutte d’eau eau stagnante marée et

marée et variation d’O 2

les surfaces à basse concentration en O 2 sont anodiques goutte d’eau eau stagnante marée et

Types de corrosion

* Corrosion par piqûre

- attaque localisée : percement du métal

- endroits :

* défauts de surface

* dépassivation (ex.: attaque des ions Cl - )

- attaque en profondeur, même si faible

perte de masse

difficile à déceler

métal

Autres types de corrosion

CORROSION PAR ÉROSION

Dans un même matériau, la turbulence créée par l’écoulement rapide d’un liquide peut engendrer une

corrosion localisée (action à la fois mécanique et électrochimique)

rapide d’un liquide peut engendrer une corrosion localisée (action à la fois mécanique et électrochimique)
rapide d’un liquide peut engendrer une corrosion localisée (action à la fois mécanique et électrochimique)

Corrosion intergranulaire

Dans certaines conditions, les joints de grains sont le siège d'une corrosion

localisée très importante alors que le reste du matériau n'est pas attaqué

sont le siège d'une corrosion localisée très importante alors que le reste du matériau n'est pas

Corrosion microbienne

La corrosion microbienne est la conséquence d'interactions qui se manifestent entre des bactéries et les matériaux sur lesquels elles se sont fixées.

Les bactéries peuvent être soit à l'origine d'une corrosion primaire, soit être des facteurs aggravants pour une corrosion préex istante.

soit à l'origine d'une corrosion primaire, soit être des facteurs aggravants pour une corrosion préex istante.
soit à l'origine d'une corrosion primaire, soit être des facteurs aggravants pour une corrosion préex istante.

Les facteurs de corrosion sont classés en 4 groupes principaux:

• •

Teneur en oxygène.

Impureté Tension Forme des mécanique. dans pièces. l’alliage.

PH du milieu.

Température.

• •

Addition d’inhibiteur.

• •

conditions d’emploi :

Facteurs Facteurs métallurgiques définissant les : modes

Facteurs

d’attaque :

Facteurs dépendant du temps :

les

définissant

Composition de l’alliage.

Concentration du réactif.

Vieillissement.

Procédé État de surface. d’élaboration.

Sollicitation Traitement mécanique. mécaniques emploi

des

revêtements

• • d’inhibiteurs. Modification

Traitement thermique.

Température. protecteurs.

Procédés Addition protectrice. d’assemblage.

Pression