Vous êtes sur la page 1sur 5

Section 2 : Management de projet

1. La notion projet :

Le mot projet provient du mot latin « projectum » qui signifie « jeter en avant ». Il recouvre trois sens
distincts :

- Une intention à faire, c’est l’image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre.
- Un travail préparatoire : un avant-projet, des dessins, des schémas...
- Une réalisation : devient alors une réalité à venir

Il existe alors plusieurs définitions du mot projet parmi lesquelles :

 Selon la norme NF en ISO 9000 : « le projet est le processus unique, qui consiste en un
ensemble d’activités coordonnées et maitrisées comportant des dates de début et de fin,
entrepris dans le but d’atteindre un objectif conforme des exigences spécifiques, incluant des
contraintes de délais, de coûts et de ressources/
 Selon le dictionnaire, le projet est « l’image d’une situation, d’un état que l’on pense
atteindre » 1
 Pour Paolo Freire2 « le projet est la conscience d’un inédit possible »
 Un projet est un effort complexe, non répétitif et unique, limité par des contraintes de temps,
de budget et de ressources ainsi que par des spécifications d’exécution conçues pour
satisfaire les besoins d’un client 3

2. Les caractéristiques d’un projet :

Les caractéristiques d’un projet contribuent à différencier celui-ci des autres activités d’une
organisation, voici alors les principales caractéristiques d’un projet :

 Un objectif clairement établi : il faut faire une formulation claire du problème et définir des
objectifs claires4.
 Une durée déterminée qui comprend un commencement et une fin : le projet doit avoir une
fin clairement définie, par opposition aux emplois traditionnelles dans lesquels les taches et
les responsabilités
 La participation de plusieurs services et spécialistes : un projet fait généralement appel aux
efforts combinés d’une gamme de spécialistes (ingénieurs, analyste financier, marketeur,
contrôleur de la qualité...) sous la direction d’un gestionnaire de projet pour mener ce projet
à terme.
 L’exécution d’un travail jamais effectué auparavant : Un projet se distingue par sa nature non
répétitive, et par le caractère unique ce certains de ses éléments.
 Le projet a des exigences précises en matière de temps, de coûts et de rendement : ces
contraintes imposent un degré de responsabilité plus élevé que celui qui observé dans la
plupart des travaux habituels. Elles mettent aussi en accent une des principales fonctions de

1 Anticiper l’audit de projet (Raoul Belot) page : 9


2 Paulo Freire est un pédagogue brésilien. Il est surtout connu pour ses visant les personnes adultes de milieux
pauvres, une alphabétisation militante, conçue comme un moyen de lutter contre l'oppression efforts
d'alphabétisation
3 Adaptation française par Yves Langevin du Management de projet (Clifford F. Gray et Erik W. Larson) Page : 4
4 Management d’un projet : fondements, méthodes et techniques (Jacques Boy, Christian Dudek, Sabine
Kuschel) page : 20
la gestion de projet qui consiste à faire un équilibre reposant sur des concessions mutuelles
en ces trois contraintes tout en répondant aux attentes du client.

3. Les différents types du projet :

Il existe principalement trois types de projet 5 :

 Un projet « ouvrage » : le projet « ouvrage » ou « projet d’ingénierie » est relatif à un projet


unique, non récurrent, qui s’adresse à un client unique. Comme les grands projets qio
s’inscrivent dans la durée (Pont, tunnel, autoroute…)
 Un projet « Produit » : le projet est dit « produit » est un projet qui sera après une phase non
récurrente, réalisé en plusieurs exemplaires ou séries de nature « éphémère »
 Un projet « organisationnel » : un projet est dit « organisationnel » ou « évènementiel » n’est
pas associé à une fourniture matérielle mais à un événement temporaire ou à un processus
comme l’organisation des jeux olympiques.

4. Les acteurs du projet :

Figure 1 : Représentation des parties prenantes d’un projet6

L’organisation du projet est fondée en général sur deux entités principales :

Un client : Organisme ou personne, qui reçoit un produit

Un Fournisseur : Organisme ou personne, qui procure un produit

En termes de management de projet on distingue les intitulés suivants :

Le maitre d’ouvrage (MOA) : qui est l’organisme étatique ou industriel qui passe les marchés relatifs à
la globalité des travaux.

5 Les fondamentaux de la gestion de projet (Roger Aim) page : 6


6 Les fondamentaux de la gestion de projet (Roger Aim) page : 19
Selon la norme NF ISO 9000, le maitre d’ouvrage est défini comme suit « Organisme étatique ou
industriel, client, ayant passé le(s) marché(s) couvrant la globalité des travaux, sera le propriétaire de
l’ouvrage ou agira pour le compte de l’acquéreur et en assumera les risques. Le maitre d’ouvrage est
l’acteur responsable, dans le réseau d’acquisition, de la définition des besoins (spécifiés en termes
techniques et contractuels) et de la maitrise de la réalisation confiée au maitre d’œuvre afin de
respecter les objectifs de performance, de coût et de délai contractuels »

Il faut mentionner que cette structure est représentée par un directeur de projet qui suit
l’avancement des travaux, participe aux revues de projet, vérifie la conformité des travaux vis-à-vis
des besoins exprimés et finalement informe son client.

Le maitre d’œuvre (MOE) : Selon B. Froman et C. Gourdon : « le maitre d’œuvre qui est la personne
physique ou moral qui, par sa compétence technique, est chargée, par le maitre d’ouvrage ou par la
personne responsable du marché de l’exécution du travaux (ou de les faire exécuter) dans le respect
des délais, des coûts, des ressources et de la qalité entendue »

L’équipe de projet :

Elle est constituée d’un ensemble de personnes qui vont réaliser la tache sous la direction d’un chef
de projet désigné par le maitre d’œuvre.

Dans cette équipe, nous trouvons le chef de projet au centre du triptyque : Projet-Client-Equipe de
projet, il est en charge de :

 De conduire le projet sous les aspects suivants : performance, coûts, délais ;


 De faire respecter les engagements contractuels ;
 D’Assurer le suivi technique et contractuel des sous-traitants ;
 D’organiser les revues d’avancement contractuelle ;
 Réaliser un reporting périodique du projet au profil de la DG permettant de :
- procéder l’état d’avancement « à date » du projet ;
- attirer l’attention sur les risques à venir : techniques, calendaires et de coûts ;
- de prendre des mesures préventives et/ou correctives ;
- prendre des décisions stratégiques pour l’entreprise ;
- capitaliser les expériences acquises pour procéder aux retours d’expériences nécessaires ;

5. Le cycle de vie d’un projet :

Le cycle de vie d’un projet est la période qui s’écoule de la naissance d’une idée jusqu’à la fin de son
exploitation7, la durée donc de se projet est limitée. La focalisation des efforts varie selon l’endroit où
l »on situe dans le cycle de vie du projet.

Plusieurs documentations sur la gestion de projet ont donné plusieurs modèles de cycle de vie, mais
en général, le cycle de vie d’un projet comporte 4 étapes successives et qui sont :

7 Adaptation française par Yves Langevin du Management de projet (Clifford F. Gray et Erik W. Larson) Page : 6
- L’étape de la définition : dans cette étape, il faut définir les spécifications du projet,
établir les objectifs, former des équipes, et assigner les différentes responsabilités.
- L’étape de la planification : le niveau d’effort augmente donc il faut élaborer les plans,
pour déterminer tout ce que le projet implique
- L’étape de l’exécution : c’est la phase du travail demandé, il faut évaluer les coûts et
autres spécifications pour contrôler les résultats et savoir si le délai, le budget, la qualité
sont respectés, et s’il y a des révisions ou des changements à faire.
- L’étape de la clôture : cette phase comprend deux activités, la première est la livraison du
projet au client (la formation d’un client est le transfert des documents), et la deuxième
est le redéploiement des ressources (libération des matières et les matériels utilisés

6. Triangle d’or d’un projet :

Le triangle d’or d’un projet est un triangle qui constitue les trois paramètres de réussite de chaque
projet, il est donc l’image couramment retenue pour caractériser ces trois paramètres, et par leurs
satisfactions, le projet peut réussir :

 Performance (qualité technique)


 Coûts (qualité économique)
 Délais (qualité temporelle)

Ce triptyque est appelé la qualité globale d’un projet, et il peut se manifester comme suit :

Performance

Figure 2 : Triangle d’or de réussite du projet

Coût

Délais
 Le respect de la performance :

Dans ce triangle, la performance consiste l’objet même du projet, c’est sa réalisation en terme
technique. Sa maitrise est la plus garantie car les deux autres paramètres (coûts et délais) en
dépendent directement. La mauvaise préparation de ce paramètre entrainera une défaillance d’ordre
technique ou organisationnelle qui donnera lieu irrémédiablement à des retards et des surcoûts.

 Le respect des coûts :

Ce paramètre caractérise la réussite ou l’échec économique du projet, il sera respecté si :

- Nous estimons avec précision le détail des coûts de projet et la bonne estimation repose
sur une connaissance précise du développement projet, des achats à réaliser et des
taches à exécuter.
- Nous maitrisons les dépassements de coûts internes et externes qui peuvent survenir sur
la durée du projet en les analysant et les négociant.
- Nous négocions financièrement toutes les nouvelles demandes, exprimées par le client,
qui interviennent en écart par rapport au contrat.

 Le respect des délais :

Il représente le respect de la date de la livraison du projet, il caractérise la réussite calendaire du


projet.

Il est respecté si :

- Nous estimons avec précision les délais d’approvisionnement et les durées de toutes les
taches de ce projet.
- Nous métrisons le dépassement de durée avec analyse et renégociations qui peuvent
affecter le projet.
- Nous répercutons dans le calendrier contractuel toutes les nouvelles demandes
exprimées par le client qui interviennent en écart par rapport au contrat.