Vous êtes sur la page 1sur 4

²Lycée Technique Charles Atangana Année scolaire : 2016/2017

BP. : 227 Yaoundé Séquence N° 2


Classe : Tle F4
Durée :
Coefficient :

Epreuve de Mécanique Appliquée

Exercice 1 (11pt)
Soit une poutre droite de longueur l=2m, de section rectangulaire (h=2b)
est encastrée à une extrémité et supporte une charge de 2000N. Uniformément
répartie sur toute la longueur.

Déterminer analytiquement
1) Les actions de l’encastrement B sur la poutre. (1pt
2) Le graphe des variations de Mf. 1,5pt
3) Le graphe des variations de T. 1,5pt
4) Les dimensions b et h de la section droite sachant que la poutre est en
chêne : contrainte normale d’utilisation Tw= MPa et E= 10 000MPa. 1pt
5) L’équation de la déformée. 2pts
6) La flèche à l’extrémité libre A. 1pt
7) Vérifier le résultat en appliquant la formule donnée dans le cours. 1pt
8) Le rayon de courbe en 3. 1pt
9) L’angle de pivotement de la section A par rapport à la section encastrée B.
1pt

Exercice 2 (9pts)
On considère le poteau suivant recevant une charge P.

1) Représenter les contraintes normales sur la section au dessus du poteau.


6pts
2) Représenter le noyau central de cette section.
P=5. 10² daN. 3pts
REPUBLIQUE DU CAMEROUN BACCALAUREAT DE TECHNICIENSession : 2017

Paix –Travail –Patrie Série : F4 – Génie Civil

MINESEC / OBC Option : Batiment - BA

Durée : 3 Heures

Coeff : 3

Epreuve Ecrite

MECANIQUE APPLIQUEE

SUJET : PONT POUR APPROVISIONNEMENT CHANTIER

A- PRESENTATION

On se propose de réaliser un pont au-dessus d’un ruisseau pour l’approvisionnement


d’un chantier de construction au quartier « Biteng » sis Yaoundé. Ce pont doit supporter le passage
des engins de chantier. Les figures N°1 et 2 de la page 4 représentent les coupes transversale et
longitudinale de ce pont. Ce pont est composé :

- de quatre poteaux identiques en béton armé de diamètre à déterminer sur lesquels reposent
les poutres.
- de deux poutres identiques en béton armé de section 40 x 80 cm supportant le tablier.
- d’un platelage métallique constitué de poutres IPE recevant le plancher.
- d’un plancher en madrier fixé (boulonné) sur les poutres IPE.

B- TRAVAIL A FAIRE

I- PREMIERE PARTIE / RESISTANCE DES MATERIAUX /6 Points

On considère un camion benne se déplaçant sur ce pont. Les charges, réparties également
sur les deux poutres sont définies de la façon suivante :

Charges permanentes :
- Poids surfacique du platelage métallique (poutres IPE) : 0,5KN/m2 ;
- Poids volumique du béton armé : 25 KN/m3
- Poids surfacique du plancher : 0,3 KN /m2
Charges d’exploitation :
- poids du camion benne réparti de chaque coté sur trois essieux comme indiqués sur la figure
1 de la page 4 : P1 = 70 KN ; P2 = 100 KN ; P3 = 80 KN.

I-1 Etude d’une poutre en béton armé :


I-1-1 Représenter le schéma mécanique de cette poutre.
I-1-2 Déterminer la charge uniformément répartie qui s’applique sur cette poutre.
On évalue la charge permanente fixe, uniformément répartie à 8 KN/ml.
I-I-1-3 Déterminer la position de la résultante des charges roulantes.
I-1-4 Calculer le moment maximum sous chaque essieu.
I-1-5 En déduire la charge critique et le moment maximum absolu.

I-2 Etude d’une poutre IPE intermédiaire:


La figure 2 de la page 4 représente une poutre IPE ; En considérant la position du camion pour
laquelle les essieux 2 s’appuient sur cette poutre :

I-2-1 Représenter le schéma mécanique de cette poutre IPE : on négligera les charges
permanentes (IPE + plancher).
I-2-2 Déterminer le moment maximal agissant sur l’IPE.

DEUXIEME PARTIE / DIMENSIONNEMENT ET VERIFICATION DES ELELEMENTS DE


STRUCTURE EN BETON OU EN ACIER

Soit à déterminer les sections d’armatures d’une poutre et d’un poteau :


La fissuration est préjudiciable. Les paramètres de calcul sont les suivants :
- Pour le béton : fc28 = 25 Mpa ; ɤb = 1,5 ; Cg = 2cm ; enrobage poutre : 5 cm ; Ɵ = 1.
- - Pour l’acier : FeE500 ; fe = 500 Mpa ; ɤs = 1.15.

II-1 Détermination des armatures longitudinales d’une poutre.


Le moment maximum en service est Mser = 580 KN.m
II-1-1 Calculer à l’ELS la section d’acier nécessaire.
II-1-2 A l’aide du tableau de la page 5 choisir le nombre de barres nécessaires.
II-1-3 Représenter la section transversale ferraillée de cette poutre.
II-2 Détermination des armatures d’un poteau.
En admettant que le poteau supporte des charges supplémentaires, on évalue l’effort normal
ultime de compression Nu = 3,6 MN. Sa longueur libre est lo = 3,50 m. Ce poteau est encastré en
pied dans sa fondation et supposé libre en tête. On suppose que l’élancement de ce poteau est
λ= 20 et que la section du poteau est circulaire.
II-2-1 Déterminer les dimensions de la section (diamètre).
II-2-2 Calculer à l’ELU le ferraillage complet du poteau (armatures longitudinales et
transversales). Faire le choix des armatures.
II-2-3 Représenter la section transversale ferraillée du poteau.
II-3 Structure métallique.
On considère que le moment maximal agissant sur l’IPE est 100 KN.m et que sa résistance
pratique est Rp = 120 MPa.
II-3-1 Calculer le module de flexion de l’IPE.
II-3-2 En vous servant du tableau de la page 6 faites le choix du profilé.

II- TROISIEME PARTIE / MECANIQUE DES FLUIDES

L’approvisionnement en eau du chantier est assuré par un château d’eau alimenté par le
ruisseau au moyen d’une pompe immergée de puissance P qui refoule l’eau dans une conduite
verticale (voir figure 3 de la page 4). On néglige les pertes de charge singulières On donne :
- hauteur z2-z1 = 50m ; diamètre de la conduite d = 110mm
- vitesse d’écoulement dans la conduite v2 = v1 = 5 m/s
- les pressions d’eau mesurées aux points 0, 1 et 2 sont : p0= 10⁵Pa ; p1 = 6.10⁵Pa ; p2 = 1,5.10⁵Pa
- viscosité cinématique de l’eau : v = 10-⁶ m2/s
III-1 Calculer le débit volumique et le débit massique de la pompe.
III-2 Calculer le nombre de Reynolds dans la conduite et en déduire la nature de l’écoulement.
III-3 Calculer la perte de charge linéaire J₁₂ entre les sections 1 et 2 de la conduite
III-4 Calculer le coefficient λ, de perte de charge linéique dans la conduite