Vous êtes sur la page 1sur 4

ENSET – MOHAMMEDIA DUT GEII 2

EXERCICES SUR LES MACHINES A COURANT CONTINU

EXERCICE 1 :

L’induit d’une machine bipolaire comportant 1280 conducteurs actifs présente une
résistance de 2 Ω entre les balais ; la fréquence de rotation est de 1500 tr/min tandis que
le flux sous un pôle vaut 4 mWb.

1. Calculer la f.e.m. induite.


2. La tension aux bornes de l’induit vaut 110 V.
2.1. Montrer que la machine fonctionne en génératrice.
2.2. Calculer le courant d’induit et le couple électromagnétique
3. La machine fonctionne désormais en moteur mais le courant, la tension et la
fréquence de rotation gardent les mêmes valeurs que précédemment. Calculer
pour ce nouveau régime,
3.1. La f.e.m.
3.2. Le couple électromagnétique,
3.3. Le flux sous un pôle

EXERCICE 2 :

On considère le schéma simplifié de la figure ci–dessous sur laquelle les sens indiqués
sont ceux des courants.

1. A l’aide de cette figure :


a- Identifier les pôles et déterminer le sens du courant inducteur autour du pôle de
droite,
b- Indiquer le sens de rotation de l’induit si la machine fonctionne en moteur,
c- Indiquer le sens du courant dans les conducteurs de l’induit si la machine
fonctionne en génératrice et si le rotor tourne dans le sens des aiguilles d’une
montre (le courant inducteur n’est pas modifié).
2. Chaque conducteur est traversé par le courant I = 12 A, plongé dans une induction
magnétique B = 1 T et a une partie active de longueur l = 12 cm.
a- Déterminer dans le cas de fonctionnement 1. b-) les caractéristiques de la force
électromagnétique F appliquée sur le conducteur placé sous le pôle Nord.
b- Calculer le moment de cette force par rapport à l’axe (le rayon de l’induit est r =
8 cm).
c- L’induit comporte 56 encoches avec chacune 12 conducteurs. On admet que
seulement les 2/3 des conducteurs sont sous les pôles. Calculer le moment du
couple électromagnétique de ce moteur.

EXERCICE 3 :
L’induit d’une machine bipolaire, dont la résistance est de 1 Ω, génère une tension de 50
V lorsque sa vitesse de rotation est de 500 tr /mn. L’inducteur est composé de deux
aimants permanents. L’induit est raccordé à une source de 150 V. Calculer :
1. Le courant de démarrage.
2. La f.c.é.m. E0 lorsque le moteur tourne à 1000 tr/mn puis à 1460 tr/mn.
3. Le courant dans l’induit à 1000 tr /mn et à 1460 tr/mn.

EXERCICE 4 :

Une génératrice à courant continu porte sur sa plaque signalétique les indications
suivantes :
220 V 15 KW 1 500 tr/mn DERIVEE

La courbe à vide a été relevée à 1 500 tr/mn et a fourni les résultats suivants :

E (V) 0 45 90 162 179 207 226 236 243

i (A) 0 0,1 0,2 0,4 0,5 0,75 1 1,25 1,5

La résistance de l’inducteur vaut 200 Ω à la température de 75°C, celle de l’induit vaut


0,044 Ω dans les mêmes conditions.
La caractéristique externe a été relevée à 1 500 tr/mn et a conduit au tableau suivant :

U(V) 228 227 225 222 219,5 216 208

I(A) 0 20 40 60 70 80 90

1°) a- Déterminer la fem à vide à 1 500 tr/mn, en l’absence de rhéostat de champ.


b-Déterminer la fem à vide à 1 000 tr/mn dans les mêmes conditions.
2°) a- Déterminer la valeur du rhéostat de champ qui provoque à 1 500 tr/mn le
désamorçage de la génératrice.
b- Déterminer la valeur du rhéostat de champ permettant d’obtenir 228 V à vide, à
1 500 tr/mn.
3°) a- Tracer la courbe de réaction totale d’induit et de réaction magnétique d’induit de la
machine à 1 500 tr/mn.
b- Déterminer les valeurs entre lesquelles doit varier le rhéostat de champ pour
maintenir la tension aux bornes de l’induit à 220 V (à 1 500 tr/mn) lorsque la charge
varie entre 0 et 1,1In.
4°) Cette génératrice charge des batteries de 500 Ah de capacité, de fem égale à 200 V et
de résistance interne égale à 0,4 Ω. Calculer l’excitation nécessaire pour charger
progressivement les batteries (courant égal au dixième du courant uni horaire).

EXERCICE 5:

On considère une machine à courant continu à flux constant.


1. Démontrer que la f.é.m. et le couple électromagnétique peuvent se mettre respectivement
sous la forme :

 E = K1Ω (Ω étant la vitesse angulaire exprimée en rad/s),

 T = K2I.

2. Montrer que l’on a K1 = K2.

3. Donner deux unités possibles pour cette constante commune.

4. Calculer la valeur numérique de K pour un moteur bipolaire ayant, en fonctionnement


nominal, les caractéristiques suivantes :

U = 220 V ; I = 15 A ; n = 1 500 tr/mn ; Pméca + Pmag = 200 W et R = 1 Ω.

EXERCICE 6 :

Le relevé de la caractéristique à vide d’une machine à courant continu fonctionnant


en génératrice à excitation indépendante a donné, pour la vitesse de rotation de l’induit n = 1 000 tr/mn les
résultats suivants :

i (A) 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1,0
E (V) 22 40 54 65 73 79 84 87 89 90

1. Calculer la f.é.m. à vide lorsque n = 1 500 tr/mn et i = 0,7 A.

2. La génératrice débite désormais un courant de 10 A dans un rhéostat de charge.

2.1. La vitesse de rotation étant de 1 000 tr/mn, la tension aux bornes de l’induit est

U =79 V lorsque l’inducteur est parcouru par le courant d’excitation i = 0,9 A.

Calculer la résistance R (induit et enroulement de commutation).

2.2. La vitesse de rotation étant de 1 500 tr/mn, quelle est la tension aux bornes de
l’induit lorsque le courant dans l’inducteur est i = 0,8 A ?

2.3. La vitesse de rotation étant de 500 tr/mn, déterminer la valeur du courant


d’excitation lorsque la tension aux bornes de l’induit est de U = 33,5 V.

3. Lors d’un fonctionnement en moteur en excitation indépendante l’induit est traversé par le
courant I = 10 A quant il est soumis à la tension U = 90 V. Calculer :

3.1. La f.c.é.m.,

3.2. La vitesse de rotation de l’induit sachant que le courant d’excitation est i = 1 A.

EXERCICE N°7 :

Un moteur bipolaire, en fonctionnement nominal, possède les caractéristiques suivantes :


U = 220 V ; I = 15 A ; n = 1 500 tr/mn ; Pméca + Pmag = 200 W et R = 1 Ω.

On demande :

1. La puissance absorbée par l’induit.

2. Le moment du couple électromagnétique.

3. Le rendement.

4. Le moment du couple utile.