Vous êtes sur la page 1sur 19

Apolipoprotéines sériques

Sommaire

1. Conditions de prélèvement
2. Intérêt du dosage
3. Valeurs normales
4. Variations physiologiques et pathologiques
5. Médicaments pouvant interférer dans le dosage

Conditions de prélèvement
Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude) avec garrot enlevé rapidement. Le
tube de prélèvement peut éventuellement contenir un anticoagulant.
Il n'est pas indispensable d'être à jeun.
Indiquer d'éventuels traitements en cours.

Intérêt du dosage
Les apolipoprotéines représentent la partie protéique des particules qui contiennent et
transportent les lipides dans le sang. L'apolipoprotéine A1 est principalement située dans les
particules contenant le cholestérol HDL (fraction protectrice du cholestérol).
L'apolipoprotéine B se trouve dans les particules contenant le cholestérol LDL, VLDL et les
chylomicrons. Le risque de maladie cardiovasculaire augmente lorsque le taux
d'apolipoprotéine A1 diminue et le taux d'apolipoprotéine B augmente.

Valeurs normales
Apolipoprotéine A1 :

Homme : 1.20 - 1.60 g/l


Femme : 1.30 - 2.10 g/l

Apolipoprotéine B :

Homme : 0.50 - 1.30 g/l


Femme : 0.50 - 1.20 g/l

Probabilité de risque si Apolipoprotéine B > 1.35 g/l


Probabilité de sur-risque si Apolipoprotéine A1 < 0.90 g/l

Variations physiologiques et pathologiques


Apolipoprotéine B

Diminue en cas d'exercice physique


augmente en cas de surcharge pondérale, tabac, grossesse
Apolipoprotéine A1

Augmente en cas d'alcool, de grossesse

Apolipoprotéine B augmente

Dans les hyperlipoprotéinémies (voir bilan lipidique) surtout types lla, llb, lll.
dans diabète, atteinte rénale, hépatite et cancer du foie.

Apolipoprotéine A1

Diminue dans les hyperlipoprotéinémies (voir bilan lipidique) dans diabète, hyperthyroïdie,
anémie par carence en fer, atteinte rénale, atteinte du foie.

Médicaments pouvant interférer dans le dosage


Contraceptifs oestro-progestatifs, diurétiques, Beta-bloquants, glucocorticoïdes.

Ecrit par:

Dr Marie-Françoise Odou

Bilan lipidique
Apportées par l’alimentation, les graisses (lipides) sont indispensables à l’organisme.
Mais si elles sont en excès, elles augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. Un
bilan lipidique permet de surveiller le taux de cholestérol (LDL-cholestérol et HDL-
cholestérol) et les triglycérides. Les niveaux à atteindre pour chacun de ces lipides
devront être définis avec votre médecin.

Sommaire

1. Qu’est-ce qu’un bilan lipidique ?


2. Pourquoi prescrire un bilan lipidique ?
3. Comment est dosé un bilan lipidique ?
4. Interprétation des résultats
5. Comment améliorer son bilan lipidique ?
Qu’est-ce qu’un bilan lipidique ?
Le bilan lipidique permet de mesurer les différents composants lipidiques présents dans le
sang afin d'évaluer les risques athérogènes d'un patient pour prendre des mesures préventives
(habitudes alimentaires, hygiène de vie) ou thérapeutiques adaptées. Selon les cas, seuls
quelques paramètres ou l'ensemble pourront être effectués. Ce bilan s’analyse sur une longue
période à travers plusieurs mesures pour évaluer le risque cardiovasculaire.

Les lipides sont utiles et indispensables pour l’organisme mais certains comme le cholestérol
et les triglycérides qui peuvent, lorsqu’ils sont en excès, se déposer sur les parois des artères
et être à l’origine d’athérome qui peuvent obstruer l’artère. En fonction de la localisation,
l’athérosclérose peut conduire à des angines de poitrine (angor), des infarctus du myocarde,
des artérites (artériopathies), des accidents vasculaires cérébraux (AVC)… Compte-tenu du
terrible bilan de ces maladies cardiovasculaires, la meilleure arme reste la prévention.

Pourquoi prescrire un bilan lipidique ?


Le bilan lipidique permet de contrôler différents éléments lipidiques dans le sang d’un patient
pour évaluer son risque de développer des plaques d’athéromes. En fonction des résultats, le
médecin pourra prescrire un traitement préventif ou thérapeutique.

Un bilan lipidique est recommandé au moins une fois par an pour les patients diabétiques, car
ces anomalies peuvent passer longtemps inaperçues.

Cet examen n’est pas motivé par l’apparition d’un symptôme, mais le bilan lipidique (ou
exploration d’une anomalie lipidique EAL) fait partie d’une surveillance régulière. En cas
d’anomalie, votre médecin pourra vous conseiller les mesures à suivre : activité physique
régulière, alimentation équilibrée, voire un traitement médicamenteux.
Comment est dosé un bilan lipidique ?
Le bilan lipidique se base sur un prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude)
avec un garrot enlevé rapidement. Le tube de prélèvement peut éventuellement contenir un
anticoagulant.

Comment se préparer

Il est recommandé d’être à jeun depuis au moins 12 heures. IL est recommandé de ne pas
changer ses habitudes alimentaires dans les 3 semaines précédant le prélèvement, tout comme
il faut éviter l'alcool, le tabagisme ou une activité physique très intense pendant les 72 heures
avant le prélèvement. Vous devez également indiquer d'éventuels traitements en cours. De
nombreux traitements peuvent affecter les résultats du bilan lipidique.

Interprétation des résultats


Le bilan lipidique va mesurer dans le sang les quantités des deux principaux types de lipides :
le cholestérol et les triglycérides. Pour le cholestérol, le dosage comprend le cholestérol total
et le cholestérol sous forme de LDL-cholestérol (mauvais cholestérol) et de HDL-cholestérol
(bon cholestérol).

Cholestérol Total

Le cholestérol est un lipide (corps gras) dont le rôle est essentiel dans l’organisme car il sert à
la fabrication des hormones produites par les glandes génitales et surrénales. Il est pour partie
fabriqué par le foie, le reste provient de notre alimentation.

On distingue deux types de cholestérol :

Le HDL-Cholestérol

Le HDL ou "bon cholestérol" qui élimine le cholestérol des artères et l’entraine vers le foie
pour être détruit. Les résultats normaux sont :

Femme Homme
Age
g/L mmol/L g/L mmol/L
Moins de 4 ans 0,12-0,37 0,31-0,96 0,16-0,50 0,41-1,29
5-9 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,41-0,60 1,06-1,55
10-14 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,43-0,63 1,11-1,63
15-19 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,45-0,70 1,16-1,80
20-49 ans 0,37-0,65 0,96-1,68 0,50-0,82 1,29-2,12
50-59 ans 0,42-0,65 1,09-1,68 0,58-0,92 1,50-2,40
Plus de 60 ans 0,40-0,68 1,03-1,76 0,60-0,94 1,55-2,45

Le taux de cholestérol HDL peut augmenter en fonction de l’âge, du sexe, de l’activité


physique, d’un régime pauvre en cholestérol et riche en acides gras polyinsaturés. Un taux
élevé de cholestérol HDL est considéré comme favorisant la protection contre des
complications cardiovasculaires, notamment coronariennes. Un taux élevé de cholestérol-
HDL peut être lié à la prise de certains médicaments tels que les hypolipémiants (fibrates), la
vitamine C, les antiépileptiques, l’insuline et les oestroprogestatifs ou la consommation
d’alcool. UN taux abaissé est lié au tabac, à la prise de progestatif et au diabète.

Le LDL-Cholestérol

Le LDL ou "mauvais cholestérol" se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins pour former
des plaques d’athérome constituant ainsi un facteur de risque cardiovasculaire.

 Homme : 2.84 - 4.13 mmol/l soit 1.10 - 1.60 g/l


 Femme : 2.58 - 3.87 mmol/l soit 1.00 - 1.50 g/l

Le taux de cholestérol peut varier en fonction de l’âge, du sexe, de l’activité physique, d’un
régime pauvre en cholestérol et riches en acides gras polyinsaturés, du tabac, de certains
médicaments qui augmentent les taux de HDL (hypolipémiants, vitamine
C, antiépileptiques, insuline, oestroprogestatifs) et certains médicaments qui diminuent les
taux de HDL (progestatifs). Un taux élevé de LDL Cholestérol est lié à l’âge, des antécédents
de maladie coronaire précoce, un tabagisme, une hypertension, un diabète de type 2, une
hypothyroïdie, une alimentation riche en graisses, la sédentarité…

Les triglycérides

Les triglycérides sont apportés par l’alimentation et stockés dans les cellules adipeuses pour
servir de réserve d’énergie à l’organisme. Les résultats normaux varient en fonction de l’âge.

Age Femme Homme


g/L mmol/L g/L mmol/L
0-4 ans 0,30-1,05 0,35-1,20 0,30-1,00 1,17-5,50
4-10 ans 0,35-1,10 0,40-1,25 0,30-1,05 1,66-5,83
10-15 ans 0,35-1,35 0,40-1,55 0,30-1,30 2,00-6,33
15-20 ans 0,40-1,30 0,45-1,50 0,35-1,50 2,50-7,00
Adultes 0,35-1,40 0,40-1,60 0,45-1,75 0,50-2,00
>70 ans 0,30-1,20 0,35-1,35 0,45-1,50 0,50-1,70

Plusieurs facteurs peuvent faire varier le taux de triglycérides dans le sang : l’âge, le sexe, la
grossesse, les contraceptifs oraux, le tabac, l’alcool, une alimentation riche en carbohydrates
(sucres), l’obésité , les repas…

Un taux élevé de LDL-Cholestérol, de triglycérides et un taux bas de HDL-cholestérol


constituent des anomalies lipidiques. Chacune augmente le risque de développer une maladie
cardiovasculaire. A l’inverse, un taux élevé de HDL Cholestérol a un effet protecteur.

Comment améliorer son bilan lipidique ?


Votre médecin définit avec vous les objectifs à atteindre pour les différents taux de lipides et
vous conseillera sur les mesures à adopter : régime alimentaire, activité physique pendant un à
deux mois et faute de résultats, d’autres remèdes médicamenteux sont utilisés.

Ecrit par:

La rédaction de Doctissimo

Mis à jour le 03 mai 2017

Cholestérol total - Cholestérolémie


Le cholestérol est un lipide (graisse) qui provient pour partie du foie. Le reste est
d’origine alimentaire. Le cholestérol total correspond au taux de cholestérol HDL ("bon
cholestérol") et LDL ("mauvais cholestérol").

Sommaire

1. Qu’est-ce que le cholestérol total ?


2. Pourquoi prescrire un dosage de cholestérol total ?
3. Comment est dosé le cholestérol total ?
4. Dosage sanguin du cholestérol total
5. Taux de cholestérol total élevé (hypercholestérolémie)
6. Taux de cholestérol total bas (hypocholestérolémie)
Qu’est-ce que le cholestérol total ?
Le cholestérol total (ou cholestérolémie) correspond au taux de cholestérol HDL ("bon
cholestérol") et LDL ("mauvais cholestérol"). La plus grande partie est produite par le foie, le
reste est d’origine alimentaire.

Pourquoi prescrire un dosage de cholestérol total ?


Le dosage du cholestérol total permet de dépister une hypercholestérolémie isolée ou associée
à une hypertriglycéridémie.

Comment est dosé le cholestérol total ?


Le prélèvement se fait à partir de sang veineux (en général au pli du coude).

Comment se préparer :

 Amenez l’ordonnance de prescription, la Carte Vitale et la carte de mutuelle.


 Faire la prise de sang à jeun, de préférence 12 heures après le début du jeûne.

Dosage sanguin du cholestérol total


Résultats normaux

Cholestérol total
Age Femme Homme
g/L mmol/L g/L mmol/L
< 4 ans 1,60-2,20 4,13-5,68 1,55-2,15 4,00-5,55
5-9 ans 1,60-2,30 4,13-5,94 1,60-2,20 4,13-5,68
10-14 ans 1,60-2,25 4,13-5,81 1,60-2,20 4,13-5,68
15-19 ans 1,50-2,15 3,87-5,55 1,50-2,10 3,87-5,42
20-44 ans 1,30-2,30 3,35-5,95 1,55-2,40 4,00-6,20
45-59 ans 1,35-2,50 3,48-6,45 1,55-2,55 4,00-6,58
>60 ans 1,40-2,65 3,61-6,86 1,40-2,65 3,61-6,86

Variations physiologiques

Plusieurs facteurs peuvent faire varier le taux de cholestérol total :

 les anticoagulants (augmentation de 10 à 20 % des taux de cholestérol) ;


 l’hémolyse (provoquée par un effort physique prolongé) fait baisser les taux de
cholestérol de 20 % ;
 la grossesse entraîne une augmentation des taux de 30 % ;
 la ménopause fait augmenter les taux de 10 à 20 % ;
 l’âge. Jusqu’à 14 ans, la cholestérolémie varie peu, puis diminue à la puberté et
augmente régulièrement jusqu’à 60 ans chez les hommes. Chez les femmes, le
cholestérol augmente surtout après 45 ans.

Taux de cholestérol total élevé (hypercholestérolémie)


Un taux de cholestérol total élevé peut être le signe :

 avant, tout d’un régime riche en graisses saturés et à une mauvaise hygiène de vie
 d’une atteinte hépatique (cholestase)
 d’une atteinte thyroïdienne (mixoedème)
 d’un diabète
 d’un syndrome néphrotique
 d’une pancréatite
 d’un myélome
 d’une hypercholestérolémie familiale (maladie héréditaire)

Taux de cholestérol total bas (hypocholestérolémie)


Un taux de cholestérol total bas peut être le signe :

 d’une pathologie infectieuse (tuberculose grave)


 d’un cancer
 de carences ou de malnutrition
 d’une hyperthyroïdie

Ecrit par:

Annabelle Iglesias

Mis à jour le 09 mars 2017

Cholestérol - HDL
Le cholestérol HDL est composé de lipoprotéines qui transportent le cholestérol des
artères vers le foie où il est détruit. Il est connu comme "le bon cholestérol" car il
permet d’éviter l’accumulation de cholestérol dans les vaisseaux sanguins, un facteur de
risque cardiovasculaire.

Sommaire

1. Qu’est-ce que le cholestérol HDL ?


2. Pourquoi prescrire un dosage de cholestérol HDL ?
3. Comment est dosé le cholestérol HDL ?
4. Dosage sanguin du cholestérol HDL
5. Risque coronarien en fonction du cholestérol-HDL
6. Taux de cholestérol HDL élevé
7. Taux de cholestérol HDL bas
8. Comment avoir un taux de HDL (cholestérol) élevé ?

Qu’est-ce que le cholestérol HDL ?


Le cholestérol est constitué de lipides circulant dans le sang. Il faut distinguer le cholestérol
HDL, dit "bon cholestérol", du cholestérol LDL, dit "mauvais cholestérol". Les lipoprotéines
contenues dans le cholestérol HDL "ramassent" le cholestérol qui s’accumule dans les
vaisseaux sanguins (veines et artères) pour le transporter jusqu’au foie où il est détruit. Il
débarrasse les artères des mauvaises graisses, réduisant ainsi le risque d’athérome (dépôt
graisseux qui se forme sur la paroi interne d’une artère et qui entrave la circulation du sang).

Pourquoi prescrire un dosage de cholestérol HDL ?


Le dosage du cholestérol HDL est prescrit pour évaluer le risque d’athérome.

Comment est dosé le cholestérol HDL ?


Le prélèvement se fait à partir de sang veineux (en général au pli du coude).

Comment se préparer :

 Amenez l’ordonnance de prescription, la Carte Vitale et la carte de mutuelle.


 Faire la prise de sang à jeun, de préférence 12 heures après le début du jeûne.

Dosage sanguin du cholestérol HDL


Le dosage du cholestérol HDL permet de déterminer la part de cholestérol LDL (mauvais
cholestérol) dans le sang.

Résultats normaux

Femme Homme
Age
g/L mmol/L g/L mmol/L
Moins de 4 ans 0,12-0,37 0,31-0,96 0,16-0,50 0,41-1,29
5-9 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,41-0,60 1,06-1,55
10-14 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,43-0,63 1,11-1,63
15-19 ans 0,31-0,47 0,80-1,22 0,45-0,70 1,16-1,80
20-49 ans 0,37-0,65 0,96-1,68 0,50-0,82 1,29-2,12
50-59 ans 0,42-0,65 1,09-1,68 0,58-0,92 1,50-2,40
Plus de 60 ans 0,40-0,68 1,03-1,76 0,60-0,94 1,55-2,45

Variations physiologiques

Le taux de cholestérol HDL peut augmenter en fonction :

 de l’âge : il augmente avec l’âge ;


 du sexe : les valeurs sont plus élevées chez la femme ;
 de l’activité physique : elle augmente les taux de HDL.
 d’un régime pauvre en cholestérol et riche en acides gras polyinsaturés

Risque coronarien en fonction du cholestérol-HDL


Risque Homme Femme
mmol/l g/l mmol/l g/l
0.5 1.55 0.60 1.81 0.70
1.0 1.16 0.45 1.42 0.55
1.5 0.90 0.35 1.16 0.45
2.0 0.64 0.25 0.90 0.35
>2 <0.64 <0.25 <0.90 <0.35

Taux de cholestérol HDL élevé


Globalement, les taux élevés de cholestérol HDL sont considérés comme favorisant la
protection contre des complications cardiovasculaires, notamment coronariennes.

L'interprétation des taux doit être faite dans le cadre d'une évaluation du risque
cardiovasculaire global qui tiendra compte, parmi d'autres facteurs, le cholestérol total, les
autres fractions du cholestérol, les triglycérides, des antécédents familiaux et des habitudes
d'hygiène de vie (activité physique, tabac, alcool, alimentation, etc.).

Un taux élevé de cholestérol-HDL peut être lié à :


 la prise de certains médicaments tels que les hypolipémiants (fibrates), la vitamine C,
les antiépileptiques, l’insuline et les oestroprogestatifs.
 la consommation d’alcool : il augmente le taux de HDL-3 antiathérogène

Taux de cholestérol HDL bas


Un taux bas de cholestérol HDL bas peut être lié :

 au tabac ;
 à la prise de progestatifs (surtout de type norstéroïdes) ;
 au diabète.

Comment avoir un taux de HDL (cholestérol) élevé ?


Pour faire monter le taux de HDL, une alimentation saine et équilibrée associée à une
activité physique sont indispensables.

 Diminuer l'apport d'acides gras saturés et d'acide gras trans ;


 Opter pour une alimentation riche en graisses mono et poly insaturés que l'on trouve
notamment dans l'huile de colza, de noix, huile d'olive, de tournesol ou de soja ;
 Introduire dans l'alimentation des produits à base de phytostérols végétaux ;
 Faire du sport régulièrement, une demi-heure à 1 heure 3 à 4 fois/semaine ;
 Privilégiez (après accord du médecin) des sports d'endurance comme la marche, le
footing, la natation ou le vélo.

Ecrit par:

Annabelle Iglesias

Mis à jour le 07 mars 2017

Cholestérol - LDL
Le cholestérol est un corps gras indispensable dans le fonctionnement de notre
organisme. Le LDL est connu comme le "mauvais cholestérol" car son augmentation est
liée à une augmentation du risque cardiovasculaire.

Sommaire

1. Qu’est-ce que le cholestérol LDL ?


2. Pourquoi prescrire un dosage du cholestérol LDL ?
3. Comment est dosé le cholestérol LDL ?
4. Dosage sanguin du cholestérol
5. Taux de cholestérol LDL élevé
6. Comment éviter un excès de mauvais cholestérol ?
Qu’est-ce que le cholestérol LDL ?
Le cholestérol est un lipide (corps gras) de la famille des stérols. Son rôle est essentiel dans
l’organisme puisqu’il sert à la fabrication des hormones produites par les glandes génitales et
surrénales. Il est, pour partie, fabriqué par le foie, le reste provient de notre alimentation. Il
existe deux types de cholestérol. Le HDL connu comme le "bon cholestérol" élimine le
cholestérol des artères et l’entraine vers le foie pour être détruit.

Le LDL est connu comme le "mauvais cholestérol" car il correspond à l’excès de


cholestérol qui se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins pour former des plaques
d’athérome constituant ainsi un facteur de risque cardiovasculaire.

Pourquoi prescrire un dosage du cholestérol LDL ?


Le dosage du cholestérol est prescrit :

 en cas de suspicion ou si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire ;


 si, dans votre famille, des personnes ont (ou ont eu) un cholestérol élevé ou souffrent
d’une maladie cardiaque à un âge jeune ;
 si vous présentez des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires tels
que l’obésité, le diabète, l’hypertension ou le tabagisme ;
 si vous prenez un traitement pour faire baisser le cholestérol afin de mesurer son
efficacité.

Comment est dosé le cholestérol LDL ?


Le prélèvement se fait à partir de sang veineux (en général au pli du coude). On peut aussi
vérifier le taux de cholestérol en prélevant une goutte de sang au bout du doigt. Un taux élevé
doit toujours être confirmé par une prise de sang.

Comment se préparer :

 Amenez l’ordonnance de prescription, la Carte Vitale et la carte de mutuelle.


 Faire la prise de sang à jeun, de préférence 12 heures après le début du jeûne.

Dosage sanguin du cholestérol


Résultats normaux

Cholestérol LDL

Homme : 2.84 - 4.13 mmol/l soit 1.10 - 1.60 g/l


Femme : 2.58 - 3.87 mmol/l soit 1.00 - 1.50 g/l

Cholestérol HDL
> 1 mmol/l soit 0,40 g/l

Variations physiologiques

Le taux de cholestérol peut varier en fonction :

 de l’âge : il augmente en fonction de l’âge ;


 du sexe : les valeurs du LDL sont plus bas chez la femme ;
 de l’activité physique : elle augmente les taux du HDL ;
 d’un régime pauvre en cholestérol et riche en acides gras polyinsaturés : ils
augmentent les taux du HDL ;
 du tabac : il diminue les taux de HDL ;
 de la prise d’alcool modérée : elle augmente les taux de HDL ;
 de certains médicaments qui augmentent les taux de HDL (hypolipémiants, vitamine
C, antiépileptiques, insuline, oestroprogestatifs) ;
 de certains médicaments qui diminuent les taux de HDL (progestatifs).

Taux de cholestérol LDL élevé


Un taux de cholestérol LDL élevé peut être lié à :

 l’âge, notamment chez les femmes de plus de 60 ans et chez les hommes de plus de 50
ans ;
 des antécédents familiaux de maladie coronaire précoce : infarctus du myocarde ou
mort subite avant :
- 55 ans chez le père ou un parent de sexe masculin du 1er degré,
- 65 ans chez la mère ou un parent de sexe masculin du 1er degré ;
 tabagisme actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans ;
 une hypertension artérielle permanente traitée ou non ;
 un diabète de type 2 traité ou non ;
 un taux de cholestérol HDL inférieur à 0,4 g/l (soit 1,1 mmol/l) ;
 une hypothyroïdie ;
 une alimentation riche en graisses ;
 la sédentarité ;
 l’alcool ;
 certains médicaments (cortisone, pilules contraceptives, rétinoïdes, certains
hypertenseurs) ;
 des maladies athéromateuses et les hyperlipoprotéinémies de type IIa, IIb, III.

Comment éviter un excès de mauvais cholestérol ?


L’excès de mauvais cholestérol peut être réduit grâce une alimentation équilibrée :

 choisissez des viandes et charcuteries maigres ;


 consommez du poisson et de la volaille ;
 modérez votre consommation d'œufs ;
 évitez les plats frits ;
 choisissez les préparations culinaires qui nécessitent peu ou pas de graisses ;
 pour vos salades, utilisez des huiles riches en acides gras insaturés (olive, maïs, colza,
noix, tournesol) en les variant ;
 attention aux pâtisseries et crèmes glacées ;
 choisissez les produits laitiers les moins gras (lait écrémé, yaourts, fromages frais) ;
 lisez attentivement les étiquettes ;
 évitez la consommation régulière d’aliments riches en sel (charcuterie, salaisons).

Aussi, buvez de l’alcool avec modération, arrêtez de fumer et faites régulièrement de


l’exercice.

Ecrit par:

Dr Marie-Françoise Odou

Mis à jour le 07 mars 2017

Lipidogramme
Sommaire

1. Intérêt du dosage
2. Valeurs normales
3. Variations pathologiques

Intérêt du dosage
Répartition en proportion des lipoprotéines HDL, LDL et VLDL. En association avec les
dosages de cholestérol et triglycérides, cela permet de classifier les dyslipémies primitives
(familiales) en différents types (l, lla, llb, lll, lV et V :classification de Fredrickson) en
fonction des taux, afin d'envisager des traitements adaptés.
Valeurs normales
HDL : 23- 46 %
LDL : 42- 63 %
VLDL : 3-18 %

Variations pathologiques
Hyperlipoprotéinémies primitives : la répartition des taux de lipoprotéines associées à une
augmentation des taux de cholestérol total et/ou de triglycérides permet de distinguer les
différents types de dyslipémies selon la classification de Fredrickson : Types I, lla, llb, lll, IV
et V .

Hyperlipoprotéinémies secondaires :

 Diabète
 Syndrome néphrotique / insuffisance rénale
 Hypothyroïdie
 Atteinte hépatique / cholestase
 Pancréatite
 Alcoolisme
 Goutte

Ecrit par:

Dr Marie-Françoise Odou

Lipoprotéines
Sommaire

1. Conditions de prélèvement
2. Intérêt du dosage
3. Valeur normale
4. Variations pathologiques

Conditions de prélèvement
Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude) avec garrot enlevé rapidement. Le
tube de prélèvement peut éventuellement contenir un anticoagulant.
Etre à jeun depuis 12 heures.

Intérêt du dosage
Particule contenant des lipides et caractérisée par la présence d'une protéine appelée
apolipoprotéine (a). Sa présence à un taux élevé représente un facteur de risque de maladie
cardiovasculaire déterminé génétiquement.

Valeur normale
< 0.35 g/l

Variations pathologiques
Le taux est déterminé génétiquement (pratiquement pas modifiable). Une valeur élevée est
reliée à un pouvoir athérogène (risque de formation de plaques d'athéromes dans les vaisseaux
sanguins d'où risque de maladie cardiovasculaire).
Les concentrations sont fréquemment augmentées en cas d'insuffisance rénale chronique
(patients hémodialysés), de diabète, d'hypothyroïdie. Les concentrations peuvent être
inférieures à 0.01 g/l en cas d'insuffisance hépatique.

Ecrit par:

Dr Marie-Françoise Odou

Triglycérides - Triglycéridémie
Les triglycérides font partie comme le cholestérol des composés lipidiques ou graisses de
l'organisme. Ils constituent la principale réserve énergétique de l’organisme et sont donc
bénéfiques pour rester en forme, à condition que les taux dans le sang soient dans la
normale. Quand les taux de triglycérides sont élevés, le risque cardiovasculaire
augmente.

Sommaire

1. Que sont les triglycérides ?


2. Pourquoi prescrire un dosage des triglycérides (triglycéridémie) ?
3. Comment sont dosés les triglycérides ?
4. Dosage sanguin des triglycérides
5. Taux de triglycérides élevé
6. Traitements de l’hypertriglycéridémie
Que sont les triglycérides ?
Les triglycérides sont composés d’acides gras et de glycérol. Ils sont stockés dans les tissus
adipeux et nous fournissent de l’énergie. Ces molécules lipidiques se forment dans l'intestin
grêle à partir de graisses que nous consommons. Elles sont également produites dans le foie à
partir de l'excès de sucre dans notre alimentation. Les triglycérides transportent également
les vitamines A, D, E et K dans le sang.

Pourquoi prescrire un dosage des triglycérides


(triglycéridémie) ?
Le dosage des triglycérides est prescrit dans le cadre d’un bilan lipidique utilisé pour évaluer
le risque de développer une maladie cardiaque. En effet, une hypertriglycéridémie favorise la
formation de plaques d'athérome qui augmentent les risques cardiovasculaires et
thrombotiques (formation de caillots), surtout en présence d'autres facteurs de risque
cardiovasculaire comme l'hypertension, la sédentarité ou l'obésité.
Cet examen peut aussi être prescrit en cas de suspicion de diabète (les triglycérides
augmentent quand le niveau de glycémie n’est pas contrôlé).

Comment sont dosés les triglycérides ?


Le dosage se fait grâce à un prélèvement sanguin en général au pli du coude.

Comment se préparer :

 Se munir de l'ordonnance de prescription et présenter la Carte Vitale et celle de la


mutuelle.
 Faire la prise de sang de préférence le matin, à jeun (12 heures après le début du
jeûne).
 Pour ne pas fausser les résultats, il est conseillé de ne pas changer ses habitudes
alimentaires le ou les jours précédant la prise de sang.
 La prise de sang doit être différée si le patient a récemment eu une infection virale
aiguë.

Dosage sanguin des triglycérides


Résultats normaux

Age Femme Homme


g/L mmol/L g/L mmol/L
0-4 ans 0,30-1,05 0,35-1,20 0,30-1,00 1,17-5,50
4-10 ans 0,35-1,10 0,40-1,25 0,30-1,05 1,66-5,83
10-15 ans 0,35-1,35 0,40-1,55 0,30-1,30 2,00-6,33
15-20 ans 0,40-1,30 0,45-1,50 0,35-1,50 2,50-7,00
Adultes 0,35-1,40 0,40-1,60 0,45-1,75 0,50-2,00
>70 ans 0,30-1,20 0,35-1,35 0,45-1,50 0,50-1,70

Variations physiologiques

Plusieurs facteurs peuvent faire varier le taux de triglycérides dans le sang :

 l’âge : les valeurs sont plus faibles chez le nouveau-né (- 50 %) et chez les personnes
âgées (- 20 %) ;
 le sexe : les valeurs sont plus élevées chez l’homme (+ 30 %) ;
 la grossesse : l’élévation progressive est surtout nette à partir du 7ème mois et les taux à
terme sont deux fois plus élevés que la normale. Le retour à des taux normaux
s’effectue en un à deux mois après l’accouchement ;
 les contraceptifs oraux : augmentation jusqu’à 50 % ;
 le tabac : augmentation jusqu’à 50 % ;
 l’alcool : doublement des taux ;
 une alimentation riche en carbohydrates peut faire augmenter les taux de triglycérides
de 10 à 50 % ;
 l’obésité : les taux sont doublés ;
 les repas : les taux peuvent augmenter de 60 à 100 % une heure après un repas.

Taux de triglycérides élevé


Un taux élevé de triglycérides dans le sang peut être le signe :

 d’une pancréatite aiguë ;


 d’une importante prise d’alcool ou de sucres ;
 d’un diabète de type 1 ou 2, surtout s’il est déséquilibré ;
 d’une hyperuricémie (grande concentration d’acide urique dans le sang) ;
 d’une insuffisance rénale ;
 d’une intolérance aux glucides (chez les personnes obèses) ;
 d’un infarctus du myocarde.

Traitements de l’hypertriglycéridémie
Modifier son hygiène de vie

La modification de l'hygiène de vie constitue la première étape du traitement :

 Réduire (ou mieux, arrêter) l’alcool ;


 Limiter les sucres simples (rapides), en particulier le fructose contenu dans les jus de
fruits, les boissons sucrées ou les sirops ;
 Limiter les aliments riches en acides gras saturés (charcuterie, beurre, fromage,
viandes grasses) ;
 Préférer les viandes maigres et le poisson ;
 Augmenter la quantité de légumes dans l’alimentation ;
 Intégrer les céréales complètes dans l’alimentation.
 Pratiquer une activité physique régulière (introduite de façon progressive).

Ces modifications sont parfois difficiles à suivre pour le patient, raison pour laquelle les
spécialistes conseillent l'introduction progressive et réaliste d'objectifs pour que le patient
accepte et respecte ces mesures d'hygiène de vie car des "écarts", même isolés, peuvent
provoquer une élévation parfois importante des triglycérides.

Le traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux est indiqué principalement pour diminuer le risque de


pancréatite, lorsque les recommandations hygiéno-diététiques s'avèrent insuffisantes.

 Les fibrates sont une des thérapeutiques les plus efficaces. Il existe plusieurs types de
fibrates dont l'efficacité est comparable. Votre médecin jugera lequel est le plus adapté
à votre cas. En plus de diminuer le taux des triglycérides, ces médicaments
augmentent le taux du bon cholestérol (cholestérol-HDL).
 Les huiles de poisson riches en acides gras Oméga 3 semblent avoir un rôle bénéfique
mais leur place reste à déterminer. Ils sont cependant très utiles en cas d'anomalie
hépatique gênant la prescription de fibrates.
 Les statines diminuent significativement le cholestérol et entraînent une diminution
modérée des triglycérides. Ils sont en général prescrits en cas d'hypertriglycéridémie
mixte avec augmentation modérée des triglycérides.

Ecrit par:

Dr Jesus Cardenas

Mis à jour le 01 mars 2017