Vous êtes sur la page 1sur 3

Noms et prénoms : Rafael Silva Mendes

L’effet des drogues


Consignes pour le rapport :

- Télécharger ce document sur l’ordinateur


- Noter vos noms
- Répondre aux questions en ajoutant du texte sous la question
- Enregistrer votre fichier en mettant votre ou vos noms comme nom de fichier
- Envoyer le rapport sur Team

Partie 1 : Etude de l’effet du LSD

1. Aller sur le site https://www.pedagogie.ac-nice.fr/svt/productions/IRMvirtuelle/


2. Suivre les explications pour répondre aux questions :
- Qu’est ce qui est émis par l’appareil IRM ?
L’IRM produit un fort champ magnétique et des ondes radios sur le cerveau du patient.

- Comment s’appelle l’IRM qui permet de voir les zones du cerveau ?


On appelle cette IRM l’IRM anatomique.

- Comment s’appelle l’IRM qui permet de voir les zones actives du cerveau ?
On appelle cette IRM l’IRM fonctionnelle.

3. Effectuer une IRM avec les paramètres suivants :


- Conditions du test : autres situations- le sujet est dans l’obscurité après avoir consommé du
LSD (sous contrôle médical)
- Conditions du témoin : sujet immobile, dans le noir
4. Lancer l’IRM. Ne pas changer le seuil et explorer les coupes du cerveau à l’aide des
ascenseurs pour trouver les zones activées par la consommation de LSD.
5. D’après vos connaissances, quelles sont les informations traitées par ce lobe ?
Le lobe occipital est activé. Ça veut dire que le LSD trouble notre vision et active notre cycle
de récompenses.

6. Faire une impression d’écran


- touche impr ecr ou prt sc en haut à droite du clavier
- puis faire coller dans le document
- ajouter un titre

Partie 2 : Détermination du rôle du lobe activé.

1. Revenir sur les protocoles.


2. Effectuer une IRM avec les paramètres suivants :
- Le sujet regarde une photographie colorée
- Conditions du test : Conditions du témoin : sujet immobile, dans le noir
3. Quelles sont les zones activées ?
La zone activée par le LSD est principalement l’occipital qui est la zone pour la vision. Cela
nous prouve
bien que le
LSD trouble
notre vision et
qu’il va
provoquer des
hallucinations.
4. Faire une
impression
d’écran
5. Ajouter un
titre

Partie 3 : étude des


molécules

Aller sur libmol.org


Rechercher dans la librairie de molécule : le LSD, la sérotonine

Y-at-il des zones semblables entre le LSD et la sérotonine ?

Nous voyons que les 2 molécules sont à peu près les mêmes mais le LSD est plus grand que la
sérotonine. Ils sont tous les deux composés d’oxygène, d’hydrogène, d’azote et de carbone.

Partie 4 :conclusion

Expliquer la manière dont le LSD provoque des hallucinations. Utiliser les informations de toutes les
parties.

Nous voyons que lorsque nous faisons une IRM d’un patient ayant consommé du LSD l’occipital de
s’active. Or nous avons pu vérifier lors de la deuxième IRM que l’occipital est bien la partie
responsable de la vision car lorsqu’un patient regarde une photographie colorée elle s’active. Nous
pouvons en déduire que LSD va provoquer des hallucinations en activant l’occipital.

Si vous avez terminé :

https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=aeA505McU0OzBwsicDW6QorTF0lrR
-5BjHAummhka_5UNlNPVERMRk9GNEJDVU9HUEhLVjdHT1dDTy4u