Vous êtes sur la page 1sur 10

FA043146 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 12350-6


Décembre 1999

Indice de classement : P 18-440

ICS : 91.100.30

Essai pour béton frais


Partie 6 : Masse volumique

E : Testing fresh concrete — Part 6: Density


D : Prüfung von Frischbeton — Teil 6: Frischbetonrohdichte

Norme française homologuée


© AFNOR 1999 — Tous droits réservés

par décision du Directeur Général d'AFNOR le 20 novembre 1999 pour prendre effet
le 20 décembre 1999.

Correspondance La Norme européenne EN 12350-6:1999 a le statut d'une norme française.

Analyse Le présent document spécifie une méthode de détermination de la masse volumique


du béton frais compacté en laboratoire et in situ.

Descripteurs Thésaurus International Technique : béton, béton frais, essai, compactage, déter-
mination, masse volumique, appareillage, échantillonnage, mode opératoire, résul-
tats d'essai, fidélité, essai de laboratoire, essai en place.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex
Tél. : 01 42 91 55 55 — Tél. international : + 33 1 42 91 55 55

© AFNOR 1999 AFNOR 1999 1er tirage 99-12-F


Bétons AFNOR P18B

Membres de la commission de normalisation


Président : M COSTE
Secrétariat : MLLE KERTESZ — AFNOR

M ALEXANDRE CTPL
M ALVAREZ CHBRE SYND DES ENTREPRENEURS
M AMIAND CERIB
M BESSET SNBPE
M BOUINEAU CEBTP
M BOUTIN SOCOTEC
M BROCHERIEUX SPIE-BATIGNOLLES
M CHARONNAT LCPC
M COQUILLAT CEBTP
M COSTE LCPC
M DE LA JUGANNIERE PEM PECHINEY
M DELORT ATILH
MLLE DUBOIS CERIB
M ETIENNE DAEI
M FAUVEAU ATILH
M GARCIA LAFARGE BETONS GRANULATS
M GROSJEAN UNM
M GUIBON UNIBETON SA
M HAWTHORN ARENA
M HRABOVSKY BNTEC ASSOCIATION
M JACQUES LCPC
M LAINE FIB
M MAFFIOLO EDF DION PRODUCTION TRANSPORT
M MAILLOT GROUPE RMC
M MIERSMAN SURSCHISTE SA
M MONACHON CAMPENON BERNARD SGE
M MORIN SNCF
M NAPROUX SIFRACO
M NOVAK SIKA SA
M OLIVIER EDF
MME PAILLERE
M PIKETTY PIKETTY FRERES
M PIMIENTA CSTB
M POITEVIN INGENIEUR CONSEIL
M POULALION PEM PECHINEY
M RESSE ABROTEC SARL
M ROUGEAUX GIE EUROMATEST SIN
M SCHMOL SNBATI
M THONIER SPETPFOM
M VALLES CERIB
MLLE VINCENSINI AFNOR

Avant-propos national
Références aux normes françaises
La correspondance entre la norme mentionnée à l'article «Références normatives» et la norme française identique
est la suivante :
EN 12350-1 : NF EN 12350-1 (indice de classement : P 18-437)
NORME EUROPÉENNE EN 12350-6
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Octobre 1999

ICS : 91.100.30

Version française

Essai pour béton frais —


Partie 6 : Masse volumique

Prüfung von Frischbeton — Testing fresh concrete —


Teil 6: Frischbetonrohdichte Part 6: Density

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 5 septembre 1999.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-
Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 1999 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 12350-6:1999 F
Page 2
EN 12350-6:1999

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d’application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Principe .............................................................................................................................................. 4

4 Appareillage ...................................................................................................................................... 4

5 Prélèvement ....................................................................................................................................... 5

6 Mode opératoire ................................................................................................................................ 5

7 Calcul de la masse volumique ......................................................................................................... 6

8 Rapport d’essai ................................................................................................................................. 7

9 Fidélité ............................................................................................................................................... 7

Annexe A (normative) Étalonnage du récipient ................................................................................................ 8


Page 3
EN 12350-6:1999

Avant-propos

La présente norme européenne a été élaborée par le Comité Technique CEN/TC 104 «Béton (performances, pro-
duction, mise en œuvre et critères de conformité)» dont le secrétariat est tenu par le DIN.
Cette norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d’un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en avril 2000, et toutes les normes nationales en contradiction devront être retirées
au plus tard en décembre 2003.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,
Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchè-
que, Royaume-Uni, Suède et Suisse.
La présente norme fait partie d'une série de normes traitant d'essais sur le béton frais.
EIle découle du projet de norme internationale ISO 6276 Béton frais compacté — Détermination de la masse volu-
mique.
Les résultats d'une inter-comparaison récente entre laboratoires, financée en partie par la CE sous le Programme
de mesures et essais, contrat MAT1-CT-94-0043mtp, ont été considérés. La mise en place du béton avec une
fouloire ordinaire, avec la table vibrante, ou avec l’aiguille vibrante est accepté comme équivalent. Pourtant,
l'usage d'une aiguille vibrante pour du béton qui contient de l'air entraîné devrait être exécuté avec précaution.
Un mode opératoire pour l’étalonnage du récipient a été compris comme annexe A normative.
En 1996 un projet de cette norme a été publié pour l’enquête CEN comme pr EN 12383. Il a fait partie d’une série
de méthodes d’essai pour béton frais ou durci numérotées séparément. Pour plus de commodité, il a été décidé
d’intégrer ces projets de normes individuels dans trois nouvelles normes avec parties individuelles pour chaque
méthode comme suit :
— Essai pour béton frais (EN 12350:1999) ;
— Essai pour béton durci (prEN 12390:1999) ;
— Essai pour béton dans les structures (prEN 12504:1999).
Cette série EN 12350 comporte les parties suivantes où les parenthèses donnent les numéros sous lesquels les
méthodes d’essai particulières ont été publiées pour l’enquête CEN.
EN 12350 Essai pour béton frais
— Partie 1 : Prélèvement (autrefois prEN 12378:1996) ;
— Partie 2 : Essai d’affaissement (autrefois prEN 12382:1996) ;
— Partie 3 : Essai Vébé (autrefois prEN 12350:1996) ;
— Partie 4 : Indice de serrage (autrefois prEN 12357:1996) ;
— Partie 5 : Essai d’étalement à la table à chocs (autrefois prEN 12358:1996) ;
— Partie 6 : Masse volumique (autrefois prEN 12383:1996) ;
— Partie 7 : Méthode de la compressibilité (autrefois prEN 12395:1996).

PRÉCAUTION Le mélange du ciment et d'eau provoque le dégagement d'alcalins. Éviter que du ciment sec ne
pénètre dans les yeux, la bouche et le nez pendant le malaxage du béton. Éviter tout contact de la peau avec de
la pâte de ciment ou du béton frais en portant des vêtements de protection appropriés. Si de la pâte de ciment ou
du béton frais pénètre dans les yeux, les rincer immédiatement et abondamment à l'eau claire et demander un
traitement médical sans délai. Laver immédiatement la peau souillée par du béton frais.
Page 4
EN 12350-6:1999

1 Domaine d’application
La présente norme européenne spécifie une méthode de détermination de la masse volumique du béton frais
applicable en laboratoire et in situ.
NOTE Elle peut ne pas être applicable au béton à air entraîné ou au béton très ferme qui ne peuvent pas être mis en
place par des vibrations normales.

2 Références normatives
Cette norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées
ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publi-
cations ne s'appliquent à cette norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision. Pour
les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique.

EN 12350-1 :1999, Essai pour béton frais — Partie 1 : Prélèvement.

3 Principe
Le béton frais est mis en place dans un récipient rigide et étanche à l'eau, puis pesé.

4 Appareillage
4.1 Récipient, étanche à l'eau, suffisamment rigide pour conserver sa forme, construit en un matériau non
directement attaquable par la pâte de ciment, ayant une face intérieure lisse, le bord supérieur étant usiné pour
obtenir une surface plane. Ce bord et la base doivent être parallèles. La plus petite dimension du récipient doit
être égale à au moins quatre fois la dimension nominale maximale du plus gros granulat du béton, mais doit avoir
au moins 150 mm. Le volume du récipient ne doit pas être inférieur à 5 l.
La norme exige dans 4.1 que le volume du récipient doit être au moins 5 l, mais un volume inférieur peut être
approprié pour les essais de contrôle de la production.

4.2 Hausse de remplissage (facultatif)


Le remplissage des moules peut être simplifié par l'utilisation d'une hausse de remplissage parfaitement adaptée
au moule.

4.3 Moyens de mise en place du béton, qui peuvent être l'un des suivants :
a) aiguille vibrante avec une fréquence approximative de 120 Hz (7 200 cycles par minute) et dont le diamètre
ne doit pas être approximativement supérieur au quart de la plus petite dimension de l'éprouvette ;
b) table vibrante avec une fréquence minimale d'environ 40 Hz (2 400 cycles par minute) ;
c) tige de piquage, de section circulaire, rectiligne, en acier, d’environ 16 mm de diamètre, et d’environ 600 mm
de longueur, dont les extrémités sont arrondies ;
d) barre de piquage en acier, de section carrée d'environ 25 mm × 25 mm, et d'environ 380 mm de longueur.

4.4 Balance ou peson, pouvant déterminer la masse du béton mis en place avec une précision de 0,1 % de
la masse du béton.

4.5 Règle d'arasement, en acier, de longueur égale ou supérieure à 100 mm de plus que la dimension inté-
rieure maximale de la section supérieure du récipient.
Page 5
EN 12350-6:1999

4.6 Main-écope, d’environ 100 mm de large.

4.7 Deux truelles ou taloches en acier.

4.8 Récipient de réhomogénéisation, plateau plat de structure rigide, non absorbant et non directement atta-
quable par la pâte de ciment. Ses dimensions doivent être appropriées de sorte que le béton puisse être facile-
ment regâché, à l'aide de la pelle carrée.

4.9 Pelle carrée


NOTE La pelle de forme carrée est requise pour assurer un mélange correct du matériau sur le récipient de réhomo-
généisation.

4.10 Maillet.

5 Prélèvement
5.1 L'échantillon doit être prélevé conformément à l'EN 12350-1.

5.2 L'échantillon doit être réhomogénéisé, à l'aide du récipient de réhomogénéisation et de la pelle carrée,
avant d'effectuer l'essai.

6 Mode opératoire

6.1 Étalonnage
Étalonner le récipient conformément à l'annexe A, afin d'obtenir le volume du récipient (V ).

6.2 Masse du récipient


Le récipient doit être pesé afin de déterminer sa masse (m1) et la valeur obtenue doit être enregistrée.

6.3 Remplissage du récipient


6.3.1 Si une hausse de remplissage est utilisée, la quantité de béton destinée à remplir le récipient doit être
suffisante pour qu'il reste après mise en place d'une couche de béton dans celle-ci, ayant une épaisseur de 10 %
à 20 % de la hauteur du récipient.

6.3.2 Mettre en place le béton en deux couches au minimum.

6.4 Serrage du béton


6.4.1 Généralités
Le serrage du béton doit être effectué immédiatement après le remplissage du moule de façon à obtenir un ser-
rage à refus du béton sans ségrégation excessive ni formation de laitance. Chaque couche doit être mise en place
par l'une des méthodes décrites en 6.4.2 ou 6.4.3.
NOTE 1 En cas de serrage par vibration mécanique, le serrage à refus est atteint lorsqu'il n'y a plus apparition de grosses
bulles d'air à la surface du béton et que celle-ci devient relativement lisse avec un aspect glacé, sans ségrégation exces-
sive.

NOTE 2 Le nombre de chocs par couche requis pour obtenir un serrage manuel à refus dépend de la consistance du
béton.
Page 6
EN 12350-6:1999

6.4.2 Vibration mécanique

6.4.2.1 Serrage par aiguille vibrante


La vibration doit être appliquée durant le temps minimal nécessaire au serrage à refus du béton. Toute vibration
excessive doit être évitée, afin de ne pas provoquer une diminution de l'air entraîné.
NOTE Il convient que les précautions soient prises afin de ne pas endommager le moule. Une hausse de remplissage
est recommandée.

L’aiguille vibrante doit être maintenue verticalement et ne pas entrer en contact avec le fond ou les parois du moule.
Des essais en laboratoire ont montré que de grandes précautions sont nécessaires pour éviter une diminution de
l'air entraîné lors de l'utilisation d'une aiguille vibrante.

6.4.2.2 Serrage avec table vibrante


La vibration doit être appliquée durant le temps minimal nécessaire au serrage à refus du béton. Le récipient
devrait de préférence être solidarisé ou bien tenu fermement contre la table. Toute vibration excessive doit être
évitée, afin de ne pas provoquer une diminution de l’air entraîné.

6.4.2.3 Serrage manuel avec une barre ou tige de piquage


Les coups appliqués par cette tige ou cette barre doivent être uniformément répartis sur toute la section du réci-
pient. Il faut veiller à ce que la tige ou barre de piquage ne vienne pas en contact brutal avec le fond du récipient
lors du serrage de la première couche, et ne pénètre pas sensiblement dans une couche précédente. Le béton
doit être soumis à au moins 25 coups par couche. Après serrage de chaque couche, afin d'éliminer les bulles d'air
emprisonné mais pas l'air entraîné, tapoter des coups secs les parois du moule avec le maillet jusqu'à ce
qu'aucune grosse bulle d'air n'apparaisse à la surface et que les traces laissées par la tige ou la barre de piquage
disparaissent.

6.5 Arasement
6.5.1 En cas d'utilisation d'une hausse de remplissage, celle-ci doit être enlevée immédiatement après le
serrage.

6.5.2 Une fois en place, la couche supérieure doit être mise au niveau de la partie supérieure du récipient à
l'aide de la truelle. La surface doit ensuite être soigneusement arasée avec la règle, et l'extérieur du récipient doit
être nettoyé.

6.6 Pesage
Le récipient et son contenu doivent être pesés afin de déterminer sa masse ( m2) et la valeur obtenue doit être
enregistrée.

7 Calcul de la masse volumique


7.1 La masse volumique est calculée selon la formule :

m2 – m1
D = --------------------
- ... (1)
V

D est la masse volumique du béton frais, en kilogrammes par mètre cube (kg/m3) ;
m1 est la masse du récipient, en kilogrammes (kg) ;
m2 est la masse du récipient plus la masse de béton contenu dans le récipient, en kilogrammes (kg) ;
V est le volume du récipient, en mètres cubes (m3).

7.2 La masse volumique du béton est arrondie aux 10 kg/m3 les plus proches.
Page 7
EN 12350-6:1999

8 Rapport d’essai
Le rapport d’essai doit comprendre :
a) identification précise de l'échantillon soumis à l'essai ;
b) lieu de réalisation de l'essai ;
c) date de réalisation de l'essai ;
d) méthode de serrage ;
e) masse volumique calculée du béton frais ;
f) tout écart par rapport à la méthode d'essai normalisée ;
g) déclaration de la personne techniquement responsable de l'essai indiquant qu'il a été effectué conformément
à la présente norme, à l'exception de ce qui est noté en f).
NOTE Le rapport pourra inclure :

h) température de l'échantillon de béton au moment de l'essai ;


i) heure de l'essai ;
j) consistance du béton.

9 Fidélité
Les valeurs de fidélité figurent dans le Tableau 1. Elles s'appliquent aux mesures de la masse volumique effec-
tuées sur du béton provenant du même prélèvement et si à chaque résultat d'essai correspond une détermination
unique de la masse volumique.

Tableau 1 — Valeurs de fidélité pour les mesures de la masse volumique du béton frais

Conditions de répétabilité Conditions de reproductibilité


Plage
sr r sR R

kg/m3 kg/m3 kg/m3 kg/m3 kg/m3


de 2 300 à 2 400 5,5 15 10,2 29

NOTE 1 Les valeurs de fidélité ont été déterminées dans le cadre d'une expérience effectuée au Royaume-Uni en 1987,
dans laquelle les valeurs de fidélité ont été obtenues à partir de plusieurs essais décrits alors dans la norme BS 1881. Cette
expérience a réuni 16 opérateurs. Les bétons ont été confectionnés avec du ciment Portland ordinaire, ainsi que du sable
et des gravillons de 10 mm et 20 mm provenant de la vallée de la Tamise. (Il a été procédé à un serrage manuel à l'aide
d'une barre de piquage.)

NOTE 2 Les récipients utilisés étaient conformes aux prescriptions de la BS 1881:Part 107 :

— capacité nominale : 0,01 m3 ;


— diamètre intérieur : (200 ± 1,5) mm ;
— hauteur intérieure : (320 ± 1,5) mm ;
— épaisseur minimale du métal : 4 mm ;
— rayon entre la paroi et le fond : 20 mm.
NOTE 3 La différence entre deux résultats d'essais, effectués sur le même prélèvement par un opérateur utilisant le
même appareillage, dans l'intervalle de temps le plus court possible, dépasse en moyenne la valeur de répétabilité r dans
un cas sur 20, dans les conditions normales et correctes d'application de la méthode.
NOTE 4 Les résultats d'essais effectués sur le même prélèvement, dans le plus petit intervalle de temps possible, par
deux opérateurs utilisant chacun leur propre appareillage, diffèrent en moyenne de la valeur de reproductibilité R unique-
ment dans un cas sur 20, pour une mise en œuvre normale et correcte de la méthode.
NOTE 5 Les valeurs de fidélité englobent les procédures de prélèvement ainsi que la détermination de la masse volumi-
que du béton frais.
NOTE 6 Pour de plus amples informations sur la fidélité et pour les définitions des termes statistiques utilisés y afférant,
se reporter à l'ISO 5725.
Page 8
EN 12350-6:1999

Annexe A
(normative)
Étalonnage du récipient

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

A.1 Appareillage
A.1.1 Peson ou balance pouvant peser le récipient vide puis rempli d'eau avec une précision de 0,1 %.
A.1.2 Plaque en verre.

A.2 Mode opératoire


Peser le récipient vide et la plaque en verre avec une précision de 0,1 % et enregistrer la masse obtenue.
Placer le récipient sur une surface horizontale et le remplir d'eau à une température de 20 °C ± 5 °C. Il faut remplir
le récipient jusqu'à débordement puis glisser la plaque en verre dessus afin d'exclure toute bulle d'air.
Peser le récipient, la plaque en verre et l'eau avec une précision de 0,1 % et enregistrer la masse obtenue.
Calculer le volume du récipient en divisant par 998 kg/m3 la masse totale de l'eau (en kilogrammes) nécessaire
pour remplir le récipient.
Exprimer le volume (V ) du récipient en mètres cubes avec une précision de 0,1 %.