Vous êtes sur la page 1sur 11

Encadré par :

Dr Abdelmadjid SAIDI
Elaboré par :
Mohamed DAIFI
Moustapha HAFIDI
Firdaous ZAHTI

Année Universitaire 2018/ 2019


INTRODUCTION

Au cours des dernières décennies, l’action publique a été caractérisé à travers le


monde par des confrontations entre logiques institutionnelles et logiques
territoriales. L'évolution des problèmes sociaux et des techniques des politiques
publiques a conduit à diversifier les échelles spatiales et les modes de régulation,
qui reposent sur des schémas institutionnels extrêmement rigides. Ce manque
de coordination institutionnelle territoriale instaure une nouvelle configuration
de d’action publique désignée sous le concept de « management territorial ».

Ce dernier accompagne la territorialisation des politiques publiques et


l’émergence du territoire comme acteur stratégique ainsi que le paradigme du
développement durable occupe une place centrale.

Dans le sens de durabilité, le management territorial durable renvoie au mode


de gestion de développement capable de prendre en compte l’aspect
environnemental et la préservation des ressources, autrement dit, rechercher
les points de conciliation de développement territorial et développement
durable.

De ce fait, notre problématique sera comme suit : Le management territorial


actuel prend t-il en compte le développement durable ?

Et comme hypothèse de notre sujet on a supposé que : Oui. Le management


territorial actuel prend en compte le développement durable.

1
PLAN
Axe I : Apport conceptuel sur le management territorial…………………………...3

1. Concepts de base du management territorial……………………………………..3


2. Intérêt et objectifs du management territorial……………………………………3
3. Champ d’action du management territorial………………………………………..4

Axe II : Synergie entre le management territorial et le développement


durable…………………………………………………………………………………………….………..5

1. Le management territorial et la préservation de l’environnement et ses


ressources………………………………………………………………………………….……..…5
2. Le management territorial actuel au service du développement
durable……………………………………………………………………………………….……..…6
3. La pression exercée sur l’environnement de la RFM et les solutions
proposées par le MT………………………………………………………………….…..…….7

Conclusion……………………………………………………………………………………………………..10

2
Axe I : Apport conceptuel sur le management territorial

1. Concepts de base du management territorial

« Le Management Territorial consiste en un ensemble de processus et d’outils


visant à développer et optimiser le pilotage de la décision des acteurs
territoriaux ». Cours de l’Economie et Management Territorial, Mr Abdelmajid SAIDI, 2018.

De ce fait, on peut bien préciser la notion de management territorial qu’il est


comme une gestion publique qui encourage la prise en compte de l'impact des
différentes actions et structures développées par les gouvernements au niveau
de la cohésion sociale locale, régionale, nationale ou transnationale de la société
et de sa capacité à intervenir dans la définition des actions publiques sur la
cohérence, la faisabilité et les effets de l'action publique, la concurrence accrue
entre villes et régions…

2. Intérêt et objectifs du management territorial

Intérêt du management territorial

Le management territorial joue un rôle pertinent dans la régulation des relations


territoriales et de prise des décisions pour les acteurs, Une politique de gestion
du territoire devrait dès lors, face à ces nouveaux risques, concevoir une
articulation entre niveaux de décision et partage des responsabilités dans la
conduite de l’action publique et définir des règles de subsidiarité en matière de
gestion de leur prévention. Le MT c’est un outil de coordination et de
coopération entre le territoire institutionnel et le territoire relationnel et
garantir leur complémentarité. Ainsi de mettre l’accent sur la responsabilité
sociale de tous les acteurs territoriaux. Et que le MT Rend possible et favorise un
développement dynamique du tissu économique, social et environnemental
d’un territoire.

3
Objectifs du management territorial

Le MT a pour objectif d’arbitrer et de coordonner entre les différents acteurs


d’un territoire donné, autrement dit, il faut conclure que le MT a pour réduire le
conflit institutionnel entres acteurs afin de construire une décision qui répond à
l’intérêt général pour eux.

Le MT a un rôle efficace au niveau de l’attractivité territoriale à travers des


démarches d’écologie industrielle et territoriale. Celles-ci peuvent encourager
une réflexion territoriale intégrant la démarche dans les outils de stratégie du
territoire existants. Une collectivité peut choisir d’animer la démarche,
d’accompagner la réalisation des études nécessaires ou de soutenir la mise en
place de synergies potentielles.

Grace à une bonne gouvernance et bonne gestion, le MT permet de garantir un


développement durable ce qu’il Offre une meilleure gestion et allocation des
ressources, du patrimoine matériel et immatériel.

3. Champ d’action du management territorial

4
Le champ d’action du management territorial comprend toutes les activités qui
contribuent au développement territorial. Les espaces d’action sont, pour le
management territorial, des espaces fonctionnels. Ces derniers sont moins
déterminés par les frontières de la commune, du district ou du canton que par
le fait que la plupart des activités culturelles, sociales et économiques ont pour
cadre ces espaces, que l’on y constate des échanges étroits et des défis
similaires. Les activités du management territorial reposent sur une stratégie d
développement territorial élaborée en commun. Le management territorial est
donc certes un pilier central de la mise en œuvre de développement territorial.

Axe II : Synergie entre le management territorial et le


développement durable

1. Le management territorial et la préservation de l’environnement et ses


ressources

Si le concept de développement durable continue d’étendre son influence, cette


montée en puissance repose encore largement sur la dimension
environnementale. C’est en effet la prudence et la précaution sur les
écosystèmes qui inspirent l’essentiel des discours, des actions et des analyses de
la soutenabilité du développement ou de la croissance.

D’où le management territorial est un outil efficace de la protection de tout le


patrimoine environnemental territorial (biodiversité, eaux, forêts, faune, flore,
etc.), ainsi que le MT s’inscrit dans une optique de prévention, dépollution,
restauration des écosystèmes altérés et choix des énergies vertes

Le MT contribue à l’optimisation de l’utilisation sociale des ressources,


autrement dit, que les individus impliqués dans une dynamique territoriale sont

5
confrontés à des enjeux de préservation et d’utilisation des ressources
environnementales.

L’environnement est une question de tous, c’est-à-dire que l’implication de la


société civile et les différents acteurs territoriaux dans toutes les questions
environnementales est nécessaire.

Faire appel à la gouvernance territoriale pour préserver l’environnement,


autrement dit, c’est de gouverner le territoire avec prévoyance, de gérer les
ressources selon les principes de prudence écologique, de respect des besoins
humains vitaux, de cycles temporels longs et d’interdépendance territoriale.
Sous cet angle, la gouvernance ne se limite pas à un ensemble d’actes
administratifs mais sous-tend un acte politique au sens d’une conduite collective
éclairée intégrant de multiples territoires (du local au global), ressources (eau,
air, sol) et temporalité (d’hier à demain).

Toutes les actions proposées par le MT doivent être inscrites dans la durabilité
afin de mieux préserver l’environnement. Et aussi que le MT offre des solutions
alternatives et judicieuses afin d’ajuster et de diminuer la pression exercée sur
l’environnement dans les différents secteurs.

2. Le management territorial actuel au service du développement durable

Le management territorial fait appel à la bonne gouvernance afin d’assurer un


développement durable : citoyens, associations, entreprises, agriculteurs,
administrations… sont tous concernés par le développement durable de leur
territoire. Autrement dit, que la gouvernance de développement territorial est
une approche de consultation et de prise de décision, ce qui implique de manière
responsable les acteurs des ou les populations concernées par les politiques de
développement durable et leurs plans d'action. Le MT met en œuvre des outils

6
d'évaluation et des plans d'action pour assurer le développement durable, et de
rejeter toute action territoriale qui ne fait pas partie de la durabilité, et il se base
aussi sur d’autres outils tel que le diagnostic territorial et les études d’impact
environnemental afin de s’opposer à toute action destructrice et épuisante des
ressources du territoire.

3. La pression exercée sur l’environnement de la RFM et les solutions


proposées par le MT

Il est opportun de présenter une étude de cas sur les pressions exercée sur
l’environnement et ses ressources dans différents secteurs dans la région Fès-
Meknès et de fournir des solutions proposées à travers le management
territorial. Les principales activités de la région, sources de ces pressions, jugées
significatives, sont l’urbanisation, l’agriculture et l’élevage, l’industrie,
l’artisanat, les services, le transport et l’énergie.

Volet Pression exercée Solution proposée par le MT


environnemental

Urbanisation Déchets des ménages Connecter le réseau des quartiers avec le CEV et les rendre
opérationnels pour le traitement des déchets (tri, recyclage…)

Agriculture et élevage Epuisement des ressources en - Equiper les terrains agricoles en systèmes d’irrigation pour
eau souterraine et leur pollution éviter la surconsommation de l’eau
par des produits chimiques - Eviter d’utiliser les pesticides et insecticides dangereux et se
référer à ceux qui sont permis
Industrie Rejets dans l’air et les cours - Mise en place des stations de traitement des rejets liquides
d’eau par les tanneries, - Utilisation de combustibles alternatifs comme les déchets
huileries, conserveries… locaux.
Artisanat Pollution des tanneries par des - Opter pour des colorants naturels
colorants, acides, graisses et - Améliorer la qualité des produits chimiques
huiles
Transport Emission de gaz à effet de Opter pour des véhicules à moteurs électriques et/ou hybrides
serre et particules fines
Energie De nombreux dépôts Eviter de se baser uniquement sur l’énergie GPL et encourager
d’hydrocarbures et GPL l’installation de panneaux solaires
Tourisme Affluence des touristes sur des Coordination entre la délégation de tourisme et les agences de
monuments historiques et voyage pour optimiser la répartition des touristes sur les
cadre naturel monuments historiques de la région pour éviter leur dégradation.

7
Au niveau d’urbanisme : on constate que les déchets des ménages constituent
un grand problème de menacer l’environnement à cause de l’augmentation de
taux démographique de la région, donc il faut fournir quelques solutions pour la
lutte contre ces rejets à travers de connecter le réseau des quartiers avec le CEV
et les rendre opérationnels pour le traitement des déchets (tri, recyclage…)

Au niveau de l’agriculture et élevage, le secteur agricole dans la région de Fès-


Meknès constitue l’un des principaux piliers de l’activité économique et en forte
progression grâce à l’intensification des pratiques culturales et les incitations du
plan Maroc Vert (amandier, olivier). Mais on trouve que l’épuisement des
ressources en eau souterraine et leur pollution par des produits chimiques
constitue l’un des problèmes majeurs de la région et donc il faut d’équiper les
terrains agricoles en systèmes d’irrigation pour éviter la surconsommation de
l’eau et d’éviter d’utiliser les pesticides et insecticides dangereux et se référer à
ceux qui sont permis.

Au niveau de l’industrie, bien qu’il soit de faible importance, le secteur industriel


est connu par son fort impact sur l’environnement. La charge polluante générée
provient des rejets dans l’air et les cours d’eau par les tanneries, huileries,
conserveries… Pour réduire les nuisances de la pollution produite, des solutions
partielles ont été initiées dans les villes de Meknès et de Fès comme la mise en
place des stations de traitement des rejets liquides et l’utilisation de
combustibles alternatifs comme les déchets locaux.

Au niveau artisanal, l’artisanat joue un rôle important en matière d’emploi 47


répartis sur 205 métiers concentrés notamment dans les villes de Fès et Meknès.
Les métiers de l‘artisanat, qui représentent un enjeu pour la durabilité de
l’environnement de la région, les tanneries traitées aussi bien au chrome que par
les tannins végétaux localisées principalement à Fès et Meknès génèrent une

8
pollution due aux colorants, aux acides, aux graisses et huiles, les dinandiers
produisent des polluants toxiques et des métaux lourds, les potiers génèrent des
rejets atmosphériques et des déchets solides. De ce fait il doit bien opter pour
des colorants naturels et améliorer la qualité des produits chimiques dans la
région.

Le secteur des services, Le transport est connu pour être l’un des principaux
postes de consommation de l’énergie fossile, et de ce fait générateur de gaz à
effet de serre et de particules fines. Du coup il faut opter des stratégies de
production ou bien d’importation pour des véhicules à moteurs électriques
et/ou hybrides.

Au niveau d’énergie, la région n’abrite pas de centrales de production de


l’énergie à partir de combustibles fossiles, mais compte de nombreux dépôts
d’hydrocarbures et GPL et de stations-services. Donc il faut bien éviter de se
baser uniquement sur l’énergie GPL et encourager l’installation de panneaux
solaires.

Et dans un dernier point est celle de tourisme, la région de Fès-Meknès possède


d’importantes potentialités touristiques constituées de sites et le cadre naturel
(parcs nationaux, les forêts), les sources thermales et des lacs, d’où l’affluence
non contrôlée des touristes peut générer des effets néfastes sur la résistance des
monuments historiques et sur le cadre naturel. Donc il faut de coordonner entre
la délégation de tourisme et les agences de voyage pour optimiser la répartition
des touristes sur les monuments historiques de la région pour éviter leur
dégradation.

9
CONCLUSION

Suite à ce travail, nous pouvons conclure que le management territorial est un


allié fidèle du développement durable pour les raisons suivantes :

Le management territorial ne propose, valide et défend que des actions et/ou


des décisions inscrites principalement dans la durabilité.

Le management territorial protège les ressources, préserve l’environnement et


essaye de proposer des solutions judicieuses et efficaces pour diminuer la
pression exercée sur ce dernier.

Le management territorial prend en compte le développement durable, et


essaye de faire appel à de différents outils afin de le protéger et d’assurer sa
pérennité, en offrant un climat territorial favorable qui offre à son tour des
conditions de bien-être à la population locale.

Bibliographie

Mr Abdelmajid SAIDI, Cours de l’Economie et Management Territorial, 2018

Management régional, fiche pratique, Secrétariat d’Etat à l'économie


SECO,2008

URL : https://www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_1997_num_85_2_3917

Le cabinet KPMG, Elaboration du diagnostic territorial de la RFM, 2017

La Région Fès-Meknès

10

Vous aimerez peut-être aussi