Vous êtes sur la page 1sur 31

Introduction

Cette section est destinée à vous conseiller sur la façon d'élaborer un bon dossier de
candidature et de vous préparer pour l'entretien d'embauche.

Votre dossier et entretien sont vos seules opportunités de convaincre l'employeur que vous
êtes le/la meilleur/e candidat/e pour le poste.

De fait, votre candidature constitue une chance unique de produire une bonne impression
initiale. Vous ne bénéficierez pas d'une seconde opportunité. Par conséquent, votre dossier
(comprenant à la fois la lettre de motivation et le CV) doit être concis, ordonné selon une
logique, bien structuré, complet (incluant toute information pertinente), visuellement
cohérent, attrayant et à jour.

Il en va de même pour l'entretien ; vous devez le considérer comme une opportunité


d'autopromotion directe. En général, vous ne disposez que de 60 minutes pour persuader votre
interlocuteur/trice que vous êtes la personne appropriée pour l'emploi. L'entretien représente
une mission de collecte d'informations pour vous et pour l'entité qui recrute. Enfin, il s'agit
également d'une possibilité qui vous est offerte de présenter vos compétences, vos
expériences et vos atouts personnels, ainsi que de souligner le rapport direct que ceux-ci ont
avec le groupe de travail concerné et qu’ils correspondent aux besoins spécifiques de
l'employeur.

L'avis de vacance d'emploi

Les employeurs publient leurs offres de postes vacants selon leurs besoins, ce qui peut être à
tout moment, et ces offres sont généralement publiés pendant une période de temps limitée.
Les candidats doivent donc consulter les différents sites Web ou les publications de recherche
d'emploi qui les intéressent aussi souvent que possible, afin de ne pas passer à côté d’une
offre intéressante.

Les avis de vacances d'emploi comprennent généralement de l'information au sujet des


fonctions er responsabilités du poste, des résultats à atteindre ainsi que des compétences,
qualifications demandées et expérience. Vous devriez lire attentivement l'avis afin d'évaluer
vos atouts par comparaison avec les exigences du poste que vous allez solliciter.

Sur l'avis de vacance de poste figurent des mots clés qu'il vous faut identifier et qui se
rapportent aux connaissances, qualifications et compétences demandées ; vous pouvez utiliser
ces mots dans votre dossier de candidature (CV et lettre de motivation) afin de présenter vos
acquis et accomplissements. Il est conseillé d'aligner votre demande d'emploi sur le contenu
de l'avis de vacance de poste et sur les exigences spécifiques de la fonction en question.

Le plus souvent, les employeurs et les administrateurs du personnel ne consacrent que


quelques minutes (parfois moins) à l'examen du dossier de candidature. Leur recherche se
concentre sur des mots et phrases clés qui se rattachent aux compétences demandées dans le
domaine pertinent, afin de réduire le nombre de candidatures potentielles à celles qui les
mentionnent. De plus, de nombreux employeurs - y compris dans le système de l'ONU -
utilisent toujours davantage des méthodes de recrutement en ligne, lesquelles donnent la
possibilité de chercher automatiquement des mots clés lors du tri préliminaire sur écran des
dossiers.

Le curriculum vitae (CV)

Le présent document est une traduction des recommandations relatives au modèle de CV en


usage dans les pays anglophones (notamment aux Etats-Unis). Bien que la plupart de cette
information reste pertinente pour les CV d'autres pays, si vous désirez des renseignements au
sujet de la rédaction de curriculum vitae dans l'espace francophone (et particulièrement en
France), veuillez consulter le site web Franc-parler, ainsi que le site de l'ANPE pour des
exemples concrets.

Introduction
Un mini-curriculum vitae ( bref, une à deux pages) ou un curriculum vitae, ou CV,(plus
long et une description plus détaillée, deux à huit pages, il est surtout demandé en Europe, en
Amérique latine, au Moyen-Orient et en Asie) est un résumé de vos capacités, éducation,
expérience, qualifications académiques et compétences. Il s'agit d'un outil essentiel dans
l'évaluation des candidats qui permet de s’assurer qu’ils correspondent aux critères du poste.
En plus de l'enseignement et des qualifications académiques, les CV incluent également des
informations concernant les thèses de doctorat, les publications, les associations
professionnelles, les présentations effectuées ainsi que les prix, mentions et sanctions des
études reçus.

Le formulaire P.11 constitue l'équivalent du curriculum vitae dans le cadre du système de


l'ONU.

Par ailleurs, votre CV devrait, d'une part, être ajusté à la fonction pour laquelle vous postulez
et, d'autre part, viser à attirer l'attention, créer de l'intérêt et activer une réaction : l'invitation à
un entretien.

Comme expliqué précedemment dans la section « L'avis de vacance d'emploi », souvent, les
employeurs et les administrateurs du personnel ne passent que quelques minutes (parfois
moins) à examiner un curriculum vitae. Leur recherche consiste à trouver des mots et phrases
clés. Pour que quelqu'un jette un coup d'œil plus approfondi sur votre CV, il faut qu'il soit
attractif dans sa présentation et parfait dans la qualité de sa rédaction. Par conséquent, plus
vous préparerez votre dossier minutieusement, plus il aura des chances d'être lu.

Il est également de votre intérêt de présenter un curriculum vitae qui ne contienne aucune
erreur. L'hypothèse est que si vous commettez une erreur dans votre propre CV, un outil
précieux pour votre propre intérêt, il est probable que vous en commettrez d'autres à votre
poste également. Vu que votre curriculum vitae devrait être irréprochable, relisez-le
plusieurs fois. Ensuite, veillez à ce qu'une personne possédant une bonne maîtrise de la langue
l'examine soigneusement.

Enfin, votre CV n'est rien d'autre qu'un court résumé de ce que vous avez accompli, mais
pourvu des détails suffisants qui permettent au lecteur de connaître l'étendue de vos
compétences. À cet égard, vous devriez identifier celles que l'employeur recherche au moyen
d'une analyse minutieuse de l'avis de vacance de poste, puis les exposer sur votre CV. Vos
correspondants développeront leur recherche lors de l'entrevue. En définitive, moins signifie
plus car en submergeant le lecteur de mots et de détails vous n'obtiendrez peut-être pas
l'entretien.

L'anatomie d'un CV
Les coordonnées

Commencez le document par les renseignements de contact : nom et prénom, adresse(s),


numéro(s) de téléphone [y compris l'indicatif de pays et régional, et no téléphonique(s)
interne(s)] ,adresse(s) courriel à l'ONU et externe, adresse URL, le cas échéant (notamment
s'il est pertinent pour la fonction). L’objectif est d’ être joignable. N’hésitez pas à le mettre à
jour si nécessaire.

Le contenu

Il dépend de votre expérience et de votre objectif. Utilisez des rubriques pour mettre en valeur
les thèmes principaux. L'ordre de ces thèmes se base sur votre expérience. Par exemple, les
étudiants et les récents diplômés devraient mettre l'accent sur leurs études en plaçant d'abord «
Formation » et y inclure les cours pertinents. Les actifs bénéficiant d'une pratique
professionnelle significative commenceront avec la rubrique « Expérience ».

La formation

Elle se réfère généralement aux études postsecondaires et peut comprendre des séminaires
spéciaux, des cours d'été, des cours du soir, des formations en ligne, des cours authentifiés,
ainsi que l'enseignement supérieur.

Lorsque vous présentez ces informations, séparez votre formation en deux parties, afin de
différencier les diplômes universitaires des formations et cours de complément.

Utilisez l'ordre chronologique inverse. Commencez avec votre instruction la plus récente et
remontez dans le temps. Établissez une liste de vos diplômes, dates (leur mois et année
d'obtention ou date d’écheance), nom et lieu des établissements d'enseignement et matière(s)
principale(s), voie de spécialisation et thèse de doctorat (le cas échéant). Un bref résumé des
cours les plus pertinents que vous avez suivis peut également être utile.
L'expérience professionnelle

Considérez l'option de scinder votre expérience en plusieurs sous-rubriques telles que pratique
de la recherche, perfectionnement, organisation / coordination, conseil, etc. Incluez : les
emplois à plein temps rémunérés, les projets de recherche universitaires, les stages
(mentionnez si rémunérés ou non), les emplois à temps partiel et le bénévolat. Faites la liste
du nom et lieu de l'entité, l'intitulé du poste avec les dates d'entrée et de départ ; le champ des
responsabilités ; et les résultats de votre travail.

Donnez brièvement à l'employeur une vue d'ensemble de l'activité qui vous a permis
d'acquérir vos compétences. Utilisez des verbes d'action pour décrire vos tâches. Employez
la voix active au présent de l’indicatif (mobilise, m’asssure, gère) pour les affectations
actuelles et le passé simple (mobilisai, m’assurai, gérai) pour les emplois précédents.

Les prix et mentions

Dressez une liste des prix et mentions ainsi que des attributions de bourses d'études et de
recherche dans la sphère universitaire, par ex. :

 Tableau d'honneur, 2005, avec mention, Université de Columbia, New York ;

 Lauréat/e, Bourse Erasmus Mundus, 1989 ;

 Titulaire, Bourse de recherche Robert McNamara, Banque mondiale, 2000.

Établissez une liste des sociétés professionnelles dont vous êtes membre, par ex. :

 Membre, Institut des analystes financiers agréés (CFA) ;

 Membre, Société néo-zélandaise des ingénieurs civils ;

 Confrère/consœur, Chartered Institute for Personnel Development (R.U.).

Prix, distinctions et reconnaissances honorifiques. Énumérez les récompenses, les


organisations qui les ont attribuées, les dates, par ex. :

 Lauréat/e, Médaille commémorative du Jubilé de Sa Majesté la Reine, Colombie-Britannique,


Canada, 2005 ;
 Dirigeant/e de l'année, Groupe de l'égalité de droits pour les femmes aux Nations Unies
(GERWUN), Département de la gestion, Juin 2005.

Services communautaires

Montrez vos qualités de dirigeant/e et votre attention pour autrui en prenant part aux activités
communautaires. Dressez une liste des groupes académiques, professionnels et/ou
communautaires dans lesquels vous jouez un rôle important ou dont vous êtes actuellement
membre, par ex. :

 Trésorier/ière, Groupe des fonctionnaires gay, lesbiennes, bisexuels ou transexuels des


Nations Unies (UN-GLOBE) ;

 Membre, Rotary International, District de Sao Paulo.

Présentez une liste de vos activités professionnelles et communautaires, bénévoles y compris,


par ex. :

 Maître d'œuvre (bénévole), Programme de Global Crossroads pour la reconstruction de


l'après-tsunami, Dadalla, Sri Lanka (octobre 2005) ;

 Collecteur/trice de fonds (bénévole), Washington Free Clinic, Washington, DC.

En général, les hobbies et les voyages ne sont mentionnés que s'ils présentent un rapport avec
la fonction.

Les langues

Indiquez les connaissances linguistiques, notamment si l'exercice de la fonction les demande,


avec lesquelles vous vous sentez à l'aise en les utilisant lors d'un entretien. Vous pouvez peut-
être indiquer votre niveau,en langue, où et comment vous l’avez appris et quand est-ce que
vous avez l’opportunité de l’utiliser.

Les compétences en informatique


Faites une liste de vos compétences en informatique (en particulier si elles sont liées à votre intérêt
cet emploi), tout en indiquant le niveau de compétence.

Les références

Ne mentionnez pas sur votre CV l'information concernant vos références. Préparez plutôt une
liste de celles-ci séparée, comprenant leur nom et prénom, titre, nom de l'entité où elles
exercent, adresse (postale et courriel) et numéro(s) de téléphone pour chacune d'elles. Avant
de la mentionner comme référence, n'oubliez pas de demander son accord à la personne
concernée.
Rédiger un bon CV

La préparation
Avant de commencer la rédaction du document, prenez un peu de temps pour procéder à une
auto-évaluation par écrit. Esquissez vos qualifications et capacités ainsi que votre expérience
professionnelle et vos activités hors programme.

N'oubliez pas que l'élaboration d'un curriculum vitae constitue un processus. En effet, le CV
n'est jamais terminé tant que vous ne prenez pas votre retraite ou, le cas échéant,
n'abandonnez pas le bénévolat. Dans le but d'alléger le fardeau de la recherche d'emploi, vous
avez tout intérêt à le mettre à jour au fur et à mesure que votre carrière - ou les fonctions de
votre poste - évolue. Par ailleurs, lorsque vous postulez un emploi, ne croyez pas qu'il existe
un modèle unique de CV ; lisez attentivement l'avis de vacance de poste à la recherche de
mots clés et d'autres informations, et apportez les modifications nécessaires. De même,
assurez-vous que la lettre de motivation est parfaite.

La rédaction
 Rehaussez les qualités qui vous distinguent. Elles peuvent même figurer en titre.

 Vous pouvez envisager de vous mettre en avant au travers d'un objectif de carrière
majeur mais bref : pensez à la valeur spécifique que vous offrez à l'employeur et
exposez-la avec concision dans votre objectif de carrière. Un bon objectif pourrait
ressembler à ceci : « Spécialiste de scrutin très compétent/e et sérieux/se cherche à
mettre à profit sa formation approfondie en matière de planification et d'opérations
d'élections ainsi que de démocratie transitionnelle en tant que haut/e responsable au
service d'une ONG. Extrêmement motivé/e à l'idée d'un changement de carrière et
désireux/se d'apporter sa contribution au département de planification d'élections au
sein d'une organisation ».

 Faites usage des mots d'une façon judicieuse : employez-en un minimum pour offrir
un maximum d'information et évitez les répétitions.
 Utilisez les nombres à votre avantage : nombres et exemples concrets peuvent
prouver le bien-fondé de vos affirmations en matière d'accomplissements. Les
données quantitatives sont plus faciles mémoriser ; recourez-y pour étayer votre
candidature de manière convaincante au lieu de juste énumérer vos capacités.
N'hésitez pas à inclure le nombre et les fonctions des personnes sous votre
responsabilité ou à indiquer les durées de vos opérations, entre autres :

o Projet planifié sur quatre mois accomplit en trois ;

o US$ 3 millions alloués par la Commission européenne en faveur d'un


programme de gouvernance au niveau local ;

o Préparation et mise en place d'un processus simplifié pour l'appui à la


réalisation de programmes, avec pour résultat une augmentation de 20% de
l'exécution des projets en 2005.

 Concentrez-vous sur les mots clés pour mettre l'accent sur vos accomplissements.
Cependant, les mots clés varient selon les secteurs et doivent dès lors être
soigneusement et judicieusement employés dans votre CV (et lettre de motivation).

 Écrivez des paragraphes brefs. Deux types de formats distincts peuvent décrire votre
expérience :

o le fonctionnel : il met en valeur vos qualifications et vos aptitudes, il regroupe


votre expérience sous des en-têtes qui accentuent vos compétences et
capacités, par ex., leadership, communication, recherche, etc. Convient surtout
à ceux bénéficiant de peu d'expérience pertinente ;

o le chronologique : il met l'accent sur l'expérience professionnelle, en


commençant par la plus récente.

 Portez votre attention sur les résultats et découvrez quels aspects de votre formation,
expérience et compétences seront les plus attrayants pour votre employeur potentiel.
Dressez une liste de vos travaux de cours sous contrôle continu, vos domaines de
spécialisation ainsi que les compétences et connaissances particulières qui peuvent
constituer vos atouts.
 Faites bien apparaître les détails de votre formation, expérience, compétences et
activités, qui montrent vos capacités et répondent aux besoins d'un employeur dans les
domaines clés.

 Exposez votre rôle : avez-vous travaillé individuellement, en équipe, comme


personnel d'encadrement, en qualité de chef d'équipe ? N'oubliez pas que les délais
importent, donc assurez-vous de répondre aux questions suivantes : quelles furent les
dates ou la durée de temps pendant laquelle vous avez travaillé sur un projet ou une
activité ? Étiez-vous occupé/e à plein temps ou à temps partiel ? Dans le dernier cas,
quel pourcentage de temps avez-vous consacré à l'exécution de ce travail ?

 Le meilleur moyen de présenter votre expérience consiste à donner des exemples.


Prêtez une attention toute particulière au choix des mots. Retenez des adjectifs et noms
qui vous décrivent de façon positive et juste, par ex. : capable de, apte à l'analyse,
bilingue, qualifié/e, compétent/e, efficace, performant/e, expérimenté/e, flexible, avec
facilité, supporte le stress, motivé/e, sérieux/se, responsable, doué/e pour.

L'évaluation de votre CV
Tenez votre curriculum vitae à distance et voyez à quoi il ressemble. Posez-vous des
questions telles que :

 La page s'avère-t-elle surchargée à cause des différentes polices de caractères


(Courier, Times New Roman, Arial), des styles de caractères (gras, italique, etc.), de la
taille des caractères (10, 11, 12), des bordures, lignes, puces ou cases ?

 L'information est-elle bien espacée, c.-à-d. ne surchargeant la page ? Les marges


devraient atteindre 2,5 cm/1 pouce.

 Y a-t-il trop d'espace en blanc ? Est-ce trop riche en texte ?

 Trouve-t-on facilement l'information importante ?

 Chaque mot compte-t-il ou possède-t-il une valeur ajoutée ? (Si non, effacez-le.)
 Comment se sentiraient vos yeux s'ils devaient lire le document plusieurs fois ?

Après avoir examiné votre CV, faites-le lire par une autre personne et demandez-lui
d'apporter son opinion. Plus nombreux seront les gens qui le liront, plus fortes seront les
chances de corriger ou de supprimer les mots mal orthographiés ou inutiles ainsi que les
phrases complexes.

Pour une plus ample information (en anglais) sur ce sujet, veuillez consulter les sites :

www.jobweb.com
www.usajobs.com.

Si vous désirez le même type d'information, en français et concernant le monde francophone,


veuillez vous rendre sur les sites :

Un CV basé sur vos résultats

Parmi les documents du dossier de candidature à envoyer, les postulants aux emplois du
PNUD sont censés présenter un curriculum vitae orienté sur les résultats. De plus, il est
également recommandable d'y joindre une lettre de motivation brève et précise.

La clé de la préparation de votre CV réside dans son adaptation en fonction du poste que vous
sollicitez. Vous devriez employer un « langage onusien », ce qui attestera votre connaissance
de la sphère de l'ONU à l'heure de vous promouvoir en vue d'une nouvelle opportunité.

Dès lors, concentrez-vous sur vos principaux accomplissements (réussites) et gardez votre
curriculum vitae dans un espace de trois pages au maximum.

Cliquez ici pour voir un exemple de CV axé sur les résultats (en anglais).

Cliquez ici afin de voir d’autres exemples de CV et pour télécharger le modèle (en anglais) de
ce type de CV en usage au PNUD.

La préparation du formulaire P11


En plus d'une lettre de motivation et d'un curriculum vitae orienté sur les résultats, tous les
dossiers de candidature aux postes du PNUD doivent également comprendre une notice
personnelle (P11 du PNUD) que vous aurez dûment remplie.

Voici quelques trucs et astuces pour la préparation de votre formulaire P11.

Les acronymes
Assurez-vous d'écrire en entier les abréviations et acronymes qui ne bénéficient pas d'une
reconnaissance universelle. Par exemple, UNICEF et UNESCO ne présentent pas
d'inconvénient ; par contre DRA (« Disaster Response Adviser ») n'est pas assez explicite.
Aussi faudra-t-il mentionner lors de la première utilisation Conseiller/ère en interventions en
cas de catastrophe (DRA) puis, par la suite, l'acronyme sans autre.

L'adresse
Veuillez inclure toute l'information relative à votre domicile, y compris le numéro
d'appartement, le code postal, etc.

Évitez les mots et termes suivants


 « Je... », « J'étais… » ; L'on suppose déjà que vous êtes le sujet.

 « Responsable de «… ». Mes principales responsabilités comprenaient « ... » ; ces mots


sont inutiles. Exprimez surtout ce que vous faisiez, par opposition à ce dont vous étiez
responsable.

 « En assumant mes fonctions de [poste X], « je …» ; ceci peut être déduit des
renseignements mentionnés auparavant et n'est donc pas pertinent. Effacez-le.

 Le mot « etc. » est considéré comme imprécis. Il vaut mieux d’écrire exactement ce à quoi
vous vous référez et, si nécessaire, le démontrer par le biais d'un ou deux exemples clairs ;
vous évitez ainsi le besoin d'ajouter un « etc. ». Remarque concernant le style : n'utilisez
jamais le mot « etc. » avec le terme « par exemple » ou « par ex. ».

Le temps des verbes/la structure parallèle


Évitez de mélanger les catégories de mots (« scheduling, attendance, liaise »). Employez le
présent de l'indicatif (« schedule, attend, liaise ») pour vous référer au(x) poste(s) actuel(s) et
le passé simple (« scheduled, attended, liaised ») pour le(s) précédent(s).
Les superviseurs
Ajoutez, si possible, leur adresse courriel si la fonction concernée fut exercée dans les cinq
années précédentes.

Sans emploi ?
Évitez de préciser les périodes de chômage ; autrement dit, ne créez pas une entrée séparée
pour le temps écoulé entre vos différents emplois.

Le motif de votre départ


Soyez à la fois bref/brève et positif/ive ; par ex. : « promotion », « fin de mission », «
rappelé/e sur le lieu d'affectation », « affectation temporaire », « programme d'études
universitaires », « devoirs familiaux », « poursuite d'autres options de carrière ». Si vous êtes
toujours titulaire du poste, indiquez juste « s.o. ». Ne mentionnez pas votre nouvelle
affectation, par ex. : « Transféré au Département X », car cette information se trouve déjà sur
le formulaire.

Les références
1) Ne répétez pas les noms de vos responsables directs déjà mentionnés dans la rubrique «
Fonctions antérieures » ;
Ou
2) N'indiquez pas des membres de votre famille ou votre conjoint/e.

À la place, dressez une liste des références qui peuvent informer au sujet de votre caractère et
de vos qualifications. Les exemples peuvent comprendre des collègues ou des clients d'autres
organisations internationales, vos homologues au sein d'ONG, des fournisseurs, des
professeurs d'université, des enseignants ou des membres de votre communauté.

La rémunération
Avez-vous oublié votre salaire ? Veuillez cliquer ici.
Des emplois similaires ? Des affectations courtes ?
Si vous avez bénéficié de contrats de travail différents mais pour des postes semblables et
avec le même employeur et ce, de manière récurrente - par ex., accomplissement de deux
missions similaires espacées dans le temps ou prise d'une activité additionnelle pour une
courte durée -, ne remplissez pas des cases distinctes. Faites-en une entrée unique au contenu
mélangé.

L'orthographe
Relisez encore et encore le document vu qu'il n'existe pas de correcteur orthographique pour
le formulaire P11. Ainsi convient-il de rédiger d'abord vos réponses au moyen du traitement
de texte, puis d'en contrôler l'orthographe et, enfin, d'utiliser la fonction copier-coller afin de
les placer sur le formulaire P11.

La formation
Traitez les multiples cours de formation par lots, par ex. les cours de l'UNITAR. De même en
ce qui concerne les cours de formation aux techniques de l'information.

La sauvegarde de votre travail


Assurez-vous de sauvegarder immédiatement et souvent ce que vous avez écrit afin de ne
pas perdre votre travail.

Copie de sauvegarde
Juste au cas où, gardez une version PDF de votre P11 sur votre bureau, sur une clef USB ou
dans un disque dur.

La mise à jour
L'actualisation du document P11 constitue un processus. Vous devriez le mettre à jour chaque
fois que vous changez de poste. Si vous vous trouvez sur le marché de l'emploi, actualisez le
P11 lors de chaque présentation de candidature. Vous pouvez également garder des versions
spécifiques ; par ex., une pour le secteur des Ressources Humaines, une autre pour celui de
l'administration générale.
Les verbes d'action

Sur votre CV, le meilleur moyen de communiquer votre expérience et vos accomplissements
reste l'illustration par des exemples. Pour cela, vous devriez choisir vos mots très
soigneusement.

Aussi, portez votre choix sur des adjectifs et des noms qui vous dépeignent d'une façon
positive et précise, par ex. : capable de, analytique, bilingue, qualifié/e, compétent/e, efficace,
efficient/e, expérimenté/e, flexible, fluide, supporte le stress, motivé/e, sérieux/se, responsable,
ou travaille diligemment avec.

Optez pour des verbes décrivant exactement les actions que vous opérez dans le but d'obtenir
des résultats, par ex. : motiver, former, superviser, mettre au point.

Veuillez cliquer ici pour consulter une liste de verbes d'action, qui pourra vous inspirer au
moment de préparer votre CV.

La correspondance liée à la candidature

Le document ci-dessous est une traduction des recommandations relatives au modèle de lettre
de motivation en usage dans les pays anglophones (notamment aux Etats-Unis). Bien que la
plupart de cette information reste pertinente pour les autres pays, si vous désirez des
renseignements au sujet de la rédaction de lettres de motivation dans l'espace francophone (et
particulièrement en France), veuillez consulter le site web Franc-parler pour des exemples
concrets.

Pourquoi une lettre de motivation ?


La lettre de motivation vous permet d'ajuster votre candidature à un poste spécifique et
pour susciter l'intérêt des recruteurs envers votre profil. Elle reflète votre personnalité, votre
minutie, vos aptitudes à communiquer, votre enthousiasme et motivation, votre intellect ainsi
que votre intérêt particulier pour l'entité à laquelle vous allez envoyer la lettre.

Elle met en valeur certains aspects de votre expérience, ceux qui seront les plus utiles pour
votre employeur potentiel, et il se peut que vous marquiez des points simplement en sachant
les identifier. La missive doit attirer l'attention sur les aptitudes, la compétence et l'expérience
que recherche l'employeur. Elle vous offre également l'opportunité de montrer ce que vous
savez au sujet du domaine en question et de l'entité à laquelle vous vous adressez.
Une lettre de motivation bien structurée peut aussi constituer une preuve de votre capacité à
coordonner vos idées et à aller droit au but : maintenez votre lettre axée sur ce que vous
pouvez faire pour l'employeur. Vous devez donc clairement démontrer que vous possédez
une bonne compréhension de la situation actuelle de l'entité. En rédigeant une lettre de
motivation effective, vous bénéficiez ainsi d'une excellente opportunité d'obtenir un entretien
d'embauche.

La rédaction d'une lettre de motivation de qualité


Les lettres de motivation sont structurées avec une attention particulière portée sur :

L'objectif

L'objectif principal de la lettre de motivation consiste à inciter les lecteurs à s'intéresser à


votre CV. La lettre devrait mettre en évidence le fait que vous avez effectué une recherche
afin de connaître les intérêts, les besoins, les valeurs et les objectifs de l'entité auprès de
laquelle vous postulez un emploi.

Le contenu

La lettre de motivation doit nommer le poste que vous sollicitez et fournir des références
spécifiques au sujet de l'entité concernée. De plus, il faudrait, dans la mesure du possible,
l'adresser en particulier à la personne qui traitera votre dossier de candidature. Dans le secteur
privé, ce type d'information peut généralement être obtenu au moyen d'une simple recherche
ou d'un appel à la compagnie en question, laquelle vous indiquera le nom du/de la
destinataire. Cependant la quête peut s'avérer plus compliquée lorsque l'on a affaire à des
systèmes en ligne, surtout dans les cas de fichiers et de multiples listages de lieux
d'affectation.

Veuillez en outre indiquer votre intérêt et vos connaissances au sujet de l'activité que l'entité
mène actuellement ainsi que les qualifications que vous possédez en relation avec le poste.
Vous souhaitez que le/la lecteur/trice sache :

 Pourquoi vous désirez travailler au sein de l'entité ;


 Comment vous remplissez les conditions requises pour le poste que vous sollicitez ;
 Pourquoi vous croyez être le candidat qui convient le mieux à l'entité.

Par ailleurs, la lettre de motivation devrait également :

 Mettre l'accent sur les plus importants et pertinents accomplissements, aptitudes et


expérience que vous avez énumérés sur votre CV ;
 Faire référence au CV ;
 Informer au sujet de votre disponibilité pour une suite bien spécifique telle qu'un entretien.

Le format

La lettre doit se présenter sous forme narrative , découpée en. Le premier paragraphe devrait
être bref, deux ou trois phrases, et doit énoncer :
 Quel poste vous sollicitez et comment vous avez appris sa vacance ;
 Vos connaissances éventuelles qui travaillent ou sont liées d'une manière quelconque à
l'entité ;
 Votre motivation pour la compagnie /organisation/unité en particulier et pour le poste ;
 Vos principales qualifications pour le poste en question.

Le corps de votre lettre de motivation devrait comprendre entre un et trois paragraphes plus
longs dans lesquels vous approfondissez le sujet de vos qualifications pour l'emploi postulé.

Aussi, choisissez dans votre CV les qualifications qui vous paraissent les plus importantes et
commentez-les, démontrant ainsi comment votre formation et expérience vous habilitent à
exercer la fonction. Soyez aussi précis/e que possible et faites référence à votre CV pour
davantage de détails.

Dans le paragraphe de conclusion sur votre lettre de motivation, vous devrez indiquer votre
disponibilité pour un entretien. Veuillez également indiquer où et quand vous êtes joignable,
et exprimer votre désir de participer à un entretien ou d'apporter une plus ample information.
Terminez en remerciant votre lecteur/trice pour le temps et la considération qu'il/elle vous
accorde.

Si vous souhaitez voir un exemple de lettre de motivation (en anglais), veuillez cliquer ici.

Pour une information plus détaillée (en anglais), vous pouvez vous rendre sur le site web
www.jobweb.com ou www.creeruncv.com.

Être avisé/e

Soyez avisé/e au moment de vous lancer dans la recherche d'opportunités d'emploi ; par exemple, si vous dé
la gouvernance démocratique, vous devez vous préparer dans la plus récente terminologie utilisée dans ce se
vos communications que vous êtes au courant des changements intervenus dans le jargon de la discipline, vo
que vous êtes focalisé sur, et ce faisant à jour avec, les toutes dernières innovations concernant l

De plus, comme il y a une tendance toujours plus forte en direction du recrutement électronique, il s'avè
candidatures les employeurs choisissent souvent de taper quelques mots de recherche qui leur facilitent la pr
nombre de dossiers reçus pour une vacance de poste. Or si les employeurs sont très explicites à l'égard de ce
pas l'être moins - et une façon de le montrer consiste à utiliser la terminologie approprié

La manière dont vous effectuez votre recherche d'emploi se voit reflétée dans les résultats de celle-ci. Un p
vous permettra de gérer la situation avec efficacité. Ne rien faire, attendre que quelque-chose change ou
frénétique et hasardeuse ne vous sera d'aucune aide. En effet, la mise en marche d'une action réfléchie et con
sur le bon chemin.

De fait, les chercheurs d'emploi qui sont bien focalisés et qui appliquent des méthodes efficaces dans l
généralement obtiennent les meilleurs résultats et ce, dans les délais les plus courts. La conception d'abord, l
d'action vous aidera à :
 Couvrir plus de terrain en moins de temps, diminuant ainsi votre période de

 Optimiser votre énergie et cibler votre recherche de manière plus préc

 Conserver des habitudes de travail très méthodiques ;

 Maintenir ou améliorer la confiance en soi et l'estime de soi ;

 Prendre en main votre vie professionnelle et privée.

Élaborez un processus basé sur votre agenda personnel ainsi que sur vos habitudes de travail. À savoir, surf
chaque matin afin de consulter les vacances d'emploi et posez votre candidature pour des postes l'après-mi
favoris dans le but de rendre la constance de cette tâche aussi simple que poss

De façon à ce vous puissiez vous en tenir au même processus, il est important de le maintenir simple. É
quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle des tâches prioritaires et reportez ce que vous avez en suspens.
occupé votre temps, ce que vous avez accompli et procédez aux ajustements si be

Les techniques de l'entretien d'embauche

Le présent document est une traduction des recommandations relatives au modèle d'entretien
d'embauche en cours dans les pays anglophones (notamment aux Etats-Unis). Bien que la
plupart de cette information reste pertinente pour les entretiens dans d'autres pays, si vous
désirez des renseignements au sujet de ceux réalisés dans l'espace francophone (et
particulièrement en France), veuillez consulter les pages du site web Aide-Emploi, cette
dernière consacrée aux diverses formes que peut revêtir un entretien.

La préparation d'un entretien réussi

 Prenez le temps de lire attentivement et de bien comprendre ce que le poste requiert de


votre part et quelles qualifications, compétences et connaissances sont demandées ;

 Essayez d'appréhender le rattachement hiérarchique du poste. Si vous avez quelques doutes


concernant les exigences de l'emploi telles qu'énoncées dans les attributions (TOR), son
rattachement hiérarchique, sa position au sein du lieu d'affectation, etc., soyez proactif et
cherchez à vous informer préalablement à l'entretien ;

 Utilisez vos contacts et réseaux (réseau de pratique, bureaux régionaux, bureaux centraux,
SURF, collègues et homologues) dans le but de savoir ce qui est essentiel au poste, ainsi que
de recevoir des conseils ;

 Familiarisez-vous avec la structure organisationnelle du lieu d'affectation ;

 Procurez-vous de l'information à propos des challenges et des tendances dans le domaine


d'activité et la spécialisation relatifs à l'emploi que vous postulez grâce à des visites de sites
web, des lectures de rapports et de directives ainsi que par le biais de consultations auprès des
membres de vos réseaux ;

 Effectuez des recherches additionnelles afin d’être au courant des tendances actuelles dans
le domaine du développement (OMD, réforme de l'ONU, etc.) ;

 Préparez-vous en vue de l'entretien et entrainez vous.

Quelques tuyaux pour l'entretien


 Emmenez des copies de votre CV et formulaire P11 vu que la personne en charge de
l'entretien y fait souvent référence ;

 En pensant à ce qu'un employeur désire savoir et en préparant des exemples appropriés,


élaborez-les selon la formule CAR :

Challenge : relatez brièvement la situation à laquelle vous avez dû faire face.

Action: expliquez ce que vous avez entrepris/réalisé afin de la surmonter.

Resultat: décrivez le produit de votre action.


 Trouvez un bref et réel exemple qui démontre clairement votre capacité à réaliser ce que
vous déclarez pouvoir faire. Soyez conscient des qualifications spécifiques que votre exemple
illustre ;

 Soyez certain/e de saisir parfaitement bien ce que votre interlocuteur/trice vous dit ; si tel
n'est pas le cas, n'hésitez pas à poser des questions. Ceci est particulièrement important lors
des entretiens menés par téléphone. Le meilleur moyen de s'assurer d'une bonne
compréhension consiste à résumer l'information essentielle apportée par votre
interlocuteur/trice, puis à demander si votre synthèse est correcte ;

 À la demande « Parlez-moi de vous », la réponse la plus adéquate réside dans l'expression


de vos points forts. Tentez une déclaration du genre : « Je m'appelle Tanaka Iguchi. Mes
qualifications les plus exportables vers le poste sont X, Y et Z ; les qualités que j'apporte à
mon travail sont A, B et C ; et la principale motivation qui m'inspire et qui oriente ma vie est
X»;
 Autre option peut reposer sur une présentation d'une minute et demie :

Formation/études (5 secondes)

Accomplissements/expérience professionnelle (50 secondes)

Situation actuelle (5 secondes)

Futur (30 secondes)

 Remarque : Ne posez pas de questions auxquelles vous ne pouvez pas répondre vous-
même. En règle générale, ne demandez rien au sujet de la rémunération. Concernant les postes
du PNUD, la plupart des questions relatives au salaire et aux prestations peuvent être
soumises au Service administratif du personnel (SAS/Bureau des ressources humaines) : soit
au Centre pour les JEA soit au Service des prestations et droits (BES) ;

 Soyez enthousiaste : les gens aiment engager des personnes qui se sentent emballées à l'idée
de travailler dans leur département. Montrez-vous professionnel/le : écoutez attentivement
pour indiquer votre intérêt, énergie et enthousiasme. Le langage positif du corps renforce le
message verbal ;

 Lors d'un entretien fondé sur les compétences et qui se base sur le principe selon lequel la
performance passée constitue le meilleur indicateur de la performance future, soyez prêt/e à
commenter en détail les résultats antérieurs. À la question « Parlez-moi d'une phase pendant
laquelle vous avez travaillé au sein d'une équipe inorganisée ou mal organisée. », expliquez
simplement la situation mais n'en choisissez pas une désastreuse et ne vous y attardez pas ;
terminez toujours sur une note positive, par ex. : « Ce que j'ai appris de cette expérience est
que. ». Une règle d'or : ne jamais blâmer quelqu'un ;

 Là où d'un point de vue culturel cela s'avère approprié, n'hésitez pas à regarder votre
interlocuteur/trice dans les yeux (vous montrez ainsi que vous lui prêtez attention) et
n'empêchez pas votre visage de prendre des expressions (un sourire exprime de l'intérêt et de
l'enthousiasme) ;

 Écoutez attentivement. N'interrompez jamais votre interlocuteur/trice ; attendez votre tour


pour vous exprimer. Assurez-vous de bien comprendre une question avant de répondre. Il n'y
a pas de mal à s'octroyer une minute de réflexion. Une minute semble bien plus longue à un/e
candidat/e qu'à la personne menant l'entretien;

 Communiquez l'information qui vous semble appropriée et pertinente. Tenez-vous en à


l'essentiel tout en étant aussi précis/e que possible ;

 Ne tentez pas de dominer l'entretien ; laissez votre interlocuteur/trice orienter la


conversation ;

 Lors d'un entretien de groupe, il est préférable de répondre aux questions des recruteurs
chacun à leur tour et de regarder dans les yeux la personne à qui vous répondez. Toutefois,
efforcez-vous de temps en temps de regarder dans les yeux chacun des intervenants présents ;

 N'oubliez pas que vous êtes interviewé/e et observé/e pendant toute la durée de votre visite
à l'entité ou au département, et non seulement lors de l'entretien officiel. Par conséquent,
évitez de dire ou de faire quelque chose considérée comme peu « professionnelle ». Soyez
conscient/e que vous participez à un processus de sélection du moment de votre arrivée sur le
lieu de l'entretien jusqu'à votre départ ;

 Dès l'instant où vous posez votre candidature, durant l'entretien, puis en période d'après-
rencontre (dans vos lettres et communications), vous êtes « en observation » et en
considération pour le poste en question. Gardez toujours à l’esprit, notamment avant et après
l'entretien pour ce qui concerne les impressions durables ;

 À la demande, généralement formulée à la fin de l'entretien, « Avez-vous des questions ? »,


il n'y a qu'une seule mauvaise réponse : « Non ». Nombreux sont les responsables de
recrutement qui, durant l'entretien, soupèsent les questions posées davantage que les réponses
données. Ne vous souciez pas du fait que la soumission d'une question puisse créer
l'impression de votre certitude quant à l'obtention du poste. Au contraire, un tel intérêt
contribue à l'établissement de votre valeur et démontre votre capacité et votre engagement.
Soyez prêt/e à poser les questions appropriées et préalablement préparées ;

 Fin : au terme de l'entretien, remerciez votre interlocuteur/trice pour le temps qu'il/elle vous
a consacré. Effectuez un résumé bref et concis de vos qualifications et soulignez votre intérêt
pour la fonction. Peut-être voudrez-vous également demander ce qui s'ensuivra à propos de
votre candidature.

Ce qu'il ne faut pas faire


Ci-dessous sont énumérées quelques erreurs que les candidats commettent souvent. Essayez
absolument de les éviter :

 Ne pas poser de question(s) ;

 Dénigrer votre ancien employeur ou collègues ;

 Incapable d'accepter la critique ;

 Avoir une présentation personelle négligée ;

 Se comporter de façon indéce, cynique ou paresseuse ;

 Être dominateur/trice, agressif/ve, « je-sais-tout » ;


 Arriver en retard à l'entretien ;

 Ne pas être capable de regarder dans les yeux l'interlocuteur/trice durant l'entretien ;

 Ne pas être capable de s'exprimer clairement.

Après l'entretien
Quelques jours après votre entretien (mais pas au-delà d'une semaine), envoyez un courriel ou
un mot de remerciement en guise de relance afin que l'employeur se souvienne de vous.
Veuillez cliquer ici pour une plus ample information.

Réalisez une évaluation de votre entretien ; cela peut contribuer à améliorer votre technique
ainsi qu'à acquérir de la confiance et des compétences en la matière. L'analyse de l'entretien,
les commentaires au sujet de vos sentiments pendant et après la réunion peuvent s'avérer très
utiles pour la préparation du rendez-vous suivant.

Demandez-vous :

 Quels furent mes points forts durant l'entretien ?

 Qu'est-ce qui ne se déroula pas comme prévu ?

 Que puis-je faire de manière différente la prochaine fois ?

Gardez à l'esprit que l'art de l'entretien réussi s'acquiert avec la pratique.

Veuillez cliquer ci-dessous pour en savoir plus :

 http://www.100cv.com/conseil-emploi/entretien-embauche.html

 http://www.aide-emploi.net/entr.htm
 http://www.coaching.monster.fr/entretien-dembauche/careers.aspx

Les techniques de l'entretien d'embauche

Le présent document est une traduction des recommandations relatives au modèle d'entretien
d'embauche en cours dans les pays anglophones (notamment aux Etats-Unis). Bien que la
plupart de cette information reste pertinente pour les entretiens dans d'autres pays, si vous
désirez des renseignements au sujet de ceux réalisés dans l'espace francophone (et
particulièrement en France), veuillez consulter les pages du site web Aide-Emploi, cette
dernière consacrée aux diverses formes que peut revêtir un entretien.

La préparation d'un entretien réussi

 Prenez le temps de lire attentivement et de bien comprendre ce que le poste requiert de


votre part et quelles qualifications, compétences et connaissances sont demandées ;

 Essayez d'appréhender le rattachement hiérarchique du poste. Si vous avez quelques doutes


concernant les exigences de l'emploi telles qu'énoncées dans les attributions (TOR), son
rattachement hiérarchique, sa position au sein du lieu d'affectation, etc., soyez proactif et
cherchez à vous informer préalablement à l'entretien ;

 Utilisez vos contacts et réseaux (réseau de pratique, bureaux régionaux, bureaux centraux,
SURF, collègues et homologues) dans le but de savoir ce qui est essentiel au poste, ainsi que
de recevoir des conseils ;

 Familiarisez-vous avec la structure organisationnelle du lieu d'affectation ;

 Procurez-vous de l'information à propos des challenges et des tendances dans le domaine


d'activité et la spécialisation relatifs à l'emploi que vous postulez grâce à des visites de sites
web, des lectures de rapports et de directives ainsi que par le biais de consultations auprès des
membres de vos réseaux ;

 Effectuez des recherches additionnelles afin d’être au courant des tendances actuelles dans
le domaine du développement (OMD, réforme de l'ONU, etc.) ;

 Préparez-vous en vue de l'entretien et entrainez vous.

Quelques tuyaux pour l'entretien


 Emmenez des copies de votre CV et formulaire P11 vu que la personne en charge de
l'entretien y fait souvent référence ;

 En pensant à ce qu'un employeur désire savoir et en préparant des exemples appropriés,


élaborez-les selon la formule CAR :

Challenge : relatez brièvement la situation à laquelle vous avez dû faire face.

Action: expliquez ce que vous avez entrepris/réalisé afin de la surmonter.

Resultat: décrivez le produit de votre action.


 Trouvez un bref et réel exemple qui démontre clairement votre capacité à réaliser ce que
vous déclarez pouvoir faire. Soyez conscient des qualifications spécifiques que votre exemple
illustre ;

 Soyez certain/e de saisir parfaitement bien ce que votre interlocuteur/trice vous dit ; si tel
n'est pas le cas, n'hésitez pas à poser des questions. Ceci est particulièrement important lors
des entretiens menés par téléphone. Le meilleur moyen de s'assurer d'une bonne
compréhension consiste à résumer l'information essentielle apportée par votre
interlocuteur/trice, puis à demander si votre synthèse est correcte ;

 À la demande « Parlez-moi de vous », la réponse la plus adéquate réside dans l'expression


de vos points forts. Tentez une déclaration du genre : « Je m'appelle Tanaka Iguchi. Mes
qualifications les plus exportables vers le poste sont X, Y et Z ; les qualités que j'apporte à
mon travail sont A, B et C ; et la principale motivation qui m'inspire et qui oriente ma vie est
X»;

 Autre option peut reposer sur une présentation d'une minute et demie :

Formation/études (5 secondes)

Accomplissements/expérience professionnelle (50 secondes)

Situation actuelle (5 secondes)

Futur (30 secondes)

 Remarque : Ne posez pas de questions auxquelles vous ne pouvez pas répondre vous-
même. En règle générale, ne demandez rien au sujet de la rémunération. Concernant les postes
du PNUD, la plupart des questions relatives au salaire et aux prestations peuvent être
soumises au Service administratif du personnel (SAS/Bureau des ressources humaines) : soit
au Centre pour les JEA soit au Service des prestations et droits (BES) ;

 Soyez enthousiaste : les gens aiment engager des personnes qui se sentent emballées à l'idée
de travailler dans leur département. Montrez-vous professionnel/le : écoutez attentivement
pour indiquer votre intérêt, énergie et enthousiasme. Le langage positif du corps renforce le
message verbal ;

 Lors d'un entretien fondé sur les compétences et qui se base sur le principe selon lequel la
performance passée constitue le meilleur indicateur de la performance future, soyez prêt/e à
commenter en détail les résultats antérieurs. À la question « Parlez-moi d'une phase pendant
laquelle vous avez travaillé au sein d'une équipe inorganisée ou mal organisée. », expliquez
simplement la situation mais n'en choisissez pas une désastreuse et ne vous y attardez pas ;
terminez toujours sur une note positive, par ex. : « Ce que j'ai appris de cette expérience est
que. ». Une règle d'or : ne jamais blâmer quelqu'un ;

 Là où d'un point de vue culturel cela s'avère approprié, n'hésitez pas à regarder votre
interlocuteur/trice dans les yeux (vous montrez ainsi que vous lui prêtez attention) et
n'empêchez pas votre visage de prendre des expressions (un sourire exprime de l'intérêt et de
l'enthousiasme) ;

 Écoutez attentivement. N'interrompez jamais votre interlocuteur/trice ; attendez votre tour


pour vous exprimer. Assurez-vous de bien comprendre une question avant de répondre. Il n'y
a pas de mal à s'octroyer une minute de réflexion. Une minute semble bien plus longue à un/e
candidat/e qu'à la personne menant l'entretien;

 Communiquez l'information qui vous semble appropriée et pertinente. Tenez-vous en à


l'essentiel tout en étant aussi précis/e que possible ;

 Ne tentez pas de dominer l'entretien ; laissez votre interlocuteur/trice orienter la


conversation ;

 Lors d'un entretien de groupe, il est préférable de répondre aux questions des recruteurs
chacun à leur tour et de regarder dans les yeux la personne à qui vous répondez. Toutefois,
efforcez-vous de temps en temps de regarder dans les yeux chacun des intervenants présents ;

 N'oubliez pas que vous êtes interviewé/e et observé/e pendant toute la durée de votre visite
à l'entité ou au département, et non seulement lors de l'entretien officiel. Par conséquent,
évitez de dire ou de faire quelque chose considérée comme peu « professionnelle ». Soyez
conscient/e que vous participez à un processus de sélection du moment de votre arrivée sur le
lieu de l'entretien jusqu'à votre départ ;

 Dès l'instant où vous posez votre candidature, durant l'entretien, puis en période d'après-
rencontre (dans vos lettres et communications), vous êtes « en observation » et en
considération pour le poste en question. Gardez toujours à l’esprit, notamment avant et après
l'entretien pour ce qui concerne les impressions durables ;

 À la demande, généralement formulée à la fin de l'entretien, « Avez-vous des questions ? »,


il n'y a qu'une seule mauvaise réponse : « Non ». Nombreux sont les responsables de
recrutement qui, durant l'entretien, soupèsent les questions posées davantage que les réponses
données. Ne vous souciez pas du fait que la soumission d'une question puisse créer
l'impression de votre certitude quant à l'obtention du poste. Au contraire, un tel intérêt
contribue à l'établissement de votre valeur et démontre votre capacité et votre engagement.
Soyez prêt/e à poser les questions appropriées et préalablement préparées ;

 Fin : au terme de l'entretien, remerciez votre interlocuteur/trice pour le temps qu'il/elle vous
a consacré. Effectuez un résumé bref et concis de vos qualifications et soulignez votre intérêt
pour la fonction. Peut-être voudrez-vous également demander ce qui s'ensuivra à propos de
votre candidature.
Ce qu'il ne faut pas faire
Ci-dessous sont énumérées quelques erreurs que les candidats commettent souvent. Essayez
absolument de les éviter :

 Ne pas poser de question(s) ;

 Dénigrer votre ancien employeur ou collègues ;

 Incapable d'accepter la critique ;

 Avoir une présentation personelle négligée ;

 Se comporter de façon indéce, cynique ou paresseuse ;

 Être dominateur/trice, agressif/ve, « je-sais-tout » ;

 Arriver en retard à l'entretien ;

 Ne pas être capable de regarder dans les yeux l'interlocuteur/trice durant l'entretien ;

 Ne pas être capable de s'exprimer clairement.

Après l'entretien
Quelques jours après votre entretien (mais pas au-delà d'une semaine), envoyez un courriel ou
un mot de remerciement en guise de relance afin que l'employeur se souvienne de vous.
Veuillez cliquer ici pour une plus ample information.

Réalisez une évaluation de votre entretien ; cela peut contribuer à améliorer votre technique
ainsi qu'à acquérir de la confiance et des compétences en la matière. L'analyse de l'entretien,
les commentaires au sujet de vos sentiments pendant et après la réunion peuvent s'avérer très
utiles pour la préparation du rendez-vous suivant.

Demandez-vous :

 Quels furent mes points forts durant l'entretien ?

 Qu'est-ce qui ne se déroula pas comme prévu ?

 Que puis-je faire de manière différente la prochaine fois ?

Gardez à l'esprit que l'art de l'entretien réussi s'acquiert avec la pratique.

Veuillez cliquer ci-dessous pour en savoir plus :

 http://www.100cv.com/conseil-emploi/entretien-embauche.html

 http://www.aide-emploi.net/entr.htm

 http://www.coaching.monster.fr/entretien-dembauche/careers.aspx

Questions à poser au/à la recruteur/se

Préparer des questions et les poser au/à la recruteur/se à la fin de l'entretien laisse toujours une
bonne impression. De même, si en guise de dernier mot, vous résumez de manière brève et
concise vos qualifications et exprimez encore une fois votre intérêt pour le poste, vous
produirez un effet des plus positifs.

Cependant, veillez à poser uniquement des questions auxquelles vous ne pouvez pas trouver
les réponses vous-même et surtout ne forcez pas la note. Ne gardez en effet que les plus
essentielles. Soyez conscient/e que, bien souvent, les recruteurs ont un programme
d'entretiens très chargé et, par conséquent, il ne s'avère pas approprié d'adresser un grand
nombre de questions. La clé du problème réside donc dans une sélection soigneuse et
adéquate des questions que vous aimeriez formuler.

Le but de cette rubrique est de vous donner un aperçu au sujet du type de questions que vous
pouvez préparer afin de les soumettre à votre interlocuteur/trice lors du tête-à-tête. Ces
interrogations ne représentent qu'une ligne directrice et, à ce titre, leur dessein est de vous
aider à préparer l'entretien d'embauche. Certaines questions peuvent manquer d'à-propos à
l'égard de votre situation. Aussi leur choix doit-il s'effectuer attentivement selon vos besoins
d'informations et de connaissances de la fonction et de l'entité concernée.

Par ailleurs, vous devriez également être prêt/e à ce que la personne vous faisant passer
l’entretien puisse vous retourner la question, par exemple : « Quels sont pour vous les
principaux défis que présente l'affectation ? » ou « Comment réagiriez-vous face au taux élevé
de rotation de personnel au cas où vous obtiendriez le poste ? ». Ainsi, grâce à la réflexion sur
les possibles réponses à ces questions, vous ne serez pas pris/e au dépourvu le moment venu
lors de l'entretien.

Quelques questions-type
1. Pourquoi ce poste est-il vacant ?

2. Quel est le taux de rotation de personnel affectant l'unité de travail ? Quelles en sont
les raisons principales ?

3. Qu'aimeriez-vous que la prochaine personne retenue pour le poste change dans


l'exercice de ses fonctions ?

4. Quels sont les objectifs de travail que vous aimeriez voir accomplis dans le cadre de la
fonction ? Quelles sont les priorités ?

5. Qu'aimeriez-vous voir réalisé par le/la futur/e employé/e dans les trois prochains mois
?

6. Quels sont les objectifs à long terme que vous désirez voir atteints ?

7. Quels sont les défis les plus difficiles que le/la titulaire du poste devra affronter ?

8. Selon vous comment ceux-ci pourraient être traités de la meilleure façon ?


9. Quel type de soutien la fonction reçoit-elle en termes de ressources humaines,
financières ou autres, ainsi que du point de vue de l'appui institutionnel, etc. ?

10. De quel degré de liberté pourrai-je bénéficier pour fixer mes propres objectifs de
travail, les échéances et les méthodes d'évaluation ?

11. Dans quelle mesure cette entité a-t-elle connu sur une période de plusieurs années le
plus de succès en termes de produits et services ?

12. Quels changements importants prévoyez-vous dans un proche avenir ?

13. Que considère-t-on une réussite au sein de l'entité/du groupe de travail ?

14. Sous les ordres de qui se trouve le/la titulaire du poste ? Aurai-je l'opportunité de le/la
rencontrer ?

15. Qui vais-je superviser ?

16. Comment décririez-vous une journée/semaine-type sur le lieu de travail ?

17. Vais-je bénéficier d'une formation soutenue ?

18. Quels sont les trois attributs les plus importants pour réussir à ce poste ?

19. Aimeriez-vous que je vous fournisse une liste de références ?


20. Quelles sont les étapes suivantes dans le processus de recrutement ? Quand prendrez-
vous la décision finale ?

Après l'entretien

Vous devriez garder à l'esprit que vous serez observé/e pendant toute la durée de l'interaction
entre vous et l'entité ou le groupe de travail, et non seulement durant l'entretien officiel ; cette
période comprend également la phase antérieure et ultérieure à la rencontre. Par conséquent,
ne dites et ne faites pas ce qui pourrait être vu comme peu « professionnel » et qui, par la
suite, pourrait affecter votre réputation. En effet, même si vous n'êtes pas sélectionné/e pour
l'emploi que vous avez postulé et pour lequel vous avez passé l'entretien, votre candidature
pourrait être prise en considération pour d'autres postes futurs. Aussi est-il important que vous
laissiez une impression positive durable auprès de l'entité ou du groupe de travail en question.

La lettre de remerciements
L'entretien passé, peut-être désirez-vous adresser une brève lettre ou note de remerciements.
Elle représente pour vous l'opportunité de signaler toute expérience ou compétence qui ne
furent pas mentionnées durant la réunion. Essayez, dans la mesure du possible, de
communiquer de nouveaux renseignements. Une donnée connue après l'entretien peut s'avérer
déterminante pour votre engagement, notamment si plusieurs candidats disposant de
qualifications pareilles aux vôtres ont sollicité le même poste.

Le but d'une lettre de remerciements consiste à exprimer votre gratitude à l'employeur pour
l'intérêt qu'il vous a témoigné. En plus de la reconnaissance que vous manifestez à la personne
rencontrée lors de l'entretien, vous réitérez également votre intérêt pour le poste et l'entité. En
effet, la missive vous permet de : a) inclure des informations complémentaires que vous avez
pu oublier de transmettre pendant la réunion ; b) discuter certains points que le/la responsable
de l'entretien a pu négliger alors ; c) revenir sur quelques questions auxquelles vous n'avez pas
pu répondre de la façon dont vous auriez souhaité lors de l’entretien. En outre, même au cas
où vous n'obtiendriez pas le poste, l'entité ou le bureau concernés conserveraient une image
positive de vous grâce à la peine que vous aurez prise d'envoyer un message de
remerciements. Ce qui pourrait se révéler bénéfique pour vous à l'avenir.

Enfin, si vous renoncez à l'emploi en question, il est toujours recommandable d'adresser une
note de remerciements afin de retirer respectueusement votre candidature. Comme vous ne
savez pas de quoi le futur sera fait, il est essentiel de faire preuve de courtoisie. Ne brûlez pas
les ponts après vous !

Rédiger une excellente lettre de remerciements


Utilisez la lettre de remerciements pour réaffirmer la raison pour laquelle vous désirez le
poste, en quoi consistent vos qualifications, comment vous pouvez fournir des apports
importants, etc. Elle comprend généralement trois sections principales :

1. Commencez par remercier la personne en charge de l'entretien pour avoir pris le temps
de vous recevoir. D'habitude, il est indiqué de rappeler la date à laquelle eut lieu la
rencontre.

2. Reconfirmez votre intérêt pour l'entité en soulignant des sujets particuliers abordés
durant l'entretien et qui vous tiennent à cœur. Tâchez de personnaliser votre lettre en
mentionnant un thème ou un intérêt partagé avec votre interlocuteur/trice et dont vous
avez discuté pendant la réunion.

3. Concluez votre message avec un mot de gratitude, une offre d'information plus
détaillée et une déclaration de votre attente de leurs nouvelles.

Autres tuyaux pour votre lettre de remerciements


 Envoyez la lettre de remerciements rapidement, à savoir dans un délai allant de 24 heures à
une semaine (pas au-delà) après l'entretien.

 N'envoyez pas une lettre manuscrite ; dactylographiez-la et employez du papier de bonne


qualité tant que faire se peut.

 Laissez des marges de quelque deux centimètres et demi et utilisez une police de caractères
« formelle » (TimesNew Roman ou Courier New) avec un corps de 10-12 ; abstenez-vous de
recourir aux polices de caractères fantaisistes telles que Haettenschweiler ou Impact par
exemple. Enfin,justifiez le texte et centrez le de la page (dans le sens vertical) afin d'éviter de
grands espaces vides.

 Ne copiez pas mot pour mot des modèles de lettres placées sur des sites web.

 Une lettre de remerciements peut être envoyée sous forme de courriel - le mode le plus
rapide. Cependant, si vous choisissez cette méthode plutôt que la poste, assurez-vous de la
traiter comme une lettre commerciale officielle. Évitez l'emploi de : (1) émoticônes,tels que J,
ou L (2) abrévations, par ex : « vs » pour « vous » ou « rdv » pour « rendez-vous » (3)
acronymes, par ex : « SVP » pour « s'il vous plaît » (4) ton désinvolte, par ex : « ciao » ou « à
bientôt ! » ou encore « Ab1to ».

 Dans la mesure du possible, envoyez une lettre de remerciements personnalisée et unique à


chaque interlocuteur/trice ayant participé à l'entretien (les contenus doivent se distinguer par
au moins une phrase).
 N'oubliez pas de relire la lettre, corriger les fautes d'orthographe et de grammaire, et de
supprimer les coquilles.

La lettre de démission

La décision de démissionner d'un poste n'est normalement pas chose facile. Elle doit émaner
d'une réflexion approfondie. Pendant la période de cette réflexion, n'ébruitez pas vos
intentions ; gardez-les pour vous. Néanmoins, si vous décidez de démissionner de votre
emploi, soyez sûr/e que votre choix est bien irréversible indépendamment d'une possible
contre-proposition de la part de votre employeur. Dès lors vous pourrez annoncer sans
ambiguïté votre résolution finale.

Afin d'éviter tout malentendu, présentez toujours votre démission sous forme de lettre
dactylographiée. En suivant les recommandations énumérées ci-dessous, vous pourrez
démissionner avec un haut degré de professionnalisme, et ce sans brûler les ponts derrière
vous ; vous ne souhaitez pas quitter l’organisation en mauvais termes.

Les recommandations
 Donnez un préavis suffisant.

 Rédigez une lettre brève, simple et positive ; le principal but de votre lettre de
démission consiste à communiquer officiellement, pièces à l'appui, la date à laquelle
vous faites part de votre décision et celle de votre dernier jour de travail.

 N'expliquez pas les raisons pour lesquelles vous démissionnez (elles ne concernent
que vous). Par ailleurs, votre déclaration de renonciation doit être sans équivoque afin
d'éviter toute interprétation ou tergiversation. Lors d'une réunion portant sur la
démission, restez calme.

 Assurez-vous d'exprimer vos remerciements pour le partenariat professionnel que


vous avez apprécié. De même, vous pouvez annoncer votre volonté de contribuer à ce
que la période de transition préalable à votre dernier jour de travail s'effectue en
douceur ou même proposez votre aide pour trouver votre remplaçant.
 Maintenez l'élément de surprise jusqu'au jour où vous envoyez votre lettre de
démission, notamment si vous partez parce que vous vous considérez victime d'un
traitement injuste. Au cas où des collègues se montreraient curieux au sujet de la cause
de votre départ, dites-leur exactement ce que vous avez annoncez à votre employeur :
la date de votre sortie, rien d'autre.

 Tenez compte des destinataires de votre lettre lorsque vous la rédigez. Généralement,
elle s'adresse au management, avec une copie destinée aux départements des
ressources humaines. Comme il se doit, ils ne la feront pas suivre à vos collègues. Par
conséquent, il n'est pas nécessaire de les mentionner dans votre message. Si vous
désirez manifester votre gratitude à vos collègues, il est plus approprié de les inviter à
déjeuner ou de leur envoyer des cartes de remerciement.

 Restez courtois avec tout le monde, non pas seulement avec vos amis, et conserver les
coordonnées de vos anciens collègues à des fins de réseautage. Même mieux, tâchez
d'obtenir l'accord d'un membre de l'entité (par ex. votre responsable direct/e) pour qu'il
vous serve de référence à l'avenir.

 Une déclaration très simple peut être suffisamment explicite pour constituer votre
lettre de démission.

 Ne copiez pas mot pour mot des lettres de renonciation placées sur des sites Internet.

 Gardez une copie de la lettre signée pour votre usage personnel.


 Maintenez votre rendement professionnel au même niveau jusqu'à votre dernière
minute de travail. Ne commettez pas l'erreur de démissionner mentalement avant
d'avoir terminé votre contrat.
 Assurez-vous de vous être discrètement préparé/e en vue du départ. Chaque chose
devrait avoir été planifiée au moment d'envoyer votre lettre de démission.
 Avant de partir :
o Nettoyez à fond votre bureau et votre pupitre ;
o Réalisez tout le classement de dossiers et documents selon un ordre bien défini
;
o Constituez un dossier complet de transfert de fonctions ;
o Veillez à ce que toutes les formalités administratives de départ vous concernant
soient remplies.