Vous êtes sur la page 1sur 7

Polyéthylènetéréphtalates (PET)

pour films et feuilles


par Sándor FÜZESSÉRY
Docteur-ingénieur
Ingénieur-conseil

1. Synthèse chimique des polymères ..................................................... A 3 375 - 2


1.1 Homopolymères .......................................................................................... — 2
1.2 Copolymères ................................................................................................ — 2
1.2.1 Copolyesters modifiés par un acide................................................. — 2
1.2.2 Copolyesters modifiés par un diol (PETG) ....................................... — 2
1.3 Présentation commerciale .......................................................................... — 2
2. Mise en œuvre........................................................................................... — 2
2.1 Extrusion ...................................................................................................... — 2
2.1.1 Séchage ............................................................................................... — 2
2.1.2 Extrusion des films avec filière plate (cast-film ).............................. — 3
2.1.3 Étirage conduisant aux films mono- et biorientés........................... — 3
2.1.4 Fabrication de films coextrudés ........................................................ — 3
2.2 Thermoformage........................................................................................... — 3
2.3 Métallisation................................................................................................. — 3
3. Propriétés................................................................................................... — 3
3.1 Propriétés mécaniques................................................................................ — 3
3.2 Propriétés électriques.................................................................................. — 5
3.3 Perméabilité ................................................................................................. — 5
3.4 Propriétés chimiques................................................................................... — 5
3.5 Alimentarité.................................................................................................. — 5
4. Applications .............................................................................................. — 6
4.1 Audiovisuel .................................................................................................. — 6
4.2 Emballages................................................................................................... — 6
4.3 Domaines électrique et électronique ......................................................... — 6
4.4 Photographie................................................................................................ — 6
4.5 Autres applications...................................................................................... — 6
Pour en savoir plus........................................................................................... Doc. A 3 375

armi les polyesters thermoplastiques saturés, seuls les polyéthylène-


P téréphtalates ou PET sont utilisés pour la fabrication de films et feuilles.
Sont concernées par cette application deux familles de produits :
— les homopolymères d’acide téréphtalique et d’éthylèneglycol (PET) ;
— les copolymères fabriqués à partir de deux acides avec un diol, ou d’un seul
acide avec deux diols.
4 - 1997

Les films obtenus, en différentes épaisseurs, à partir de ces polymères, par


extrusion ou thermoformage, possèdent d’excellentes propriétés thermoméca-
niques, optiques, électriques et une bonne résistance chimique. De plus, ils sont
métallisables.
Ces films, orientés par étirage ou non orientés, ont trouvé de nombreuses appli-
A 3 375

cations dans l’audiovisuel, dans l’emballage, dans les domaines électrique et


électronique, etc.
Dans l’industrie, on utilise souvent les désignations APETP (ou APET) et CPETP
(ou CPET) se référant à l’état amorphe (A...) ou à l’état cristallin (C...) de l’homo-
polymère considéré, et PETG pour le copolymère modifié par un glycol.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 375 − 1
POLYÉTHYLÈNETÉRÉPHTALATES (PET) POUR FILMS ET FEUILLES ________________________________________________________________________________

1. Synthèse chimique 1.2.1 Copolyesters modifiés par un acide

des polymères Ils sont obtenus à partir de cyclohexanediméthanol-1,4 (CHDM),


d’acide téréphtalique :
Les divers polyéthylènetéréphtalates sont des polymères obtenus
par polycondensation d’un ou de deux diacides avec un ou deux
diols, selon le schéma réactionnel suivant :

(1)
n diacide ( s ) + n diol ( s ) &
: PET + 2n H 2 O
(2)

C’est une réaction équilibrée : pour produire le polyester, il faut


aller dans le sens (1) avec élimination d’eau. Par contre, si le polyester
est amené à l’état fondu en présence d’eau, l’équilibre se déplace Ce dernier se substitue en partie à l’acide téréphtalique. En modi-
dans le sens (2). L’eau provoque la rupture des chaînes macro- fiant la proportion des deux acides, on obtient des produits à
moléculaires, ce qui conduit, entre autres, à une diminution des pro- propriétés différentes :
priétés mécaniques.
— APETP (ou APET) amorphe, ayant une résistance aux chocs à
Les divers PET sont, en général, caractérisés par leur indice limite basse température et des propriétés optiques élevées, ainsi qu’une
de viscosité, mesuré en solution suivant la méthode normalisée très bonne résistance chimique. Ces copolyesters, avec une tempé-
NF ISO 1628-5 (indice de classement T 51-542). rature de fusion de l’ordre de 245 à 250 oC, sont utilisés pour fabri-
Une faible valeur d’IVL correspond à une relativement faible masse quer des films et des feuilles, thermoformés ou non, pour emballages
molaire. Les produits commerciaux courants pour la fabrication de alimentaires et non alimentaires ;
films et de feuilles ont un IVL compris entre 0,74 et 1,05 mL/g. — PETP de résistance thermique élevée : ces produits ont une
température de fusion de 280 à 285 oC et résistent sans déformation
à des températures pouvant atteindre 249 oC, leur utilisation prin-
cipale étant l’emballage des plats précuisinés.
1.1 Homopolymères
Ils sont fabriqués par polycondensation d’acide téréphtalique et 1.2.2 Copolyesters modifiés par un diol (PETG)
d’éthylèneglycol :
En utilisant deux diols, éthylèneglycol et cyclohexanediméthanol-
1,4, avec l’acide téréphtalique, on obtient des copolymères
amorphes, de rigidité et de propriétés optiques élevées.
Ces copolymères sont également utilisés pour fabriquer des films
et feuilles d’emballage.

1.3 Présentation commerciale


Les divers polymères ainsi fabriqués sont commercialisés sous
Selon la méthode de fabrication, on obtient des résines de cris- forme de granulés cylindriques ou cubiques de 2 à 3 mm. Ces
tallinité variable, avec des températures de fusion allant de 249 à granulés sont conditionnés le plus souvent en emballage étanche.
271 oC (taux de cristallinité élevé). Les produits « orientés » ont des Les produits proposés se différencient selon leur composition
propriétés mécaniques et optiques élevées, et résistent aux acides chimique, leur aptitude à la mise en œuvre (viscosité à l’état fondu,
et bases faibles, ainsi qu’à un grand nombre de solvants. adjuvants) et leur vitesse de cristallisation.

1.2 Copolymères
2. Mise en œuvre
Le terme copolyester est utilisé lorsque, pour les produire, on uti- 2.1 Extrusion
lise ou bien deux diols, ou bien deux acides. En comparaison avec
les homopolymères, la structure moléculaire de ces copolymères est
moins régulière et, de ce fait, ils ont moins de tendance à cristalliser. 2.1.1 Séchage
Le PET est hygroscopique : les granulés absorbent l’eau, et, en
conséquence, la masse molaire, l’indice limite de viscosité et les pro-
priétés mécaniques diminuent d’une façon significative. Pour cette
raison, les granulés en PET doivent être séchés avant extrusion afin
que le taux d’humidité soit inférieur ou égal à 0,005 % en masse.
Les conditions optimales de séchage sont les suivantes :
— le dessicateur doit fournir de l’air sec (point de rosée de l’air
entre – 30 et – 40 oC) à une température de 150 à 180 oC avec un
débit minimal d’air d’environ 4 m3/ h par kg/ h de PET ;

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 375 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_______________________________________________________________________________ POLYÉTHYLÈNETÉRÉPHTALATES (PET) POUR FILMS ET FEUILLES

— le temps de séjour dans le sécheur est de 4 à 6 h ; il s’agit d’un ■ Les films biorientés sont fabriqués dans des équipements spé-
temps de séjour théorique, déterminé en divisant la capacité du ciaux ; le film réchauffé à une température inférieure à sa tempéra-
sécheur par le débit de l’extrudeuse ; ture de fusion est étiré successivement dans le sens de l’extrusion et
— si le sécheur n’est pas monté directement sur l’extrudeuse dans le sens transversal.
(trémie), le transport des granulés jusqu’à la trémie doit aussi être
effectué dans de l’air sec.
2.1.4 Fabrication de films coextrudés
2.1.2 Extrusion des films avec filière plate (cast-film) Pour améliorer certaines propriétés des PET (en particulier la
soudabilité et l’imperméabilité), on associe en couches parallèles le
En général, les films de PET sont fabriqués par ce procédé. Une PET avec d’autres polymères :
ligne est composée d’une extrudeuse monovis munie d’une tête — PET / EVA / PE-BDR ;
d’extrusion avec filière droite, d’une lame d’air, de cylindres refroidis- — PET / EVA / EVOH / EVA / PE-BDR.
seurs et d’un ensemble de tirage et d’enroulement du film. Le film
Une ligne de coextrusion est composée d’au moins trois extru-
à plat est toujours légèrement mono-orienté. Certaines machines
deuses et d’une tête d’extrusion avec filière droite. La réunion des
sont équipées d’une pompe à engrenage pour assurer un débit par-
faitement régulier, montée entre l’extrudeuse et la tête d’extrusion. flux des différents polymères s’effectue en général à l’intérieur de
la tête d’extrusion. Pour assurer une bonne adhérence entre les poly-
L’extrudeuse doit avoir un rapport L/D (longueur/diamètre) de la mères non compatibles, on utilise un liant comme par exemple l’EVA
vis d’au moins 24, de préférence 30, pour obtenir un débit régulier. entre le PET et le PE ou l’EVOH.
La vis d’extrusion, d’un taux de compression de 3 à 3,5, est munie Nota :
d’une zone de malaxage. Le débit d’une extrudeuse de 90 mm et EVA : copolymère d’éthylène et d’acétate de vinyle.
de L/D = 24 est de 300 à 320 kg/ h pour une vitesse de rotation de EVOH : copolymère d’éthylène et d’alcool vinylique.
la vis de 95 tr/ min. PE-BDR : polyéthylène basse densité radicalaire.
L’utilisation de grandes quantités de matière recyclée (  30 % en
masse) nécessite que la machine soit équipée d’une pompe à engre-
nage. 2.2 Thermoformage
La tête d’extrusion est équipée d’une barre de restriction carénée
et de lèvres flexibles et réglables. L’entrefer de la filière doit être au Le PET peut être thermoformé dans des équipements conven-
moins de 25 % supérieur à l’épaisseur du film et sa longueur recom- tionnels utilisés pour le PVC ou le polystyrène. Ce sont surtout les
mandée est de 25 à 32 mm pour un film de 250 µm et de 32 à 50 mm PET amorphes (APET) qui sont utilisés en thermoformage. Les
pour les films d’épaisseur supérieure à 250 µm. conditions de thermoformage sont résumées dans le tableau 1.
Les conditions de mise en œuvre propres au PET ont été rassem-
blées dans le tableau 1. (0)
2.3 Métallisation
Tableau 1 – Conditions de mise en œuvre Les films en PET sont métallisables sous vide et, dans certaines
des films en PET conditions, métallisables par galvanoplastie.

■ EXTRUSION
● Profil des températures ( C) de la zone
o
d’alimentation à la sortie de l’extrudeuse ..
o
270-295-295-280-270 3. Propriétés
● Température ( C) du raccord à la tête
d’extrusion .................................................... 270
Les propriétés principales des résines d’une part, des films et des
o
● Température ( C) de la tête d’extrusion .. 270 feuilles d’autre part sont rassemblées dans le tableau 2.
Distance (cm) entre la sortie de la filière
et le premier cylindre refroidisseur ............ 6à7
Température des cylindres refroidisseurs
θ (oC).............................................................. 40  θ < 70 3.1 Propriétés mécaniques
■ THERMOFORMAGE Les films et feuilles en PET sont caractérisés par une rigidité
Température du film .................................... 140 à 160 oC (figure 1) et une résistance à la rupture (figure 2) élevées à la tem-
pérature ambiante, et satisfaisantes à des températures allant
Température du moule ................................ 40 à 60 oC jusqu’à 150 oC (figures 1 et 2). Les copolymères amorphes ont de
Température du poinçon ............................. 120 à 135 oC bonnes résistances aux chocs, même à basse température. (0)
Pression de thermoformage........................ 0,2 à 0,3 MPa À titre d’exemple, la résistance à l’impact d’un film de 250 µm
500 à 660 mm Hg d’épaisseur en APET est de :
Vide................................................................ (soit 66,7 à 86,7 kPa) • 500 g à 23 oC
• 400 g à – 18 oC
(mesurée selon la norme ASTM D 1709 A).
2.1.3 Étirage conduisant aux films mono- et biorientés
En plus de leur rigidité très élevée (  4 500 MPa ) , les films
Les films peuvent être étirés dans une seule ou dans deux direc- orientés ont une résistance à la déchirure exceptionnelle.
tions.
■ Pour obtenir des films orientés longitudinalement, on utilise en
général deux jeux de rouleaux animés de vitesses différentes v 1 et
v 2 , entre lesquels est placé un dispositif de chauffage permettant de
porter le film à une température inférieure à sa température de
fusion. Le rapport des vitesses v 1 / v 2 est appelé taux d’étirage.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 375 − 3
POLYÉTHYLÈNETÉRÉPHTALATES (PET) POUR FILMS ET FEUILLES ________________________________________________________________________________

Tableau 2 – Propriétés principales des PET (résines ou films et feuilles) mesurées à 23 oC et 50 % HR


Norme (1) Unité PET semi-cristallin APET (2) amorphe
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES
● Masse volumique ..................................................... NF T 51-063 g/cm3 1,4 1,4
● Indice limite de viscosité.......................................... mg/ L 0,74 à 0,85 0,80 à 1,05
● Absorption d’eau (24 h) ........................................... ASTM D 570 % 0,1 à 0,2 0,1 à 0,2
● Température de fusion............................................. NF T 51-621 oC 249 à 271 245 à 250
● Conductivité thermique ........................................... NF X 10-021 W · m–1 · K–1 0,13 (3) 0,25
● Capacité thermique massique................................. kJ · kg–1 · K–1 1,1 à 1,3 1,1
PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES des films d’épaisseur 10 à 25 µm 250 µm
● Résistance à la rupture, L/T ..................................... DIN 53455 MPa 240/225 58/39
● Allongement à la rupture, L/T.................................. DIN 53455 % 90/110 300/200
● Module d’Young, L/T................................................ DIN 53457 MPa 5 300/4 500 2 200/2 200
● Résistance à l’impact, L/T ........................................ DIN 53448 mJ · mm–2 1 400/2 000
● Résistance à la déchirure, L/T.................................. DIN 53363 N · mm–1 220/250 40/50
o
● Retrait à 150 C, 15 min, L et T ................................ DIN 40634 %  0,2
PROPRIÉTÉS OPTIQUES des films d’épaisseur 10 à 25 µm 250 µm
● Trouble ...................................................................... ASTM D 1003 % < 15 <1
o
● Brillance, 45 ............................................................. ASTM D 2457 % 108
● Transparence ............................................................ ASTM D 1746 % 85 85
(1) Se reporter aux articles de la rubrique Essais normalisés, dans le présent traité.
(2) Copolymère de cyclohexanediméthanol-1,4, d’acide téréphtalique et d’un second acide.
(3) Mesuré sur films de 12 µm d’épaisseur.
L sens longitudinal
T sens transversal

Figure 1 – Variation du module d’Young en traction


en fonction de la température d’un film en PET
Figure 2 – Comportement thermomécanique en traction
d’un film en PET d’épaisseur 23  m

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 375 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
_______________________________________________________________________________ POLYÉTHYLÈNETÉRÉPHTALATES (PET) POUR FILMS ET FEUILLES

3.2 Propriétés électriques 3.3 Perméabilité

Les films et feuilles en PET sont des isolants très efficaces. De plus, Les films absorbent moins de 0,8 % d’humidité quand ils sont
leurs performances sont très stables d’une fabrication à l’autre, à totalement plongés dans de l’eau pendant 24 h (ASTM D 570).
épaisseur constante.
■ La perméabilité à la vapeur d’eau diminue au fur et à mesure que
Les propriétés principales sont consignées dans le tableau 3. l’épaisseur du film croît (tableau 4).
Le facteur de dissipation diélectrique pour des fréquences de 50 L’effet de l’humidité relative HR (%) de l’air sur le taux d’humidité
à 100 kHz a une valeur minimale comprise entre 50 et 90 oC et une des films d’épaisseur 12 à 125 µm est résumé ci-après : (0)
valeur maximale entre 100 et 130 oC. La permittivité relative diminue
avec la fréquence (figure 3a). La rigidité diélectrique diminue en
fonction de l’épaisseur du film (figure 3b) et de la température. Les HR Taux d’humidité
propriétés électriques et, en particulier, la résistivité superficielle (%) (% en masse)
diminuent avec l’augmentation de l’humidité relative de l’air. 20 0,15 à 0,20
40 0,30 à 0,40
80 0,55 à 0,60

■ La perméabilité aux autres gaz dépend de l’épaisseur des films


(tableau 4) et de la température. Elle est fortement réduite, jusqu’à
un facteur de 100, par des enduits polymériques (PVDC,...) ou une
métallisation sous vide.

3.4 Propriétés chimiques

Les films et feuilles en PET ont une bonne résistance à divers


produits chimiques :
— solvants : alcool benzylique, acétate d’éthyle, alcool éthylique,
méthyléthylcétone, toluène, trichloroéthylène ;
— bases : hydroxyde d’ammonium à 2 %, hydroxyde de sodium
à2%;
— acides : acide chlorhydrique à 10 %, acide nitrique à 10 %, acide
sulfurique à 30 % ;
— divers : détergents, diméthylformamide, peroxyde d’hydro-
gène à 28 %, tricrésylphosphate.
Les huiles et les graisses comme le saindoux, l’huile de coton et
l’huile de moteur ne traversent pas un film de 25 µm d’épaisseur
après deux mois de contact à 23 oC.
Les films en PET ont une bonne résistance aux taches produites
par divers produits chimiques et alimentaires.
Les copolymères sont stérilisables par l’oxyde d’éthylène et par
les rayons gamma.

3.5 Alimentarité

Pour des utilisations en contact avec divers produits alimentaires,


les films et feuilles en PET doivent satisfaire :
— dans les pays de l’Union européenne, aux exigences des direc-
tives 90/128/EEC et 92/39/EEC ;
— aux États-Unis, aux exigences de la Food Drug Administration
FDA 21 CFR 177.1630 et 21 CFR 177.1315.
(0)
(0)

Figure 3 – Propriétés diélectriques d’un film en PET

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites A 3 375 − 5
POLYÉTHYLÈNETÉRÉPHTALATES (PET) POUR FILMS ET FEUILLES ________________________________________________________________________________

Tableau 3 – Propriétés électriques principales des PET


Fréquence (en Hz) Épaisseur du film (en µm)
Propriétés à 23 oC et 50 % Norme (1) Unité
d’humidité relative 50 103 106 10 25 100

Permittivité relative ................................................... NF C 26-230 3,3 3,2 2,9


Facteur de dissipaition diélectrique......................... NF C 26-230 0,002 0 0,005 2 0,021
Rigidité diélectrique à 50 Hz ..................................... NF C 26-226 kV · mm–1 570 300 150
Résistivité transversale ............................................. NF C 26-215 Ω · cm 1018
Résistivité superficielle ............................................. NF C 26-215 Ω 1014
(1) Se reporter, dans ce traité, à l’article [AM 3 530].

Tableau 4 – Perméabilité aux gaz des films en PET en fonction de leur épaisseur

Épaisseur du film (en µm)


Norme (1) Unité
25 100 300 500 1 000
Perméabilité :
— à la vapeur d’eau............ ASTM E 96-93 g/(m2 · 24 h) 24 5,5 1 à 1,5 0,5
— à l’azote........................... DIN 53380 cm3 /(m2 · 24 h · bar) 4 0,8 0,4
— à l’oxygène ..................... DIN 53380 cm3 /(m2 · 24 h · bar) 25 5 2,5
— au gaz carbonique.......... DIN 53380 cm3 /(m2 · 24 h · bar) 90 17 9
(1) Les normes françaises de mesure de perméabilité de film sont décrites dans l’article [A 3 522] du présent traité.

4. Applications — câblerie : pour certains câbles, des feuilles plates ou ondulées


en PET sont utilisées comme barrière thermique et électrique ;
— condensateurs : ils sont fabriqués à l’aide de films de 3 à 6 µm,
Les divers films et feuilles en PET proposés sur le marché se pour répondre aux exigences diélectriques ;
différencient par leur épaisseur, leur largeur, leur longueur, le — circuits imprimés : le PET est employé comme support de base
diamètre extérieur de la bobine et leur composition. pour les revêtements chimiques photosensibles utilisés dans leur
fabrication ;
En raison de leurs bonnes propriétés thermomécaniques, optiques
— disquettes souples : elles sont fabriquées en PET enduit d’un
et électriques, ils ont trouvé de nombreuses applications dans les
revêtement magnétique qui associe la sécurité de fonctionnement
secteurs des industries électriques, l’électronique, l’audiovisuel, les
et la fiabilité des performances exigées pour les micro-ordinateurs
arts graphiques, les fournitures de bureaux, les emballages divers,
et les systèmes de traitement de texte ;
etc.
— rubans à transfert thermique pour imprimantes : ils sont
constitués de films minces en PET.

4.1 Audiovisuel
Le PET est le support habituel des bandes magnétiques. Il est suf- 4.4 Photographie
fisamment résistant pour supporter des vitesses d’enregistrement
élevées et possède une surface lisse et exempte de défauts, requise
pour assurer une reproduction précise et claire des images et des Les films et les complexes sont employés dans des applications
sons. photographiques et reprographiques.

4.2 Emballages 4.5 Autres applications


Les applications sont les suivantes : feuillards, supports de rubans Citons, à titre d’exemple :
adhésifs, films, boîtes thermoformées pour diverses industries — arts graphiques et fournitures de bureaux : films transparents
(alimentaire ou non, médicale, pharmaceutique), étiquettes trans- pour croquis et dessins pour rétroprojecteurs, papiers carbone, films
parentes, métallisées, imprimées ou contre-collées. de décoration ;
— renforts pour cols de chemises ;
— isolations thermique et phonique en combinaison avec d’autres
matériaux.
4.3 Domaines électrique et électronique
Les applications principales sont les suivantes :
— moteurs électriques : les bobinages de moteurs électriques
sont isolés du stator par des colonnes à fentes et des cales en PET
de forte épaisseur ;

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
A 3 375 − 6 © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites
P
O
U
Polyéthylènetéréphtalates (PET) R
pour films et feuilles
par Sándor FÜZESSÉRY
E
Docteur-ingénieur
Ingénieur-conseil
N

Aspects économiques S
■ Le tableau A donne une estimation de la consommation des films et des
feuilles de PET en Europe de l’Ouest et aux États-Unis. (0)
● En Europe de l’Ouest, la consommation totale en 1995 était estimée à
335 kt, contre 253 kt en 1990, ce qui correspond à un taux de croissance annuel
moyen de 5,8 % par an pour les cinq dernières années. La part de marché des
A
Tableau A – Consommation (en kt/ an) des films
films orientés était de 76 % en 1995, contre 83 % en 1990, et leur taux de crois-
sance annuel moyen entre 1990 et 1995 d’environ 4 % par an. Les films non
orientés ont eu, pour la même période, un taux de croissance annuel moyen
V
et des feuilles en PET : marchés par type d’applications

Europe
de 13 % par an, grâce au développement des copolymères amorphes dans
l’emballage. Pour des raisons d’environnement (recyclage des emballages),
ces copolymères ont remplacé, dans quelques applications, les films et les
O
États-Unis
de l’Ouest

1990 1995 1990 1995


feuilles en PVC.
● Aux États-Unis, comparativement avec l’Europe de l’Ouest, le marché des
films et des feuilles en PET est plus développé depuis longtemps, particuliè-
I
● FILMS ORIENTÉS
Bandes magnétiques ............................... 27 33
rement dans l’emballage.
■ Les principaux producteurs de films en Europe de l’Ouest et aux États-Unis
R
Électricité, électronique ........................... 11 14 sont donnés dans le tableau B avec leurs marques de fabrique. (0)
Photographie ............................................ 55 72
Arts graphiques ........................................ 28 34
Films estampés ou métallisés .................
Emballages ...............................................
Applications diverses...............................
17
22
50
20
27
55
Tableau B – Principaux producteurs dans le monde
Société Pays d’origine Marque de fabrique
P
Total ..........................................................
● FILMS NON ORIENTÉS
210 255 305 355
DuPont de Nemours
Elf Atochem
USA
France
Mylar
Platilon (copolyester)
L
Emballages ...............................................
Applications diverses...............................
Total ..........................................................
30
13
43
55
25
80
65
10
75
90
15
105
Hoechst
ICI
Allemagne
Grande-Bretagne
HostaPET
Melinex U
● MARCHÉ TOTAL 253 335 380 460
Rhône-Poulenc France Terphane (transparent)

Clary (métallisé)
S

Références bibliographiques
[1] SAECHTLING. – International Plastics Hand- [3] BLUMSCHEIN (H.W.). – Polyéthylènetéréphta- [5] Notices techniques des producteurs de films
book. Hanser Verlag (1987). late. Plast Europe, p. 605-609, oct. 1992. PET (DuPont, Elf Atochem, Hoechst, ICI,
[2] FISCHER (W.), GEHRKE (J.G.) et REMPE (L.). [4] Notices techniques des producteurs de Rhône-Poulenc).
– Polyesters saturés. Kunststoffe 70, résines PET (Hoechst, BASF, DSM, ICI, East-
p. 650-655, oct. 1980. man, Rhône-Poulenc).
4 - 1997

Normalisation
American Society for Testing and Materials (ASTM) Association française de normalisation (AFNOR)
ASTM D 570-81 1988 Test method for water absorption of plastics NF ISO 1628-5 oct. 1987 Plastiques. Détermination de l’indice de vis-
Doc. A 3 375

cosité et de l’indice limite de viscosité. Partie


ASTM D 1003-92 Test method for haze and luminous transmittance of
5 : poly(alkylènetéréphtalates) (indice de
transparent plastics
classement : T 51-542).
ASTM D 1709-91 Test methods for impact resistance of plastic film by
NF ISO 7792-1 oct. 1988 Plastiques. Polyalkylène téréphtalates.
the free-falling Dart method.
Partie 1 : désignation (indice de classement :
ASTM D 1746-92 Test method for transparency of plastic sheeting. T 50-005).
ASTM D 2457-90 Test method of specular gloss of plastic films and Pour les autres normes de contrôle des propriétés, se reporter aux articles
solid plastics. spécialisés de la rubrique Essais normalisés, dans le présent traité.
ASTM E 96-93 Test method of water vapor transmission of
materials.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. − © Techniques de l’Ingénieur, traité Plastiques et Composites Doc. A 3 375 − 1