Vous êtes sur la page 1sur 5

SYSTEME SYMPATHIQUE

EFFET PHYSIOLOGIE INDICATIONS CONTRE-INDICATIONS


- Augmentation de la PA - Arrêt cardiovasculaire - Troubles du rythme
- Augmentation des résistances périphériques - Choc anaphylactique - Association avec IMAO (inhibe la dégradation
- Augmentation du rythme cardiaque - Anesthérie locale de la NAD)
NORADRENALINE
- Bradycardie réflexe
→ Plus utilisée en a1 / a2 / b1
- Effets respiratoires et hyperglycémiques
thérapeutique
réduits
- Effets centraux minimes (car pas de passage
de la BHE)
- Effet sur la PA selon la dose :
○ Faible dose : hypotension (effet b2)
○ Forte dose : hypertension
SYMPATHOMIMETIQUE - Bronchodilatation
DIRECT - Mydriase
ADRENALINE a1 / a2 / b1 / b2 - Inhibition du péristaltisme intestinal
- Augmentation de la sécrétion de rénine (en
réponse à une hypotension, pour augmenter la
PA)
- Augmentation de la glycémie et des AG libres
plasmatiques
EPHEDRINE - Mimétique direct : vasoconstricteur - Hypotension orthostatique - Centraux : anxiété, insomnie, palpitations
PSEUDOEPHEDRINE - Mimétique indirect : augmente la libération de - En association avec antitussif, - Cardiovasculaires : tachycardie, palpitations
PHENYLEPHEDRINE a1 NAD et éphédrine antiasthmatique, décongestionnant
ETILEFRINE pulmonaire et surtout nasal
MIDODRINE

b1 : - Médicament d'urgence pour les BAV - Tachycardie


- Cardiostimulation - Bradycardie extrême - Troubles du rythme
- Tachycardie - Arrêt cardiaque - Céphalées
Mixte
ISOPRENALINE - Etat de choc - Tremblements
b1 / b2 - Embolies pulmonaires
b2 :
- Hypotension
- Bronchodilatation
b1 : - Tachycardie
Mixte
DOBUTAMINE - Cardiostimulation - Troubles du rythme
b1 +++
- Tachycardie - Hypertension
SYMPATHOMIMETIQUE
Agoniste b b2 : - Contractions utérines (femmes - Tachycardie
DIRECT
- Relaxation de l'utérus enceintes ayant des contractions - Hypotension par vasodilatation des b2
Mixte - Bronchodilatation (affinité plus forte précoces) - Tremblements des extrémités
SALBUTAMOL
b2 +++ pour les b2 que les b1 mais non - Athmes - Effets métaboliques à doses élevées :
sélectif) - BPCO (Broncho Pneumopathie hypokaliémie, hyperglycémie
Chronique Obstructive)
- Bronchodilatation (b2 sélectif) - Asthme - Tachycardie
FENOTEROL - BPCO (Broncho Pneumopathie - Hypotension par vasodilatation des b2
TERBUTALINE b2 Chronique Obstructive) - Tremblement des extrémités
FORMOTEROL - Contre-indications dans le cas de
traitement aux b-bloquants

1
SYSTEME SYMPATHIQUE

PHYSIOLOGIE INDICATIONS EFFETS SECONDAIRES


- DOPA-décarboxylase au niveau sanguin transforme - Traitement de la maladie de Parkinson - Effets secondaires réduits par la
la L-DOPA en DOPAMINE qui ne peut pas passer la - Pas d'indication en périphérie présence de l'inhibiteur de la DOPA-
BHE - Associée à un inhibiteur de la DOPA- décarboxylase périphérique
L-DOPA
Augmentation de la - Il faut associer la L-DOPA avec un inhibiteur de la décarboxylase périphérique cardiovasculaire :
(précurseur de la
biosynthèse DOPA-décarboxylase pour la maintenir dans sa ○ Tachycardie
DOPAMINE)
conformation initiale ○ Troubles du rythme
- Elle passe la BHE puis est transformée en ○ Hypertension
DOPAMINE dans le cerveau
- Capture axonale
TYRAMINE - Déplétion des vésicules de stockage
Augmentation de la
EPHEDRINE - Libération de NAD dans la fente synaptique
libération
AMPHETAMINE - Augmentation du tonus sympathique (tachycardie,
SYMPATHOMIMETIQUE HTA...)
INDIRECT
- Augmentation du tonus sympathique (tachycardie,
AMPHETAMINE
Inhibition de la HTA...)
COCAINE
recapture axonale - Les antidépresseurs traversent la BHE mais
ANTI-DEPRESSEUR
peuvent aussi avoir des effets au niveau périphérique
- MAOa dégrade l'adrénaline, la NAD, la dopamine, Antidépresseur La sérotonine augmente au niveau
la sérotonine central mais aussi au niveau
IMAOa (non sélectif)
- IMAOa augmente le tonus sympathique périphérique : le rythme cardiaque
Inhibition du augmente
métabolisme
- MAOb dégrade la dopamine Anti-parkinsonien - La dopamine augmente en
IMAOb (sélectif de la
- IMAOn n'a pas d'indication thérapeutique en périphérie et se transforme en NAD
DOPAMINE)
périphérie - Effet secondaire de la NAD

2
SYSTEME SYMPATHIQUE

PHYSIOLOGIE INDICATIONS CONTRE-INDICATIONS


- Hypotenseur : diminution de la - HTA - Hypotension orthostatique
PRAZOSINE vasoconstriction artérielle et veineuse, - Insuffisance cardiaque - Vertige
URAPIDIL diminution des résistances périphériques - Phénomènes de Raynaud - Rétention sodée
Antagoniste a1 IFENPRODIL - Diminution de l'agrégation plaquettaire (vasoconstriction à l'extrémité des - Tachycardie
NICERGOLINE - La PRAZOSINE fait baisser la PA quelque doigts) - Palpitations réflexes
DIHYDROERGOTOXINE soit sa valeur (un anti-hypertenseur normal ne - Ischémie cérébrale
fera pas baisser la PA normale) - Artérite
PROPANOLOL NON CARDIOSELECTIF - Antihypertenseurs : inotrope, - Aggravation d'une insuffisance
Sans ASI SOTALOL - ASI : Activité Sympathomimétique chronotrope négatif cardiaque
SYMPATHOLYTIQUE DIRECT Antagoniste b LABETOLOL Intrinsèque : évite une bradycardie trop - Diminution de la sécrétion de - Aggravation de l'asthme (b2)
(mixte) importante la nuit quand le rythme cardiaque rénine - Masque les symptômes
Avec ASI diminue - Antiarythmique de classe II
PINDOLOL d'hypoglycémie
(agoniste
OXYPRENOLOL - Phénomènes de rebond et cas
partiel)
d'arrêt brutal
ATENOLOL CARDIOSELECTIF
Sans ASI
METOPROLOL
Antagoniste b1 Avec ASI
ACEBUTOLOL
(agoniste
CELIPROLOL
partiel)
Ganglioplegique PAS D'INTERET MEDICAL
Inhibition de la libération de
SYMPATHOLYTIQUE GUANETHIDINE
NAD
INDIRECT
Empêche le stockage de la NAD au niveau des
Inhibition du stockage granulaire RESERPINE
vésicules neuronales
Effet centraux : diminution du tonus
Agoniste a2 CLONIDINE
sympathique et baisse de la PA
Inhibe les récepteurs a2 pré-synaptiques donc : Traitement de l'impuissance
CAS PARTICULIER DES a2 - Théoriquement augmente le tonus
Antagoniste a2 YOHIMBINE sympathique et la PA
- En réalité, effet vasodilatateur d'origine
complexe

3
SYSTEME PARASYMPATHIQUE

PHYSIOLOGIE INDICATIONS
Effets muscariniques : Ophtalmologie
- Myosis Usage local
Faible dose - Vasodilatation Myosis : glaucome à angle ouvert (diminution de
MUSCARINE - Bronchoconstriction la pression intra-oculaire)
ACETYLCHOLINE - Hypersécrétion salivaire, bronchique, cutanée, lacrymale
Agoniste muscarinique
METACHOLINE Effets nicotiniques : Métacholine : test de provocation
PILOCARPINE - Hypertension
Forte dose - Tachycardie due à la stimulation des ganglions
sympathiques et de la médullosurrénale
Effets dus à la libération de NAD et AD
- Stimule les récepteurs nicotiniques au niveau des ganglions
PARASYMPATHOMIMETIQUE sympathiques et parasympathiques et au niveau du muscle
DIRECT strié
- Effets cardiovasculaires : hypo puis hypertension
- Effets complexes sur les muscles lisses, phénomènes de
sécrétion, respiration
Faible dose
NICOTINE - Effets centraux : effets stimulant, mémorisation,
Agoniste nicotinique anxiolytique, antinociceptif, tremblements, convulsions
(pas un médicament)
- Phénomènes de tolérance, d'accoutumance, de
dépendance
- La nicotine est capable de passer la BHE contrairement à
l'acétylcholine
Ganglioplégique
Forte dose
Diminution du tonus sympathique et parasympathique

4
SYSTEME PARASYMPATHIQUE

PHYSIOLOGIE INDICATIONS CONTRE-INDICATIONS


Augmentation de la Augmente la motilité gastro-intestinale Reflux gastro-oesophagien
CISAPRIDE
libération d'acétylcholine Gastroparésie
PARASYMPATHOMIMETIQUE Action en périphérie Atonie intestinale
ESERINE
INDIRECT Inhibition de la choline Augmente la motilité et les
NEOSTIGMINE
estérase sécrétions
TACRINE Action au niveau du SNC Maladie d'Alzheimer
Diminution générale du tonus parasympathique et - Ophtalmologie (fond de l'oeil) Effets secondaires :
donc augmentation du tonus sympathique : - Antispasmodique → TRIADE ATROPINIQUE
- Tachycardie - Préventif en anesthésiologie - Séchresse de la bouche
- Mydriase, augmentation de la pression intra- (sécrétion des bronches diminuée, - Constipation
ATROPINE oculaire respiration facilitée, bradycardie, - Tachycardie
- Relaxation de la FML bronchospasme)
- Réduction des sécrétions - Certaines intoxications Contre-indications :
- Glaucome (pression déjà élevée)
- Hypertrophie de la prostate
Antagoniste muscarinique Très proche de l'atropine donc les mêmes effets en - Mal des transports
SCOPOLAMINE
périphérie, mais utilisée pour ses effets centraux - Maladie de Parkinson
OXYTROPIUM Bronchodilatateur atropinique utilisé en aérosol Asthme
PARASYMPATHOLYTIQUE IPATROPIUM
TIOTROPIUM BPCO
TIEMONIUM Antispasmodique - Spasme digestif
PROPANTHELINE - Collique néphrétique
DIHEXIVERINE - Colopathie
Ganglioplégique HEXAMETHONIUM Blocage de l'action de l'ACH sur les récepteurs - Réactif pharmacologique
nicotiniques ganglionnaires du sympathique et - Pas d'indication thérapeutique
parasympatique
Curarisant TUBOCARINE - Blocage des récepteurs nicotiniques post-
PANCURIUM synaptiques au niveau de la plaque motrice
ATRACURIUM - Paralysie du muscle squelettique

QUESTION 1 :
Sous forme de schéma : mécanismes de transduction consécutifs à l'activation d'un RCPG couplé à l'adénylate cyclase

QUESTION 2 :
Propriétés pharmacologiques et principaux effets secondaires des agonistes b2-adrénergiques

QUESTION 3 :
Pharmacologie, indications thérapeutiques et effets secondares de l'antagoniste a1 : PRAZOSINE

QUESTION 4 :
Pharmacologie de l'ATROPINE