Vous êtes sur la page 1sur 10

Le BAUHAUS 1919 - 1933

L’école du Bauhaus est devenu une notion équivalente celle verre, la peinture murale et le tissage. L’élève devait toujours
du design. développer son projet lui-même. Le corps enseignant s’enrichit
L’école du Bauhaus a préfiguré la discipline des arts appliqués de personnalité prestigieuses, qui élaborent des théories au
désormais bien implantée dans l’éducation nationale. sein de leurs ateliers respectifs. Le BAUHAUS est donc un
L’école du Bauhaus a développé des concepts pédagogiques “laboratoire” à plus d’un titre.
réformateurs.
Itten avait placé son enseignement sous la devise : “Le jeu
devient fête - la fête devient travail - le travail devient jeu”.
Walter Gropius à Weimar 1919 Mais en 1923, Itten s’en va en désaccord avec Gropius et est
Hannes Meyer à Dessau 1924 remplacé par Albers et Moholy-Nagy
Van Der Rohe à Dessau puis Berlin en 1930 Itten : L’homme au centre de tout, éducation qui sert à élever
l’individu.
Les antécédents Gropius : Ne pas faire du BAUHAUS un “îlot d’originaux” mais
répondre à des commandes.
1805 Ruskin (critique par la littérature) réagit à l’industrialisation
forcenée, la production rationalisée et les prix réduits. (Réformes Avec l’arrivée de Van Doesburg, en 1921, l’enseignement au
sociales, renoncer à l’utilisation des machines). Bauhaus évolue. “L’art et la technique ... une nouvelle unité” et
non plus, comme en 1919 : “L’art et l’artisanat ... une nouvelle
1880 William Morris fonde des ateliers (style Arts & Crafts) unité”. Van Doesburg avec Mondrian avaient fondé De Stijl
“Tout objet doit être réinventé contre la civilisation moderne”. (1917). “Nature et esprit, principe féminin et masculin, négatif
et positif, statique et dynamique, horizontal et vertical”, grandes
1890 Validation des arts décoratifs. Mise en place du style 1900 forces contraires de la vie doivent faire parvenir à un équilibre
sur toute l’Europe (expos universelles, musées, etc.) en art. + angle droit et 3 couleurs primaires, noie, blanc, gris
sont les moyens d’expression. Ces modestes moyens utilisés
1900 Selon le modèle anglais, de multiples ateliers de mobilier avec soin devaient rendre la plus forte expression possible.
et d’ustensiles (mais utilisation sans retenue de machines)+
Création d’une école d’art à Weimar (Van de Velde) En 1924, la diète de Thuringe, dont dépend Weimar, bascule
à droite. Le BAUHAUS est considéré comme un ferment
1914 L’Allemagne assoie sa puissance industrielle. Exemple : révolutionnaire indésirable. La municipalité de Dessau décide de
12 représentants des plus grandes firmes d’arts décoratifs et l’accueillir en 1925 et accorde un permis de construire à Walter
des artistes s’associent à Munich pour former une union dont GROPIUS qui conçoit les nouveaux locaux.
le but était : “l’épurement du travail professionnel avec le
concours de l’art, de l’industrie et de l’artisanat par l’éducation, BAUHAUS 1 Weimar
la propagande et la prise de position concise à propos de
questions correspondantes”. (WERKBUD) Célébration du COMMUNAUTE - ARTISAN - CONSTRUCTION
travail “de qualité”. Gropius fait partie du WERKBUD en 1912. Le (expressionnisme , individu et son insertion cosmique au cœur
WERKBUD et les artistes du Jugenstil veulent réconcilier “l’art du débat)
et la machine”. Nombreuses fondations d’écoles sur des bases
privées : liaisons transversales, école active, enseignement BAUHAUS 2 Dessau
uniforme.
TYPE - FONCTION - TECHNIQUE - INDUSTRIE
Exaltation presque unanime de la guerre de 1914. (influence de De Stijl)

1917 Gropius parle de la nécessité d’une “volte face À Dessau


intellectuelle”.
Les débuts À Dessau, le BAUHAUS subit de nombreux remaniements à
la demande des élèves. La photographie et la psychologie y
Le BAUHAUS naît de la fusion de l’École supérieure des Beaux- font leur entrée, l’imprimerie remplace la lithographie, Herbert
arts et de l’Ecole des arts appliqués du grand duché de Weimar. BAYER ouvre un atelier de publicité, Hannes MEYER enseigne
Walter GROPIUS, nommé directeur de cette nouvelle institution l’architecture. Les liens se resserrent avec les industriels. On
en 1919, le baptiste le BAUHAUS (littéralement “maison en pousse plus avant les recherches techniques.
construction”) et publie un programme manifeste.
“Créons ensemble la construction de l’avenir qui sera tout en L’architecture, à laquelle sont subordonnés “la construction
un. Architecture, art plastique, peinture”. et l’aménagement intérieur”, est nommé en tête. Les ateliers
Il y expose son projet pédagogique, où il affirme qu’il existe une du textile, du métal, de menuiserie et de peinture murale
synthèse des arts au sein de l’architecture, et qu’il faut en finir sont réunis. Le deuxième grand groupe autonome est intitulé
avec la séparation entre artisans et artistes. 50 % de femmes “publicité”. Il s’agit là de l’ancien atelier d’imprimerie, auquel
s’inscrivent à l’école. et il règne un fort esprit communautaire l’atelier plastique, puis la photographie sont subordonnés. Le
dans les premières années. théâtre tient également une grande place + des “séminaires de
création plastique et picturale libre” de Klee et Kandinsky. Cette
Au BAUHAUS, l’enseignement s’organise autour d’ateliers, où façon de mettre en valeur l’architecture et la concentration sur
artistes et artisans occupent les fonctions de “maîtres”. Les élèves la maquette pour l’industrie n’incite plus les femmes à rejoindre
sont d’abord apprentis avant de passer compagnons. Outre les le Bauhaus. Leur nombre décroît constamment au cours des
cours théoriques, ils s’initient à l’activité professionnelle et à années suivantes.
la vie en collectivité. Les thèses modernes qui président à son
fonctionnement reposent sur un refus de “l’art pour l’art” jugé A la fin de l’année 1925, le Bauhaus s’est décidé à introduire
élitiste, au profit d’une esthétique industrielle alliant le beau à l’emploi des minuscules dans ses publications et à utiliser
l’utile. Le BAUHAUS veut créer des prototypes en fonction d’une uniquement des imprimés selon les normes de l’industrie
production industrielle. Le style du BAUHAUS concorde avec ses allemande. Sur chacune des feuilles de papier à lettres était
principes. Il est simple, fonctionnel, élégant. Il touche aussi bien imprimé en bas : “nous écrivons tout en minuscules, car nous
l’architecture que la typographie et tous les objets de la vie gagnons ainsi du temps. En outre : pourquoi deux alphabets
quotidienne. Itten, Klee et Kandinsky développent au sein de alors qu’un suffit pour obtenir la même chose ? pourquoi écrire en
l’école des théories des formes, des contrastes, des couleurs. majuscules alors que l’on ne peut pas parler en majuscules ?”

Après le cours préliminaire, où il se familiarise avec les formes Il est désormais possible de classer du point de vue du style
et les matériaux, les élèves étudient au choix le sculpture sur les travaux de la typographie “nouvelle” ou “élémentaire” qui fut
pierre, la menuiserie, le métal, la céramique, la peinture sur introduite au Bauhaus par Moholy-Nagy. Le rouge et le noir sont
L’anecdote : “3 jours à Weimar et on ne peut plus voir un carré de toute sa vie”, critiquait l’élève Westheim.

les principales encres d’imprimerie, les linéales, le travail avec les Deux exemples de productions de l’école du Bauhaus
photos et le matériel typographique comme points, lignes, gros
caractères, trames, en font partie. La disposition sur la surface Le siège tube : Tout le mobilier de l’”atelier”, de la salle des
ne suit plus la symétrie, mais la signification du mot, et peut fêtes, de la cantine estudiantine et des divers ateliers a été conçu
également être oblique ou verticale. (Voir constructivisme) par la menuiserie sous la direction de Breuer. Les meubles en
tube d’acier présentés pour la première fois au grand public en
En 1927, le changement d’organisation presque total de 1925 constituent l’une des attractions optiques. Inspiré par le
l’école dû à Hannes Meyer est l’indice des efforts entrepris pour guidon de sa bicyclette en collaboration avec les usines Junkers
transformer l’école reprise après Gropius dans une intention locales, Breuer avait plié des tubes et employé des étoffes
sociale et politique. La conversion des idées coopératives occupe tendues pour les sièges, les dossiers et les accoudoirs. pour ses
la première place : coopération, standardisation, équilibre contemporains, les meubles en tubes d’acier étaient purement
harmonieux de l’individu et de la société. Beaucoup de ces idées et simplement une “machine à s’asseoir”.
furent reprises par les étudiants communistes et politisés. Sur Partant de son premier fauteuil, nommé par la suite Wassili,
cette base, Meyer fut mis à l’écart et remplacé par Mies Van der Breuer avait systématiquement conçu d’autres meubles, c’est-
Rohe qui cherche à dépolitiser le Bauhaus. à-dire que tout modèle existait en deux variantes : fauteuil de
théâtre, fauteuil club, table, chaise, tabouret. Bauer détenait les
La fin droits de licence, essaya de monter sa propre entreprise mais
échoua. Le Bauhaus ne profita jamais financièrement d’une
Mies Van der Rohe fit face à une grève d’étudiants, puis mis industrialisation de ces meubles.
en place de nouveaux statuts après avoir expulsé nombres
d’étudiants. Mies Van der Rohe abolit la production des ateliers Le papier peint : la plus importante contribution de l’atelier
jusqu’à là florissante. Il décida que seuls des modèles destinés à de peinture murale fut le développement du papier peint du
l’industrie devaient être fabriqués dans les ateliers. Le BAUHAUS Bauhaus que la firme Rasch lança pour la première fois sur le
n’était donc plus un fournisseur ou un producteur. Mies rendait marché en 1930.
justice à une ancienne revendication de l’artisanat de la ville Les projets furent mis au concours parmi les étudiants et les
qui voyait une concurrence dans le Bauhaus, mais désormais, étudiantes de tous les ateliers. Le Bauhaus s’était engagé à
les étudiants n’avaient plus la possibilité de gagner de l’argent livrer “douze projets pour la collection et environ cinq coloris
pendant leurs études ou de financer leurs études en travaillant. différents pour chaque projet”. Une commission de quatre
Beaucoup d’étudiants critiquèrent cela comme rigueur sociale, personnes se chargea du choix. Le papier peint du Bauhaus
car les ateliers demeurèrent en outre fermés et les frais de fut le produit standard du Bauhaus qui remporta le plus grand
scolarité furent nettement augmentés. succès. C’étaient les premiers papiers peints unis sans dessin
imprimé. Le dessin discret résultait de la structure. C’est
En 1931, les nazis obtiennent la majorité à Dessau. Le pourquoi les papiers pouvaient être collés sans coupures et
BAUHAUS émigre en 1932 à Berlin. Mies Van der Rohe poursuit étaient également appropriés pour les petites pièces.
le Bauhaus comme école privée, mais le 19 juillet 1933, l’école
est définitivement fermée après une perquisition de la police et Sources :
de la Gestapo en avril. - Petit lexique de l’art moderne Robert Atkins Ed.Abbeville press
Lazlo MOHOLO-NAGY émigre aux Etats-Unis et fonde le New - Magdalena Droste TASCHEN 1998
BAUHAUS à Chicago, qui exerce une énorme influence sue le
Nouveau continent.

Les principaux enseignants :

JOSEF ALBERS
HERBERT BAYER
MARCEL BREUER
WALTER GROPIUS
JOHANNES ITTEN
VASSILY KANDINSKY
PAUL KLEE
HANNES MEYER
LUDWIG MIES VAN DER ROHE
LAZLO MOHOLO-NAGY

Ci-dessus
Femme avec masque de Schlemmer dans l’un des
premiers fauteuils en tubes d’acier de Marcel Breuer.
La photo a été prise par Erich Consemüller qui a réa-
lisé plusieurs centaines de photos pour les archives
du Bauhaus.

En bas à gauche
Le bâtiment principal du Bauhaus à Dessau

En haut à droite
Le papier peint du Bauhaus devint le produit du
Bauhaus ayant eu le plus de succès ; ici, échan-
tillons de 1929 et 1930. deux nuances d’une même
couleuir sont générakement combinées dans une
fine structuration de lignes, quadrillages ou taches.
Avec sa surface mate, ce dessin à peine frappant
agrandit optiquement l’espace ; tout à fait le con-
traire d’un motif à fleurs coloré à grande surface.
La palette de couleurs allait de tons relativement
clairs et colorés à des tons bruns. A l’extérieur du
Bauhaus, des idées semblables menèrent peu à peu
près simultanément à la création du papier peint à
grain. La collection fut continuée après 1933. Les
papiers peints du Bauhaus se trouvent aujourd’hui
encore dans le commerce.

Ci contre à droite
Le coup contre le Bauhaus. Collage de Iwao Ya-
mawaki, 1932.
COMMUNAUTE - ARTISAN - CONSTRUCTION TYPE - FONCTION - TECHNIQUE -
(expressionnisme , individu et son insertion INDUSTRIE
cosmique au cœur du débat) (influence de De Stijl)

Walter Gropius Hannes Meyer Mies Van Der Rohe

1919 1925 1932 1933


Weimar Dessau Berlin

Walter Gropius Joseph Albers


Johannes Itten Lazlo Moholy-Nagy
Lyonel Feininger Marcel Breuer
Gerhard Marcks Theo Van Doesburg
George Muche Herbert BAYER
Paul Klee Hannes MEYER
Oskar Schlemmer Mies Van Der Rohe
Vassily Kandinsky Lilly Reich

+ Anni & Joseph Albers p28 [http://crennjulie.com/2012/03/07/josef-albers-lart-de-manier-les-couleurs/]


Gyula Pap, Fritz Schleifer, Lena Bergner, joost Schmidt, Hannes Mayer, Herbert Bayer p94 + http://indexgrafik.fr/herbert-bayer/
Theodor Bogler p122
Marianne Brandt p127
Erich Dieckmann p213

Ce que l’on ne sait pas du Bauhaus [http://strabic.fr/Schnaidt-Bauhaus-Montessori]


Claude Schnaidt, “Ce qu’on sait, croit savoir et ignore du Bauhaus”, in L’influence du Bauhaus sur l’architecture contem-
poraine, Université de Saint-Étienne, Travaux XVI, Centre Interdisciplinaire d’Étude et de Recherches sur l’Expression
Contemporaine, 1976 (extraits).

(...) Ils n’ont pas eu la folie des grandeurs. L’effectif maximum a été atteint en 1929 : 197 étudiants, une douzaine d’en-
seignants à temps plein, 5 vacataires plus les conférenciers. Dans une école de cette dimension et avec un tel encadre-
ment, tout le monde se connaît, les problèmes personnels sont pris en compte, l’information circule rapidement, la
bureaucratie est réduite au minimum, bref, la pesanteur du contenant n’annule pas la poussée du contenu.
La validité du Bauhaus tenait aussi à ses organes de décision. Le directeur était un enseignant et le chef de l’admi-
nistration lui était subordonné. Le partage sans équivoque des domaines pédagogique et administratif au sommet
de l’institution, la décentralisation très étendue des responsabilités (le chef de chaque atelier avait des prérogatives
importantes), la taille même de l’établissement et de ses organes, allégeaient, clarifiaient et accéléraient considéra-
blement tout le processus d’observation/réflexion/délibération/décision/réalisation. [...] D’autres facteurs ont stimulé
la productivité du Bauhaus : la marginalité dans le système d’enseignement supérieur, la pluridisciplinarité de la struc-
ture, la cohabitation d’une partie des étudiants et enseignants, l’internationalisme délibéré des uns et des autres. (...)
(...) L’attitude pédagogique du Bauhaus est très proche de celle pronée par John Dewey (philosophe américain réfé-
rence en matière d’éducation nouvelle 1859-1952), la méthode à suivre dans l’enseignement tenait en cinq points : «
En premier lieu, il faut que l’élève se trouve dans une situation authentique d’expérience, qu’il soit engagé dans une ac-
tivité continue à laquelle il s’intéresse pour elle-même ; en deuxième lieu qu’un problème véritable surgisse dans cette
situation comme stimulus de la réflexion ; en troisième lieu, qu’il dispose de l’information et fasse les observations
nécessaires à la solution ; en quatrième lieu, que les solutions provisoires lui apparaissent et qu’ils soit responsable de
leur élaboration coordonnée ; en cinquième lieu, que la possibilité et l’occasion lui soient données de soumettre ces
idées à l’épreuve de l’application pour déterminer leur portée et découvrir par lui-même leur validité”. (...)
(...) Le premier tiers de notre siècle fut dans le monde entier une période révolutionnaire de la pédagogie. [...] Le
Bauhaus n’est qu’un épisode de cette grande aventure. Son mérite particulier est d’avoir su faire passer l’Éducation
Nouvelle dans l’enseignement supérieur. Par-delà leurs différends, tous les maîtres du Bauhaus se sont retrouvés sur
ce terrain. (...)
Bauhaus1
Le bâtiment principal du Bauhaus à Dessau

Bauhaus2
Vis à vis de L’Ecole des Arts décoratifs se trouve l’Ecole supérieure des
Beaux arts du Grand Duché de Saxe qui fut également créée d’après un
projet de Van de Velde. Le Bauhaus y eut des locaux administratifs et des
ateliers à partir de 1919.

Bauhaus3
Walter Gropius : Manifeste et programme du Bauhaus avec la gravure sur
bois de Lyonel Feininger, 1919.

Bauhaus4
Karl-Peter Rôhl : invitation lithographiée pour l’inauguration du Bauhaus
en mars 1919.

Bauhaus5
Johannes Itten dans le costume du Bauhaus conçu par lui-même, 1920.
Bauhaus6
Etude de contrastes avec divers matériaux de M.Mirkin. Reconstruction
de travail de 1920. Le travail est décrit dans le catalogue du Bauhaus de
1923 : «effets de contrastes combinés, contraste de matériaux (verre,
bois, fer), contraste des formes d’expression (dentelé - lisse), contraste
rythmique. Exercice pour observer la ressemblance dans l’expression en
employant simultanément différents moyens d’expression.»

Bauhaus7
le schéma que Gropius publia ans les statuts de 1922 représente la struc-
ture de l’enseignement. L’enseignement préliminaire de six mois consti-
tuait le début de la formation. Les deux cercles centraux représentent les
trois ans de travail d’atelier avec la théorie de la forme. Les ateliers sont
caractérisés par les matériaux de création ; ainsi, le bois représente la
menuiserie et la sculpture sur bois.
En réalité, la théorie de la forme était moins systématique qu’ici. La
construction comme dernière étape supérieure de la formation ne put
pas encore être réalisée pendant cette période. ¨Par rapport au pro-
gramme de 1919, la base des arts décoratifs de la formation artisanale
est complétée par un apprentissage tenant compte des problèmes élé-
mentaires des matériaux et de la création.

Bauhaus8
Dans ses projets de constructions publicitaires, Herbert Bayer se rap-
prochait déjà du monde publicitaire moderne en 1924. Il y développa la
publicité — en partie en employant la photo, le film, le son, la lumière et
le mouvement — pour en faire un spectacle multimédia. Des illustrations
et des publicités lumineuses sont appliquées sur le kiosque à journaux
ici eproduit. Comme un projet du Stijl, le pavillon est une composition de
diverses surfaces dans l’espace.
Bauhaus9
En 1925, Lucioa Moholy photographia son mari dans le costume rouge
ressemblant à une salopette qu’il portait souvent au Bauhaus et qui cor-
respondait à sa conception de l’artiste : le concepteur en tant que tech-
nicien.

Bauhaus10
Theodor Bogler : Théïère combinée avec œillets pour anse et anse tubu-
laire, 1923. 12 cm de haut.

Bauhaus11
Otto Rittweger et Wolfgang Tümpel : porte œufs-à-thé, 1924. Argentan.

Bauhaus12
De nombreuses photographies d’architecture et de produits datant de
l’époque allant de 1924 à 1928 ont été faites par Lucia Moholy. Dans
leur précision technique, ses vues correspondent aux objets également
parfaits ; ici, les pièces d’un service en argent de Marianne Brandt, 1924.

Bauhaus13
Dans sa chaise de 1924, Marcel Breuer combina le bois avec du contre-
plaqué léger. Il employa la couleur pour différencier les fonctions. La
peinture blanche et la peinture grise furent utilisées pour plusieurs
meubles de cette année-là.
Bauhaus14
L’affiche de Joost Schmidt pour l’exposition du Bauhaus en 1923 à Wei-
mar rappelle dans son motif aux formes arrondies et anguleuses les re-
liefs d’Oskar Schlemmer.

Bauhaus15
Vue du sud-ouest du bâtiment di Bauhaus, aile des ateliers. Rudolf
Arheim écrivit en 1927 à propos du Bauhaus : « Le désir de propreté, de
clarté et de libéralité a remporté ici une victoire. par les grandes fenêtres,
on peut surveiller du dehors l’homme au travail. Chaque chose montre sa
construction, aucun boulon n’est caché, aucune ciselure n’est dissimulée,
on voit quel matériau brut a été utilisé. On est fortement tenté d’estimer
moralement cette sincérité».
Bauhaus16
Salle des fêtes du Bauhaus de Dessau. Chaises de Marcel Breuer et
lampes plafonnières de Max Krajewski.

Bauhaus17
Les familles des maîtres du Bauhaus sur l’une des maisons de maître..

Bauhaus18
Jaquette du livre du Bauhaus réalisé par Moholy-Nagy pour « Bauhaus-
bauten » de Gropius (1930).
Bauhaus19
Jaquettes du livre du Bauhaus réalisé par Moholy-Nagy pour « von material zu architektur » (19329).

Bauhaus20
Page de titre de la revue « bauhaus » qui fut publiée de fin 1926 à 1931. Dans son projet pour le n°1/1928, Herbert Bayer allia avec virtuosité diffé-
rents niveaux et moyens de représentation à l’exemple de ses outils de graphistes.

Bauhaus21
Ce travail en papier de Gustav Hassenpflug, 80 - 90 cm de haut, a été réalisé en 1928 dans le cours préliminaire d’Albers. Une feuille de papier a
été rendue stable par d’habiles coupures et courbures. Il n’y a pas de déchets, les formes positives et négatives font également partie de la solution
formelle valable qui est également conçue comme «illusion de pénétration».

Bauhaus22
Femme avec masque de Sclemmer dans l’un des premiers fauteuils en tubes d’acier de Marcel Breuer. la photo a été prise par Erich Consemüller qui
a réalisé plusieurs centaines de photos pour les archives du Bauhaus.

Bauhaus23
Anonyme. Chaise pliante dans trois positions, 1929. Cette chaise se trouvait dans la maison populaire aménagée par le Bauhaus.
Bauhaus24
Le papier peint du Bauhaus devint le produit du Bauhaus ayant eu le plus
de succès ; ici, échantillons de 1929 et 1930. deux nuances d’une même
couleuir sont générakement combinées dans une fine structuration de
lignes, quadrillages ou taches.
Avec sa surface mate, ce dessin à peine frappant agrandit optiquement
l’espace ; tout à fait le contraire d’un motif à fleurs coloré à grande sur-
face. La palette de couleurs allait de tons relativement clairs et colorés à
des tons bruns. A l’extérieur du Bauhaus, des idées semblables menèrent
peu à peu près simultanément à la création du papier peint à grain. La
collection fut continuée après 1933 dans des tons un peu plus sombres
adaptés au goût du jour par le fabricant. Toujours à nouveau modifiés,
les papiers peints du Bauhaus se trouvent aujourd’hui encore dans le
commerce.

Bauhaus25
Affiche pour l’exposition itinérante du bauhaus à Bâle, 1929.

Bauhaus26
Monotype de Fritz Winter, vers 1929.

Bauhaus27
Wilhelm Jacob Hess : plan en couleurs pour un intérieur dans l’immeuble
à studios de la cité Junkers, 1932.
Bauhaus28
Le coup contre le Bauhaus. Collage de Iwao Yamawaki, 1932.

Bauhaus29
L’étudiant Ernst Louis Beck devant le Bauhaus de Berlin.