Vous êtes sur la page 1sur 23

Licence professionnelle

Faculté Ibn Tofail

Etude au ventMétallique
Charpente selon NV65

J. LASSIRI

Ingénieur d’Etat de l’EHTP1


Plan du cours

1 – Généralités

2 - Détermination de la pression de calcul du vent

3 – Exemple de calcul au vent

2
1- Généralités

Définies par les règles NV65 (référence DTU P 06-002) édition avril 2000

On admet que le vent a une direction d’ensemble moyenne horizontale, mais


qu’il peut venir de n’importe quel côté.
La pression de vent à prendre en compte pour chaque paroi du bâtiment
est fonction :

• Vitesse du vent.
• Catégorie de la construction et de ses proportions d’ensemble.
• Configuration locale du terrain (nature du site).
• Position dans l’espace : (constructions reposants sur le sol ou
éloignées du sol) .
• Perméabilité de ses parois : (pourcentage de surface des ouvertures
dans la surface totale de la paroi).
3
2- Détermination de la pression de calcul du vent

La pression statique de calcul du vent est donnée par la formule suivante:

D'après N.V. 65

4
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Pression dynamique de base
Pression dynamique en [daN/m²]

Région pression exemple


Région 1 53,5 Casa-Rabat
Région 2 68 Fès
Région 3 135 Tanger

5
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Remarque :
Le manque de stations météorologiques dans la région IV n’a pas permis de déterminer
la valeur a cette région. Toutefois et pour les besoins de calcul prendre provisoirement la
valeur de la région 3. 6
2- Détermination de la pression de calcul du vent

La charge augmente en fonction de la hauteur Kh

valable pour h ≤ 500 (NV 65, art.1,241)

Soit qH la pression dynamique agissant à la hauteur H au-dessus du sol


exprimée en mètres, q10 la pression dynamique de base à 10 m de
hauteur.

7
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Remarques :
1. La hauteur h est comptée à partir du sol environnant supposé sensiblement horizontal
dans un grand périmètre en plaine autour de la construction.
2. Pour les constructions en bordure immédiate du littoral, on adopte une pression
constante entre 0 et 10 m égale à celle régnant à 10 m.
3. Au delà de 1000 m. le cahier de charges doit obligatoirement prescrire les pressions
dynamiques de base à prendre en compte dans les calculs.
4. Lorsque le sol environnant la construction présente des dénivellations avec fortes
pentes, la hauteur h est comptée à partir d'un niveau inférieur à celui du pied de la
construction.

8
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Effet du site Ks

Les règles NV65 considèrent trois types de sites :


1. Site protégé
Exemple : Fond de cuvette bordé de collines sur tout son pourtour et protégé ainsi pour
toutes les directions du vent.
2. Site normal
Exemple: Plaine ou plateau de grande étendue pouvant présenter des dénivellations
peu importantes, de pente inférieure à 10 % (vallonnements, ondulations).
3. Site exposé
Exemples : Au voisinage de la mer ; le littoral en général (sur une profondeur d'environ 6
km) ; le sommet des falaises ; les îles ou presqu'îles étroites. A l'intérieur du pays : les
vallées étroites où le vent s'engouffre etc..

9
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Effet du site Ks

Les valeurs du coefficient du site sont


données sur le tableau suivant:

Région I II III

Site protégé 0.8 0.8 0.8

Site normal 1 1 1

Site exposé 1.35 1.3 1.25

10
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Effet de masque

Il y a effet de masque lorsqu'une construction est masquée partiellement ou


totalement par d'autres constructions ayant une grande probabilité de
durée.
Une réduction d’environ 25% de la pression dynamique de base peut être
appliquée dans le cas où on peut compter sur un effet d'abri résultant de la
présence d'autres constructions. Mais pour des raisons de sécurité on
prend

généralement Km = 1.

11
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Coefficient de réduction δ : effet de dimension
L’action du vent s’exerçant sur une paroi n’est pas uniforme en raison des tourbillons
locaux (plus faible plus la surface est grande). On tient pour cette raison compte de ce
phénomène par l’utilisation du coefficient δ, dit coefficient de réduction des pressions
dynamiques.

12
2- Détermination de la pression de calcul du vent

Remarque :
pour les constructions définitives, la totalité des réductions autorisées "Effet de
masque" et "Effet de dimension" ne doit en aucun cas dépasser 33%. De plus, quelle
que soit la hauteur H, le site, l'effet de masque et l'effet des dimensions, la pression
dynamique normale corrigée doit être comprise entre 300N/m² et 1700N/m² (fourchette
valable pour zones 1 à 4).

13
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Coefficient de Majoration β :
Aux effets statiques précédemment définis s'ajoutent des effets dynamiques qui
dépendent des caractéristiques mécaniques et aérodynamiques de la construction.
Ces actions dynamiques dépendent entre autres de la fréquence propre fondamentale
de vibration de la construction et sont caractérisées par le coefficient de majoration β
(pour les actions parallèles à la direction du vent).

Pour θ
Elle dépend généralement du type du bâtiment

14
2- Détermination de la pression de calcul du vent
La période fondamentale:

Pour ζ : Coefficient de réponse (fonction de la période T du mode


fondamental):

15
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Pour le coefficient de pulsation:

16
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Calcul du coefficient de pression résultant Cr :
Le coefficient de pression résultant Cr est déterminé comme suit:

avec: Ce : coefficient de pression extérieure


Ci : coefficient de pression intérieure
Coefficient de pression extérieure Ce :
Pour une direction donnée du vent, les faces de la construction situées du côté du vent
sont dites "au vent" les autres y compris les faces pour lesquelles le vent est rasant,
sont dites "sous vent".
Paroi AB " au vent "
Parois BC, CD et AD " sous vent "
Versant EF " au vent "
Versant FG " sous vent "

17
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Convention de signes:

Parois verticales:

Face AB "au vent":


Ce = + 0.8
Faces BC,CD et AD "sous vent":
Ce = - ( 1.3 γ0 - 0.8 )
avec γ0 : coefficient donné par le diagramme (R-III-5) du règlement N.V.65 en
fonction des dimensions de la construction.

18
2- Détermination de la pression de calcul du vent

19
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Versants de toitures:
Ce est déterminé par le
diagramme (R-III-6) N.V.65
suivant la direction du vent en
fonction de (γ0) et de
l'inclinaison de la toiture.

20
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Coefficient de pression intérieure : C i
Le coefficient de pression intérieur " C i " est déterminé en fonction de la direction du
vent et des perméabilités des parois (pourcentage de surface des ouvertures dans la
surface totale de la paroi) qui permet à l’effet du vent de se manifester à l’intérieur du
bâtiment par une surpression ou une dépression.

Perméabilités des parois:


Une paroi à une perméabilité au vent μ% si elle comporte des ouvertures dont la
somme des aires représente μ% de son aire totale.

On considère trois catégories de constructions:


• Construction fermée: μ ≤ 5%
• Construction partiellement ouverte: 5% < μ < 35%
• Construction ouverte: μ ≥ 35% 21
2- Détermination de la pression de calcul du vent
Convention de signe:

Valeurs des coefficients de pression intérieures C i


Parois verticales:
Constructions fermées: μ ≤ 5%
Sur chacune des parois AB, BC, CD et AD, on applique:
Soit une pression: Ci = +0.6 (1.8 - 1.3 γ0 )
Soit une dépression: Ci = - 0.6 (1.3 γ0 - 0.8 )

Versants de toitures:
Le coefficients de pression intérieures " Ci " pour la toiture est le même que ceux des
parois intérieures fermées.

22
3- Exemple de calcul au vent

Soit un bâtiment de dimensions 20x24x 15 situé à Kéntra

5m

10 m

20 m

23

Vous aimerez peut-être aussi