Vous êtes sur la page 1sur 1

L’ENTREPRISE ET LA CONJONCTURE ECONOMIQUE GENERALE

I – La notion de conjoncture
En tant qu’agent économique, l’entreprise emploie du personnel, investit, fixe ses prix et a donc une
influence sur l’économie d’un pays

La conjoncture désigne l’ensemble des variations à court terme de l’activité économique.

Une conjoncture favorable permet aux entreprises d’améliorer leurs résultats.


Un renversement de conjoncture est le passage d’une période d’expansion à une période de récession
ou inversement.

II - Les objectifs de la politique économique


Les pouvoirs publics surveillent en permanence la conjoncture.

On retient en général 4 indicateurs de la situation économique d’un pays, qui peuvent être représentés sur
un graphique appelé « carré magique de KHALDOR ». Ce graphique retient comme objectif à atteindre :
- une croissance importante du PIB (il s’agit de la richesse créée par les entreprises sur le territoire
français)
- un taux de chômage le plus faible possible
- une faible inflation (évolution modérée des prix)
- un solde des transactions courantes en % du PIB le plus élevé possible (exportations supérieures
aux importations)
-

III – Les instruments de la politique économique

1) les mesures de relance


Lorsque la croissance économique est jugée trop faible, les pouvoirs publics cherchent à la stimuler.
Les mesures de relance consistent à stimuler la demande (consommation et investissements)
- Politique budgétaire (baisse des impôts)
- Politique monétaire (augmentation du volume des crédits)
- Politique des revenus (augmentation des revenus)
Ces trois politiques entraînent une augmentation de la consommation donc une augmentation de la
croissance

2) les mesures de stabilisation


Au contraire lorsqu’un gouvernement doit mettre en place des politiques de stabilisation (ou d’austérité
ou de rigueur en cas d’inflation trop forte par exemple), il peut utiliser plusieurs instruments :
- Politique budgétaire (hausse des impôts)
- Politique monétaire (diminution du volume des crédits)
- Politique des revenus (diminution des revenus)
Ces politiques vont entraîner une baisse de la consommation, une baisse de la demande et donc une
baisse de l’inflation.
Ces mesures ont fréquemment des conséquences néfastes pour les entreprises. Elles voient leurs
ventes se ralentir et sont donc conduites à licencier

III – La situation actuelle de la France


Actuellement la France connaît une conjoncture difficile (faiblesse de la croissance, du commerce
extérieur, du pouvoir d’achat, de la consommation), une augmentation du déficit public.
Cependant le chômage est sur une pente descendante mais l’inflation reste préoccupante.

L’entreprise et la conjoncture générale