Vous êtes sur la page 1sur 67

1016, Avenue Jean Lachenaud

83600 Frejus

CONSTRUCTION DE BUREAUX
Zone Industrielle du Capitou
83600 FREJUS

DCE – Indice 0 - 01/09/2014

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES


PARTICULIERES

CHARPENTE – COUVERTURE -
BARDAGE METALLIQUES
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Liste des intervenants

Maîtrise d'œuvre :
Architecte DPLG Bureaux d’études
Arnaud SEQUIER Structure :
519, Avenue Victor Hugo SNAPSE STRUCTURE
Résidence Aétius 140, Rue du Mas de Fustier
83600 FREJUS 83390 PUGET VILLE
Téléphone : 04.94.83.46.96 Téléphone : 04.94.28.28.28
Télécopie : 04.94.83.46.96 Télécopie : 04.94.13.86.30
contact@arnaud-sequier.fr snapsestructure.michael@orange.fr

Electricité – Chauffage et VMC :

Economie de la construction
SNAPSE
140, Rue du Mas de Fustier
83390 PUGET VILLE
Téléphone : 04.94.28.28.28
Télécopie : 04.94.13.86.30 Reconnaissance des sols
snapse.roger@wanadoo.fr FONDASOL Géotechnique
NICE
Téléphone : 04.93.14.12.88
nice@fondasol.fr

Bureau de contrôle : Coordonnateur Sécurité et


protection de la Santé :

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


2
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Sommaire
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

SOMMAIRE

LOT – CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE 7

1.1 – GENERALITES 7
1.1.1 Objet du présent lot 7
1.1.2 Caractéristiques du projet 7
1.1.2.1 Localisation du site 7
1.1.2.2 Situation topographique 7
1.1.2.3 Risque liés à l’environnement 8
1.1.2.4 Sécurité incendie – Classement des structures 8
1.1.2.5 Documents de référence 8
1.1.2.6 Niveau de référence 8
1.1.2.7 Actions à prendre en considération 8
1.1.2.8 Documents graphiques 9
1.1.2.9 Programmation prévisionnelle des travaux et décomposition en tranches
10
1.1.2.10 Décomposition en lots ou en chapitres 10
1.1.2.11 Visite sur site 11
1.1.3 Rappel de la réglementation 11
1.1.3.1 Réglementation des marchés 11
1.1.3.2 Réglementations générales applicables aux travaux 12
1.1.3.3 Réglementations concernant la sécurité et la santé des ouvriers 12
1.1.3.3.1 Sécurité et protection de la santé sur les chantiers 12
1.1.3.3.2 Sécurité des ouvriers contre les chutes 13
1.1.3.4 Réglementation techniques 13
1.1.3.5 Contraintes d’environnement 14
1.1.3.5.1 Déchets de chantier 14
1.1.3.5.2 Bruit de chantier 14
1.1.3.6 Mesure de sécurité et précaution à prendre au voisinage des lignes
électriques 14
1.1.4 Organisation générale 15
1.1.4.1 Renseignements 15
1.1.4.2 Qualifications 16
1.1.4.3 Contenu et limites des pièces écrites et graphiques 16
1.1.4.4 Documents de référence contractuel 18
1.1.4.5 Nature et qualité des matériaux et des produits 18
1.1.4.5.1 Généralités 18
1.1.4.5.2 Produits de marque 19
1.1.4.5.3 Responsabilité de l'entrepreneur 19
1.1.4.5.4 Agréments - Essais – Analyses 19
1.1.4.5.5 Provenance des matériaux 19
1.1.4.6 Tolérances dimensionnelles 20
1.1.4.7 Réservations – Percements – Rebouchages – Scellements – Raccords 20
1.1.4.7.1 Prescriptions générales 20
1.1.4.7.2 Réservations au coulage et / ou à la préfabrication 20
1.1.4.7.3 Douilles - Rails et autres éléments incorporés au coulage 21
1.1.4.7.4 Canalisations incorporées au coulage 21
1.1.4.7.5 Cas d'impossibilité de réservations ou incorporations 21
1.1.4.7.6 Percements dans des maçonneries et ouvrages autres que béton 21
1.1.4.7.7 Tranchées - Gaines - dans des maçonneries et cloisons 22
1.1.4.7.8 Scellements 22
1.1.4.7.9 Rebouchages 22
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
3
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Sommaire
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.7.10 Fourreaux 22
1.1.4.7.11 Raccords 23
1.1.4.7.12 Remarques particulières concernant les ouvrages en béton et béton
armé 23
1.1.4.7.13 Respect des isolements phoniques 23
1.1.4.8 Fixations des ouvrages sur chevilles 23
1.1.4.9 Réception des supports 24
1.1.4.10 Stockage sur planchers construits 24
1.1.4.11 Protection des ouvrages 24
1.1.4.11.1 Protection des ouvrages des autres corps d'état 24
1.1.4.11.2 Protection par les entrepreneurs de leurs propres ouvrages : 24
1.1.4.13 Dégradations causés aux ouvrages finis 25
1.1.4.13 Evacuation des eaux pluviales 25
1.1.4.14 Mise hors d’air provisoire 25
1.1.4.15 Contrôles et vérifications 25
1.1.4.16 Nettoyage du chantier 26
1.1.4.17 Remise en état des lieux 27
1.1.4.18 Dossier des ouvrages exécutés 28
1.1.4.19 Prestations à la charge des entreprises – Responsabilité des
entrepreneurs 28
1.1.4.19.1 Généralités 28
1.1.4.19.2 Connaissance des lieux 29
1.1.4.19.3 Période de préparation 29
1.1.4.19.4 Démarches et autorisations 29
1.1.4.19.5 Installation de chantier 29
1.1.4.19.6 Panneaux de chantier et affichage du permis de construire 30
1.1.4.19.7 Emplacements de stockage 30
1.1.4.19.8 Barrières de chantier – Éclairage 30
1.1.4.19.9 Sécurité sur le chantier 31
1.1.4.19.10 Nuisances de chantier 31
1.1.4.19.11 Gardiennage du chantier 31
1.1.4.19.12 Réseaux existants 31
1.1.4.19.13 Relations avec les différents services et compagnies
concessionnaires 32
1.1.4.19.14 Préservation des ouvrages 32
1.1.4.19.15 Sujétions dues à la circulation et l’emploi d’engins de chantier 33
1.1.4.19.16 Echafaudages, agrès… 34
1.1.4.19.17 Enlèvement des déchets issus du chantier 34
1.1.4.19.18 Traits de niveau 34
1.1.4.19.19 Sécurité et protection 34
1.1.4.19.20 Travaux spéciaux 35
1.1.4.19.21 Conformité à la réglementation « Sécurité incendie » 35
1.1.4.19.22 Echantillons 35
1.1.4.19.23 Eléments modèles 36
1.1.4.19.24 Règles d’exécution générales 36
1.1.4.19.25 Liaison entre corps d’état 37
1.1.4.20 Dépenses d’intérêt commun – Compte prorata 37
1.1.4.20.1 Définition 37
1.1.4.20.2 Imputation 37
1.1.4.20.3 Gestion et règlement du compte prorata 38
1.1.4.21 Préambule aux prescriptions techniques spécifiques 39
1.1.5 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux de charpente métallique 40
1.1.5.1 Normes et règlements 40

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


4
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Sommaire
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.5.2 Hypothèses de calculs, notes de calculs et plans d’exécution 42


1.1.5.3 Nature et qualité des matériaux 42
1.1.5.4 Aciers de construction 42
1.1.5.5 Electrodes 43
1.1.5.6 Contrôles 43
1.1.5.7 Usinage 43
1.1.5.7.1 Coupes 43
1.1.5.7.2 Trous 43
1.1.5.7.3 Soudage en atelier 43
1.1.5.7.4 Contrôle visuel 44
1.1.5.8 Assemblages 44
1.1.5.8.1 Limitation de déformation 44
1.1.5.8.2 Assemblages boulonnés 44
1.1.5.8.3 Assemblages par soudures 45
1.1.5.9 Ancrages 48
1.1.5.10 Mise en œuvre 48
1.1.5.10.1 Transport 48
1.1.5.10.2 Montage 48
1.1.5.11 Documents à fournir avant le début des travaux 49
1.1.5.12 Essais 49
1.1.5.13 Tolérance de montage 49
1.1.5.14 Protection contre la corrosion 49
1.1.5.15 Stabilité au feu 50
1.1.5.16 Protection électrique 50
1.1.5.17 Obligations de l’entreprise 50
1.1.6 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux de couverture et de bardage
métalliques 52
1.1.6.1 Normes – DTU – Règles – Textes 52
1.1.6.2 Réception du support – Précaution de mise en oeuvre 53
1.1.6.3 Protection du personnel 53
1.1.6.4 Essais 53
1.1.6.5 Bases de calculs 53
1.1.7 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux d’étanchéité 54
1.1.7.1 Normes – DTU – Règles – Textes 54
1.1.7.2 Qualité des matériaux 55
1.1.7.3 Consistance des travaux 56
1.1.7.4 Etudes techniques - Notes de calculs - Plans 56
1.1.7.5 Prescriptions de mise en œuvre 56
1.1.7.6 Garantie 58
1.1.7.7 Coordination 58

1.2 – DESCRIPTION DES TRAVAUX 59


1.2.1 TRAVAUX PREPARATOIRES 60
1.2.1.1 Installation de chantier 60
1.2.1.2 Implantation – Etudes d’exécution 60
1.2.1.3 Supports non conformes 60
1.2.2 CHARPENTE ET OSSATURES METALLIQUES 61
1.2.2.1 Charpente métallique 61
1.2.2.2 Ossature métallique (Casquette) 62
1.2.2.3 Ossature métallique (Passerelle) 62
1.2.3 BARDAGE - HABILLAGE ET COUVERTURE METALLIQUES 62
1.2.3.1 Bardage métallique (1) 62
1.2.3.2 Bardage métallique (2) 63

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


5
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Sommaire
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.3.3 Couverture bac acier 63


1.2.3.4 Casquette 63
1.2.3.5 Sous face de la passerelle 63
1.2.3.6 Contre-bardage (Acrotère) 64
1.2.4 OUVRAGES DIVERS 64
1.2.4.1 Plancher – Bac acier collaborant 64
1.2.4.2 Lanterneau de désenfumage 64
1.2.4.3 Souche 65
1.2.4.4 Echelle à crinoline 65
1.2.5 ISOLATION - ETANCHEITE 65
1.2.5.1 Isolation 65
1.2.5.2 Complément d’isolation 65
1.2.5.3 Etanchéité auto protégé 65
1.2.5.3.1 Etanchéité des parties courantes 66
1.2.5.3.2 Relevés - Reliefs 66
1.2.5.3.3 Protection des relevés 66
1.2.5.3.4 Traitements des points singuliers 66
1.2.5.4 Ouvrages divers 66
1.2.5.4.1 Ventilation primaire – Ventilation de chute 66
1.2.5.4.2 Sorties de câbles et de canalisations 66
1.2.6 RECUPERATIONS DES EP 67
1.2.6.1 Chéneau en zinc 67
1.2.6.2 Descentes EP 67
1.2.6.3 Dispositif de sécurité 67

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


6
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

LOT – CHARPENTE – COUVERTURE –


BARDAGE METALLIQUE
1.1 – GENERALITES
1.1.1 Objet du présent lot
L’objet du présent lot consiste en :

- Les travaux de charpente et de couverture métalliques ;


- Les travaux de bardages métalliques ;
- Les travaux de planchers en bac collaborant ;
- Les travaux d’étanchéité et d’isolation (Couverture) ;
- Les travaux d’évacuation des eaux de pluie (Couverture).

1.1.2 Caractéristiques du projet


1.1.2.1 Localisation du site

Le projet est situé dans la zone industrielle du Capitou sur la commune de Fréjus –
Parcelle cadastrée AI n°27.

1.1.2.2 Situation topographique

Altitude NGF maxi : Inférieure à 200 m - (53 m NGF)


Distance à la mer : Inférieure à 6 km
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
7
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.2.3 Risque liés à l’environnement

Climatologie suivant les règles de calcul NV65 et N84 modifiées en février 2009 :
- Vent : Région 2 – Site exposé
- Neige : Région C2

Zone climatique : Définie selon arrêté du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques
thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments – Annexe I

Classe d’exposition des bâtiments aux bruits des infrastructures : Définie selon arrêté
du 24 mai 2006 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des
parties nouvelles de bâtiments – Annexe II

Zone sismique : 2 – Sismicité faible

1.1.2.4 Sécurité incendie – Classement des structures

Bâtiment relevant du code du travail.

1.1.2.5 Documents de référence

Les documents énoncés ci-dessous sont considérés comme documents de référence


du projet au même titre que les pièces écrites et graphiques du Dossier de
Consultation des Entreprises :
- Permis de construire n° PC 83XXXXXXXXX dressé par Arnaud SEQUIER Architecte
DPLG, le XX/XX/20XX et accordé par la Commune de FREJUS, le XX/XX/20XX ;
- Rapport d’étude de sol dressé par FONDASOL référencé EN.14-0082-Pièce n°001 –
GI – PGC / G2-AVP en date du 11/07/2014 ;
- Rapport initial du bureau de contrôle dressé par XXXXXXXXXXXXXXXXXX en date du
XX/XX/2014 ;
- Plan de coordination générale dressé par XXXXXXXXXXXXXXXXXX en date du
XX/XX/2014 ;

1.1.2.6 Niveau de référence

Le niveau de référence sera : + 52,40 NGF niveau RDC sol fini (- + 0,00)

1.1.2.7 Actions à prendre en considération

Les actions à prendre en considération sont les suivantes :

- Charges permanentes (G) : Structures béton, charpente et couverture, étanchéité et


protection, formes de pente et chapes, maçonneries, contre-cloisons et cloisons,
revêtements de sols, faux plafonds, canalisations, gaines…)
- Charges appliquées en cours de construction (Qc)
- Charges d’exploitation (Q) : Les surcharges d’exploitation prises en considération
seront conformes à la norme NF P 06.001.
- Charges de maintenance (Q’) : Dans toutes les zones susceptibles de recevoir une
ligne de vie, les ouvrages supports devront être justifiés à l’état limite ultime en
ajoutant les charges d’exploitation et les charges de maintenance avec un coefficient
de pondération de 1.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


8
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

- Charges climatiques (W) : Les actions dues à la neige ou au vent seront calculées à
partir des règles NV65 et N84 modifiées 2009 Compte tenu des hypothèses
suivantes :
- Vent :
- Zone 2
- Altitude inférieure à 200 m
- Site exposé
- Pression normale : 780 Pa
- Pression extrême : 1365 Pa
- Vitesse normale : 128,50 Km/h - Vitesse extrême : 169,90 Km/h
- Neige :
- Zone C2
- Altitude inférieure à 200 m
- Charge de neige sur le sol : pno = 0,55 kN/m²
- Charge de neige sur le sol : p’no = 0,90 kN/m²
- Charge accidentelle : 1,08 kN/m²
- Action thermique et de retrait : Sans objet
- Actions accidentelles :
- Action sismique (E) : Zone 2 – Sismicité faible – Décrets et arrêté concernant
le nouveau zonage sismique et les règles de construction venant renforcer la
prévention du risque sismique en France publiés le 22 octobre 2010 et entrés en
vigueur le 1 mai 2011.
- Incendie : (FFI) : Les ouvrages en béton armé seront dimensionnés par
application des DTU FB suivant les combinaisons et critères des ELU de stabilité
et de résistance.
- Incendie externe (FFE) : Sans objet
- Explosion : Sans objet
- Fissuration : L’hypothèse de fissuration peu nuisible sera prise en considération
- Déformations admissibles : Les déformations admissibles seront celles définies par le
BAEL 91 modifié 99 pour les ouvrages en béton armé. Une justification des flèches et
contre-flèches sera demandée à l’entreprise dans chaque cas particulier. La
déformation des planchers devra être compatible avec les revêtements de sol prévus.

1.1.2.8 Documents graphiques

Les plans suivants sont joints au dossier de consultation :

Plans de pré-exécution de l’architecte :

- 1-01 - Plan de masse – Géomètre - Situation


- 2-01 - Coupes
- 3-01 - Plan RDC
- 4-01 - Plan R-1
- 5-01 - Façades Nord - Sud
- 6-01 - Façades Est – Ouest
- 7-01 - Plan de toiture
- 8-01 - Détails - Escalier

Plans de pré-dimensionnement du bureau d’études structure :


-
-
-

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


9
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Plans de pré-exécution du bureau d’études électricité – courants forts et courants


faibles - chauffage et VMC du bureau d’études fluides :

-
-
-

1.1.2.9 Programmation prévisionnelle des travaux et décomposition en


tranches

Décomposition en tranches :

Sans objet.

Programmation des travaux :

- Période de préparation : Octobre 2014

- Démarrage des travaux : Novembre 2014

- Délais des travaux TCE hors période de préparation : 9 mois

1.1.2.10 Décomposition en lots ou en chapitres

L'ensemble des travaux de la présente opération est divisé en lots numérotés de 01 à


00, à savoir :

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Chaque lot fera l’objet d’un marché séparé.

Les entreprises (individuelles ou en groupement) peuvent soumissionner pour


plusieurs lots mais avec obligatoirement un seul acte d’engagement par lot.

Dans le cas où apparaîtrait, dans le dossier de consultation, des contradictions ou


incohérences entre les descriptions ou spécifications exprimées dans les différents
lots, il appartiendra aux entreprises soumissionnaires d’attirer l’attention du maître
d’œuvre, de façon à préciser ce qu’il convient de prendre en compte. Le cas échéant,
la clause la plus avantageuse pour le maître d’ouvrage sera appliquée.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


10
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.2.11 Visite sur site

Il est conseillé aux entreprises désireuses de répondre à l’appel d’offres d’effectuer


une visite des lieux afin de se rendre compte des spécificités propres au chantier. Elles
pourront joindre une attestation de visite à leur offre.

1.1.3 Rappel de la réglementation

1.1.3.1 Réglementation des marchés

Les présents marchés seront de type « à prix global forfaitaire ».

Le marché « à prix global forfaitaire » est celui où les prestations demandées à


l'entrepreneur sont parfaitement définies par le maître d'ouvrage, et où le prix global
est fixé par l'entrepreneur en bloc et à l'avance.

Le dossier de consultation définit d'une manière précise l'objet du marché et les


caractéristiques des travaux à prévoir.

En cas d'incertitude ou s'il apparaît sur les documents du dossier de consultation des
divergences, des omissions ou des erreurs, l'entrepreneur devra prendre tous
renseignements qui lui paraissent nécessaires auprès des personnes ou organismes
habilités.

Le prix global forfaitaire indiqué par l'entrepreneur doit correspondre à des travaux
livrés entièrement terminés.

Ne peuvent pas être considérés comme « travaux supplémentaires » et donner lieu à


paiements complémentaires tous les travaux et fournitures nécessaires pour livrer au
maître d'ouvrage l'objet du marché en complet et parfait état d'achèvement.

Il faut rappeler également que, dans ce type de marché, le devis ou cadre de


décomposition du prix annexé à l'offre de l'entrepreneur n'a en général pas de valeur
contractuelle, et que, dans le cas de divergences, seul le montant porté sur l'acte
d'engagement ou sur la soumission est retenu par le maître d'ouvrage.

Il convient de stipuler que les quantités données par la maîtrise d’œuvre dans le
Dossier de Consultation des Entreprises, le sont à titre indicatif et les entreprises sont
tenues de les vérifier et peuvent apporter les modifications qui leur semblent
nécessaires pour remettre leur offre. Aucune réclamation ne sera admise à ce sujet
après la remise des offres.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


11
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.3.2 Réglementations générales applicables aux travaux

L'entrepreneur est toujours tenu de respecter, dans l'exécution de ses travaux ainsi
que pour les installations et l'organisation de chantier, toutes les lois et textes
réglementaires dans la mesure où ils concernent ses travaux, dont notamment les
suivantes :

- Code civil ;
- Code de la construction et de l'habitation ;
- Code du travail ;
- Règlement national d'Urbanisme (RNU) ;
- Règlement sanitaire départemental et/ou national ;
- Réglementations sécurité incendie ;
- Nouvelle réglementation acoustique (NRA) ;
- Nouvelle réglementation thermique (RT2012) ;
- Législation concernant les conditions de travail et l'emploi de la main-d'œuvre ;
- Législation relative à l’accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments
d’habitation collectifs et des maisons individuelles lors de leur construction.
- Législation concernant les travaux de désamiantage ;
- Textes relatifs à la sécurité et à la protection de la santé sur les chantiers ;
- Textes relatifs à la protection et à la sauvegarde de l'environnement ;
- Textes concernant la limitation des bruits de chantier ;
- Textes concernant les déchets de chantier ;
- Documents techniques unifiés DTU et cahiers des clauses spéciales édités par le
CSTB approuvés par décrets ;
- Normes françaises et européennes ;
- Règles de calculs du CSTB ;
- Règlements municipaux et / ou de police relatifs à la signalisation et à la sécurité de
la circulation aux abords du chantier ;
- Règles Véritas-Socotec et tous autres textes réglementaires et législatifs ayant trait
à la construction, à l'urbanisme, à la sécurité, etc… édités à la date de signature des
marchés.

1.1.3.3 Réglementations concernant la sécurité et la santé des ouvriers

1.1.3.3.1 Sécurité et protection de la santé sur les chantiers

Les chantiers sont soumis, en matière de sécurité et de protection de la santé, aux


dispositions législatives en vigueur à ce sujet.

L’entrepreneur sera contractuellement tenu de prendre toutes dispositions qui


s'imposent et de répondre à toutes les demandes du coordinateur concernant
l'intégration de la sécurité et l'organisation de la coordination en matière de sécurité et
de protection de la santé sur les chantiers.

Tous les frais en découlant pour l’entrepreneur sont contractuellement réputés


compris dans le montant de leurs marchés.

À ce sujet, il est rappelé l'autorité du coordinateur sur le chantier : en cas de non-


respect des règles définies au PGCSPS et des PPSPS ne mettant pas en cause la vie
d'autrui, le coordinateur pourra mettre en demeure l'entreprise de remédier aux
manques constatés, copie sera transmise au maître d'ouvrage et au maître d'œuvre.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


12
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Dans le cas de non mise en conformité dans le délai énoncé ci-dessus, le coordinateur
en informera le maître d'ouvrage par écrit, qui statuera sur l'arrêt ou non de
l'entreprise. En cas de risque grave et immédiat, le coordinateur aura autorité pour
arrêter une entreprise si les règles de sécurité définies dans le PGCSPS, mettant en
cause directement la vie des ouvriers, des usagers de la route ou des riverains, ne
sont pas respectées. Le coordinateur disposera alors d'un délai de vingt-quatre heures
pour donner son feu vert de redémarrage des travaux après examen des mesures
prises par l'entreprise. Le maître d'ouvrage, le maître d'œuvre, les organismes
associés (CRAM, inspecteur du travail, OPPBTP) et le contrôle extérieur si nécessaire
seront tenus informés immédiatement, ainsi que le responsable de l'entreprise par
fax, de tout arrêt des travaux, précisant la date, l'heure et les raisons de cet arrêt.

Dans ces deux cas, une mention sera effectuée dans le registre journal.

1.1.3.3.2 Sécurité des ouvriers contre les chutes

L'entrepreneur doit prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer, dans
tous les cas, la protection contre les chutes du personnel amené à travailler ou à
circuler sur la toiture, conformément à la réglementation en vigueur :

- Décret 65-48 du 8 janvier 1965 concernant l'exécution des dispositions du Livre II


du Code du travail - Titre III ;
- DTU 43.3 - Annexe B.

Pour les toitures réalisées en matériaux fragiles notamment, l'entrepreneur devra


également prendre toutes dispositions pour garantir le personnel contre les chutes à
travers la toiture, conformément à la réglementation en vigueur : recommandation
R 191 du 10 juin 1981 de la CNAM.

1.1.3.4 Réglementation techniques

Les réglementations techniques applicables sont les suivantes :

- Pour les travaux, produits et procédés traditionnels :

- Les documents techniques unifiés (DTU),


- Les normes,
- Les règles ou recommandations professionnelles.

- Pour les produits et procédés “ non traditionnels ” ou “ innovants ” non couverts par
les réglementations ci-dessus :

- Avis techniques,
- Agréments techniques européens,
- Procédure ATEx,
- Produits certifiés,
- Cahiers des charges de mise en œuvre établis par les fabricants,
- Procédure d'avis de chantier.

- Le CCTG :

Dans le cadre du respect du Code des marchés publics, le respect des CCTG
approuvés par décret est obligatoire.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


13
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Pour les DTU devenus normes même non approuvées CCTG, leur respect est
obligatoire compte tenu de leur statut de norme.

1.1.3.5 Contraintes d’environnement

1.1.3.5.1 Déchets de chantier

Les déchets de chantiers de bâtiment devront être gérés et traités par les
entrepreneurs dans le cadre de la législation en vigueur à ce sujet.

1.1.3.5.2 Bruit de chantier

La limitation des bruits de chantier devra être traitée par les entrepreneurs dans le
strict respect de la législation et de la réglementation en vigueur à ce sujet.

Les entrepreneurs utilisant des engins ou appareils bruyant seront tenus de prendre
les précautions nécessaires afin de respecter les limites réglementaires.
Des dispositions spécifiques contre le bruit du chantier devront être prises en
particuliers vis-à-vis des tiers.

Celles-ci seront à définir conjointement avec le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre


durant l’exécution en fonction des contraintes locales tolérées.

1.1.3.6 Mesure de sécurité et précaution à prendre au voisinage des


lignes électriques

Pour l’exécution des travaux, seules les mesures particulières de sécurité prescrites
par la réglementation en vigueur dans les chantiers du bâtiment et des travaux publics
sont applicables (distances minimales à respecter par rapport aux lignes électriques
aériennes...)

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


14
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4 Organisation générale

1.1.4.1 Renseignements

Les entrepreneurs devront prendre connaissance de tous les plans, coupes, détails des
architectes et des bureaux d’études et ne pourront en aucun cas adresser réclamation
pour omission, tant qualitative que quantitative, défaut d’appréciation ou autre, après
signature de son marché. Les ouvrages devant être livrés conformes aux plans,
coupes, descriptifs, réglementations et instructions de l’architecte, des bureaux
d’études et du bureau de contrôle.

Au cas où une omission, un litige ou une contradiction se révélerait en cours de


travaux à propos de l’imprécision portée sur un plan ou décrite dans une pièce écrite,
seule la prestation la mieux adaptée aux exigences serait choisie, sans aucun
supplément de prix.

Les entrepreneurs prendront le chantier dans l’état où il se trouve. Ils reconnaissent,


en soumissionnant, et avant sa remise de prix :

- S’être rendus sur les lieux, où doivent être réalisés les travaux et avoir pris une
parfaite connaissance de la nature et emplacement de ces lieux et des conditions
générales et particulières qui y sont attachés ;
- Avoir constaté tous les travaux à faire et appréhendé toutes les difficultés inhérente
au chantier (possibilité d’accès, d’installation de chantier, d’implantation de la grue, de
stockage des matériaux, de disponibilité en eau et énergie électrique…) et avoir pris
connaissance d’éventuelles servitudes ou obligation ;
- Avoir pris tous les renseignements auprès du maître d’œuvre, des bureaux d’études
et du bureau de contrôles et avoir tenu compte de tous les aléas dans son prix
forfaitaire, notamment en ce qui concerne la nature des ouvrages.

Ils ne seront pas fonder à dresser quelque réclamation que se soit, après la remise de
son prix forfaitaire, étant entendu que celui-ci comprend tous les aléas et difficultés
inhérents au chantier.

En signant son marché chaque entrepreneur reconnaît avoir une parfaite


connaissance, non seulement des pièces contractuelles jointes (plans, descriptifs…) ou
non jointes (DTU, normes, réglementations …) mais également de la situation du
chantier, des problèmes posés par la nature du sol, la disposition des ouvrages, les
accès, l’organisation dans le temps (calendrier d’exécution) et dans l’espace des
travaux, et toutes les autres contraintes :

- De voisinage ;
- Administratives ;
- Liées aux compagnies concessionnaires (ERDF, eau potable, eaux usées, eaux
pluviales, France Télécom…) ;
- De protection des ouvrages à conserver (enterrés ou apparents) ;
- Des droits de décharges ;
- Des droits d’emprise sur le domaine public ou privé…

Cette liste et non limitative et non exhaustive.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


15
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

En résumé les entrepreneurs sont réputés avoir pris parfaitement connaissance des
lieux et de toutes les conditions pouvant, en quelques manières que se soit, avoir une
influence sur l’exécution et les délais, ainsi que sur la qualité et les prix des ouvrages
à réaliser. Aucun entrepreneur ne pourra arguer d’ignorance quelconque à ce sujet
pour prétendre à des suppléments de prix ou à des prolongations de délais.

1.1.4.2 Qualifications

Les entreprises chargées de la réalisation des travaux ainsi que leurs sous-traitants, le
cas échéant, devront pouvoir justifier d’une qualification professionnelle classée à
l’O.P.Q.C.B.

LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUES, Qualification


QUALIBAT 2412 Constructions et structures métalliques (Technicité
confirmée) ou équivalent, exigée

1.1.4.3 Contenu et limites des pièces écrites et graphiques

Les entrepreneurs devront prévoir tous les travaux nécessaires pour le complet et
parfait achèvement des leurs ouvrages, non seulement en fonction des pièces
contractuelles, mais en tant qu’homme de l’Art, responsable. Ils suppléeront par leurs
connaissances professionnelles aux détails qui auraient pu être oubliés dans les
documents du marché.

Les localisations définies au CCTP facilitent la compréhension du projet mais ne sont


pas exhaustives, les entreprises devront prévoir l’ensemble des travaux correspondant
à une parfaite exécution et finition des ouvrages.

Les erreurs ou omissions apparaissant en cours de travaux, ne pourront, en aucun


cas, faire l’objet d’une augmentation du prix initial.

Aucun travail supplémentaire ne devra être exécuté sans ordre de service, signé par le
maître d’ouvrage, ou son mandataire. Tout travail non prévu, exécuté en dehors de
ces conditions, sera toujours considéré comme faisant partie intégrante du prix global
et forfaitaire consenti.

En cas d’erreur, d’insuffisance ou de manque de précision, l’entrepreneur devra le


signaler, en temps utile à l’architecte ou aux bureaux d’études qui feront les
rectifications nécessaires.

Certains détails et spécifications techniques peuvent ne pas être formulés


explicitement ou simplement omis, sans pour autant supprimer les obligations de
l’entreprise à les prévoir dans le cadre du parfait achèvement de leurs ouvrages. Il
sera également dû, tous les travaux annexes nécessaires à la parfaite tenue et finition
des ouvrages.

Le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) de la présente opération est


constitué de plusieurs documents, à savoir :

- Les clauses communes à tous les lots ;


- Les cahiers des clauses techniques particulières : un document par lot.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


16
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

L'ensemble de ces documents, même matériellement dissociés, constitue un ensemble


et forme le CCTP contractuel.

Ce CCTP a pour objet de faire connaître le programme général de l'opération et de


définir les travaux des différents corps d'état et leur mode d'exécution. Il n'a aucun
caractère limitatif.

En conséquence, il demeure contractuellement convenu que, moyennant le prix porté


sur la soumission ou sur l'acte d'engagement ou servant de base au marché, chaque
entrepreneur devra l'intégralité des travaux nécessaires au complet et parfait
achèvement des ouvrages de son lot, en conformité avec les plans et avec la
réglementation et les normes contractuellement réputées connues.

Chacun des entrepreneurs participant à l'opération est contractuellement réputé avoir


parfaite connaissance de l'ensemble des documents constituant le CCTP contractuel
tels qu'ils sont énumérés ci avant et notamment les CCTP de tous les lots.

À ce sujet, il est formellement stipulé qu'en aucun cas, un entrepreneur ne pourra


opposer entre eux les différents documents constituant le CCTP contractuel.

Bien que classé par lots, le présent cahier forme un ensemble homogène permettant
l’exécution complète du projet. Chaque entreprise est censée avoir pris connaissance
de la totalité du CCTP et ne pourra arguer d’un manque de connaissance pour se
soumettre à une quelconque obligation afférente à sa spécialité.

En tout état de cause, il est précisé que, dans le cas éventuel de divergences
implicites ou explicites entre ces documents, la décision sera du ressort du maître
d'œuvre.

L’entrepreneur désigné sera tenu de fournir un ouvrage complet en ordre de marche


conforme à toutes les règles de l’Art et à l’ensemble des textes réglementaires
nationaux et européens en vigueur à la date de la signature des marchés sans pouvoir
considérer comme limitatives pour cette fourniture les indications portées aux CCTP et
sur les pièces graphiques.

Chaque entrepreneur devra :

- Procéder sous sa seule et entière responsabilité à toutes les vérifications utiles sans
pouvoir mettre en cause le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre ou les bureaux
d’études pour quelques motifs que ce soit au cas où certains des documents seraient
erronés ou insuffisants.
- Signaler par écrit, au plus tard quinze jours après la signature des marchés, tout
manque de concordance entre les éléments cités et les normes, règlements ou DTU en
vigueur, faute de quoi, il sera tenu de fournir les prestations nécessaires au parfait
achèvement des travaux selon les règles de l’Art et à ses frais.

L’entrepreneur ne pourra de lui-même modifier quoi que ce soit aux plans et au CCTP,
mais il devra signaler par écrit tous changements qu’il croirait utile d’y apporter.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


17
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.4 Documents de référence contractuel

Seront documents contractuels pour le présent marché :

- Uniquement les documents DTU et les documents ayant valeur de DTU devenus
CCTG approuvés par décret et figurant sur la liste des fascicules interministériels
CCTG ;
- Les règles professionnelles, cahiers des charges, prescriptions techniques ou
recommandations acceptées par l'APSAD et figurant sur la liste ;
- Tous autres documents rendus obligatoires par les assureurs pour la prise en
garantie décennale des ouvrages ;
- Toutes les normes NF concernant les ouvrages du présent marché, qu'elles soient
homologuées ou seulement expérimentales.

Les DTU et les documents ayant valeur de DTU non CCTG, mentionnés dans le CCTP
des différents lots, ne sont donnés qu'à titre indicatif non contractuel.

Seront documents également contractuels pour le présent marché les documents de


référence énoncés dans l’article 1.1.2.5 ci-dessus.

1.1.4.5 Nature et qualité des matériaux et des produits

1.1.4.5.1 Généralités

Les matériaux et produits devant être mis en œuvre dans les ouvrages devront
impérativement répondre aux conditions et prescriptions ci-après.

Les matériaux et produits prévus dans les DTU ou faisant l'objet de normes NF ou EN
devront répondre au minimum aux spécifications de ces documents.

Les matériaux et produits dits “ non traditionnels ” ou “ innovants ”, non prévus dans
les DTU et ne faisant pas l'objet de normes NF ou EN, devront selon le cas :

- Faire l'objet d'un Avis Technique ou d'un agrément technique européen ;


- Etre admis à la marque NF ;
- Etre titulaires d'une Certification ou d'un Label ;
- Avoir reçu un avis de chantier (procédure d'urgence).

Les matériaux, produits et composants de construction devant être mis en œuvre


seront toujours neufs et de première qualité en l'espèce indiquée.

Les matériaux, quels qu'ils soient, ne devront en aucun cas présenter de défauts
susceptibles d'altérer l'aspect des ouvrages ou de compromettre l'usage de la
construction.

Dans le cadre des prescriptions du CCTP, le maître d'œuvre aura toujours la possibilité
de désigner la nature et la provenance des matériaux qu'il désire voir employer et
d'accepter ou de refuser ceux qui lui sont proposés.

Pour tous les matériaux et articles fabriqués soumis à Avis Technique, l'entrepreneur
ne pourra mettre en œuvre que des matériaux et produits fabriqués titulaires d'un
Avis Technique.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


18
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Pour les produits ayant fait l'objet d'une certification par un organisme certificateur,
l'entrepreneur ne pourra mettre en œuvre que des produits titulaires d'un certificat de
qualification.

1.1.4.5.2 Produits de marque

Pour certains matériels et produits, le choix du concepteur ne peut être défini d'une
manière précise sans faire référence à un matériel ou produit d'un modèle d'une
marque.

Les marques et modèles, indiqués ci-après dans le CCTP avec la mention « ou


équivalent », ne sont donc donnés qu'à titre de référence et à titre strictement
indicatif.

Les entrepreneurs auront toujours toute latitude pour proposer des matériels et
produits d'autres marques et modèles, sous réserve qu'ils soient au moins équivalent
en qualité, dimensions, formes, aspects, etc.

1.1.4.5.3 Responsabilité de l'entrepreneur

Chaque entrepreneur étant responsable de la fourniture des matériaux et de leur mise


en œuvre, il conserve le droit de refuser l'emploi de matériaux ou composants
préconisés par le maître d'œuvre, s'il juge ne pas pouvoir en prendre la responsabilité.

Il devra alors justifier son refus par écrit avec toutes justifications à l'appui.

1.1.4.5.4 Agréments - Essais – Analyses

Pour tous les matériaux et produits fabriqués soumis à un Avis Technique du CSTB,
l'entrepreneur ne pourra mettre en œuvre que des matériaux titulaires de cet Avis
Technique, et il devra toujours être en mesure, à la demande du maître d'œuvre, d'en
apporter la preuve.

Chaque entrepreneur sera également tenu de produire, à toute demande du maître


d'œuvre, les procès-verbaux d'essais ou d'analyses de matériaux établis par des
organismes qualifiés.

À défaut de production de ces procès-verbaux, le maître d'œuvre pourra prescrire des


essais ou analyses sur prélèvements, qui seront entièrement à la charge de
l'entrepreneur.

1.1.4.5.5 Provenance des matériaux

La provenance des matériaux devra être soumise à l’agrément du maître d’œuvre en


temps utile pour respecter les délais d’exécution contractuels.

Toutes les fournitures nécessaires à l’exécution des travaux sont à la charge de


l’entreprise.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


19
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.6 Tolérances dimensionnelles

Les valeurs des tolérances dimensionnelles des ouvrages finis sont précisées dans
les :

- Normes ;
- DTU / CCTG ;
- Règles professionnelles.

Les entrepreneurs devront, pour leurs ouvrages, respecter strictement ces tolérances.
Dans le cas de dépassement de ces tolérances dimensionnelles, le maître d'œuvre
pourra refuser l'ouvrage et exiger son remplacement.

1.1.4.7 Réservations – Percements – Rebouchages – Scellements –


Raccords

1.1.4.7.1 Prescriptions générales

Les entrepreneurs auront implicitement à leur charge l'exécution de tous les


percements, passages, trous, réservations, scellements, rebouchages, incorporations
au coulage, etc. nécessaires à la complète et parfaite finition des ouvrages.

Dans tous les ouvrages verticaux et horizontaux en béton et en béton armé, ainsi que
dans tous les éléments préfabriqués le cas échéant, tous les percements, passages,
trous, gaines, etc. devront être réservés au coulage par l'entrepreneur de gros œuvre,
les refouillements, percements et autres dans ces ouvrages étant formellement
interdits.

En conséquence, tous les entrepreneurs des corps d'état concernés devront en temps
utile prendre toutes dispositions afin de faire prévoir au coulage ou à la préfabrication
toutes les réservations ou autres nécessaires à la bonne exécution de leurs ouvrages.

Dans les autres maçonneries, tous les trous, percements, saignées, etc. seront
exécutés par les entrepreneurs des corps d'état concernés.

Les scellements, rebouchages, etc. seront toujours à effectuer par l'entrepreneur du


corps d'état concerné.

1.1.4.7.2 Réservations au coulage et / ou à la préfabrication

Tous les entrepreneurs dont l'exécution des ouvrages de leur marché nécessite des
percements, passages, trous, gaines, etc. dans les ouvrages en béton et en béton
armé, ainsi que dans les éléments préfabriqués le cas échéant, établiront des plans de
réservations donnant les implantations, dimensions et autres indications utiles
concernant ces réservations.

Ces plans de réservations devront être transmis à l'entrepreneur de gros œuvre, dans
le délai fixé, avec copie au maître d'œuvre.

L'entrepreneur de gros œuvre sera tenu de prévoir toutes les réservations


conformément aux plans qui lui auront été remis.

La fourniture des caissons de coffrage, tasseaux, boîtes de scellement, négatifs, etc.


nécessaires pour les réservations sera à la charge de l'entrepreneur de gros œuvre.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


20
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Chaque entrepreneur sera tenu de s'assurer que les réservations demandées ont été
prévues par le gros œuvre conformément aux plans remis, et il devra, le cas échéant,
signaler immédiatement au maître d'œuvre toute inexactitude ou omission qu'il aurait
constatée.

Toutes les réservations qui n'auraient pas été effectuées au coulage ou à la


préfabrication seront obligatoirement exécutées par le gros œuvre, et les frais en
seront supportés :

- Par l'entrepreneur du corps d'état concerné dans le cas où son plan de réservations
serait incomplet ou inexact ;
- Par l'entrepreneur de gros œuvre dans le cas d'une omission ou erreur de sa part.
Mêmes spécifications pour ce qui est des réservations mal positionnées, le cas
échéant.

1.1.4.7.3 Douilles - Rails et autres éléments incorporés au coulage

L'entrepreneur de gros œuvre devra la mise en place au coulage de toutes douilles,


rails ou autres éléments métalliques ainsi que tous taquets et blochets en bois
nécessaires à la réalisation des travaux des autres corps d'état, et ce dans tous les
ouvrages en béton ou préfabriqués.

Ces pièces seront fournies en temps utile au gros œuvre par le corps d'état concerné.
Les entrepreneurs concernés fourniront au gros œuvre tous plans et dessins cotés
concernant ces incorporations, et ils en contrôleront la mise en œuvre en temps voulu,
comme il est dit ci-dessus pour les réservations.

1.1.4.7.4 Canalisations incorporées au coulage

Dans le cas où des conduits électriques ou autres canalisations sont prévus posés
dans des ouvrages en béton ou préfabriqués, ces conduits ou tubes seront mis en
place et maintenus dans les coffrages par les entrepreneurs concernés avant le
coulage du béton.

En cas de désordres constatés lors du décoffrage, les entrepreneurs en question


feront leur affaire de tous travaux de reprises nécessaires.

Les frais de ces reprises seront à la charge de l'entreprise responsable des désordres.

1.1.4.7.5 Cas d'impossibilité de réservations ou incorporations

L'entrepreneur de gros œuvre pourra ne pas être tenu de réaliser certaines


réservations, incorporations, etc. qui lui seraient demandées par les autres corps
d'état, dans le cas où une impossibilité technique viendrait à apparaître. Il
appartiendra alors à l'entrepreneur de gros œuvre d'apporter la preuve de cette
impossibilité avec toutes justifications techniques valables à l'appui.

Dans ce cas, l'entrepreneur demandeur aura à trouver une autre solution d'exécution.

1.1.4.7.6 Percements dans des maçonneries et ouvrages autres que béton

Les percements dans tous les murs en maçonnerie ainsi que dans les cloisons et
ouvrages autres qu'en béton seront exécutés par les entrepreneurs concernés.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


21
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Dans le cas de percements dans les éléments porteurs soumis à des contraintes
importantes, l'entrepreneur devra obtenir l'accord du maître d'œuvre avant d'exécuter
ses percements.

1.1.4.7.7 Tranchées - Gaines - dans des maçonneries et cloisons

Mêmes prescriptions que pour les percements.


Dans les cloisons minces, les saignées et tranchées ne devront en aucun cas avoir une
profondeur supérieure à la demi-épaisseur de la cloison brute.

Dans le cas de cloisons en matériaux creux, les saignées et tranchées ne devront


jamais pénétrer dans la paroi opposée du matériau creux.

1.1.4.7.8 Scellements

Dans le cas général, les scellements se feront au mortier de ciment et sable fin, et les
cales en bois dans les scellements sont interdites.

Dans le cas de scellement dans des parois extérieures en matériaux isolants, le


scellement devra, dans la mesure du possible, être réalisé avec des matériaux
identiques.

Dans les éléments montés au plâtre et ceux enduits au plâtre, les scellements se
feront au plâtre.

Les scellements devront toujours être arasés en retrait du nu fini, afin de réserver
l'épaisseur nécessaire pour le raccord.

1.1.4.7.9 Rebouchages

Mêmes prescriptions que pour les scellements en ce qui concerne les matériaux à
employer et l'arasement.

1.1.4.7.10 Fourreaux

Les fourreaux seront soit en tube acier peint, soit en PVC.

Ils seront de diamètre immédiatement supérieur à celui des tuyaux pour lesquels ils
sont prévus, sauf dans le cas où, pour des raisons de dilatation, un jeu plus important
doit être prévu.

Dans les locaux susceptibles d'être lavés à l'eau, le fourreau devra dépasser le niveau
du sol fini de 15 mm.

Dans tous les autres cas, leur longueur devra être telle que leur extrémité affleure le
nu fini de l'ouvrage dans la mesure du possible, mais en aucun cas il ne sera toléré
des fourreaux en retrait par rapport au nu fini de l'ouvrage.

Dans tous les fourreaux disposés dans des parois ou planchers séparatifs de deux
locaux privatifs, l'espace entre le tuyau et le fourreau devra être calfeutré par un
matériau souple adéquat, assurant l'isolement phonique.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


22
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.7.11 Raccords

Les raccords seront exécutés par les corps d'état assurant les travaux d'enduits et de
revêtements (maçonnerie - plâtrerie - carrelage - revêtements minces - peinture -
etc.).

Les raccords seront toujours réalisés en matériau strictement de même nature que le
parement concerné.
La finition des raccords devra être parfaite, leur arasement strictement au même nu,
aucune marque de reprise ne devra être visible, etc.

1.1.4.7.12 Remarques particulières concernant les ouvrages en béton et


béton armé

Dans le cas où, par suite de modifications intervenues après réservation, des
percements seraient nécessaires dans des ouvrages en béton ou béton armé, ils
pourront être réalisés sous réserve de répondre aux conditions suivantes :

- Accord de l'ingénieur chargé des études de béton armé et, le cas échéant, du bureau
de contrôle et de l'entrepreneur de gros œuvre ;
- Exécution par l'entrepreneur de gros œuvre ;
- Exécution, dans le cas d'ouvrages horizontaux en béton, obligatoirement du bas vers
le haut.

Tous les rebouchages dans les ouvrages en béton et béton armé devront être réalisés
avec un béton d'un dosage équivalent à celui du béton exécuté. Dans le cas où un
entrepreneur procéderait à des rebouchages ne répondant pas à cette condition, ces
rebouchages seraient démolis et refaits par l'entreprise de gros œuvre aux frais de
l'entrepreneur en cause.

1.1.4.7.13 Respect des isolements phoniques

Dans tous les cas de percements, saignées, rebouchages, scellements, fourreaux,


etc., les entrepreneurs devront veiller à respecter la valeur d'isolement phonique de la
paroi concernée.

Ils devront prendre toutes dispositions nécessaires pour maintenir la valeur d'origine
de l'isolement phonique de la paroi.

1.1.4.8 Fixations des ouvrages sur chevilles

Pour tous les ouvrages dont la tenue doit être absolument garantie ou qui présentent
des risques aux tiers en cas de tenue défectueuse tels que bardages ou habillages de
façades, ouvrages fixés en plafond, garde-corps et rampes d'escaliers, couvertines
métalliques, etc., la fixation sur chevilles pourra être autorisée par le maître d'œuvre.

L'entrepreneur devra alors fournir un procès-verbal d'essais à l'arrachement et à la


rupture des fixations sur chevilles, établi sur site par le fournisseur des chevilles.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


23
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.9 Réception des supports

Chaque entrepreneur devra s’assurer, avant le début de ses travaux que les supports
réalisés par les autres lots lui permettront une mise en œuvre et une finition parfaite
de ses propres ouvrages.
L’entrepreneur devra envoyer au maître d’œuvre, avant toute intervention, un courrier
signifiant qu’il a réceptionné sans réserve, les supports sur lesquels il doit intervenir.
Dans le cas où les supports ne correspondraient pas aux caractéristiques normalisées
pour effectuer les travaux, l’entrepreneur devrait également le signifier par écrit au
maître d’œuvre en argumentant son refus.

Dès lors que l’entrepreneur sera intervenu sur un support, celui-ci sera considéré
réceptionné et l’entrepreneur qui sera intervenu sera considéré responsable des
défauts ou malfaçons éventuels, y compris ceux liés au support.

En aucun cas le maître d’œuvre ne saurait être mis en cause dans le cas d’un support
mal ou non réceptionné.

1.1.4.10 Stockage sur planchers construits

Aucun stockage de matériaux et aucun atelier de chantier ne devront être établis sur
les planchers construits.

En ce qui concerne le stockage de matériaux à court terme, qui est pour certains
travaux indispensable à leur avancement normal, il appartiendra à l'entrepreneur de
prendre toutes dispositions pour éviter que les planchers construits prennent une
flèche, si minime soit-elle.

En cas de non-respect par l'entrepreneur de cette prescription, le maître d'œuvre


pourra immédiatement prendre les mesures qui s'imposent, aux frais de
l'entrepreneur responsable.

1.1.4.11 Protection des ouvrages

1.1.4.11.1 Protection des ouvrages des autres corps d'état

Chaque entrepreneur dont l'exécution de ses propres travaux risque de causer des
détériorations ou des salissures aux ouvrages finis déjà en place devra prendre toutes
dispositions et précautions utiles pour assurer la protection de ces ouvrages finis.

Faute par lui de se conformer à cette prescription, l'entrepreneur responsable en


subira toutes les conséquences.

1.1.4.11.2 Protection par les entrepreneurs de leurs propres ouvrages :

Les entrepreneurs devront assurer la protection de leurs ouvrages jusqu'à la


réception.

Pour les ouvrages soignés prévus pour rester apparents, ces protections sont
absolument indispensables pour toutes les parties exposées aux chocs en cours de
travaux.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


24
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Pour la réception, toutes ces protections devront avoir été enlevées par les
entrepreneurs respectifs.

Protection provisoire des couvertures et des étanchéités :

Les entreprises devant circuler sur les couvertures et les étanchéités devront prendre
toutes les précautions nécessaires afin de ne pas les endommager.

Les entrepreneurs des lots concernés devront informer les autres entreprises des
précautions et dispositions à prendre.

1.1.4.13 Dégradations causés aux ouvrages finis

Dès la constatation de dégradations causées à ses ouvrages, l'entrepreneur signale au


maître d'œuvre les nettoyages spéciaux, réfections, réparations ou remplacements de
l'ouvrage ou partie d'ouvrage qui sont rendus nécessaires par des salissures profondes
ou par des dégradations causées par les autres corps d'état travaillant sur le chantier.

Les frais occasionnés à l'entrepreneur pour la remise en état sont récupérables par
application des dispositions les articles 11.2 de la norme NF P 03-001 et 3.1 de son
annexe A dans le cas où le responsable des dégâts a été identifié, et 11.31 de ladite
norme dans le cas où ces dégâts relèvent du compte prorata.

1.1.4.13 Evacuation des eaux pluviales

Tant que les bâtiments ne seront pas hors d’eau et hors d’air, l'entrepreneur de gros
œuvre, devra la mise en place de tous les dispositifs pour :

-Limiter les arrivées d’eau au niveau des parois décaissées, le cas échéant, par tous
les moyens, y compris pompage, réalisation d’un drain gravitaire, de drains de
décharge, de collecte des eaux de ruissellement et ce, à l’avancement des travaux si
nécessaire ;
- Evacuer les eaux stagnant sur les planchers, ainsi que prévoir les systèmes
provisoires de reprise des eaux pluviales.

Tous les travaux nécessaires à la mise hors d’eau provisoire seront à la charge de
l'entrepreneur de gros œuvre.

1.1.4.14 Mise hors d’air provisoire

Tous les travaux nécessaires à la mise hors d’air provisoire de tout ou partie des
bâtiments seront à la charge de l'entrepreneur de gros œuvre.

1.1.4.15 Contrôles et vérifications

En cours d’exécution, chaque entrepreneur sera tenu de produire sur le champ à la


demande du maître d’œuvre toutes justifications sur la provenance et la qualité des
matériaux.

En début de chantier, chaque entrepreneur communiquera le nom de la personne


chargée d’assurer le contrôle interne de démarche qualité auquel est assujettie
l’entreprise.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


25
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Les vérifications auxquelles sera assujettie chaque entreprise devront être réalisées à
différents niveaux :

- Au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l’entrepreneur
s’assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux Normes et aux
spécifications du marché ;
- Au niveau du stockage, l’entrepreneur s’assurera que celles de ses fournitures qui
sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou aux déformations
mécaniques, sont convenablement protégées ;
- Au niveau de l’interface entre corps d’état, l’entrepreneur vérifiera, tant au niveau de
la conception que de l’exécution, que les ouvrages à réaliser permettent une bonne
réalisation de ses propres prestations ;
- Au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles
internes de l’entreprise, vérifiera que la réalisation est conforme aux DTU et règles de
l’Art ;
- Au niveau de la réception, chaque entrepreneur réalisera les vérifications ou essais
imposés par les DTU et les règles professionnelles et les essais particuliers
supplémentaires exigés par les pièces écrites. En particulier des essais d’écrasement
du béton devront être exécutés par un laboratoire agréé. La fréquence et le nombre
des essais seront fixés en fonction de la quantité de béton mise en œuvre et
caractéristiques particulières des ouvrages réalisés.

Afin de prévenir les aléas techniques découlant d’un mauvais fonctionnement des
installations, les entreprises devront effectuer au minimum avant réception les essais
et vérifications figurant sur la liste établie par le COPREC en accord avec les assureurs
dans la mesure où ils s’appliquent aux installations concernées.

Cette liste qui fait l’objet de « Document technique COPREC – Construction » est
parue au supplément spécial n°4954 du moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment
du 6 novembre 1998. Les résultats de ces vérifications et essais devront être
consignés dans les procès-verbaux qui devront être envoyés pour examen au bureau
d’études fluides en 2 exemplaires.

Ce dernier adressera au maître d’ouvrage, avant réception des travaux, un rapport


explicitant les avis portant sur les procès-verbaux mentionnés ci-dessus.

1.1.4.16 Nettoyage du chantier

Chaque entrepreneur intervenant sur le chantier devra toujours, immédiatement après


exécution de ses travaux dans un local ou groupe de locaux donnés, procéder à
l'enlèvement des déchets de ses travaux et au balayage des sols.

En résumé, le chantier devra toujours être maintenu en parfait état de propreté, et


chaque entrepreneur devra prendre ses dispositions à ce sujet.

De plus, et à raison d'une fois par semaine au minimum, l'entrepreneur de gros œuvre
devra effectuer un nettoyage et balayage général de la construction.

Seront également à la charge de l'entrepreneur de gros œuvre le nettoyage et le


maintien en bon état de propreté des abords du chantier.

Tous les frais de nettoyage ci-dessus resteront à la charge de chaque entrepreneur,


l'entrepreneur de gros œuvre ayant en plus à sa charge le nettoyage hebdomadaire.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


26
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Dans le cas de non-respect des prescriptions ci-dessus, le maître d'œuvre et / ou le


maître d'ouvrage pourront à tout moment faire procéder, par l'un des entrepreneurs
de l'opération ou par une entreprise extérieure de leur choix, au nettoyage et sortie de
déchets, les frais en seront supportés par l'entrepreneur en cause ou, dans le cas où
le responsable ne pourra être défini, ils seront portés au compte prorata.

En fin de chantier, les installations de chantier, les matériels, les matériaux en


excédent, ainsi que tous les déchets et décombres devront être totalement évacués et
les emplacements mis à la disposition des entreprises remis en état et ce, au plus tard
le jour de la réception des travaux.

Toutes les emprises ayant été utilisées pour le chantier, aire de bétonnage, aires de
stockage et de préfabrication, accès, clôtures, agrès, voiries provisoires… seront remis
en état ou adaptés au projet.

L'entrepreneur de gros œuvre devra le repli des installations de chantier.

L’entrepreneur de gros œuvre devra s’assurer que les abords, les accès, les voiries
n’ont pas été détériorés et devra réparer tout dommage éventuel causé par le
chantier, les frais de remise en état étant répartis au compte prorata s’il n’est pas
possible d’identifier un responsable.

L’entrepreneur de gros œuvre effectuera un constat contradictoire des lieux après


remise en état et repli des installations, avec le maître d’œuvre et sur la base du
constat d’huissier établi avant le démarrage des travaux.

La remise en état et le repli des installations de chantier conditionneront la réception


des ouvrages.

Le nettoyage général de livraison sera réalisé avant réception :

- L'entrepreneur de gros œuvre pour les abords des bâtiments


- Par l’entrepreneur titulaire du lot : Peinture – Nettoyage pour l’intérieur des
bâtiments

Dans le cas ou des travaux seraient exécutés après ce nettoyage, qu’il s’agisse de
travaux de finition non réalisées dans les délais prescrits ou de travaux faisant suite à
des réserves émises lors des opérations préalables à la réception des ouvrages, le
maître d’œuvre fera procéder à un nouveau nettoyage des locaux concernés à la
charge des entreprises défaillantes ou du compte prorata si celles-ci ne peuvent être
définies et ce, sans aucune mise en demeure.

1.1.4.17 Remise en état des lieux

Les installations de chantier, le matériel et les matériaux en excédent, ainsi que tous
autres gravois et décombres devront être enlevés en fin de chantier, et les
emplacements mis à disposition remis en état.

L'ensemble des emplacements remis en état et le chantier totalement nettoyé devront


être remis au maître de l'ouvrage, au plus tard le jour de la réception des travaux.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


27
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Cette remise en état des lieux se fera dans les conditions suivantes :

- Chaque entrepreneur enlèvera ses propres installations, matériels et matériaux en


excédent et remettra les emplacements correspondants en état à ses frais ;
- L'entrepreneur de gros œuvre aura en plus à enlever, à ses frais, tous les ouvrages
provisoires et installations réalisés par ses soins en début de chantier ;
- Cet entrepreneur aura également à enlever toutes les installations de chantier
communes, bureaux de chantier, etc. réalisés par ses soins en début de chantier.

Il est d'autre part stipulé que, tant que les installations de chantier établies sur
l'emplacement mis à la disposition des entrepreneurs ne seront pas démontées et les
lieux remis en état, les entrepreneurs resteront seuls responsables de tous les
dommages causés aux tiers sur le chantier.

1.1.4.18 Dossier des ouvrages exécutés

Chaque entreprise devra fournir au titre des D.O.E., un mois avant la date prévisionnel
de réception, les plans et autres documents conformes à l’exécution des ouvrages et
ce en trois exemplaires papiers et un exemplaire informatique PDF pour les textes et
fiches techniques et DWG pour les plans de recollement.

Ces documents devront être présentés selon une nomenclature imposée par le maître
d’œuvre.

1.1.4.19 Prestations à la charge des entreprises – Responsabilité des


entrepreneurs

1.1.4.19.1 Généralités

Dans le cadre de l'exécution de leur marché, chaque entrepreneur devra


implicitement :

- Toutes leurs installations de chantier ;


- La fourniture, transport et mise en œuvre de tous les matériaux, produits et
composants de construction nécessaires à la réalisation parfaite et complète de tous
les ouvrages de leur marché ;
- L'établissement des plans de réservation et des plans de chantier ;
- L'établissement des plans d'exécution, les notes de calcul seront à la charge des
entreprises.
- Tous les échafaudages, agrès, engins ou dispositifs de levage (ou descente)
nécessaires à la réalisation des travaux ;
- Tous les percements, saignées, rebouchages, scellements, raccords, etc. dans les
conditions précisées aux documents contractuels ;
- La fixation par tous moyens de leurs ouvrages ;
- L'enlèvement de tous les gravois de leurs travaux et les nettoyages après travaux ;
- La main-d'œuvre et les fournitures nécessaires pour toutes les reprises, finitions,
vérifications, réglages, etc. de leurs ouvrages en fin de travaux et après réception ;
- La mise à jour ou l'établissement de tous les plans « comme construit » pour être
remis au maître de l'ouvrage à la réception des travaux ;
- La remise de toutes les instructions et modes d'emploi écrits, concernant le
fonctionnement et l'entretien des installations et équipements.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


28
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.19.2 Connaissance des lieux

Les entrepreneurs sont réputés, par le fait d'avoir remis leur offre :

- S'être rendus sur les lieux où doivent être réalisés les travaux ;
- Avoir pris parfaite connaissance de la nature et de l'emplacement de ces lieux et des
conditions générales et particulières qui y sont attachées ;
- Avoir pris connaissance des possibilités d'accès, d'installation de chantier, de
stockage, de matériaux, etc., des disponibilités en eau, en énergie électrique, etc. ;
- Avoir pris tous renseignements concernant d'éventuelles servitudes ou obligations.

En résumé, les entrepreneurs sont réputés avoir pris connaissance parfaite des lieux
et de toutes les conditions pouvant en quelque manière que ce soit avoir une influence
sur l'exécution et les délais, ainsi que sur la qualité et les prix des ouvrages à réaliser.

Aucun entrepreneur ne pourra donc arguer d'ignorances quelconques à ce sujet pour


prétendre à des suppléments de prix, ou à des prolongations de délais.

1.1.4.19.3 Période de préparation

Les entreprises devront se conformer aux dispositions établies dans la norme CCAG -
norme NF P 03-001 et en particulier elles devront fournir pendant la période dite de
préparation et selon les instructions du maître d’œuvre, les précisions relatives à leurs
ouvrages et liée à des sujétions communes.

Il est rappelé qu’au cours de la période de préparation, devront être choisis tous les
échantillons sur modèles approuvés, tous les documents ou solutions techniques et ce
conformément aux dispositions définie dans la norme CCAG - norme NF P 03-001.

L’ensemble de ces éléments auxquels s’ajoute le calendrier détaillé d’exécution de


travaux se définira comme devant constituer le « mode d’emploi » pris au sens de la
réalisation des ouvrages et auquel il conviendra de ne pas déroger.

1.1.4.19.4 Démarches et autorisations

Il appartiendra aux différents entrepreneurs d'effectuer, en temps utile, toutes


démarches et toutes demandes auprès des services publics, services locaux ou autres,
pour obtenir toutes autorisations, instructions, accords, etc. nécessaires à la
réalisation des travaux.

Copies de toutes correspondances et autres documents relatifs à ces demandes et


démarches devront être transmises au maître de l'ouvrage et au maître d'œuvre.

1.1.4.19.5 Installation de chantier

L'entrepreneur de gros œuvre devra établir un plan d'installation de chantier, en


accord avec toutes les entreprises intervenant sur le chantier et conforme aux
dispositions du planning.

Ce plan sera soumis à l'approbation du maître d'œuvre et du coordinateur d'hygiène et


sécurité.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


29
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Après approbation, l’entrepreneur de gros œuvre devra l’installation de chantier


comprenant toutes les prestations définies ci-après.

Le maître d’œuvre indiquera les limites des emplacements ou l’entreprise pourra


installer la zone affectée aux locaux communs des entreprises et les aires de
stockage.

Il appartiendra à l'entrepreneur de gros œuvre de réaliser tous les ouvrages


provisoires nécessaires à la desserte du chantier.

L’entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires pour maintenir en service,


indépendamment du chantier, les accès aux bâtiments ainsi que le stationnement des
véhicules.

1.1.4.19.6 Panneaux de chantier et affichage du permis de construire

L'entrepreneur de gros œuvre devra suivant les indications du maître d’œuvre, la


fourniture, l’installation sur le site, la maintenance et la dépose en fin de chantier d’un
panneau de chantier comportant les indications et informations sur la nature des
travaux et leurs financement, les logos et les coordonnées du maître d’ouvrage, du
maître d’œuvre, architecte et bureaux d’études, du bureau de contrôle, du CSPS, les
coordonnées des entreprises. Le maître d’ouvrage pourra demander l’insertion d’une
vue en perspective du projet.

Normalement mis en place par le bénéficiaire dès son obtention, l’affichage du permis
de construire devra être maintenu en état et en place par l'entrepreneur de gros
œuvre, tant dans sa forme réglementaire que dans les indications qu’il doit comporter.

1.1.4.19.7 Emplacements de stockage

Les emplacements de stockage seront disposés à un ou plusieurs endroits déterminés


en accord avec le maître d'œuvre et le coordonnateur S.P.S.

1.1.4.19.8 Barrières de chantier – Éclairage

L'entrepreneur de gros œuvre installera toutes les clôtures et protections nécessaires


et assurera l'éclairage du chantier.

La mise en place des clôtures et de la signalisation ainsi que leur maintenance seront
à la charge de l’entreprise titulaire du l'entrepreneur de gros œuvre

Les clôtures devront être opaques et avoir une hauteur de 2.00 m.

Leur stabilité, notamment pour les contraintes liées au vent devra être assurée.

L'entrepreneur de gros œuvre installera également tous les panneaux d'interdiction


d'accès du chantier au public de signalisation et d’information conformes aux
règlements généraux de sécurité en vigueur, tant administratifs que particuliers, sans
aucune clause limitative.

Il est rappelé, d'autre part, que chaque entreprise sera responsable de toutes les
infractions aux règlements de police.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


30
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

L'entrepreneur de gros œuvre devra fournir, poser et entretenir le panneau de


chantier selon les indications du maître d'œuvre.

1.1.4.19.9 Sécurité sur le chantier

Chaque entreprise est tenue, pour ce qui la concerne, d'assurer l'ordre et la propreté
du chantier ainsi que la sécurité réglementaire, aussi bien vis-à-vis des tiers que du
personnel travaillant sur le chantier.

La zone de travaux devra être parfaitement signalisée et interdite au public,


l'entreprise prenant à cette fin toutes dispositions utiles (mise en place de platelage,
garde-corps en bordure de fouilles, etc.).

1.1.4.19.10 Nuisances de chantier

Chaque entrepreneur devra prendre toutes dispositions pour réduire au maximum les
nuisances de chantier et respecter ainsi la réglementation en vigueur à ce sujet.
Ces nuisances concernent essentiellement :

- Les bruits de chantier ;


- Les poussières générées ;
- La gêne causée à la circulation des tiers aux abords du chantier ;
- Les salissures des voies publiques.

1.1.4.19.11 Gardiennage du chantier

Les frais de gardiennage seront à la charge de l'entrepreneur de gros œuvre au titre


du compte prorata.

1.1.4.19.12 Réseaux existants

Le maître d'ouvrage remettra aux entrepreneurs à titre indicatif un plan des réseaux
enterrés existants, dans la mesure où ce plan existe.

Les entrepreneurs concernés devront procéder au contrôle de ce plan et matérialiser


sur le terrain les différents tracés.

En l'absence d'un plan des réseaux enterrés, les entrepreneurs concernés seront
tenus de prendre toutes dispositions pour connaître les réseaux enterrés et leurs
tracés par toutes méthodes de leur choix, dont notamment la consultation des
différents concessionnaires pouvant être consultés.

Les entrepreneurs concernés établiront alors un plan de ces réseaux, et ils


matérialiseront les différents tracés sur le terrain.

Les entrepreneurs concernés prendront les précautions nécessaires pour qu'aucun


dommage ne soit causé aux installations des réseaux souterrains et aériens de toute
nature. Ils devront prévenir par lettre recommandée, quinze jours au moins à
l'avance, les différents services ou compagnies intéressés du commencement de ces
travaux afin de prendre les mesures en conséquence.

Ils devront les informer immédiatement des dégradations ou accidents pouvant


survenir à leurs ouvrages.
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
31
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.19.13 Relations avec les différents services et compagnies


concessionnaires

Chaque entrepreneur devra pour ce qui le concerne :

- Se mettre en rapport avec toutes les administrations ou services concessionnaires


pour obtenir tous renseignements et autorisations nécessaires pour l’exécution de ses
travaux, la délimitation des implantations, les nivellements, la voirie, les égouts, les
distributions d’eau, l’électricité, le gaz, le téléphone… dans le respect du calendrier
d’exécution des travaux ;
- Se soumettre à toutes les vérifications et visites des agents de ces services ou des
organismes désignés par eux (consuel par exemple) ;
- Fournir tous les documents et pièces justificatives demandées ;
- Obtenir les accords nécessaires ;
- Rendre compte au maître d’œuvre de ses démarches ;
- Obtenir tous les certificats de conformité utiles et régler tous les frais nécessaires
pour les opérations de contrôle ou de vérification, signaler aux services intéressés et
dans les délais réglementaires, les dates de commencement et de terminaison de
chacune de ses interventions.
- Au moment opportun, de son propre chef, effectuer toutes les démarches
nécessaires auprès des services compétents afin d’obtenir en temps voulu, la mise en
service des installations.

Les limites de prestations commenceront au droit des branchements sur les réseaux
concédés existants.

Il est rappelé que l’entrepreneur sera responsable des contreventions de toutes


natures qu’il pourra encourir du fait de la non observation des règlements en vigueur
(code de la route, incident dû à l’absence de DICT …).

1.1.4.19.14 Préservation des ouvrages

La présente opération comporte l'exécution d'ouvrages situés à proximité de


constructions existantes.

En conséquence, chaque entrepreneur devra prévoir et réaliser ses travaux en tenant


compte des obligations et sujétions d'exécution spéciales qui lui sont imposées par ces
conditions de chantier particulières.

L’entrepreneur de gros œuvré devra établir et ce, à sa charge, un état des lieux
contradictoire sous contrôle d’huissier sur et à proximité des zones concernées par le
présent projet (constat écrit et reportage photographique).

Chaque entrepreneur sera contractuellement réputé avoir procédé, avant tout début
de travaux, à une visite en détail des lieux pour reconnaître les principes des
structures des existants, et leur état de conservation, la nature et la qualité des
matériaux constituant ces existants, ainsi que toutes les particularités des
constructions existantes. De ce fait, l'entrepreneur est réputé connaître toutes les
conditions et contingences particulières dont il aura à tenir compte lors de l'exécution
de ses travaux.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


32
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Toutes dispositions devront être prises en temps voulu pour éviter dans tous les cas
tous dommages ou désordres, si minimes soient-ils, aux existants, tant en ce qui
concerne les détériorations et dommages en cours d'exécution des travaux, qu'en ce
qui concerne les désordres pouvant apparaître après finition de ces travaux.

Il est bien entendu que l'entrepreneur aurait le cas échéant à supporter toutes les
conséquences des détériorations, dommages et désordres qui apparaîtraient sur les
existants en cours d'exécution de ses travaux ou après finition de ceux-ci.

Chaque entrepreneur devra prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter les
inconvénients que pourraient engendrer son intervention sur les ouvrages situés sur le
terrain, les terrains voisins et les voies publiques y conduisant.

Les entreprises demeureront responsables de tout dommage aux personnes et aux


biens, sans que le maître d’œuvre puisse être recherché en responsabilité. Elles
devront toutes les précautions nécessaires pour la protection et la sauvegarde des
ouvrages voisins ou mitoyens et de leurs propriétaires, des passants…

Les entreprises devront également la sauvegarde de la végétation existante sur le


terrain partiellement conservée.

Les arbres et arbustes conservés seront protégés, pour ce faire toutes les entreprises
intervenant sur le chantier seront solidairement responsables de leur sauvegarde,
incluant, la protection par tous moyens, l’interdiction de couper des branches ou de
déposer des objets ou déchets à proximité.

Si les dégradations à la végétation ne pouvaient être imputées à une entreprise, les


remises en état (plantations, semis…) seraient facturées au compte-prorata.

Tous les frais consécutifs aux dispositions du présent article font implicitement partie
des prix du marché.

1.1.4.19.15 Sujétions dues à la circulation et l’emploi d’engins de chantier

Chaque entrepreneur prendra toutes précautions pour limiter au maximum les chutes
de matériaux ou dépôts de boue sur les voies privées empruntées par son matériel. Il
effectuera en permanence les nettoyages et brossages nécessaires des sorties de
chantier ou d’aires de stockage ainsi que le lavage des pneus des engins et camions.

Les dépenses correspondantes sont entièrement à sa charge.

Compte tenu des conditions du chantier, l'attention des entrepreneurs concernés est
attirée sur le risque que pourrait éventuellement présenter l'utilisation de gros engins
pour l'exécution de certains travaux.

À ce sujet, il est formellement spécifié que l'emploi de tels engins ne devra en aucun
cas :

- Causer des vibrations telles qu'elles seraient perceptibles dans les constructions
voisines ;
- Entraîner par suite des manœuvres et des vibrations des désordres, si minimes
soient-ils, aux existants.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


33
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.19.16 Echafaudages, agrès…

Chaque entrepreneur aura implicitement à sa charge, dans le cadre des prix de leur
marché, l'amenée, la mise en place, la maintenance, la dépose et le repli de tous les
équipements de passage et de sécurité, notamment :

- Toutes les passerelles, échafaudages avec ou sans garde-corps selon le cas ;


- Toutes les barrières, garde-corps et autres protections nécessaires ;
- La signalisation de jour et de nuit et tous autres équipements de sécurité qui
s'avéreraient nécessaires.

1.1.4.19.17 Enlèvement des déchets issus du chantier

Il devra être mis en place des bennes pour recevoir les gravois, emballages et autres
petits déchets en provenance des travaux, à l'exclusion des produits amiantés et
contenant du plomb qui seront enlevés directement du chantier et évacués vers des
unités de traitement appropriées.

Ces bennes devront être remplacées au fur et à mesure de leur remplissage.

Ces bennes seront à installer aux emplacements à définir pendant la période de


préparation.

L'installation et le remplacement de ces bennes ainsi que le traitement des déchets


seront réalisés par l’entrepreneur de gros œuvre au titre du compte prorata.

1.1.4.19.18 Traits de niveau

Au fur et à mesure de l'avancement de la construction, l’entrepreneur de gros œuvre


devra à ses frais :

- Porter, à l'extérieur sur les façades, le niveau +1,00 m fini du premier niveau ;
- Porter, à l'intérieur sur les murs et cloisons bruts et après l'exécution des enduits, le
niveau +1,00 m fini au-dessus de tous les planchers, et ce autant de fois qu'il sera
nécessaire et à tous les emplacements nécessaires aux autres corps d'état.

Il est bien spécifié que ces traits de niveau seront à tracer par l’entrepreneur de gros
œuvre également après exécution des enduits exécutés par d'autres corps d'état.

1.1.4.19.19 Sécurité et protection

Les entrepreneurs auront à prendre des dispositions particulières, notamment :

- Pour garantir la sécurité des personnes ;


- Pour protéger les existants à conserver.

Le chantier devra toujours être maintenu en parfait état de propreté et l'entrepreneur


devra prendre toutes dispositions utiles à ce sujet.

Les déchets devront toujours être évacués hors du chantier au fur et à mesure.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


34
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

En fin de travaux, l'entrepreneur devra enlever toutes les protections et effectuer tous
les nettoyages nécessaires.

En résumé, les entrepreneurs devront en fin de chantier restituer les existants dans le
même état de propreté que celui dans lequel il les a trouvés au démarrage du
chantier.

En cas de non-respect par l'entrepreneur des obligations découlant des prescriptions


concernant les nettoyages, le maître d'ouvrage fera exécuter les nettoyages par une
entreprise de son choix, sans mise en demeure préalable, sur simple constat de non-
respect des obligations contractuelles de l'entrepreneur, et aux frais de ce dernier.

Chaque entrepreneur sera responsable, pendant toute la durée du chantier, des


dégâts qui pourraient survenir du fait des travaux aux bâtiments existants, aux
propriétés voisines et aux tiers.

Il devra de ce fait faire procéder à tous les travaux de réparation, de réfection ou de


nettoyage nécessaires dans le délai fixé par le maître d'œuvre, qui, si ce délai n'est
pas respecté, pourra les faire exécuter immédiatement aux frais de l'entreprise
responsable, sans qu'il soit besoin de mise en demeure.

Dans le cas où le responsable ne peut être connu, le maître d'œuvre fera exécuter les
travaux, et les frais seront portés au compte prorata.

1.1.4.19.20 Travaux spéciaux

Dans tous les cas où il est prévu dans le marché certains travaux spéciaux pour
lesquels une entreprise titulaire du marché n'a pas la qualification professionnelle, le
maître d'œuvre sera en droit d'exiger que les travaux concernés soient sous-traités à
une entreprise spécialiste qualifiée.

Le choix du sous-traitant sera alors à soumettre au maître d'ouvrage pour accord.

1.1.4.19.21 Conformité à la réglementation « Sécurité incendie »

Pour tous les matériaux et produits concernés par la réglementation “ sécurité


incendie ”, les entrepreneurs devront assurer et garantir une mise en œuvre
répondant strictement aux conditions et prescriptions stipulées dans le procès-verbal
d'essai au feu du matériau ou produit concerné.

1.1.4.19.22 Echantillons

Chaque entrepreneur est tenu de fournir, dans les délais fixés, tous les échantillons
d'appareillage, de matériels, de matériaux qui lui seront demandés par le maître
d'œuvre.
Ceux-ci doivent être montés en panoplie, disposés sur un chevalement et
soigneusement fixés, plombés le cas échéant, pour éviter toute substitution.

Ils seront entreposés par les entrepreneurs dans un local spécial annexé au bureau du
maître d'œuvre.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


35
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Les échantillons seront inscrits sur un registre et seront numérotés. Le registre


comportera une case réservée à la signature du maître d'œuvre, qui sera seul juge de
la conformité de ces échantillons avec les spécifications des pièces du dossier, et une
case réservée pour la signature du maître de l'ouvrage, qui manifestera ainsi son
acceptation.

Aucune commande de matériel ne pourra être passée par l'entrepreneur, sinon à ses
risques et périls, tant que l'acceptation de l'échantillon correspondant n'aura pas été
matérialisée par les signatures ci-dessus visées.

1.1.4.19.23 Eléments modèles

Pour certains ouvrages fabriqués ou préfabriqués et dont le nombre d'éléments de


même type est suffisant pour le justifier, le maître d'œuvre aura la faculté de
demander à l'entrepreneur la mise en place sur le chantier d'un élément à titre de
« modèle ».

Cet élément pourra être, en fonction de l'avancement des travaux, soit mis en place à
son emplacement définitif, soit posé au sol sur un support adéquat.

Ce modèle servira à la mise au point définitive de l'ouvrage considéré, et


l'entrepreneur devra y apporter toutes les modifications jugées utiles par le maître
d'œuvre.

Dans le cas de modifications trop importantes, le modèle devra être repris par
l'entrepreneur et remplacé par un modèle conforme.

La présentation de ce modèle devra se faire dans le délai fixé par le maître d'œuvre
lors de la demande.

1.1.4.19.24 Règles d’exécution générales

Tous les travaux devront être exécutés selon les règles de l'art avec toute la
perfection possible et selon les meilleures techniques et pratiques en usage.

À ce sujet, il est formellement précisé aux entreprises qu'il leur sera exigé un travail
absolument parfait et répondant en tous points aux règles de l'art et qu'il ne sera
accordé aucune plus-value pour obtenir ce résultat, quelles que soient les difficultés
rencontrées et les raisons invoquées.

La démolition de tous travaux reconnus défectueux par le maître d'œuvre et leur


réfection jusqu'à satisfaction totale seront implicitement à la charge de l'entrepreneur,
de même que tous frais de réfection des dégâts éventuels causés aux ouvrages des
autres corps d'état, et aucune prolongation de délai ne sera accordée.

Tous les matériaux, éléments et articles fabriqués “ non traditionnels ” devront

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


36
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.19.25 Liaison entre corps d’état

La liaison entre les différentes entreprises concourant à la réalisation du projet devra


être parfaite et constante avant et pendant l'exécution des travaux :

- Dans le cadre de cette liaison entre les entreprises, l'entreprise de gros œuvre
prendra contact avec tous les autres corps d'état afin d'obtenir tous renseignements
en ce qui concerne les ouvrages de finition et d'équipements dont l'exécution aura une
incidence sur la réalisation de ses propres travaux ;
- Chaque entrepreneur réclamera au maître d'œuvre en temps voulu toutes les
précisions utiles qu'il jugera nécessaires à la bonne exécution de ses prestations ;
- Chaque entrepreneur se mettra en rapport en temps voulu avec le ou les corps
d'état dont les travaux sont liés aux siens, afin d'obtenir tous les renseignements qui
lui sont nécessaires ;
- Chaque entrepreneur devra travailler en bonne intelligence avec les autres
entreprises intervenant sur le chantier, dans le cadre de la coordination d'ensemble ;
- Tous les entrepreneurs seront tenus de prendre toutes dispositions utiles pour
assurer l'exécution de leurs travaux en parfaite liaison avec ceux des autres corps
d'état.

À aucun moment durant le chantier, aucun entrepreneur ne pourra se prévaloir d'un


manque de renseignements pour ne pas effectuer des prestations lui incombant ou ne
pas fournir des renseignements ou des plans ou dessins nécessaires aux autres corps
d'état pour la poursuite de leurs travaux.

1.1.4.20 Dépenses d’intérêt commun – Compte prorata

Les dépenses d'intérêt commun et le compte prorata seront traités selon les
dispositions du chapitre 14 du CCAG - Travaux privés - norme NF P 03-001.
À défaut de dispositions similaires dans la réglementation des marchés publics, ces
marchés seront traités selon le Chapitre 14 de la norme susvisée.
Il est rappelé, à ce sujet, les dispositions du Chapitre 14 et les Annexes A - B - C et D
du CCAG - norme NF P 03-001, dont notamment les articles suivants :

1.1.4.20.1 Définition

Lorsque plusieurs entrepreneurs, ayant ou non un lien juridique entre eux, concourent
à la réalisation d'un même ouvrage, certains d'entre eux sont amenés à exposer des
dépenses dans l'intérêt commun.

Ces dépenses sont couvertes par le prix du marché.

1.1.4.20.2 Imputation

Les dépenses d'intérêt commun qui ne correspondent pas à des travaux ou


prestations prévus au descriptif et qui ne sont pas affectés par l'annexe A ou B de la
présente norme sont inscrites à un compte spécial dit “ compte prorata ”, géré et
réglé comme il est dit ci-dessous.

Ne constituent en aucun cas des dépenses d'intérêt commun les fournitures ou


ouvrages destinés à être reçus par le maître d'ouvrage et qui auraient été omis dans
les documents du marché.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


37
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Le cahier des clauses administratives particulières peut prévoir que certaines


prestations d'intérêt commun, qu'il énumère, sont fournies par le maître d'ouvrage.

1.1.4.20.3 Gestion et règlement du compte prorata

Les modalités de gestion et de règlement du compte prorata sont fixées, en l'absence


de convention particulière, par l'annexe C du présent cahier des clauses
administratives générales.

Si une convention particulière est conclue, copie de cette convention est adressée
pour information au maître d'œuvre et au maître d'ouvrage, dans un délai de quinze
jours à compter de sa conclusion, par la personne chargée de la gestion du compte
prorata.

Dans le mois qui suit la date limite de remise du mémoire définitif au maître d'œuvre,
la personne chargée de la tenue du compte prorata adresse à ce dernier une
attestation faisant apparaître la situation de chaque entrepreneur vis-à-vis du compte
prorata.

Cette attestation, que le maître d'œuvre joint au décompte définitif adressé au maître
d'ouvrage :
- Soit déclaré que l'entrepreneur est en règle quant à ses obligations au titre du
compte prorata ;
- Soit indiqué la somme dont celui-ci est encore redevable à ce titre.

Chaque entrepreneur titulaire d’un lot versera une provision de 2% du montant du


marché à l’entreprise de gros oeuvre, gestionnaire du compte prorata. Le paiement de
cette participation sera effectué mensuellement selon un détail fourni par l’entreprise
gestionnaire du compte prorata et validé par les entreprises désignées au contrôle des
comptes. Ce montant sera actualisable en fonction des dépenses réelles exécutées
dans l'intérêt commun.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


38
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.4.21 Préambule aux prescriptions techniques spécifiques

Le présent CCTP n'a pas de caractère limitatif mais comprend néanmoins


implicitement l'ensemble des travaux décrits ou non, nécessaires au complet et parfait
achèvement des ouvrages, conformément aux règles de l'Art.

L'entrepreneur du présent lot devra obligatoirement consulter les CCTP des autres
corps d'état de façon à avoir une parfaite connaissance de l'ensemble des travaux de
réhabilitation prévus et informer le maître d'œuvre d'éventuelles discordances entre
les prescriptions de son lot et celles des autres corps d'état.

Les approvisionnements du chantier en matériel et en matériaux se feront au fur et à


mesure des nécessités et compte-tenu des surfaces disponibles.

Aucun retard, aucune réclamation ni aucun supplément ne seront admis pour


difficultés d'accès, d'approvisionnement, d'alimentation en fluides ou sujétions
quelconques.

Pendant toute la durée des travaux, l'entreprise est tenue de mettre en œuvre tous
les moyens nécessaires afin de ne pas perturber le fonctionnement.

Les entreprises consultées devront faire parvenir avec leur soumission, les bordereaux
détaillés du matériel mis en œuvre avec l'indication des caractéristiques, marques de
qualité, dispositions générales et toutes informations sur les fournisseurs de matériel.

Equivalence des matériaux et fournitures : seul l'Architecte est habilité à


juger du bien-fondé de "l'équivalence" des matériaux et fournitures sans
avoir à justifier de sa décision.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


39
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.5 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux de


charpente métallique
1.1.5.1 Normes et règlements

Outre les prescriptions techniques particulières contenues dans le présent Cahier des
Clauses Techniques Particulière, le calcul et l’exécution des ouvrages seront soumis
aux règles, normes D.T.U. et prescriptions en vigueur à la date des travaux :

DTU :

D.T.U. 32.1 (D.T.U. P22-201) : Construction métallique : Charpente en acier


- D.T.U. 32.1 (D.T.U. P22-201/CCH) (juin 1964) :
Construction métallique : Charpente en acier - Cahier des charges
- D.T.U. 32.1 (D.T.U. P22-201/CCS) (juin 1964) :
Construction métallique : Charpente en acier - Cahier des clauses spéciales
D.T.U. 32.2 (P22-202): Construction métallique : Charpente en alliages d'aluminium
- NF P22-202-1 (D.T.U. 32.2) (avril 1967, novembre 1971, septembre 1973, mai
1993, octobre 2000) : Construction métallique - Charpente en alliages d'aluminium -
Partie 1 : Cahier des clauses techniques + Amendement A1
- NF P22-202-2 (D.T.U. 32.2) (mai 1993) : Construction métallique : Charpente en
alliages d'aluminium - Partie 2 : Cahier des clauses spéciales

Normes :

A 50 - Aluminium et alliages d'aluminium corroyés


- NF A50-452 (septembre 1984) : Aluminium et alliages d'aluminium - Produits
prélaqués livrés en tôles ou en bandes - Caractéristiques (Indice de classement : A50-
452)
A 91 - Revêtements métalliques et traitements de surface
- NF A91-131 (avril 1962) : Fils d'acier galvanisés à chaud - Spécification du
revêtement de zinc (Indice de classement : A91-131)
- NF A91-450 (décembre 1981) : Anodisation (oxydation anodique) de l'aluminium et
de ses alliages - Couches anodiques sur aluminium - Spécifications générales (Indice
de classement : A91-450)
NF EN 988 de Décembre 1996 : "Zinc et alliages de zinc spécifications pour produits
laminés plats pour le bâtiment".
NF EN 501 de Novembre 1994 : "Produits de couvertures en tôle métalliques
spécifications pour les produits de couverture en feuille de zinc totalement
supportées".
NFB 52.001 de Mars 1987 : Règles d'utilisation du bois dans les constructions
Fixation des bois de couverture et des pattes norme NFE 27.951 de Mai 1974 pour les
pointes norme NFE 25.604 de Mai 1984 pour les vis à bois
P 92 - Réaction au feu
- NF P92-507 (février 2004) : Sécurité contre l'incendie - Bâtiment - Matériaux
d'aménagement - Classement selon leur réaction au feu (Indice de classement : P92-
507)
P 93 - Équipement de chantier
- NF P93-351 (décembre 1994) : Équipement de chantier - Plates-formes de travail en
encorbellement et supports - Définitions - Caractéristiques - Calculs - Essais (Indice de
classement : P93-351)
- NF EN 12810-1 (septembre 2004) : Échafaudages de façade à composants
préfabriqués – Partie 1 : spécifications de produits (Indice de classement : P93-500-1)
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
40
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

- NF EN 12810-2 (septembre 2004) : Échafaudages de façade à composants


préfabriqués – Partie 2 : méthodes particulières de calcul des structures (Indice de
classement : P93-500-2)
- NF EN 12811-1 (août 2004) : Équipements temporaires de chantiers - Partie 1 :
échafaudages - Exigences de performance et étude, en général (Indice de classement
: P93-501-1)
S 71 - Matériel de prévention et de sécurité - Protection des travailleurs
- NF EN 795 (septembre 1996) : Protection contre les chutes de hauteur - Dispositifs
d'ancrage - Exigences et essais + Amendement A1 (décembre 2000) (Indice de
classement : S71-513)

Eurocodes :

Eurocode 3 - EN 1993 : Calcul des structures en acier :

NF EN 1993-1-1 (octobre 2005) : Eurocode 3 - Calcul des structures en acier - Partie


1-1 : règles générales et règles pour les bâtiments (Indice de classement : P22-311-
1)
NF EN 1993-1-2 (novembre 2005) : Eurocode 3 - Calcul des structures en acier -
Partie 1-2 : Règles générales - Calcul du comportement au feu (Indice de classement :
P22-312-1)
NF EN 1993-1-8 (décembre 2005) : Eurocode 3 - Calcul des structures en acier -
Partie 1-8 : Calcul des assemblages (Indice de classement : P22-318-1)
NF EN 1993-1-9 (décembre 2005) : Eurocode 3 - Calcul des structures en acier -
Partie 1-9 : Fatigue
(Indice de classement : P22-319-1)
NF EN 1993-1-10 (décembre 2005) : Eurocode 3 - Calcul des structures en acier -
Partie 1-10 : choix des qualités d'acier (Indice de classement : P22-380-1)

Eurocode 4 - EN 1994 : Calcul des structures mixtes acier-béton :

NF EN 1994-1-1 (juin 2005) : Eurocode 4 - Calcul des structures mixtes acier-béton -


Partie 1-1 : Règles générales et règles pour les bâtiments (Indice de classement :
P22-411-1)
NF EN 1994-1-2 (février 2006) : Eurocode 4 - Calcul des structures mixtes acier-béton
- Partie 1-2 : règles générales - Calcul du comportement au feu (Indice de classement
: P22-412-1)
NF EN 1994-2 (février 2006) : Eurocode 4 - Calcul des structures mixtes acier-béton -
Partie 2 : règles générales et règles pour les ponts (Indice de classement : P22-420-
1)

Eurocode 7 - EN 1997 : Calcul géotechnique :

- NF EN 1997-1 (juin 2005) : Eurocode 7 - Calcul géotechnique - Partie 1 : règles


générales (Indice de classement : P94-251-1)

Rapports, notices, plan général de coordination… et documents de


référence :

Rapport initial du Bureau de contrôle


Plan Général de Coordination du CSPS

Cette liste indicative n’est pas limitative.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


41
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Les documents de références sont ceux en vigueur à la date de signature du marché,


dès lors qu’ils sont applicables en raison de la nature des ouvrages eu égard à leur
destination.

1.1.5.2 Hypothèses de calculs, notes de calculs et plans d’exécution

Les hypothèses de calculs à prendre en considération concernent notamment


l’affectation des locaux, et les charges et actions à prendre en considération suivant
l’article 1.1.2.7. « Actions à prendre en considération ».

Le plan de pré-dimensionnement joint au dossier de consultation est donné à titre


indicatif, les entreprises doivent dans le cadre de leur offre, les notes de calculs et les
plans d’exécution des ouvrages.

1.1.5.3 Nature et qualité des matériaux

L’entrepreneur soumettra à l’accord du Maître d’œuvre les caractéristiques des


matériaux qu’il se propose d’approvisionner.

Seront également remis au maître d’œuvre, un exemplaire des bons de livraisons des
matériaux, indiquant leurs qualités et provenances ainsi que les documents attestant
leur conformité aux normes.

1.1.5.4 Aciers de construction

Les aciers devront satisfaire aux Normes NF A 35.501 pour les tôles laminées et
poutrelles, et NF A 49.501 ou NF A 49.541 pour les profils creux.

Le choix de la qualité à utiliser sera basé sur les conditions de travail et de


construction des éléments, ainsi que sur les épaisseurs des pièces mises en œuvre.

Les aciers utilisés pourront être : Nuances E24, E28, E36 :

Le choix de la qualité dans une nuance donnée devra garantir, en toutes circonstances
prévisibles et pendant toute la durée de l’ouvrage, la permanence du niveau de
résistance du métal sur lequel l’Entrepreneur s’est basé, au stade du calcul en
éliminant au maximum les risques de rupture fragile par basse température (sous des
contraintes très inférieurs à la contrainte admise par le calcul).

La qualité 2 sera réservée aux éléments sollicités de charpente soudée d’épaisseur


inférieure à 30mm et sera reconnue de résilience KCV + 20°.

La qualité 3 sera réservée aux éléments soudés d’épaisseur comprise entre 30 et 50


mm (essai de résilience KCV 0°).

Il appartiendra à l’entrepreneur de choisir avec pertinence en fonction des conditions


technologiques d’exécution en atelier ou sur le chantier, le choix des nuances et
qualités des aciers mis en œuvre.

Ces caractéristiques seront obligatoirement précisées sur les plans d’exécution des
ouvrages.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


42
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.5.5 Electrodes

Les électrodes seront choisies de façon à correspondre exactement à la nature du


métal de base, à la destination de l’ensemble soudé, et à la nature des efforts qu’il a à
subir.

Il en sera de même pour les fils, flux et gaz, en cas de soudage automatique ou semi-
automatique.

Le métal déposé aura des caractéristiques mécaniques au moins égales à celles du


métal de base et en particulier un allongement de rupture supérieur à 20 %.

1.1.5.6 Contrôles

L’entrepreneur est tenu d’effectuer les essais obligatoires prévus par les Normes et
Règlement et portant sur les différents matériaux approvisionnés.

1.1.5.7 Usinage

1.1.5.7.1 Coupes

Exécution conforme à la norme NF P 22.800.

Toutes les coupes devront être nettes et propres, exemptes de bavures, amorces de
fissures et gauchissement.

Les extrémités de ces poutres et poteaux seront parfaitement dressées pour assurer
une surface d’appui susceptible de transmettre les efforts pour les assemblages
transmettant des efforts de compression par contact direct.

1.1.5.7.2 Trous

Tous les trous seront percés ou alésés après poinçonnage.

Tous les trous seront exempts de bavure.

L’emploi du chalumeau est expressément interdit pour le perçage.


Exécution conforme aux Norme NF P 22.431 pour l’assemblage non précontraints et
NF P 22.462 pour les assemblages par boulons précontraints.

1.1.5.7.3 Soudage en atelier

Exécution conforme aux Normes NF P 22.470 et NF P 22471.

Avant le début des travaux de soudage, l’entrepreneur remettra au Maître d’œuvre


une note technique concernant ces travaux. (Programme de soudage et qualification
du mode opératoire et des soudeurs).

L’entrepreneur doit organiser ses propres contrôles de soudure, en assurer l’exécution


et l’interprétation.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


43
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.5.7.4 Contrôle visuel

Pour toutes les soudures, l’examen visuel ne doit révéler ni fissure, ni cratère, ni
morsure, ni manque de pénétration.

1.1.5.8 Assemblages

L'entrepreneur devra prendre en compte dans ses dimensionnements et découpes des


éléments préassemblés les épaisseurs des soudures et tous ouvrages permettant
l’assemblage.

Les longueurs des points de soudure d’assemblage entre deux éléments ne pourront
excéder 4 fois l’épaisseur du plus petit point de soudure avec un minimum de 50mm
d’épaisseur.

Une fois les éléments assemblés, les points de soudures seront supprimés avant mise
en place de la soudure définitive.

1.1.5.8.1 Limitation de déformation

Le choix de procédure de soudure sera basé sur une prise en compte de déformation
minimale des ouvrages.

1.1.5.8.2 Assemblages boulonnés

Les assemblages par boulons ordinaires seront conçus et réalisés conformément aux
normes NF P 22.430 et 22.431.

Les assemblages par boulons HR seront réalisés conformément aux normes NF P


22.460 à 22.466, 22.468 et 22.469.

Les boulons des assemblages soumis à des vibrations ou à des variations d’efforts
fréquents seront munis de contre écrous. Les assemblages principaux par boulon
unique sont interdits (seront seuls autorisés les assemblages secondaires faiblement
sollicités).

Tous les boulons ordinaires seront de même qualité dans le même assemblage.
Tous les boulons HR porteront une marque distinctive, suffisamment apparente, pour
éviter de les confondre avec des boulons ordinaires.

L’utilisation des deux qualités HR 10.9 et HR 8.8 simultanément est interdite dans le
même assemblage.

Lorsque les boulons HR seront utilisés avec serrage contrôlé, les surfaces des pièces
assemblées présenteront un aspect adéquat (exemptes de peinture, graisse,
calamine,etc…).

La préparation des surfaces sera effectuée peu de temps avant l’assemblage pour
éviter toute amorce de corrosion.

L’utilisation de boulons HR comme boulons cisaillés se fera conformément aux normes


NF P 22.430 et 22.431.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


44
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Pour les assemblages par boulons précontraints, les indications nécessaires,


préparation de surface, couple de serrage, couple de placage éventuel, seront
mentionnés clairement sur les plans.

1.1.5.8.3 Assemblages par soudures

Utilisation d'électrodes définies selon la Norme NF A 81.309, qualité et composition


chimique.

Pour la réalisation des éléments en profil reconstitué, le maître d’œuvre exigera la


communication des procédés de soudure et des agréments des soudeurs.

Les soudures structurelles seront contrôlées par radioscopie selon EN 12517 ou


procédé ultrasons.

Procédures de soudures :

L’entreprise devra proposer sa procédure de soudure à un organisme indépendant


reconnu par la maîtrise d’œuvre et le contrôleur technique.

La procédure sera conforme aux normes NF EN 1011-3 et EN 288-2 et 3.

L’entreprise devra prendre toutes les précautions pour assurer une soudure sur
l’intégralité des chants à assembler.

Dans le cas d’utilisation de pièces provisoires d’assemblage, il sera utilisé des métaux
de la même provenance que les métaux de base, et lors de la dépose de ces pièces
provisoires, toutes traces devront être supprimées et traitées.

Dans le cas de soudures partielles, l’entreprise devra se conformer scrupuleusement


aux indications notées sur les plans relatifs aux épaisseurs de soudures.

Approbation des procédures et procédures d’essais :

Les procédures et essais seront approuvés par l’organisme précité et feront l’objet de
PV d’avis de validation. Ces éléments seront consultables en permanence sur le
chantier.

Limitation de déformation :

Le choix de procédure de soudure sera basé sur une prise en compte de déformation
minimale des ouvrages.

Sur les faces vues, les parties recevant une soudure seront chanfreinées pour éviter
une excroissance de soudure. Toute excroissance de soudure sur les ouvrages sera
refusée.

Stockage des consommables :

L’entreprise devra se conformer aux exigences des fabricants pour le stockage des
produits utilisés.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


45
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Qualification des soudeurs :

Les soudures et pièces d'assemblages devront être particulièrement soignées et


réalisées par un personnel qualifié.

L’entreprise devra présenter les certificats des ouvriers qualifiés à hauteur de la classe
de soudure retenue en phase travaux. Les certificats seront consultés et approuvés
par l’organisme indépendant précité.

Environnement pour soudures :

L’entreprise devra réaliser les travaux de soudures dans un environnement respectant


les conditions de travail et en prenant en compte les protections aux agressions
extérieures et atmosphériques, la protection des ouvrages avoisinants.

Etendue des contrôles des soudures :

- Soudure partielle ou totale d’éléments bout à bout :

L’entreprise devra respecter les actions de contrôle non destructif suivantes :

- Inspection visuelle selon la norme EN 970


- Inspection pénétrante selon la norme EN 571-1
- Inspection radio selon EN 12517

- Soudure entre éléments perpendiculaires (fillet welds) :

L’entreprise devra respecter les actions de contrôle non destructif suivantes :

- Inspection visuelle selon la norme EN 970


- Inspection pénétrante selon la norme EN 571-1

Autorité compétente pour les contrôles :

L’entreprise devra missionner à ses frais un organisme indépendant approuvé par la


maîtrise d’œuvre pour le contrôle des soudures.

Journal : L’entreprise devra tenir à jour une classification des contrôles de soudures
avec nomenclature précise et matérialisation sur plans.

Fréquence des contrôles des soudures :

- Contrôle visuel :

Le contrôle visuel se fera sur toutes les soudures.

- Contrôle non destructif :

La fréquence du contrôle non destructif se fera selon le tableau suivant.

Le contrôle est exprimé en pourcentage de la longueur de la soudure.

Les contrôles ne seront pas entrepris sur la même section.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


46
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Type de soudure - Contrôle :

- Pénétration totale d’élément bout à bout : 100% pénétrant - 100% radio


- Pénétration partielle d’élément bout à bout : 20% minimum pénétrant - 20%
minimum radio
- Soudures entre éléments perpendiculaires : 10% minimum pénétrant

Choix des soudures à contrôler :

Lors d’un contrôle où la fréquence est inférieure à 100%, il sera déterminé une
méthode de contrôle à faire approuver par l’organisme précité.

Dans le cas de non satisfaction lors de contrôle sur un élément, il sera opéré un autre
contrôle sur le même type de soudure à un autre endroit.

S’il apparait encore des non satisfactions, la soudure non recevable sera refaite et
réexaminée.

Si toutes ces étapes apportent encore des réserves, chacune des soudures de ce type
sera alors examinée.

Critères d’acceptation des défauts de soudure :

- Contrôle visuel : Les éléments contrôlés visuellement devront répondre à ces


exigences au minimum :

- Il ne sera pas toléré de déchirement, de fissures, de défaut de fusion, de


défaut de pénétration.
- Les soudures ne seront pas inférieures aux exigences des plans
- Lors des soudures entre éléments, il ne sera pas toléré de perte de section sur
les éléments.
- Les excédents de soudures ne dépasseront pas 3mm
- Les raccords entre élément n’auront pas de surépaisseur de soudure
- Le non alignement linéaire n’excédera pas t/10 (où t est l’épaisseur de
l’élément le plus fin) ou 3mm.

Cette clause est à lire conjointement avec les exigences des plans de l’architecte. La
tolérance la plus faible sera appliquée.
Tous les défauts devront être reportés à la maîtrise d’œuvre.

- Contrôle au liquide pénétrant : Les éléments contrôlés par produit liquide spécifique
devront répondre à ces exigences au minimum :

- Il ne sera pas toléré de déchirement, de fissures, de défaut de fusion, de


défaut de pénétration.
- Les profondeurs éventuelles de soudures seront tolérées dans le seul cas où la
longueur totale n’excède pas 300mm en continu avec une profondeur de
0.5mm.
- Le diamètre des trous éventuels ou de porosité n’excédera pas 10mmsur
250mm de longueur de soudure et 20mm sur 300mm de longueur de soudure.
- Tous défauts devront être meulés pour visualiser la nature et l’étendue du
désordre.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


47
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Tous les défauts devront être reportés à la maîtrise d’œuvre.

- Contrôle radio : Les éléments soudés seront contrôles par procédé radioscopie selon
la norme EN 12517.

Finition des soudures :

Les soudures seront libres de toutes excroissances, bavures, salissures, matières


grasses, oxydation, trace d’arcs, trace de meulage, trace d’échauffement.

La face non soudée sera elle aussi vierge de tous désordres précités.

Les éléments soudés devront répondre aux exigences de la maîtrise d’œuvre et au


présent CCTP.

1.1.5.9 Ancrages

Les crosses d’ancrage et les scellements nécessaires à la mise en place des ouvrages
métalliques seront à la charge du présent lot.

1.1.5.10 Mise en œuvre

1.1.5.10.1 Transport

Toutes les pièces de charpente porteront, en un endroit, des repères visibles et


indélébiles. Des points d’accrochage pour élingues seront mis en place afin de
permettre une manutention correcte sans danger pour le personnel et sans risque de
déformation des pièces.

1.1.5.10.2 Montage

L’entrepreneur devra fournir au maître d’œuvre le programme de montage.

Le programme devra préciser en particulier les aires de stockage et de pré montage.

Le nombre, la nature et les caractéristiques des engins de levage utilisés ainsi que
leurs positions de travail.

1.1.5.10.3 Assemblages

Les assemblages par boulons HR seront vérifiés à la clé dynamométrique. Le contrôle


sera réalisé par surserrage des écrous, conformément à la Norme NF P 22.466. Le
critère d’acceptation ou de refus sera basé sur la valeur de l’écart positif maximal
admissible.

Il est précisé que l’étalonnage de la clé dynamométrique devra se faire, au plus,


toutes les semaines et à tout changement de lot de boulons.

Pour les assemblages soudés, l’Entrepreneur établira une note technique de la même
manière que pour les travaux de soudure en atelier.

Les contrôles seront identiques à ceux définis pour les travaux de soudure effectués
en atelier.
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
48
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.5.11 Documents à fournir avant le début des travaux

- Notice de sécurité ;
- Note de calculs et plans d’exécution ;
- Méthodologie d’exécution (phasage des différentes tâches) ;
- Procédés d’exécution ;
- Avis technique ou recommandations sur les matériaux mis en œuvre ;
- Détails constructifs.

1.1.5.12 Essais

Le Maître d’œuvre se réserve de faire faire tous les essais tels qu’ils sont définis dans
les règlements et normes énumérés plus haut.

Ces essais pourront être faits dans les usines ou sur le chantier.

Ils seront assurés par un organisme agrée. Quels que soient les résultats obtenus, ces
essais sont à la charge de l’entreprise qui les prévoit dans le prix unitaires de son
offre.

Essais sur les matériaux (qualité – nature – aptitude au soudage) :

Ces essais ont pour but de vérifier la conformité des matériaux et leur adéquation aux
sollicitations auxquelles ils sont soumis.

1.1.5.13 Tolérance de montage

Le montage et le réglage de l’ossature métallique doivent être effectués sur le


chantier, selon les règles de l’art, en observant soigneusement les aplombs, les
alignements et les niveaux.

L’entreprise sera tenue responsable des frais occasionnés sur la mise en œuvre des
autres corps d’état par le non-respect des tolérances.

1.1.5.14 Protection contre la corrosion

L’ensemble de la structure mise en œuvre sera protégé contre la corrosion par le


présent lot.

L’entreprise doit respecter les normes, règlements, décrets et règles de l’art,


applicables à la profession, et notamment :

- La Norme Suédoise 5.1.5.05.5900.1967 ;


- La Norme Européenne des degrés d’enrouillement ;
- La Norme NF T 30.038 de décembre 1967 (essais de quadrillage) ;
- Les Normes NF 35.511 et 35.512 relatives aux produits grenaillés pré peints et leur
mise en service.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


49
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Par ailleurs, toutes précautions doivent être prises pour faciliter l’application de la
protection antirouille, à savoir :

- Toutes les surfaces doivent être aisément accessibles.


- Les dispositions constructives créant des réceptacles de poussières sont à éviter
dans la mesure du possible.
- Les structures tubulaires ou en caisson doivent être parfaitement obturées. (Sauf
dans le cas de protection par Galvanisation)
- Les soudures seront continues.

Dans le présent cas :

Les ouvrages en acier devront être protégés, contre la corrosion, par galvanisation à
chaud de produits finis conformément à la norme NF EN ISO 1461.

Une attestation de conformité aux prescriptions de cette norme devra être fournie.

La conception et la réalisation des pièces métalliques devront être en conformité avec


la norme NF EN ISO 14713 qui précise les précautions nécessaires pour satisfaire une
bonne qualité de galvanisation.

Les aciers étant destinés à la galvanisation, les teneurs en silicium et phosphore


devront être conformes à la classe 2 (voir 3 pour les pièces les plus massives) de la
norme NF A 35-503.

Un certificat de réception 3.1 A ou 3.1 B selon la norme NF EN 10204, lors de la


livraison des aciers, confirmera le respect de la présente exigence particulière.
L’épaisseur de zinc par unité de surface sera supérieure à 85 µm.

1.1.5.15 Stabilité au feu

Stabilité au feu : Conformément aux dispositions du RICT du bureau de contrôle.

1.1.5.16 Protection électrique

Toutes les masses métalliques entrant dans la composition de l’ouvrage sont


connectées entres elles pour assurer une liaison équipotentielle.
La mise à la terre de l’ensemble se fera en concertation avec le lot électricité.

1.1.5.17 Obligations de l’entreprise

Outres les obligations mentionnées dans les documents généraux, il est également
demandé à l’entrepreneur ce qui suit :

- L’entrepreneur doit assurer la continuité des approvisionnements des matériaux qu’il


doit mettre en œuvre. ;
- L’entrepreneur garde la responsabilité de la bonne conception et de la bonne
exécution des ouvrages ;
- Il devra signaler à la réception des plans DCE toutes les contradictions, erreurs … ;
- L’entrepreneur garde la responsabilité de l’ensemble des travaux, dans le cas où le
montage serait sous-traité ;
- Il prendra à sa charge, les modifications qui pourraient en résulter ;

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


50
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Les plans de principe fournis par la maîtrise d’œuvre devront être acceptés par
l’entrepreneur.

Leur vérification par le Maître d’œuvre concerne essentiellement la conformité des


dimensions à l’usage du futur ouvrage, elle ne dégage en rien cette responsabilité
quant à la tenue, le dimensionnement…

Dans le cas de non-conformité des ouvrages, il pourra être demandé à l’entrepreneur


et à ses frais, soit la démolition et la reconstruction de ces ouvrages soit l’exécution de
tous travaux complémentaires indispensables.

L’entrepreneur contractant déclare avoir une parfaite connaissance des buts à


atteindre et des moyens à mettre en œuvre compte tenu du planning global
d’exécution et de la spécificité du chantier.

En conséquence, il donne sa garantie sans réserve pour tous les travaux à exécuter.

Il a le devoir de prendre connaissance des documents et ne pourra en aucun cas ni en


aucun moment, faire état de ne pas les avoir consultés ou de les ignorer, pour éluder
ses obligations en matière de prestations et de liaison avec les autres corps d’état.

Cependant, les prestations indiquées dans le présent descriptif ne sont pas limitatives,
non pas en ce qui concerne des ouvrages supplémentaires qui pourraient être
demandés en cours de chantier par le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre, mais
pour tous les travaux nécessaires à une parfaite exécution de l’ensemble des ouvrages
décrits ou figurés sur les plans.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


51
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.6 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux de


couverture et de bardage métalliques

1.1.6.1 Normes – DTU – Règles – Textes

Les travaux objet du présent lot seront exécutés conformément aux clauses et
conditions générales des documents ci-après en vigueur à la date de remise des
offres.

Actions :

Base de calcul des constructions, charges d’exploitation des bâtiments NFP06.001.


Base de calcul des constructions, charges permanentes et charges d’exploitations dues
aux forces de pesanteur NFP06.004.
Action du vent sur les constructions NV65 (février 2009).
Action de la neige sur les constructions N84 (février 2009).
Règles de construction parasismique, règle PS applicable au bâtiment PSMI89 révisées
92.

Code de calcul :

Règle pour le calcul et l’exécution des constructions métalliques CM 66-67 révisées en


70.

Normes :

NFP 34-401 : Tôles et bandes en acier de construction galvanisée prélaquée ou


revêtue d’un film organique, calandrées destinées au bâtiment « Classification et
essais ».
NFP 34-401 : Couverture – Plaques nervurées en acier galvanisées prélaquées ou non.
Caractéristiques dimensionnelles.
NFP 34-402 : Couverture métallique. Bandes métalliques façonnées. Spécifications.
NFP 34-403 : Couverture métallique. Couvre-joints métalliques. Spécifications.
NFP 36-402 : Evacuation des eaux pluviales. Gouttières, équerres et naissances
métalliques. Spécifications.
NFP 36-403 : Evacuation des eaux pluviales. Tuyaux, coudes et cuvettes métalliques.
Spécifications.
NF EN 517 : Accessoires préfabriqués pour couverture. Crochets de sécurité.
NFP 37-404 à 416 : Accessoires de couverture. NFP 37-417 : Couverture et bardage.
Pièces raccordées à une couverture sèche.
NFP 37-418 : Accessoires de couverture. Lanterneaux d’éclairage zénithal fixes ou
ouvrants en polyester armé de fibre de verre. Définitions, spécifications, méthodes
d’essais.
NF EN 516 : Accessoires préfabriqués pour couverture. Installations pour accès du
toit. Passerelles ; plans de marche et escabeaux.

Règles :

RNA
RT 2012

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


52
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Rapports, notices, plan général de coordination… et documents de


référence :

Rapport initial du Bureau de contrôle


Notice Thermique du bureau d’études
Plan Général de Coordination du cabinet

Cette liste indicative n’est pas limitative.

Les documents de références sont ceux en vigueur à la date de signature du marché,


dès lors qu’ils sont applicables en raison de la nature des ouvrages eu égard à leur
destination.

1.1.6.2 Réception du support – Précaution de mise en oeuvre

Avant toute exécution, l’Entrepreneur du présent lot devra procéder à la réception des
supports de gros-œuvre et de charpente métallique.

L’ensemble des accessoires de sécurité (filets, garde-corps, escalier d’accès à la


toiture) nécessaires à la réalisation de tous les ouvrages, est à prévoir par le titulaire
du présent lot.

1.1.6.3 Protection du personnel

L’entrepreneur a, à sa charge, les ouvrages de protection du personnel pendant


l’exécution des travaux.

1.1.6.4 Essais

Dès que les travaux de couverture seront terminés, il sera effectué un pré-essai
d’arrosage sur toute la surface, il permettra de vérifier que l’eau s’écoule normalement
vers les descentes.

S’il apparaît des fuites ou traces d’humidité, l’entrepreneur devra en chercher la


cause, y remédier et procéder à de nouveaux essais en présence du maître d’œuvre.

Tous les frais seront à la charge du présent lot, y compris la fourniture de l’eau.

1.1.6.5 Bases de calculs

Les études devront être menées conformément à la réglementation générale en


vigueur référencée et aux spécificités du projet listées au chapitre caractéristiques du
site du CCTC.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


53
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Déformabilité admissible :

Flèche limite admissible :

Conforme au CM 66 :

- Sous revêtements fragiles et cloisons


f < 1/500
- Planchers courants
f < 1/300
- Eléments de couverture ; pannes
f < 1/200

Déplacement horizontal limite admissible :

Conforme à la réglementation.

Déplacement horizontal en tête < h/200 au ELS sous vent normal.

1.1.7 Prescriptions techniques spécifiques aux travaux


d’étanchéité

1.1.7.1 Normes – DTU – Règles – Textes

Les travaux objet du présent chapitre seront exécutés conformément aux clauses et
conditions générales des documents ci-après en vigueur à la date de remise des
offres, à savoir :

Normes :

NFP 84 300 à 316 - Etanchéité


NFP 85 - Joints
NFP 30 - Etanchéité

DTU :

DTU 40 - Couvertures
DTU 43 - Etanchéité des toitures - terrasses et toitures inclinées
DTU 60 - Plomberie
DTU 20 - Maçonnerie

Règles :

Règles NV 65 et N 84 modifiées en février 2009 - Actions de la neige sur les


constructions
Règles Thermiques TH. K.77. TH (titre II), TH.G.77 et annexes
Recommandations du SNJF
RNA
RT 2012

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


54
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Rapports, notices, plan général de coordination… et documents de


référence :

Rapport initial du Bureau de contrôle


Notice Thermique du bureau d’études
Plan Général de Coordination du cabinet

Cette liste indicative n’est pas limitative.


Les documents de références sont ceux en vigueur à la date de signature du marché,
dès lors qu’ils sont applicables en raison de la nature des ouvrages eu égard à leur
destination.

Les ouvrages réalisés devront respecter la réglementation en vigueur relative à


l’accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments recevant du public, des
installations ouvertes au public et des bâtiments d’habitation.

1.1.7.2 Qualité des matériaux

Les fournitures et matériaux entrant dans la réalisation des ouvrages du présent lot
devront impérativement répondre aux spécifications suivantes :

Matériaux d’étanchéité :

Les matériaux d’étanchéité traditionnels devront répondre aux conditions et


prescriptions des DTU qui les concernent.

Les matériaux élastomères et assimilés devront être titulaire d’un Avis Technique.

Les produits d’étanchéité tels que les membranes bitumineuses, les enduits… devront
provenir d’usines ou d’unités de fabrication dont le système qualité aura été reconnu
conforme aux normes ISO 9001 ou ISO 9002 par l’AFAQ.

Matériaux d’isolation :

Tous les matériaux d’isolation devront bénéficier d’un Avis Technique spécifiant qu’ils
sont admis pour le type d’ouvrage et le système d’étanchéité concernés.

Sauf spécifications contraires, les isolants comporteront toujours un écran pare-


vapeur.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


55
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.1.7.3 Consistance des travaux

Les travaux comprendront :

- Les études, plans d’exécution et notes de calculs des ouvrages ;


- La réception des supports ;
- Le parfait nettoyage des supports ;
- La fourniture et la pose de tous les matériaux nécessaires à la parfaite des
revêtements d’étanchéité garantissant la pérennité des ouvrages ;
- Les échafaudages et agrès ;
- Le transport, montage, manutention et levage des matériaux, y compris les
protections éventuelles ;
- La protection des ouvrages pendant la durée des travaux ;
- L’emmenée et le repli du matériel d’exécution ;
- La fourniture et pose des isolants thermiques ;
- La fourniture et pose de crochets d’ancrage et/ou d’une ligne de vie ;
- Le nettoyage et l’enlèvement de tous les déchets et gravois provenant des travaux ;
- La fourniture et pose des entrées d’eau et des trop-pleins et la fourniture et pose
des descentes EP extérieures ;
- Dans le cas où les descentes d’eaux pluviales ne pourraient pas être réalisées en
même temps que les couvertures, l’entreprise du présent lot devra assurer le rejet
des eaux, par tous moyens appropriés, hors de la construction.

1.1.7.4 Etudes techniques - Notes de calculs - Plans

Les plans d’exécution des ouvrages seront à la charge de l’entrepreneur titulaire du


présent lot.

Les plans, coupes et détails devront faire apparaître tous les spécificités des
assemblages, des fixations, des liaisons, des jonctions…, ils seront côtés et établis à
une échelle permettant une lecture claire des détails.

L’entrepreneur titulaire du présent lot devra également, avec le concours du ou des


entrepreneurs concernés, mettre au point et établir les plans de réservations.

Il est bien spécifié que dans le cas où par manquement de l’entrepreneur titulaire du
présent lot, certaines réservations, dont notamment les engravures n’auraient pas été
réalisées, les travaux complémentaires nécessaires seraient à sa charge.

Les sections et dimensionnement des ouvrages d’entrée des eaux pluviales indiquées
sur les plans ou sur le présent document sont donnés à titre indicatif. Il appartiendra à
l’entrepreneur titulaire du présent lot de vérifier ce dimensionnement et de le modifier,
si ses calculs le justifient.

1.1.7.5 Prescriptions de mise en œuvre

Prescriptions générales :

Mise en œuvre conforme aux normes et DTU notamment dans les limites des
prestations concernant en particulier les départs d’eaux pluviales, les protections sur
étanchéité et les isolations.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


56
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

Travaux préparatoires :

Avant tout commencement de travaux, l’entrepreneur titulaire du présent lot aura à


effectuer un nettoyage parfait par tous les moyens des supports afin d’obtenir des
surfaces débarrassées de tout ce qui pourrait nuire à la bonne tenue des revêtements
d’étanchéité.

Isolation :

L’isolation thermique sera mise en œuvre très soigneusement.

Les différents panneaux seront disposés selon le cas à joints alignés ou disposés en
quinconce et rigoureusement bord à bord.

Les coupes devront être franches et nettes.

Pour les fixations mécaniques éventuelles, il ne sera utilisé que des accessoires
préconisés par le fabricant.

Travaux d’étanchéité, de relevés, de protections…:

Les complexes et les systèmes traditionnels devront toujours être mis en œuvre dans
les conditions prescrites par le DTU.

Les complexes et systèmes élastomères devront être conçus et réalisés en conformité


avec leur Avis Technique.

Les reliefs d’étanchéité seront toujours de hauteur conforme aux règlements et


normes.
Les rives des étanchéités devront toujours être parfaitement rectilignes sur les
acrotères et les autres ouvrages.

En fin de travaux, les terrasses seront soigneusement nettoyées.

Ouvrages accessoires métalliques :

Sauf cas particuliers, les ouvrages accessoires métalliques devront toujours pouvoir se
dilater librement dans tous les sens et leur exécution devra répondre à cette
condition.

Tous les ouvrages accessoires de l’étanchéité devront être de dimensions et de


développement suffisants pour assurer une parfaite étanchéité dans tous les cas.

Engravures et solins :

L’entrepreneur titulaire du présent lot aura implicitement à sa charge, partout où


nécessaire, toutes les engravures, garnissages au mortier, solins, calfeutrements…
nécessaires à une parfaite étanchéité.

Epreuves d’étanchéité à l’eau :

Le maître d’œuvre demandera à l’entrepreneur titulaire du présent lot d’effectuer une


épreuve d’étanchéité à l’eau de l’ensemble de ses ouvrages.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


57
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

La réception ne sera prononcée qu’après la réalisation d’épreuves d’étanchéité à l’eau


satisfaisantes.

1.1.7.6 Garantie

Les ouvrages feront l’objet d’une garantie décennale.

1.1.7.7 Coordination

L’entreprise titulaire présent lot devra selon les directives des corps d’état concernés :

- Les naissances EP en toitures terrasses et les sujétions d’étanchéité


correspondantes ;
- Les sorties de ventilation primaire en terrasse et les sujétions d’étanchéité
correspondantes.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


58
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2 – DESCRIPTION DES TRAVAUX


Les obligations générales et contractuelles sont définies au préambule du présent Lot.

Complémentairement au présent Chapitre, l’entrepreneur devra prendre parfaitement


connaissance des dispositions contractuelles définies au Chapitre 1.

Toutes prestations du Chapitre 1 non spécifiées au Chapitre 2 seront dues sauf si elles
sont précisées « facultatives » ou « éventuelles ».

Le Descriptif des travaux n’est pas limitatif. Il appartient à l’entrepreneur de le


compléter par une synthèse avec les pièces graphiques et par l’application des textes
réglementaires pour une exécution des ouvrages en tous points conformes aux
Normes, DTU, règlements et règles de l’art.

En outre, seront également dus, tous les travaux nécessaires au parfait achèvement
du présent lot, et qui ne sont pas prévus dans un autre lot.

Les ouvrages préparatoires, prestations d’ordre communautaire et menus ouvrages


divers sont définis au CCTC.

Localisation des ouvrages :

La localisation des ouvrages résulte des plans, coupes et détails divers établis par
l'architecte, le présent devis descriptif complétant ceux-ci pour ce qui concerne la
nature des matériaux et leurs mises en œuvre.

Par conséquence, tout ou partie d’ouvrage qui serait omis au Descriptif sera dû par le
présent lot à partir du moment où cet ouvrage n’est pas décrit dans un autre lot.

Nota : la précision des localisations faites ci-après ne donne pas un caractère limitatif
au CCTP pour autant, et toute omission devra être considérée et rattachée à l'article
répondant à la meilleure cohérence.

Nature de la description :

Les ouvrages préparatoires, non répertoriés ci-après, seront illimités et exécutés en


fonction des supports et subjectiles rencontrés, conformément au Chapitre 1.

Ils comporteront toutes les prestations nécessaires aux fins d'obtenir un fini de qualité
conforme à une classification "soignée".

Obligations de résultats :

L'entrepreneur devra vérifier l'exactitude des choix à l'égard des contraintes


constructives et ce, pour l'établissement de son offre, sachant qu'il devra répondre
aux obligations de résultats et que son forfait ne pourra être modifié pour cette raison
en cours de chantier.

Les travaux seront réalisés de façon à être conformes aux dispositions de la RT 2012,
de la Réglementation Acoustique et de la réglementation relative à l’accessibilité aux
personnes handicapées.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


59
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

A partir de ces indications l'entrepreneur du présent lot devra toutes prestations


nécessaires afin de répondre aux obligations de résultats fixées au CCTC.

Les différents documents réalisés par l'entreprise seront soumis à l'approbation du


maître d'ouvrage, du maître d'œuvre et du bureau de contrôle.

Toutes incidences sur le présent lot seront incluses dans le forfait de l'entreprise.

1.2.1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1.2.1.1 Installation de chantier

Suivant CCTC.

L'entrepreneur fera son affaire personnelle des accès de chantier nécessaires à ses
moyens d’approvisionnement et de levage

1.2.1.2 Implantation – Etudes d’exécution

Le présent lot devra, en phase EXE et suivant prescriptions du CCTC, fournir tous les
éléments d’implantation de ses ouvrages et leurs incidences à destination des autres
lots concernés.

L'étude d'exécution sera réalisée conformément aux spécifications des Prescriptions


Communes TCE.

Les documents d'exécution obligatoires devront être soumis à l'approbation du maître


d'œuvre et du bureau de contrôle.

1.2.1.3 Supports non conformes

En cas de supports ou parties de supports non conformes, l'entrepreneur du présent


lot fera par écrit au maître d'œuvre ses réserves et observations avec justifications à
l'appui.

Il appartiendra alors au maître d'œuvre de prendre toutes décisions en vue de


l'obtention des supports conformes. Le maître d'œuvre pourra être amené à prescrire
des travaux complémentaires nécessaires. Selon leur nature, ces travaux
complémentaires seront réalisés par l'entrepreneur du présent lot et à ses frais.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


60
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.2 CHARPENTE ET OSSATURES METALLIQUES

1.2.2.1 Charpente métallique

Fourniture et pose d’une charpente en profils métalliques appropriés suivant les plans
structure, y compris toutes sujétions de fixation par soudures ou boulonnages,
d’ossature secondaires pour supports de bardages … de platines, de contreventement,
de chevêtres pour châssis élément de ventilation, d’étaiement et d’échafaudage, de
traitement anti-corrosion et de traitement pour atteindre le degré coupe-feu exigé.

Poteaux en profils IPE 360 ou IPE 220 selon localisation (A confirmer par BET
structure) reposant sur des plots en béton armé, par l’intermédiaire de platines en tôle
épaisse soudée avec bêche inférieure, corbeau et crosse d’encrage boulonnée.

Poutre en profils IPE 330 (A confirmer par BET structure) pour supports des pannes
intermédiaires supports des couvertures en bacs acier et du plancher intermédiaire,
fixées sur poteaux en profils IPE, par l’intermédiaire de platines en tôle épaisse
soudée, avec goussets et boulonnage.

Pannes intermédiaires entre poutres en profils IPE 140 (A confirmer par BET structure)
pour supports des couvertures en bacs acier, fixées entre poutres par soudures,
entraxes suivant recommandations du fabricant et des plans structure.

Lisses horizontales supports des façades en bardage métallique en profils IPE ou


autres profils de dimension suffisante afin d’éviter la réalisation de renforts éventuels
par des liernes (Dimension : A définir par BET structure) fixée en applique ou sur âme,
sur poteaux en profils IPE par soudures, entraxes suivant recommandations du
fabricant et des plans structure.

L’ensemble des profils complémentaires de caractéristiques dimensionnelles


appropriées ou des surdimensionnements des profils afin de permettre la fixation de
l’ensemble des ouvrages (Menuiseries extérieures, casquette métallique… et tout autre
ouvrage intégré)

Stabilité de la structure aux expositions climatologiques et sismiques : Conformément


aux dispositions des études et plans de structure.

Stabilité au feu : Conformément aux dispositions du RICT du bureau de contrôle.


Le dimensionnement de la charpente métallique sera à confirmer par le bureau
d’études structure de l’entreprise titulaire du présent lot.

Mise à la terre de la charpente en concertation avec le lot électricité.

Protection contre la corrosion par galvanisation à chaud.

Localisation : Charpente métallique du bâtiment

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


61
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.2.2 Ossature métallique (Casquette)

Ossature métallique (Verticale et horizontale) de la casquette métallique (Caisson en


tôle aluminium thermolaquée de type ALUCOBOND de chez 3A COMPOSITES), en
profils IPE et/ou autres profils de dimension adaptée (Dimension : A définir par BET
structure), fixée sur profils de supports de la couverture, y compris toutes sujétions
nécessaires au relevés d’étanchéité au passage de la couverture.

Protection contre la corrosion par galvanisation à chaud.

Localisation : Charpente métallique du bâtiment

1.2.2.3 Ossature métallique (Passerelle)

Ossature métallique (Verticale et horizontale) de la Passerelle, poutre centrale en


profils IPE et/ou autres profils de dimension adaptée (Dimension : A définir par BET
structure), avec structure métallique formant en ailette (Epaisseur de la tôle : A
définir par BET structure) soudée sur l’âme de la poutre, pour support du plancher.

Plancher métallique en tôle (Epaisseur de la tôle : A définir par BET structure), support
d’une dalle béton (Pour mémoire : Dalle béton à la charge du lot gros œuvre),
constitué sur les 2 rives par des profils métalliques de type U 120, ensemble soudé sur
poutre et ailettes métalliques.

Protection contre la corrosion par galvanisation à chaud.

Localisation : Charpente métallique du bâtiment

1.2.3 BARDAGE - HABILLAGE ET COUVERTURE METALLIQUES


1.2.3.1 Bardage métallique (1)

Fourniture et pose de panneaux de type bardage en lame lisse en acier galvanisé avec
une face pré-laquée, d’une épaisseur de 1 mm et de 30 cm de largeur, pour façades,
de marque ARVAL ARCELORMITTAL type HAIRPLAN 300 ou équivalent selon
localisation, thermolaquée (RAL au choix de l’architecte dans la gamme du fabricant –
EDYXO Teinte noir), y compris, toutes sujétions d’assemblage, d’intégration de divers
ouvrages et de fixation.

- Tôle en acier ép. : 1 mm pré-laqué ;


- Pose verticale (A joints creux verticaux)
- Fixations invisibles sur ossatures métalliques par emboîtement des clins
- Compris découpes et traitement soignés de point singuliers, fourniture et pose de
divers accessoires de finition pour les angles, les têtes et pied de façades, au droit des
encadrements, appuis des fenêtres et seuils des portes, des menuiseries et de tout
autre ouvrage intégré.

Localisation : Bardage métallique selon plans de façades de l’architecte

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


62
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.3.2 Bardage métallique (2)

Fourniture et pose de panneaux de type bardage en lame lisse en acier galvanisé avec
une face pré-laquée, d’une épaisseur de 1 mm et de 30 cm de largeur, pour façades,
de marque ARVAL ARCELORMITTAL type HAIRPLAN 300 ou équivalent selon
localisation, thermolaquée (RAL au choix de l’architecte dans la gamme du fabricant –
EDYXO Teinte corten), y compris, toutes sujétions d’assemblage, d’intégration de
divers ouvrages et de fixation.

- Tôle en acier ép. : 1 mm pré-laqué ;


- Pose verticale (A joints creux verticaux)
- Fixations invisibles sur ossatures métalliques par emboîtement des clins
- Compris découpes et traitement soignés de point singuliers, fourniture et pose de
divers accessoires de finition pour les angles, les têtes et pied de façades, au droit des
encadrements, appuis et seuils des portes sectionnelles, des menuiseries et de tout
autre ouvrage intégré …

Localisation : Bardage métallique selon plans de façades de l’architecte

1.2.3.3 Couverture bac acier

Fourniture et pose de panneaux métallique pour toiture (Bacs acier), de marque


ARVAL ARCELORMITTAL type HACIERCO C 40 ou équivalent, galvanisé, conforme à la
norme NF – 84-206 (DTU 43-3), y compris, toutes sujétions d’assemblage,
d’intégration de divers ouvrages (Lanterneau de désenfumage, ligne de vie, chéneaux,
ossature de la casquette métallique et tout autre ouvrage) et de fixation.
- Tôles en acier ép. :75/100ème ;
- Fixation sur ossatures métalliques par vis autotaraudeuses, rondelles d’étanchéité,
cavaliers et/ou tout autre élément conformément à aux recommandation du
fabricant ;
- Compris découpes et traitement soignés de point singuliers, fourniture et pose de
divers accessoires de finition.
- Compris toutes pénétrations et traitement de passage des réseaux sortant en
toiture.

Localisation : Couverture métallique du bâtiment

1.2.3.4 Casquette

Fourniture et pose d’un habillage formant une casquette (Caisson) en acier, en


composite constituée en tôles d’aluminium avec un noyau plastique ou minéral haute
densité de type ALUCOBOND de chez 3A COMPOSITES, y compris toutes sujétions de
pliage et de fixations (discrètes) sur une ossature métallique.

Localisation : Casquette métallique selon plan de détails de l’architecte

1.2.3.5 Sous face de la passerelle

Fourniture et pose d’un habillage de la sous face de la passerelle en acier, en


composite constituée de 2 tôles d’aluminium avec un noyau plastique ou minéral
haute densité de type ALUCOBOND de chez 3A COMPOSITES, y compris toutes
sujétions de cintrage, de pliage et de fixations (discrètes) sur une ossature métallique.

Localisation : Sous face de la passerelle métallique selon plan de détails de l’architecte

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


63
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.3.6 Contre-bardage (Acrotère)

Fourniture et pose d’un contre-bardage métallique pour réalisation des acrotères,


support du relevé d’étanchéité, y compris toutes sujétions de pose et de fixation sur
ossature métallique.

Localisation : Acrotère (Coté côté intérieur de la toiture (terrasse))

1.2.4 OUVRAGES DIVERS

1.2.4.1 Plancher – Bac acier collaborant

Fourniture et pose de bacs métalliques en profils nervurés crantés latéralement de de


marque ARVAL ARCELORMITTAL type COFRAPLUS 70 ou équivalent pour la
construction d’une dalle en béton (Pour mémoire : Dalle béton à la charge du lot gros
œuvre), degré coupe-feu et stabilité au feu de l’ensemble du plancher : selon
directives du bureau de contrôle, y compris toutes sujétions de coffrages de rive et de
chevêtres en costières en tôle d’acier galvanisé prélaqué pliées à l’équerre, de
closoirs, de toutes pièces de finition, de fixations, de réservations et de trémies.

Localisation : Plancher intermédiaire

1.2.4.2 Lanterneau de désenfumage

Fourniture et pose d’un lanterneau de désenfumage de type ECOFEU de chez ECODIS


ou équivalent, section utile : 1,00 m x 1, 00 m, certifié CE et N, avec une ouverture de
160° et un système de commande pneumatique, cet exutoire de fumées sera
compatible pour être installé sur une couverture du type bac acier support
d’étanchéité. comprenant :

DEFCN (Dispositif d’Evacuation Naturelle de Fumées et de Chaleur) à énergie alimenté


par énergie pneumatique interne et/ou externe au sens de la norme NF EN 12101-2.

Classement au feu : Euroclasse B-s1, d0.

- Une costière hauteur 310 mm recouverte extérieurement d’un isolant surfacé


bitumineux conçu pour recevoir directement des relevés d’étanchéité soudés à la
flamme. Dans le cas d’une costière type XL la dimension du chevêtre est égale à la
dimension trémie + 150 mm ;
- Un cadre ouvrant tubulaire actionné par un vérin pneumatique pour ouverture et
fermeture ;
- Un remplissage double dômes PMMA ;
- Un cadre parclose en aluminium qui assure le maintien du remplissage et protège les
angles contre les chocs latéraux ;
- Commande d’ouverture système CO2, refermeture par bloc treuil compact
débrayable sous vitre, y compris toutes sujétion de fixation et d’étanchéité sur le
support, étiquetage de sécurité, cartouche de rechange, cartouche pour essais de la
commission de sécurité et protection par profil acier galvanisé du câble de
commande ;
- Un barreaudage anti-chute et retardateur d’effraction en acier galvanisé laqué blanc
(1200 joules)

Localisation : Lanterneau de désenfumage en toiture

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


64
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.4.3 Souche

Fourniture et pose d’éléments préfabriqués pour sortie VMC, comprenant la fourniture


et pose de souche type POUJOULAT STRP France classique ou équivalent constituée
d’une plaque d’étanchéité adaptée au type de toiture, d’une coque métallique
dimensionnée en fonction du diamètre d’évacuation, de deux lattes de fixation avec
crochets et écrou papillon, d’une virole de raccordement au conduit VMC, y compris
fixation au chevêtre métallique, relevé pour support d’étanchéité incorporé à la
souche, garantie décennale et toutes sujétions d’étanchéité.

Localisation : Sortie VMC en toiture

1.2.4.4 Echelle à crinoline

Fourniture et pose d’une échelle à crinoline en aluminium de chez ECHELLE


CRINOLINE ALU ou équivalent, hauteur maxi inférieure à 8,00 m, conforme à la norme
NF E85-016 avec installation de la marche palière, portillon avec système de
verrouillage, y compris toutes sujétions de franchissement de l’acrotère et de fixation
sur la charpente métallique.

Localisation : Accès à la toiture

1.2.5 ISOLATION - ETANCHEITE

1.2.5.1 Isolation

Fourniture et pose panneaux isolant en laine de roche de 160 mm, présentant une
face supérieure surdensifiée revêtue d’une couche de bitume et d’un film
thermofusible de type ROCKACIER C SOUDABLE ENERGY de chez ROCKWOOL ou
équivalent.

Certification ACERMI - Résistance thermique (m².K/W) : 4,1 (A confirmer par le BET


Fluides)

Localisation : Sur couverture métallique du bâtiment

1.2.5.2 Complément d’isolation

Fourniture et pose d’un complément d’isolation en laine de roche de type FIBRAC VV


de chez ISOVER ou similaire pour traitement des ponts thermiques.

Localisation : Au droit des acrotères

1.2.5.3 Etanchéité auto protégé

Le présent CCTP est établi sur la base des produits des établissements SOPREMA.
L'entreprise pourra proposer d'autres systèmes à condition que ceux-ci soient de
mêmes caractéristiques.

Procédé d’étanchéité autoprotégée bicouche élastomère, posé en semi-indépendance,


type SOPRAFIX BICOUCHE de chez SOPREMA ou équivalent sous avis technique et de
performance F5 I3 T4.

EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE


65
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.5.3.1 Etanchéité des parties courantes

Fourniture et pose d’un complexe d’étanchéité comprenant :

- Une chape élastomère avec armature composite polyester non-tissé 140 g/m2, de
2,5 mm d'épaisseur, avec double galon (8 cm autoadhésif + 4 cm filmé), et fixée
mécaniquement dans les recouvrements de type SOPRAFIX STICK de chez SOPREMA
ou équivalent
- Une chape élastomère avec armature voile de verre 50 g/m2 et, autoprotection par
paillettes d'ardoise colorées, soudée en plein de type ELASTOPHENE FLAM 25 AR de
chez SOPREMA ou équivalent.

Localisation : Sur couverture métallique du bâtiment

1.2.5.3.2 Relevés - Reliefs

Traitement des relevés, relief et abrégements comprenant :

- 1 EIF SOPRADERE de chez SOPREMA ou équivalent


- 1 équerre de renfort SOPRALENE de chez SOPREMA ou équivalent
- 1 chape élastomère avec autoprotection par paillettes d'ardoise colorées de type
CHAPE ATLAS AR de chez SOPREMA ou équivalent

Localisation : Sur couverture métallique du bâtiment

1.2.5.3.3 Protection des relevés

Protection des relevés par coiffe d’acrotère en aluminium laqué 15/10ème. La


couvertine couvrira l’ensemble de l’acrotère (Bardage et contre-bardage)

Localisation : Sur les acrotères de couverture métallique du bâtiment

1.2.5.3.4 Traitements des points singuliers

Traitement des points singuliers, des relevés au droit de toutes les sorties et éléments
en toiture (Lanterneaux, ligne de vie, fourreaux, fixations de l’ossature de la
casquette…)

1.2.5.4 Ouvrages divers

1.2.5.4.1 Ventilation primaire – Ventilation de chute

Fourniture et pose de fourreaux Ø 125 mm, équipés de chapeau chinois, de 2.5 mm


d’épaisseur soudé sur platine à insérer dans l’étanchéité et dépassant de 15 cm d’une
part, la sous face de l’élément porteur et d’autre part, le niveau supérieur de la
protection de l’étanchéité.

1.2.5.4.2 Sorties de câbles et de canalisations

Fourniture et pose de fourreaux Ø 100 mm, équipés d’une crosse en cuivre, de 2.5
mm d’épaisseur soudé sur platine à insérer dans l’étanchéité et dépassant de 15 cm
d’une part, la sous face de l’élément porteur et d’autre part, le niveau supérieur de la
protection de l’étanchéité.
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
66
SNAPSE – ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION
Cahier des Clauses Techniques Particulières
Lot : Charpente - Couverture – Bardage métalliques

1.2.6 RECUPERATIONS DES EP

1.2.6.1 Chéneau en zinc

Fourniture et pose d’un chéneaux en zinc de 8/10ème d’épaisseur, dimensions et


formes du développé adapté à la couverture métallique, y compris façonnage, fixation,
toutes sujétion d’étanchéité, fourniture et pose de toutes pièces de renforts et de
supportage complémentaires et de pièces spéciales nécessaires (Naissance de chute,
abouts, joints de dilatation…).

L’entreprise devra prévoir l’isolation thermique au droit des chéneaux le cas échéant.

Localisation : A l’égout de la couverture métallique selon plan de l’architecte

1.2.6.2 Descentes EP

Pour mémoire : A la charge du lot : Plomberie

Localisation : Evacuation des EP de la couverture métallique selon plan de l’architecte

1.2.6.3 Dispositif de sécurité

L’entreprise devra prévoir les prestations pour intervention sur toiture conformément
à la norme EN 795.

Sont réputées comprises dans le montant des travaux, toutes les prestations pouvant
être demandées pendant le déroulement du chantier par le coordonnateur SPS.

Avant toute mise en œuvre, l’entrepreneur remettra une note de calculs justifiant la
tenue et la capacité du support à reprendre les contraintes.

Cette note de calculs définira de façon précise le nombre de platines et de crochets


nécessaires et fera l’objet d’une validation du bureau de contrôle avant exécution.

Fourniture et pose de points d’ancrage pour lignes de vie suivant le dispositif suivant :

- Platines métalliques de sécurité fixées mécaniquement conformément à la fiche


technique de type Résistance 2000 de chez ODCO sécurité ou équivalent ;
- Piètements métalliques de type GUARDIAN C 2000 de chez ODCO sécurité ou
équivalent.
- Fourniture et mise en œuvre d'une ligne de vie permettant aux intervenants de
circuler librement dans les zones périphériques, sans avoir à se détacher et en ayant
la possibilité de franchir les points intermédiaires en restant éloigné, à une distance au
moins égale à 10 m de la ligne de vie.

L'ensemble des éléments de la ligne de vie sera en inox 316 L (Câble de diamètre 8
mm, cavalier intermédiaire, tendeur, pièce entrée/sortie, boulonnerie).

Localisation : Ligne de vie en toiture

Dressé le 01 Septembre 2014


Par le Cabinet SNAPSE
Bureau d’études pluridisciplinaires – Economie de la construction à PUGET VILLE
EUROVIA FREJUS - | LOT : CHARPENTE – COUVERTURE – BARDAGE METALLIQUE
67