Vous êtes sur la page 1sur 7

Rapports trigonométriques

On connaît déjà les rapports trigonométriques sinus, cosinus et


tangente qui sont définis par :

On obtient :

On note les égalités suivantes


:

sin A = cos B cos A = sin B

tan A = sin A et tan B = sin B


cos A cos B

On définit trois nouveaux rapports trigonométriques : sécante, cosécante et cotangente.

Sécante
La sécante est l'inverse multiplicatif du cosinus. ( sec A x cos A = 1 )

sec A = 1 = 1 = c
cos A (b/c) b

Cosécante
La cosécante est l'inverse multiplicatif du sinus. ( cosec A x sin A = 1 )

cosec A = 1 = 1 = c
sin A (a/c) a

Cotangente
La cotangente est l'inverse multiplicatif de la tangente. ( cotan A x tan A = 1 )

cotan A = 1 = 1 = b
tan A (a/b) a
Valeur exacte
En utilisant la relation de Pythagore, on peut trouver la valeur exacte de certains rapports
trigonométriques.

Angle de 45o

Donc :

Angle de 30o
Donc :

Angle de 60o

De la même manière, on peut aisément trouver que :

Radians
Combien de fois un arc de cercle de longueur égale au rayon r est-il compris dans la circonférence
d'un cercle ?

c = 2πr

c / r = 2π

Donc, il est compris environ 6,28 fois.


L'angle entre les deux rayons s'appelle 1 radian.

360o = 2π radians

donc : 1 radian = 360 / 2π

1 radian vaut environ 57,29o


Pour transformer des degrés en radians ( ou l'inverse ), on utilise :

Note : θ se lit "thêta".

Ex.: Transformer 90 o en radians.

On obtient les équivalences suivantes entre les angles et les radians :


Pour trouver la longueur d'un arc de cercle ( en unité de longueur ), on utilise :

En mode degré :

En mode radian :

Cercle trigonométrique

C'est un cercle de rayon r = 1, centré à l'origine.

En appliquant la relation de Pythagore, on obtient :

x2 + y2 = 1 donc (cosθ)2 + (sinθ)2 = 1

Un point situé sur le cercle trigonométrique est un


point appartenant à la fonction d'enroulement. On
peut définir le point ( x,y ) par rapport à l'angle de
rotation du rayon.
La fonction qui associe un couple à un point du cercle est la fonction
d'enroulement.

Visuellement, c'est comme si on "enroulait" la droite des réels ( qui contient les angles de rotation )
autour du cercle trigonométrique et qu'on fait la correspondance entre l'angle de rotation et le point
du cercle.
À la fin, on constate que les angles de rotation de 360o,720o et 1080o ont tous la même image ( le
couple (1,0)).

Vous aimerez peut-être aussi