Vous êtes sur la page 1sur 37

ROYAUME DU MAROC

UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH FES


Faculté de Médecine et de Pharmacie
FES

APPEL D’OFFRES OUVERT N° 04/2015


SEANCE PUBLIQUE

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

OBJET : TRAVAUX D'AMENAGEMENT DE TERRAIN DE SPORT


A LA FACULTE DE MEDECINE, FES.

Lot unique

-------------------------
En application des dispositions de l’article 16 §1 alinéa 2 et l’article 17 §3 alinéa 3 du
règlement fixant les conditions et les formes de passation des marchés de
l’Université du 22/08/2014 tel qu’il a été adopté par le conseil de l’Université lors de
sa réunion du 24/07/2014.
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

TRAVAUX D'AMENAGEEMNT DE TERRAIN DE SPORT A LA


FACULTE DE MEDECINE, FES.

LOT UNIQUE

Appel d’offres ouvert n°4/2015

Passé en application des dispositions de l'alinéa 2, du paragraphe1, de l'article


16 et l'alinéa 3 du paragraphe 3 de l'article 17 du règlement fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Université du
22/08/2014 tel qu’il a été adopté par le conseil de l’Université lors de sa réunion
du 24/07/2014.

Entre les soussignés :

Monsieur le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, désigné dans


tout ce qui suit par le "MAITRE D’ OUVRAGE"

D' UNE PART


ET

Monsieur................................................................................................................
Agissant au nom et pour le compte de:.................................................................
Domiciliée..............................................................................................................
Forme juridique......................................................................................................
Registre de commerce de...............................sous le n°.......................................
Affiliée à la CNSS sous le n°.................................................................................
Titulaire du Compte N°..................................... .....Auprès de..........................
Patente n°...........................................
Identification Fiscale sous n° .........................................................

Désignée par "L'entreprise

D' AUTRE PART

Il a été convenu et arrêté ce qui suit:

1
SOMMAIRE

CHAPITRE I : CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE


ARTICLE 2 : DESCRIPTION SOMMAIRE DES OUVRAGES
ARTICLE 3 : PARTIES CONTRACTANTES
ARTICLE 4 : PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE.
ARTICLE 5 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE.
ARTICLE 6 : CONNAISSANCE DU DOSSIER
ARTICLE 7 : VALIDITE DU MARCHE.
ARTICLE 8 : DELAIS D'APPROBATION
ARTICLE 9 : DELAI DE L'EXECUTION
ARTICLE 10 : PENALITE DE RETARD
ARTICLE 11. DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR.
ARTICLE 12 : SOUS TRAITANCE.
ARTICLE 13 : MESURES DE SECURITE ET D' HYGIENE
ARTICLE 14 : ASSURANCES ET RESPONSABILITE
ARTICLE 15 : INSTRUCTIONS- LETTRES- DOCUMENTS
ARTICLE 16 : LIAISON AVEC LE MAITRE DE L'OUVRAGE.
ARTICLE 17 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR.
ARTICLE 18 : FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT.
ARTICLE 19 : MODIFICATIONS
ARTICLE 20 : AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES TRAVAUX
ARTICLE 21 : CHANGEMENT DANS LES DIVERS NATURE D'OUVRAGE.
ARTICLE 22 : REVISION DES PRIX.
ARTICLE 23 : TAXES.
ARTICLE 24 : RESILIATION
ARTICLE 25 : AJOURNEMENT DES TRAVAUX
ARTICLE 26 : NANTISSEMENT
ARTICLE 27 : PRIX
ARTICLE 28 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS.
ARTICLE 29 : CONTESTATIONS - LITIGES.

CHAPITRE II : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

ARTICLE 30 : CONTROLE DES TRAVAUX


ARTICLE 31 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX.
ARTICLE 32 : DOCUMENTS.
ARTICLE 33 : IMPLANTATION.
ARTICLE 34 : ECHANTILLONNAGE.
ARTICLE 35 : REUNIONS DE CHANTIER.
ARTICLE 36 : RESPONSABLE DE CHANTIER.
ARTICLE 37 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER.
ARTICLE 38 : AGREMENT DU MATERIEL.
ARTICLE 39 : MODE D'EXECUTION.
ARTICLE 40 : ESSAIS DE MATERIAUX ET MATERIEL.
ARTICLE 41 : MALFACONS.
ARTICLE 42 : NETTOYAGE DU CHANTIER.
ARTICLE 43 : CLOTURE DES DOSSIERS- PLANS DE RECOLEMENT
ARTICLE 44 : NETTOYAGE APRES RECEPTION PROVISOIRE.
ARTICLE 45 : RECEPTION PROVISOIRE ET RECEPTION PARTIELLE
ARTICLE 46 : PERIODE DE GARANTIE.
ARTICLE 47 : RECEPTION DEFINITIVE ET RESPONSABILITE DE L’ENTREPRENEUR
APRES LA RECEPTION DEFINITIVE
ARTICLE 48 : GARANTIE DECENNALE

2
CHAPITRE III : CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES.

ARTICLE 49 : CAUTIONNEMENT- RETENUE DE GARANTIE.


ARTICLE 50 : MODE D’EVALUATION DES TRAVAUX- ATTACHEMENTS.
ARTICLE 51 : MODE DE REGLEMENT.

CHAPITRE IV : PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

ARTICLE 52 : PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LE GROS ŒUVRE


ARTICLE 53 : GRILLAGE SIMPLE TORSION FILS 3.9/4.4
ARTICLE 54 : FONDS DE FORME
ARTICLE 55 : CARACTERISTIQUES DE LA COUCHE DE SOUPLESSE.
ARTICLE 56 : CARACTERISTIQUE DE LA MOQUETTE SYNTHETIQUE
ARTICLE 57 : FOURNITURE ET POSE DE LA MOQUETTE DU GAZON SYNTETIQUE
ARTICLE 58 : PROTECTION DES OUVRAGES.
ARTICLE 59 : RECEPTION DES TRAVAUX

CHAPITRE V : DESCRIPTION DES OUVRAGES ET MODE D’EVALUATION

CHAPITRE VI : BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF

3
I-CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES.

ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE

Le présent marché a pour objet l'exécution en lot unique des travaux d'aménagement
de terrain de sport à la faculté de médecine, Fès. Pour le compte de la faculté de
Médecine et de Pharmacie de Fès désigné dans tout ce qui suit par «le maître
d’ouvrage».

ARTICLE 2 : DESCRIPTION SOMMAIRE DES OUVRAGES

Les travaux consistent en l’aménagement d’un terrain de sport composé de :

- Un Terrain de sport.

-Une Clôture en panneaux grillagés métalliques.

- Une piste de course.

ARTICLE 3 : PARTIES CONTRACTANTES

Les parties contractantes du marché sont :

1- Le maître d'ouvrage d'une part à savoir : le Doyen de la faculté de Médecine et de


Pharmacie de Fès

2- L'Entrepreneur d'autre part à savoir:.......................................................................

La maîtrise d'œuvre est assurée par : Le BET

SETGB Société d’étude techniques génie civil et bâtiments : 42 avenue Hassan II


1er étage VN 30 000 Fès Maroc

ARTICLE 4 : PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE.

Marché passé par appel d'offres ouvert sur offre de prix en vertu des dispositions de
l’alinéa 1 § 1 de l’article 16 et l’alinéa 3 § 2 de l’article 17 du règlement fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Université du 22/08/2014 tel
qu’il a été adopté par le conseil de l’Université lors de sa réunion du 24/07/2014.

ARTICLE 5 : PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE.


a- Pièces contractuelles.
Conformément à l'article 4 du CCAG -T les pièces constitutives du marché sont :
 -L'acte d'engagement de l'entrepreneur.
 -Le présent cahier des prescriptions spéciales.
 -Les Plans d'exécution.
4
 -Le bordereau des prix -Détail estimatif.
 -Le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés de
travaux exécutés pour le compte de l'Etat approuvé par le Décret Royal n°
2.99.1087 du 29 Moharrem 1421(4 mai 2000).

En cas de contradiction ou de différence entre les pièces constitutives du marché,


ces pièces prévalent dans l'ordre ou elles sont énumérées ci-dessus.

b- Textes généraux :

 Le dahir n°1-15-05 du 19.02.2015 portant promulgation de la loi n°112.13


relative au nantissement des marchés publics relatif au nantissement des
marchés
 -Le Dahir N° 1.03.195 du 16 Ramadan 1424 (11 Novembre 2003) portant
promulgation de la loi n°69-00 relative au contrôle financier de l’Etat sur les
entreprises publiques et autres organismes.
 -Le Décret Royal n° 330.66 du 10 Moharrem 1387 (21/4/67) portant règlement
général de la comptabilité publique modifié par le Dahir n°1.77.629 du 25
Chaoual 1397(9 Octobre 1977) et complété par le Décret n°2.79.512 du 26
Joumada II 1400 (12 Mai 1980).
 Le cahier des clauses administratives générales applicables aux marchés de
travaux exécutés pour le compte de l'Etat approuvé par le Décret Royal n°
2.99.1087 du 29 Moharrem 1421(4 mai 2000).
 -Le Décret Royal n°2.73.685 du 12 Kaada 1393(O8/12/1973) portant
revalorisation des salaires minima.
 -Décret N° 2-86-99 du 14 Mars 1986 pour l'application de la loi n° 30-85
relative à la T.V.A.
 Arrêté du Premier Ministre N° 3-17-99 du 28 Rabii I 1420 (12 Juillet 1999)
fixant les règles et les conditions de révision des prix des marchés de travaux,
fournitures ou services passés pour le compte de l'Etat.
 La circulaire n°4.59/SGG/CAB du 12/02/1969 et l'instruction 23.59/SGG/CAB
du 06/10/1959 de la présidence du conseil et relative aux travaux de l'Etat,
des Etablissements Publics et des collectivités locales.
 Le règlement relatif aux conditions et formes de passation des marchés de
l'université du 22/08/2014.
 Les textes officiels réglementant la main d'œuvre et les salaires et notamment
le bordereau des salaires minima.
 Ainsi que tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de la
soumission.

C. TEXTES TECHNIQUES

 Le devis général d'architecture (Edition 1956) du Royaume du Maroc D.G.A.


 Le cahier des prescriptions communes applicables aux travaux Publics et des
Communications constitué comme précisé dans le circulaire n° 6O19 T.P.C. du
07/06/1972.
 Règlements locaux concernant l'alimentation en eau et en électricité des
immeubles.
 Arrêté n° 300.67 du Ministère de l'équipement de la Formation Professionnelle et
de la Formation des Cadres du 15/07/1967 ainsi qu'aux règles techniques
N.M.711.005 et 006 annexée à l'arrêté n° 350/67.
5
 Le Dahir n° 170-157 du 26 Joumada I 1390 (30/O7/1970) relatif à la normalisation
industrielle notamment son article 3 définissant l'ensemble des normes
Marocaines homologuées se rapportant aux travaux du bâtiment.
 La circulaire n° 1.61.SGG du 3O Janvier 1961 relative à l'utilisation des produits
d'origine et de fabrication Marocaines.
 La circulaire n° 6OO1 T.P du 07/08/1858 relative aux transports des matériaux et
marchandises pour l'exécution des travaux publics.
 Arrêté du 15.O3.1963 relatif aux conditions techniques auxquelles doivent
satisfaire les distributions d'énergie électrique.
 Arrêté viziriel du 28.06.1938 concernant la protection des travailleurs dans les
établissements qui mettent en œuvre les courants électriques.
 Les normes CM66
 Les normes de l'A.F.N.O.R.
 Les normes marocaines
 .Le cahier de charge du distributeur d'énergie.

En cas de modification de la réglementation, les textes en vigueur au moment de la


signature du marché feront foi.

NOTA : / L'entrepreneur devra, s’il ne possède pas ces brochures, se les procurer au
Ministère des Travaux Publics ou à l'Imprimerie Officielle à RABAT.
Il ne pourra en aucun cas exciper l'ignorance de ces documents pour se soustraire
aux obligations qui en découlent.

ARTICLE 6 : CONNAISSANCE DU DOSSIER

Une série complète des pièces dessinées ayant été remise en même temps que le
présent dossier des pièces écrites à l'Entrepreneur attributaire, celui-ci déclare :
- avoir apprécié toutes difficultés résultant du terrain, de l’emplacement des
ouvrages, des accès, des alimentations en eau et en électricité et toutes
difficultés qui pourraient se présenter au cours des travaux pour lesquelles
aucune réclamation ne sera prise en considération.
- avoir pris pleine connaissance de l'ensemble des travaux.
- avoir fait préciser tous points susceptibles de contestation.
- avoir fait tous calculs et tous détails.
- n'avoir rien laissé au hasard pour déterminer le prix de chaque nature
d'ouvrage présenté par lui et de nature à donner lieu à discutions.

ARTICLE 7 : VALIDITE DU MARCHE.

Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire, qu'après signature du


marché par le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, approbation
du président de l’USMBA et visa du contrôleur de l’Etat.

ARTICLE 8 : DELAIS D’APPROBATION

Conformément à l'article 136 du règlement relatif au conditions et formes de


passation des marchés de l'université suscité, l'entrepreneur déclaré attributaire, ne

6
sera libre de renoncer à son offre que si l'approbation de son marché ne lui est pas
notifiée dans un délais de 75 jours à compter du jour de l'ouverture des plis.

ARTICLE 9 : DELAI DE L'EXECUTION

L'entrepreneur prendra toutes les dispositions nécessaires en moyens humains et


matériels adaptés aux conditions de travail pour terminer les travaux dans un délai
de Cinq (5) Mois de calendrier à compter du lendemain du jour de la notification de
l'ordre de service qui aura prescrit de les commencer.
Les retards des fournisseurs de l'attributaire ne pourront en aucun cas être opposés
au Maître de l'Ouvrage en ce qui concerne ces délais. Afin d'éviter toute contestation
sur la date d'achèvement total des travaux, l'entrepreneur sera tenu d'en aviser le
Maître de l'Ouvrage par lettre recommandée, postée dix jours (10 jours) avant la date
prévue.

Faute par lui de se conformer à cette dernière prescription, il ne pourra élever


aucune réclamation sur la date de constatation par le Maître de l'Ouvrage de la fin
des travaux, les pénalités qu'il pourrait encourir de ce chef et les retards à prononcer
la réception provisoire.

ARTICLE 10 : PENALITE DE RETARD

A défaut par l’entrepreneur, d'avoir terminé les travaux à la date déterminée, il lui
sera appliqué, sans préjudice de l'application de l'article 60 du C.C.A.G - T une
pénalité de UN POUR MILLE (1 pour 1000) du montant du marché par jour de
calendrier de retard, cette pénalité sera plafonnée à dix pour cent (10%) du montant
initial du marché éventuellement modifié ou complété par les avenants intervenus.
Le montant de ces pénalités sera déduit d'office des décomptes des sommes dues à
l'entrepreneur.

ARTICLE 11 : DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR.

A défaut par l'entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l'article 17 du CCAG -T,


toutes notifications à l'entreprise lui seront valablement faites à l'adresse indiquée sur
son acte d'engagement.

ARTICLE 12 : SOUS TRAITANCE.

La sous-traitance se fera en application de l'article 141 du règlement relatif aux


conditions et formes de passation des marchés de l'université du 22/08/2014.

ARTICLE 13 : MESURES DE SECURITE ET D' HYGIENE

L'entrepreneur est soumis aux dispositions de l'article 30 du CCAG -T

ARTICLE 14 : ASSURANCES ET RESPONSABILITE

L'entrepreneur est soumis aux dispositions de l'article 24 du CCAG -T.


7
ARTICLE 15 : INSTRUCTIONS – LETTRES - DOCUMENTS

 -Conformément à l'article 9 du CCAG-T, l’entrepreneur se conformera strictement


aux ordres de service, lettres et instructions qui lui seront adressés par le Maître
de l'ouvrage
 -Il sera tenu de provoquer lui même les instructions écrites ou figurées qui
pourraient lui manquer, dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du
manque de renseignement pour une exécution contraire à la volonté du maître de
l'ouvrage pour justifier un retard dans l'exécution des travaux.
 -Il sera tenu de vérifier tous les documents qui lui seront adressés ou remis par la
maîtrise d'œuvre plus précisément, il doit vérifier les côtes et signaler en temps
voulu toute erreur matérielle qui aurait pu se glisser dans les plans ou pièces
écrites.
 -Toutes les lettres lui seront adressées au domicile qu'il a élu dans son acte
d'engagement.
 -Il sera tenu d'adresser toutes correspondances ou lettres recommandées
concernant son marché à Mr. le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de
Fès

ARTICLE 16 : LIAISON AVEC LE MAITRE DE L'OUVRAGE.

 -Toutes les fois qu'il est requis, l'entrepreneur doit se rendre sur convocation du
Maître de l'Ouvrage dans ses bureaux ou sur le chantier et en particulier pour les
réunions hebdomadaires de chantier.
 -Au cas où il ne pourra pas assister personnellement aux réunions prévues, il doit
auparavant adresser au Maître de l'Ouvrage la liste des personnes qui pourraient
agir en son nom et pour son compte avec leurs fonctions et références et qui
assisteront à sa place à ces réunions.
 -Dans tous les cas la présence aux réunions d'un responsable habilité à prendre
des décisions et les faire appliquer par son entreprise est indispensable de
manière qu'aucune opération ne pourrait être retardée ou arrêtée par manque de
pouvoir de décision.
 -L'entrepreneur est tenu de fournir au Maître de l'Ouvrage et à sa demande tous
les renseignements intéressants l'exécution et l'avancement des travaux.

ARTICLE 17 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR.

L'entrepreneur doit obligatoirement se soumettre à tous les règlements de police et


de voirie en vigueur de la Communauté urbaine de Fès.
Il sera responsable de tous les dégâts ou détournements commis par son personnel
ou par des tiers sur son chantier ou dans les bâtiments mis à sa disposition.
Il devra soumettre au visa du bureau de placement la liste des ouvriers permanents
qu'il a l'intention d'employer sur le chantier et devra avoir sur le chantier la liste
constamment tenue à jour des ouvriers employés.
Il devra s'acquitter de ses obligations vis à vis des organismes sociaux (Inspection de
travail, C.N.S.S, Assurances...)

8
ARTICLE 18 : FRAIS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT.

Conformément à l'article 6 du CCAG-T, l'entrepreneur devra supporter les frais de


timbre et d'enregistrement des différentes pièces du marché.

ARTICLE 19 : MODIFICATIONS

Conformément à l'article 9 du CCAG -T §4, le Maître de l'Ouvrage se réserve le droit


de modifier à tout moment, telle ou telle partie d'ouvrage qu'il jugera nécessaire pour
une meilleure réalisation du projet, il est précisé que seuls seront considérés comme
travaux modifiés et par suite réglés ou retenus à l'entrepreneur, les travaux dus à des
changements ordonnés par ordre de service du Maître de l'Ouvrage.

ARTICLE 20 : AUGMENTATION OU DIMINUTION DANS LA MASSE DES


TRAVAUX

Toute augmentation ou diminution dans la masse des travaux sera faite


conformément aux dispositions des articles 52 et 53 du CCAG -T.

ARTICLE 21 : CHANGEMENT DANS LES DIVERS NATURE D'OUVRAGE.

Tous changements dans l'importance des diverses natures d'ouvrages réalisés


seront faites conformément aux dispositions de l'article 54 du CCAG -T.

ARTICLE 22 : REVISION DES PRIX.

En application de l'article 14 § 2 du décret N°2-06-388 du 05/02/2007 et de l’article


50 du CCAG-T. et de la circulaire N° 123/4012-001174 du 23 mars 1987 du Ministère
de l'Equipement, relative à la création des indexe globaux pour la révision des prix,
des marchés publics. Les prix seront révisables par application des formules
suivantes dites à index global :

P = [0,15 + 0,85 BAT6] (100 + Ti) ]


Po BAT60 (100 + Tio)

Po = Etant le montant des travaux à la date de l’ouverture des plis


P = Etant le montant révisé des travaux
BAT6 o, étant la valeur de l'index global à la date de l’ouverture des plis
BAT6, étant la valeur de même index à la date d'exigibilité de la révision
Tio = étant le taux de la TVA applicable au type de marché à la date de l’ouverture
des plis
Ti = Etant le taux de la TVA applicable au type de marché à la date d'exigibilité de la
révision.

ARTICLE 23 : TAXES.

Tous les prix du présent marché seront établis en tenant compte de toutes les taxes
9
et charges diverses y compris la taxe sur la valeur ajoutée "T.V.A", justifiée par le
Dahir N° 1_85_347 du 17 Rabii II 1406 (30/12/1985) portant prolongation de la loi n°
3O.85 relative à la T.V.A. BO n° 2318 du 19 Rabii II 1406(1.1.1986).

ARTICLE 24 : RESILIATION

La résiliation du marché sera prononcée dans tous les cas prévus au CCAG -T

ARTICLE 25 : AJOURNEMENT DES TRAVAUX

Les dispositions de l'article 44 du CCAG -T sont applicables

ARTICLE 26 : NANTISSEMENT

Dans l'éventualité d'une mise en nantissement du marché, il est précisé que:


 La liquidation des sommes dues en exécution du marché sera opérée par les
soins de Mr. le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès
 Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu'aux bénéficiaires
des nantissements ou subrogations, les renseignements et états prévus à l'article8
du Dahir n 1-15-07est le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès

 Les paiements prévus au marché seront effectués par le Trésorier payeur auprès
de Mr. le Doyen de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès seul qualifié
pour recevoir les significations des créanciers du titulaire du marché.

ARTICLE 27 : PRIX

En application de l'article 49 du CCAG -T l'entrepreneur est réputé avoir parfaite


connaissance de la nature, des conditions et difficultés d'exécution, avoir visité
l'emplacement des locaux de la future aménagement s'être rendu sur place et s'être
entouré de tous les renseignements nécessaires à la composition des prix et avoir
toutes les précisions désirables pour que l'ouvrage fini soit conforme à toutes les
règles de l'art et les prescriptions du présent CPS. Le prix établi par l'entrepreneur
correspond à des ouvrages en parfaite état d'achèvement et de fonctionnement, il
comprend également tous percements, saignées, rebouchages, raccords de tout
corps d'état et en général toutes sujétions nécessaires pour une réalisation des
ouvrages en parfait état de fonctionnement et d'exploitation.
Les prix du marché comprennent :
 A.- Tous les frais généraux et bénéfices de l'entreprise.
 B.- Toutes les charges sociales et fiscales y compris la T.V.A
 C.- Tous frais d'achat de matériaux, matières consommable fournitures diverses
(combustibles, eaux, électricité, etc.).
 D.- Tous frais de main d'oeuvre, de gardiennage et signalisation de chantier.
 E.- Tous frais de transport de main d'Oeuvre, matériaux ou matériels concernant
l'exécution de ses travaux.
 F.- Tous frais résultant du maintien de la circulation sur les voies se raccordant ou
traversant le chantier, ainsi que les frais résultant de l'occupation temporaire de la

10
chaussée et le maintien de l'accès normal aux propriétés riveraines.
 G.- Tous frais d'équipement, de blindage et d'épuisement des eaux souterraines
ou superficielles s'il y a lieu.
 H.- De l'établissement des métrés d'exécution, des plans de récolement.
 I.- Des frais de branchement aux réseaux d'eau potable, d'électricité et de
téléphone.

ARTICLE 28 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS.

En application de l'article 20 du CCAG-T, l’entrepreneur recrutera parmi les ouvriers


qui lui seront présentés par le bureau de placement 70% au moins des ouvriers non
permanents nécessaires pour compléter l'effectif indispensable au fonctionnement du
chantier. Lorsque certains de ces ouvriers seront licenciés par l'entrepreneur, il devra
immédiatement les remplacer par d'autres ouvriers présentés par le bureau de
placement de telle sorte que le pourcentage de 70% soit respecté en permanence.

ARTICLE 29 : CONTESTATIONS - LITIGES.

Faute d'accord à l'amiable, les différents qui pourraient survenir entre le Maître de
l'Ouvrage et l'entrepreneur attributaire seront de la compétence des tribunaux
statuant en matière administrative de Fès ou soumis à l'arbitrage accepté d'un
accord commun.

Les clauses techniques du futur marché issues du présent appel d’offres, sont de la
seule et unique compétence de la maitrise d’œuvre et elle en-est responsable.

11
CHAPITRE II

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

ARTICLE 30 : CONTROLE DES TRAVAUX

L'entrepreneur sera soumis pour l'exécution de ses travaux au contrôle du Maître de


l'Ouvrage, en outre il sera soumis par délégation du Maître de l'Ouvrage au contrôle
des différents intervenants dont les missions sont définies par les contrats les liant au
Maître de l'Ouvrage.
Le Maître de l'Ouvrage se réserve le droit de procéder à tout contrôle qu'il jugera
nécessaire soit par ses propres moyens, soit par d'autres organismes de contrôles.
Pendant toute la durée des travaux, les agents de contrôle auront libre accès sur le
chantier et pourront prélever aussi souvent que nécessaire les échantillons de
matériaux et matériels mis en œuvre pour essais et examen, il vérifieront la
conformité de l'exécution avec les plans visés "bon pour exécution" remis à
l'entrepreneur, ils assisteront à la réception des fouilles, au coulage du béton,...etc.
L'entrepreneur sera tenu à fournir à ses frais la main d'œuvre, les récipients,
l'échafaudage et le matériel nécessaire aux prélèvements visés ci avant.
L'entrepreneur s'engage à accepter l'arbitrage du Maître de l'Ouvrage sur tout
différend l'opposant aux agents de contrôle de la maîtrise d'œuvre ou autres agents
désignés pour contrôler les travaux.

ARTICLE 31 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX.

L'entrepreneur devra soumettre au maître de l'ouvrage dans les quinze jours de la


notification de l'ordre de service, le calendrier d'exécution des travaux selon lequel il
s'engage à conduire le chantier, comportant tous renseignements et justifications
utiles.
Au cas où la cadence d'exécution des travaux deviendrait inférieure à celle prévue
au calendrier, le maître de l'ouvrage fera application des mesures prévues à l'article
70 du CCAG -T même pour les délais partiels portés au planning.
Le planning sera obligatoirement affiché au bureau de chantier et constamment tenu
à jour sous la surveillance de la maîtrise d'œuvre et du Maître de l'Ouvrage,
l'entrepreneur étant tenu de vérifier cette mise à jour.
Le Maître de l'Ouvrage se réserve toutefois la possibilité sans que l'entrepreneur
puisse prétendre à indemnité, de faire exécuter ces travaux par tranches
successives qui seront définies par ordre de service.

ARTICLE 32 : DOCUMENTS.

L'entrepreneur est tenu de vérifier les côtes et de signaler en temps voulu, toutes
erreurs matérielles qui auraient pu se glisser dans les plans ou pièces écrites qui lui
seraient notifiées.
Aucune côte ne sera prise à l'échelle sur les plans pour l'exécution des travaux.
L'entrepreneur devra s'assurer sur place avant toute mise en œuvre, de la possibilité
de suivre les côtes et indications des plans et dessins de détail. Dans le cas de doute
il se référera immédiatement à la maîtrise d'œuvre.
12
ARTICLE 33 : IMPLANTATION.

L'entrepreneur fera effectuer à ses frais et sous sa responsabilité par un géomètre


agrée-les tracés d'implantation et de calage du projet sur le terrain, d'après les plans
qui lui seront remis et les instructions qui lui seront données sur place par le Maître
de l'Ouvrage et la maîtrise d'œuvre.
Avant de commencer le travail, l'entrepreneur doit signaler par écrit à la maîtrise
d'œuvre toute erreur qui aurait pu être commise sur les plans et il est tenu de
demander toutes les vérifications qu'il juge nécessaires. Aucune réclamation ne sera
admise une fois le piquetage effectué.
Les travaux d'implantation terminés, l'entrepreneur devra saisir par écrit la maîtrise
d'œuvre pour la vérification de la totalité de l'implantation des ouvrages, avant tout
commencement des travaux de fondations. Un procès verbal de la réception sera
transmis au Maître de l'Ouvrage.

ARTICLE 34 : ECHANTILLONNAGE.

L'entrepreneur devra soumettre à l'agrément de la maîtrise d'œuvre et du Maître de


l'ouvrage un échantillon de chaque espèce de matériau ou de fourniture qu'il se
propose d'employer. Il ne pourra mettre en œuvre des matériaux qu'après
acceptation donnée par ordre délivré par le Maître de l'Ouvrage.
Les échantillons seront déposés au bureau de chantier prévu à l'article 2O1 § 2 du
D.G.A. et serviront de base de vérification pour la réception des travaux.

L'entrepreneur devra présenter à toute réquisition les certificats et attestations


prouvant l'origine et la qualité des matériaux proposés.

En application de l'article 38, paragraphe 5 du CCAG -T les matériaux destinés à


l'exécution des travaux ne seront d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité de se
procurer des matériaux de fabrication Marocaine.

ARTICLE 35 : REUNIONS DE CHANTIER.

Les réunions de chantier se tiendront sur le lieu des travaux une fois par semaine,
elles réuniront outre le Maître d’Ouvrage : la maîtrise d'œuvre, l'entrepreneur, le chef
de chantier, les sous-traitants agrées et tout autre mandataire du Maître de l'Ouvrage
habilité à contrôler les travaux.

L'entrepreneur sera tenu d'assister personnellement, ou à défaut par un représentant


mandaté pour agir en son nom et pour son compte, à toutes les réunions de chantier.
A chaque réunion un procès verbal sera établi, résumant l'état d'avancement des
travaux, les décisions prises, les anomalies constatées et les instructions données
par le maître de l'Ouvrage, la maîtrise d'œuvre et le laboratoire.

ARTICLE 36 : RESPONSABLE DE CHANTIER.

Conformément à l'article 19 du CCAG-T, l’entrepreneur devra présenter à l'agrément


du maître de l'ouvrage, le responsable qualifié qu'il compte garder sur le chantier en
permanence accompagné de ses références et attestations personnelles pour des
13
travaux de même importance;
Le responsable de chantier doit assurer sans interruption la direction de ce chantier.
Si la qualification du responsable n'apparaît pas suffisante le maître de l'ouvrage ou
la maîtrise d'œuvre pourra en demander le remplacement ou l'assistance jugée
nécessaire.

ARTICLE 37 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER.

L'entrepreneur disposera pour l'installation de son chantier des terrains avoisinants


les constructions. Il est précisé que tous les locaux nécessaires pour le stockage de
matériaux ou matériels d'entreprise seront établis en dehors des constructions et à
des emplacements soumis pour approbation au maître de l’ouvrage ;
L’Installation de chantier à réaliser par l’entreprise comprend :
1. -L'accès au chantier
2. -la clôture de palissade en tôle nervurée 63/100 pré laquée et peinte suivant
indications de BET. L'emprise de la construction et les zones réservées par le
maître d’ouvrage aux locaux de stockage de l'entreprise doivent être
totalement isolées de la faculté par cette clôture.
3. Un local à usage de bureau pour les réunions de chantier, il sera aéré,
climatisé et comportera 6 foyers lumineux et 3 prises de courant. Ce local
devra avoir 20 M2 minimum et comportera des panneaux d'affichage pour les
plans, planning,...etc. Une table de travail pour 20 personnes sera installée
avec des bancs ou chaises de même capacité. Le local sera équipé de
téléphone, internet et d’un micro-ordinateur portable Pentium IV avec
imprimante.
 Un appareil photo numérique de haute résolution
 Une armoire pour classement,
La qualité et la marque de ces équipements seront soumises à l’approbation
du maître d’ouvrage.
Ces équipements sont mis à la disposition de la maîtrise d’œuvre pour le suivi
des travaux durant toute la période du chantier.
4. Des sanitaires propres composés de 2 cabines d’aisance propres
préfabriquées ou construites en dur avec revêtement en carreau de grés
cérame et peinture laquée blanche, comportant chacune 1WC à l’anglaise
avec réservoir de chasse, porte rouleau de papier, 1 lavabo avec miroir, sèche
main électrique, distributeur de savon, poubelle en PVC. Ces sanitaires seront
alimentés en eau potable et en électricité et seront mis à la disposition
exclusive du maître d’ouvrage, maîtrise d’œuvres et chefs d’entreprise, leur
utilisation par les ouvriers est interdite.
5. la fourniture, la mise en place et l'arrimage du panneau de chantier
6. La fourniture, la mise en place de la palissade du chantier avec les détails
publicitaires exigés par le maître d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre
7. Le gardiennage
8. L’entretien et la propreté du chantier.

Ses installations et leur entretien sont à assurer pendant toute la durée du chantier
jusqu’à la livraison, par l’entreprise.
Apres cette livraison l’entreprise est tenue également de démonter et replier ces
installations et nettoyage général.
Les frais de l’installation de chantier sont compris dans les prix unitaires de
14
l’entreprise.

ARTICLE 38 : AGREMENT DU MATERIEL.

Dans un délai de 15 jours (quinze jours) à dater de la notification de l'ordre de


service lui prescrivant de commencer les travaux, l'entrepreneur devra faire agréer
par le Maître de l'Ouvrage les dispositions détaillées qu'il compte adopter et le
matériel qu'il compte utiliser.

Le Maître de l'Ouvrage, pourra exiger que soient modifiées ou complétées les


dispositions envisagées si celles-ci paraissent insuffisantes et si à l'expérience, elles
ne donnent pas satisfaction, en particulier, si l'usure du matériel est la cause d'une
qualité ou d'une cadence insuffisante dans l'exécution des travaux.

Après approbation des dispositions définitives, et après le choix définitif du matériel


proposé, l'entrepreneur aura à passer commande ferme de tout matériel, qu'elle
qu'en soit l'origine. Le matériel reçu sera livré sur le chantier. Dans le cas ou
l'avancement des travaux ne permettraient pas son installation immédiate, le matériel
sera entreposé dans un local clos parfaitement et sous la responsabilité de
l'entrepreneur.

Il est spécifié que l'agrément du matériel par le Maître de l'Ouvrage, ou de la maîtrise


d'oeuvre ne diminue en rien la responsabilité de l'entrepreneur, quand au respect des
délais et aux conséquences dommageables que son utilisation pourrait avoir à usage
par des tiers.

ARTICLE 39 : MODE D'EXECUTION.

D'une manière générale les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art,
conformément aux dessins et plans visés "bons pour exécution" qui seront notifiés à
l'entrepreneur.

Les dimensions portées aux plans d'exécution et dessins de détails sont celles des
travaux et ouvrages complètement terminés. Tous les matériaux utilisés seront de
première qualité et exempts de défauts.

ARTICLE 40 : ESSAIS DE MATERIAUX ET MATERIEL.

L’entreprise doit désigner un laboratoire agrée pour assurer le contrôle des travaux
les frais de ce laboratoire sont à la charge de l'entrepreneur.
L'entrepreneur est tenu d'engager ce laboratoire dès réception de l'ordre de service,
ce laboratoire sera chargé de :
 assister à la réception des fonds de fouilles.
 -analyse des matériaux
 -formulation du béton
 -contrôle de compactage
 -contrôle de béton
 -contrôle de l'étanchéité des réseaux d'assainissement
 -et d'une façon générale, procéder à tout contrôle avant intervention du
laboratoire désigné par le maître d’ouvrage pour assurer une qualité
permanente.
15
Son
t à la charge de l’entreprise, toutes mains- d'oeuvre nécessaires aux essais du
laboratoire, échafaudage, branchements et toutes sujétions effectuées à la demande
de la maîtrise d'oeuvre et du Maître de l'Ouvrage.

L'entrepreneur devra tenir en permanence sur le chantier des récipients ou éléments


de matériaux disponibles à des prises de prélèvements pour études, essais ou
analyse.

ARTICLE 41 : MALFACONS.

Si des malfaçons venaient à être décelées, les ouvrages seront démolis et refaits à
la charge de l'entrepreneur.

ARTICLE 42 : NETTOYAGE DU CHANTIER.

L'entrepreneur devra évacuer régulièrement des locaux ou il travaille, les gravats ou


débris qui sont le fait de ses activités.
L'entrepreneur devra construire des baraques de chantier en nombre suffisant afin
de loger tout son personnel. Les gravats et débris seront déposés au voisinage du
chantier en un ou plusieurs endroits désignés par le maître de l'ouvrage et seront
évacués aux décharges publiques au frais de l'entreprise.
Il doit assurer le drainage et l'épuisement des eaux, s'il y a lieu.

ARTICLE 43 : CLOTURE DES DOSSIERS- PLANS DE RECOLEMENT

En fin d'exécution, l'entrepreneur remettra au maître de l'ouvrage sous couvert de la


maîtrise d'oeuvre un calque et cinq tirages des dessins suivants, pliés au format
21X31 :les dessins côtés des ouvrages non visibles, comme les dessins des
conduites, canalisations, conducteurs visibles,tels qu'ils ont été posés, repérés par
des symboles et teintes conventionnelles avec indication des sections ou autre
caractéristiques, ces dessins indiqueront la position de tout regard,poste d'eau,
vanne,...etc.
Ces plans seront signés par la maîtrise d'oeuvre avant transmission au Maître de
l'Ouvrage. Faute par l'entrepreneur d'avoir fourni les plans de récolement 15 jours
(quinze jours) après la réception provisoire, il lui sera appliquée une retenue de 1%
(un pour cent) du montant du marché, arrondie à la dizaine de dirhams supérieure.
Aucun décompte définitif ne sera réglé à l'entreprise avant remise du dossier de
récolement.

ARTICLE 44 : NETTOYAGE APRES RECEPTION PROVISOIRE.

En application de l'article 40 du CCAG -T le délai fixé pour le dégagement, le


nettoiement et la remise en état des emplacements mis à la disposition de
l'entrepreneur est fixée à 15 jours de calendrier, à compter de la date de réception
provisoire. En outre, une pénalité spéciale de (500,00 DH) cinq cent Dirhams par jour
de calendrier de retard sera appliquée à compter de la date d'expiration du délai
indiqué plus haut. Cette pénalité sera retenue d'office sur les sommes encore dues à
l'entrepreneur.

16
ARTICLE 45 : RECEPTION PROVISOIRE ET RECEPTION PARTIELLLE

La réception provisoire aura lieu dans les conditions de l'article 65 du CCAG -T.
En application de l'article 66 du CCAG -T, le Maître de l'ouvrage se réserve le droit
de procéder à une réception provisoire partielle en cours des travaux en usant du
droit de prendre possession anticipée de certains ouvrages.

ARTICLE 46 : PERIODE DE GARANTIE.

En application de l'article 67 du CCAG-T, la période de garantie de tous les travaux


est fixée à douze mois (12 mois) de la date de réception provisoire.

ARTICLE 47 : RECEPTION DEFINITIVE ET RESPONSABILITE


DEL’ENTREPRENEUR APRES LA RECEPTION DEFINITIVE

La réception définitive sera prononcée dans les conditions de l'article 68 du CCAG -T


Après la réception définitive, l'entrepreneur restera soumis à la responsabilité définie
à l'article 69 du CCAG ŔT.

17
CHAPITRE III.

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES.

ARTICLE 48 : CAUTIONNEMENT- RETENUE DE GARANTIE.


-Le cautionnement provisoire est fixé à VINGT MILLE DIRHAMS (20.000,00DH).
-Le cautionnement définitif est fixé à 3% du montant du marché et doit être déposé
dans les trente(30) jours après la notification de l'approbation du marché. Il sera
restitué après la réception définitive des travaux.
-La retenue de garantie, à prélever sur les acomptes mensuels de l'entreprise est de
10%, elle cessera de croître quand elle atteindra 7% du montant total des travaux ;
cette retenue sera restituée à l'entreprise après la réception définitive des travaux.

ARTICLE 49 : MODE D’EVALUATION DES TRAVAUX- ATTACHEMENTS.


- Les travaux du présent marché seront évalués au métré pour l'ensemble des prix.
- Les attachements, situations et relevés sont établis conformément au paragraphe B
de l'article 56 du CCAG -T.

ARTICLE 50 : MODE DE REGLEMENT.

A-APPROVISIONNEMENTS :
Les approvisionnements en matériaux et matières premières destinés à entrer dans
la composition des travaux ou des fournitures divers objets du marché ne peuvent
donner lieu à des acomptes.

B- TRAVAUX AUX METRES :


- Le règlement des travaux se fera par application dans les décomptes des prix
unitaires du bordereau des prix aux quantités réellement exécutées.
- En application de l'article 57 du CCAG -T Les décomptes provisoires seront établis
à la base des situations et mètrés établis par l'entrepreneur et vérifiés par le Maître
de l’Ouvrage, et le BET
- Les approvisionnements ne seront pris en compte pour l’établissement des
acomptes.

C- DECOMPTE DEFINITIF :
Le décompte définitif sera établi dans les conditions du paragraphe B de l'article 62
du CCAG- T.

18
CHAPITRE V

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES.

A -APPROVISIONNEMENTS :

L'entrepreneur devra prendre toutes les dispositions utiles pour avoir sur son chantier
la quantité de matériaux vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des
travaux et dont l'échantillon aura été accepté par la maîtrise d'oeuvre et le maître de
l'ouvrage. La demande de réception d'un matériau autre que les matériaux
préfabriqués devra être faite au moins quatre (4) jours avant son emploi, pour les
matériaux préfabriqués, ce délai sera d’un mois à pied d'oeuvre.
Les matériaux fournis par l'entrepreneur restent sous sa garde et sa responsabilité,
même après avoir été acceptés provisoirement par la maîtrise d'oeuvre ou le maître
de l'ouvrage. L'entrepreneur devra, en conséquence, supporter les pertes ou avaries
pouvant survenir et ce jusqu'à la réception provisoire des travaux.

B -PROVENANCE DES MATERIAUX.

Les matériaux et matériels destinés à l'exécution des travaux seront d'origine


Marocaine ; il ne sera fait appel aux matériaux ou matériels d'origine étrangère qu'en
cas d'impossibilité de se les procurer sur le marché Marocain. Les matériaux et
matériels proviendront des lieux d'extraction ou de production nationale ou des
dépôts du Maroc. Par le fait même du dépôt de son offre, l'entrepreneur sera réputé
connaître les ressources des carrières, dépôts ou usines indiqués ci avant, ainsi que
leur conditions d'accès, d'exploitation et de vente. Aucune réclamation ne sera
recevable concernant le prix de revient à pied d'oeuvre de ces matériaux.

ARTICLE 51: PRESCRIPTION TECHNIQUES CONCERNANT LE GROS OEUVRE.

1) Spécifications particulières concernant les briques et les agglomérés :

- Les briques devront répondre aux normes NM 10.01.F.016 et NFP 13.3O1 et


13.4O1 et aux prescriptions du DGA, article 18. Elles seront de première qualité et
sans fêlure.

4/- COMPOSITION DES BETONS :


Conformément à la norme Marocaine, n°10.01 F.OO4 homologuée par arrêté
n°1137-85 du 21 Safar 1406 (05/11/85) circulaire n°3/124/4126/DNRT du 06/02/89
relative au usage des ciments portland (C.P.J), le dosage des différents types de
bétons doit être conforme aux indications du Tableau suivant :

19
DESIGNATION DE LA CLASSE CLASSE DU RESISTANCE NOMINALE
ET DESIGNATION COURANTE CIMENT A 28 JOURS en Bars
DU BETON
COMPRESSION TRACTION PAR
SUR CYLINDRES FLEXION SUR
A 28 JOURS EPROUVETTES
PRISMATIQUES A
28 JOURS.
Classe B30
Bétons de résistance mécanique
élevée (éléments en béton armé CPJ 45
fortement sollicités & éléments en Dosage 300 24,0
béton précontraint. 400 kg par m3

CLASSE B25 CPJ 45 270 20 Minimum


Bétons de résistance mécanique Dosage 22.0
assez élevée (éléments des 350 kg par m3
ouvrages en béton armé
normalement sollicités)
CLASSE B20 CPJ 45 230 Non définie
Bétons de résistance mécanique Dosage
moyenne (éléments des ouvrages 300 kg par m3
en béton armé faiblement
sollicités).

CLASSE B15
Bétons de résistance mécanique
peu élevée (éléments peu armés CPJ 35 180 Non définie
de petites dimensions dallages Dosage
éléments sollicités en compression. 300 kg par m3

CLASSE B10
Bétons de résistance mécanique 130
faible (éléments non armés, peu CPJ 35 Non définie
sollicité, béton coulé en grande dosage
masse, gros massif de fondations, 250 kg par m3
béton de remplissage...).

20
DESIGNATION CIMENT CHAUX SABLE GRAIN DE EMPLOI
CPJ GRASSE RIZ
35 ETEINTE

Mortier N°1 550 500 500 - Couche d’accrochage

N°2 400 660 340 - Couche de dressage


- Hourdage maçonnerie
250 125 660 340 - C.dressage M.batârd.

N°3 450 500 500 - Mortier de reprise de


bétonnage.
N°4 350 1000 - Enduit ciment lisse.
200 150 1000 300 - Enduit bâtard lisse.

N°5 500 1000 - Chape de scellement.

N°6 500+1kg 700 - Mortier étanche avec


sikalite 1kg par sac de ciment
de sikalite.

Les quantités des agrégats, entrant dans la composition des bétons seront déterminées par
les études de convenance et d’essais effectuées par le laboratoire.

Les frais de ces études sont à la charge de L'entrepreneur, et elles doivent


être remises au B.E.T avant le coulage du béton.

Tous les mortiers et bétons seront fabriqués mécaniquement, les caisses à


dosage pour les mortiers et bétons sont exigées.

Les bétons B30, B25 et B20 seront fabriqués exclusivement avec du ciment CPJ45

Les quantités d'agrégats, entrant dans la composition des bétons N-1,2 et 3 sont
données à titre indicatif pour permettre à l'entrepreneur d'établir ses prix.

Elles n'ont aucune valeur contractuelle. Les quantités réelles et la teneur en eau
déterminées par le laboratoire après agrément des agrégats par la maîtrise d'oeuvre.

Les quantités de ciment CPJ 45, pour béton armé n° B30, B25 sont des quantités
minimales elles peuvent être augmentées pour atteindre les résistances minima
exigées à 28 jours.

Les frais d'études de granulométrie, dosage et formulation sont à la charge de


l'entrepreneur.

Par contre, la nature des agrégats entrant dans la composition de ces bétons, est
imposée par le tableau ci-dessus.

3) Fabrication des bétons.


21
Les bétons seront obligatoirement fabriqués par des centrales à béton ou
bétonnières. Les divers dosages en agrégats devront être automatisés ainsi que le
dosage en eau, ou à défaut par dosage pondéral ou volumétrique.
En aucun cas il ne sera admis de béton fabriqué à la main.
La composition des bétons (qui aura été déterminée en laboratoire et approuvé par
le B.E.T) sera tenue affichée sous verre en permanence pour un contrôle aisé et
inopiné.
Le matériel mis en chantier devra correspondre à celui qui sera indiqué dans la note
sur le matériel que l'entreprise doit remettre en même temps que son offre.

4) Mise en oeuvre des reprises de bétonnage.


Avant les reprises de bétonnage, la surface précédemment coulée est nettoyée à l'air
comprimé s'il s'agit d'un béton jeune ou piquée, nettoyée et humidifiée à refus s'il
s'agit d'un béton durci.
Lors de la reprise de bétonnage, il sera mis en oeuvre un produit de collage suivant
les indications du fabriquant. Pour les bétons à destination hydrofuge il sera prévu un
produit hydrofuge à 2% du poids du ciment.

5) Prescriptions concernant le façonnage des aciers.


Les armatures sont coupées et cintrées à froid à l'aide d'appareils à cintrer munis de
jeux de tous les mandrins permettant de réaliser les courbures prévues ou prescrites.
Aucune tolérance en moins ne peut être accordée sur les diamètres des mandrins.
Les diamètres minimaux des mandrins sont de :
- Barres de diamètre au plus égal à 12 mm : 3 fois le diamètre de la barre.
- Barres de diamètre supérieur à 12mm : 5 fois le diamètre de la barre.
- Barres de diamètre supérieur à 25mm : 8 fois le diamètre de la barre.
Pour les aciers à haute adhérence (TOR, CARRON, ou similaire) le cintrage aux
appareils manuels est interdit pour les barres d'un diamètre supérieur à 14mm le
redressement même partiel, d'une barre cintrée, la pliure et le déplissage des barres
laissées en attente sont interdites.

Chantier pour le passage des canalisations, les entrées se feront par presse étoupes
pour les câbles et par des manchons vissés pour les conduits.
Le matériel sera monté sur une platine en tôle ou en matière isolante à l'exclusion du
bois.
Le coffret comprendra une borne de neutre en cuivre pour le raccordement des
conducteurs de neutre.
Les barres comprendront des perçages taraudés pour recevoir des vis de 3, servant
au serrage des conducteurs.
La barre de terre sera reliée à la masse du coffret s'il est métallique.
Ces tableaux devront avoir une dimension telle qu'ils puissent recevoir 20%
d'appareillage en plus.
Ces tableaux recevront, s'ils sont métalliques, une protection, ils seront peints à une
couche de minium de plomb contenant au minimum 20% d'huile de lin. Il sera
appliqué deux couches de peinture glycérophtalique pure dont la couleur est au
choix du BET. Ils comprendront une porte avec fermeture à clé de sûreté sur laquelle
seront incorporés les interrupteurs d'allumage, s'il y a lieu.
Tout le matériel sera repéré par étiquettes gravées fixées par vis afin de bien
indiquer les circuits commandés ou protégés.

22
ARTICLE 52 : Grillage simple torsion fils 3.9/4.4 :

La clôture sera assurée par un grillage simple torsion mailles losange 50 mm,
3.90/4.40 avec une hauteur de 2.00 m.
Le fil sera en galvanisation riche, revêtement en Zinc.
Les bordures de nappe seront de type <<bouclé>>
La fixation du grillage sur les poteaux de clôture sera assurée par des câbles gaines
de PVC épaisseur minimale de 0.50mm.
Le type de grillage et son mode de fixation seront soumis à l’agrément du Maitre
d’Ouvrage pour répondre aux exigences d’une fixation solide, inoxydable et
inviolable.
Les agrafes inox seront de dimensions compatibles avec le grillage (ligatures
refusées).
Panneaux grillagés :
Toutes les clôtures décrites au projet seront constituées de panneaux de treillis
soudé double fil horizontal, fils 6 et 8 mm de mailles de 200 x 50 mm.
La fixation de chaque panneau sur les poteaux sera assurée par une boulonnerie M8
inox inviolable, le blocage du panneau sera aligné dans l’axe du poteau et non en
<<façade>>.
L’ensemble des panneaux et accessoires de fixation seront galvanisés classe C. Le
grillage sera plastifié poudre polyester haute adhérence polymérisé au four à 220°,
coloris au choix du Maitre d’ouvrage.
Les picots des panneaux devront pouvoir être disposés, au choix du Maitre
d’ouvrage, vers le bas ou vers le haut.
Portail et portillon
L’ossature des portillons et portails sera un cadre en profils acier soudés, les poteaux
de support seront de même nature que la clôture.
La hauteur sera de 2.50 m minimum h.sol et la largeur de passage définie au
descriptif
Ils comporteront une serrure de sureté zinguée avec type de barillet indiqué par le
maitre d’Ouvrage.
L’entrepreneur fournira un jeu de clés par cadenas et une gâche réversible. Les
canons seront fournis et les pivots de réglage seront zingués.
Le remplissage de cadre sera en barreaudage proposée par l’entreprise et soumis
au Maitre d’ouvrage.
Le remplissage devra permettre la fixation d’un panneau de signalétique conforme
au présent CCTP.

ARTICLE 53 : FONDS DE FORME


La forme de différentes aires sera soigneusement dressée suivant les profils du
projet.
Le Maitre d’Ouvrage indiquera au fur et à mesure de l’avancement des travaux les
zones à reprendre.
Les essais sur les différentes phases de terrassements seront conformes aux
normes :
 NM 13.1.007-1998 Essais d’identification - Détermination des limites d’Atterberg Ŕ
Limite de plasticité au rouleau-Limite de liquidité à la coupelle.
 NM13.1.023-1999 Essai Proctor.

Portance de la forme
Le compactage des fonds de la forme sera tel qu’il assure au moins une portance
satisfaisante à l’un des essais suivant :
23
Module dynamique supérieure ou égale 30 Mpa (essai à la plaque ou à la
dynaplaque) pour les terrains et surfaces en gazon synthétique
Traficabilité : l’état de surface du sol doit être tel que les roues jumelées d’un
essieu chargé à 13 tonnes ne créent pas de traces dont la profondeur soit supérieure à
0.02 m
La réalisation d’un essai Proctor normal de 95% minimum

Conditions de réception des formes


D’une façon générale la circulation des engins devra pouvoir s’y faire sans laisser de
traces significatives

CARACTERISTIQUES SPECIFIQUES AU RESEAU DE DRAINAGE


Les tranchées seront exécutées a la draineuse ou à la pelle mécanique,
conformément ou plan, les déblais seront évacués ou repartie en ados entre les
lignes de drain.
La pente minimal sera de 0.5%, les fonds de tranchée seront réglés manuellement
avec précision et vérification a la nivelette.
Les tranchées de drain come des collecteur seront remplies intégralement de
gravillons d/D jusqu’au niveau de fond de forme.
La tranchée aura une profondeur minimale supérieure de 0.15 m et une largeur
supérieure de 0.05 m au diamètre de drain.
Es branchement des drains sur le drain collecteur se feront par tés de raccordement
en matériau PVC, sans que d’aucune façon le drain ne pénètre dans le collecteur.
Des drains périphériques sont prévus autours des terrains, en pied de buttes et talus
et en fond de noues drainantes. Tous ces drains serviront de captage des eaux de
résurgence, de ruissellement et d’amenées périphériques.
Le projet prévoir également le raccordement de tous les drainages existants

ECOULEMENT ET EPUISEMENTS DES EAUX


L’entreprise sera tenu de prendre toutes les dispositions et d’exécutions tous les
travaux nécessaires destinés à assurer en permanence les écoulements et
évacuation des eaux de toutes natures et toutes provenances, quelque soient leur
importance pendant toute la durée des travaux. Ces opérations seront aux frais de
l’entrepreneur.
L’utilisation des pompes et toutes installations d’épuisement et rabattements de la
nappe recevront l’accord du Maitre d’Ouvrage. Les fouilles devront être asséchées
lors l’exécution des travaux de pose de canalisations et de confection d’ouvrages.
Toutes ces opérations sont au frais de l’entrepreneur

ARTICLE 54 : Caractéristiques de la couche de souplesse.

Une couche de souplesse sera mise en place avant la pose du gazon synthétique
Elle aura les caractéristiques techniques suivantes : constitué de mousse de faible
densité en polyuréthane+SBR épaisseur minimum 20 mm coulée obligatoirement in-
situe afin d’éviter le problème de la couture et avoir une meilleure régularité.
Le test normalisé, pris en considération, sera celui de la méthode agrée FIFA.

24
ARTICLE 55 : CARACTERISTIQUE DE LA MOQUETTE SYNTHETIQUE

a- Gazon synthétique mono filament hauteur des fibres min 40 mm :


Elle constitue l’ossature du gazon synthétique. C’est un système constitué d’une
couche de souplesse, d’un gazon synthétique mono filament (hauteur des fibres min
40 mm) et d’une charge de remplissage (sable + E.P.D.M, E.P.M, écofil pure fille ou
SBR cryogénique).
Tous les composants du revêtement devront être conformes aux spécifications FIFA
Recommended 2 Star.
En cas de revêtement à charge élastomère, les bandes de traçage seront de
constitution identique à la moquette présentée pour le revêtement. Leur couleur sera
blanche et leur largeur sera de 10 cm.
Les granulats proposés seront résistants à la chaleur et au gel, traités ou résistants à
la dégradation aux Ultra-violets.
Les granulats sont une formulation E.P.D.M, E.P.M, écofil, pure fille ou SBR
cryogénique à préciser notamment les taux de charge minérale, de plastifiant et
d’E.P.D.M, E.P.M, écofil, pure fille ou SBR cryogénique.
L’analyse en thermogravimétrie de l’échantillon de base permettra de connaître le
pourcentage des familles chimiques de base et des charges incorporées.
Les prélèvements sur chantier devront respecter ces pourcentages à +- % à l’essai
en thermogravimétrie(ATG).
L’entrepreneur précisera avec son offre :
 Leur nature.
 La forme des grains.
 Le fuseau granulométrique.
 Les masses volumique, apparente et réelle.
 L’origine (producteur et usine).

La charge élastomère doit satisfaire au minimum les exigences environnementales


ci-dessous (conformément à la norme P 90-112) :
Pour Pb, Cd Cr, CrVI , Hg, Sn, Zn
 Lixiviation de 100 grammes de granulats avec de l’eau déminéralisée (un titre)
et un barbotage au CO2.
 Le second éluât est analysé

Pour Zn (2) et SOD


 Lixiviation de 100 grammes de granulats avec de l’eau déminéralisée (un titre)
 Le second éluât est analysé

b- Gazon synthétique mono filament hauteur des fibres min 60 mm :

Elle constitue l’ossature du gazon synthétique. C’est un système constitué d’un


gazon synthétique mono filament (hauteur des fibres min 60 mm) et d’une charge de
remplissage (sable + E.P.D.M, E.P.M, écofil, pure fille ou SBR cryogénique).
Tous les composants du revêtement devront être conformes aux spécifications FIFA
Recommended 2 Star.
En cas de revêtement à charge élastomère, les bandes de traçage seront de
constitution identique à la moquette présentée pour le revêtement. Leur couleur sera
blanche et leur largeur sera de 10 cm.
Les granulats proposés seront résistants à la chaleur et au gel, traités ou résistants à
la dégradation aux Ultra-violets.
25
Les granulats sont une formulation E.P.D.M, E.P.M, écofil, pure fille ou SBR
cryogénique à préciser notamment les taux de charge minérale, de plastifiant et
d’E.P.D.M, E.P.M, écofil, pure fille ou SBR cryogénique.
L’analyse en thermogravimétrie de l’échantillon de base permettra de connaître le
pourcentage des familles chimiques de base et des charges incorporées.
Les prélèvements sur chantier devront respecter ces pourcentages à +- % à l’essai
en thermogravimétrie(ATG).
L’entrepreneur précisera avec son offre :
 Leur nature.
 La forme des grains.
 Le fuseau granulométrique.
 Les masses volumique, apparente et réelle.
 L’origine (producteur et usine).

La charge élastomère doit satisfaire au minimum les exigences environnementales


ci-dessous (conformément à la norme P 90-112) :
Pour Pb, Cd Cr, CrVI , Hg, Sn, Zn
 Lixiviation de 100 grammes de granulats avec de l’eau déminéralisée (un titre)
et un barbotage au CO2.
 Le second éluât est analysé

Pour Zn (2) et SOD


 Lixiviation de 100 grammes de granulats avec de l’eau déminéralisée (un titre)
 Le second éluât est analysé

ARTICLE 56 : FOURNITURE ET POSE DE LA MOQUETTE DU GAZON


SYNTETIQUE
Prescription applicable dans les cas où la conception du revêtement l’exige.

Traçage :
En aucun cas il ne sera admis de traçage à la peinture, le traçage doit être
strictement de même nature que la composition du gazon synthétique.

ARTICLE 57 : PROTECTION DES OUVRAGES.

L'entrepreneur devra la parfaite protection de tous ses ouvrages pendant toute la


durée du chantier. Il devra également assurer la bonne conservation de ses
protections et les remplacer éventuellement.

ARTICLE 58 : RECEPTION DES TRAVAUX :

L'entreprise sera responsable de ses travaux jusqu'à réception de l'ensemble des


ouvrages.

26
CHAPITRE V.

DESCRIPTION DES OUVRAGES ET MODE D'EVALUATION.

NOTA:

Exécution suivant les prescriptions techniques du chapitre IV. Les prix remis par
l'entrepreneur comprendront toutes fournitures, poses, scellement, encastrements,
ajustages et d'une façon générale toutes sujétions concernant les travaux ci-après.

PRIX N° 1.00 -Revêtement de terrain de football en gazon


synthétique
A. TERRASSEMENT ET DEBLAIS

Ce prix rémunère les terrassements en déblai, sur une épaisseur variant de 0,60 à
1,00 m
Le prix comprendra toutes les sujétions éventuelles telles que boisages et blindages
des parois, façons de talus, épuisements et pompages nécessaires des eaux,
exécution de rampes provisoires, jets sur banquettes et sur berges, dessouchages,
et le cas échéant la déviation ou la neutralisation et la dépose de tout réseau
rencontres lors des travaux.

L’entreprise aura à sa charge l’établissement des plans d’exécution de terrassement,


d’infrastructure, de drainage, d’assainissement, et de revêtement (tracés en plan,
coupes, détails, profils en long et en travers)

Ainsi que les plans d’exécution de la clôture pare ballon. Ces plans doivent être
soumis à la validation de la maitrise d’œuvre

Terrassements suivant indications du Maitre d’Œuvre.

En cas de découverte de sols lâches au dessous de l’épaisseur terrassée, des


curages ponctuels seront fait pour substituer le sol lâche, et les délimitations de ces
zones seront détermines par le Maitre d’ouvrage délègué assisté parle Maître
d’Œuvre et feront l’objet d’un PV, et seront comptabilisé au mètre cube dans ce prix.
Ce prix rémunère aussi le démontage des équipements sportifs en place sur site,
l’enlèvement des fourreaux et massifs béton existants des équipements et leurs
mises en décharge aux frais de l’entreprise.

La terre végétale déblayée sera évacuée suivant indications du maitre d’œuvre Le


prix de terrassement comprend aussi le démontage des bordures et caniveaux
existants en pourtour des équipements d’athlétisme suivant indication du Maître
d’Œuvre, et leur évacuation,
Il comprend aussi la démolition des fosses existantes et tout ouvrages en béton armé
rencontrés dans l’épaisseur terrassée et leur évacuation à la décharge publique. Les
fouilles seront descendues aux côtes reconnues et acceptées par le Maître
d’Ouvrage délègué assisté par le Maître d’œuvre, elles seront exécutées aux limites
des zones de gazon synthétique et feront l'objet d'un procès verbal de réception. Les
fouilles dépassant les côtes admises ne seront pas payées. Ce prix sera rémunéré́
au mètre cube théorique avant foisonnement y compris toutes sujétions de frais de
transport et d’évacuation
27
B. NIVELLEMENT ET COMPACTAGE

Ce prix comprend les prestations suivantes :


Les terrassements en déblais/remblais en terrain de toute nature conformément
aux plans, pour réglage de la plate forme

 Le piquetage et l’implantation


 Repérage et implantation des réseaux assainissements et autre
Toutes sujétions concernant la protection des réseaux enterrés existants

(Présence de réseaux assainissement)

 La reprise, et mise en remblais des matériaux


 Les déblais manuels éventuels aux abords des ouvrages de génie civil en

Particulier

 Le nivellement définitif des plates formes du terrain de aux cotes du projet
 Le nivellement des sols selon les cotes projet
 Le réglage de ce nivellement selon les indications du maitre d’œuvre,
 Le profilage définitif à la lame,
 Le compactage pour obtenir une portance conforme au CCTP.

Ce prix sera rémunéré́ au mètre carré théorique y compris toutes sujétions de frais
de transport et d’évacuation.
C. COUCHE PORTANTE DE FONDATION GNT 0/60

Remblais pour constitution de la plate-forme. Ce prix rémunère la fourniture, le


transport, la mise en place et le compactage en couches d'une épaisseur entre 0.40
et 0.50 cm de matériau d'apport conformément aux spécifications du CCTP pour la
réalisation de la plate-forme du sous-sol. Il s'applique au mètre cube de remblais mis
en place dans la limite des profils prescrits quelle que soit la provenance des
matériaux,

d. Exécutions des fouilles en tranché pour drains

Les fouilles seront excavées afin d’obtenir les largeurs et profondeurs nécessaires.
La largeur des fouilles pour les drains sera au maximum de 2.5 fois le diamètre du
drain. La profondeur des fouilles avec évacuation des terres excédentaires à la
décharge publique.

Les retouches de surface seront faites à chaque cylindrage pour avoir une surface
parfaitement dressée sans flaches ni cuvette afin d’obtenir 3Mpa a 28

e. Fourniture et pose de bordures

La bordure fournie et mise en place sera de classe 70 en béton ordinaire ou teinté au


choix de la maitrise d’œuvre. Elle délimitera la périphérie du terrain. Sa fondation sur
lit de béton sera d’une épaisseur de 0.20m et dosée à 250 kg de cpj45. Un
épaulement sera réalisé sur toute la largeur de là bordure avec un renforcement des
angles du coté circulation en béton dosé à 250 kg de cpj 45. Les découpes, la
confection des joints et les ragréages éventuels devront être soignés. Elles seront
28
parfaitement alignées avec un dénivelé maximal au droit des joints de 1 mm. Les
joint, au mortier ciment seront tirés au fer et réalisés avec soin. Les joints défectueux
seront ré-exécutés.

Bordures béton ordinaire colore, type p1, CR1, 20x40.

f.Fourniture et pose d’une couche de géotextile

La fourniture et la pose d’une couche de géotextile de 150g/M2 sur la totalité de la


plate forme parfaitement exécute y compris recouvrement et toutes sujétions
nécessaires à la bonne exécution.

g. Drains

Les tuyaux pour drainage intérieur en tube PVC perforé annelé. Diamètre 100
reposeront sur un lit de sable de 10cm d’épaisseur. Ils seront raccordes de gravettes
4/6.

Les cotes de départ et les pentes devront être scrupuleusement respectées la pente
minimale sera de 1cm par mètre.

h.remplissage des tranchées drainantes :


Les tranchées drainantes seront remplies en gravettes 4/6 pour tranchées
drainantes intérieures. Les gravettes sélectionnes doivent garantir une perméabilité
importante.
i. couche drainante à étage
La Couches drainante sera étalée sur 2 phases toute la surface du terrain en
gravettes 8/15 de 10 cm d’épaisseur pour la 1er couche et la 2eme couche en t.v
de 20 cm
La couche doit garantir une stabilité et une perméabilité importante.
j.couche de fermeture en sable :
La mise en œuvre de la couche de fermeture en sable de granulométrie 0.65,
terminera la mise en œuvre du terrain. Après compactage. L’épaisseur mise en
place sera de 3 cm
La tolérance de nivellement sera de plus ou moins 1cm selon un carroyage de
10x10 m
Un contrôle de planéité sera réalisé par soumis au maitre d’ouvrage après la mise
en place de la couche de fermeture.
Tolérance de planéité : 1cm sous la règle de 3.00m
Tolérances de nivellement : plus ou moins 1 cm pour un carroyage de 10mx10m.
k. Regards :
Les regards seront prévus aux emplacements figurés sur le plan d’exécution en
général il sera placé des regards a tous les changements de direction et de pente et
tous les 8 mètres en cas d’alignement.
Ils comportent des feuilles nécessaires aux logements des tampons de la
fermeture en béton.
Les regards seront payes à l’unité. Y compris toutes sujétions a toutes
profondeurs. Fouilles remblais évacuations de la terre excédentaire à la décharge
publique.
A Ŕ regard de 60x60

29
l. Branchement au réseau existant :
Ce branchement comprend le percement du regard la façon du trou avec
remplissage en béton, le raccordement, l’enduit à la jonction entre la base et les
parois du regard le remblaiement le branchement au réseau existant ou puits perdu
existant.
m. Gazon synthétique avec remplissage en sable.et couche de remplissage
de caoutchouc recyclé ou neuf
L’entrepreneur devra proposer à l’acceptation du maitre d’œuvre un document
technique précisant les produits (caractéristiques technique avec procès-verbal de
laboratoire sportif agréé) avec leur mise en œuvre répondant aux critères de la
norme NF P 90-104 et de la norme XP-P90-112.
La réception du revêtement en gazon synthétique ne sera prononcée qu’après
vérification :
-De la conformité des matériaux en place, avec composants du revêtement ;
-De la quantité et quantité du sable ;
-Du nivellement.
-Caractéristique du gazon synthétique :
-Gazon synthétique de couleur vert avec remplissage de sable, posé sur couche de
souplesse préfabriquée ;
-Fibre droite mono filament ;
-Hauteur du fil supérieure de 40mm
-Taux d’usure<à 2% ;
-Remplissages du gazon en une couche de sable de silice agréé par le fabriquant
du gazon a raison de 15kg au M2 granulométrie : 0.6 ; 1.6 ;
-42000brins au M2 ;
-Plus de 200 tufs au ML ;
-Ancrage des brins supérieurs à 30 newtons ;
-Résistance a la rupture en LARGEUR : 700 N
En LONGUEUR : 1000 N

n-MISE EN ŒUVRE DU GAZON SYNTHETIQUE

Un plan de calepinage sera proposé par le fournisseur de la moquette et propose à


l’entrepreneur. Ce plan du calepinage sera fourni au maitre d’œuvre pour validation.
La manutention des rouleaux sera effectuée avec le plus grand soin et leur
déroulement se fera toujours dans le même sens du velours.
Les rouleaux de moquette sont approvisionnés en ligne.
Le long des bordures longitudinales, à leur emplacement définitif de déroulement.
Les lèvres des 2 lés seront ouvertes pour permettre la mise en place d’une bande
de pontage dont l’axe coïncidera parfaitement avec la future ligne de joint.
La moquette recouvrira à sa mise en œuvre les bordures s’effectueront en une
seule opération continue une fois la moquette lestée de sable.
Aucune mise en œuvre ne sera faite dans une ambiance humide. Avec une
température inferieure a 10° Celsius le matin à 8h.00
Le sommet des fibres sera celui du niveau haut des caniveaux ou bordures.
La tolérance du nivellement sera de plus ou moins 1cm sous la règle de 3 m
La tolérance du nivellement sera de plus ou moins 1cm pour un carroyage de
5mx5m.
L’entrepreneur devra, en outre, fournir une fiche d’entretien et une note d’utilisation
du gazon synthétique qui seront annexées au procès-verbal de réception .il devra

30
aussi procéder après livraison du terrain au maitre d’ouvrage (minimum 5 mois
après) au remplissage complémentaire éventuel avec du sable.

o-SYSTEME D’ARROSAGE POUR TERRAIN EN GAZON SYNTHETIQUE


SUIVANT LES SUJETIONS DU MAITRE D ‘ŒUVRE

Ce prix rémunère la fourniture et l’installation selon les règles de l’art d’un système
d’arrosage adéquat permettant en particulier de lubrifier les fibres du gazon
synthétique en début de chaque période de jeu. Le système doit être complet et en
parfait état de fonctionnement comprenant l’ensemble des canalisations, des
matériels et de tous les accessoires nécessaires et des raccordement électrique et
hydraulique ainsi que toutes sujétions de fourniture et d’installation spécifiques au
gazon synthétique et permettant un arrosage total de l’aire de jeu depuis les
pourtours du terrain.
L’entrepreneur doit fournir une note de calcul de dimensionnement de l’installation
d’arrosage et de justification du débit et du temps précis d’arrosage et de
l’économie de l’eau.

EQUIPEMENT SPORTIF
CAGES DE BUT

La cage règlementaire de handball


Fourniture et fixation des équipements du terrain de sport répondant aux normes
sportifs en vigueur. Ces équipements seront composés Une paire de poteau de but
de Hand-ball l’ensemble sera accompagnés des filets correspondants.

AVANT LA COMMANDE DU MATERIEL L’ENTREPREUNEUR DEVRA


SOULETTRE A L’AGREMENT DU MAITRE D’ŒUVRE LE FOURNISSEUR ET
LES CARACTERISTIQUES.
AUCUN LOGO OU INSCRIPTION PUBLICITAIRE OU NON. NE DOIVENT
FIGURER SUR LES POTEAUX DE BUT A L’EXCEPTION DES MENTIONS
LEGALES EN MATIERE DE SECURITE.

POTEAUX DE CORNERS
La prestation comprend la signalisation aux quatre coins des terrains, par
des poteaux de corners avec fanions de 0.45 x0.45 M phosphorescent (pour les
rencontres nocturnes) dont la hauteur hors sol sera au minimum de 1.50M.
L’attention de l’entrepreneur est attirée sur la précision d’implantation des
poteaux de corners .aucun logo ou inscription publicitaire ou non ne doivent
figurer sur les fanions et les hampes.

p. TRACAGE DE TERRAIN
Le traçage du terrain comprendra le traçage des terrains par bandes de 5m en
gazon de couleur blanche identique au tapis.

Ouvrage paye au mètre carré. Prix N°………………………………….1.00

PRIX N° 2.00 - Fourniture et pose de clôture en panneaux grillagés métalliques.


Ce prix rémunère au mètre carré la fourniture, le transport et la pose d’une clôture
en panneaux grillagés métalliques de type « clôture professionnelle pour bâtiments
administratifs et lieux publics » y compris les poteaux. Il comprend la fourniture des
31
matériaux et matériel nécessaires à l’exécution des fondations en béton ainsi que
les travaux correspondants et toutes sujétions de bonne exécution.
Mode d’exécution des travaux :
Ŕ Clôture en grillage métallique
Il s’agit de clôtures métalliques formées de panneaux rigides en grillage galvanisés,
de type « clôture professionnelle sécurisée pour bâtiments administratifs et lieux
publics » de type suivant :
Clôture grillagée de 2.50 m de hauteur.
 Les panneaux :
Ils sont fabriqués à partir de fils métalliques galvanisés avant soudage puis
plastifiés, très robustes entrecroisés horizontalement et verticalement et soudés un
à un pour constituer un treillis soudé de maille 200mm x 50 mm. Ils possèderont fer
rond un diamètre de 8 mm pour les fils verticaux, renforcés par des fils fer rond
horizontaux de diamètre 8 mm double de part et d’autres des fils verticaux, Les
panneaux sont plastifiés au polyester après application d’une couche d’adhérence.
L’épaisseur minimum de la couche de plastification est de 100 microns, de couleur
verte.
 Les poteaux :
Les poteaux en acier galvanisé solidement ancrés dans des massifs en béton. Les
poteaux sont de forme tubulaire carrée de section 60mm x 60mm x 1,5 mm en acier
galvanisé à chaud à l’intérieur et l’extérieur. Ils auront la même longueur du
panneau et une fiche de 0,40m scellée dans un massif réalisé en béton. Les
poteaux tubulaires soudés, de forme carrée (60 x 60 x 1,50 mm).Les poteaux
seront de section carrée, en tôle d’acier soudé, munis de capuchons et de strip de
fixation pour les panneaux de clôture.
Ouvrage payé au mètre carré. Au prix N°…………………………………….2.00

PRIX N° 3.00 -Piste en Béton

Ce prix comprend la réalisation de piste de course constituée de :


- Terrassements en pleine masse dans tous terrains, y compris la roche.
- Évacuation des terres à la décharge publique.
- Couche en tout Venant de 0.35 à 0.50 m GNF+ GNB Compacté
- Caniveau En Béton Armé (Ce prix rémunère la réalisation d’un caniveau en
béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment CPJ45, largeur de 30 cm et de toute
profondeur variable.
Le prix comprendra également les terrassements, radier et parois d’épaisseur de
10cm, les feuillures éventuelles, ferraillage avec un quadrillage T8 espacement
10cm, la couverture (tampons) en grille métallique galvanisée en double cornière
40x40 et barreaudée en fer carré plein de 10x10mm espacés de 5cm, la
fourniture, le façonnage et la pose des armatures de toutes nuances, les enduits
intérieurs au ciment gras avec formation de gorges, les raccordements aux
canalisations, façons de pentes évacuation des déblais à la décharge publique et
toutes sujétions).
- Nivèlement et compactage du fond de forme.
- Forme de sol en béton B25 suivant indication maitrise d’œuvre de 12 cm
d'épaisseur, soigneusement réglée et pilonnée, avec armatures par un quadrillage
en Tor de 6 espacé de 20 cm.
- Finition de la forme par un lissage en ciment bouchardé teinté aux choix de la
maitrise d’œuvre et maitre d’ouvrage.
32
- Découpage des joints au disque en panneaux d’environ 4 mètres carrés.
- Remplissage des joints avec un mastic dur type SIKADUR ou avec du flintkote.
- traçage au sol des lignes selon les normes sportives avec une peinture
spécifique.

Ouvrage payé au mètre carré. Au prix N°………………………………………….3.00

33
Travaux d’aménagement de terrain de sport à La Faculté de Médecine et de Pharmacie Fès
Passé par appels d’offres N° 04/2015

BORDEREAU DES PRIX DETAIL ESTIMATIF

Unité de
N°des
DESIGNATION DES PRESTATIONS mesure ou de QUANTITE Prix Unitaire en Dirhams PRIX TOTAL (Hors TVA)
prix
2 compte 4 (Hors TVA) En chiffres 6= 4 x 5
1
3 5

1.00 Revêtement de terrain de football en gazon synthétique

LE METRE CARRE
:………………………………………………………… M2 1060

2.00 Fourniture et pose de clôture en panneaux grillagés métalliques.

LE METRE CARRE
:………………………………………………………………… M2 340
3.00 Piste en Béton
LE METRE CARRE
:………………………………………………………………… M2 407
TOTAL HT

TOTAL TVA 20 %

TOTAL T.T.C

Total TTC en lettre :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

1
Travaux d’aménagement de terrain de sport
A la Faculté de Médecine et de Pharmacie Fès

.MARCHE N°:
ENTREPRISE :
MONTANT DU MARCHE :

______________________________________________________________________

Dressé par LE B.E.T : Lu et accepté par l’Entrepreneur

___________________________________________________________________
Signé par le Doyen de la faculté

Fès le: 09/11/2015 …………………..le……………………


___________________________________________________________________
Approuvé par :
MONSIEUR LE PRESIDENT DE L’UNIVERSITE SIDI MOHAMED BEN ABDELLAH

___________________________________________________________________
VISE PAR LE CONTROLEUR D’ETAT