Vous êtes sur la page 1sur 3

Le groupe nominal est un séquence dont l’élément central est le nom ; il est formé d’un constituant

fondamental qui rempli le pivot de N : un nom ou un substitut du nom (pronom personnel,


démonstratif, possessif), d’un ou plusieurs constituants obligatoires :les prédéterminants (articles ;
démonstratifs ; possessifs), d’un ou plusieurs constituants facultatifs : les déterminant (adj
qualificatifs, les propositions relatives)

Le nom est l’un d’entre les deux éléments de base d’une proposition ; l’autre étant le verbe. De point
de vue des traits inhérents, on a : + /_ commun- étudiant/Pierre ; +/_ animé- crayon/garçon, +/_
humain- garçon, chat

Le genre est une catégorie binaire : masculin/féminin. Pour les substantifs qui désignent des
référents non animé et non humain, le genre est non-motivé, étant imposé par l’usage. Pour les
substantifs qui ont des référents animés et humains, plusieurs situations sont possibles : le genre
grammatical désigne généralement le sexe du référant, il est motivé. - un enfant/une enfant

Le genre grammatical diffère du sexe du référant-un mannequin/ une sentinelle

Le genre grammatical ne coïncide pas avec le genre grammatical du référent mais cette non-
concordance a une motivation socio-historique- auteur, ingénieur

Pour les substantifs qui ont des référents animés, moins humain, le genre grammatical est motivé par
le sexe du référent- un chat/ une chatte ou non- une baleine

Le nombre est une catégorie naturelle. Pour la plupart des noms comptable, l’opposition du nombre
exprime l’opposition objet unique/objet multiple. Il y a des situations particulières, le pluriel de
certains noms plus comptable peut être dissociés sémantiquement du singulier correspondant : un
ciseau/des ciseaux. Pour les noms moins comptable, l’opposition de nombre traduit : l’opposition
état compact/discret- le sucre, un sucre, des sucres, l’opposition matière/ diversité des qualités de
cette matière- l’acier, un acier, des aciers, l’opposition matière/grand quantité – l’eau/les eaux de la
mer, l’opposition matière/ forme de manifestation de cette qualité- la bonté/les bontés

L’absence d’alternance singulier/pluriel pour un nombre réduit de substantifs :

Noms qui ont uniquement le forme de singulier- singularia tantum- le nord, le vrai

Noms qui ont uniquement le forme de pluriel- fiançailles, mœurs, noces, funérailles, frais

Formants de nombre dans le code écrit : -s connait 3 réalisations graphiques(-s,-x ,-z)

-x apparaît après les noms en –eau, eu,- au- drapeau, feu, étau

Certains no,s en –eu et –au ont –s au pluriel – bleus, pneus, landaus

7 noms en –ou ont au pluriel –x : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou

Invariabilité au pluriel des noms qui au singulier se terminent en –s, -z, -x : les nez ; les voix ; les fils

Pluriel des noms composés

Aucun élément ne reçoit pas le marque du pluriel- les substantifs qui sont composés par des verbes –
un va-et-vient, un passe-partout, tête-à-tête. Certains ont flexion finale composé par un mot
invariable-préposition, adverbe et un nom- avant-poste ; des noms qui s’écrivent dans un seul mot-
passeport(s). autres ont flexion interne- les noms liés par une préposition- chefs d’œuvre, pommes
de terre, arcs en ciel ; ou un double marque – les deux éléments sont deux substantifs- chefs-lieux,
choux fleurs, oiseaux mouches, deux adjectifs- sourds-muets
Pluriel des noms étrangers

Certains noms d’origine étrangers ont marqué le pluriel avec –s – un agenda-agendas, un piano- des
pianos ; autres maintiennent le pluriel du langue d’origine- un gentleman- des gentlemen. Une série
des noms sont marquées avec –s et en même temps ont le pluriel d’origine : un minimum-des
minimums-des minima, des maximums- des maxima

Pluriel des noms propres +animé, +humain


le – s est présente dans les noms de dynasties, de famille illustres françaises : les Capets, les
Bourbons ; personnes illustres prises comme modèles- les Hugos ne cesseront jamais de laisser des
chefs d’œuvre.

La forme de singulier ont retrouve dans les cases d’emploi emphatique- les Voltaires, les
Montesquieu, les Diderots ont illustré le Siècle de Lumières et métonymique, quand les œuvres sont
nommés par le nom d’auteur : Dans le musée de la Republique il y a des Grigoresco, des Luchian.

Les prédéterminants sont placés à gauche du nom, lui complète de point de vue morphologique, en
indiquant son nombre et son genre, actualisent/accompagnent le nom, peuvent functionner comme
pronoms. Selon leur comportement par le rapport de l’article ils se répartissent en :

A) Prédéterminants qui précèdent l’article- tout les homme


B) Prédéterminants qui suivent l’article- les quelques amis de Paul
C) Prédéterminants qui excluent l’article - ma voiture, cette maison

Les prédérminants sont les articles, les démonstratifs, les possessifs, les interrogatifs-exclamatifs, les
quantificateurs, les identificateurs

Les articles defini

Formants - simples- masc- le, l’ le cahier,l’homme ; fem- la, l’horloge, pl les M+F

- Contractés sg : M du,le livre du garçon, au, M pl des, aux donner aux enfants

L’article défini désigne des référents connus ou supposés connus par les participants à l’échange

Valeurs :

Anaphorique : près d’une forêt, dans une maison très pauvre, vivaient un homme et une femme,
avec un coq et une oie. Un jour, un étranger arriva. L’étranger frappa à la porte et l’homme, effrayé,
dit à la femme qu’il fallait cacher le coq et l’oie, pour que l’étranger ne les vit pas.

Générique : l’étudiant doit travailler. Les étudiants doivent travailler.

Démonstrative : Nous passerons l’été à la montagne. (Cet été-ci)

Exclamative : la belle affaire !

Possessive : J’ai mal à la tête. (à ma tête /ma tête me fait mal)

Distributive : Le dimanche nous visitons des musées. (Chaque dimanche)

Quantificative : Passe-moi le sel! (tout le récipient-tout la quantité qui existe )

L’article indéfini

Formants : sg. M – un, F- une, pl, M+F= des


Valeurs : marque de la non-notoriété – ils saisit un outil de la trousse.

*l’article indéfini pose l’existence d’un référant qui l’on mentionne pour la première fois

Générique : indique l’espèce en général- une mère peut-elle haïr son enfant ?

Intensive : j’ai une soif!

Il peut présenter la qualité définitoire d’un objet, les traits communs à toute la classe

Raphael, voilà un peintre.

« Des » exprimer la durée, l’ampleur, la grande quantité

Il y des années que je ne l’ai pas vu.

La forme réduite DE

- Après un adverbe de quantité ou un nom qui exprime la quantité – une bouteille de vin, un
peu de vin, beaucoup de spectateurs, plus de dix personne, trop de sel
- * bien de/des
- Dans les phrases négatives – je ne mange pas de pain.

L’article partitif

Formants sg. M – du pain, de l’argent ; F – de la salade, de l’huile, pl. M+F des

Il indique une quantité imprécise, partielle

Il se combine avec des N moins comptable, plus concret ou moins concret

Je voudrais du whisky. Il a du courage.

Des noms qui fonctionnent sans article

1. Les noms propres – pierre est venu.


2. Les noms des jours de la semaine et ceux des mois – septembre est arrivé.
3. Les appellatifs- maman, papa…
4. Devant les N communs qui ne sont pas définis dans la circonstance, l’absence de l’article
assure en français 3 fonctions :
A) Elle indique que le N n’a pas sa fonction de N, mais d’autres valeurs (attribut de sujet- il est
devenu ingénieur ; objet direct- avoir mal, complément du N- le métier de chauffeur)
B) L’absence de l’article peut aussi montrer qu’il ne s’agit pas d’un référence effective mais que
on reste dans l’abstrait- « chat » a quatre lettres et deux phonèmes.
C) Il exprime l’actuel – reçu colis. Lettre suit.