Vous êtes sur la page 1sur 54

Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de

SODISNI SARLU

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

REMERCIEMENTS

Le présent rapport n’aurait pu voir le jour sans le soutien continu et précieux de certaines
personnes de notre entourage qui sont portées à jamais dans notre cœur. Nous pensons plus
précisément aux personnes ci-après :

- Dieu tout puissant de nous avoir donné la force et le courage et la sante complète pour
parvenir à l’élaboration de ce rapport
- Notre encadreur académique M TABOUGUIA LEONEL pour son entière disponibilité,
ses multiples conseils et orientations durant notre stage ;
- Le personnel de l’IUGET pour leur encadrement leurs divers enseignements ;
- Notre encadreur professionnel Mme KENMOGNE ANGELE comptable de SODISNI
pour nous avoir permis de confronter la pratique aux enseignements théoriques reçus en
milieu scolaire avec gratitude ;
- A Raïssa MOGMO assistante comptable à SODISNI pour ses conseils son coaching son
encadrement grâce à elle je me suis bien intégrée dans la société et tout le personnel de
SODISNI pour nous avoir aidés pendant le déroulement du stage et l’accomplissement
des tâches qui nous ont été donné et dans la rédaction du rapport ;
- A CHAPPI Brice pour son soutien inconditionnel ;
- A tous mes frères et sœurs qui ont participé de près ou de loin à l’accomplissement de
notre stage ;
- À mes amis de promotion qui m’ont toujours épaulé à l’instar de Lina, Marie Pierre et
à tous mes camarades de la filière ACG promotion 2018-2019 pour la bonne ambiance
et le beau climat social qui a toujours régné au sein de notre groupe.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

LISTE DES TABLEAUX

Tableau n ° 1 : Fiche d’identification de SODISNI

Tableau n° 2 : Les différents types de produits vendus par SODISNI

Tableau n° 3 : Chronogramme des activités

Tableau n° 4 : Risques liés à la fonction d’approvisionnement

Tableau n° 5 : Budgétisation des approvisionnements

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

LISTE DES ABREVIATIONS

BC : Bon de commande

BL : bon de livraison.

BR : bon de réception.

BT : bon de transfert

BCF : Business Club full

CA : chiffre d’affaire.

TVA : taxe sur la valeur ajoutée.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

FICHE D’IDENTIFICATION

RAISON SOCIALE SOCIETE DE DISTRIBUTION ET DE NEGOCE


INTERNATIONAL

DIECTION GENERALE DOUALA

FORME JURIDIQUE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE


UNIPERSONNEL(SARL)
ADRESSE POSTALE 3444 DOUALA

ADRESSE TELEPHONIQUE 675299991

ACTIVITE PRINCIPALE COMMERCE

N° CONTRIBUABLE M061000041472G

DATE DE CREATION 10-juin-10

REGIME REEL

N° D'IMMATRICULATION
CAPITAL SOCIAL 100 000 000

Source : archives de l’entité

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

SOMMAIRE
REMERCIEMENTS ..............................................................................................................................ii
LISTE DES TABLEAUX ..................................................................................................................... iii
LISTE DES ABREVIATIONS............................................................................................................. iv
FICHE D’IDENTIFICATION ..............................................................................................................v
SOMMAIRE .......................................................................................................................................... vi
RESUME ............................................................................................................................................... vii
ABSTRACT ......................................................................................................................................... viii
INTRODUCTION GENERALE.......................................................................................................... 1
CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTITE ET DEROULEMENT DU STAGE ................ 4
SECTION I : PRESENTATION GENERALE DE SODISNI ...................................................... 4
SECTION II : DEROULEMENT DU STAGE............................................................................. 11
CHAPITRE II : ................................................................................................................................... 21
CHAPITRES III : ANALYSE CRITIQUE ET SUGGESTIONS................................................... 31
SECTION I : ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES ....................................................... 31
SECTION II : LES SUGGESTIONS ............................................................................................ 34
CONCLUSION GENERALE ............................................................................................................ 37
BIBLIOGRAPHIE .............................................................................................................................. 38
LISTE DES ANNEXES ...................................................................................................................... 39
ORGANIGRAMME DE SODISNI ................................................................................................... 40
ORGANIGRAMME DE SODISNI ................................................................................................... 41
TABLE DE MATIERES..................................................................................................................... 41

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

RESUME

A l’heure de la mondialisation et à la recherche d’un modèle d’organisation capable de


lui assurer pérennité et croissance, l’entreprise a besoin plus que jamais d’un personnel qualifié
sachant bien exécuter les tâches qui lui sont confiés et ce, avec efficacité et célérité.

Pour se faire, l’entreprise établie le manuel de procédures qui constitue un outil de


communication et de diffusion de l’information et des instructions. Dans le présent travail, on
s’est limitée à la procédure du cycle achat-fournisseur.

Le cycle achat-fournisseur est le cycle qui recouvre l’organisation de l’entreprise dans ses
relations avec ses fournisseurs de biens et services ainsi qu’il nécessite une bonne
compréhension vue qu’il traite des données répétitives. Ce qui traduit son caractère vital au sein
de l’entreprise.

Sur la base des principes du contrôle interne, on peut avoir un manuel de procédures d’une
qualité satisfaisante. Ainsi que via une évaluation définitive de ce dernier, on peut donner des
recommandations afin d’améliorer la performance de l’entreprise.

Mots-clés : manuel de procédures, procédure cycle achat-fournisseur, contrôle interne,


performance.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale : cas de
SODISNI SARLU

ABSTRACT

At a time of globalization and the search for a model of organization that can ensure
sustainability and growth in him, the company needs more than ever knowing that qualified
personnel perform the tasks entrusted to it and effectively and expeditiously.
To do so, the company established the procedures manual is a tool for communication and
dissemination of information and instructions. In the present work, it was limited to the
purchase-cycle procedure supplier.
The buying cycle is the cycle provider that covers the business organization in its relations
with its suppliers of goods and services and it requires a good understanding for it deals with
repetitive data. Reflecting its vital character within the company.
Based on the principles of internal control, we can have a procedures manual of satisfactory
quality. And through a final evaluation of the latter, we can give recommendations to improve
business performance. Control by means of the recommendations given to improve business
performance.
Keywords: handbook of procedures, procedure-vendor purchasing cycle, internal control,
performance.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

INTRODUCTION GENERALE

Le monde des organisations publiques et privées à l'heure actuelle est en


perpétuelle turbulence d’où l'évaluation des risques constitue un défi majeur du
management. Auparavant, le dirigeant s’est limité à l’intégration de l'homme pour le bon
fonctionnement de l'entité mais de nos jours, vu la modification de l'environnement socio-
économique, les entités sont plus à même de faire face aux réalités économiques. En effet,
dans un contexte socioprofessionnel, on remarque la naissance de préoccupations vis-à-
vis des conditions de travail, il est donc préférable d'aider à la concrétisation d’une prise
de conscience en faveur de l'amélioration de la sécurité.

Cette amélioration est de plus en plus recherchée au travers d'une décentralisation


de la prise de décisions pour en assurer la pertinence et la mise en œuvre rapide. Dans ces
conditions, le dirigeant et ses collaborateurs sont amenés à s'interroger sur la maîtrise et
la fiabilité du fonctionnement de l'organisation.

A cet effet, l'audit interne qui est une fonction à la disposition de l'organisation
dans une entité ayant pour but d'examiner et d'apprécier le bon fonctionnement, la
cohérence et l’efficacité du contrôle interne. Ainsi, elle palliera à l'incertitude du manager.

L 'audit est un élément de base pour la gestion de la sécurité et suit une démarche
bien spécifique.

Cette fonction d'audit interne donne à cet égard l'assurance raisonnable que les
opérations menées, les décisions prises sont sous contrôle et qu'elles contribuent donc aux
objectifs de l’entité en prenant appui sur les procédures, les lois, et les règles de la
profession. Même si cette dernière fait défaut, elle peut apporter des recommandations
pour y remédier. Pour ce faire l’audit interne évalue le niveau du contrôle interne, c'est-
à-dire la capacité des organisations à atteindre efficacement les objectifs qui leur sont
assignés et à maîtriser les risques inhérents aux dirigeants, quel que soit leur niveau de
responsabilité, ce qui explique son développement au cours des deux dernières décennies,
avec une extension au-delà de la simple conformité.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Par ailleurs même les entreprises évoluant dans un environnement stable, non
concurrentiel, n'arrivent toujours pas à satisfaire les attentes de tous les acteurs de leur
environnement qu'ils soient clients, membres du personnel, actionnaires, fournisseurs...

Dans un contexte où le prix de vente est généralement fixé par le marché ; les
dirigeants cherchent surtout à maîtriser les facteurs qu'ils contrôlent dans les processus
d'acquisition surtout quand il s'agit d'une entreprise qui fait des achats en vue de la
revente.

Pour cela, ils surveillent les différentes fonctions en mettant l'accent au niveau de
la fonction achat pour plusieurs raisons :

Le cycle achat est très sensible et offre des opportunités de fraudes auprès des exécutants
des dépenses d'achat de l'entité d'une part ;

Et d'autre part l'impact financier direct des opérations d'achat sur le résultat de l'entité
etc..... C'est en ce sens que le contrôle interne est devenu une composante essentielle dans
la vie de celle-ci.

C’est ainsi que nous avons orienté notre réflexion vers l’évaluation du contrôle
interne de cette fonction afin d’identifier les risques liés au fonctionnement de la société
qui nous a accueilli dans le cadre d’un stage au travers d’outils méthodologiques pour
effectuer ce travail tels que les questionnaires du contrôle interne qui ont pour objet
d’examiner successivement les éléments d’un dispositif de contrôle performant.

Suite à nos observations et entretiens avec des responsables des différents services
de la Société de Distribution et de Négoce International nous avons relevé que le
problème majeur était du au manque d’accompagnement dans la réalisation des taches,
manque de descriptions des responsabilités. Manque de suivi des procédures pour
l’exécution de certaines tâches ou des lenteurs dans certains cycles de l’entité.

Face à ces observations nous nous sommes le plus penché sur le cycle achat
fournisseurs à travers le thème : « ÉVALUATION DU CONTRÔLE INTERNE DU
CYCLE ACHAT-FOURNISSEUR DANS UNE ENTREPRISE COMMERCIALE : cas
de SODISNI SARL »

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

. Notre travail sera organisé autour de trois chapitres. Présentation de l’entité et


déroulement du stage (chapitre 1) Evaluation du contrôle interne du cycle achat-
fournisseur (chapitre 2) analyse critique et suggestions (chapitre3).

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTITE ET


DEROULEMENT DU STAGE

L’entreprise est un ensemble indépendant d’éléments regroupés en services.


L’ensemble de ces éléments fonctionnent pour atteindre un objectif commun qui
est généralement la recherche du profit. Cette approche nous permet de scruter
l’environnement ainsi que les éléments concourant à la réalisation des objectifs de
la SODISNI.

SECTION I : PRESENTATION GENERALE DE SODISNI


Cette présentation sera appréhendée dans le but de ressortir l’historique, la structure
et le fonctionnement de SODISNI.

I-. HISTORIQUE ET OBJECTIFS

Chaque entité a une histoire propre à elle et des objectifs qu’elle s’est fixée pour
atteindre un but précis.

- I-1. Historique

L’économie du dossier fiscal de SODISNI nous montre qu’elle a été créée le


10juin 2010 sous le numéro RC/DLA/2010/B/1421. Elle a pour activité principale
l’importation, la commercialisation et l’exportation de la cigarette. Elle est une société à
responsabilité limité unipersonnel. Sa direction générale est à douala, plus précisément à
Akwa.

I-2. Objectifs

La société a plusieurs objectifs à atteindre donc nous pouvons citer :

- Sécuriser le système de gestion sur le plan comptable et fiscal afin d’être à l’abri
de toutes les tracasseries de l’administration fiscale ;
- Offrir aux clients les meilleurs services, en leur livrant la marchandise à temps et
les quantités demandées par ceux-ci ;
- Assurer sa pérennité sur les marchés existants ;

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- Accroitre ses activités sur le marché national et international.


- Assurer la pérennité de la rémunération de Ses employés sur le long terme.

Nous avons présenté de façon détaillée les objectifs à atteindre par SODISNI.
Comme toute entité, elle ne saurait exister sans reconnaissance des défis, structures
organisationnelles et ainsi que des diverses ressources. Il sera question pour nous de
présenter l’environnement de l’entité.

II. RECONNAISSANCE, STRUCTURE ORGANISATIONNELLE,


RESSOURCES ET ENVIRONNEMENT DE SODISNI

Aucune entité ne saurait exercer sans reconnaisse sur les différents marchés.
Cependant, elle fonctionne selon une structure qui permet son bon fonctionnement, et des
diverses ressources qui permettent l’évolution de ces activités.

II-1. Reconnaissance

SODISNI a obtenu son agrément d’importation du ministère de finance afin de


garantir la continuité dans l’importation de ses marchandises.

Elle a pour ambition actuelle sa reconnaissance sur les différents marchés régionaux, sous
régionaux et internationaux. Elle a aussi pour objectif d’être une entreprise de référence
pour la rigueur de la gestion de son patrimoine à tout point de vue.

- référence pour la qualité de ses produits ;

- référence pour la rigueur de la gestion de son patrimoine ;

- référence pour la discipline de son personnel ;

- référence pour ses résultats.

-DIFFERENTS TYPES DE PRODUITS VENDUS PAR SODISNI

Tableau n°2 les différents types de produits vendus.

CATEGORIES CIGARETTES PAYS D´ ORIGINE

ASPEN TURQUIE

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

BUSINNESS CLUB CHINE

SLIM CHINE

Source : archives de l’entité

Business club est de deux catégories : le full et le menthol

Aspen est de deux catégories : le full et le menthol

Slim est de cinq saveurs : le cherry, le full, le menthol, le Strawberry ; et le Apple

II-2. Structure organisationnelle

La structure organisationnelle est la manière dont le travail est divisé en tache


dans une entité pour assurer la coordination nécessaire entre ces différentes tâches. Ainsi
dans le même ordre d’idée et d’après FEDERICK TAYLOR, l’auteur de l’O.S.T,
l’organisation est la disposition des différentes fonctions et tâches dans une entité ou la
manière dont les tâches et responsabilités sont reparties ainsi que leurs relations dans
l’entité.

Par sa définition, il sera question pour nous de présenter comment SODISNI est organisée
structurellement.

La structure n’établit pas seulement de façon formelle les tâches, les rôles ou les
membres de l’organisation, mais celle qui représente le mécanisme administratif
permettant le contrôle et/ou l’intégration des différentes activités. Elle se matérialise sous
forme d’un organigramme qui selon J.B RAMANANTSOA « ne représente en réalité
qu’une simple trame, la matérialisation du système de relation entre les différentes
composantes de l’entité ». La structure de SODISNI se présente ainsi.

II-2-1. La direction générale

Elle est chargée de la gestion de toute l’entité, de définir la politique globale de


l’entité et de veiller à sa réalisation et à son respect. Pour éviter les charges de structure,
elle est aussi chargée de l’approvisionnement de certains produits à l’importation. À sa
tête se trouve un directeur général, assisté d’un adjoint.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

II-2-2. La direction technique

Elle est dirigée par deux techniciens qui ont pour rôle d’assurer la logistique et la
maintenance de tous les appareils électroniques, ainsi que des matériaux roulants de la
structure.

II-2-3. La direction administrative

Cette direction est chargée des affaires administratives, juridiques et contentieuses.


Elle a à sa charge la gestion des ressources humaines de la société. Ses activités sont les
suivantes :

- L’établissement des actes d’engagement, dénomination, des sanctions, et de


récompense ;
- La tenue des états de l’effectif du personnel, des dossiers de tous les agents et des
textes applicatifs à tous les travailleurs ;
- L’étude de tous les problèmes relatifs à la carrière des agents ;
- Le suivi de la rémunération reçue par chaque employé.

Elle est dirigée par un directeur administratif, un adjoint, et une secrétaire.

II-2-4. La direction commerciale

Elle est dirigée par un directeur commercial assisté des agents commerciaux chargé
de la vente. Elle effectue les tâches suivantes :

- La commercialisation des produits de l’entité ;


- La recherche de nouveaux clients ;
- La présentation des offres aux clients ;
- La gestion des exportations ;
- La gestion des stocks des produits destinés à la vente en détail ;
- La proposition des prix des produits à la direction générale.

II-2-5. La direction financière

Elle est dirigée par le directeur financier assisté d’un chef comptable. Le chef
comptable travaille en collaboration avec un autre comptable. Il a pour mission de :

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- Tenue des livres et registres comptables ;


- La gestion financière ;
- Les imputations comptables ;
- Les déclarations fiscales et sociales ;
- La préparation des éléments constitutifs des états financiers.

Pour accomplir ses activités l’entité dispose des différents biens matériels ou humains qui
permettent l’évolution de ses activités.

II-3. Les ressources disponibles à SODISNI

Une ressource est l’ensemble des biens dont dispose une entité pour l’évolution de
ses activités.

II-3-1. Les ressources humaines

Le capital humain est l’ensemble du personnel occupant un poste dans une entité.
Celui de SODIDNI est doté d’une qualification et d’un professionnalisme aux tâches qui
lui sont attribuées. On distingue dans l’entité les cadres, les agents de maitrise, les
employés et les commerciaux. Pour le cas d’espèce la SODISNI compte un capital
humain d’environ 50 employés en tout.

II-3-2. Les ressources matérielles

Le matériel est l’ensemble d’éléments corporels sous le nom de biens meubles ou


immeubles dont dispose une entité. SODISNI dispose plusieurs meubles, des ordinateurs,
des imprimantes, des scanners, des photocopieuses, des bâtiments, des magasins, des
motos, et des véhicules coaster pour la commercialisation des produits.

II-3-3. Les ressources financières

Il s’agit de l’ensemble des ressources financières que l’entité dispose pour assurer
son bon fonctionnement. SODISNI a pour apport personnel en capital de
100 000 000FCFA. Elle a parfois recouru aux ressources financières externes des
institutions bancaires.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Pour accomplir leurs objectifs, la direction générale, et les autres directions de l’entité
sont en synergie non seulement avec les autres services, mais aussi en collaboration avec
les clients, les fournisseurs, les banques, et autres. Tous ces services et leurs interactions
constituent l’environnement de l’entité.

II-4. L’environnement de SODISNI

Dans le cadre de l´analyse de l´environnement de l´entité il ne faut pas oublier les


« stakeholders » terme cher à nos amis les anglo-saxons qui signifie parties prenantes de
l´entité

L’environnement de SODISNI est constitué de ses parties prenantes l’État, des


conseillers, des concurrents, des fournisseurs, et des clients.

II-4-1. L’État

C’est l’organe supérieur d’un pays chargé d’établir et de règlementer l’ensemble


des activités économiques dans son territoire de compétence. Sa principale source de
revenu est la collecte des impôts auprès des citoyens, ce qui permet de bâtir de grands
projets et d’améliorer les conditions de vie de sa population. Comptes tenus du fait que
nul n’est censé ignorer les obligations fiscales, SODISNI est l’un des contribuables qui
se doit de régler ses impôts mensuels ou annuels. Mais elle fait face actuellement à des
contentieux avec l´administration fiscale en matière de paiement des droits d’assise
spécifique.

II-4-2. Les conseillers

Les conseillers peuvent être définis comme étant des personnes physiques et
surtout morales avec qui la société effectue des activités. On distingue :

- Les conseillers fiscaux experts en droit fiscal camerounais qui nous assistent dans
nos déclarations et opérations afin de trouver l´option fiscale la plus avantageuse
tout en respectant la loi…
- Des experts comptables qui conseillent les dirigeants dans le but d´améliorer
l´organisation administrative de la société (audit de fonctionnement …) viennent
en aide dans le cadre de la gestion globale (déploiement des outils d´analyse,

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

budget etc…) de la structure et qui aident aussi sur l´analyse des comptes de la
société

Les conseillers jouent un rôle très déterminant dans la vie dynamique de l’entité
SODISNI dans la mesure où ils l´accompagne dans tous ces projets la préviennent des
maux qui peuvent l´atteindre ; ils lui permettent d’accroitre son portefeuille et son
revenu enfin d´envisager l´avenir avec plus de sérénité.

II-4-3. Les fournisseurs

Ils sont essentiellement constitués des établissements qui livrent les marchandises
à SODISNI telles que : JTI (JT INTERNATIONNAL), et EUROPEAN TABACCO. Ce
sont ces deux établissements qui assurent la livraison des marchandises à SODISNI.

II-4-4. Les concurrents

Situation économique provenant de la rivalité existante entre diverses entreprises


dont l’offre est substituable. JEAN FRANCOIS TRINQUECOSTE précise que « le
marketing admet que deux offres sont en situation de concurrence lorsque les mêmes
consommateurs auxquelles elles s’adressent envisagent une possible substitution
d’achat entre celles-ci, ou encore lorsqu’elles représentent pour le consommateur une
valeur comparable. »

Elle se manifeste ici par la présence sur le marché d’offreurs dont les services sont
substituables à ceux de l’entité pour parler comme PORTER. Il existe un bon nombre
d’entité qui font dans la commercialisation du tabac tel que B.A.T (la british American
tabac), SITABAC (sociétés industrielles de transformation du tabac), et bien d’autres.
Mais l’entité utilise donc sa compétence professionnelle en mettant une emphase sur le
contrôle/ qualité pour offrir des prestations différentes de celle de ses concurrents.

II-4-5. Les clients

Selon les marketeurs un « client » est un acheteur effectif ou potentiel de biens ou de


services proposés par une entreprise
Ce sont des personnes physiques ou morales à qui SODISNI offre plusieurs
services à savoir la vente des marchandises.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

SECTION II : DEROULEMENT DU STAGE

Le stage académique est l’une des phases importantes et porteuses de la formation


de chaque étudiant dans l’enseignement professionnel. Il lui permet de faire ses premiers
pas dans le milieu professionnel de juger ses aptitudes à intégrer la vie professionnelle en
comparant les connaissances théoriques aux applications pratiques. L’entité SODISNI
dans le but d’aider les étudiants en quêtes de formation, nous a offert l’opportunité
d’effectuer notre stage. L’objectif pour nous ici étant de compléter les connaissances
basées essentiellement sur les données théoriques à celles des données réelles. Notre
accueil a été chaleureux dans le service comptablilité ou nous avons travaillé.

Dans cette section, il sera question pour nous de présenter l’accueil dans la société,
ensuite présenter les différentes tâches que nous avons effectuées.

I- EXPOSE DES TACHES EFFECTUEES

Il sera question pour nous de présenter nos attentes et l’accueil dans la société.

I-1. Les attentes

L’objectif de notre stage académique est d’approfondir notre formation en faisant


valoir nos connaissances théoriques. Il nous permet d’allier la théorie et la pratique afin
de mieux nous rapprocher du monde de l’emploi. Ceci permet de développer nos
capacités à innover et accroître notre esprit créatif. C’est pour ces nobles raisons que nous
avons pris l’initiative de faire notre stage dans une entité commerciale plus précisément
à SODISNI. Cela nous a permis de :

- Confronter nos connaissances théoriques aux réalités professionnelles afin de ;


- Connaître la structure et le fonctionnement de la société ;
- Apporter des améliorations à celle-ci ;
- Enfin s’imprégner dans le monde professionnel.

I-2. L’accueil et l’intégration

Nos premiers pas à SODISNI ont été marqués par un accueil chaleureux de tout le
personnel de cette structure. Une comptable nous a amené chez le directeur général et
ensuite chez une autre comptable qui devait assurer notre formation tout au long du stage.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Cette comptable nous a posé une série de question concernant notre formation
professionnelle. Étant donné qu’une fois en entité nous avons des objectifs à atteindre,
elle a commencé à nous confier des tâches que nous ne pouvons-nous abstenir de les
relater.

II. MISSION CONFIEE AUX STAGIAIRES

II-1 CHRONOGRAMME DES ACTIVITES

Périodes Activités

Prise de contact

Du 06/06/2019 Visite des différents services et rencontre des responsables

Au Classement des lots comptables

14/06/2019 Archivage

Réception des containers de marchandises

Classement par ordre chronologique des pièces comptables

Classement par ordre chronologique des relevés bancaires

Du 17/06/2019 Classement des dossiers d’importation dans des chemises


nommées et datées par ordre chronologiques.
Au
Enregistrement comptable des différentes pièces comptables
21/06/2019
dans la comptabilité de l’entité à l’aide du logiciel SAGE
SAARI

Remises chèques

Saisie de la caisse de l’entité à la fin de du mois

Classement des pièces comptables dans des chronos

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Du 24/06/2019 Elaboration des rapprochements bancaires

Au Montage DIPE mensuel

28/06/2019 Enregistrement dossiers d’importation

Archivage

Mise à jour du journal des caisses et des banques BICEC et


AFRILAND FIRST BANK
Du 01/07/2019
Mise en disponibilité des salaires
Au
Photocopie des dossiers d’importation
05/07/2019
Saisie de courriers impots.

Archivage

Du 08/07/2019 Classement des lots comptables

au Enregistrement des lots comptables

12/07/2019 Saisie des factures dans SAARI

Analyse des comptes fournisseurs et des comptes clients

Tenue journal de banque

Déclaration de impôts à paiement spontanés

Déclaration sociale

Gestion de stock sur EXCEL

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Réception des containers de marchandises

Du 15/07/2019 Classement par ordre chronologique des pièces comptables

au Classement par ordre chronologique des relevés bancaires

19/07/2019 Classement des dossiers d’importation dans des chemises


nommées et datées par ordre chronologiques.

Enregistrement comptable des différentes pièces comptables


dans la comptabilité de l’entité à l’aide du logiciel SAGE
SAARI

Remises chèques

Saisie de la caisse de l’entité à la fin de du mois

Passation d’écritures de ventes de cigarettes au journal de la


société.
Du 22/07/2019

Au - Dépouillement et classement des dossiers des


clients ;
26/07/2019
- Imputation des factures ;
- Enregistrement des stocks dans le logiciel
Excel ;
- Comptabilisation des ventes à l’aide du logiciel
de comptabilité ;
- Le calcul du cout de revient des marchandises à
l’importation ;
- Répartition des marchandises.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Calculs des droits d’accises sur les importations afin de


résoudre un contentieux avec les impôts.
Du 29/08/2019
Montage dossiers CNPS relatifs à l’immatriculations de
Au
nouveaux employés
03/08/2019
Imputations de factures de ventes

Imputations de pièces de caisse ;

Remplissage des registres employeurs de la CNPS (trois


livrets) ;
Du 05/08/2019
Enregistrement d’écritures au journal de la société ;
Au
Comptabilisation des ventes à l’aide du logiciel de
09/08/2019
comptabilité ;
Le calcul du cout de revient ;
Répartition des marchandises.
Contrôle de conformité des dossiers d’importations avant
archivage et enregistrement

Déclaration des impôts à versement spontanés (TVA, Droits


d’Accises ; IRPP)
Du 12/08/2019
Déclaration sociale CNPS
Au
Photocopies de dossiers d’importation
16/08/2019
Création comptes de nouveaux clients dans le logiciel

Enregistrement d’écritures au journal de la société ;

Comptabilisation des ventes à l’aide du logiciel de


comptabilité ;

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Du 19/08/2019 Le calcul du cout de revient ;


Répartition des marchandises.
Au
Contrôle de conformité des dossiers d’importations avant
23/08/2019 archivage et enregistrement
23/08/2019 FIN DU STAGE

-
-

Pendant notre séjour à SODISNI de multiples tâches nous ont été confiées en
l’occurrence :

I- Au domaine comptable :

 Dépouillement et classement des dossiers des clients ;


 Imputation des factures ;
 Enregistrement des stocks dans le logiciel Excel ;
 Comptabilisation des ventes à l’aide du logiciel de comptabilité ;
 Le calcul du cout de revient ;
 Répartition des marchandises.
 Contrôle de conformité des dossiers d’importations avant archivage et
enregistrement

II-1-1. Classement des pièces comptables

Dans la société, nous avons commencé par le classement des dossiers donc nous
pouvons citer le classement des factures de ventes, classement des documents d’achat.
Dans chaque dossier, on classait par ordre chronologique c’est à dire ranger en fonction
des dates (en jours, en mois, et en années).

II-1-2. L’imputation des factures

Une fois terminé la phase de classement, nous sommes passé à l’imputation des
factures avant la comptabilisation dans comptabilité 100

70110030 représente la vente des cigarettes Aspen

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

70110010 représente la vente des cigarettes business club


70110020 représente la vente des cigarettes business club slim
44310000 la TVA
44780080 le précompte

411Compte client (mais l’entreprise a un numéro pour distinguer chaque client)

II-1-3. Le calcul du coût de revient

Ici, nous avons calculé le cout de revient grâce aux différentes factures
d’importations, nous avons utilisé le prix d’achat, le droit de douane, calcule le droit
d’accise, l’assurance, etc. (annexe 3)

II-2. Les opérations de comptabilisation

Les seules pièces comptables autorisées à être enregistrées et reconnues par le fisc
sont celles qui ont les mentions suivantes :

Ordre obligatoire : la mention FACTURE, le nom et le numéro du fournisseur, le numéro


d’immatriculations au registre de commerce ;

Ordre pratique : nom et adresse du client, conditions générales de vente, taxes, ports,
emballage, total à payer ;

Ordre fiscale : le numéro d’immatriculation au service des impôts, le prix hors taxes, le
taux de la TVA, le montant de la TVA exigible.

Après la pré-comptabilisation, ou comptabilisation manuelle, on procède à la


comptabilisation dans le progiciel de gestion de comptabilité 100. Cela consiste à
enregistrer des opérations d’achats dans le journal des achats, les opérations de ventes
dans le journal des ventes, celui de caisse dans le journal de caisse etc. Par la suite, on
procède au règlement qui peut se faire par caisse, ou par banque. Généralement lorsque
le montant est à plus de 100 000, il doit se faire par virement bancaire. Toutes ces
opérations permettent l’élaboration de la balance qui a son tour permettra l’élaboration
de la DSF en fin d’exercice.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

II-3. Les opérations effectuées au magasin

Dans la section magasin, nous avons effectués quelques travaux. Considérant que
toutes les activités tournent autour d’une activité principale achat-vente, nous avons
procédé à la visite des magasins ou nous avons passé quelques jours durant le stage. Dans
ce service, nous avons fait l’inventaire physique des cartons de cigarettes dans tous les
magasins. En plus de cela nous avons aidé le magasinier à l’élaboration des documents
tel que : l’élaboration du bon d’entrée et de sortie hebdomadaires des cartons des
cigarettes, l’élaboration des fiches de stock hebdomadaire des cartons de cigarettes.

III. LES APPORTS DU STAGE ET DIFFICULTES RENCONTREES

Lors de notre stage à SODISNI nous avons rencontré de nombreux problèmes qui
empêchaient à certain moment l’avancement rapide des travaux. Mais avant tout, nous
allons présenter les apports du stage.

III-1. Les apports du stage

Ce stage nous a permis de faire le rapport entre les connaissances théoriques


apprises à l’école et la pratique réalisée en entité. Nous avons appris plusieurs notions sur
le plan de l’environnement de l’entité.

III-1-1. Sur le plan professionnel

Ce stage nous a permis de découvrir les réalités du milieu professionnel. En effet, une
bonne connaissance théorique apprise bien que nécessaire s’avère insuffisante pour
fournir un bon résultat en entité. Le travail en entité nous a permis de développer plusieurs
aptitudes tout au long de notre stage. Nous avons donc appris à :

- Classer les factures des divers clients ;


- Assister le comptable dans les opérations d’imputation et d’enregistrement des
factures dans le logiciel SAGE SAARI ;
- Effectuer le classement des différents dossiers d’importations ;
- L’enregistrement des factures de livraison dans le logiciel EXCEL.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

III-1-2. Sur le plan social

L’environnement social de l’entité est constitué des personnes ayant des points de vue
divers mais avec qui nous sommes appelés à collaborer en dépit de nos différences. Pour
ce fait, il est primordial de développer une forte aptitude de travail en équipe. Sur le plan
social ce stage nous permet de :

- Comprendre le monde professionnel ;


- Développer l’esprit du travail en groupe et connaitre la réalité du terrain ;
- Savoir comment nous comporter en société ;
- Développer le sens du respect d’autrui.
-

III-2. Les difficultés rencontrées

Malgré les avantages de l’entité, cité plus haut, il n’est pas exclu d’énumérer des
lacunes rencontrées. Et comme le début de toute chose n’est pas facile, nous avons fait
face à plusieurs lacunes.

- La phase la plus difficile était celle de s’adapter au climat social de l’entité et


essayer de gagner la confiance de nos encadreurs ;
- Nous rencontrions aussi des lacunes au niveau du classement des documents ;
- Par manque de concentration et de mauvaise réception des instructions, nous
faisions très souvent des erreurs dans l’enregistrement Des pièces.

III-3. Justification du choix du thème

Pendant le stage nous avons effectué de nombreuses tâches, et nous nous sommes
attardés plus précisément sur : Le contrôle de conformité des dossiers d’importations de
la société ainsi que le calcul du cout de revient de ces marchandises. C’est de là que nous
est venue l’idée du thème « Évaluation du contrôle interne du cycle achat-fournisseurs
dans une entreprise commerciale : Cas de SODISNI » question de montrer comment la
maîtrise des risques, le développement de dispositifs et d’une culture de contrôle et la
recherche d’efficacité et de performance peut aider l’entreprise à atteindre ses objectifs.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

En définitive, nous constatons que la première partie de ce travail porte non


seulement sur la présentation générale de SODISNI, mais aussi le déroulement des
activités et les éventuelles lacunes, tout ceci a pour but de clarifier notre travail.

Notre objectif dans ce rapport n’est pas seulement de présenter l’entité mais de se
familiariser au monde professionnel. Pour donner suite à cela, nous devons rapprocher la
théorie à la pratique et apporter des suggestions face aux problèmes rencontrés.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

CHAPITRE II :

SECTION I : APPROCHE THEORIQUE DU CONTRÔLE INTERNE DU CYCLE


ACHATS FOURNISSEURS

- CONCEPTS GENERAUX
1) Définitions
a) RISQUE

se définit comme tout action susceptible de :

- D’empêcher l’atteinte des objectifs d’une entité.


- D’altérer sa performance
- Causer la perte d’opportunité

Le poids d’un risque peut être corrigé par un dispositif de maitrise (contrôle interne ou
assurance), il convient alors d’évaluer le risque résiduel supporté par l’entreprise

Exemple : de 1à3 faible ; moyen, élevé

Il existe plusieurs sortes de risque en entreprise parmi lesquels on peut citer :

- Le risque de crédit et de contrepartie : qui correspond au risque de


défaillance totale ou partielle de la contrepartie avec laquelle des
engagements de bilan ou hors bilan ont été contractés.
- Risque de marché : il correspond aux risques liés à l’évolution des prix
du marché
- Risque comptable : résulte de l’ensemble de facteurs susceptibles
d’entraver la réalisation des objectifs de régularité et de sincérité des
informations comptables.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- Risque administratif : ce risque résulte de l’ensemble des facteurs


susceptibles d’altérer le bon fonctionnement du groupe.
- Risque informatique : ce risque résulte de l’ensemble des facteurs
susceptibles d’altérer la sécurité informatique et ses performances. Etc…
b) Contrôle interne

C’est un processus mis en œuvre par le conseil d’administration et les dirigeants


d’une entité afin d’obtenir une assurance raisonnable quant à la réalisation des
objectifs :

- Optimisation des opérations


- Fiabilité des informations
- Protection du patrimoine
- Conformité aux lois et règlementation en vigueur

il est aussi l'ensemble des sécurités contribuant à la maîtrise de l'entreprise. Il a pour but
d'assurer, d'un côté, la protection, la sauvegarde du patrimoine et la qualité de
l'information, de l'autre côté, l'application des instructions de la direction et de favoriser
l'amélioration des performances. Il se manifeste par l'organisation, les méthodes et les
procédures de chacune des activités de l'entreprise pour maintenir la pérennité de celle-
ci. le contrôle interne a donc non seulement des objectifs comptables, mais également des
objectifs administratifs

- Les aspects comptables du contrôle interne

Les aspects comptables du contrôle interne regroupent toutes les procédures ou


particularités qui, dans l'organisation de l'entreprise, favorisent l'établissement des
comptes sincères et réguliers.

L'influence de ces procédures doit être sensible tout au long de l'exercice. En premier lieu,
elles doivent favoriser la qualité des travaux journaliers de comptabilisation et garantir
l'intangibilité des enregistrements comptables et des pièces justificatives. Ensuite, elles
doivent constituer un ensemble des contrôles qui jouent normalement à la fin de
l'exercice.

- Les aspects administratifs du contrôle interne

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- Les aspects administratifs du contrôle interne comprennent l'ensemble


des procédures qui vise à promouvoir l'efficacité de la gestion. La prise
en compte de ces aspects enrichit la notion de contrôle interne, qui prend
un caractère beaucoup positif. Le contrôle interne n'a plus pour objectif
unique la détection des erreurs et fraudes ou la prévention ; il doit
améliorer l'organisation de l'entreprise. Il ne doit pas seulement donner
à la direction certaines garanties ; il doit aussi améliorer la rentabilité de
l'entreprise.
2. La mise en œuvre de l’évaluation du contrôle interne

Le schéma suivant illustre les étapes de l'évaluation du contrôle interne :

EVALUATION DU CONTROLE INTERNE

Description du système

Test de conformité

Evaluation préliminaire

Forces théoriques Faiblesses théoriques

Description du système
Test de permanence
Test de conformité

Evaluation préliminaire
Points forts Forces théoriques Points forts non
appliqué

FORCES FAIBLESSES

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Évaluation définitive du
contrôle interne

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- DESCRIPTION DES PROCÉDURES

Deux techniques de base peuvent être utilisées par l'auditeur pour saisir un dispositif
de contrôle interne : le mémorandum et le diagramme de circulation des documents
(DCD).

1) Le mémorandum

Une première approche possible du contrôle interne est la description narrative, à


laquelle on donne traditionnellement le nom de mémorandum. L'auditeur fait la synthèse
écrite des entretiens qu'il a avec les responsables intéressés et des documents qu'il a pu
réunir.

Pour se faire décrire les procédures, l'auditeur pourra se servir d'un questionnaire dit «
ouvert ». Ce questionnaire se caractérise par le fait qu'une réponse par « oui » ou « non »
est impossible. Chaque question implique un développement et nécessite donc une
compréhension du système. L'utilisation de ce questionnaire est généralement très
efficace pour préparer l'interview avec les responsables et pour vérifier, après coup,
qu'aucun point n'a été omis.

2) Le diagramme de circulation des documents : DCD

Un diagramme de circulation est la description graphique d'un ensemble d'opérations.


Celle-ci s'opère au moyen d'une ligne de flux qui retrace dans un ordre chronologique le
cheminement des documents générés par ces opérations.

L'établissement d'un DCD suppose l'emploi d'une table de symboles et le choix d'un
type de présentation.

S'agissant des symboles, il n'y a pas une table normalisée utilisée par tous les cabinets
d'audit. Dans l'annexe nous présenterons, à titre indicatif, une liste des symboles utilisés
par certains cabinets marocains. Le choix d'une table de symbole n'est pas fondamental,
il importe qu'il y ait une homogénéité totale au sein d'un même groupe de travail.

Concernant le type de présentation, il y a deux de DCD :

- Un DCD vertical : avec une brève description narrative. Ce DCD est


utilisé généralement pour décrire les procédures simples

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

DCD VERTICAL

Client :…………….. Rédacteur : ……………


Diagramme……….
Description narrative Opération n° Description graphique

 Un DCD horizontal : fréquemment utilisé dans le cas d'une procédure complexe


et longue
- DCD HORIZONTAL
-

Client :…………….. Rédacteur……………


Diagramme :…….. Date:……………….
Service A Service B Service C Service D Service E
- - - -
-

-
3) Confirmation de la compréhension du système : tests de conformité
- L'objectif de cette étape est de s'assurer qu'il a saisi correctement le
contrôle interne de l'entreprise. Il doit donc prendre une à une les
différentes procédures qui figurent dans son mémorandum ou dans son
DCD et vérifier que sa description est conforme à la réalité.
- Ces tests peuvent être faits par :
 Une observation directe ;
 Une confirmation verbale ;
 Une observation a posteriori.
- Exemple 1
- Un DCD indique que tout bon de commande est émis après création, par
une personne autorisée, d'une demande d'achat signée. Le test de
conformité consistera à s'assurer pour quelques factures reçues que :
 A des factures correspondent des bons de commandes et des demandes d'achats
signées ;
 La signature est celle d'une personne compétente.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

-
- Exemple 2
- Un DCD indique que la personne A rapproche le bon de commande de
la facture et qu'ils sont archivés ensemble après en avoir la concordance.
L'auditeur vérifiera l'existence d'un dossier où ces deux documents
figurent ensemble.
- L'importance quantitative qu'il convient de donner à ces tests dérive de
leur objectif. Il s'agit de vérifier que la procédure en cause existe et non
qu'elle soit bien appliquée. Accessoirement, ces tests pourront permettre
à l'auditeur de détecter éventuellement des procédures dont il n'aurait pas
connaissance. Il en résulte que l'inspection physique des documents sera
plus limitée.
- V- L’évaluation préliminaire
- En analysant les procédures, l'auditeur cherche à dégager les forces et les
faiblesses théoriques du système. Pour cela, deux méthodes sont à sa
disposition :
 La première consiste à regarder le système et à chercher les points forts et les
points faibles. Elle comporte inévitablement des risques d'oubli ;
 La seconde, plus formalisée et centrée sur les dispositifs de contrôle, consiste à se
poser un certain nombre de question tournant d'une préoccupation générale que
l'on peut formuler de la manière : est-ce que quelque chose peut mal fonctionner
? Est-ce que tel défaut peut se produire ?
- Ces questions sont rassemblées dans les questionnaires, qui, par
opposition aux questionnaires ouverts dont nous avons parlé
précédemment, sont appelés questionnaires fermés. Ce type de
questionnaire se caractérise en ce qu'il est formulé de telle manière que
les seules réponses possibles sont, soit « oui », soit « non », la réponse
négative traduisant dans la plus part des cas une faiblesse du système
étudié.
-
- Exemple de questions fermées concernant le circuit d'achat :
1- Les doubles des factures sont-ils, dès leur réception ou dès leur tirage, marqués «
Duplicata »? (Risque : double comptabilisation et double règlement.)

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

2- Les doubles des factures non employées dans le circuit des achats sont-ils détruits
? (Risque : double comptabilisation et double règlement).
3- Les quantités facturées sont-elles bien celles qui ont été reçus ? Y a-t-il
rapprochement, sur ce point, entre facture et bon de réception (ou de livraison)
visé par le magasinier ?( Risque : Inscription de charges non conformes à la
réalité).
4- Les prix facturés sont-ils contrôlés avec :
- la commande ?
- et à défaut avec un fichier "prix" mis à jour ? (Risque : Comptabilisation
de charges et règlement trop important.)
5- Y a-t-il contrôle arithmétique de la facture ? (Risque : Comptabilisation de charges
et règlement trop important.)
6- Y a-t-il visa attestant ces contrôles sur la facture ou un document l’accompagnant
? (Risque : Absence de contrôle.)
7- En cas de contestation portant sur les quantités, qualités et prix, le Service Achats
est-il rapidement informé de façon à intervenir auprès du fournisseur ? (Risque
: Enregistrement de charges non conformes.)
8- Se garde-t-on de comptabiliser des factures sur lesquelles existe un litige ?
(Risque : Enregistrement de charges non conformes à la réalité.)
9- Si réponse affirmative à la question 8, les procédures nécessaires sont-elles
prévues pour tenir compte de la charge réelle en fin d’exercice. (Risque : Non-
respect du principe d'indépendance.)
10- Les factures de prestation de services sont-elles accompagnées des justificatifs
suffisants ? (Risque : Inscription de charges non conformes à la réalité)
- Etc.

A l'issue de cette évaluation préliminaire du contrôle interne, l'auditeur établit un


document de synthèse qui recense pour chaque procédure examinée :

 les points forts théoriques ;


 les points faibles de conception.
-
-

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

VI- Confirmation de l’application du système : tests de permanence

1) Choix des procédures à tester

Les tests de permanence sont mis en œuvre pour déterminer si les points forts du
système (les contrôles faits par l'entreprise) qui ont été estimés comme assurant
la fiabilité des procédures et des enregistrements ont fonctionné effectivement
tout au long de l'exercice. Les tests doivent être mis en œuvre pour détecter les
déviations de procédures qui auraient pu se produire.

2) Mise en œuvre de tests Elle consiste à contrôler après coup, à partir des
éléments laissés par l’exécution de la procédure, que celle-ci s'est déroulée
conformément aux principes prévus.

Exemples :

1- A la réponse à la question suivante du questionnaire de contrôle interne : «


Est-ce que les vents à crédit peuvent être faites à des clients non solvables ?
» il a été répondu : « non parce qu'il existe un fichier des limites autorisées
par client ». L'auditeur testera :
- Que les factures émises ne dépassent jamais les limites autorisées ;
- Que le fichier des limites autorisées a bien été mis à jour périodiquement.
2- A la question : « des marchandises peuvent-elles être livrée sans factures

- Il a été répondu « non parce que : la séparation des tâches est réalisée
entre livraison, facturation et encaissement ; la protection physique des
marchandises est satisfaisante ; c'est le bon de livraison prénuméroté qui
sert de pièces de base de la facturation ; par ailleurs un contrôle vise à
s'assurer que tous les bons de livraison ont bien été transmis »
- L’auditeur testera :
- Qu’il n'y a pas de rupture de séquence dans les bons de livraison qu'un
même nombre de bons de livraison et de factures a été émis ;
- qu'aucun bon de livraison non numéroté n'a existé (c'est-à-dire qu’a toute
sortie de stock correspond un bon de livraison numéroté).
- 3) Etendue des tests de permanence

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

- L'auditeur peut arrêter le nombre des tests à effectuer en se basant sur :


- L'utilisation des techniques statistiques pour déterminer l'étendue
des sondages; Le jugement de l'auditeur qui reste le critère
fondamental qui sans aucun doute prend en compte de manière
subjective les critères statistiques, mais également tous les
paramètres impossibles à chiffrer
- VII- L’évaluation définitive du contrôle interne
- Les tests de permanence permettent à l'auditeur d'évaluer définitivement
le contrôle interne. En plus des faiblesses de conception déterminées à la
suite de sa première évaluation, l'auditeur se prononcera dans cette phase
sur les point forts théoriques et distinguera entre :
- Les points forts de conception qui sont effectivement exploités : points
forts théoriques et pratiques classés parmi les forces du système ; Les
points forts de conception mais qui restent théoriques : points forts non
appliqués rangés parmi les faiblesses du système.
- Un document de synthèse récapitulera les éléments dégagés lors de
l'évaluation du contrôle. A partir de ces éléments, l'auditeur détermine
l'impact que peuvent avoir sur la régularité et sincérité des comptes les
forces et les faiblesses du système de contrôle interne.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

CHAPITRES III : ANALYSE CRITIQUE ET


SUGGESTIONS

Dans ce chapitre, il sera question pour nous d’apporter notre contribution au


rayonnement de cette entité. Toute œuvre humaine n’étant pas parfaite, elle se doit d’être
conditionnellement améliorée. De ce fait, nous allons nous pencher sur l’analyse des
forces et faiblesses en première section, et nous essayerons d’apporter quelques pierres à
l’édifice en guise de recommandation dans la deuxième section.

SECTION I : ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES

Ici il sera question de présenter les forces et faiblesses de l’entité sur divers aspects.
I. LES FORCES LIÉES À SODISNI

Cette analyse sera élaborée à plusieurs niveaux.

I-1. Au niveau social

SODISNI étant une entité commerciale qui fait dans la vente des cigarettes, est un
bon fournisseur pour ses clients qui ont besoin de marchandises. De plus, il permet aux
stagiaires d’effectuer à bien leur formation tout en montrant à ces derniers ce qui peut
participer à leur développement dans le monde professionnel, et avoir une expérience ou
une capacité à gérer leur affaire.

I-2. Au niveau disciplinaire

La discipline ici sera abordée au sens de la collaboration entre le personnel. Le


travail s’effectue en équipe, et en fonction du domaine d’activité de chacun. Il respecte le
niveau hiérarchique de chaque employé. Le directeur général s’assure si les activités de
l’entité évoluent normalement, et définit les objectifs à atteindre.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

I-3. Au niveau comptable

L’entité dans sa comptabilité tient à respecter les normes de l’OHADA, la loi


fiscale, et le code général des impôts et la loi de finance en vigueur. Il s’inspire d’un plan
de compte pour affecter les numéros aux différents comptes lors de l’enregistrement des
opérations. Il respecte et élabore tous les documents demandés par l’administration
fiscale, à savoir l’élaboration de la DSF, déclaration des impôts et taxes etc.

I-4. Au niveau de l’approvisionnement

L’entité dispose d’une procédure de dépense et de recette dans laquelle sont définit
de façon claire et précise les conditions d’achat, et de réception des marchandises. Cette
procédure sert de guide pour l’entité en cas d’achat. Tous ces achats sont matérialisés par
une commande qui est accompagnée par l’établissement d’un bon de commande.
L’existence des fournisseurs agrées est un atout pour l’entité car elle allège les taches du
service chargé de l’approvisionnement. On a aussi l’analyse de la qualité du produit avant
la passation de la commande.

I-5. Au niveau du stock

L’entité pratique d’un contrôle permanent de son stock afin d’éviter les problèmes
de vol, les sorties frauduleuses des produits. Le choix de la méthode PEPS permet de
respecter les exigences du plan SYSOHADA, et aussi d’éviter la détérioration des
cigarettes.

Nous avons aussi enregistré quelques faiblesses de l’entité que nous ne pouvons-
nous abstenir de vous présenter cela.

II.L’ANALYSE DES FAIBLESSES

Cette analyse se fera également à plusieurs niveaux.

II-1. Les ruptures de stock

SODISNI dispose d’un stock de certains produits à forte rotation qui devraient en
aucun cas connaitre de rupture. Les cigarettes telle qu’Aspen full arrivent souvent très
rapidement en rupture. Ce manque d’article en stock peut engendrer des coûts énormes a

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

l’entreprise .la question ici est de savoir pourquoi ces ruptures de stock ? Et qu’elles sont
les conséquences au sein de l’entité ?

II-1-1. Les causes de rupture de stock

Malgré sa politique d’approvisionnement, SODISNI connait souvent des ruptures


de stock de certains produits. Cette rupture peut survenir faute d’un retard de livraison, à
la non existence d’un stock de sécurité au sein de l’entité et aussi du fait d’une
accélération de la demande au cours de certaine période. De même, la commande des
clients n’est pas stable et la quantité en stock ne permet pas de satisfaire toutes les
demandes de la clientèle. A ce niveau, l’entreprise devrait patienter, à cause du processus
de réapprovisionnement qui n’est pas si express. Cette rupture entraine des conséquences
néfastes pour l’entité.

II-1-2. Les conséquences liées à la rupture de stock

La rupture fréquente de stock entraine un manque à gagner pour l’entité, et un


léger dysfonctionnement dans l’exécution des tâches, et donc un retard de livraison pour
les clients qui désirent ce produit absent en entité, elle peut aussi altérer l’image fidèle de
l’entité.

II-2 Le retard d’approvisionnement

SODISNI dispose une méthode de gestion d’approvisionnement assez complexe,


nous allons montrer ici les cause du retard d’approvisionnent, et ensuite les conséquences
que cela peut engendrer.

II-2-1. Les causes du retard d’approvisionnement

Le retard d’approvisionnement a SODISNI est dû à un lancement tardif de la


procédure de commande, l’entité ne dispose pas d’un service de calcul des coûts
engendrés par le lancement des commandes et de stockage, la politique
d’approvisionnement n’est pas assez bonne .la procédure de la réception des
marchandises est assez longue. Ces causes engendrent des conséquences pour l’évolution
des activités.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

II-2-2. Les conséquences du retard d’approvisionnement.

Le retard d’approvisionnement entraine le ralentissement du travail,

La non maitrise du stock existant : la non maitrise du stock en entreprise peut entrainer le
retard dans la passation de la commande.

I-3. Analyses de quelques problèmes structurels

Ici, on peut citer :

- La mauvaise disposition des produits en magasin ne facilite pas le contrôle de


l’inventaire physique,
- L’absence d’un logiciel de gestion de stock
- L’absence des gestionnaires de stock
- La non existence d’une direction d’achat, malgré son existence théorique dans la
procédure des recettes, et des dépenses.

Face tous ces problèmes, nous avons proposé diverses recommandations à l’entité qui
vont lui permettre d’améliorer sa gestion de stock.

SECTION II : LES SUGGESTIONS

Dans cette section, nous apporterons notre contribution par rapport aux différents
problèmes trouvée en entreprise.

I. LES PROPOSITIONS RELATIVES AUX RUPTURES DE STOCK

La gestion de stock demande assez d’attention et de compétence pour assurer l’évolution


des activités. De ce fait, nous proposons a SODISNI de :

Réorganiser l’approvisionnement des marchandises qui ont un fort taux de rotation

Déterminer le stock d’alerte qui est le niveau de stock qui déclenche la commande. Ce
niveau des stocks doit permettre à l’entité de faire face aux demandes aléatoires pendant
les délais de livraison, et de maintenir le stock de sécurité. Ce niveau de stock est
déterminé selon l’une des méthodes proposées par Wilson.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Nous recommandons à l’entité de mettre en place un stock de sécurité, car un stock de


sécurité important permet à l’entité de continuer à satisfaire la clientèle lors de retard de
livraison.

II. LES PROPOSITIONS LIÉES AU RETARD D’APPROVISIONNEMENT

La gestion des approvisionnements demande assez de compétence. Les inventaires


périodiques du stock physique, sont nécessaire pour savoir à quel moment passer une
nouvelle commande .de ce fait, SODISNI devra :

 Procéder à l’établissement d’une base de données sur la cadence de consommation


de tous ses produits afin de trouver la politique de réapprovisionnement qui
convient à chacun d’eux. Cela permettra d’éviter les ruptures de stock, et le risque
de surfacturation ;
 Elle doit pouvoir planifier son cycle d’achat allant du lancement des commandes
jusqu’à leurs consommations. De ce fait, nous lui proposons l’utilisation d’un
graphe d’ordonnancement qui est une application directe des méthodes de
recherche des chemins optimaux dans un graphe ;
 Pour la gestion rationnelle des commandes, nous lui suggérons une évaluation des
coûts de possession des stocks et de lancement des commandes. Cette évaluation
lui permettra de connaitre la validité des paramètres de gestion tels que la quantité
optimale à commander, et la périodicité des commandes.

III.LES PROPOSITIONS RELATIVES AUX PROBLÈMES STRUCTURELS

Dans ce domaine, nous recommandons a SODISNI de :

- Se procurer d’un logiciel de gestion de stock et former des agents à son utilisation ;
- La création d’une direction d’achat et des stocks, ce qui permettra la gestion des
stocks et des approvisionnements par des agents affectés pour ce travail ;
- Réorganiser la structure du magasin afin de permettre la facilité lors de
l’inventaire physique, c’est-à-dire créer des espaces et disposé chaque produit
dans un bloc précis, séparer les produits publicitaires des marchandises (créer un
magasin pour ces produit)

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre travail qui porte sur la gestion des stocks dans une entité
commerciale, il était question pour nous de présenter comment l’entité SODISNI gère ses
stocks. De même, déceler les différentes faiblesses liées à cette dernière et d’apporter
notre contribution à l’amélioration des conditions de gestion dans cette entité. Une bonne
gestion de stock permet à la société de maximiser son résultat, et de réduire les coûts liés
aux différentes charges.

Étant donné que la gestion des stocks pratiquée par la société n’est pas moindre, notre
étude nous a permis de déceler et mettre en évidence des problèmes tels que la rupture
des stocks et le retard d’approvisionnement. Cette rupture est pour la plupart du temps
due à certain produit qui s’écoule très rapidement, et demandent à être renouvelés
plusieurs fois au cours d’une période donnée. Concernant le retard d’approvisionnement,
l’entité ne respecte pas le principe lié à cette fonction. Même si cette gestion de stock
permet au dirigeant d’atteindre leurs objectifs, elle est loin d’être satisfaisante pour
l’évolution de ses activités dans le futur. Vue la concurrence sur le marché nationale, cela
pourrait causer un véritable problème à sa position sur le marché. Face à tous ces
problèmes, nous avons suggéré à l’entité diverses solutions tel que la mise en place d’un
stock de sécurité, le changement de sa politique d’approvisionnement, et la mise place
d’une équipe chargée de la gestion des stocks et des approvisionnements.

Cependant, il faudrait remarquer qu’aucun mode de gestion n’est exempt d’insuffisance


surtout dans un environnement instable et de haute concurrence. Ce n’est que la remise
en cause permanente des méthodes qui permet de se rapprocher de l’idéal qu’est une
bonne gestion. Nos suggestions loin d’être parfaite, n’ont nullement l’intention de
discréditer le travail fait actuellement par les agents de SODISNI mais seulement ont pour
but de contribuer à l’amélioration des pratiques actuelles, et par conséquent contribuer à
la rentabilité et à la compétitivité de la société. Ce stage de deux mois passé au sein de
l’entité nous a permis d’apprendre mieux sur le monde de l’emploie et d’avoir une
meilleure vision sur les réalités du milieu professionnel.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

BIBLIOGRAPHIE

 OUVRAGES

ROBERT BILONGO : Gestion des Stocks, Collaboration ESSEC-HEC France, juillet


1990 ;

Collection pratique comptabilité pratique : TOME 3 de J. KEUMOE ; I. KAMGO ; et


Joseph BOLONG. 1ER Edition 2007 ;

BERNARD FEDERICK et SALVIAC Éric (2009) fonction d’achat : contrôle interne et


gestion des risques, édition maxima, paris 298 pages ;

 Sources internes de SODISNI


 www.comptanat.fr « privée »priv4
 https://www.manager-go.com »logistique

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1 : Organigramme

Annexe 2 : Fiche de stock de produit Aspen

Annexe 3 : Tableau de coût de revient de marchandise

Annexe4: Déclaration d’importation

Annexe 5: Facture proforma

Annexe 6: Facture fournisseur

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

ORGANIGRAMME DE SODISNI

PDG

DG

DIRECTION DIRECTION
ADMINISTRATIVE DAF
COMMERCIALE
ET PERSONNELLE

RESPONSABLE COMPTABILITE EQUIPE


LOGISTIQUE ET FINANCE COMMERCIALE
REGIONALE

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

TABLE DE MATIERES

DEDICACE .....................................................................Error! Bookmark not defined.

REMERCIEMENTS ......................................................................................................... ii

LISTE DES TABLEAUX ............................................................................................... iii

LISTE DES ABREVIATIONS ....................................................................................... iv

FICHE D’IDENTIFICATION .......................................................................................... v

SOMMAIRE .................................................................................................................... vi

RESUME ........................................................................................................................ vii

ABSTRACT................................................................................................................... viii

INTRODUCTION GENERALE ...................................................................................... 1

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTITE ET DEROULEMENT DU STAGE . 4

SECTION I : PRESENTATION GENERALE DE SODISNI ..................................... 4

I-. HISTORIQUE ET OBJECTIFS ........................................................................... 4

I-1. Historique ........................................................................................................ 4

I-2. Objectifs .......................................................................................................... 4

II. RECONNAISSANCE, STRUCTURE ORGANISATIONNELLE,


RESSOURCES ET ENVIRONNEMENT DE SODISNI ......................................... 5

II-1. Reconnaissance .............................................................................................. 5

II-2. Structure organisationnelle ............................................................................ 6

II-2-1. La direction générale .................................................................................. 6

II-2-2. La direction technique ................................................................................ 7

II-2-3. La direction administrative ......................................................................... 7

II-2-4. La direction commerciale ........................................................................... 7

II-2-5. La direction financière ................................................................................ 7

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

II-3. Les ressources disponibles à SODISNI ......................................................... 8

II-3-1. Les ressources humaines ............................................................................ 8

II-3-2. Les ressources matérielles .......................................................................... 8

II-3-3. Les ressources financières .......................................................................... 8

II-4. L’environnement de SODISNI ...................................................................... 9

II-4-1. L’état........................................................................................................... 9

II-4-2. Les partenaires ............................................................................................ 9

II-4-3. Les fournisseurs ........................................................................................ 10

II-4-4. Les concurrents ......................................................................................... 10

II-4-5. Les clients ................................................................................................. 10

SECTION II : DEROULEMENT DU STAGE .......................................................... 11

I- EXPOSE DES TACHES EFFECTUEES ............................................................ 11

I-1. Les attentes .................................................................................................... 11

I-2. L’accueil et l’intégration ............................................................................... 11

II. MISSION CONFIEE AUX STAGIAIRES ....................................................... 12

II-1. Au domaine comptable ................................................................................ 16

II-1-1. Classement des pièces comptables ........................................................... 16

II-1-2. L’imputation des factures ......................................................................... 16

II-1-3. Le calcul du coût de revient...................................................................... 17

II-2. Les opérations de comptabilisation.............................................................. 17

II-3. Les opérations effectuées au magasin .......................................................... 18

III. LES APPORTS DU STAGE ET DIFFICULTES RENCONTREES ............... 18

III-1. Les apports du stage ................................................................................... 18

III-1-1. Sur le plan professionnel ......................................................................... 18

III-1-2. Sur le plan social ..................................................................................... 19

III-2. Les difficultés rencontrées ......................................................................... 19

III-3. Justification du choix du thème .................................................................. 19

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

CHAPITRE II : GESTION DES STOCKS DANS UNE ENTITE COMMERCIALE :


CAS DE SODISNI.......................................................................................................... 21

SECTION I : APPROCHE THEORIQUE DE LA GESTION DES STOCKS :


DEFINITION ET GENERALITES SUR LA GESTION DE STOCK ............... Error!
Bookmark not defined.

I- DEFINITIONS, DIFFERENTS NIVEAUX DE STOCK ET GESTION DE


STOCK .....................................................................Error! Bookmark not defined.

I-1. Définitions et fonction des stocks ..................Error! Bookmark not defined.

I-1-1 Définitions ...................................................Error! Bookmark not defined.

I-1-2 Fonction des stocks ......................................Error! Bookmark not defined.

I-2. Différents niveaux de stock ...........................Error! Bookmark not defined.

I-2-1. Stock moyen : c’est le niveau de stock qui se trouve dans une entité à une
période donnée. .....................................................Error! Bookmark not defined.

I-2-2. Le stock minimal : c’est le stock qui permet de faire face au besoin de la
clientèle pendant la période de réapprovisionnement. ........ Error! Bookmark not
defined.

I-2-3. Stock de sécurité : c’est le niveau de stock qui permet à l’entité de se


prémunir contre les écarts ou les aléas de livraison. Ce stock à deux buts :. Error!
Bookmark not defined.

I-2-4. Le stock maximal : c’est le niveau de stock qui se trouve au-dessus de la


normale. Dans ce cas, on peut parler de sur stockage. ........ Error! Bookmark not
defined.

I-2-5. Le stock d’alerte ou critique : c’est le niveau de stocks qui déclenche la


procédure de commande, il est constitué du stock minimal et du stock de sécurité
.sa formule se présente ainsi : ...............................Error! Bookmark not defined.

I-3. La gestion des stocks ......................................Error! Bookmark not defined.

II- ORGANISATTION MATERIELLE ET DIFFERENTS METHODE DE


VALORISATION DES STOCKS ...........................Error! Bookmark not defined.

II-1 Organisation matérielle ..............................Error! Bookmark not defined.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

II-1-1 La méthode d’ABC.....................................Error! Bookmark not defined.

II-1-2. La méthode 20/80-80/20............................Error! Bookmark not defined.

II-2. Les méthodes de valorisation des stocks ......Error! Bookmark not defined.

Source : Tome 2 édition audio plus livre de cour .Error! Bookmark not defined.

II-2-1. La méthode du CMUP (cout moyen unitaire pondère) .. Error! Bookmark


not defined.

II-2-2. PEPS (premier entrée premier sortie) ........Error! Bookmark not defined.

II-2-3. La méthode du LIFO (Last In First Out) ...Error! Bookmark not defined.

II-3. TYPES D’INVENTAIRES ..............................Error! Bookmark not defined.

II-3-1. L’inventaire permanent .............................Error! Bookmark not defined.

II-3-2. L’inventaire intermittent ............................Error! Bookmark not defined.

II-3-3. L’inventaire physique ...............................Error! Bookmark not defined.

III : L’ANALYSE DU PROCESSUS D’APPROVISIONNEMENT .............. Error!


Bookmark not defined.

III-1. Les étapes du processus d’approvisionnement .......... Error! Bookmark not


defined.

III-1-1. La naissance du besoin .............................Error! Bookmark not defined.

III-1-2. Passation de la commande .......................Error! Bookmark not defined.

III-1-3. Livraison ..................................................Error! Bookmark not defined.

III-2- les coûts liés aux approvisionnements ........Error! Bookmark not defined.

III-2-1 Le coût de possession de stock ou de stockage ....... Error! Bookmark not


defined.

III-2-2. Le coût de passation ou de lancement ou d’acquisition Error! Bookmark


not defined.

III-2-3 Le coût de pénurie ou de rupture...............Error! Bookmark not defined.

III-2-4. Le coût global de gestion .........................Error! Bookmark not defined.

III-3. NOTION DE CADENCE D’APPROVISIONNEMENT OPTIMALE ET


DE LOT ECONOMIQUE ....................................Error! Bookmark not defined.

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

III-3-1 Définition ..................................................Error! Bookmark not defined.

III-3-2. Le calcul selon la méthode de Wilson......Error! Bookmark not defined.

III-3-2-1. Les hypothèses fondamentales..............Error! Bookmark not defined.

III-3-2-2. Objectif .................................................Error! Bookmark not defined.

III-3-3 Par la méthode graphique ..........................Error! Bookmark not defined.

III-3-4. Détermination par la méthode du tableau Error! Bookmark not defined.

III-4. LA BUDGÉTISATION DES APPROVISIONNEMENTS ................ Error!


Bookmark not defined.

III-4-1. Budgétisation par quantités constantes ....Error! Bookmark not defined.

III-4-2. Budgétisation par périodes constantes .....Error! Bookmark not defined.

SECTION II-ANALYSE DE LA GESTION DE STOCK AU SEIN DE SODISNI ET


ETUDE DE CAS..........................................................Error! Bookmark not defined.

II-1.LA GESTION DES STOCKS AU SEIN DE SODISNI .... Error! Bookmark


not defined.

II-1-1. Les pratiques de l’approvisionnement .......Error! Bookmark not defined.

II-1-2 Les méthodes de gestion de stock ..............Error! Bookmark not defined.

II-1-2-1. L’organisation du stock au magasin .......Error! Bookmark not defined.

II-1-2-2. L’organisation au niveau de la direction commerciale .................. Error!


Bookmark not defined.

II-2 ETUDE DE CAS ...........................................Error! Bookmark not defined.

CHAPITRES III : ANALYSE CRITIQUE ET SUGGESTIONS .................................. 31

SECTION I : ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES ..................................... 31

I. LES FORCES LIÉES À SODISNI ...................................................................... 31

I-1. Au niveau social ............................................................................................ 31

I-2. Au niveau disciplinaire ................................................................................. 31

I-3. Au niveau comptable..................................................................................... 32

I-4. Au niveau de l’approvisionnement ............................................................... 32

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP


Evaluation du contrôle interne du cycle achat fournisseur dans une entité commerciale :
cas de SODISNI SARLU

I-5. Au niveau du stock ........................................................................................ 32

II.L’ANALYSE DES FAIBLESSES ...................................................................... 32

II-1. Les ruptures de stock ................................................................................... 32

II-1-1. Les causes de rupture de stock ................................................................. 33

II-1-2. Les conséquences liées à la rupture de stock ............................................ 33

II-2 Le retard d’approvisionnement ..................................................................... 33

II-2-1. Les causes du retard d’approvisionnement ............................................... 33

II-2-2. Les conséquences du retard d’approvisionnement. .................................. 34

I-3. Analyses de quelques problèmes structurels ................................................. 34

SECTION II : LES SUGGESTIONS .......................................................................... 34

I. LES PROPOSITIONS RELATIVES AUX RUPTURES DE STOCK ............... 34

II. LES PROPOSITIONS LIÉES AU RETARD D’APPROVISIONNEMENT .... 35

III.LES PROPOSITIONS RELATIVES AUX PROBLÈMES STRUCTURELS .. 35

CONCLUSION GENERALE......................................................................................... 37

BIBLIOGRAPHIE .......................................................................................................... 38

LISTE DES ANNEXES ................................................................................................. 39

ORGANIGRAMME DE SODISNI ................................................................................ 40

ORGANIGRAMME DE SODISNI ................................................................................ 41

TABLE DE MATIERES ................................................................................................ 41

Rédigé et présenté par ALLIANCE VERONIQUE SHARON MATIP