Vous êtes sur la page 1sur 31

..

LES LIV STROMQUIST

du PRINCE
CHARLES
Traduit du suédois par
Kirsi Kinnunen et Stéphanie Dubois
Ce livre est dédié à
Kristiina Kolehmainen
(1956-2012)

Liv Strömquist
Les Sentiments du prince Charles
traduit du suédois par Kirsi Kinnunen et Stéphanie Dubois
publié sous le Signe Noir de Rackham
isbn : 978-2-87827-198-0
dépôt légal : deuxième trimestre 2016
© 2012, 2016 Liv Strömquist
© 2012, 2016 Rackham pour l’édition française

contact@editions-rackham.com
www.editions-rackham.com

Achevé d’imprimer en avril 2016 sur les presses de Grafiche Milani à Segrate (Italie)
Lors d’une conférence de presse, après ses fian- Il se tut un moment, puis répondit :
çailles avec Diana, le Prince Charles dut
répondre à la question :

Êtes-vous amoureux ? Oui…

Quel que soit le sens


     du mot ” amour ”.
“ La Bande des Quatre ” est le nom d’un groupe de quatre
dirigeants politiques de la Révolution culturelle chinoise.

Mais laissez-moi vous


    présenter une autre
” bande des quatre “ qui a
aussi exercé une influence
sur la culture ! Il s’agit
  des quatre comiques de
    la télé les mieux payés
au monde ces dernières
années.
Recettes de ri
de 3000 ans z, vieilles
et d’une
valeur inestim
able.

1. Tim Allen dans “ Papa bricole ”. Une de 2. Jerry Seinfeld dans “ Seinfeld ”. Une de
ses blagues typiques : ses blagues typiques :

Voyez-vous
ça : les femmes
J’ai restent collées
oublié depuis devant leur émis-
combien de sion préférée,
temps je suis mais les hommes
marié avec ZAPPENT !
ma femme !
Déduct
les hom ion :
       sent mes chas -
alors q
les fem ue
cuisine mes
nt !

1,5 million de dollars par épisode, d’après le A refusé les 5 millions de dollars par épisode qui lui
magazine People. ont été proposés pour continuer la série, d’après Forbes.

3. Ray Romano dans “ Tout le monde aime 4. Charlie Sheen dans “ Mon oncle Charlie ”.
Raymond ”. Une de ses blagues typiques : Une de ses blagues typiques :

Ma femme
veut discuter Pourquoi
avant le sexe ! sortir
On ne pourrait avec une
pas juste
baiser ?!

  ?

  A été payé 2 millions de dollars pour le Encaisse 825 000 dollars par épisode de 30
dernier épisode, d’après Blend Television. , .
Contrairement à ses précurseurs chinois, l’influence de ce quatuor sur la culture ne consiste
Ming ni à martyriser des moines, mais à :

1. Être
des
blancs.

2. Porter la

Selon la thématique
Ils ont centrale de leurs séries
ailleurs 
un autre télé, les FEMMES recher-
dénominateur
commun, chent leur compagnie – pour
plus global le mariage par exemple – mais
celui-là :
eux, ça les emmerde !

Dans “ Papa bricole ” :


Ah non !
Si on Je préfère
sortait ? réparer ma
 bagnole !
Sa
fem
me -
Dans “ Tout le monde
aime Raymond ” :
Ah non !
Ce soir
Si on c'est foot
discutait ? à la télé !
Sa
fem
me -

Dans   “ Seinfeld  ”   :
Ah non ! Pas celle-là !
Elle met des miettes de
Si on biscuits partout  !
se mettait
ensemble ?

Et bien que “ Mon oncle Charlie  ” ne soit pas de la science-fiction, il s’y produit fréquemment le
phénomène surnaturel suivant : des top modèles de 20 ans cherchent à nouer une relation monogamique
pour la vie avec Charlie Sheen.
      Ah non !
Si on se Je préfère
mariait ? coucher avec
des putes !
La popularité de cette thématique a dépassé les frontières et Mais de quoi s’agit-il au
a rendu richissimes non seulement ces quatre blancs mais juste ?! Apparemment,
aussi leurs héritiers jusqu’à la 9e génération.
beaucoup de gens se retrou-
Tu t’es ENCORE payé un nouvel astronef  ?      vent dans l'humour de
ces séries. Mais comment
Tu sais bien que je l’ai hérité de mon arrière-arrière- expliquer qu'ils soient
arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père… aussi nombreux ?
Celui qui ne voulait pas sortir avec sa femme
et en faisait tout un sketch !
Je veux êtr
Ho ! Ho ! Ho ! Ah, près de toi !e plus
lui !… Il était génial,
le bonhomme ! Pas   ques-
tion,  José !

La sociologue Nancy Chodorow a étudié les troubles psychiques qui peuvent se manifester chez
les enfants ayant grandi dans des familles hétéronormatives au stéréotype patriarcal.*

s That Boy?
Je m’occupe des enfants !
J’entretiens une relation Coucou ! Je ne suis pas
intime avec eux, je capable d'entretenir une

Press, Londres 2004 p. 38. **


les soigne et je parle relation intime avec mes
avec eux. enfants, donc je ne m’en oc- 

Lynne: Who’s That Girl? , Who’


   cuperai pas ! “ Me voici donc
couché en ce jour. Je ne puis
faire autrement ” (d’après un
poème de Bob Hansson) ou
alors, je suis au boulot !

*Layton, ytic
Ainsi se construit chez l’enfant une conception de la réalité partagée entre “ le féminin ” et The Anal
  “ le masculin ” qui sont non seulement différents mais carrément diamétralement opposés :
 “ le féminin ” est connoté relations intimes tandis que “ le masculin ” est associé à l’indépendance.*

ent
Com-m ?
vas tu 
Tu
t’es bien
amusé ?

Comment
tu te
sens ?

** Les références bibliographiques des œuvres citées sont reportées à la fin du livre.
Dans cette société sexuellement polarisée, Or, selon Chodorow les garçons n’ont pas non plus la
les garçons n'ont pas le droit de s’identi- possibilité de s'identifier à ce père qui ne s'engage  ni ne  
s'implique dans une relation intime avec ses enfants.
fier à leur mère. Il n’est pas toléré qu’un
Par conséquent, notre société ne leur laisse que la construc-
homme se comporte “ comme une femme ”, tion sexiste de la ” masculinité “ à laquelle se rattacher.*
donc les garçons doivent construire leur
identité en s’éloignant de leur maman.*
Je suis
comme…
Je suis Je ne euh… - LUI !
comme elle ! suis AB-
SOLUMENT
pas comme
elle !

  NB !! Maintenant toi, Il suffit de réfléchir aux résultats


lecteur de cette bande de cette enquête, réalisée en 2008 par un
   dessinée, tu penses : magazine jeunesse suédois, où 6 000 enfants
ont répondu à la question “ Avec qui parles-
Oui, mais non ! Les familles présentées tu quand tu es triste ? ” :
ici appartiennent à une espèce disparue !

Ou il en reste peut-être dans le


Sud conservateur des États-Un
+ Avec maman (41%)
is !
+ Avec un(e) ami(e) (24%)
Aujourd’hui,
parents ont un les deux
bon con + Avec quelqu’un d’autre (12%)
avec leurs enfanttac t
s ! + Avec personne (11%)
+ Avec papa (5%)

Quoi qu’il en soit, non seulement la société sexiste oblige les garçons à se distancier de leur mère, mais
elle les contraint aussi à réjeter tous les attributs que notre culture rattache à l'identité féminine.*

Mm ! Parler de ses sentiments !


Je n’aime pas parler de
mes sentiments !
Mmm ! Les effets de l’aloe vera !

Je n’aime pas les effets de


l’aloe vera !
Mmm ! Pleurer quand on est triste !

Je n’aime pas pleurer quand je suis triste !

Mmm ! “ Le Temps d’un week-end  ” avec Al Pacino !

Je n’aime pas “ Le Temps d’un week-end ”


avec Al Pacino !
Ne pas aimer sa mère est un autre thème partagé Seinfeld ET George ET Kramer dénigrent
par “ La Bande des quatre ” des séries télé !!!
leur mère respective Helen, Estelle et
Tim n’aime pas sa maman Lucille. Babs.
Ah non, en
maman ! core
Ah non, encore
maman !

Raymond abhorre sa maman Marie. Et Charlie, naturellement, déteste sa


maman Evelyn.
Ah non, encore Ah non, encore
maman ! maman !

Je gagne probablement
 un trentième de ça !
Et dire que Charlie
Sheen gagne 1374 dol-
lars de l’heure pour dé-
blatérer pareils propos

RÉCAPITULONS : grandissant dans une société sexiste polarisée où “ le mas-


culin ” et “  le féminin ” sont totalement séparés (interdiction d’être les deux en
même temps ou d’avoir un peu des deux) – et où les pères sont inaccessibles
sur le plan affectif – les garçons doivent construire leur identité en se distan-
ciant de leur mère ainsi que de tout ce qui est considéré comme “ féminin ”.

Selon Chodorow, construire sa masculinité sur En rejetant l’affection et en gardant une


de telles prémisses culturelles amène le garçon distance relationnelle, l’homme entretient
à ériger de solides défenses contre l’intimité, sa position dominante tout en maintenant les
considérée comme féminine. Cela entraîne la femmes dans l’ombre.*
perte d'une partie de son l’identité.*
 Ça te dit de sortir rien que 
nous deux ce soir pour entretenir
Je voudrais que dans notre relation ?
notre relation, chacun Euh… Je t’enverrai éventuellement
puisse exprimer ses un texto. Au cas où Berra, Bunty,
sentiments et que l’on se Svenny, Röret, Bulten, Kniven, Ärret
comprenne mutuelle- ou Frys auraient un empêchement.
ment.
OK.
.
Euh…  Grmpf …ET au cas où il n’y
aurait rien à regarder
sur la 1, la 2, la 3, TV4,
TV4 Or, TV400, TV4 Plus,
Canal 8, Canal 5 ou la
J’ai l’impression chaîne jeunesse.

d’être … NI sur le site “  SVT


Jeux ”.
De nombreuses études scientifiques ont confirmé que les hommes ont peur des relations
 intimes. Le professeur de psychologie Carol Gilligan a ainsi montré des images
à des femmes et à des hommes en leur demandant de désigner celles qui leur inspiraient
du chagrin ou de la peur. D’après les résultats, la plupart des hommes associaient le mot
“ danger ” à une image représentant un homme et une femme dans une relation intime.*

Voici une photo d’une


Voici une photo
d’un couple.
personne morte.

Cachez-moi ça !

Et ?

Pas besoin de s’appeler Sigmund Freud Voilà qui soulève des questions. Par exemple :
pour comprendre que nos protagonistes Si ces hommes vivent dans la crainte d’une
de  “ La Bande des Quatre ” sont des cas relation intime avec une femme, pourquoi
d’école de personnes souffrant de ce type s’évertuent-ils à chercher des relations avec
de troubles psychorelationnels masculins. le sexe opposé ?

Le mariage représente une grave


entrave à ma liberté d’homme !
ne veux te ce soir.
Je pas voir

Bien que
sois déjà m je
arié.
Pourquoi les hommes ne créent-ils pas des environnements alternatifs exclusivement
masculins, construits selon des modèles utopiques comme La Forêt des rêves
bleus de Winnie l’ourson ou les versions antérieures de Donaldville ?

Nous vivons dans la


forêt entre hommes, cha-
cun dans sa cabane !

Comme Porcinet,
Tigrou, Jean-Chris-
tophe et Coco Lapin !

Mmm, du pois-
son frais ! Et voici
mon petit panier
 plein de baies !

Voici mon chez moi :


j’ai, comme Donald, une fam ille
sexiste, composée d’un homme
et de trois enfants mâles !
Selon la psychanalyste Jessica Benjamin, Ses études sur les couples hétérosexuels
tout cela s’expliquerait par le fait que démontrent l’existence d’un préalable selon
“ l’autosuffisance ” masculine construite lequel l’homme ne peut fonctionner d’une façon
dans une société hétérosexiste ne relève en indépendante sans avoir une épouse  /  une copine  /
fait que d’une pseudo-autosuffisance.* une femme disponible dans les parages.*

La relation avec cette femme lui garan- D’après Benjamin, ces hommes éprouvent
tit l'autonomie d'action dans la sphère un sentiment d’aliénation de soi dans leurs
publique. L’homme opère vis-à-vis de la relations avec les femmes. Pourtant, ces
femme une répétition de sa relation avec relations leur sont indispensables pour ac-
sa mère.* céder à l’indépendance.
Comment
veux-tu fêter Mais je ne veux pas
la Saint- fêter la Saint-Valentin !
Valentin ? Je la déteste. Je déteste
l’amour. Je déteste les
sentiments. Je déteste
les femmes. Je déteste
tout ce qui intéresse
les femmes.

Mais par
quand m PItié, REste
êMe à m
es côtés !
Sino
 com n, je v
de c me un ais m’ef
artes châ
 ! tea ufondrer

 Il en résulte que les hommes qui présentent ce genre de problèmes psychologiques
NOUENT MALGRÉ TOUT des relations amoureuses. Mais c'est en fait pour maintenir une
distance  affective avec la femme, voire nier carrément l’existence même de la relation.
Je voudrais qu’on soit ensemble pour de vrai. OU : Et si tu éteignais la télé et me
racontais com-
Ouais, quand l’enfer gèlera !   ment tu vas   ? Euh… NE Me PAR-
Mais continue
LE PLUS jamais !
quand même
à m’appeler
régulièrement.

Mais
Car la sécurité CONTI-
de ton amour me NUE À
permet d’affronter HABITER
l’insécurité de la ici.
vie, prendre des
risques dans ma Sinon, je
carrière ou avoir vais m’effon-
des aventures drer comme
avec d’autres les Tours
nanas ! jumelles.
POURQUOI LES FEMMES VEULENT-ELLES MALGRÉ TOUT RESTER AVEC CES
HOMMES QUI LES MAINTIENNENT À UNE TELLE DISTANCE AFFECTIVE ?

Il ne répond jamais à
mes textos !

Il ne veut jamais sortir rien


que nous deux !

Il ne sait pas parler de


ses sentiments !

Si je pleure, il ne
sait pas comment
me consoler !

Une femme choisie au hasard


dans la rue sait mieux me
consoler quand je pleure que
l’homme avec qui je sors
depuis quatre ans !

Pourtant
besoin fo j’ai un
u de r
avec lui ! ester
La psychanalyste Lynne Layton a poussé Puisque les filles non plus n’ont pas de relation
plus loin la théorie de Chodorow en étu- affective avec leur père, elles ne peuvent pas
diant ce qui arrive aux petites filles dans s’identifier à l’indépendance et l’autonomie.
la famille sexiste et hétéronormative. Il ne leur reste que l’identification à “  la fémi-
ninité  ”  –  une construction sexiste  –  de leur mère.*
Enfin
     quelqu’un qui
parle de moi ! Je suis
comme toi !

Dans cette féminité, l’estime de soi se nourrit de Mais cette orientation relationnelle unilatérale
l’entretien régulier des relations humaines et la peut entraîner une vulnérabilité vis-à-vis du
femme finit par ne se concevoir qu’à travers ses jugement des autres ainsi qu’un besoin de tou-
relations avec autrui. Cela a l'avantage de déve- jours se comparer à leurs performances.*
lopper les compétences relationnelles des filles*
Qu’est-ce que les autres pensent
Je comprends exacte- Suis-je bien comme ça ? Et s’ilsde moi ?
ne me
ment ce que tu ressens ! trouvent pas assez bien ?
Je me retrou Tu ne pe
ce que tu re ve dans
ssens. TE SU ux pas
à toi-mFFIRE
Je vois  sU Le Décide-ême ?
ment parfaite- du rmMum toi !
tu es pourquoi la ôle
triste. fem de Non. Q
Me 
! d’autre duelqu’un
Je sais
faut ce qu’i dire pou oit me le
qu’un qdire à quel-
l réponde : r que je lui
ui est
d a   C’est toi “  Mais non !
ton éta ns qu
t. SUPER…” i es

En concentrant à ce point son attention sur N’ayant pas accès aux caractéristiques
les sentiments et les besoins des autres, la “ masculines  ” telles que l’indépendance ou le
femme perd sa capacité à mettre en avant dynamisme, les filles les acquièrent unique-
ses propres besoins. L’orientation relationnelle ment à travers leur relation à l’homme.
devient une constante chez elle.* Dans la société sexiste, la femme obtient
l'estime d'elle-même à travers la séduction
Maman. Ma copine. Est-c et le sentiment d’être aimée par un homme.*
Comment va- qu’elle me trouv e
t-elle ? e
fatigante ?
Rassure-moi ! Suis-je séduisante ?
Le ménage !
Sinon, les gens Appelle-
penseront que Mes c Dis-moi
moi !
    c’est sale
chez moi. Qu’est ollègues. si je suis
bien com-
pensen -ce qu’ils me ça !
t de m Aime-
oi ? moi !
Mon petit Soutiens-
ami. Pourquoi moi !
E
est-ce qu’il que st-ce
   ne parle grossj’ai l’air Je te
pas avec ce jee dans plais,
an ? hein ?
moi ?
Avec son côté hyperrelationnel … car elle perçoit avec virtuosité
les sentiments des autres.
et son incapacité à mettre en Ça s’est tellement
avant ses propres besoins, la mal passé avec
femme devient quelqu’un qui son ex-copine !
DONNE énormément de soi… Mais pas trop
mignon ! Je ne veux
pas être lourde ! C’était une
Il faut que Bobo se sente nana carrément
aimé et rassuré dans notre fusionnelle !
relation !

Je lui envoie
un   sms   mimi…

Il a besoin d’espace Mais ses propres besoins


pour pouvoir s’épanouir J’écris : “ Voulais n’étant jamais satisfaits,
dans sa passion pour juste te dire que elle devient exigeante et
le skate punk ! t’es SUPER ”. émotive.

Et à la place
de “  à plus  ”, Il ne m
je mets   “biz  ” RÉPOND e
pas !
pour qu’il ne
se sente pas
obligé de me
répondre.

En même temps, elle ne


Personne ne s’occupe de Pourquoi tu peut pas s’arrêter de pour-
PAS à mes ne RÉPOND
moi ! S voir aux besoins des autres
sms ?!
et de les considérer plus
Je suis si Pour toi, m importants que les siens.*
fatiguée… timents, c’ es sen-
est d
la MERDEe Oh ! Il faut que je file au
 ! magasin skatewear…
Je vais
Je n’en acheter à
peux Bobo un
plus ! pantalon
baggy !

Si Un
je pleure, cadea
Moi auss c’est pas u
j’ai beso i, toi que ça
mim
lui f i
d’amourin gênera, du b era
de respe et hein ! ien !
ct !
Dans cette situation, la femme peut ressentir Mais la société à construction sexuée empêche
un grand manque des attributs codés dans notre la femme d’agir ainsi et son unique moyen
société comme “ masculins ”, par exemple : d’accéder à ces attributs est alors de former
un couple avec un homme qui les possède !!
faire passer ses propres
besoins avant ceux des autres
Voilà !
agir dans ses propres
Viens chez
intérêts sans se soucier papa !
des sentiments des autres

avoir un grand besoin d’être


laissée tranquille

coucher avec n’importe qui sans


tenir compte de leurs émotions.

Cette théorie lève le voile sur le noyau mys- POURQUOI CARRIE VEUT-ELLE SE MARIER AVEC
térieux et mythique de “ Sex and the City  ”, UN MEC ÉNORME ET ÉMOTIONNELLEMENT
à savoir : INACCESSIBLE  ?? !

Je n
pas tee veux
ce soivroir
.

Pourquoi veut- Lynne Layton dirait :

elle  –  telle une La femme tombe

Lilliputienne  –
amoureuse d’un

Où en
homme émotionnel-
lement inaccessible
grimper sur son parce qu’elle veut

corps énorme  ho               , mHeté,s-


inconsciemment être
libre et non dépen-
dante des relations
étais -
pour l’attacher tomi avoi !ec
amoureuses.
   je   ?
à elle par
les liens
du mariage  ?
LA FAMILLE HÉTÉROSEXISTE CRÉE DONC DEUX PERTURBATIONS
CHEZ LES FILLES PAR RAPPORT AUX GARÇONS :
LES FILLES : Orientation relationnelle totale. Se voient Construit son estime de soi prin-
comme l’unique objet dans un monde rempli de sujets. cipalement en créant et en entre-
tenant des relations intimes.
Qu’est-ce qu’il Est-ce que mon copain Mmm ! Parler des
sentiments.
pense de moi, me trouve étouffante 
? Partager les
celui-là ?
expériences.
Ma copine est
bizarre depuis Écouter
qu’on s’est vu la
dernière fois, je
Comment va veux savoir ce Rassurer
  ma tante ? qui se passe. l’autre.

LES GARÇONS : Autonomie et isolement total. Construit son estime de soi prin-
Se voient comme l’unique sujet dans un monde rempli d’objets. cipalement dans des activités
indépendantes assurant des réussites.
Inconscient d'être dépendant d’une
Je veux atteindre femme qu'il veut disponible, mais
  mon objectif personnel. qu'il tient à une distance confortable.
Une position
de chef. Ou une Je vais
salle de répète. répéter avec
mon groupe.

Mais r
pelle-map-
à la f oi
de l’hivin
er.

Tout cela produit deux sous-types nar-


cissiques qui ont besoin l’un de l’autre
pour exister et se construisent sur une
hétérosexualité forcée.*
Comment
Et la pire conséquence en ça va ? Tellement troublé psy-
chologiquement par des
est  – comme dans “ Tout le millénaires de culture
monde aime Raymond ” –  que Euh. sexiste qu’il serait plus
la femme recherche toujours  simple de parler de ses
chez l’homme quelque chose sentiments avec Ötzi.
que la société sexiste ne pourra
jamais lui donner. Elle essaie
désespérément de créer une
relation intime avec l’homme
alors que cela n’est possible
qu’avec ses enfants et
d’autres femmes.*
dans "Tout le monde aime Ray-
mond", La femme est donc un
Sisyphe des temps modernes
qui lutte jour et
nuit pour évoquer
ses sentiments
avec son mari  :
un projet voué
à l'échec per-
pétuel, mais
qu’elle a été
conditionnée
à pour-
suivre
telle une
éternelle
esclave.
moi Tu. V
   Ra Comm as.
.
con en
te- t.
Et ce sont les hommes qui en bénéfi-
Selon Layton, le modèle comporte- cient car leur comportement revêt un
mental où un couple reste ensemble statut social privilégié !
alors que la femme n’obtient jamais N’essaie pas de m’appri- Je rêve seule-
l'intimité qu’elle recherche et voiser… Je suis né libre… ment de recevoir une
sauvage…
l’homme essaie désespérément de se Je suis
carte pour
la Saint-
soustraire à cette exigence d’intimité loup. Un unw- Valentin !
boy. Un étco
serait l'expression de stratégies visant Un poney alon.
steppes. des
à échapper aux sentiments de perte et
de déception ressentis aussi bien par H!
WAOUcool!
les femmes que par les hommes. C’est
Au lieu de leur permettre de s’épa-
nouir en tant qu’êtres humains,
notre société les emprisonnerait     P
 queutain
dans un modèle “masculin ” ou cru lle ,
“féminin ” *. che
 !

mais les grands bénéficiares de


cette situation sont bien sûr nos
amis du quatuor ici présents !!!

… et il s’en suit qu’en


vous reconnaissant tou-
…et tous les jours mieux dans nos
jours, nous blagues, vous rigolez
produisons     encore plus !
de nouvelles
représentations
de cette culture … et nous
Dans ma      …et grâce hétéro qui font gagnons encore
blague, je à vos troubles que vos troubles plus d’argent ! Au-
hétéros, vous se perpétuent… jourd’hui par exemple,
ne veux pas je me suis acheté
sortir avec vous y recon- une chemise qui m’a
ma femme… naissez… coûté l’équivalent   Hi
du budget annuel hi  !
de l’UNICEF !
Un, Nous voilà devant
deux… Un, C’est bon !  les bureaux du Comité
deux… du Prix Bobonne…
Bonjour à toutes et
à tous !
… en attendant
Vous de connaître
m’en- la lauréate
tendez? de l’année !

Le secrétaire permanent du L’enjeu est de taille, car ce titre


Prix Bobonne, Leif Strömkiss, se mérite vraiment !
ne va pas tarder à arriver pour
nous annoncer qui remportera
cette année ce prix prestigieux ! Petit rappel
des lauréates
précédentes…

…  Mary Welsh Hemingway, distinguée      Le prix a été remis à Mary pour avoir
en 1965 !      soigné Ernest Hemingway, alcoolique,
    paranoïaque et obèse, pendant les 10
    dernières années de sa vie.

Verse-moi un
mojito, là !
La légende veut que la mère d’Ernest Heureusement pour Hemingway, le rêve de
Hemingway aurait préféré une fille. sa maman ne s’est pas réalisé. Car si Hemin-
gway avait fini en vieille dame alcoolique

Du coup, – écoutez-moi bien ! robe et obèse qui racontait, titubant, son double
,
elle habillait son petit Ernest en isme menton tremblotant, des histoires salaces de
provoquant ainsi le pire traumat .
marins qui ne faisaient rire qu’elle…
de sa vie à notre célèbre écrivain
porter Alors, Pascal
Il a dûe, vête- retira et LAN-
une rob ditionnel ÇA  son slip
a
ment trtr e sexe ! minuscule…
de l’au

C’est Ho  ! Ho  !


bien Ho  ! C’est
ça. bien ça.
Un bio-
graphe de
Hemingway.

… probablement AUCUN homme de 10 ans son


cadet, beau et aimant, ne se serait présenté Quelle belle prestation de
à elle pour lui faire le ménage et la rassurer Mary Welsh Hemingway !
en la cajolant, le regard doux et attentif.
Oh, quelle gueule de bois !
Mon amour ! Je suis
là, et je sens l’huile
d’amande.

Oona avait 36 ans de moins que son mari


Une autre lauréate, peut-être Charlie. Cela tombait bien, car pendant ses
encore plus légendaire, fut… 17 dernières années, sa santé se détériorant
constamment, Charlie avait besoin de soins
24h/24h  : soins qui lui furent prodigués par une
paire de jambes jeunes, dynamiques et sexy.

…  Oona
Chaplin !
Pendant “ les dernières années tout en Mais ne nous perdons pas dans le
douceur  ” (comme le chante le suédois Lasse dédale des souvenirs !
Stefanz) Oona se consacra à faire l’auxiliaire
de vie pour ce vieux mime tout ridé.
Leif Strömk
va nous dévo iss
Attention   dans un instiler
au mur le Prix Bobonant
de verre !
de l’année !ne

Parmi les nombreuses favorites… Ou à Maria Wine, qui après avoir


veillé avec amour et courage au
chevet d’Artur Lundkvist…
…  nous espérons
bien sûr saluer une
lauréate suédoise !
… a surpassé
la médecine en
Je pense par réussissant à
SORTIR du comle
exemple à Kari
Järegård qui, n a !*
tons- la, “ fut co ci-
m
une mère  ” po me
Ernst-Hugo pendur
les 49 années de ant
leur
mariage…*

*Karin Järegård dans le documentaire *  René Vázquez Díaz, “  Oliktänkaren, en bok om


      “ Ernst-Hugo  ” d’Erik Röfvring, 2009.  Arthur Lundqvist  ” , Ordfront, 2006.

Mais voilà Leif qui arrive ! Je suis heureux d’annoncer la lauréate


du Prix Bobonne 2010.
Elle s’appelle…
Hrrh-
hm.