Vous êtes sur la page 1sur 1
th NIETZSCHE, 1882 Honte a la suffisance de ceux qui prétendent connaitre! Que l'on, ‘examine Sous ce rapport les principes tls solutions qu'ils proposeat aux énigmes du monde. ‘Quand dans les choses, sous les choses, derrigre les choses, ils retrouvent ce qui, par malheur, ne nous est que trop connu, par exemple notre table de multiplication ou notre logique, ov encore notre vouloiret notre convoitse, comme ils sont heureux, aussi! ‘Car ce qui est connu est recon» ile sont unanimes a cet gard Mais es plus circonspectsd'entre eux prétendent que le connu tout au moins serait pls facile a reconnaitre que ce qui eat €ranger il serait par exemple plus méthodique de prendre son point de depart dans le monde intérieut», depuis les» fats de la conscience », parce que ce Seat Ii le-monde mieux connu de nous-mémes!Ereeut Ges erteuts' Le onnu, c'est Phabituel, et Thabituel est ce quil ya de plus dificil & Secofinaitre », e'estaedre & considérer en tant que probleme, donc en tant qu'étranger, que lointain, que situé » hors de nous... La [Brande assurance dont les sciences naturelles font preuve par rapport 2a psychologic et la entique des elements de la conscience — Sscienges que l'on pourrait dive aninaturlles — tent prévisement a0 fait qu’elles prenent la réaité étrangére pour objet :tandis qu'il y a quelque chose de presque contradietoire et d'absurde & wouloi pren- dre pour objet ce qui n'est pas étranger. e.Gai Savor, Livre V, $25, rad, P Klosowsks, UGE 108, 198, p. 258260, (1 -LAPENEE OMTRE A COMCIENE ET LMcontcNT 7 womnPanonnn® 6, 65 Friedrich NIETZSCHE, 1882 Honte a la suffisance de ceux qui prétendent connaitre! Que l'on, ‘examine Sous ce rapport les principes tls solutions qu'ils proposeat aux énigmes du monde. ‘Quand dans les choses, sous les choses, derrigre les choses, ils retrouvent ce qui, par malheur, ne nous est que trop connu, par exemple notre table de multiplication ou notre logique, ov encore notre vouloiret notre convoitse, comme ils sont heureux, aussi! ‘Car ce qui est connu est recon» ile sont unanimes a cet gard Mais es plus circonspectsd'entre eux prétendent que le connu tout au moins serait pls facile a reconnaitre que ce qui eat €ranger il serait par exemple plus méthodique de prendre son point de depart dans le monde intérieut», depuis les» fats de la conscience », parce que ce Seat Ii le-monde mieux connu de nous-mémes!Ereeut Ges erteuts' Le onnu, c'est Phabituel, et Thabituel est ce quil ya de plus dificil & Secofinaitre », e'estaedre & considérer en tant que probleme, donc en tant qu'étranger, que lointain, que situé » hors de nous... La [Brande assurance dont les sciences naturelles font preuve par rapport 2a psychologic et la entique des elements de la conscience — Sscienges que l'on pourrait dive aninaturlles — tent prévisement a0 fait qu’elles prenent la réaité étrangére pour objet :tandis qu'il y a quelque chose de presque contradietoire et d'absurde & wouloi pren- dre pour objet ce qui n'est pas étranger. e.Gai Savor, Livre V, $25, rad, P Klosowsks, UGE 108, 198, p. 258260, (1 -LAPENEE OMTRE A COMCIENE ET LMcontcNT 7 womnPanonnn® 6, 65