Vous êtes sur la page 1sur 30

Chapitre I : Généralités

I. Introduction: le chantier et le bien ou construire durant une période donnée.


 Organisation de chantier est l’ensemble des dispositions envisagée pour l’exécution
due la meilleure condition d’un travaille prévis, on prépare l’organisation avant
même l’ouverture des chantiers, puis on procède au suivi au contrôle et à la
correction durant des travaux et à la fin on tire conclusion.
Cette procédure permet d’améliorer l’organisation des futurs chantiers et d’éviter
les répits les mêmes erreurs.

Méthode d’organisation Rapidité


Economie
Qualité
II.1 document d’un projet :
 Document administratif.
 Document technique.

Client BET Entreprise

-Terrain Engagement
-Réaliser Réalisation
Contrat de
Constructio
n

 Plan de situation (1/5000 ,1/10000) : il permet de situer le lot par rapport à une
voie connue par l’APC.
 Plan de masse (1/500) : il précise l’emplacement de la construction dans le lot par
rapport au limite du terrain et des rues.
 Plan d’ensemble (1/50) : il comporte la vue en plan de défi rentes niveaux, plan de
fondation les coupes verticales et les façades.
 Dossier VRD : se sont les alimentations pour nous total, gaz, l’évacuation des
chaussés, les trottoirs, espaces vent, l’assainissement…..etc.
 Dossiers de structure : c’est un dossier de B.A, B.P ou CM.
 Dossiers de CES:(corps d’état secondaire) est tous ce qui n’est pas de structure.
 Etude de sol.
 Devis discriptif : c’est la partie létaratuve du dossier Architecture.

1
Devis discriptif
Désignation des ouvrages Nature des travaux

 Terrassement
 Fondation
 Plancher

 Devis estimatif : il indique la désignation des ouvrages avec leurs prix.


 Cahiers des charge : se sont des document qui précise les convention du contrat
de construction du point de vue juridique exp. (responsabilité, pénalité).
 Le planning des travaux : c’est le calendriers des travaux à effectuer pour
l’ensemble des entreprises.

II.2. Pièces essentielles d’un marché :

Soumission : un Act. D’engagement +devis discriptif +devis estimatif +cahier de close


administratif (actualisation des prix) +cahier de close technique D.T.R
(détail technique réglementaire) +plan d’exécution de l’architecte (plan
architecture et génie civile).

2
Chapitre II : Programme et organisation des travaux
1. phase pour la réalisation d’un projet :
 la commande : c’est l’appel d’offre.
 La conception B.E.T
 Le choix de la partie constructif.
 Le choix de la technique.
 Devis
 Cahier des charges.
 Dossier d’exécution.
 Préparation de l’exécution (l’installation des chantiers).
 Exécution.
2. programme de la construction :
a. c’est l’étude préalable avec visite de l’emplacement du futur chantier.
 Vérifier la conformité du plan avec la réalité.
 Etat de lieu (la végétation, topographie, l’eau dans le sol).
 Examen des constructions avoisinantes.
 Condition d’accès.
 Possibilité d’alimentation de l’eau et l’électricité.
 L’étendue du chantier (surface pour préparer le chantier).
 Possibilité d’approvisionnement d’un matériau local.
 Etude des règlements locaux.
 La protection d’environnement.
b. Le choix de la méthode et procèdes de construction (technique d’exécution).
c. Plan d’aménagement du chantier.
d. Détermination des différents plannings.
 Planning d’avancement des travaux.
 Planning de personnel.
 Planning de matériel.
 Planning des matériaux.
3. Organisation du travail :
 Préciser les méthodes d’exécution des travaux.
 Prévoir les quantités et les types d’ouvriers.
 Répartir et les coordonner les taches.
 Utiliser l’équipement adéquat.
 Réduire les risques d’accidents.
 Intéresser l’ouvrier à son travail.
 Améliorer les méthodes de simplifier le travail.
 Contrôler l’exécution des taches.

3
Chapitre III : Principaux éléments d’installation des chantiers
1. Généralités : Un chantier est définie par une installation permanent dans un lieu
généralement ouvert, une dure le temps de construction de l’ouvrage c .a. d
Au maximum plusieurs années.
Les entreprises des bâtiments et travaux publics sont les seuls dont le rendement
semi les in tempéré (pluie, gel,….etc.).
2. Importance du terrain : l’étendu du terrain met à la disposition des entreprises
pour les diverses installation du chantier peut être très varier suivant le cas :
 Très large dans les travaux publics.
 Restreint pour certains travaux exécuter en ville ou en montagne dans ce
cas le terrain risque d’être limité l’entrepreneur pourra :
 Sollicité au prés de l’administration (APC) une autorisation tomporaire
d’utilisation d’une partie de voie public.
 Loure une partie de terrain d’un reverin (voisinage).
 Utiliser la part du terrain des entreprises de seconde œuvre (CES).
 Installer un site nécessaire et ramener tout les éléments préparés de
l’extérieur.
3. plan d’aménagement d’un chantier : il n’existe pas de modèle type pour
aménager un chantier une installation rationnel permet de respecter les délais
imposer, d’éviter le gaspillage de d’œuvre, matériaux et matériels le plan
d’aménagement d’un chantier doit être soumis au maître d’œuvre par approbation,
ce plan devra être respecter par la suite et toute modification, au court des travaux
devra soumise à la corps de l’architecte qui devra vérifier qu’elle n’a aucune sur la
suite du travaux.
4. Installation du chantier:
une clôture de terrain avec signalisation extérieur elle comporte
 Plusieurs accès contrôler par des loges de gradient et des barrières.
 Une signalisation routière aux abords les accès pour indiquer l’entrée et
sortie les engins.
 Des voies d’accès et de circulation intérieur.
 Signalisation intérieurs : elle comporte les sens de circulation des engins
prévisions te danger éventuel (passage du câble électrique pour les
consigne de sécurité individuel, la port de casque, de masque antipoussiere,
lunette de protection).
 Emplacement des chemins de roulement de grue.
 Le meilleur tracé permet à la grue d’atteindre avec leur flèche le matériau
le plus éloigné.

4
5. Installation des locaux :
 Bureaux ils sont réservés au service de la direction des travaux occupant si
possible une position tel entré du chantier.
 Une salle de réunion hebdomadaire du chantier.
 Vestiaires.
 Sanitaires.
 Réfectoires : il est prévu de s’équiper d’une cuisine dans le cas si le
chantiers n’est pas important de …………………prés d’un chantier équipe.
 Infirmerie : pour un chantier peut important un médecin passe 02 fois par
semaine avec une ou 02 infirmiers en permanence sur place.
 Pour un chantier important un médecin et 02 infirmiers en permanence sur
place.
 Une ambulance pour évacuer le cas grave.
6. Installation de la cite ouvrières :
Dortoir et le foyer.
7. Installation des espaces de stockage :
 Magasin central : c’est un lieu de dépôt de petit matériel
 Les matières consommables et les articles sensibles aux imtomper
 Aire de stockage protéger.
 Aire de stockage non protéger.
 Elle sont repartir sur le chantier en fonction des ouvrages à réaliser (dépôt
des aciers devant l’atelier de ferraillage …etc.).
8. Installation des ateliers.
9. Installation de production du béton :
 Petit et moyen chantier : pour le chantier de construction d’ouvrage de
structure on a recours à des bétonnières, dans le cas d’un seul ouvrage.
Une bétonnière est disposé auprès de l’ouvrage à construire dans le cas de
groupe d’ouvrage la bétonnière est placée prés de l’ouvrage le plus important.
Sur le chantier est situer d’un chantier important le béton peut être à cheminer
par un camion malaxeur, ce qui permettra rentabiliser l’installation existence.
 Chantier important : dans ce cas la consommation journalières est
uniforme et importante le matériel de production est constituer à central de
béton.
10. parc à matériel :
 atelier de mécanique pour la réparation et l’entretien de matériau.
 Atelier de l’électricité.
 Atelier de vulgarisation.
 Une station de carburant pour camion.
 Atelier mobile et station mobile se sont camion de dépannage, camion de
carburant, camion d’entretien.

5
11. Raccordement au service public :
 Electricité.
 Téléphone : demande une installation à 03 linge pour maintenir en
contacte avec l’extérieur.
 Les eaux usée : il faut une raccordement eaux réseau existant.
 Les eaux pluviales : prévouie des pentes pour le plates formes.
Frais d’installation de chantier :
Tous qui concerne l’installation du chantier il paie par le client deux cas
peuvent se présenté.
Pour des chantiers petit et moyen important les frais d’installation de chantier
sont intégré dans les articles du marché proportionnellement à leur coût et
rapporté le prés unitaire.

Exemple :
Le prés d’1 m3 du béton 12000 DA/m3

10% *12000 = 1200DA/m3 Frais d’installation

Donc le client paie 13200DA/m3

Pour le chantier important l’installation du chantier nécessite un investissement


initial important avant le début des travaux et l’entreprise ne peut pas supporter
ces charges après accord du client l’entreprise pourra établir un marché installation
du chantier à part et marché ouvrage d’autre part.

6
Chapitre IV: La planification
1. Introduction :
La planification consiste à rechercher la meilleure façon d’utiliser avec
économie la main d’œuvre et autre moyen de maison d’ouvre pour assurer l’effécacité
de l’entreprise.
Son objectif est s’assurer que le travail se fait :
 Dans un ordre correct (bonne succession des opération).
 Attend (sons retard).
 Aussi économique que possible (avoir une bénéfice).
2. Les méthodes de planification :
Les deux méthodes de planification le plus utilisé ans le bâtiment sont de
GANTT et PERT.
Méthode de GANTT ou planning à barres
Met en évidence la durée de chaque tache qui permet de noter l’avancement ou le
retard d’un poste bien définie
Méthode de PERT (Programme Evaluation Review Technique):
A était mise à jour en 1958 par les Américains elle fait sont apparition en
Europe en 1960. Cette méthode à pour objectif la planification et le suivi de la
réalisation des projets ce qui conduit à l’examen de :
 La présentation du programme de forme d’un réseau.
 L’introduction du temps dans le réseau et l’établissement d’un calendrier de
réalisation.
3. Structure d’un programme et sa représentation par un réseau :
Le réseau est une représentation graphique d’un programme ou d’un plan pour
un projet particulier qui montre les relations entre opération et qui sont
indispensable pour l’achèvement de l’objectif de la planification pour adopter la
théorie des graphes à la méthode PRET et les nécessaires de tenir compte de
certaine règle parcourir les axes dans un seul sens correspondant à l’écoulement du
temps.

1 2

 Pas d’utilisation les boucles et circuit

7
 La longueur d’un chemin est donné par la somme total des durées des activités
composantes.

1000DA 5000DA
1000+5000= 6000DA
1 2 3 2 J+3 J = 5 J
2J 3J

 Un réseau à nécessairement un nœud début et un nœud fin, et il peut avoir plusieurs


origine et plusieurs fin.

8
A. Structure d’un programme :
Tout projet est un ensemble ordonné d’action pour la réalisation d’un projet
bien déterminé, le projet comporte :
 Un début, commende, ordre de service et une fin (la réception du projet et
la mise en service.
 Les relations entre les opérations sont appelé contrainte.
B. Les taches (activité) :
Elles seront représentées par une flèche sur le réseau, c’est tout action
nécessaire à la réalisation du projet et consomme du temps, en générale les taches
représente un travail et en traîne une dépense ou consommation de ressource,
certain activité consomme seulement du temps sont entraîne des dépenses.

EX : durcissement du béton (se sont les attentent).

Chaque activité à un début et une fin.

Activité
i j
Pij

Elle désigne par un symbole Pij ou par son non.

EX : Maçonnerie

Maçonnerie
i j
Pij

9
C. Evénement pour étape :
Une étape est un objectif partielle du intermédiaire d’un programme, c’est un
point de contrôle le programme elle ne consomme ni temps ni ressource, elle est
représenté sur le réseau par une figure fermé (cercle, carré, …etc.), elle décrit le
début du la fin d’un tache.
Les événements début porte un chiffre « i » inférieur à celui de l’événement
final « j », n’utiliser qu’une seule fois un chiffre d’un réseau.

Ei : Evénement initial l’activité peut commencer.

Ej : Evénement finale l’activité à était réaliser.

Dij : La durée de l’activité Pij.


D. Les contraintes :
Les relations des contraintes entre les activités composantes sont les suivantes :

1. Règle de la dépendance :
C’est la règle principale dans une représentation PERT.

A B
1 2 3

A et B se sont des taches du activité.


1, 2 et 3 sont des événements du étapes.

Règle :
* la tache B ne peut commencer que lorsque A sera achevé.

*2 événement final de A et également événement initial de B.

10
2. Règle de convergence :

1 A
C
3 4
B

On applique deux (02) fois la règle de dépendance.


Règle :
* Une tache ne peut commencer que c’est celle qui la précède sont achevé.
* C ne peut commencer que si A et B sont achever, cela ne vent pas dire
que la tache C commence immédiatement après l’achèvement des
taches A et B.

Exemple :
1 A
C
4j
3 4
B 2j

3j
2
Temps J

B
C

ou bien C

11
3. Règle de divergence :
3
B
A
1 2

C 4
On applique deux (02) fois la règle de dépendance.
*Les taches B et C ne peuvent commencer que si A est achevée.
*B et C ne sont pas obliger de commence juste après l’achèvement de A.
*B et C peuvent ne pas commencer aux même temps.

Exemple :
3
B
A 4j
1 2
3j 3j

C 4

Temps J

A
B

1 C

B
C
2
B

3 C

12
4. Liaison logique :
 Cas général :

1 A C 4

3
D
B
2 5

*C, D commencent après l’achèvement de A, B.


*C, D peut commencer aux même temps.

 Cas logique :

A C
1 4 5

B D
2 3 6

C: suit A et B
D: suit B (uniquement)
F: liaison logique entre B et C et elle ne représente ni ressource ni durée, c’est
une tache fictive on l’appelle contrainte.

13
5. Représentation des taches et des étapes :
En généralité les taches sont désigné par un symbole lorsque le réseau est un
important ou par leur nom c’est le raison est court.
Les étapes représentent:
 La fin des travaux qui les précède.
 Le point de départ le travaux qui les suivant.
Toutes les étapes de réseau sont numérotées pour faciliter leur identification lors
d’un calcul automatique.
Remarque :
*Il ne doit pas et avoir 01 fois un même numéro dans un même réseau.
*Il ne doit pas y avoir 02 tache possèdent à la fois même numéro détape de
début et même d’étape de fin pour cela on doit ajouter des taches fictive.

A
A
2

B B

1 2 1 3

6. Représentation de réseau :
1. dessin direct :
a. dans ce cas le réseau n’est pas important on les désigne à partir de
l’étape finale on posent à chaque étape, la question, quel tache doit on à
complaire immédiatement avant cette étape.
b. à partir de l’origine de projet on pose à chaque étape, la question quelle
tache peut on entre prendre immédiatement après cette étape.
L’emploie conjoint de ces 02 règles donnent le raison.
2. Liste des taches et leur enclenchement :
On renie les responsables de chaque corps d’état qui doivent fournir la
liste des taches qui concerne et on les arrange par ordre d’exécution.
On détermine la relation entre les déférents corps d’état et le début
possible d’exécution.
Tableau des enclenchements :
La liste des taches est complétée par l’indication précise des
enclenchements des taches sur un tableau carré. On marquent par un repère à
la croisé des lignes et colonnes que :
 la tache citée dans la ligne suit celle citée dans la colonne.
 La tache citée dans la colonne précède celle citée dans la ligne.

14
EX :

A B C D E F G
A
B X
C X
D X
E X X
F X X
G X

B G
3
A E
C
1 2 5 6
D F
4

Remarque : * ligne sans crois (X) c’est des taches initiale de réseau.
* colonne sans crois (X) c’est des taches finale de réseau.

15
Application 01 : Construire le réseau du projet suivant :
Construire d’une canalisation du 20 km de longueurs, les opérations sont :
1. Excavation du tranché (EXE).
2. pose des conduites (PC).
3. Remblayage (R).
Nbre d’équipe =1 Nbre de tronçon =2

PC2

EXC2 R2
3 5
EXC1
7
1 2
PC1
4 R1 6

Application 02 : même tache et même équipe, Nbre de tronçon =3


EXE1-------- PC1----------R1
EXE2---------PC2----------R2
EXE3---------PC3----------R3

EXC3
PC3
EXC2 3 6

EXC1 R3
PC2 1
7 9 0
1 2 5
R2
PC1
R1

4 8
16
Application 03 : Construire le réseau du projet suivant :
Construire d’une canalisation du 20 km de longueurs, les opérations sont :
1. Excavation du tranché (EXE).
2. pose des conduites (PC).
3. Remblayage (R).
4. Comptage (C).
Nbre d’équipe =1 Nbre de tronçon =2

PC2
R2
EXC2 4 5

EXC1 C2
8
2 7
1
PC1 6 C1
3 R1

17
3. Introduction du temps dans le réseau :(calcul du calendrier de réalisation).
a. Estimation des durées :
1. La durée :

Qij  N  Tij Qij


d ij  d ij 
r Où r  N  Pij

1
D N  Tij  N  p
ij

r : c’est les ressources où personnels.


Qij : quantité des travaux.
Nij : norme du temps elle est donne par Hh /u
H : homme ; h : heure ; u : unité
N.Pij : norme de la machine où de la production.
EX :
Qij =1000 m2 ; Nij =0.1 Hh /m2 ; r =5 personnes

dij = 1000*0.1/5 =20h


2. Unité des durées :
Elle les mêmes pour toutes le taches de réseau, les temps sont exprimés en durées et
non pas durées calandré.
Les unités sont estimer par heur : 50 à55 min
Journée : 7 à8 où 9 heures.
Semaine : 5 à 6 jours.
Mois : 22 à 26 jours.

18
3. Estimation :
En générale l’estimateur donne une seul valeur de durée à chaque activité cette
valeur provient :
 De l’expérience de l’estimateur.
 De la moyen de diverse estimation des personnes différents.
 De statistique des travaux de même nature.
Dans certain cas particule (étude, recherche, …..etc.), la durée de la tache est difficile à
préciser. L’estimation donnera les 03 valeurs suivantes :
d0 : durée optimiste.
dp : durée pessimiste.
dv : durée vraisemblable (probable).
d0 : c’est la durée dans les conditions d’exécution le plus favorable, c’est le temps minimale
possible dans le quelle la tache peut être accomplir.
dp : c’est la durée dans les conditions d’exécution le plus favorable, c’est le temps maximale
dans le quelle la tache peut être accomplir.
dv : c’est la durée que l’estimateur juge (par son expérience de voir se produire dans les
condition normale).

La durée moyenne : est donné par la formule suivante :

d 0  4d v  d p
D dm 
6
D9

b. Calcule du calendrier de la réalisation :


A prés avoir établir le réseau logique est déterminer la durée de diffèrent activité, il est
possible d’établir le calendrier de réalisation. La méthode PERT défini (02) calendrier.
Avec les date de réalisation au plutôt des étapes.
Avec les dates de réalisation au plutard des étapes.

19
1. la date de réalisation au plutôt des étapes (Toi):
Pour la calculer la date Toi (o : origine ; i : étape), il faut ajouter à la date au plutôt
de chacune des étapes immédiatement présidente de l’étape considérer, la durée de la
tache de liaison.
3

A
1 D
5 9 C
2 B 3 4

7
2

Max : 3+5 = 8 9
2+7 = 9

2. la date de réalisation au plutard des étapes (TAi):


Pour la calculer on sous très de la date au plutard de chaque étape immédiatement
suivante de l’étape considérer la durée de la tache de liaison.

2 8=TA2
2
3
A

2 B
4
6= Ta3
4

20
Min : 8-2
6-4 2

Exemple 01 : soit le réseau suivant :

7 7 10 25
3J
7J C 6J
2 5
0 0 A F
D 13J
6
B G
1 E 31 31
10J 3 11J
8J
4
10 12 20 20

7+13 =20
T04 =max = 20
10+8 =18

20-13 =7
TA2 = min =7
25-3 =22

21
Les taches Taches Durées (j)
antécédentes
Exemple 02: A - 3
A : couche de fondation.
B : couche de base. B - 5
C : couche de roulement.
D : les accotements. C A-B 3
E : les fossés. D B 4
F : signalisation.
construire le réseau correspondant E D 2
avec le calendrier de réalisation.
F C-E 2

5 5 9 9
D
B 4J
0 0 3 4
5J E
2J
3J 13 13
1 3J 2J
A 6
2 C F
5
5 8 11 11

22
7 10
c. chemin critique – Marge :
TOi = 7
Marge =TAi –TOi = m
x
Lorsque la marge existe la date de réalisation de l’étape peut se déplacer dans cet intervalle
sans incidence sur la date d’achèvement de projet.
-la suite des taches reliant les étapes de marge nulle détermine le chemin critique.
-les activités reliant les évènements critiques sont critique.
-toute accroissement de la durée sur l’une des taches de chemin critique influera sur la date
finale du projet, sur les activités critique.

7 7 10 25
m=0 m=15
C
0 0 A
3J 4
m=0 2 F
7J D 6J
13J
10J
1 8J 11J
B 6
3 E G
5
10 12 20 20 31 31

m=2 m=0 m=0

: Chemin critique m=0

23
d. Les caractéristiques du chemin critique :
 Il y a au minimum un chemin critique dans un réseau.
 Tous les chemins peuvent être critiques.
 Touts les chemins critiques partent de l’événement initial et aboutissent à l’événement
final au réseau.
 Le chemin critique est continu.
 La durée du projet est égale à la somme des durées des activités des chemins critiques.
 Le chemin critique est donné par le chemin le plus long.
 Touts les activités critiques doivent être surveillé de prix et être réalisé sans retard.
Remarque : les informations le plus importante obtenu à partir de la méthode PRET sont:
o La détermination des chemins critique et les marges, il vont permettre au responsable
d’affecter au mieux les moyens nécessaire à la bonne réalisation du projet.
e. Marges des activités :
a. Dates :
Doij : la date de début au plutôt de l’activité i, j c’est la date où l’activité peut commencer.
DAij : la date de début au plutard de l’activité i, j c’est la date où l’activité doit commencer.
Foij : c’est la date de fin au plutôt de l’activité i, j c’est la date où l’activité peut être achever.
FAij : c’est la date de fin au plutôt de l’activité i, j c’est la date où l’activité doit être achever.

Doij = Toi DAij = FAij + dij = TAj + dij


dij : durée de l’activité

Foij = Doij + dij = Toi + dij FAij = TAj

b. Marge des taches :


Marge totale : c’est la durée pendant laquelle une activité peut être retarde sans
compromettre la date de début au plutard du taches suivante :

Mt = FAij - Foij = TAj - Foij Mr = TAj - Toi -dij


Marge libre : la durée pendant laquelle une activité peut être retarder sans affecter aucune
des dates de début au plutôt des taches immédiatement suivante :

24
Ml = Toj - Foij = (Toj - Toi) - dij

activité

Doij DAij Foij FAij

MT

ML
MT

ML

Toi TAi Toj TAj

c. Contrôle du projet Mise à jour :


Le contrôle consiste à constater l’état d’avancement des travaux à un moment donnée et
voire s’il existe d’éventuel retard sur les délais initial. On constate les activités complètement
achever, celle en cour d’exécution et celle à l’instant d’exécution, de même que d’éventuel
modification pour des taches non entamé. La mise à jour consiste à calculer un nouveau
calendrier de réalisation qui tient compte des retards et/où des modélisations ainsi que des
mesures arrêter afin de respecter le délai initial.

7j
2

10j 3

25
Les méthodes des utiliser pour diminuer des délais sont :
 Diminuer la durée de la tache critique jusqu'à ce que le retard sera annuler pour cela on
augmente les ressources de ces activités.
 On peut changer la technologie (la préfabrication).
 Changer l’organisation du travail (sectorisation).

d. Sectorisation :
C’est le changement d’organisation du travail c’est une méthode qui permit de diminuer
les délais sont augmenter les ressources donc sans dépense supplémentaire.
Donc on augmente le nombre de secteur du travail c.à.d quand fiat intervenir une équipe
des que celle qui la précède quitte une partie seulement de secteur de travail.
Exemple :
Soit à réaliser la pose de canalisation d’eau potable.
 excavation ………………………….60j.
 pose de canalisation ………………120j.
 remblai ……………………………..60j .

0/0 60/60 180/18 240/24


EX PC R
0 0
1 2 3 4

60 12 60 240j
0

Avant de commencer les travaux l’entreprise épuise un retard de 60 jours.

1 janv. ----------- 31/08


1 mars------------31/08 ------------31/10

60/60 180/18 240/24 300/30


EX 0 PC 0 R 0
1 2 3 4

26
Donc on fait la sectorisation.

60/60 90/90 120/15


EX EX 0
1 2
1 2 3

3 3
0 210/15
0 PC1 PC2
0
4 5
6 6
0 150/15 240/24
0 R2
0 R1 0
6 7
3 3
0 210/21 0
0
Exemple d’application : Réalisation d’un complexe industriel

 Elaboration des plans (EP) : 3 mois.


 Contrats et livraison d’équipement de tache (CLP) : 7 mois.
 Implantation du chantier (ICH) : 3 mois.
 Construction d’usine (CU) : 8 mois.
 Montage des équipements (MET): 3 mois.
 Réseaux d’eaux extérieurs (REAU) : 7 mois.
 Réseaux électriques (RELE) : 8 mois.
 Réseaux gaze (RGAZ) : 7 mois.
 Essais d’usine (EU) : 1 mois.

 Durée contractuelle des travaux : 18 mois.


Tracer le réseau correspondant.

27
10/14

CL
E 7
6/ 14/14 17/17 18/18
6 0/ 3/ 6/ MET EU
EP 3 ICH C
0 6
2 3 U 5 6 1
1
0
3 3 8 3 1
7

REA
7 13/14
1ercontrole
8
RE
L 8 14/14
7
RG
9 14/13

 Démarrée à retarde ----------------- 6 mois.


 EP------------------------------------ achevée.
 ICH-----------------------------------
12/15.5 reste 1.5 mois.
 CLE---------------------------------- reste 6 mois.
4

CL
E 6 15.5/15.5 18.5/18. 19.5/19.5
6/ 6/ 7.5/7.5 5 EU
C MET
6 EP 6 ICH
2 3 U7 5 6 1
1
0
0 1. 8 3 1
5 7

REA
7 13/15.5
8
RE
14/15.5
L
28 8
7
RG
9 13/15.5
12/15.
5
4
CLE
2
2
10/11.5 7
3
CLE
1 4 11.5/11. 15.5/15.5
6/ 6/ 7 7.5/7.5 CU1 5
6 EP 6 ICH CU2
1 2 5 6 7
0 1.5 4 4
15.5/15.5 17/17 18/18
ME1 ME2 EU
8 9 10
1.5 1.5 1
7

14.5/17
REA

11
8
RE 15.5/17
L
1
2
7 RG 14.5/1
7 13

29
30