Vous êtes sur la page 1sur 37

‘’30 TECHNIQUES DE VOYAGE ASTRAL’’

Technique 01 : Visualisation

Visualisez-vous hors du corps. Couchez vous sur un lit de sorte que


vous soyez face au plafond et alignez vos bras et jambes (relaxées)
avec votre corps. Ensuite, fermez vos yeux et laissez vous devenir
entièrement relaxé jusqu'à ce que vous ayez atteint la zone située entre l'état
de veille et le sommeil. Même si vous êtes maintenant dans cette zone
brumeuse et intermédiaire de conscience, vous devriez avoir un plein
contrôle de votre esprit. Après quelques instants, commencez à vous
visualiser hors de votre corps, imaginez vous vous trouver à environ un
mètre de distance, regardant votre corps étendu sur le lit. Si vous pouvez
maintenir intensément cette visualisation dans votre esprit,
suffisamment longtemps, vous pouvez vous retrouver soudainement projeté
dans cette position et être capable d'observer votre propre corps sur
le lit. A ce moment précis, si vous souhaitez rester en projection,
vous devrez vous éloigner de votre physique dès que possible, car il a
tendance à vous tirer vers lui si vous en êtes trop proche.
Technique 02 : Entrer dans le double

Allongez-vous et détendez-vous comme décrit dans la technique


ci-dessus. Maintenant, visualisez un fantôme – comme un double de
vous-même planant à environ un peu plus d'un mètre au-dessus de votre
corps physique. Soyez sûrs que le double est une visualisation stable
et qu'il est parallèle à votre corps sur le lit. L'étape suivante est
le transfert de votre conscience dans le double, en imaginant
intensément comment elle se sentirait dans cette position, à 1 mètre
au-dessus de vous, dans l'air. Imaginez la sensation de flottement et
la façon dont apparaîtrait la chambre de ce nouveau point de vue.
Essayez, et gardez votre esprit dans ce second corps sans le laisser
retourner dans le corps physique qui se trouve en dessous. Après un
petit moment à faire ceci, vous pourriez découvrir que votre conscience
a en fait été transféré vers le corps fantôme et vous pourriez être
capable de percevoir la chambre depuis cette perspective. Sans penser à
votre corps physique, ayez la volonté de vous en éloigner, afin
d'affaiblir les risques d'un retour non désiré.
Technique 03 : L'anneau

Vérifiez bien que vous êtes allongé et complètement relaxés; vos


yeux devraient être fermés et votre bouche légèrement entrouverte.
Dès que vous penserez que vous êtes profondément détendu, imaginez un
grand anneau rougeoyant de pure énergie, à 2 mètres au dessus de votre
corps. Il doit être assez grand pour passer facilement au-dessus de
votre corps, de la tête aux pieds. Une fois que la visualisation est
fermement fixée dans votre esprit, imaginez que l'anneau descend
lentement vers vous, essayez et sentez l'énergie pénétrant votre corps,
lequel commence à vibrer dès que l'anneau passe autour. Dès que vous
commencez à sentir les vibrations, renforcez-les en répétant
l'opération encore et encore jusqu'à ce que d'innombrables anneaux
soient passés. Si cela est correctement fait, votre corps tout entier
sera par la suite saisi d'un puissant déferlement de vibrations et vous
pourriez même sentir une légère séparation. Quand cela se produit plus
fortement, ayez la volonté d'élever votre « soi » astral vers le haut,
plus loin de votre corps.
Technique 04 : Le point

Allongez-vous sur votre dos, yeux ouverts, et maintenez fixement


votre regard sur un seul point du plafond. Maintenant, sans déplacer
vos yeux ou votre tête, visualisez ce point de concentration se
déplacer vers la droite; imaginez le comme une tâche qui rampe
lentement du plafond au mur. Quand il a atteint le mur, visualisez le
ramper jusqu'au sol. Rappelez vous de ne pas déplacer vos yeux et ne
pas briser la visualisation du voyage de ce point – sinon, vous devriez
recommencer du début. Une fois qu'il a atteint le sol, visualisez le se
déplacer à travers et sous le lit sur lequel vous êtes allongé. A ce
moment-là, vous devriez commencé à vous sentir étourdi pendant que vous
forcez votre corps astral à se retourner à l'intérieur du corps
physique. Continuez à déplacer le point de l'autre côté du lit et à
monter sur le mur opposé jusqu'à l'endroit où vous avez commencé.
Répétez cet exercice jusqu'à ce que vous atteignez le moment où votre
« soi » astral sera obligé de sortir du corps.
Technique 05 : Voler

Si vous avez la capacité d'intensément visualiser et que vous


n'aimez pas les techniques compliquées, alors cela pourrait vous être
destiné. Simplement, allongez-vous, relaxez-vous, et commencez à vous
visualiser en train de voler (du style superman). Imaginez ce que vous
pourriez sentir si vous pouviez marcher jusqu'à une fenêtre du second
étage de votre maison, ou vous appuyer sur les balcons et ainsi
accélérer, et enfin vous lancer dans le 'grand dehors'.
Imaginez-vous voyager dans les airs, de la plus vivante des façons et
du mieux que vous le pouvez, voler haut, bien au-dessus des toits et de
la campagne environnante. Essayez de sentir l'air frais se précipiter
sur votre visage, et la sensation de vos vêtements qui claquent dans le
vent. Vous pourriez aimer placer un ventilateur électrique (silencieux)
dans une position où votre corps recevra la force du courant d'air,
augmentant la croyance que vous avez de réellement sentir l'air de
dehors, que vous traversez quand vous volez. L'utilisation prolongée de
cette visualisation peut encourager la séparation du corps astral.
Technique 06 : Transe auto-induite

Prenez une position confortable et commencez ensuite à vous


concentrer sur une porte imaginaire dans votre esprit. La respiration
devrait être profonde et rythmique, les yeux fermés, tournés vers le
haut. Vous commencerez bientôt à sentir un léger engourdissement qui
commence depuis les pieds et se déplace vers le haut des jambes jusqu'à
ce qu'il s'étende finalement dans tout le corps. Puis une rigidité
musculaire apparaîtra, avec une pression ascendante dans la tête. Après
un moment vous réaliserez bientôt que vous êtes capable de voir au
travers de vos paupières, et la chambre vous semblera comme illuminé
d'un rayonnement pâle et doré. A ce moment, vous pouvez devenir soumis
à des visions, apparitions, et bruits terrifiants. Ceux-ci doivent être
ignorés autant que possible parce qu'ils interrompent très facilement
votre concentration, stoppant votre transe. Puis, vous éprouverez la
sensation particulière d'avoir deux corps : le corps physique
douloureux et, emprisonné en lui, un corps fluidique. L'étape suivant
sera d'essayer de forcer ce corps subtil à passer au travers de la
porte imaginaire dans votre esprit, par un intense effort de la
volonté. Si vous réussissez, vous aurez l'extraordinaire sensation de
passer au travers la porte et l'entendre se refermer derrière vous (on
ne sait expliquer la provenance de cet effet sonore). De là, vous
pouvez ensuite faire un pas hors de votre corps physique et vous en
aller plus loin.
Pour ma part celle la a bien marché
Technique 07 : Regarder fixement

Pour cette technique vous aurez besoin d'un fauteuil, d'une bougie,
d'un disque orange en carton (d'un diamètre d'environ 2,5 cm) et d'un
grand miroir qui devrait pendre sur un mur. Positionnez le fauteuil
devant le miroir et attachez le disque de carton au centre de votre
front. Après avoir allumé la bougie (qui devrait être placée tout
près), éteignez les lumières et asseyez vous dans le fauteuil de sorte
que vous soyez en face du miroir. Assurez-vous que vous êtes
confortablement assis et relaxez-vous. Maintenant que vous pouvez voir
votre réflexion dans le miroir, commencez à regarder fixement le disque
sur votre front. Vous devez faire ceci pour au moins cinq minutes sans
ne jamais cligner une fois. Si vous vous surprenez à cligner des yeux,
recommencez. Cela peut vous sembler difficile à réaliser, mais avec une
pratique régulière vous serez capable de dépasser une minute, puis
atteindre deux, puis trois minutes, etc. Après avoir pratiqué cela un
certain temps, vous devriez commencer à noter que votre conscience va
et vient de vous à votre image et inversement. Un instant vous êtes
assis dans votre fauteuil, et un autre instant, vous êtes dans le
miroir. Si vous continuez à effectuer ce dynamisme pour quelque
minutes, vous pourriez finalement vous retrouver projeté au travers du
miroir, dehors de l'autre côté du mur.
Technique 08 : Yeux tournés

Cette méthode peut être effectuée allongé ou assis dans un fauteuil.


Assurez-vous d'être confortablement installé et complètement détendu.
Vos yeux fermés et votre respiration profonde et rythmée. Tournez vos
yeux vers le haut de sorte qu'ils soient focalisés sur un point au
centre de votre front. Si vous pouvez les maintenir là pendant quelques
temps vous pourrez noter l'accumulation de conscience qui se forme dans
cette zone, et le peu de sensations que vous pourrez percevoir de votre
corps. Continuez ceci jusqu'à ce que vous sentez que l'ensemble de
votre être s'est rassemblé et concentré au centre de votre front, et
jusqu'à ce que vous ne puissiez plus sentir votre corps. Quand vous
aurez terminé ceci, vous devrez alors expulser le centre de la
conscience de votre tête par un effort suprême de volonté. Cette
technique peut être une extrêmement contraignante pour les yeux mais
c'est une technique qui s'est avérée très efficace.
Technique 09 : Sortez par un choc

Le titre de cette technique dit tout. Cette méthode n'exige pas de


concentration ou de procédures de profonde relaxation, mais à la
différence de toutes les autres, elle aura besoin de l'assistance d'une
seconde personne.
Avertissement : cette méthode peut être dangereuse pour ceux qui n'ont
pas un coeur solide, donc considérez-là avec précaution. La personne
que vous choisirez pour vous assister doit avoir une certaine patience
parce que celle-ci devra vous observer du début jusqu'au moment où vous
vous endormirez presque. Cette méthode est plutôt simple. Tout ce qu'il
est requit de faire est de s'allonger sur le dos, et tenir un avant
bras vers le haut de sorte que le coude soit appuyé sur le lit. Rester
dans cette position lorsque que vous essayez de dériver vers le
sommeil. Votre assistant, qui devrait s'asseoir silencieusement à
proximité, doit observer votre bras quand vous commencez à vous
endormir et noter la façon dont il commence à se balancer pendant que
votre conscience s'efface. Dès que votre bras est tombé sur le lit,
cette personne doit crier dans votre oreille : “SORS !” ou “SAUTE
DEHORS !”. L'idée est de vous faire sortir de votre peau,
littéralement. Si vous avez d'autres personnes dans votre maison à ce
moment-là, par exemple, des membres de votre famille, c'est d'habitude
une bonne idée de les prévenir avant que vous commencez !
Technique 10 : Auto-suggestion

Pour cette technique vous aurez besoin d'un réveil. Programmez-le


pour vous réveiller deux heures avant votre heure habituelle, puis
allez vous coucher comme d'habitude. Quand la sonnerie vous réveille le
matin, vous devriez encore vous sentir assez fatigué pour vous endormir
à nouveau. Avant cela, dites à vous même, “quand je m'endormirais, je
quitterais mon corps” ou “la prochaine fois que je m'endormirais,
j'aurais une expérience extra-corporelle”. Répétez cela encore et
encore dans votre tête jusqu'à ce que vous vous endormiez. A un certain
moment après que vous vous soyez endormi, vous devriez vous retrouver
en projection.
Technique 11 : Visualisation de formes

Ceci est probablement plus facile à faire confortablement assis dans


un fauteuil. Si vous vous asseyez vraiment droit avec un bon appui de
tête, et vos bras le long des accoudoirs, vous devriez être capable de
vous asseoir pour un certain temps sans vous endormir ou être
inconfortablement positionné.
Avec vos yeux fermés, visualisez un simple cercle dessiné dans
l'espace, devant vos yeux clos. Au début ce sera un peu trouble, mais
continuez à vous entraîner jusqu'à ce que vous pouvez mentalement
dessiner un cercle parfait. Ensuite, commencez à dessiner un cercle
dans d'autres zones de votre esprit. Vous n'avez pas besoin de bouger
vos yeux – vous pouvez juste regarder droit devant (avec vos yeux
fermés, évidemment) – et vous pourrez bientôt dessiner un univers tout
entier. Avec de la pratique, vous serez capable de parfaitement
dessiner ce cercle là où vous le souhaitez. Cette technique demande
beaucoup de pratique, mais elle est utile à ceux qui ont une grande
force de visualisation. Une fois que vous avez maîtrisé le cercle,
commencez à inclure une croix à l'intérieur. Ce cercle avec quatre
parties est l'ancien symbole des Hopi d'Amérique du Nord, qui
l'employaient dans le même but, c'est leur symbole chamanique de la
conscience universelle. Une fois que vous pouvez dessiner ce cercle divisé en quatre
parfaitement, n'importe où dans votre esprit ou imagination, alors vous
pouvez passer à la pyramide. Commencez avec une simple pyramide
tridimensionnelle, quand vous l'avez peaufinée, “tenez”-là pour un
moment dans votre esprit et tournez-là. Tentez maintenant de l'inverser
– la faire tourner en rond, la colorier, la rendre solide, la faire
devenir transparente, en différents matériaux, ou en ajouter deux
autres et jongler. Quand vous avez réussi cette étape, lorsque vous
pouvez jouer avec ces pyramides mentales n'importe quand, alors
commencez à vous dessiner vous-même. Employez les mêmes principes et
dessinez-vous là où vous le voulez, dans votre esprit. Commencez par un
contour simple en trois dimensions. Une fois que vous pouvez le faire,
vous pouvez vous “remplir” de chair, vous rendre vivant et “respirant”.
Visionnez-vous en dehors de vous-même. Vous pouvez vous rendre plus
grand ou plus petit, vous placer plus près ou plus loin. Quand vous
maîtrisez ceci, vous pourriez peut-être vous rendre compte que votre
“moi”que vous imaginez est le “moi”qui est “dehors”. Certaines
personnes trouvent cette technique trop longue à apprendre et trop
compliquée ou n'ont juste pas de persévérance. D'autres, cependant,
trouvent que c'est la seule qui marchent pour eux. Elle semble
interpeller davantage les artistes et designers – personnes visuelles
et créatives.
Technique 12 : Visualisation et désir

Vous pouvez suivre tous les principes de la technique précédente,


cependant celle-ci se fonde davantage sur la visualisation d'un désir.
Imaginez une orange sur une assiette blanche. Voyez le dans votre
esprit. Gardez cette image jusqu'à ce que vous l'ayez examinée de tous
les angles de vue. Une fois que vous pouvez “tenir” l'image pour un
certain temps, et l'avez vraiment observée, que vous la connaissez et
la désirez, vous avez le droit de l'éplucher mentalement. Utilisez tous
vos pouvoirs de visualisation pour voir la peau être épluchée, voir les
morceaux de zeste soudainement être mis à vif. Goûtez-les. Détachez les
quartiers, et imaginez-en un crépiter dans votre bouche. Goûtez-le.
Laissez vous saliver, laissez votre esprit goûter l'orange.
La possibilités qu'offre cette technique réside en le fait que vous
pouvez forcer votre conscience à sortir, se lever, pour chercher une
véritable orange – donc, assurez-vous d'en avoir chez vous ! Une
projectrice a essayé cette technique pour plusieurs semaines sans
succès. Une fois interrogée, elle a admit ne pas aimer les oranges,
elles n'en mangeait jamais. Prenez l'initiative : si vous n'aimez pas
les oranges, transformez-les en une barre de chocolat ou une tasse de
café fraichement préparée – ou n'importe quoi d'autre qui puisse
éveiller votre appétit.
Technique 13 : Visualisation d'un mouvement

Vous pouvez suivre tous les mêmes principes que dans les deux
précédentes techniques, mais celle-ci se fonde davantage sur la
visualisation du mouvement. Imaginez, dans votre espace mental, un
disque, de la couleur que vous souhaitez – plat et rond, juste devant
vous. Imaginez-le en rotation. Lentement d'abord, puis de plus en plus
vite, progressivement. Une fois qu'il a commencé à tourner rapidement,
toutes les couleurs vont s'effacer et vous aurez un disque tournant
blanc pur. Permettez à toute votre imagination de sortir par cette
tâche floue et blanche – laissez là vous transférer hors de vous même,
jusqu'à ce que vous soyez “dehors”.
Technique 14 : Compter respirations et battements

Prenez une position détendue, placez les paumes de votre main gauche
vers le bas, sur votre thorax, de sorte que vous pouvez sentir ce
dernier monter et descendre au gré de vos respirations. Amener votre
main droite, et saisissez le poignet de votre main gauche. Déplacez les
doigts de votre main gauche jusqu'à ce que vous puissiez prendre votre
propre pouls. Quand vous avez trouvé le pouls de votre poignet gauche
et que vous le sentez, vous êtes prêts. Commencez par vous détendre
complètement. Laissez votre respiration et pouls se ralentir jusqu'à ce
qu'ils soient aussi lents qu'ils le seront ensuite. Laissez votre main
gauche sentir votre respiration et compter chacun de vos souffles. Si
vous pouvez garder votre concentration jusqu'à ce que ayez compté
jusqu'à 20 sans perdre le fil, vous êtes prêts pour passer à la seconde
partie de l'exercice.
Au même moment où vous comptez vos respirations, commencez à compter
les battements de votre coeur. Vous devez vérifier en même temps les
deux paramètres - compter en même temps. C'est difficile et vous
perdrez votre concentration. Un bon truc qui peut vous aider est de
prendre une inspiration à seulement un certain nombre de battements du
coeur – commencez par 10 battements. Une fois que vous entrez dans un
rythme – et celui-là est très ardu, vous constaterez qu'une sensation
curieuse accompagne cette technique. C'est comme si vous pouviez sentir
le pouls de l'univers, ou la respiration du cosmos. Une fois que cela
se produit – et vous serez dans une méditation assez profonde, et il
est facile de glisser “dehors”, dans la palpitation de l'univers.
Technique 15 : Rêves lucides

La plupart d'entre nous savons que certains de nos rêves semblent


véraces, rêves dans lesquels nous savons que nous rêvons. Vous pouvez
les induire. Un rêve lucide est un rêve où, en fait, vous vous
réveillez dans votre rêve, et le rêve peut être utilisé pour provoquer
une projection.
Il y a trois moyens de les induire :

 1. Si vous vous réveillez juste après un rêve « normal », (le


mieux, c'est après un rêve tôt le matin), sortez du lit immédiatement,
n'attendez pas un seul instant. Marchez dans votre chambre à coucher et
revisualisez le rêve que vous venez d'avoir. Gardez à l'esprit que
quand vous vous recoucherez, vous aurez le même rêve une seconde fois,
et cette fois vous serez réveillé au sein de celui-ci. Cette technique
est très efficace. Quand vous vous allongerez pour dormir vous devriez
vous trouver oniriquement réveillé, et vous pourrez sortir assez
rapidement.
 2. Pendant le jour, gardez à l'esprit : « Ce soir, je vais avoir un
rêve lucide ». Souvenez-vous en tout au long de la journée. Et – ceci
est important – faites en sorte de vous demander pendant la journée
« Suis-je en train de rêver ? ». Cela pourrait sembler trop facile,
mais si vous pouviez ne pas l'oublier pendant une journée entière, j'en
serais étonné. Vous devriez trouver une technique pour vous en rappeler
– comme écrire un grand « D » sur votre main avec un stylo (D pour
« Dream »), ou bien attacher un petit morceau de ficelle autour de
votre petit doigt. Chaque fois que vous verrez l'une ou l'autre de ces
deux aides visuelles, cela vous rappellera ce que vous êtes censé
faire.Quand vous vous coucherez, tenez la ficelle ou touchez le « D »
quand vous vous endormez, et si tout va bien, vous aurez programmé
votre conscience pour induire un rêve lucide. Une fois que vous êtes
dans le rêve, vous pourrez vous rendre compte que le rêve lucide est un
essai de l'esprit de rationnel pour expliquer une projection. Dans un
rêve lucide vous êtes déjà « dehors ».
 3. Programmez votre alarme pour une heure matinale (oui, je sais
que cela n'est pas agréable). Quand vous vous endormirez, dites et
redites à vous-même : « Quand j'entendrais l'alarme, je serais sorti »,
ou « Quand j'entendrais l'alarme, j'aurais un rêve lucide ». Cela vous
programmera à l'avance. Vous pouvez même essayer de taper votre tête
contre l'oreiller juste avant de dormir, en vous disant : « J'aurais un
rêve lucide quand l'alarme s'arrêtera ». Vous devriez le faire autant
de fois que le chiffre de l'heure que vous avez programmé – programmez
pour 4 heure et tapez quatre fois votre tête en répétant quatre fois
les instructions.
Technique 16 : Elévation d'énergie

Allongez-vous, détendez-vous complètement. Imaginez que vous êtes


composé d'énergie pure. Laissez cette énergie vibrer dans votre
imagination, lentement d'abord, puis de plus en plus vite,
graduellement. Focalisez-vous sur chaque partie de votre corps en
prenant soin de vérifier si celles-ci vrombissent. Laissez l'énergie
progressivement s'accumuler jusqu'à ce que vous sentiez tout votre
corps vibrer très rapidement. Vous n'avez pas à bouger un seul muscle –
tout ceci se fait en imagination. Si vous constatez que vous bougez
physiquement, alors vous faîtes fausse route. Quand vous pouvez
imaginer cette énergie rapide vibrer dans votre être tout entier, vous
pouvez soudainement la libérer – exactement comme une flèche -, la
laisser éclater au dessus de votre tête dans de grands flux de pure
conscience – et vous serez « dehors ».
Technique 17 : Chakras

Selon le point de vue traditionnel du yoga, nous avons sept chakras


ou centres d'énergie situés dans tout le corps. Ces chakras ont besoin
d'être entièrement « ouverts » pour que nous puissions nous projeter.
Cette technique permet de les ouvrir.

Il existe :

 1. Chakra de la base ou chakra racine – situé à la base de la


colonne vertébrale. Ce chakra – nommé Muladhara – gouverne nos
instincts et notre code génétique. Son symbole est un carré jaune.
 2. Chakra pelvien – situé au niveau des parties génitales et connu
sous le nom de Swadhistthana. Il régit notre comportement sexuel et
l'énergie correspondante. Son symbole est un croissant blanc.
 3. Chakra du Plexus Solaire – situé au niveau du plexus et connu
sous le nom de Manipuraka. Il gouverne notre magnétisme personnel,
notre leadership, et son symbol est un triangle rouge.
 4. Chakra du Coeur – situé au dessus du coeur et connu sous le nom
d'Anahata. Il gouverne nos émotions et son symbole est un hexagone bleu.
 5. Chakra de la gorge – situé au niveau de la gorge et connu sous
le nom de Vishuddha. Il gouverne nos capacités de communication et son
symbole est un cercle blanc.
 6. Chakra frontal – situé entre les sourcils et connu sous le nom
d'Ajna. Il régit notre intellect et son symbole est un triangle blanc.
 7. Chakra coronal – Situé sur la tête et connu sous le nom de
Sahasrara. Il régit notre spiritualité et son symbole est une fleur
blanche de lotus.

Les divers systèmes de yoga donneront des symboles ou couleurs – ou


même des noms légèrement différents. A ce stade, ce n'est pas
important : nous employons les chakras seulement comme outil pour la
projection.
Vous avez besoin de vous allonger dans une position détendue. Imaginez
que chaque chakra que vous avez a un petit sac ou poche dessinée,
étroite et fermée avec une corde serrée. Visualisez lentement chaque
chakra – en commençant par le bas – et imaginez que le sac s'ouvre.
Imaginez que la corde se desserre, que le sac est en train de s'ouvrir
complètement, et que le symbole du chakra émerge du sac et se tient au
dessus de lui. Cette technique permet d'ouvrir les chakras. Une fois
qu'ils sont ouverts – et ils devraient être ouverts si vous avez bien
suivi l'ordre d'ouverture, de bas en haut, du racine au coronal, il y
aura un courant d'énergie qui s'accumulera lentement au niveau du
chakra racine, au fur et à mesure, jusqu'à ce qu'elle émerge du chakra
couronne au dessus de la tête. Ce flux d'énergie devrait porter votre
conscience avec elle et vous serez sorti. Que vous sortiez ou pas,
c'est important d'inverser le processus avant de vous relever. Imaginez
chacun des symboles remis dans leurs sacs, serrés à nouveau.
Technique 18 : Lourdeur/Légèreté

Allongez-vous et détendez-vous entièrement. Imaginez, au fur et à


mesure que vous vous relaxez, que vous devenez lentement, énormément
lourd. Toutes les cellules de votre être doivent être concentrées à
cette unique pensée. Vous n'avez jamais été aussi lourd, percevez
chaque muscle, chaque membre, chaque partie de votre corps peser, vous
tirer vers le bas par leur poids. Juste au moment où vous ne pouvez
plus supporter davantage de poids, renversez soudainement le processus
et imaginez que vous êtes soudainement et nettement plus léger que
l'air. Imaginez que vous ne pesez rien du tout. Vous devriez constater
que votre conscience est simplement en train de monter vers le haut
puis aller dehors. Vous pouvez comparer cette technique aux sensations
lorsque vous êtes dans un ascenseur – reconnaissez cette sensation
lorsque l'ascenseur monte rapidement et ensuite, lorsque vous vous
sentez très léger, comme si vous pouviez flotter, quand l'ascenseur
s'arrête soudainement.
Technique 19 : S'interroger

Pour cette technique, vous pouvez vous asseoir ou vous allonger.


Attendez jusqu'à ce que vous soyez complètement détendus, dans un état
rêveur, sans ne rien penser en particulier. Quand vous avez atteint cet
état vous pouvez vous poser des questions sur vous-même. Des questions
importantes telles que : Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? Quel est
le sens de ma vie ?
Si vous le demandez soudainement et avec une grande profondeur, on
pourra constater que cela peut être déstabilisant pour votre
conscience, qui ainsi court-circuitée sortira promptement du corps
physique.
Cette technique semble mieux marcher avec de jeunes personnes – celles
qui se posent ces questions d'habitude. Les personnes plus âgées auront
cherché des réponses et ne se posent plus ces questions – réponses qui, par
ailleurs, sont peut-être fausses.
Technique 20 : Ruses

Il y a plusieurs manières de duper votre conscience pour sortir hors de votre corps.

Se déplacer rapidement et s'arrêter – vous pouvez essayer de courir


vite puis de vous arrêter soudainement, et observez les effets sur
votre conscience. Elle pourrait continuer toute seule pour quelques
instants avant de réaliser que vous vous êtes arrêté.

 Le miroir – Trouvez un de ces miroirs qui fait excessivement


grossir. Si vous vous tenez assez loin, à la bonne distance, vous
pourrez vous voir à l'envers. Observez vous longuement et essayez de
convaincre votre conscience que vous n'êtes pas dans le bon sens.
Parfois cela arrive qu'elle tente de se retourner et se replacer dans
le sens qu'elle suppose être le bon.

 Tourner en rond – Si vous vous levez et restez immobile pour un


moment, et ensuite soudainement vous retourner, vous pourriez constater
que votre conscience n'a pas suivi le mouvement et est expulsée un
instant.

 Vertige – Vous pouvez essayer la technique des soufis utilisée par


les Derviches Tourneurs. Tournez simplement sur vous-même jusqu'à ce
que vous soyez complètement étourdi, et arrêtez soudainement. Vous
pourriez tomber, donc faîtes attention, mais vous pouvez également
constater que votre conscience continue à tournoyer alors que vous vous
êtes arrêté.
 Moi dehors, toi dedans – Concentre-vous simplement très intensément
sur l'idée que vous êtes déjà « sorti ». Convainquez votre conscience
qu'elle se trouve dans le mauvais corps – et elle pourrait essayer de
changer de corps. N'employez aucune visualisation, l'astuce, c'est
juste d'y penser suffisamment fort.

 Hamac – Si vous avez un hamac vous pouvez vous y mettre à l'envers.


Devenez flasque, parfaitement détendu, le hamac se balançant doucement.
Vous n'aurez pas besoin de beaucoup d'imagination pour vous sentir
voler. A la fin de chaque balancement, essayez d'imaginer que vous
continuez sur votre lancée et que le hamac ne vous fait pas revenir. Si
vous avez un jardin avec un grand arbre, essayez de caler une corde en
hauteur, et d'être allongé face au sol – et voyez quels effets cela
peut vous procurer.

 Rêve de vol – Quand vous allez vous endormir, avec vos yeux fermés,
imaginez simplement que vous ne touchez pas votre lit. Imaginez que
vous êtes complètement libre dans l'espace, que vous rêvez et volez.
C'est d'une facilité incroyable. Une fois que vous sentez comme si vous
flottiez au loin, c'est un peu comme cela que vous seriez.

Avoir soif – Avant la détente, mangez une quelque nourriture salée


comme des chips. Ne buvez rien avant la projection. Une fois que vous
êtes détendus, imaginez que vous allez chercher une boisson. Si votre
soif est assez grande vous pourriez vous découvrir dans la cuisine en
train de chercher une boisson en ayant laissé derrière vous votre corps
physique. Cette technique n'est pas très plaisante mais elle semble
fonctionner parfois.
Technique 21 : Un chemin

Si vous avez un chemin que vous aimez en particulier, alors cette


technique est facile. Marchez sur votre chemin, et au moment où vous y
passez, identifiez plusieurs détails marquants que vous pourriez
reconnaître immédiatement. Quand vous seriez en position de relaxation,
marchez sur votre chemin dans votre esprit. Quand vous arriverez à vos
bornes de repérage, vous pourrez annoncer à vous-même : « je suis
dehors, ici ». Essayez de marcher sur votre itinéraire familier en
imaginant mentalement que vous êtes sur votre lit ou dans votre
fauteuil. Ainsi vous ne sauriez plus
si vous imaginez la promenade ou la faites en réalité. Après un certain
temps, il est possible de sortir juste en suivant votre route sans
presque n'y penser.
Technique 22 : Expansion

Adoptez une position de relaxation, allongez-vous sur votre dos.


Quand vous êtes complètement relaxé, et même un peu endormi, vous
pouvez commencer à imaginer que vous êtes en train de vous déformer
lentement – vous agrandir légèrement. Laissez-vous vous accroître de
quelques dizaines de centimètres encore, puis rétrécissez à nouveau
dans votre corps. A chaque fois que vous tentez cela, augmentez un peu
plus, jusqu'à ce que vous pouviez remplir votre chambre avec votre
corps. En même temps, donnez de la volonté à votre conscience afin
qu'elle sorte du corps au moment où vous emplissez toute votre chambre.
Technique 23 : Explorer sa maison

Couchez-vous et détendez-vous. Permettez à votre imagination d'errer


dans votre maison en explorant et examinant chaque détail de chaque
pièce. Essayez de repérer quelque chose que vous n'aviez jamais
remarqué auparavant : c'est plus facile que vous ne le pensez : nous ne
regardons jamais les choses d'aussi près. Une fois que vous avez repéré
quelque chose d'inhabituel ou que vous n'aviez pas remarqué avant, vous
pouvez aller le vérifier par vous-même – avec votre corps physique
évidemment – après que vous avez fini de le visualiser. C'est étonnant
de constater combien souvent cela fonctionne. Certaines fois nous
sommes « sorti » sans même s'en être rendu compte.
Technique 24 : Bras levé

Adoptez votre position habituelle de relaxation mais cette fois


allongez-vous en levant un bras. Maintenez ce bras levé. Quand il
tombera, il vous rappellera ce que vous êtes en train de faire. Cet
effort de garder un bras levé deviendra intolérable après un certain
temps et c'est à cet instant que vous pourriez vous trouver « dehors »
- ce peut être la seule façon d'échapper à l'inconfort.
Technique 25 : Retour en enfance

Cette technique ne fonctionne que si vous avez eu une enfance


heureuse, parce ce que vous devez imaginer que vous retournez dans
votre maison d'enfance. Utilisez votre imagination pour explorer chaque
pièce. Souvenez vous de tous les petits détails de là où vous avez
joué. La nostalgie souvent, ouvre quelque chose en vous et peut
déclencher un tel voyage : vous pourriez sortir de la sorte. Essayez de
n'être trop déçu au cas où vous retourniez dans votre maison d'enfance
et que tout a été redécoré – rien ne dure éternellement.
Technique 26 : Aides auditives/visuelles

Une des méthodes qui a le plus de succès pour induire une projection
astrale, c'est l'hypnose. Cependant, nous n'avons pas forcément
d'hypnothérapeute expérimenté à côté de chez soi, donc nous devons
essayer de nous hypnotiser nous même. Vous devrez faire une cassette
audio avec toutes les instructions appropriées. Si vous enregistrez les
détails d'une bonne technique de relaxation, vous finirez par obtenir
un état de détente complète juste en écoutant. Ensuite, vous pourrez
enregistrez des instructions comme : « Vous êtes maintenant en train de
quitter votre corps » ou « Vous sentez votre conscience lentement
glisser hors de votre corps physique ».

Vous devriez laisser un blanc sur la cassette pour le moment où vous


serez « dehors » et ensuite vous pourriez avoir des instructions
comme : « Vous êtes maintenant en train de retourner dans votre corps »
ou « C'est maintenant le moment de revenir ».
Pour sortir, vous pouvez essayer de faire un décompte : « Je vais
maintenant compter de dix à un, et quand vous entendrez « un », vous
serez sorti... dix...neuf...huit... ».

Certaines personnes trouvent que la musique est un bon outil pour la


projection, d'autres la considèrent comme une distraction. Si vous
trouvez que c'est plus simple de lacher-prise avec la musique vous
pourriez essayer de vous projeter en écoutant quelque chose
d'approprié. La symphonie N°2 de Rachmaninov semble être efficace. Il y
a de nombreuses cassettes « New Age » sur le marché et beaucoup sont
appropriées.
Essayez d'éviter celles qui peuvent vous distraire avec des sons
inattendus comme une soudaine pluie ou des cris de baleine. Le
compositeur japonais Kitaro a produit plusieurs cassettes qui se sont
avérées très utiles pour ce type d'expérience. Essayez d'écouter son
album « Silk Road ».
Vous pouvez également essayer de regarder un mandala (yantra). Un
mandala est un dessin complexe qui permet de se perdre dans ses
structures et sa conception. Beaucoup de magasins « New Age » les
vendent sous forme de posters ou cartes. Ils concentrent le mental, en
les regardant fixement, vous pourriez voir votre conscience y glisser,
et peut-être même glisser au-delà, jusqu'à être « dehors ».

Vous pourriez essayer d'utiliser un mantra – une phrase répétée ou


un mot que vous répétez intérieurement, intérieurement. Essayez « Je
suis un projecteur astral maintenant », ou « Je suis sorti ». Quelque
soit la phrase que vous utilisez, elle doit être courte, positive et
sensée. C'est inutile de dire « Je vais me projeter dans une minute »
ou « Je crois que je me projette ». Vous avez besoin d'être ferme avec
vous-même.
Technique 27 : Meditation

Il y a plusieurs techniques de méditation qui peuvent nous aider obtenir de


bons résultats.

 Respiration – Relaxez-vous et soyez complètement paisible.


Concentrez-vous sur votre respiration jusqu'à ce qu'elle soit lente,
légère et régulière. Peut-être apprécierez-vous amener cela en
inspirant par votre nez et expirant par votre bouche. Imaginez votre
souffle comme un flux blanc et brumeux. Imaginez que ce souffle
porte
votre conscience et, qu'au fur et à mesure que vous respirez, votre
conscience quitte le corps physique.

 Respiration abdominale – Approfondissez votre souffle de sorte que


vous utilisez votre abdomen. Vous pouvez poser vos mains sur votre
abdomen et sentir votre ventre doucement monter et descendre. Au fur
et
à mesure que vous sentez le rythme, vous pouvez imaginer votre
conscience se gonfler et se rétracter à chaque souffle. Imaginez votre
conscience se gonfler au-delà du corps physique, dans l'air
environnant. A chaque souffle, imaginez-la aller un peu plus loin.

 Troisième oeil – Relaxez-vous avec vos yeux fermés et imaginez


qu'il y a une tâche de lumière située juste au-dessus de vos sourcils
au centre de votre front, et à environ 2 cm dans votre tête. C'est là
où se situe votre troisième oeil – la glande pinéale. Vous pouvez vous
concentrer sur ce minuscule point de lumière et imaginer que c'est
votre conscience. Laissez là s'étendre jusqu'à ce qu'elle emplisse tout
votre esprit et observez ce qu'il se passe. Vous pourriez constater que
ce point de lumière change de couleur et de forme, et génère divers
motifs. Il pourrait se transmuter en une boule palpitante et bleue
foncée. En vous concentrant sur cette boule bleue, ce sera possible
d'encourager votre conscience à se déplacer avec elle, et sortir en
dehors de votre moi physique.

 Méditation sphérique – Au moment où vous vous relaxez, permettez à


votre corps de se sentir comme un globe d'énergie. Utilisez votre
imagination pour visualiser votre conscience au milieu de cette
sphère.
Laissez votre imagination permettre à votre conscience de s'étendre
jusqu'à ce qu'elle emplisse la sphère, et ensuite, laissez-la déborder.
Imaginez votre corps être entouré par une aura – une enveloppe
énergétique brumeuse tout autour de vous. Laissez cette aura s'étendre
jusqu'à plusieurs dizaines de centimètres de vous et remplissez-là de
votre conscience.

Méditation vibratoire – Il sera nécessaire d'être assis dans un


fauteuil. Asseyez-vous et détendez-vous, laissez vos main légèrement
repliées entre vos jambes. Quand vous êtes totalement relaxé, vous
pouvez commencer à doucement balancer sur votre fauteuil. Vous devriez
rapidement trouver votre rythme. Ce balancement devrait être à peine
perceptible. Quand vous avez trouvé votre rythme et vous sentez à
l'aise sur votre fauteuil, vous pouvez commencer à l'accélérer. Quand
vous allez de plus en plus vite, vous constaterez que votre conscience
ne peut plus suivre et se trouve un peu en décalage par rapport à
chaque mouvement. Une fois que vous pouvez sentir ce décalage – votre
conscience est réellement désynchronisé avec vous – vous seriez capable
de la propulser de plus en plus loin jusqu'à ce qu'elle soit sortie.
Technique 28 : Baignade céleste

Essayez de vous allonger dehors pour cette technique. Si vous le


pouvez, trouvez une butte sur laquelle vous pouvez vous étendre sur son
sommet et ainsi ne pas voir l'environnement autour de vous. Passez par
les étapes habituelles de relaxation et mais gardez vos yeux ouverts.
Regardez tout droit dans le ciel – une nuit nuageuse et chaude est
préférable. Quand vous regardez au dessus de vous, imaginez que vous
flottez librement et que vous regardez vers le bas. Cette technique
devrait évidemment être pratiquée dans un endroit calme. Quelqu'un qui
marcherait derrière soi ou un chiot sautillant sur vous serait
terriblement distrayant, et pourrait même être un choc si vous vous
trouviez hors de votre corps.
Vous pouvez essayer la même technique lors d'une soirée chaude et
étoilée. Regardez vers les étoiles et imaginez que vous êtes parmi
elles, flottant librement. Imaginez que vous regardez vers le bas vers
votre corps physique. Vous pouvez diversifier cette technique –
essayez-là sur un bateau dérivant sur un fleuve calme, ou si vous êtes
passager d'une voiture, d'un train.
Technique 29 : Changement de point de vue

Vous savez ce que c'était quand vous étiez enfant – vous rampiez
sous les tables, vous grimpiez dans les meubles, et faisiez des cabanes
sous les lits. Eh bien, étant adultes nous cessons de faire cela, mais
cette technique vous permet de jouer encore. Cherchez une chaise ( ou
un escabeau si vous vous faîtes confiance, n'y tombez pas !) et
mettez-la dans le coin le plus éloigné de votre chambre. Montez sur la
chaise et regardez votre lit de ce différent point de vue. Aviez-vous
déjà vu votre lit de cet angle auparavant ? Votre point de vue devrait
plus en hauteur qu'à l'habitude. Imaginez-vous allongé sur le lit. A
quoi ressembleriez-vous ? Pouvez-vous imaginer hors de votre corps en
vous regardant depuis cet angle ?
Cette technique marche le mieux si vous pouvez vous mettre aussi haut
que possible. Etudiez ce nouveau point de vue jusqu'à ce que vous le
connaissez bien. Quand vous êtes prêts, allongez vous sur votre lit et
fermez les yeux, imaginez que vous êtes retourné sur la chaise et que
vous vous regardez, vers le bas.
Vous pourriez bien sortir de vous-même et vous retrouver à ce point.
Technique 30 : Le corps de lumière

Comme toute chose, la technique du Corps de Lumière demande de


l'entraînement, mais il ne vous est pas demandé de vous maintenir en
équilibre dans un état hypnagogique ou de contrôler vos rêves. Tout ce
que vous êtes invités à faire c'est d'utiliser votre imagination.
Commencez par vous trouver une chaise confortable où vous ne pourrez
pas être perturbés. Puis relaxez-vous, en utilisant une méthode que Ne
pas arranger simplement pour une forme vague et imaginaire. Essayer
'voient' ce que vous portez. Imaginer les marques d'usure sur vos
chaussures. Compter les boutons sur votre veste. Noter la manière que
vos cheveux tombent plus d'un oeil. Examiner l'expression sur votre
visage. Visualiser en couleurs et détaillé. (L'exercice du miroir de
Muldoon est un préliminaire vraiment excellent à cette technique
puisqu'il vous familiarise avec votre propre aspect.) vous trouvez
efficace. Une relaxation profonde ou transe n'est absolument pas
demandée. Simplement, mettez vos soucis et tensions musculaires de
côté, pour pouvoir vous concentrer sur votre travail actuel. Maintenant
imaginez que vous n'êtes plus dans votre chaise mais que vous vous
tenez dans la chambre à deux mètres plus loin environ. Essayez de vous
visualiser vous tenant là, aussi clairement que vous le pouvez. Faîtes
un réel effort pour vous peindre en détail. Ne vous contentez pas
simplement d'une forme vague et imaginaire. Essayez de 'voir' les
habits que vous portez. Imaginez les marques d'usure sur vos
chaussures. Comptez les boutons sur votre veste. Notez la manière dont
vos cheveux tombent devant un oeil. Examinez l'expression sur votre
visage. Visualisez en couleur, en détails et en profondeur. (L'exercice
de Muldoon, le miroir, est vraiment une excellente technique
préliminaire pour se familiariser avec votre propre apparence.)

Il est tout à fait acceptable de vous visualiser comme vous êtes


dans la réalité – par exemple habillé d'un sweet et jean, ou quoique ce
soit d'autre – mais certaines âmes romantiques trouvent plus facile, ou
juste plus amusant, de se voir avec une robe mystérieuse ou avec une
capuche. C'est également possible, mais attention de préserver maints
détails – toutes les robes mystérieuses et les figures à l'ombre d'un
capuchon ne sont pas les mêmes. Prenez le temps nécessaire pour
entièrement construire cette figure imaginaire. Une bonne idée serait
de consacrer pour cet exercice, chaque jour pendant une semaine ou
plus, un moment de 10 ou 15 minutes. Évitez de vous précipiter dans
cette étape préliminaire : c'est réellement la plus importante partie
de tout l'exercice, pour créer ce 'Corps de Lumière' comme il est nommé.

Au fur et à mesure que vous vous entraînez, vous trouverez que


visualiser devient progressivement plus facile jusqu'à ce qu'un simple
effort de volonté sera suffisant pour vous rappeler toute votre image.
Une fois que vous avez atteint cette étape, procédez à la seconde phase
de l'exercice. La seconde phase vous fait imaginer que vous vous élever
de votre chaise et marchez dans la chambre. Fermez vos yeux et essayez
cela. Souvenez comment la chambre apparaît du point de vue de votre
chaise, fermez vos yeux et essayez de visualiser la même scène. Si vous
trouvez les détails difficiles, ouvrez vos yeux encore une fois et
rafraîchissez votre vision. Continuez à travailler sur cela jusqu'à ce
que vous soyez parfaitement capable de décrire la salle en détails avec
vos yeux fermés.
Ceci étant réalisé, imaginez-vous vous lever de votre chaise et marcher
lentement le long des bords de votre chambre dans un sens horaire.
Essayez de votre sur votre esprit comment la perspective de la chambre
change pendant que vous vous déplacez. Essayez de vous rappeler ces
petits objets et ornements qui n'étaient pas nécessairement évidents
depuis votre chaise, mais que néanmoins vous savez présents dans votre
chambre.

Si vous avez des difficultés avec cette partie de l'exercice, ouvrez


vos yeux, levez-vous physiquement et marchez dans le sens horaire dans
votre chambre. Puis asseyez-vous, fermez vos yeux encore, et essayez de
dupliquer ces déplacements dans votre imagination. Continuez à
travailler sur cela jusqu'à ce que votre visualisation devient facile
et vivante. Maintenant, essayez la même marche de façon dans le sens
inverse des aiguilles d'une montre.
Après une certaine période – dont la durée dépend de l'individu – vous
découvrirez que la visualisation de vous demande plus beaucoup
d'efforts. Quand ceci se produit, essayez une autre visualisation dans
une autre chambre, en marchant encore une fois dans le sens horaire
puis anti-horaire. Choisissez une chambre que vous connaissez bien,
mais essayez sans la visualiser d'abord si cela est possible.
Vous devriez trouver que les images mentales de la deuxième salle
viennent plus rapidement et facilement que la première, puisque depuis,
bien sûr, vous exercez votre pouvoir de visualisation. Quand vous avez
complètement exploré la deuxième salle, étendez mentalement votre gamme
de possibilités et visualisez-vous errant dans toute votre maison.

Beaucoup de gens visualisent extrêmement bien et n'ont que peu de


difficultés avec tout ceci. Si vous n'êtes pas aussi chanceux,
continuez d'essayer : il n'y a pas de limitation de temps et la
pratique vous rendra cela plus aisé. Ne consacrez pas plus de 20
minutes chaque jour à la pratique : c'est plus qu'assez, à condition
que vous pratiquiez régulièrement.

L'étape finale de cette étape est de vous imaginer explorant des


scènes plus éloignées et moins familières. Les intérieurs sont plus
faciles pour la plupart des gens, mais si vous vous sentez vraiment
confiants, vous pourriez essayer dans un endroit extérieur. De nouveau,
vous devriez les explorer méthodiquement. Évitez de visualiser des
personnes durant n'importe qu'elle partie de cette exercice puisque
cela vous introduira des complications, qui ralentiront votre progrès.
Quand vous êtes satisfait de pouvoir visualiser rapidement et
facilement n'importe qu'elle région que vous placez dans votre esprit –
et la visualiser en détail – vous êtes mûrs pour passez à l'étape
finale de cette exercice. C'est le tournant majeur. Vous vous êtes
maintenant formés pour faire deux choses. L'une est de visualiser une
sorte d'image-miroir de vous-même vous tenant à une certaine distance
par rapport à là où vous vous asseyez. L'autre, c'est de vous imaginer
marchant dans des lieux divers et les examinant en détail. Pour faire
un grand pas en avant, vous allez maintenant devoir combiner les deux
précédents aspects de l'exercice.

D'abord, visualiser l'image-miroir de vous-même de la même façon


qu'avant. Faites ceci les yeux ouvert si c'est possible. Quand la
figure est vraiment stable et présente, imaginez-vous regarder depuis
ses yeux. C'est une habilité qui est comme l'apprentissage de la
stabilité sur une bicyclette. Les premières fois que vous essayerez,
vous tomberez sûrement. Mais alors, sans raison apparente, vous pourrez
soudainement trouver que vous pouvez le faire.
Imaginez la chambre du point de vue du personnage que vous avez créé.
Regardez autour de vous et notez les détails, y compris ceux de votre
propre corps physique assis sur la chaise. Une fois que vus sentez que
les perceptions sont centralisées sur ce corps imaginaire, faîtes le
marcher dans la chambre dans un sens horaire, exactement comme vous le
faisiez avec votre imagination durant la seconde étape de cet exercice.

Puisque vous avez déjà pratiqué ceci à plusieurs reprises, vous


devriez trouver relativement facile le fait de maintenir la nouvelle
perspective. Mais si vous constatez que votre conscience hésite entre
les corps et revient sur la chaise, là où vous êtes assis, ne laissez
pas cela vous destabiliser.
Simplement, recommencez depuis le début. Au fur et à mesure que vous
continuerez de vous exercer durant un certain temps, la projection de
votre centre de conscience dans le corps imaginaire qui le porte de
chambres en chambres adviendra. Ou bien, vous trouverez que
graduellement, le niveau de réalité des expériences augmentera jusqu'à
ce que vous pourrez voir de façon vivante votre nouveau corps, ou bien
encore vous atteindrez une étape où soudainement après un 'déclic', les
nouvelles expériences vous sembleront bien plus réelles.

A ce point, essayez d'explorer un endroit qui ne vous est pas du


tout familier avec votre corps imaginaire, puis allez vérifier ce même
endroit avec votre corps physique. (Ou, par ailleurs, vous pouvez
inverser le processus initial : du point de vue de votre nouveau corps,
visualisez simplement comment apparaît votre chambre pour votre corps
physique assis sur la chaise). Ne soyez pas trop choqués si vous
découvrez que la scène que vous avez vu quand vous étiez dans votre
corps imaginaire est confirmée dans tous ses détails quand vous la
visitez en vraie.
Que, pourriez-vous raisonnablement vous demander, se passe ici ? Si
vous avez réussi à suivre la technique tout le long, il semble assez
évident que vous êtes parvenus à projeter votre conscience dans un
corps second, que vous avez donc, en essence, créé un fantôme. Mais
tandis que ce corps peut vous amener n'importe où où vous voulez aller
– et passer à travers les murs solides – il est également évident qu'il
y a de différences fondamentales avec les sortes de projections
décrites par des personnes comme Monroe ou Muldoon.

Où, par exemple, se trouve la séparation entre les deux corps ? Dans
cet exercice, vous n'avez pas réellement séparé quoi que ce soit – vous
avez simplement imaginé un corps second qui se tient dans un coin de la
pièce. Et où était donc l'état de conscience particulier si nécessaire
à la projection ethérique, la zone hypnagogique entre le sommeil et
l'état de veille ? Où était l'incapacité physique ? Vous étiez dans un
état parfaitement normal et si vous vouliez déplacer votre corps
physique vous pourriez le faire sans aucun soucis.
Quelles que soit les similarités, vous pourriez être tenté de conclure
que vous n'étiez pas du tout en train de vous projeter le corps
ethérique. Et vous auriez raison. La technique du Corps de Lumière vous
amène à quelque chose d'encore plus excitant que de sortir avec votre
corps ethérique. Cela vous introduit à des projections en plan astral.