Vous êtes sur la page 1sur 103

Exploitation des activités : R. F., sous la direction des auteurs Coordination éditoriale : D. G. Maestre

Édition : D. Garcia, E. Moreno

Direction éditoriale : S. Courtier

Conception graphique et couverture : Zoografico

Dessins : J. Bosch, Zoografico Photographie : J. Jaime ; EFE/A. Dalmau ; HIGHRES PRESS STOCK/AbleStock.com ; Archive SANTILLANA

Correction : A.-F. Pueyo

Coordination artistique : C. Aguilera

Coordination technique : J. A. Muela

Direction technique : A. G. Encinar

© 2007 by M. Butzbach, C. M. Nolla,

D.-D. Pastor, I. S. Zaldibar.

© S.E.S.L.

© CLE International, 2012

DIVERSITÉ

TABLE DES MATIÈRES

DIVERSITÉ COLLECTIVE

DIVERSITÉ TABLE DES MATIÈRES DIVERSITÉ COLLECTIVE Fiches applicables aux activités signalées par le logo dans le

Fiches applicables aux activités signalées par le logo dans le Livre de lélève et dans le Cahier dexercices.

Module 1

9

 

I

La France, tu connais ? (p. 9, 11-15)

II.

La chaise est libre ? (p. 9-10, 16-18)

Module 2

19

 

I.

Confusion dans la neige (p. 19, 20-21)

II.

Les verbes en –er au présent (p. 19, 22-23)

Module 3

24

 

I.

La fête d’anniversaire (p. 24, 26-27)

II.

Séjour en Angleterre (p. 24-25, 28-30)

Module 4

31

 

I.

J’ai perdu Bobby (les nombres) (p. 31, 33)

II.

La tour Eiffel (p. 31-32, 34)

Module 5

35

 

I.

Au café « La Tartine » (p. 35, 37-38)

II.

La journée de Noémie (p. 35-36, 39-40)

Module 6

41

 

I.

Souvenirs de vacances (p. 41, 43-45)

II.

Présent, passé, futur (p. 41-42, 46-48)

DIVERSITÉ INDIVIDUELLE

 

COMPRENDRE ET COMMUNIQUER (CC)

 

Comprendre à loral

 

Fiche n o

1

2

3

4

5

Utile en classe Communiquer en classe Qu’est-ce qu’ils aiment ? Exprimer ses goûts et préférences Chacun son style Décrire différents types d’élèves - Comportements en classe - Verbes en -er

Ça va, aujourd’hui ? Décrire quelqu’un - Distinguer le féminin du masculin Qui es-tu ? Donner son identité - Se présenter - Questions sur l’identité

53

54

55

56

57

Fiche n o

Fiche n o

Fiche n o

Fiche n o

ESSENTIEL et plus 1

53 54 55 56 57 Fiche n o Fiche n o Fiche n o Fiche n

3

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité

DIVERSITÉ

individuelle

TRANSCRIPTIONS TABLE DES MATIÈRES

Fiche n o

6

À la cafèt’ Remettre un dialogue en ordre et le compléter

58

Comprendre à lécrit

Fiche n o

7

Test : Connais-tu les animaux ?

59

Fiche n o

8

Poser des questions - Les chiffres - Les animaux Viviane la vache

60

Fiche n o

9

Le temps et les saisons Un petit accident

61

Fiche n o 10

Raconter des activités quotidiennes Un mot à la place d’un autre Les moments de la journée Ma vie en Chine

62

Fiche n o 11

Comprendre un texte sur la vie quotidienne d’une petite fille en Chine Comprendre à l’écrit, facile ou difficile ? Faits divers Comprendre le récit d’actions passées

63

Fiche n o 12

Cartes postales Comprendre le texte de cartes postales

64

GRAMMAIRE (GR)

Fiche n o

1

Matériel de classe

J’ai mal partout !!!

Où vont-ils ? Où vont-elles ?

67

Fiche n o

2

Le matériel de classe - Articles définis et indéfinis Qui est-ce ? Qu’est-ce que c’est ?

68

Fiche n o

3

Identifier quelqu’un ou quelque chose Jeunes sportifs

69

Fiche n o

4

Décrire quelqu’un : verbe être + adjectif Comment ils sont ?

70

Fiche n o

5

Décrire plusieurs personnes - Présent du verbe être Qu’est-ce qu’ils font ?

71

Fiche n o

6

Actions et descriptions - Forme négative Jeu : Observe les différences

72

Fiche n o

7

Verbes d’action en –er - Forme négative Tableau de synthèse des verbes être et avoir Ma meilleure copine

73

Fiche n o

8

Choisir entre être et avoir Ils sont horribles, ces Terriens !!! Décrire quelqu’un Sonia, la nouvelle de la classe

74

Fiche n o

9

Questions sur l’identité - Adjectifs possessifs au singulier

75

Fiche n o 10

Avoir mal à / au / à la / aux + partie du corps Petit-déjeuner

76

Fiche n o 11

Articles partitifs + aliments

77

Fiche n o 12

Verbe aller + à / au / à la / aux Madame Richter Différentes prépositions Autour du monde : questionnaire Adjectifs de nationalité - Noms de pays

78

4

prépositions Autour du monde : questionnaire Adjectifs de nationalité - Noms de pays 78 4 ESSENTIEL

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité

DIVERSITÉ

individuelle

TTRABANLESDCRESIPMTIOANTISÈRES

Fiche n o 13

Où sont-ils ?

79

Fiche n o 14

Situer dans l’espace - Animaux Test : Es-tu un as en grammaire ? (1)

80

Fiche n o 15

Questionnaire : notions de grammaire - Synthèse Test : Es-tu un as en grammaire ? (2)

81

Fiche n o 16

Questionnaire : notions de grammaire - Synthèse Articles définis, indéfinis et partitifs

82

Fiche n o 17

Reconnaissance et synthèse - Tableau à compléter Nationalités Adjectifs : tableau de synthèse

83

Fiche n o 18

Masculin ou féminin ? Tableaux de synthèse sur les notions de masculin et de féminin

84

PHONÉTIQUE (PH)

Fiche n o

1

Le son [y ] de lune

87

Fiche n o

2

Le son [o ] et ses graphies Les sons [3˜] et [ã] Le son [] de girafe

88

Fiche n o

3

Le son [z] de zèbre La liaison

89

Fiche n o

4

Les sons [1˜] de voisin et [in] de voisine Les sons [1˜] de nain et [1 n] de naine Les graphies « in », « en », « an » et leur prononciation Les sons [ø ] de bleu et [œ] de peur

90

Fiche n o

5

L’opposition entre le son [] de Jacques et le son [] de chaque

91

Fiche n o

6

Le son [] de chat Épeler en français Le son [w a] de boire

92

SOLUTIONS

Le son [v ] de vache Le son [s] de saucisse

95

TRANSCRIPTIONS

101

ESSENTIEL et plus 1

Le son [ v ] de vache Le son [ s ] de saucisse 95 TRANSCRIPTIONS

5

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

1 diversité collective

I LA FRANCE, TU CONNAIS ?

(Livre L 4, p. 14)

Objectifs, contenus et types d’activités Géographie de la France.

• Compléter une carte muette après un travail de pré- paration plus ou moins guidé : de mémoire ou aprés des exercices de classement des noms géographiques concernés (villes, fleuves, etc.).

Type de traitement de la diversité

• 3 fiches, 3 niveaux, du plus simple (fiche A) au plus complexe (fiche C).

• Résultat final identique : les élèves complèteront une carte de France muette (2 modèles).

Déroulements possibles

Expliquer le mot « diversité ». Comme ce sont les premières activités « multiniveau », il est important d’expliquer (en langue maternelle, à ce stade) le sens du mot diversité dans ESSENTIEL. Il ne s’agit pas de former des groupes stables et de perpétuer des dif- férences de niveau. Il ne s’agit pas de séparer indéfi- niment les élèves selon leurs capacités, mais d’offrir des supports diversifiés pour aider chacun à progres- ser de manière plus adaptée à un moment donné et sans le couper de l’activité finale commune proposée dans le Livre. Les termes de solidarité, coopération, complémentarité, effort, progrès et diversité sont, en effet, corollaires.

• Faire l’exercice de mémorisation proposé dans le Livre de l’élève (p. 14). •Distribuer les fiches. Plusieurs possibilités, entre autres :

a) Les distribuer au hasard, sans tenir compte des niveaux, à des groupes de 3 ou 4 élèves. Vérifier les résultats sur les cartes. Demander ensuite aux élèves de comparer leur fiche de départ et de constater les différences ou degrés de difficultés de chacune. b) Montrer les 3 fiches et les 2 modèles de cartes et demander aux élèves de choisir. Constituer les groupes. Faire comparer les résultats entre ceux-ci. La reformulation permet d’entraîner les élèves à prendre la parole sans appréhension.

Supports

Fiche A : cette fiche est la plus simple, elle donne le nom des villes, des montagnes, des fleuves et des pays frontaliers de la France déjà classés dans un tableau, par catégories et par ordre alphabétique. En outre, elle invite à travailler sur le modèle de carte qui aide le plus à situer ces noms géographiques (indica-

tion à leur emplacement de l’initiale et du nombre de lettres).

Fiche B : cette deuxième fiche propose un classe- ment préalable des noms géographiques donnés dans le désordre, ce qui aide au travail de mémorisa-

tion. On les copiera sur la carte qui indique l’initiale et le nombre de lettres des noms à situer.

Fiche C : cette troisième fiche ressemble à la Fiche B mais les pistes sont beaucoup moins consistantes :

quelques initiales seulement dans le tableau et un modèle de carte ne comportant que les initiales des noms à situer.

Solutions communes aux 3 fiches Voir la carte de France du Livre de l’élève, p. 14.

I I

LA CHAISE EST LIBRE ?

(Livre L5, p. 16 - Cahier L 5, p. 14)

Objectifs, contenus et types d’activités Vérification de la compréhension du Test de compré-

hension orale. Premier entraînement au résumé écrit. Entraînement des deux hémisphères HG / HD en coopération (visuel / verbal / ordre / intuition).

• Associer textes et illustrations situationnelles.

•Reconstituer un récit au présent en rétablissant l’ordre des phrases.

Type de traitement de la diversité

• 3 stratégies différentes sont proposées pour arriver à un résultat commun : la copie correcte du résumé de la situation dialoguée. Ces trois stratégies font toutes trois appel à l’association préalable image- texte et au rétablissement de l’ordre chronologique du récit. Les supports sont gradués du plus simple (Fiche A) au plus complexe (Fiche C).

Déroulements possibles 1) En ce début d’année, le professeur ne connaît pas encore bien ses élèves. Il peut redouter de créer des groupes de niveaux et de pousser les élèves eux-mêmes à se classer entre « bons » et « mauvais ». Il pourra alors distribuer les fiches au hasard : si l’élève qui travaille sur la Fiche B ou C met trop de temps, lui en proposer une plus simple qui l’aidera davantage. Quand tout le monde a fini sa fiche, demander aux élèves de comparer leurs résultats par groupes de 3 et de corriger mutuellement le résumé. On peut leur demander de ponctuer en groupe le petit ré- sumé. 2) Le professeur connaît déjà ses élèves et a bien expliqué que, même si on fait des exercices diffé- rents, cela ne signifie pas qu’on est plus ou moins intelligent, simplement qu’un support différent per- met à chacun de travailler à partir de ses points forts ou faibles, et de s’améliorer. D’autre part, on a bien expliqué que cela ne signifie pas qu’on sera séparé en groupes de niveaux pour le reste du cours ni de l’année. Quand tout le monde a fini sa fiche, on regroupe 3 élèves ayant travaillé sur des fiches différentes et ils

ESSENTIEL et plus 1

le monde a fini sa fiche, on regroupe 3 élèves ayant travaillé sur des fiches différentes

9

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

Diversité collective

comparent et se corrigent entre eux. La fiche A contient l’association correcte texte / image.

Supports 3 supports différenciés du plus simple (Fiche A) au plus complexe (Fiche C). • Fiche A : cette fiche donne l’association correcte image – phrase résumé de chaque étape de l’histoire. L’élève doit seulement vérifier qu’il comprend cette association et : a) ordonner chronologiquement (de 1 à 7) les phrases du dialogue enregistré pour en faire un récit, b) recopier le résumé dans le Portfolio, sans fautes et en le ponctuant. • Fiche B : il s’agit, après avoir réécouté le dialogue : a) d’associer les vignettes et les phrases écrites, présen- tées en désordre par rapport à l’histoire, b) de remettre l’histoire en ordre, c) de recopier le résumé dans le Portfolio, sans fautes et en le ponctuant. • Fiche C : cette troisième fiche, la plus complexe, pro- pose aux élèves, après avoir réécouté le dialogue : a) de compléter les phrases du résumé, b) de les asso- cier aux vignettes présentées en désordre, c) d’ordonner chronologiquement le résumé, d) de le recopier dans le Portfolio, sans fautes et en le ponc- tuant.

Transcription (Dans un café en Espagne)

Está librgé está sigllá ?

Excusez-moi, je ne comprends pas. No comprgendo.

Ah… Ouf ! Vous êtes française ?

Oui.

Moi aussi. Je m’appelle Christophe et vous ?

Nadia !

Bon, alors, elle est libre, cette chaise ?

Oui… elle est libre.

Je peux m’asseoir ?

Pourquoi pas ? (rires)

10

ESSENTIEL et plus 1

1
1

Fiches A, B et C Résumé Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café en Espagne. Un garçon arrive. Il parle mal l’espagnol. Nadia ne comprend pas. Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux. Ils se présentent et le garçon demande la permission de s’asseoir.

Solutions Fiche A Exercice 3 Il parle mal l’espagnol : 3 ; Et le garçon demande la permission de s’asseoir : 7 ; Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux : 5 ; Nadia ne comprend pas : 4 ; Ils se présentent : 6 ; Un garçon arrive :

2 ; Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café, en Espagne : 1.

Fiche B Exercice 2 Et le garçon demande la permission de s’asseoir :

vignette f, phrase nº 7. Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux :

vignette e, phrases nº 5. Il parle mal l’espagnol : vignette d, phrase nº 3. Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café, en Espagne : vignette g, phrase nº 1. Nadia ne comprend pas : vignette b, phrase nº 4. Ils se présentent : vignette c, phrase nº 6. Un garçon arrive : vignette a, phrase nº 2.

Fiche C Exercice 2 Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux :

vignette e, phrase nº 5. Il parle mal l’espagnol : vignette d, phrase nº 3. Un garçon arrive : vignette a, phrase nº 2. Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café en Espagne : vignette g, phrase nº 1. Ils se présentent : vignette c, phrase nº 6. Et le garçon demande la permission de s’asseoir :

vignette f, phrase nº 7. Nadia ne comprend pas : vignette b, phrase nº 4.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

I La France, tu connais ? (Livre L4, p. 14)

1
1

Fiche A

1

Lis ces noms de villes, de montagnes, de fleuves et de pays frontaliers de la France.

 

Villes

Montagnes

Fleuves

Pays frontaliers

 

Ajaccio

Alpes

Garonne

Allemagne

Bordeaux

Jura

Loire

Andorre

Le Havre

Massif Central

Rhin

Belgique

Lille

Pyrénées

Rhône

Espagne

Lyon

Vosges

Seine

Grande-Bretagne

Marseille

Italie

Montpellier

Luxembourg

Nice

Suisse

Nîmes

Paris

Reims

Rennes

Strasbourg

Toulouse

2

Complète la carte à l’aide du tableau ci-dessus. Ensuite, vérifie avec tes camarades.

ESSENTIEL et plus 1

2 Complète la carte à l’aide du tableau ci-dessus. Ensuite, vérifie avec tes camarades. ESSENTIEL et

11

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I La France, tu connais ? (Livre L4, p. 14)

1
1

Fiche B

1 Lis ces noms de villes, de fleuves, de montagnes et de pays frontaliers de la France.

 

Ajaccio

Allemagne

Alpes

Andorre

Belgique

 

Bordeaux

Espagne

Garonne

Grande-Bretagne

Italie

Jura

Le Havre

Lille

Loire

Luxembourg

Lyon

Marseille

Massif Central Montpellier

 

Nice

Nîmes

Paris

Pyrénées

Reims

Rennes

Rhin

Rhône

Seine

Strasbourg

Suisse

Toulouse

Vosges

2 Complète le tableau suivant. Compare avec tes camarades.

Villes

Montagnes

Fleuves

Pays frontaliers

 

M

C

 

ne

S

 

J

_

oir _

A

 

R

B

 

p

R

A

g

S

ne

I

   

L

E

G

-

_

3 Écris tous ces noms sur la carte. Ensuite, vérifie avec tes camarades.

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I La France, tu connais ? (Livre L4, p. 14)

1
1

Fiche C

1 Lis ces noms de villes, de fleuves, de montagnes et de pays frontaliers de la France.

 

Ajaccio

Allemagne

Alpes

Andorre

Belgique

 

Bordeaux

Espagne

Garonne

Grande-Bretagne

Italie

Jura

Le Havre

Lille

Loire

Luxembourg

Lyon

Marseille

Massif Central Montpellier

 

Nice

Nîmes

Paris

Pyrénées

Reims

Rennes

 

Rhin

Rhône

Seine

Strasbourg

Suisse

Toulouse

Vosges

2 Complète le tableau suivant.

Villes

Montagnes

Fleuves

Pays frontaliers

3 Complète la carte. Ensuite, vérifie avec tes camarades.

ESSENTIEL et plus 1

Fleuves Pays frontaliers 3 Complète la carte. Ensuite, vérifie avec tes camarades. ESSENTIEL et plus 1

13

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I La France, tu connais ? (Livre L4, p. 14)

1
1

Pour les fiches A et B

Tu as mémorisé tous les noms de pays, de villes, de fleuves et de montagnes ? Maintenant, complète la carte. Vérifie ensuite avec tes camarades.

G - B B A La Manche L L L H R P S R
G
- B
B
A
La Manche
L
L
L
H
R
P
S
R
N
S
G
Océan
Atlantique
M
S
B
I
C
P
N
N
T
M
M
E
C
A
Mer
Méditerranée
A
V
R
J
R
A

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I La France, tu connais ? (Livre L4, p. 14)

1
1

Pour la fiche C

Tu as mémorisé tous les noms de pays, de villes, de fleuves et de montagnes ? Maintenant, complète la carte. Vérifie ensuite avec tes camarades.

G -B B A L La Manche L L H R P S R N
G
-B
B
A
L
La Manche
L
L
H
R
P
S
R
N
S
G
Océan
Atlantique
M
B
S
I
C
P
N
N
T
M
M
E
C
A
Mer
Méditerranée
A
V
R
J
R
A

ESSENTIEL et plus 1

15G Océan Atlantique M B S I C P N N T M M E C

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I I

La chaise est libre ? (Livre L5, p. 16 - Cahier L5, p. 14)

1
1

Fiche A

Il parle mal l’espagnol.
Il parle mal l’espagnol.
Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux.
Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux.
Ils se présentent.
Ils se présentent.
Et le garçon demande la permission de s’asseoir.
Et le garçon demande la permission de s’asseoir.
Nadia ne comprend pas.
Nadia ne comprend pas.
Un garçon arrive.
Un garçon arrive.
Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café, en Espagne.
Nadia, une jeune fille française, est à la terrasse d’un café, en Espagne.

1 Écoute le dialogue.

terrasse d’un café, en Espagne. 1 Écoute le dialogue. 2 Lis les phrases et regarde les

2 Lis les phrases et regarde les vignettes.

3 Numérote-les et mets l’histoire en ordre.

4 Recopie le résumé de l’histoire dans ton Portfolio.

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I I

La chaise est libre ? (Livre L5, p. 1 - Cahier L5, p. 14)

1
1

Fiche B

1 Écoute le dialogue.

p. 1 - Cahier L5, p. 14) 1 Fiche B 1 Écoute le dialogue. 2 Associe

2 Associe les phrases et les vignettes correspondantes. (Recopie les phrases sur la fiche muette.) Numérote-les et mets l’histoire en ordre.

Et le garçon demande la permission de s’asseoir. vignette

phrase nº

Et le garçon demande la permission de s’asseoir. ➪ vignette phrase nº

Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux.

vignette

phrase nº

Ils découvrent qu’ils sont français tous les deux. ➪ vignette phrase nº

Il parle mal l’espagnol.

vignette

phrase nº

Il parle mal l’espagnol. ➪ vignette phrase nº

Nadia, une jeune fille française,

est à la terrasse d’un café, en Espagne.

vignette

phrase nº

est à la terrasse d’un café, en Espagne. ➪ vignette phrase nº

Nadia ne comprend pas.

vignette

phrase nº

Nadia ne comprend pas. ➪ vignette phrase nº

Ils se présentent.

vignette

phrase nº

Ils se présentent. ➪ vignette phrase nº

Un garçon arrive

vignette

phrase nº

Un garçon arrive ➪ vignette phrase nº

3 Recopie le résumé de l’histoire dans ton Portfolio.

Diversité collective

I I

La chaise est libre ? (Livre L5, p. 1 - Cahier L5, p. 14)

1
1

Fiche C

1 Écoute le dialogue.

p. 1 - Cahier L5, p. 14) 1 Fiche C 1 Écoute le dialogue. 2 Complète

2 Complète les phrases, associe-les aux vignettes et mets l‘histoire en ordre. Recopie les phrases sur la fiche muette.

Ils découvrent qu’ …

français tous les deux.

vignette ……

phrase nº

Ils découvrent qu’ … … français tous les deux. ➪ vignette …… phrase nº

Il

mal l’espagnol.

vignette ……

phrase nº

Il mal l’espagnol. ➪ vignette …… phrase nº

garçon arrive.

 

vignette ……

phrase nº

garçon arrive.   ➪ vignette …… phrase nº

Nadia,

jeune…

française,

à la terrasse d’un café en

vignette ……

phrase nº

à la terrasse d’un café en ➪ vignette …… phrase nº

Ils se présentent.

 

vignette ……

phrase nº

Ils se présentent.   ➪ vignette …… phrase nº

Et le

demande la permission de s’asseoir.

vignette ……

phrase nº

Et le demande la permission de s’asseoir. ➪ vignette …… phrase nº

Nadia …

comprend ……

vignette ……

phrase nº

Nadia … comprend …… ➪ vignette …… phrase nº

3 Recopie le résumé dans ton Portfolio.

ESSENTIEL et plus 1

comprend …… ➪ vignette …… phrase nº 3 Recopie le résumé dans ton Portfolio. ESSENTIEL et

17

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I I La chaise est libre ? (Livre L5, p. 14)

1
1

Pour les fiches B et C

a
a
c
c
e
e
b
b
d
d
f
f
g
g

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

2 diversité collective

I CONFUSION DANS LA NEIGE

(Livre L3, p. 22 - 23)

Objectifs, contenus et types d’activités Les actions au présent. Compréhension et expression écrites.

• Associer situations illustrées et micro-conversations.

• Associer des répliques pour reconstituer des micro- conversations et les associer aux situations illustrées.

• Copier les répliques dans les bulles correspondantes.

• Repérer des personnages sur une illustration grâce à l’indication écrite de ce qu’ils font.

Type de traitement de la diversité Deux fiches avec deux exercices chacune :

• L’un des exercices est traité à deux niveaux différents de difficulté, l’autre est identique.

• Les élèves qui travaillent sur la fiche la plus simple et la plus courte (A) peuvent mieux se concentrer sur leur copie et ont les bonnes réponses pour les autres.

Déroulements possibles 1) Distribuer les fiches en fonction de deux niveaux de connaissance du français diviser la classe en 2, puis faire échanger les résultats. Les élèves de la Fiche A donnent les réponses correctes. 2) Distribuer les fiches A et B à des groupes de 2 élèves (l’un plus faible ou plus lent, l’autre plus fort ou plus rapide).

Supports

Planche muette : pour tous les élèves.

Fiche A :

- Dans l’exercice 1, l’élève devra repérer sur la planche les situations correspondant aux micro- conversations proposées, puis les recopier correcte- ment dans les bulles (surtout HD).

- Dans l’exercice 2, il s’agit de repérer sur la planche les personnages qui réalisent les actions évoquées.

Fiche B (plus longue à exploiter) :

- Dans l’exercice 1, l’élève doit associer lui-même les répliques qui vont ensemble avant de pouvoir les situer sur la planche. Pour ce faire il doit analyser, entre autres, les formes verbales (personnes sujets, terminaisons, etc.).

- L’exercice 2 est le même pour les deux fiches.

Solutions Fiche B Exercice 1 Les associations se trouvent résolues dans la fiche

A. Elles correspondent à : 1 g ; 2 ; c ; 3 b ; 4 a ; 5 d ; 6 e ; 7 h ; 8 f Fiches A et B Correspondance répliques / personnages de la

planche : 1) 30 - 31, 32, 33

38 - 39, 40, 41

24, 25

3)

5) 26 - 27, 28 6) 22 - 23, 8) 5 - 6, 7

2) 42, 43 - 44, 45

4) 8 - 9

7) 14, 15 - 12, 13

Fiches A et B Exercice 2 a) Ils tombent : 3, 4 b) Ils parlent : tous c) Elles sau- tent : 1, 2 d) Ils bronzent : 34, 35 e) Ils jouent :

14, 15, 42, 43, 44, 45 f) Elle donne des ordres :

21 g) Ils font des boules de neige : 42, 43, 23, 24

h) Il cherche une cabine téléphonique : 11 i) Ils regardent les copains : 6, 7 j) Elles mangent de la neige : 23, 24, 25

I I

LES VERBES EN -ER AU PRÉSENT

(Livre L3, p. 22)

Objectifs, contenus et types d’activités Conjugaison des verbes en -er au présent.

• Compléter des tableaux de conjugaison.

• Induire les règles de cette conjugaison à l’aide de questions « guides ». (HG)

• Récapituler librement les acquis (liste de terminaisons et de verbes connus).

Type de traitement de la diversité

• Un entraînement à la conjugaison à deux niveaux dif- férents de difficulté.

• Une partie de conceptualisation et de synthèse iden- tique dans les deux fiches, pour vérifier que tous les élèves connaissent les règles.

Déroulements possibles 1) Faire 2 groupes de niveaux dans la classe, donner à chacun une des 2 fiches, puis échanger les résultats. 2) Distribuer les 2 fiches aux élèves groupés par 2 :

travail individuel, puis échange de résultats dans les paires. Les élèves de la fiche A essayent ensuite de faire la fiche B. 3) Laisser les élèves choisir la fiche sur laquelle ils veulent travailler.

Supports

Fiche A : chaque verbe est présenté dans l’ordre clas- sique des tableaux de conjugaison. L’élève peut tout déduire facilement par observation : les notions de terminaison et de radical, la correspondance person- ne - terminaison, etc. • Fiche B : semblable apparemment à la première, cette fiche offre moins d’aide à l’élève. Dans l’exer- cice 1, on a rajouté un verbe pronominal et dans l’exercice 2 un verbe dans un ordre non classique.

Solutions Fiche A, exercice 2 ; Fiche B, exercice 3

1) oui

2) non

3) oui

4) non

5) non

ESSENTIEL et plus 1

Fiche A , exercice 2 ; Fiche B , exercice 3 1) oui 2) non 3)

19

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I Confusion dans la neige

(Livre L3, p. 22-23)

collective I Confusion dans la neige (Livre L3, p. 22-23) 2   Fiche A   1

2

 

Fiche A

 

1 Complète la planche à l’aide des phrases suivantes, en fonction de la situation.

 
 

1)

-Vous observez les insectes ? -Non, nous cherchons les lentilles de Raoul.

5)

-Oh ! Vous skiez très bien ! -Eh oui, nous sommes moniteurs de ski.

 

2)

-Vous jouez avec nous ? -D’accord, on fait une bataille de boules de neige ?

 

6)

-Les enfants, vous aimez la neige ? -Oh oui ! On adore ça !

 
 

7)

-Attention ! On arrive ! -Au secours ! Ils sont fous !

 
 

3)

-Qu’est-ce que vous faites ? -Nous participons à un gymkhana.

 
   

8)

-Qu’est-ce que vous regardez ? -Les copains qui tombent.

 
 

4)

-Qu’est-ce qu’elles font ? Elles volent ? -Mais oui, elles sont fantastiques !

 

2 Qu’est-ce qu’ils font ? Écris le numéro des personnages qui réalisent ces actions.

 

a) Ils tombent :

 

f) Elle donne des ordres :

 

b) Ils parlent :

 

g) Ils font des boules de neige :

 

c) Elles sautent :

 

h) Il cherche une cabine téléphonique :

 

d) Ils bronzent :

i) Ils regardent les copains :

 

e) Ils jouent :

 

j) Elles mangent de la neige :

 
 
       
     
   
   

Fiche B

 

1 Associe les phrases des 2 colonnes selon le sens de la situation, puis complète les bulles de la planche.

 
 

1)

Vous observez les insectes ?

 

a) Mais oui, elles sont fantastiques !

 

2)

Vous jouez avec nous ?

b) Nous participons à un gymkhana.

3)

Qu’est-ce que vous faites ?

c) D’accord, on fait une bataille de boules de neige ?

 

4)

Qu’est-ce qu’elles font ? Elles volent ?

d) Eh oui, nous sommes moniteurs de ski.

 

5)

Oh ! Vous skiez très bien !

e) Oh oui ! On adore ça !

 

6)

Les enfants, vous aimez la neige ?

f) Les copains qui tombent.

 

7)

Attention ! On arrive !

g) Non, nous cherchons les lentilles de Raoul.

 

8)

Qu’est-ce que vous regardez ?

h) Au secours ! Ils sont fous !

 

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

©
©

2 Qu’est-ce qu’ils font ? Écris le numéro des personnages qui réalisent ces actions.

 
 

a) Ils tombent :

 

f) Elle donne des ordres :

 

b) Ils parlent :

 

g) Ils font des boules de neige :

 

c) Elles sautent :

 

h) Il cherche une cabine téléphonique :

 
 

d) Ils bronzent :

i) Ils regardent les copains :

 
 

e) Ils jouent :

 

j) Elles mangent de la neige :

 

20

20 ESSENTIEL et plus 1    

ESSENTIEL et plus 1

   

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I Confusion dans la neige (Livre L3, p. 22-23)

Pour les fiches A et B

1 5 6 7 2 4 3 8 9 21 25 23 22 24 15
1
5
6
7
2
4
3
8
9
21
25
23
22
24
15
20
16
17
1918
12
13
14
10
11
36
35
44
32
29
34
45
33
26
30
27
38
40
37
28
42
31
43
39
41

ESSENTIEL et plus 1

13 14 10 11 36 35 44 32 29 34 45 33 26 30 27 38

2

13 14 10 11 36 35 44 32 29 34 45 33 26 30 27 38

21

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I I Les verbes en -er au présent (Livre L3, p. 22)

I I Les verbes en -er au présent (Livre L3, p. 22) 2 Fiche A 1

2

Fiche A

1 Complète les verbes (au présent) pour obtenir un tableau de conjugaison.

1) DESSINER

 

2) REGARDER

 

3) PARLER

 

4) CHANTER

 

Je dessin

Je

e

parle

 

chant

Tu dessin

Tu

 

es

parles

 

chant

Elle dessin

Elle

 

e

parle

chant

Il dessin

Il

e

parle

 

chant

On dessin

On

 

e

parle

chant

Nous dessin

Nous

 

ons

 

parlons

 

chant

Vous dessin

Vous

 

ez

parlez

 

chant

Elles dessin

Elles

 

ent

 

parlent

 

chant

Ils dessin

Ils

ent

 

parlent

 

chant

     

5) AIMER

 

6) NE PAS AIMER

 

7) SAUTER

 

8) NE PAS SAUTER

 

J’aime

Je n’aim

 

pas

 

Je

e

Je ne saute pas

 

Tu aim

 

n’aimes

 

saut

Tu ne saut

 

aime

Elle n’

 

pas

 

Elle

 

e

Elle

saut

pas

 

Il aim

   

n’aim

 

pas

 

saut

 

Il ne

pas

 

aime

On

 

aime

On

On

saute

Nous

ons

Nous n’

 

pas

Nous

 

ons

Nous

saut

pas

 

aim

n’aim

pas

saut

 

Vous ne

pas

Elles

ent

Elles

 

aim

pas

Elles saut

 

Elles

pas

Ils

Ils n’

 

ent pas

Ils

ent

 

sautent

   

2 Les règles de conjugaison des verbes en -er au présent. Observe le tableau de conjugaison, puis réponds par oui ou par non.

1) Avec tu le verbe se termine toujours en -s ? Oui

2) Elle chante et elles chantent se prononcent différemment ? Oui

et elles chantent se prononcent différemment ? Oui Non Non Non Non 3) -ent, c’est la

Non

Non Non Non
Non
Non
Non

3) -ent, c’est la terminaison de la 3 e personne du pluriel ? Oui

4) Avec je, tu, elle, il, on, elles, ils, les verbes se prononcent différemment ? Oui

5) Avec je, elle, il, on, les verbes s’écrivent de façon différente ? Oui

Non

les verbes s’écrivent de façon différente ? Oui Non 3 Écris les terminaisons des verbes en

3 Écris les terminaisons des verbes en -er au présent.

4 Écris la liste des verbes en -er que tu connais (infinitif).

Photocopie autorisée.

Diversité collective I I Verbes en -er au présent (Livre L3, p. 22) 2 Fiche
Diversité collective
I I Verbes en -er au présent (Livre L3, p. 22)
2
Fiche B
1
Écris les parties des verbes qui manquent (terminaisons, radicaux, pronoms sujets, négation).
1) REGARDER
2) DESSINER
3) PARLER
4) CHANTER
Je
e
dessin
parle
Tu
es
dessin
es
es
Elle
e
dessin
Elle
Il
e
dessin
parl
On
e
dessin
On
On
Nous
ons
dessin
chant
Vous
ez
dessin
Vous parl
ez
Elles
ent
dessin
Elles
chant
Ils
ent
dessin
chant
5) OBSERVER
6) SAUTER
7) AIMER
8) S’APPELER
Je ne
pas
Je n’
pas
m’appell
Tu
ne
Tu
aimes
appell
observe
Elle
saut
pas
Elle
appell
Il
Il ne
pas
Il n’
appelle
ne
n’
Nous
pas
nous appel
ez
n’
appelez
Elles
Elles
appellent
2 Écris la conjugaison d’un verbe en -er, ordonnée en fonction des terminaisons suivantes.
e
e
es
ons
e
e
ez
ent
3 Les règles de conjugaison des verbes en -er au présent.
Observe le tableau de conjugaison, puis réponds par oui ou par non.
1) Avec tu le verbe se termine toujours en -s ? Oui
Non
2) Elle chante et elles chantent se prononcent différemment ? Oui
Non
3) -ent, c’est la terminaison de la 3 e personne du pluriel ? Oui
Non
4) Avec je, tu, elle, il, on, elles, ils, les verbes se prononcent différemment ? Oui
Non
5) Avec je, elle, il, on, les verbes s’écrivent de façon différente ? Oui
Non
4 Écris les terminaisons des verbes en -er au présent, puis fais la liste des verbes en -er que tu connais.
©
©
2007, S.E.S.L.
2012, CLE International

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

24

3 diversité collective

I

3

LA FÊTE D’ANNIVERSAIRE

(Livre L3, p. 32)

Objectifs, contenus et types d’activités Inviter quelqu’un. Accepter / Refuser une invitation. Donner une explication.

• S’exprimer à l’oral de manière créative et vivante, uti- liser les ressources verbales et non verbales de la com- munication (HG et HD en complémentarité).

• Inventer puis représenter une scène dialoguée.

Type de traitement de la diversité

• Deux fiches correspondant à deux ou trois niveaux de créativité linguistique pour un même objectif de pro- duction.

• Les productions finales peuvent présenter différents degrés de complexité et de créativité, mais elles doi- vent toutes être correctes du point de vue de la com- munication orale (prononciation, interprétation, communication).

Déroulement possibles 1) Diviser la classe en 2 moitiés : l’une travaille sur la fiche A (plus facile), en sous-groupes de 2, l’autre sur la fiche B, aussi en sous-groupes de 2. Tous les sous- groupes élaborent leur texte, puis on choisit 4 sous- groupes de chaque demi-classe pour présenter les productions de façon vivante (gestes, décors, cos- tumes, mimiques et langue). Pendant qu’un sous- groupe passe, 2 ou 3 observateurs notent la qualité de la production : correction syntaxique, phoné- tique, communicative, humoristique, etc. Les obser- vateurs peuvent changer au bout de deux observa- tions et être de n’importe quel niveau. 2) Proposer de diviser la classe en 3 groupes de niveaux. Le groupe 1 travaillera sur l’option a) de la fiche A (c’est l’exercice le plus simple), le groupe 2 sur l’option b), et le groupe 3 (ceux qui ont besoin de moins d’aide extérieure) sur la fiche B. On pro- cède ensuite comme pour la modalité précédente :

écriture en sous-groupes de 2 et présentation / éva- luation. 3) Distribuer les 2 fiches aux sous-groupes de 2 et demander aux élèves d’inventer leur dialogue en uti- lisant les deux fiches en complémentarité. Dans chaque équipe de 2, il est nécessaire que chacun apporte ses idées à partir des supports différents dont ils disposent. On passe comme pour les autres modalités à la présentation collective avec des obser- vateurs.

Supports Ces 3 supports servent à élaborer des canevas de dia-

logues d’invitation.

Fiche A - option a) : cette fiche propose un modèle que l’on peut simplement mémoriser et c’est au moment de la représentation que les élèves peuvent être créatifs : dans leurs gestes et leurs intonations,

dans la mise en scène ou même, du point de vue lin- guistique, en ajoutant des détails originaux au dia- logue proposé ou en opérant des transformations.

Fiche A - option b) : il s’agit d’une variante de la modalité précédente mais un peu plus créative du point de vue linguistique puisque les élèves devront pasticher le modèle en trouvant une situation et des personnages différents.

Fiche B : cette fiche ne donne pas de dialogue modè- le mais des idées pour faire varier les situations. Lorsque les situations de communication et les per- sonnages ont été choisis, il s’agit d'écrire le dialogue et de réutiliser certaines des expressions proposées dans les boîtes à mots, si on le désire, ou de créer entièrement le dialogue.

Solutions possibles Fiche A Option b) -Salut Astérix ! -Oh ! Bonjour Obélix… -J’ai une bonne nouvelle. Dimanche, je fais une fête. -Une fête ? Pourquoi ? -Parce que Idéfix est papa.

-Oh ! Je suis désolé, je ne peux pas venir. -Mais il y a tout le village !!! Le barde et aussi beau- coup de sangliers -C’est impossible, je ne peux pas. -Pourquoi ? -Parce que j’ai une mission secrète et je pars dimanche pour Rome. -Oh ! Quel dommage ! Pauvre Idéfix ! -Eh oui, je suis très triste.

-Écoute, j’ai une idée : je fais la fête

samedi.

D’accord ? -D’accord ! Merci Obélix, tu es un grand ami !

I I

SÉJOUR EN ANGLETERRE

(Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38)

Objectifs, contenus et types d’activités Compréhension orale. Expression écrite.

• Vérifier la compréhension du Test de compréhension orale « Séjour en Angleterre ».

• S’entraîner au résumé écrit, comprendre l’importance de la ponctuation.

Type de traitement de la diversité

• 3 stratégies différentes sont proposées pour arriver à un résultat commun : l’écriture correcte du résumé de la situation dialoguée (y compris la ponctuation, les apostrophes et les majuscules).

Déroulements possibles 1)Distribuer les fiches selon 3 groupes de diffé- rents niveaux : de la plus simple (fiche A) à la plus

ESSENTIEL et plus 1

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

complexe (fiche C). Tout le monde finit par obtenir le même résultat. Les groupes peuvent ensuite compa- rer leurs résultats et corriger leurs erreurs (en particu- lier pour les fiches B et C). Les élèves qui ont travaillé sur la fiche A ont seulement eu à recopier attentive- ment le résumé et sa ponctuation. Ils peuvent aider les autres groupes à se corriger. 2) Proposer à des groupes de 3 les fiches A, B et C. Chaque élève choisit la fiche qui lui plaît le plus et les 3 élèves comparent à la fin leur résultat dans leur groupe. Chacun peut même essayer de travailler sur une nouvelle fiche ou simplement constater qu’il en serait capable.

Supports 3 supports différenciés du plus simple (Fiche A) au plus complexe (Fiche C).

Fiche A : il s’agit de comprendre suffisamment le sens du dialogue « Séjour en Angleterre » pour pou- voir supprimer les éléments erronés et retrouver ainsi le résumé de la situation. Les élèves doivent ensuite recopier celui-ci tel quel dans leur Portfolio, en fai- sant attention à recopier aussi la ponctuation (majus- cules, apostrophes, virgules, points et deux points).

Fiche B : cette deuxième fiche vise une compréhen- sion plus syntaxique dans la mesure où l’on demande aux élèves de trouver l’articulation de chaque phrase. Ils retrouvent ainsi le même résumé que dans la fiche A, mais ils ont ensuite à fixer la ponctuation, les apostrophes et les majuscules en recopiant le résumé dans leur Portfolio.

Fiche C : cette troisième fiche implique les deux élé- ments précédents (sens et syntaxe), mais elle requiert une certaine capacité d’expression écrite puisque les élèves doivent retrouver l’ordre syn- taxique des éléments dans chaque phrase et l’ordre des phrases dans le résumé. Comme pour les fiches précédentes, ils recopient ensuite le résumé dans leur Portfolio, en retrouvant la notion de paragraphe et en complétant la ponctuation.

Transcription -Allô Xavier, ça va en Angleterre ? -Très bien, merci… La famille est très sympa. Ils s’appellent Mr et Mrs Marshall. -Oh là là ! Quel accent ! Et tu es tout seul dans la famille ? -Non, il y a deux autres étudiants avec moi. -Ils sont français aussi ? -Non, il y a Carlos qui est espagnol et Renata qui est italienne. -Vous faites beaucoup d’activités ? -Oh oui ! nous sommes toujours occupés. Nous

faisons des excursions, nous visitons des musées, nous jouons au tennis… -Et vous parlez toujours en anglais ? -Bon… avec la famille et les moniteurs, nous par- lons en anglais… mais avec Renata et Carlos,

nous par- lons en anglais… mais avec Renata et Carlos, 3 nous parlons un peu en

3

nous parlons un peu en français, un peu en espa- gnol, un peu en italien. On appelle notre langue l’italofrancoespagnol !

Solutions Fiche A Exercice 2 Xavier, un jeune Espagnol - Français - Italien est très triste - content - fatigué en Angleterre - France - Autriche. Il habite avec une famille - fille - amie anglaise et deux étudiants étrangers, un Mexicain - Espagnol - Portugais et une Italienne - Canadienne - Allemande. Il fait beau-

coup d’activités : jouer au tennis - à l’ordinateur - au football, visiter des églises - des musées. Avec

la

famille et les moniteurs, il parle le français - l’an-

glais - l’allemand. Avec les copains, il parle

«

l’italofrancoespagnol » - « l’hispanofranglais ».

Fiche B Exercice 2 Xavier / un / jeune / Français / est / très / content / en / Angleterre / il / habite / avec / une / famille / anglaise / et / deux / étudiants / étrangers / un /

Espagnol / et / une / Italienne / il / fait / beaucoup /

d / activités / jouer / au / tennis / visiter / des /

musées / avec / la / famille / et / les / moniteurs /

il / parle / l’ / anglais / avec / les / copains / il / parle / l’italofrancoespagnol (Rétablir ensuite les majuscules, les apostrophes et

la ponctuation : voir le résumé, plus bas.)

Fiche C Exercice 2 (Ordonner chaque phrase puis le texte et sa ponc- tuation.)

Avec la famille et les moniteurs, il parle l’anglais. (Phrase nº 4)

Il habite avec une famille anglaise et deux étu-

diants étrangers, un Espagnol et une Italienne. (Phrase nº 2) Avec les copains, il parle « l’italofrancoespagnol ». (Phrase nº 5) Xavier, un jeune Français est très content en Angleterre. (Phrase nº 1) Il fait beaucoup d’activités : jouer au tennis, visiter des musées. (Phrase nº 3)

Fiches A, B et C Résumé Xavier, un jeune Français est très content en Angleterre. Il habite avec une famille anglaise et

deux étudiants étrangers, un Espagnol et une Italienne. Il fait beaucoup d’activités : jouer au ten-

nis, visiter des musées

Avec la famille et les moni-

teurs, il parle l'anglais. Avec les copains, il parle

« l’italofrancoespagnol ».

ESSENTIEL et plus 1

moni- teurs, il parle l'anglais. Avec les copains, il parle « l’italofrancoespagnol ». ESSENTIEL et plus

25

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

I La fête d’anniversaire (Livre L3, p. 32)

collective I La fête d’anniversaire (Livre L3, p. 32) 3 Fiche A Voici un dialogue possible.

3

Fiche A

Voici un dialogue possible. Vous pouvez : a) mémoriser et représenter ce dialogue b) chercher d’autres situations, pasticher ce dialogue et le représenter en introduisant des petites modifica- tions. (Vous pouvez modifier les expressions sur fond gris.)

• Salut Obélix ! ▲ Oh ! Bonjour Astérix …
• Salut
Obélix
!
▲ Oh ! Bonjour
Astérix

• J’ai une bonne nouvelle. Mardi, je fais une fête.

Une fête ? Pourquoi ?

• Parce que

Oh, je suis désolé, je ne peux pas venir !

• Mais…,

C’est impossible… je ne peux pas.

• Pourquoi ?

le barde Assurancetourix part à Lutécia

il y a beaucoup de sangliers au menu

, tu veux venir ?

▲ Parce qu’ Idéfix est malade . • Oh ! le pauvre … ▲ Eh
▲ Parce qu’
Idéfix est malade
.
• Oh !
le pauvre
▲ Eh oui, nous sommes très,
très tristes
.

• Écoute, j’ai une idée, je fais la fête dimanche

D’accord ! Merci

une idée, je fais la fête dimanche ▲ D’accord ! Merci . Tu es un grand

. Tu es

un grand ami

Astérix
Astérix

. D’accord ?

!

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I La fête d’anniversaire (Livre L3, p. 32)

collective I La fête d’anniversaire (Livre L3, p. 32) 3 Fiche B Invitation : inventez et

3

Fiche B

Invitation : inventez et représentez la scène. Vous pouvez vous aider des idées suivantes.

Qui ?

Où ?

• des amis

• dans la piscine

• des robots

• dans un château

• des monstres

• sur la lune

• des animaux

• sur la tour Eiffel

• des personnages célèbres

• au zoo

• en classe

Pourquoi ?

Des excuses

• Parce que j’ai gagné à la loterie.

• Mon chat est malade.

• Parce que mes parents ne sont pas à la maison.

• C’est l’anniversaire du perroquet de ma grand-mère.

• Parce que c’est vendredi.

• Je pars en Chine.

• Parce que j’ai un chien.

• Je suis invité chez le président.

• Parce que mon grand frère s’en va en Angleterre.

• En février, je ne sors pas.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

I I

Séjour en Angleterre (Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38)

Séjour en Angleterre (Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38) Fiche A 1 Écoute

Fiche A

1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ».

Fiche A 1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ». 2 Barre les informations fausses.

2 Barre les informations fausses.

Xavier, un jeune

Espagnol - Français - Italien

est très

triste - content - fatigué

en

Angleterre - France - Autriche.

Il habite avec une

famille - fille - amie

anglaise et deux étudiants

étrangers, un

Il fait beaucoup d’activités : jouer

Mexicain - Espagnol - Portugais

et une

Italienne - Canadienne - Allemande.

visiter

au tennis - à l’ordinateur - au football,

des églises - des musées…

Avec la famille et les moniteurs, il parle

il parle

le français - l’anglais - l’allemand.

« l’italofrancoespagnol » - « l’hispanofranglais ».

Avec les copains,

3

3 Recopie le résumé. Attention à la ponctuation et aux majuscules.

4 Invente des phrases sur ton copain / ta copine comme celles de l‘exercice 2 et demande-lui de barrer les informations fausses.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I I

Séjour en Angleterre (Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38)

Séjour en Angleterre (Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38) 3 Fiche B 1

3

Fiche B

1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ».

Fiche B 1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ». 2 Sépare les mots, mets

2 Sépare les mots, mets la ponctuation et les majuscules.

xavierunjeunefrançaisesttrèscontentenangleterreilhabiteavecunefamille

anglaiseetdeuxétudiantsétrangersunespagnoletuneitalienneilfaitbeaucoup

dactivitésjouerautennisvisiterdesmuséesaveclafamilleetlesmoniteur

silparlel’anglaisaveclescopainsilparlelitalofrancoespagnol

3 Recopie le résumé. Attention à la ponctuation et aux majuscules.

4 Invente des phrases comme celles de l‘exercice 2 et demande à ton copain / ta copine d‘en séparer les mots, de mettre la ponctuation et les majuscules.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

I I

Séjour en Angleterre (Livre L5, p. 36 - Cahier L5, p. 38)

Fiche C

1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ».

Fiche C 1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ». 3 2 Remets les mots
Fiche C 1 Écoute le dialogue « Séjour en Angleterre ». 3 2 Remets les mots

3

2 Remets les mots en ordre dans chaque phrase, puis les phrases en ordre pour retrouver le résumé de l’histoire.

avec - l’anglais - la famille - il - et les - parle - moniteurs

il - avec une - un Espagnol - famille - Italienne - étrangers - et - habite - deux étudiants - anglaise - et - une

avec - « l’italofrancoespagnol » - il - les - parle - copains

Xavier - est - très - jeune - en - un - Angleterre - Français - content

il fait - visiter - beaucoup - des - tennis - d’activités - au - musées - jouer

3 Reconstitue le résumé sous la forme d’un seul paragraphe, avec la ponctuation correspondante.

4 Invente des phrases « désordonnées » et demande à ton copain / ta copine de les ordonner.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

4 diversité collective

I J’AI PERDU BOBBY (les nombres)

(Livre L1, p. 39)

Objectifs, contenus et types d’activités

• Calculer et résoudre mathématiquement des pro- blèmes en utilisant la langue étrangère. Entraînement de l’hémisphère gauche HG (verbal, réflexion, calcul et logique).

• Constater les difficultés qu’on a à penser et à calcu- ler dans la langue étrangère. Se rendre compte qu’il peut y avoir plusieurs démarches valables.

Type de traitement de la diversité

• Permettre à l’élève de choisir entre deux types d’exer- cices (le calcul mental ou la résolution de problèmes) selon ses désirs ou ses aptitudes. Faire identifier les diverses stratégies de résolution et les difficultés ren- contrées et les échanger pour apprendre des autres.

Déroulements possibles 1) Donner les 2 fiches à tout le monde et per- mettre à chacun de faire ce qui lui plaît ou ce qui l’intéresse. Laisser un temps limité (20 minutes par exemple). Quand les exercices sont faits, com- menter à 2 les résultats, les méthodes utilisées et les difficultés rencontrées. Échanger les résultats avec le reste de la classe et constater les différences de stra- tégies de recherche entre les différents élèves. Parfois, ce sont les élèves les moins doués en langue qui sont les plus habiles en calcul ou pour raisonner. Accumuler pour tous les stratégies utilisées. 2) Donner les 2 fiches à tout le monde puis diviser la classe en 2 moitiés. La moitié 1 doit commencer par la fiche A et, dans un temps fixé de 20 minutes, essayer de finir la fiche A et de continuer la B s’ils ont le temps. L’autre moitié commence par la fiche B et procède à l’inverse de la première dans le même temps. Quand les 20 minutes sont écoulées, chaque groupe indique quels exercices les élèves ont pu ou su faire, quels exercices non, et les techniques utili- sées. Puis on fait une mise en commun globale et on engage une réflexion (en langue maternelle si nécessaire) sur le rapport entre le calcul, le raison- nement et l’apprentissage de la langue étrangère.

Supports

Fiche A : cette fiche contient des exercices de calcul

et

simple (additions, soustractions, multiplications d’intuition mathématique.

)

Fiche B : cette deuxième fiche contient des résolu-

tions de problèmes de logique. Il faut d’abord com- prendre le sens des énoncés en français pour savoir

poser le problème en termes de calcul ou d’équa- tions et enfin le résoudre. Il existe plusieurs stratégies de résolution : de manière visuelle, par logique mathématique ou par approximations successives.

• Ces deux fiches font travailler les mécanismes de l’hé- misphère gauche et la relation langue / logique mathé- matique. On sait que calculer en langue étrangère est une des activités mentales les moins spontanées car ces réflexes ont été acquis très tôt dans la langue maternelle. Il est intéressant de constater qu’à ce stade de l’apprentissage, les adolescents sont déjà capables non seulement de communiquer ou de s’informer mais aussi de jouer ou de raisonner en langue étran- gère. Les moins intéressés peuvent se prendre au jeu et s’entraîner par le biais de la langue étrangère.

Solutions

Fiche A

Exercice 1

18

= 1 + 2 + 5 + 10

17

= (1 x 2) + 5 + 10

100

= 10 x 5 x 2 x 1

26

= (10 x 2) + 5 + 1

53

= (10 x 5) + 2 + 1

7 = (10 – 5) + (2 x 1)

20 = (5 x 2) + (10 x 1)

Exercice 2

36

= 2 + 4 + 20 + 10

38

= (2 x 4) + (20 +10)

802

= (20 x 4 x 10) + 2

92

= (20 x 4) + 10 + 2

208

= (20 x 10) + (4 x 2)

18

= (20 – 10) + (4 x 2)

80

= (10 x 4) + (20 x 2)

Fiche B Exercice 1 Passionnés de rongeurs : moi 2, ma tante 4, ma grand-mère 8. Vérification : 8 + 4 + 2 = 14 Exercice 2 Sandrine pèse 3 kg, Sonia 15 kg, Paul 45 kg. Vérification : 45 + 15 + 3 = 63 Exercice 3 Benoît a 43 billes, Alfred 86 billes et André 172 billes. Vérification : 172 + 86 + 43 = 301

Stratégies possibles 1) Par approximations de calcul mental. 2) Par mise en équation. 3) Par intuition.

I I

LA TOUR EIFFEL

(Livre L4, p. 44)

Objectifs, contenus et types d’activités • Vérifier les connaissances acquises sur la tour Eiffel. • Utiliser les nombres. • Créer des synergies entre différents niveaux. Coopérer, s’entraîner et se solidariser dans le groupe.

ESSENTIEL et plus 1

synergies entre différents niveaux. Coopérer, s’entraîner et se solidariser dans le groupe. ESSENTIEL et plus 1

31

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

Diversité collective

Type de traitement de la diversité • Dans cette fiche, il est proposé de traiter la diversité à l’intérieur de chaque groupe. Les groupes sont com- posés au hasard d’élèves de niveaux ou d’aptitudes différents. Il y a réalisation individuelle de la tâche puis mise en commun du résultat final dans chaque grou- pe. Les élèves s’entraident et s’entraînent mutuelle- ment dans le groupe pour que tous soient capables indistinctement de répondre à toutes les questions.

Déroulements possibles

1) Après avoir lu le Doc. Lecture « La tour Eiffel » (Livre L4, p. 44), fermer le livre puis traiter la fiche. 2) Démarche inverse : travailler d’abord sur la fiche et lire le document ensuite pour essayer de deviner les réponses.

• Distribuer la fiche à tous les élèves.

• Faire compléter la fiche individuellement.

• Puis, les différents groupes échangent leurs fiches, font la correction et écrivent la note obtenue, de 0 à 10.

• Toujours dans chaque groupe, les élèves répètent oralement questions et réponses et se corrigent mutuellement.

• Pour la mise en commun finale des résultats, le professeur désigne au hasard un élève. Celui-ci pose une des questions à un élève d’un autre groupe. Les autres groupes corrigent, si besoin.

32

ESSENTIEL et plus 1

autres groupes corrigent, si besoin. 32 ESSENTIEL et plus 1 4 • La note finale obtenue

4

• La note finale obtenue par chaque groupe est acceptée par tous les membres du groupe. • Rouvrir le Livre et faire répondre collectivement aux questions 1 à 6.

Supports

Fiche unique : cette fiche unique comporte la liste des questions avec un choix multiple.

Solutions 1)C’est Gustave Eiffel qui a construit la tour Eiffel. 2)La date de sa construction est le 31 mars 1889. 3)Jusqu’au 31 décembre 2003, 210485130 per- sonnes ont visité la Tour. 4)C’est le symbole de la ville de Paris. 5)Elle commémore le centenaire de la Révolution française. 6)C’est une tour en fer. 7)Elle se trouve au centre de Paris. 8)Elle mesure 324 m de haut. 9)Elle pèse plus de 10000 tonnes. 10) On fait sa toilette tous les 7 ans.

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©
©

Diversité collective

I J’ai perdu Bobby (les nombres) (Livre L1, p. 39)

I J’ai perdu Bobby (les nombres) (Livre L1, p. 39) 4 Fiche A ! Vive les

4

I J’ai perdu Bobby (les nombres) (Livre L1, p. 39) 4 Fiche A ! Vive les

Fiche A

!
!

Vive les maths !

Pour ceux et celles qui préfèrent les opérations.

1 Complète avec les signes (+) plus, (-) moins ou (x) multiplié par, pour obtenir ces résultats.

moins ou (x) multiplié par, pour obtenir ces résultats. 18 = 1 2 5 10 17

18 =

1

2

5

10

17 =

1

2

5

10

100 =

10

5

2

1

26 =

10

2

5

1

53 =

10

5

2

1

7 =

10

5

2

1

20 =

5

2

10

1

2 Fais les opérations nécessaires pour obtenir les résultats suivants en utilisant à chaque fois obligatoirement les nombres : 2, 4, 20 et 10.

36 = ………………………………

…………………

………

38 = ………………………………

…………………

………

802 = ………………………………

…………………

………

92 = ………………………………

…………………

………

208 = ………………………………

…………………

………

18 = ………………………………

…………………

………

80 = ………………………………

…………………

………

3 Compare tes résultats avec les résultats de tes camarades.

Fiche B

!
!

Vive les maths !

Pour ceux et celles qui préfèrent résoudre des problèmes de logique.

1 Passionnés des rongeurs ! Il y a 14 hamsters dans ma famille. Ma tante en a 2 fois plus que moi et ma grand-mère en a 2 fois plus que ma tante. Combien ont-elles de hamsters chacune ?

2 Question de poids ! Sonia pèse 5 fois plus que Sandrine. Paul pèse 3 fois plus que Sonia. Les trois pèsent 63 kilos en tout. Quel est le poids de chacun ?

3 Benoît, Alfred et André ont 301 billes en tout. Alfred a deux fois plus de billes que Benoît. André a quatre fois plus de billes que Benoît. Combien chacun a-t-il de billes ?

de billes que Benoît. Combien chacun a-t-il de billes ? 4 Comment avez-vous procédé ? Comparez

4 Comment avez-vous procédé ? Comparez vos réponses et vos méthodes.

ESSENTIEL et plus 1

chacun a-t-il de billes ? 4 Comment avez-vous procédé ? Comparez vos réponses et vos méthodes.

33

Photocopie autorisée.

Diversité collective

I I

La tour Eiffel (Livre L4, p. 44)

collective I I La tour Eiffel (Livre L4, p. 44) 4 Fiche unique Par groupes, il

4

Fiche unique

Par groupes, il faut : a) répondre individuellement à ce questionnaire, à l’aide de la boîte.

b) mettre les résultats en commun et décider collectivement quelle est la bonne réponse.

QUESTIONNAIRE

1) Qui a construit la tour Eiffel ?

2) Quelle est la date de sa construction ?

3) Combien de personnes ont visité la Tour ?

4) C’est le symbole de quelle ville ?

5) Qu’est-ce qu’elle commémore ?

6) Comment est la Tour ?

7) Où est-ce qu’elle se trouve ?

8) Combien mesure la tour Eiffel ?

9) Combien elle pèse ?

10) Quand est-ce qu’on fait sa toilette ?

1)

M. Effiel ? M. Eiffel ? M. Reffel ?

2)

1789 ? 1589 ? 1889 ?

3) Plus de 200 millions ? Plus de 500 millions ? Plus de 700 millions ? 4) De Versailles ? De Lyon ? De Paris ? 5) La République ? Le centenaire de la Révolution française ? La fin de la Première Guerre mondiale ?

6)

7) À 20 km du centre-ville ? au centre de Paris ? dans le château de Versailles ?

8)

de 500 m ? 9) Plus de 20 000 tonnes ? Plus de 30 000

En fer ? En bois ? En plomb ?

Plus de 300 m ? Plus de 400 m ? Plus

tonnes ? Plus de 10 000 tonnes ? 10) Tous les ans ? Tous les mois ? Tous les sept ans ?

ESSENTIEL et plus 1

400 m ? Plus tonnes ? Plus de 10 000 tonnes ? 10) Tous les ans

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

5 diversité collective

I AU CAFÉ « LA TARTINE »

(Livre L1, p. 49)

Objectifs, contenus et types d’activités

• Travailler l’expression orale créative à partir de sup- ports diversifiés.

• Pratiquer l’humour.

• Utiliser les ressources verbales et non verbales de la communication (HG et HD en complémentarité).

Type de traitement de la diversité

• 2 fiches correspondant au même objectif (inventer un dialogue au restaurant) mais basées sur deux démarches différentes : l’une plus mimétique et com- binatoire (HG), l’autre plus créative et plus libre (HG).

• La qualité du dialogue du point de vue de la com- munication (prononciation, interprétation, communi- cation) doit être correcte pour tous.

• Ceux qui disposent des 2 supports peuvent aider les autres qui travaillent de manière plus libre et en utili- sant davantage leurs ressources personnelles.

Déroulements possibles 1) Placer les élèves par groupes de 2 élèves de même niveau. Proposer la fiche A aux groupes qui désirent travailler avec un modèle et la fiche B aux groupes d’élèves qui désirent travailler sans modèle. Chaque groupe élabore ses sketches et les répète. Si un groupe plus créatif a des problèmes, il peut aller consulter un groupe qui a la fiche A pour demander conseil. Puis chaque groupe représente tour à tour un des sketches et les autres groupes l’évaluent. Les critères de co-évaluation sont : prononciation, sens, syntaxe, créativité, humour (réussir à faire rire les spectateurs). 2) Placer les élèves par groupes de 2 avec seulement la fiche B, qui demande plus de créativité, et procé- der comme plus haut en apportant la fiche A comme complément d’aide, seulement sur demande.

3) Si certains élèves préfèrent travailler sans support, on peut leur demander de fabriquer 4 mini-scènes humoristiques dans un restaurant, sans autre support que la boîte à idées.

Supports Fiche A : cette fiche propose 3 scènes avec quelques éléments de dialogue et une boîte à idées. On y trouvera également des dialogues modèles que l’élève pourra répéter ou pasticher.

Fiche B : cette deuxième fiche comporte seulement les dialogues incomplets et les boîtes à idées. Il n’y a

pas de modèle indicatif. Les tandems d’élèves doi- vent l’élaborer.

Solutions possibles Fiches A et B

Garçon ! je voudrais un café et un croissant.

Tout de suite, Monsieur.

Voilà le café et voilà le croissant.

Merci.

Garçon ! Il y a une mouche dans mon café !

Une mouche ? Et alors ? Quel est le problème ? Ce n’est pas grave ! (Il enlève la mouche avec une petite cuillère).

Oh !

Garçon ! Le croissant est dur comme une pierre !

Dur ? Et alors ? Où est le problème ? Voilà ! (Il prend le croissant et le trempe un bon moment dans le café.)

Ooh !

C’est combien ?

C’est 6 euros ! […] Monsieur ! Monsieur ! Vous me donnez 3 euros !

Et alors… ? Où est le problème ? Voilà ! (Il lui donne une loupe.)

I I

LA JOURNÉE DE NOÉMIE

(Livre L3, p. 52)

Objectifs, contenus et types d’activités • Vérifier la capacité de compréhension orale à plu- sieurs niveaux.

Type de traitement de la diversité • 4 manières différentes de vérifier qu’on comprend une même interview. • Tout le monde écoute et doit comprendre le même texte mais on dispose de supports différents qui obli- gent à des stratégies de compréhension différentes :

plus ou moins détaillées, plus ou moins autonomes, plus ou moins rapides.

Déroulements possibles 1) Diviser la classe en groupes de niveaux diffé- rents (de 2, 3 ou 4 élèves) et distribuer à chaque groupe une fiche différente. • Faire comprendre les consignes dans chaque grou- pe et écouter l‘enregistrement une seule fois. • Chaque groupe fait l’exercice et les élèves compa- rent leur résultat dans leur groupe. Une deuxième écoute de l‘enregistrement confirme le résultat. Le professeur peut distribuer ensuite les autres fiches à chaque groupe pour qu’ils constatent s’ils auraient été capables de les faire toutes. 2) Distribuer aux élèves regroupés par 4 les 4 fiches différentes (en mélangeant 4 niveaux d’élèves ou non). Procéder comme indiqué au point précédent.

ESSENTIEL et plus 1

(en mélangeant 4 niveaux d’élèves ou non). Procéder comme indiqué au point précédent. ESSENTIEL et plus

35

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

Diversité collective

• Faire écouter l’enregistrement une seule fois ; cha- cun fait son exercice et les 4 élèves comparent entre eux les informations des 4 fiches différentes. Ont-ils compris les mêmes informations ? Ils com- mentent, comparent, déduisent. • Les élèves échangent leurs fiches et corrigent ou véri- fient les informations lors d’une deuxième écoute.

Supports

Fiche A : cette fiche propose de compléter la trans- cription de ce que dit Noémie en comparant l’oral et l’écrit (à la vitesse de l’enregistrement).

Fiche B : cette deuxième fiche est la même que la précédente mais avec plus d’éléments à compléter. Elle est donc un peu plus difficile car l’élève doit com- prendre et retenir plus de choses à la fois.

Fiche C : cette troisième fiche implique une stratégie différente des deux autres. Tout le texte est écrit et il s’agit de déceler les erreurs qui s’y trouvent en

36

ESSENTIEL et plus 1

les erreurs qui s’y trouvent en 36 ESSENTIEL et plus 1 5 écoutant l‘enregistrement, de les

5

écoutant l‘enregistrement, de les souligner et de les corriger. • Fiche D : pour cette quatrième fiche, l’élève ne dispo- se pas du texte écrit ; il ne dispose que d’une page d’agenda et il doit comprendre suffisamment ce que dit Noémie pour retenir toutes les informations enre- gistrées (heure et action) et les écrire dans l’agenda.

Transcription Bon, euh…, je me réveille à 7 h. À 7 h 30, je prends mon petit-déjeuner en pyjama… Après, à 8 h moins le quart, je m’habille et je pars au collège. D´habitude, le matin, j’ai 4 heures de cours. À midi, je déjeune à la cantine avec les copains. L’après-midi, 2 heures de cours, et après, basket ou musique. Le soir, je dîne à 19 h 30 avec toute ma famille, je fais mes devoirs, je me douche, je regarde un peu la télé et je me couche vers 22 h 30…

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

I Au café « La Tartine » (Livre L1, p. 49) 5 Fiche A Imagine
I Au café « La Tartine » (Livre L1, p. 49)
5
Fiche A
Imagine une situation au restaurant. Ensuite, invente un dialogue et joue-le.
Pour t’aider, tu peux : a) compléter les formules suivantes b) t’inspirer des boîtes à idées
proposées c) consulter les dialogues modèles, les mémoriser ou les pasticher.
1) -Garçon ! Je voudrais
et
.
-Tout de suite, Monsieur.
-Voilà
et
.
-Merci.
-Garçon ! Il y a
.
-
? Et alors… ? Quel est le problème ?
!
2) -Garçon !
est
!
-
? Et alors
? Où est le problème ?
!
3) -C’est
?
-C’est
!
-Monsieur ! Monsieur ! Vous me donnez
!
-Et alors… ? Où est le problème ?
!

BOÎTES À IDÉES

A)

Incidents Il y a… une mouche… un cheveu… un ver… un cafard…

 

dans / sur mon café / thé mon sandwich / verre ma tasse / table ma serviette

Le… thé - café au lait chocolat

est…

froid

trop chaud

Le pain est dur. / Il n’y a pas de sucre. / Le jambon est horrible…

B)

Caractère

 

- Client mécontent : Vous exagérez. Ma patience est limitée. C’est inadmissible.

- Client timide : Euh… je voudrais bien un…

C) Garçon insolent Et alors ! C’est normal !

Garçon bien élevé Oh ! pardon. Je suis désolé.

C’est terrible. Je ne comprends pas.

Ce n’est pas grave ! Du calme !

Pourquoi vous protestez ? Excusez-moi !

D)

Tics des acteurs

- Répéter un mot : répéter « Attention ! » tous les deux mots.

 

- Répéter un geste : se gratter le nez tous les quatre mots.

- Répéter une action : se lever chaque fois qu’on entend « un ».

Dialogues possibles

1) -Garçon, je voudrais un café et un croissant. -Tout de suite, Monsieur. -Voilà le café et voilà le croissant. –Merci. -Garçon ! Il y a une mouche dans mon café ! -Une mouche ? Et alors… ? Quel est le problème ? Ce n’est pas grave ! (Il enlève la mouche avec une petite cuillère.) -Ooh !

2) -Garçon ! Le croissant est dur comme une pierre ! -Dur ? Et alors

et le trempe un bon moment dans le café). -Ooh ! 3) -C’est combien ? -C’est 6 euros ! -Monsieur ! Monsieur ! Vous me donnez 3 euros ! -Et alors… ? Où est le problème ?

? Où est le problème ? Voilà ! (Il prend le croissant

Voilà ! (Il lui donne une loupe.)

Diversité collective

ESSENTIEL et plus 1

? Voilà ! (Il prend le croissant Voilà ! (Il lui donne une loupe.) Diversité collective

37

Diversité collective I Au café « La Tartine » (Livre L1, p. 49) 5 Fiche
Diversité collective
I Au café « La Tartine » (Livre L1, p. 49)
5
Fiche B
Imagine une situation au restaurant. Ensuite, invente un dialogue. Pour t’aider, tu peux
compléter les formules suivantes et t’inspirer des boîtes à idées proposées.
1) -Garçon ! Je voudrais
et
.
-Tout de suite, Monsieur.
-Voilà
et
.
-Merci.
-Garçon ! Il y a
.
-
? Et alors… ?
Quel est le problème ?
!
2) -Garçon !
est
!
-
? Et alors
?
Où est le problème ?
!
3) -C’est
?
-C’est
!
-Monsieur ! Monsieur ! Vous me donnez
!
-Et alors… ? Où est le problème ?
!
BOÎTES À IDÉES
A)
Incidents
Il y a…
une mouche…
un cheveu…
un ver…
un cafard…
dans / sur…
mon café / thé
mon sandwich / verre
ma tasse / table
ma serviette
Le…
thé - café au lait
chocolat
est …
froid
trop chaud
Le pain est dur. / Le jambon est horrible.
Il n’y a pas de sucre.
B)
Caractère
C) Garçon insolent :
Garçon bien élevé :
-
Client mécontent :
Vous exagérez.
Ma patience est limitée.
C’est inadmissible.
Et alors ?
Où est le problème ?
C’est normal !
Ce n’est pas grave !
Oh ! pardon.
Je suis désolé.
C’est terrible.
Je ne comprends pas.
Excusez-moi !
-
Client timide :
Du calme !
Pourquoi vous protestez ?
Euh… je voudrais bien un…
D)
Tics
- Répéter un mot : répéter « Attention ! » tous les deux mots.
- Répéter un geste : se gratter le nez tous les quatre mots.
- Répéter une action : se lever chaque fois qu’on entend « un ».
38
ESSENTIEL et plus 1
Photocopie autorisée.
©
©
2007, S.E.S.L.
2012, CLE International

2007, S.E.S.L. 2012, CLE International

Photocopie autorisée.

©

©

Diversité collective

I I La journée de Noémie (Livre L3, p. 52)

I I La journée de Noémie (Livre L3, p. 52) 5 Fiche A Écoute Noémie et

5

Fiche A

I La journée de Noémie (Livre L3, p. 52) 5 Fiche A Écoute Noémie et complète.

Écoute Noémie et complète.

Bon, euh

 

je me réveille à

.

,

 

À

, je prends mon petit-

à . ,   À , je prends mon petit- déjeuner en pyjama… Après, à je
déjeuner en pyjama… Après, à je m’habille et je pars au collège. D’habitude, , j’ai
déjeuner en pyjama… Après, à
je m’habille et je pars au collège. D’habitude,
,
j’ai
de cours.
, je déjeune
à la cantine avec les copains.
,
de cours et après, basket ou musique.
Le
, je dîne à
avec toute ma famille,
je fais mes devoirs, je me douche, je regarde
un peu la télé et je me couche vers
.
Fiche B
Écoute Noémie et complète.
Bon, euh…, je
à
. À
,
je
pyjama… Après, à
je
mon petit-déjeuner en
,
et je
au collège. D’habitude,
j’ai
de cours. À
,
je
à la cantine avec les copains.

,

de cours et

après, basket ou musique. Le je famille, je