Vous êtes sur la page 1sur 67

Sujets de l’Examen ORL

Epreuves Pratique & Théorique

Année Universitaire 2017/2018 (Alger)


(The Last Derganiens)

P1 (A3) : Sujet
P2 (A4) : Sujet
P3 (A1) : Sujet
P4 (A2) : Sujet + Corriger Type
P5 (B3) : Sujet + Corriger Type
P6 (B4) : Sujet + Corriger Type
P7 (B2) : Sujet
P8 (B1) : Sujet + Corriger Type

[Bon Courage]
P1 (Sujet) :
P2 (Sujet) :
P3 (Sujet) :
P4 (Sujet + Corriger Type) :
P5 (Sujet + Corriger Type) :
Epreuve théorique
cas clinique01:
Un patient de 60ans présente depuis quelques années une dysphonie,plus marquée au réveil,qui
s'attenue dans la journée et s'aggrave le soir,aboutissant parfois à un épisode d'aphonie.Cette
dysphonie est parfois associée à un hemmage,une sensation de CE, une séchresse pharynhée.le patient
signale une toux irritative,majorée au cours de la phonation.L'examen du larynx sous endoscopie
retrouve des lésions de laryngite blanche et les lésions de laryngite pseudo-myxomateuse de la
laryngite chronique.
1. Quels sonts les principaux facteurs favorisants?
A. Tabagisme
B. Fumée et vapeurs toxiques
C. Les rhino sinusiennes chroniques
D. RGO
E. L'infection à humain papillomavirus(HPV)
2. Dans ce cas l'image endoscopique retrouve toutes les lésions sauf 1 laquelle?
A. Larynx apparait inflammtoire mais cette inflammation siège préférentiellement au niveau des
cords vocales
B. Cordes vocales sont épaissies et irrégulières
C. Les cordes sont assez lisses mais de couleurs rouges vif ou foncé
D. Les cordes vocales sont boudinées toute leur longueur avec des lésions blanchâtres ,lisses et
planes
E. Polype au niveau de la corde vocale
Les mesures hygiéno-diétitiques,sont prescris au patient et une orientation vers la consultation
d'orthophonie et d'addictologie,mais le patient reste irrégulier et indiscipliné.
Il consulte 2 années plus tard au pavillon des urgences pour dyspnée inspiratoire aves tirage sus
sternal.Cette symptomatologie évolue depuis quelques jours s'est majorée depuis 24 heures.
Cette dyspnée est pour l'instant bien tolérée en particulier au repos mais majoré à l'effort,La dysphonie
s'est aggrave et apparition d'une otalgie.
L'examen ne montre pas d'anomalie de la cavité buccale mais une diminution de la filière du larynx avec
une muqueuse très inflammatoire et une tumeur végétante de la corde vocale avec une filière du larynx
de très petite taille expliquant la dyspnée.
La palpation au niveau du cou retrouve une ADP de 3 cm de diamètre.Le diagnostic de tumeur du larynx
est évoqué et le prémier des problèmes est de régler la dyspnée qui est bien tolérée pour l'instant
3. Quelle est l'attitude de thérapeutique immédiate?RF
A. Corticothérapie par voie IV
B. Antibiotique par Bétalactamines en IV
C. Trachéotomie immédiate
D. Aérosols au sérum physiologique
E. Surveillance clinique et oxymétrique
4. L'endoscopie sous anesthésie générale avec laryngoscopie directs est alors propsée quels sont les
objectifs?Qcm
A. Biopsie de la tumeur
B. Evaluation de l'extension de la tumeur
C. Rechercher une autre localisation
D. Traitement endoscopique de la tumeur à visé curative
5. Quelle solution thérapeutique vous parait plus appropriée?
A. Trachéotomie seule
B. Radiothérapie seule
C. Laryngectomie totale suivi de radiothérapie
D. Chimiothérapie seule
E. Immunothérapie
Cas clinique02:
Un enfant de 05ans présente depuis 2années une tuméfaction cervicale antérieure,médiane,juxta-
hyoidienne,non douloureuse à la palpation,mobile à la protrusion de la langue.
L'etat général est excellent.sa mère vous signale qu'il a déjà fait 1épisode infectieux de la masse mais
sans écoulement purulent.
Le reste de l'examen ORL objective une adénopathie sous digastrique gauche.L'examen somatique est
ordinaire.
6. Quel diagnostic évoquez-vous
A. Adénopathie pré-trachéale
B. Kyste amygdaloide
C. Nodule thyroidien isthmique
D. Fistule du tractus thyréoglosse
E. Kyste du tractus thyréoglosse
7. Parmis les signes suivants,vous avez retenu pour porter ce diagnostic:
A. La tuméction est mobile à la protrusion de la langue
B. L'age du patient
C. La tuméfaction adhère à l'os hyoide
D. La présence d'adénopathie
E. La présence d'adénopathie
8. Quel(s)examen(s)complémentaire(s)à pratiquer pour étayer le diagnostic
A. Une radiographie du cou face et profil
B. Une cyto-ponction
C. Une fibroscopie oeso-gastro-duodénale
D. Une échographie cervicale
E. Une TDM cervicale
Cas clinique03:
Durant votre garde,on vous ramène un enfant de 08 ans qui présente une tuméfaction douloureuse du
oavillon de l'oreille droite depuis 48h.On vous signale quie 3 jours auparavant il présente une lésion
traumatique du pavillon. Le conduit auditif des 02 cotés.La région mastoidienne n'est pas
comblée.Quelques secretions muqueueses sont obsérvées à la palpation cervicale principalement à
droite.
9. Quel est le diagnostic qui vous semble le plus possible:
A. Otite externe droite
B. Périchondrite
C. Zona auriculaire
D. Otite moyenne congestive
E. Otomycose
10. A l'origine de cet épisode, quel est le germe le plus fréquement rencontré:
A. Candida albicans
B. Staphylocoque
C. Pneumocoque
D. Varicelle zona virus
E. Pseudomonas
11. Quels est lamolécule que vous choisisez de préference parmi les suivants pour traiter l'enfant
A. Céphalosporine de 1ere génération
B. Métronidazole
C. Macrolide
D. Acyclovir
E. Econazole
12. Quelle complication qui peut survenir au décours de l'évolution:
A. Nécrose du pavillon de l'oreille
B. Mastoidite
C. Otite séro-muqueuse
D. Paralysie faciale périphérique
E. Aucune
13. L'origine cholestéatomeuse d'une OMC est évoquée devant:QCM
A. Le caractère chronique de l'otorrhée qui est fétide
B. Perforation tympanique centrale
C. La présence d'un polype provenant de la caisse
D. Présence de l'épiderme dans l'oreille moyenne
E. Une poche de rétraction incontrôlable
14. Une dysphonie est généralement causée par:QCM
A. Un polype de la corde vocale
B. Une papillomatose laryngée
C. Une tumeur de la base de la langue
D. Une paralysie laryngée unilatérale
E. Une tuberculose laryngée
15. Parmi les aspects macroscopique de la langue ,lesquels doivent faire craindre un processus
malin:QCM
A. Plaque de leucplasie
B. Macroglossie
C. Lésion bourgeonnante
D. Ulcération
E. Lichen plan
16. L'implant cochléaire trouve son indication dan:QCS
A. Les surdité de perception sévères à profondes
B. Les otites séro-muqueuses à répétition
C. Les surdités de transmission bilatérales
D. Séquelle d'OMC
E. Aucune de ces réponses
17. La TDM naso-sinusienne est indiquée dans(RF):QCS
A. La sinusite frontale
B. Processus tumorale nasale
C. La sinusite maxillaire aigue
D. Le sinusite maxillaire chronique
E. Les sinusites compliquées
18. Quel diagnostic évoquez-vous en prémier chez un homme de 45 ans sans antécédents, ouvrier
dans une usine de métallurgie depuis 15 ans, et qui consulte une baisse progressive et bilatérale
de l'audition depuis environ une année.L'examen otoscopique est normal.L'audiogramme est en
faveur d'une surdité de perception bilatérale de 40 dB:QCS
A. Otospongiose
B. Surdité professionnelle
C. Chole steatome congenitale
D. Neurinome du VIII
E. Presbyacousie gauche
19. La brucellose:
A. Une anthropozoonose due à des coccobacilles du genre Brucella
B. La contamination se fait par ingestion de fromage frai
C. La classification de Ann Arbor est utilisé pour le stade
D. Le diagnostic est orienté par une fievre ondulante sudoroalgique,associée à la mélitine
E. Le diagnostic repose sur le sérodiagnostic de Wright et l'intradermoréaction à la mélitine
20. Une ADP cervicale maligne est d'apparence primitive:
A. Lorsque le bilan n'aurait pas permis de retrouver le foyer primitif responsable
B. Une pan endoscopie fait partie du bilan
C. L'utilisation du FDG PET-scan pourrait permettre de dépister un plus grand nombre de foyer
primitifs au niveau des VADS
D. Une cervicotomie exploratrice avec analyse histologique est recommandée comme dernier
recours
E. La présence de cellules thyroidiennes à la ponction confirme une origine thyroidienne
Epreuve pratique
Cas clinique 01 :
Une fillette de 3ans,sans ATCD particuliers, alors qu'elle jouait dans sa chambre presenta
soudainement une quinte de toux suivie de difficultés respiratoires. A l'examen clinique vous
constatez une bradypnée inspiratoire ,un léger tirage sus sternal et intercostal ainsi qu'un cornage
sans troubles de la conscience.
1. A quoi vous pensez?
A. Larygite aigue sous glottique
B. CE bronchique
C. Epiglottite
D. Papillomatose laryngée
E. CE laryngé
2. Quelle serais la PEC initiale?
A. Manœuvre de Hemliche
B. Intubation orotrachéale
C. Epluchage sous anésthesie générale
D. Trachéotomie
E. Séances d'aérosol
Cas clinique02:
Un patient de 60 ans,menuisier de proffession,tabagique chronique, hypertendu,consulte suite à la
constation d'une asymétrie du visage le matin au réveil avec dygueusie et une lenteur à la
fermeture de l'œil gauche .il vous informe que depuis 03 jours il ressent une sensation de cuisson
de l'oreille externe gauche sans otorrhée.A l'inspection vous remarquez un aspect érythémateux-
vésiculaire d'une partie du pavillon et du conduit externe de l'oreille gauche .
3. Quel est votre diagnostic?
A. Paralysie centrale
B. Paralysie faciale périphérique à frigori
C. Maladie de Bell
D. Otite maligne externe
E. Paralysie faciale post zostérienne
4.Comment allez-vous traiter?
A. ATB en IV
B. Antiviraux
C. Antalgiques
D. Corticothérapie en cure courte
E. Equilibre de la TA
5.Le lendemain, le patient reconsulte suite à l'apparition d'un vertige et d'une hypoacousie. À quoi
pensez-vous?
A. Surdité brusque d'origine vasculaire
B. Sd de Sicard
C. Labyrinthite
D. Thrombose du sinus latéral
E. AVC ischémique
Cas clinique03:
Un patient de 29 ans tabagique à raison de 10 cigarettes par jour depuis l'âge de 26 ans éthylique
occasionnel. Consulte dans un tableau de dysphagie de plus en plus sévère depuis 03 jours devenant
aphagique depuis la veille, avec AEG et odynophagie marquée du coté gauche, ainsi que des otalgies
même coté.A l'examen clinique: patient fébrile à 38.9ºc avec pâleur cutanée. Poids=65 kg pour
1M75.l=La TA est chiffrée à 95/55 mm de Hg.L'examen oro-pharyngé est délicat vu que le patient a
une limitation importante à l'ouverture de la bouche,toutefois on observe un bombement de la partie
supérieure du pilier antérieur gauche.
6.Devant ce tableau clinique quelle est votre hypothèse diagnostique?
A. Angine de Vincent
B. Cancer de l'amygdale
C. Mononucléose infectieuse
D. Suppuration péri-amygdalienne
E. Carcinome indifférencié du cavum étendu vers l'oropharynx
7.Quel est l'examen complémentaire nécessaire au diagnostic?
A. TDM cervical
B. IRM
C. Biopsie et étudie histologique
D. MNI test
E. Aucun
8.Quelle est votre attitude thérapeutique?
A. Métronidazole
B. Acyclovir
C. Exérèse chirurgicale
D. Incision drainage avec ATB
E. Radio-chimiothérapie
9.La paralysie faciale périphérique peut apparaitre au cours de:
A. Tbc de l'oreille moyenne
B. Un cylindrome parotidien
C. Une infection par Borrelia burgdorferi
D. Une fracture du rocher
E. Otite séro- muqueuse
10.Les étilogies responsables d'épistaxis:
A. Adénocarcinome des travailleurs de bois
B. Fracture déplacée de l'os propre du nez
C. Polypose naso-sinusienne
D. Polypose de Killian
E. Végétation adénoides obstructives
11.Dans l'épistaxis bénigne on peut réaliser:
A. Une compression bidigitale pendant 10 minutes tete inclinée en arrière
B. Compression par tamponnement antérieur
C. Cautérisation d'une tache vasculaire
D. Mise en place d'une sonde à ballonnet
E. Tamponnement du vestibule nasale
12.L'amygdaléctomie peut etre indiquée en cas de:
A. Hypertrophie amygdalienne à l'origine d'un sd d'apnée obstructif du sommeil
B. Angine répétées à plus de 5 fois par an
C. Angine de Vincent
D. Amygdalite chronique
E. Après 2 épisodes phlegmon péri amygdalien
13.Le CE de la bouche oesophagienne:
A. Se manifester par une dysphagie haute avec bradypnée inspiratoire
B. Déclenche spontanément une quinte de toux ou sd de pénétration
C. Est à l'origine de vomissement post prandiaux tardifs
D. Est plutôt fréquent chez l'enfant
E. Le traitement consiste habituellement en une extraction sous AG
14.La trachéotomie :
A. Consiste à ouvrir la trachée afin de shunter un obstacle de la fillière laryngée
B. Est indiquée en cas de paralysie récurrentielle unilatérale
C. Est indiquée en cas d'intubation trachéale prolongée
D. Est proposée en cas d'echec de corticoides en cas de laryngite aigue dyspnéisante
E. Est indiqué en cas de processus tumoral dyspnéisante du larynx
15.Parmis ces affections quels sont celles qui peuvent provoquer une dysphagie haute:
A. CE laryngo-trachéal
B. Amygdales enchatonnées
C. Carcinome de la base de langue
D. Cancer de la corde vocale
E. Tumeur de l'œsophage cervicale
16.Cocher les propositions anatomiques correctes:
A. L'antre est la principale cellule mastoidienne présente à la naissance
B. Le sinus frontal et éthmoidale antérieure se draine au niveau du méat moyen
C. Le sinus maxillaire est bien développé à la naissance
D. Le nerf facial est un nerf mixte,moteur,sensitivo-sensoriel et sécrétoire
E. Les cellules éthmoidales présentent un contact intime avec le globe oculaire
17.Dans la surdité de perception unilatérale on peut observer:
A. Une courbe osseuse et aérienne abaissées
B. Le weber est latéralisé du coté sain
C. Un déficit auditif qui peut dépasser les 70 dbl
D. La conduction osseuse supérieur à l'aérienne
E. Une conduction aérienne supérieure à la cartilagineuse
18.L'audiométrie tonale liminaire:
A. Utilise un appareil de stimulation acoustique calibré
B. Explore le champ auditif oreille par oreille dans une cabine insonorisée
C. Les seuils recherchés en conduction osseuse et conduction aérienne sur les fréquences
125,250,500,1000,2000,4000,8000HZ
D. Sujet normal: les courbes sont comprises entre 0 et 15 db
E. Teste de l'intelligibilité de la parole et évalue la gene sociale
19.L'impédencemétrie:
A. étudie la compliance du système tympano-ossiculaire
B. La courbe plate évoque une OSM
C. Le réflex stapédien est un reflexe acoustico-facial
D. Nécessite la coopération de l'enfant
E. Est un teste subjectif de l'audition
20.Parmi les choix suivants,quels sont les chaines ganglionnaires cervicales :
A. Le cercle de Poirier et Cunéo
B. La chaine péri-cranienne de Lariboisière
C. Le triangle de Rouvière
D. La chaine coeliaque
E. Le carrefour ganglionnaire de Willis
La correction:
Théorique:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
ABCDE E C ABCD C E ACD BD B B
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
A A ACDE ABDE ACDE A C B ABDE ABCDE

Pratique:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
E A E BCD B D E D ABCD AB
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
BCE ABDE DE ACE CE ABDE ABCE ABCD ABC AC
P6 (Sujet + Corriger Type ) :
P7 (Sujet) :
P8 (Sujet + Corriger Type) :
Bon courage