Vous êtes sur la page 1sur 5

Les matrices

LES TABLEAUX A DEUX DIMENSIONS

TORCHE ZOUBIR
LAYAB A/GHANI
S/C LE PROFESSEUR : DEBZA

2019
Matrice :
Variable portant un nom et divisée en cases alignées sur deux axes. Une matrice
peut être considérée comme le regroupement de plusieurs tableaux de même taille.
Regrouper trois tableaux ayant chacun 7 éléments aboutira à une matrice de 3
lignes (tableaux) et 7 colonnes (Cases).On peut avoir des tableaux à deux
dimensions permettent ainsi de représenter par exemple des matrices à deux
dimensions.

Type matrice :
De même qu’un tableau le type d’une matrice est celui de ses éléments vu qu’ils
doivent tous être du même type. On déclare une matrice à deux dimensions de
la façon suivante :

Type

MATRICE = array [1.. n , 1.. m] of <Type> ;

Var

tabMat : MATRICE ;

Par extension, on peut aussi utiliser des tableaux à plus grande dimensions,
leurs déclarations seront une image des tableaux à deux dimensions c’est-à-
dire :

Type

MATRICE = array [1.. k, 1.. z , 1..n,1..m] of <type> ;

Var

tabMat : MATRICE ;

Remarque:
L’ordre de déclaration et le sens donnée à chaque dimension est très important.
Et on fait entrer ou initialise les valeurs comme suit :

tabMat [2,1] = 3 ;

(Ligne2  colonne 1) on trouve la valeur =3. On continue comme ça dans une


matrice de trois dimensions ou quatre dimensions et ainsi de suite par
définition.

Indice :

PAGE 1
Les lignes d’une matrice sont numérotées par des entiers successifs de même que
les cases de chaque ligne. Ces numéros sont appelés indices de ligne et de colonne.

Remarquons bien dans une matrice ou tableau à deux dimensions on a besoin


de deux bouclesimbriquées (for) :

Une pour parcourir les lignes et l’autre pour parcourir les colonnes.

Exemple :
Pour I 1 a 3 Faire Begin
Pour J 1 a 5 Faire for i := 1 to3 do
Lire (X (I, J)) ; for j := 1 to 3 do
Fin Pour ; readln(X [i,j] ) ;.
Fin Pour ; end ;

Pour une matrice de trois dimensions on a besoin de trois boucles pour lire ou
écrire les éléments de la matrice à l’aide de l’instruction (readln ou writeln).

Exemple :
ProgramProdDeuxMatrices ; //nom du programme

Type //déclaration de type matrice

MATRICE = array [1.. 3,1..3] of integer ;

Var //déclaration de variable

tabMat1, tabMat2, tabMat3 :MATRICE;

I, j, som: integer;

BEGIN // debut du programme

Writeln(*****PROG_MAT_PROD.1*****);

Writeln;

Writeln(‘entrez les élément de la matrices 1’)

Fori:= 1 to 3 do //lecture de la tabMat1

Begin

For j := 1 to 3 do

Begin

Readln( tabMat1[I,j]);

PAGE 2
End;

End;

Writeln

Writeln(‘entrer les élémentde la matrices 2 ‘);

For i:= 1 to 3 do //lecture de tabMat2

Begin

For j:= 1 to 3 do

Begin

Readln(tabMat2 [ i,j]);

End;

End;

Som := 0; //initialization

Writeln;

For i: = 1 to 3 do //faire du operation aréthmitique

Begin

For j:= 1 to3 do


Begin

tabMat3:=som + (tabMat1 [i,j] * tabMat2 [ i, j]);

End;

End;

For i : = 1 to 3 do //affichage du resultat

Begin

For j := 1 to 3 do

Begin

Writeln (tabMat3 [i,j]);

End;

PAGE 3
End;

END.

PAGE 4