Vous êtes sur la page 1sur 7

1

Université Cadi Ayyad Année Universitaire 2013/2014


Faculté des Sciences-Semlalia Marrakech le 07 Novembre 2013
Département de Physique
Corrigé et barème du contrôle N˚1
Mécanique du point matériel
Filière S1-SMP/SMC

Note : Deux méthodes sont proposées pour la solution de certaines questions. Pour éviter toute confu-
sion à propos du barème, seule la première méthode est notée. Prière d’appliquer le même barème à la
deuxième méthode.

Exercice 1 (6 points)
Les coordonnées d’un point M sont données dans le référentiel R(O, XY Z) par les fonctions du temps
x(t) = t, y = t(t − 1) et z(t) = 0 où t est le temps.
0.75pt 1) L’équation cartésienne de la trajectoire du point M est obtenue en exprimant y = y(x) :

 x(t) = t ✤✜
 y(t) = t(t − 1) = x(x − 1) =⇒ y = x2 − x et z = 0. 0.5pt
✤✜ ✣✢

C’est l’équation d’une parabole. 0.25pt


0.75pt ✣✢ −−→
2) Calculons la vitesse V~ (M/R), sachant que le vecteur position est OM = x~i + y~j
−−→
~ dOM
V (M/R) =
dt R

✤✜
V~ (M/R) = ẋ~i + ẏ~j

= ~i + (2t − 1)~j. 0.5pt


✣✢
Le module de la vitesse est égal à
q
~ (M/R)k = V ~ (M/R) · V~ (M/R)
✤✜
V = kV
q p p
= (~i + (2t − 1)~j) · (~i + (2t − 1)~j) = 1 + (2t − 1)2 = 4t2 − 4t + 2. 0.25pt
0.5pt ✣✢
3) L’accélération du point M par rapport à R est donnée par

~ (M/R)
dV
~γ (M/R) =

✤✜
dt R

= 2~j. 0.5pt
p ✣✢
4) Le module de la✤✜
vitesse, V = 1 + (2t − 1)2 , varie avec le temps donc c’est un mouvement non
1.5pt uniforme. 0.5pt
Pour établir✣✢
s’il est accéléré ou bien retardé, nous avons deux méthodes.

Méthode 1 : On utilise le produit scalaire entre l’accélération et la vitesse

~ (M/R) · ~γ (M/R) = dV
V V
dt
= (~i + (2t − 1)~j) · 2~j
= 2(2t − 1)

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


2

ce qui implique que dV


dt a le même signe que (2t − 1) :
 ✤✜


✤✜
 dV 1
dt ≥ 0 =⇒ 2t − 1 ≥ 0 =⇒ t ≥ 2 mouvement accéléré 0.5pt

 ✣✢
 dV 1
dt < 0 =⇒ 2t − 1 < 0 =⇒ 0 ≤ t < 2 mouvement retardé ou décéléré 0.5pt
✣✢
Méthode 2 : On calcule directement la dérivée par rapport au temps du module de la vitesse V :
dV d hp i
= 1 + (2t − 1)2
dt dt
2(2t − 1)
= p
1 + (2t − 1)2
dV
on en déduit que dt a le même signe que (2t − 1), ce qui donne
 dV
dt ≥ 0 =⇒ 2t − 1 ≥ 0 =⇒ t ≥ 21 mouvement accéléré
dV
dt < 0 =⇒ 2t − 1 < 0 =⇒ 0 ≤ t < 12 mouvement retardé ou décéléré
1pt 5) Les vecteurs de la base de Fresnet sont donnés par

V~ (M/R)
~τ =
✤✜
kV~ (M/R)k
~i + (2t − 1)~j
= p . 0.5pt
1 + (2t − 1)2 ✣✢

Le mouvement se fait dans le plan Oxy ce qui implique que ~b = ~k. D’où, l’expression de ~n est
égale à

~n = ~k ∧ ~τ
~i + (2t − 1)~j
= ~k ∧ p
✤✜
1 + (2t − 1)2

−(2t − 1)~i + ~j
= p . 0.5pt
1 + (2t − 1)2 ✣✢
1pt 6) Calcul de l’accélération tangentielle γt : deux méthodes
Méthode 1 : Connaissant l’expression de ~γ (M R) et de ~τ , on déduit l’accélération tangentielle par

γt = ~γ (M/R) · ~τ
~ (M/R)
V
= 2~j ·
✤✜
~ (M/R)k
kV
2(2t − 1)
= p . 0.5pt
1 + (2t − 1)2 ✣✢

Méthode 2 : On calcule l’accélération tangentielle à partir de la dérivée par rapport au temps du


module de la vitesse
dV
γt =
dt
d hp i
= 1 + (2t − 1)2
dt
2(2t − 1)
= p
1 + (2t − 1)2

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


3

Calcul de l’accélération normale γn : deux méthodes


Méthode 1 : Connaissant ~γ (M/R) et ~n, on déduit γn par

γn = ~γ (M/R) · ~n
−(2t − 1)~i + ~j
= 2~j · p
✤✜
1 + (2t − 1)2

2
= p . 0.5pt
1 + (2t − 1)2 ✣✢

Méthode 2 : On déduit γn à partir de ~γ (M/R) et γt par


q
γn = γ 2 (M/R) − γt2
s
4(2t − 1)2
= 4−
1 + (2t − 1)2
s
4 − 4(2t − 1)2 + 4(2t − 1)2
=
1 + (2t − 1)2
2
= p .
1 + (2t − 1)2
0.5pt 7) Calcul du rayon de courbure R : deux méthodes
Méthode 1 : on utlise γn et on obtient
  q 
2 2
1 + (2t − 1) × 1 + (2t − 1)
V2
R= =
✤✜
γn 2
1 3/2
= 1 + (2t − 1)2 . 0.5pt
2 ✣✢
~ (M/R) et ~γ (M/R) comme suit
Méthode 2 : on utilise V

V3
R =
~ (M/R) ∧ ~γ (M/R)k
kV
3/2
1 + (2t − 1)2 1 2
3/2
= = 1 + (2t − 1) .
k2~kk 2

Problème (14 points)

y
x2
Données du problème :
R(O, XY Z) est le référentiel fixe muni de la base (~i, ~j, ~k) ; y
1 M x1
R1 (O1 , X1 Y1 Z1 ) est un référentiel mobile muni de la base
d d y eρ ϕ
(~i1 , ~j1 , ~k) tel que (~i,~i1 )=(~j, ~j1 ) = ϕ(t) = ωt, ; 2
j
1

R2 (O2 , X2 Y2 Z2 ) est un référentiel mobile muni de la base i1



O1 (C)
d d
(~eρ , ~eϕ , ~k) tel que (~i1 , ~eρ )=(~j1 , ~eϕ ) = ϕ(t) = ωt. ω est constante. j
ϕ
a

k x
O i

Toutes les grandeurs vectorielles doivent être exprimées dans la base (~i1 , ~j1 , ~k).

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


4

I- Etude du mouvement de M dans R


1pt 1) Expressions de ~eρ et ~eϕ en fonction ~i1 et ~j1 :
nous projetons les deux vecteurs respectivement comme suit
✤✜

✤✜
~eρ = cosϕ~i1 + sinϕ~j1 0.5pt
✣✢
~eϕ = −sinϕ~i1 + cosϕ~j1 0.5pt
✣✢

0.5pt −−→
2) Expression du vecteur position OM de M :

−−→ −−→ −−−→


OM = OO1 + O1 M = a~i1 + a~eρ
 
= a ~i1 + cosϕ~i1 + sinϕ~j1
✤✜
h i
= a (1 + cosϕ)~i1 + sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
2.5pt 3) Expressions de la vitesse V~ (M/R) et de l’accélération ~γ (M/R) :

−−→
dOM
V~ (M/R) =
dt R
" #
d~i1 d~j1
= a −ϕ̇sinϕ~i1 + (1 + cosϕ) + ϕ̇cosϕ~j1 + sinϕ
dt R dt R
✤✜
h i
= aω −2sinϕ~i1 + (1 + 2cosϕ)~j1 . 1pt
✣✢
et

~ (M/R)
dV
~γ (M/R) =
dt
R
h i
= aω −2cosϕ~i1 − 2sinϕ~j1 − 2sinϕ~j1 − (1 + 2cosϕ)~i1
2
✤✜
h i
= −aω 2 (1 + 4cosϕ)~i1 + 4sinϕ~j1 . 1.5pt
✣✢
II- Etude du mouvement de M dans R1
~ 1 /R) :
1) Vérifions l’expression de Ω(R

d~i1
~i1 = ~ ~
cosϕi + sinϕj =⇒ = ϕ̇~j1 = ϕ̇~k ∧ ~i1
dt R

comme

d~i d~i ~ 1 /R) ∧ ~i1 = Ω(R
~ 1 /R) ∧ ~i1
= + Ω(R
dt R dt R1

en comparant cette dernière expression avec celle calculée auparavant, on en déduit que
✤✜
~ 1 /R) = ϕ̇~k
Ω(R 0.5pt
✣✢
1pt ~r = V~ (M/R1 ) et de V
2) Expressions de V ~e de M :

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


5

−−−→
~r dO1 M
V =
dt R1
d h  i
= a cosϕ~i1 + sinϕ~j1
dt ✤✜
 
= aω −sinϕ~i1 + cosϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
et
~e
V = V ~ 1 /R) ∧ −
~ (O1 /R) + Ω(R −−→
O1 M
h i
= aω~j1 + aω~k ∧ cosϕ~i1 + sinϕ~j1
h i
= aω −sinϕ~i1 + (1 + cosϕ)~j1

1.5pt 3) Expressions de ~γr = ~γ (M/R1 ), ~γe et de ~γc :



~r
dV
~γr =
dt R1
✤✜
h i
= −aω 2 cosϕ~i1 + sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
et

~ (O/R)
dV
~γe = + Ω(R~˙ 1 /R) ∧ −
−−→ ~
O1 M + Ω(R ~ −−−→
1 /R) ∧ (Ω(R1 /R) ∧ O1 M )
dt
R
h  i
= aω −i1 + ~k ∧ ~k ∧ ~eρ
2 ~
h i
= aω 2 −~i1 − ~eρ
✤✜
h i
= −aω 2 (1 + cosϕ)~i1 + sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
et

~γc = ~ 1 /R) ∧ V
2Ω(R ~r
 
= 2aω 2~k ∧ −sinϕ~i1 + cosϕ~j1
✤✜
 
= −2aω 2 cosϕ~i1 + sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
1.5pt ~a = V
4) Expressions de V ~ (M/R) et de ~γa = ~γ (M R) :

V~a = ~r + V~e
V
  h i
= aω −sinϕ~i1 + cosϕ~j1 + aω −sinϕ~i1 + (1 + cosϕ)~j1
✤✜
h i
= aω −2sinϕ~i1 + (1 + 2cosϕ)~j1 0.5pt
✣✢
et

~γa
= ~γr + ~γe + ~γc
  h i  
= −aω 2 cosϕ~i1 + sinϕ~j1 − aω 2 (1 + cosϕ)~i1 + sinϕ~j1 − 2aω 2 cosϕ~i1 + sinϕ~j1
✤✜
h i
= −aω 2 (1 + 4cosϕ)~i1 + sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
✤✜
On note que les résultats obtenus par décomposition des mouvements sont identiques à ceux

obtenus par le calcul direct. 0.5pt


✣✢

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


6

III- Etude du mouvement de M dans R2


1pt ~ 2 /R) :
1) Expression de Ω(R
Méthode 1 :
~ 2 /R1 ) :
Expression de Ω(R


d~eρ
~eρ = ~ ~
cosϕi1 + sinϕj1 =⇒ = ϕ̇~eϕ = ϕ̇~k ∧ ~eρ
dt R1
comme

d~eρ d~eρ ~ 2 /R1 ) ∧ ~eρ = Ω(R
~ 2 /R1 ) ∧ ~eρ
= + Ω(R
dt R1 dt R2

en comparant cette dernière expression avec celle calculée auparavant, on en déduit que
✤✜
~ 2 /R1 ) = ϕ̇~k .
Ω(R 0.5pt
✣✢
✤✜2 /R1 ) = ω k ce qui implique que Ω(R2 /R) = Ω(R2 /R1 ) +
~ 1 /R) = ω~k et Ω(R
Comme Ω(R ~ ~ ~ ~

~ 1 /R) = 2ω~k.
Ω(R 0.5pt
Méthode 2 : ✣✢

 
d~eρ
~eρ ~ ~
= cos(2ϕ)i + sin(2ϕ)j =⇒ = 2ϕ̇ −sin(2ϕ)~i + cos(2ϕ)~j = 2ω~eϕ = 2ω~k ∧ ~eρ
dt R

avec ~eϕ = −sin(2ϕ)~i + cos(2ϕ)~j. Comme



d~eρ d~eρ ~ 2 /R) ∧ ~eρ = Ω(R
~ 2 /R) ∧ ~eρ
= + Ω(R
dt R dt R1

et en identifiant cette dernière expression à celle trouvée dans l’expression précédente, on déduit
que
~ 2 /R) = 2ω~k.
Ω(R
1pt ~r = V~ (M/R2 ) et de V
2) Expressions de V ~e de M :

✤✜
−−−→
dO1 M d~eρ
V~r = =a = ~0. 0.5pt
dt R2 dt R2 ✣✢
et

V~e = ~ 2 /R) ∧ −
~ (O1 /R) + Ω(R
V
−−→
O1 M
= aω~j1 + 2aω~k ∧ ~eρ
 
= aω~j1 + 2aω −sinϕ~i1 + cosϕ~j1
✤✜
h i
= aω −2sinϕ~i1 + (1 + 2cosϕ)~j1 . 0.5pt
✣✢
1.5pt 3) Expressions de ~γr = ~γ (M/R2 ), ~γe et ~γc :

✤✜

~ (M/R2 )
dV
~γr = = ~0 0.5pt
✣✢
dt
R2

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014


7

et

~ (O1 /R)
dV ~˙ 2 /R) ∧ −
+ Ω(R −−→ ~ ~ −−−→
~γe = O1 M + Ω(R 2 /R) ∧ Ω(R2 /R) ∧ O1 M
dt R
 
= −aω i1 + 2ω~k ∧ 2ω~k ∧ a~eρ
2~
✤✜
h i
= −aω 2~i1 − 4aω 2~eρ = −aω 2 (1 + 4cosϕ)~i1 + 4sinϕ~j1 0.5pt
✣✢
et
✤✜

~γc ~ 2 /R) ∧ V
= 2Ω(R ~ (M R2 ) = ~0.
0.5pt
✣✢
1pt ~a = V
5) Expressions de la vitesse absolue V ~ (M/R) et de ~γa = ~γ (M/R) :

✤✜
~a
V = ~ (M/R) = V
V ~r + V~e
h i
= aω −2sinϕ~i1 + (1 + 2cosϕ)~j1 0.5pt
✣✢
et

✤✜
~γa
= ~γr + ~γe + ~γc
h i
= −aω 2 (1 + 4cosϕ)~i1 + 4sinϕ~j1 . 0.5pt
✣✢
✤✜
On constate ~
de nouveau que Va et ~γa sont identiques aux expressions trouvées en I-3) et II-

4). 0.5pt
✣✢
On en ~a et de ~γa✤✜
conclut que les expressions de V sont indépendantes du choix du référentiel relatif.

Elles ne dépendent que du référentiel absolu. 0.5pt.


✣✢

Corrigé et barème du Contrôle I Année universitaire 2013/2014