Vous êtes sur la page 1sur 142

Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert

en finance et controlling 2019

Controlling

Problème 1 Budget flexible / Calcul des coûts par activité

Durée d'examen 1 ½ heure

Points 30 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S1 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Généralités et activité commerciale:

Cyclomessagerie Blitz SA est une entreprise de distribution du courrier dont le siège est à Genève.
Fondée il y a plus de 15 ans en tant qu'association idéaliste, elle est aujourd'hui une des plus im-
portante cyclomessagerie de Suisse, disposant de plusieurs succursales. En plus du service de
courrier à vélo, la cyclomessagerie offre également le transport ferroviaire et routier de marchan-
dises.

Problème 1: Budget flexible / Analyse d'écarts (10.5 points)


La succursale de Cyclomessagerie Blitz SA de Fribourg est exploitée depuis environ 5 ans. Elle
occupe désormais quatre coursiers rémunérés à l'heure (décompte effectué selon les temps effec-
tifs parcourus) et un employé à temps partiel qui gère principalement le marketing et l'organisation
des trajets. La succursale de Fribourg n'exécute que des commandes spontanées, ce qui signifie
que le client passe chaque commande directement, que le gestionnaire organise les tournées et
qu'il transmet la commande au coursier.
Pour l'année écoulée, un petit bénéfice avait été envisagé pour la succursale de Fribourg. L'exer-
cice 2018 a cependant présenté une perte de plus de CHF 5‘000.--, bien que le nombre de com-
mandes ait été supérieur de 10% par rapport à celui qui avait été prévu.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 1.1 Budget flexible


La direction souhaite savoir pourquoi cette perte a pu se produire l'année passée, cela malgré une
meilleure situation des commandes.
Etablissez, à partir des indications ci-après, le budget flexible pour les rubriques de charges et
déterminez les écarts pour l'exercice 2018 (tous les montants doivent être exprimés en CHF et
être arrondis au CHF entier):

Budget 2018 Effectif 2018

Commandes spontanées nombre 13'500 14'850

Produit moyen par commande en CHF 22.60 22.20

Charges de personnel:

Durée moyenne par commande en minutes 25.00 26.50

Salaire horaire moyen des coursiers en CHF 32.00 31.00

Autres charges:

Gestion (*CV 10 par rapport aux commandes) en CHF 48'000 56'000

Marketing (charges fixes) en CHF 15'000 14'000

Loyers (charges fixes) en CHF 22'000 22'000

Charges administratives (charges fixes) en CHF 40'000 40'000


*CV = coefficient de variabilité
Budget
Budget 2018 Effectif 2018 Ecarts
flexible 2018

Chiffre d'affaires 305'100 329'670

Coûts variables:

Charges de personnel -180'000 -203'321 -198'000 -5'321

Gestion -48'000 -56'000 -52'800 -3'200

Marge contributive 77'100 70'349 84'810 -14'461

Marketing -15'000 -14'000 -15'000 1'000

Loyers -22'000 -22'000 -22'000 -

Charges administratives -40'000 -40'000 -40'000 -

Résultat opérationnel 100 -5'651 7'810 -13'461


©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 1.2 Analyse d'écarts


A partir des données précitées, calculez les écarts de prix et de quantité sur les ventes ainsi que
les écarts de taux et de temps sur les charges de personnel. Commentez les résultats obtenus en
formulant des conclusions relatives aux écarts sur les ventes, aux écarts sur les charges de per-
sonnel et concernant le résultat opérationnel. Vos conclusions doivent être formulées clairement et
être tirées des écarts qui ont été calculés.

1.2.1 Ecart de prix sur ventes:

Quantité effective * prix effectif - quantité effective * prix standard

14‘850 * 22.20 – 14‘850 * 22.60

= - 5‘940.--

Ou

Effectif 2018 ./. chiffre d'affaires du budget flexible

329‘670 - 335‘610

= - 5‘940.--

1.2.2 Ecart de quantité sur ventes:

Quantité effective * prix standard - quantité standard * prix standard

14‘850 * 22.60 – 13‘500 * 22.60

= 30‘510.--

Ou

Budget flexible 2018 ./. budget 2018

335‘610 – 305‘100.—

= 30‘510.—

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S4 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

1.2.3 Commentaire des écarts concernant les ventes:

Le chiffre d'affaires a pu être augmenté de CHF 24‘570.—, ce qui s'explique principalement par le
nombre de commandes (30‘510.--). Mais le produit moyen par commande se situe à 40 centimes
en-dessous du produit standard, ce qui a conduit à un écart de prix de CHF -5‘940.—.

D'autres commentaires pertinents sont également possibles. Le commentaire doit cependant faire
référence à l'écart de prix et à l'écart de quantité.

1.2.4 Ecart de taux sur salaires:

Temps effectif * taux effectif – temps effectif * taux standard

(14‘850 *(26.5/60) * 31 - (14‘850 *(26.5/60) * 32

= - 6‘559.—

1.2.5 Ecart de temps sur salaires:

Temps effectif * taux standard – temps standard * taux standard

(14‘850 *(26.5/60) * 32 - (14'850 *(25/60) * 32

= 11‘880.—

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S5 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

1.2.6 Commentaire concernant les charges de personnel

En 2018, la durée moyenne par commande a été plus élevée qu'attendue. La 1.5 minute supplé-
mentaire par commande, qui a été nécessaire, a entraîné une augmentation des charges de per-
sonnel de CHF 11‘880.--.

Par contre, le taux horaire moyen des coursiers a été inférieur de CHF 1.-- par rapport au budget,
ce qui a influencé positivement les charges de personnel (réduction de CHF 6‘559.--).

D'autres commentaires pertinents sont également possibles.

1.2.7 Commentaire concernant le résultat opérationnel:

Le résultat opérationnel de l'exercice 2018 présente une perte de CHF -5‘651.--. Un bénéfice de
CHF 7‘810.-- aurait dû être atteint en 2018 selon le budget flexible.

Des produits moyens plus faibles, des durées par commande plus élevées et des coûts supé-
rieurs dans la gestion ont entraîné cette perte.

D'autres commentaires pertinents sont également possibles.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S6 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 2: Calcul des coûts par activité (19.5 points)

Comme indiqué dans l'introduction, Cyclomessagerie a été constituée en tant qu'association idéa-
liste qui avait pour objectif d'offrir le salaire le plus élevé possible à ses collaborateurs. En raison
de la croissance de la taille, de l'accroissement de la concurrence et de l'augmentation des coûts,
la réalisation de cet idéal n'était plus possible. Lors de sa dernière séance, la direction a, par con-
séquent, décidé d'analyser en priorité les coûts de manière plus précise et de développer le calcul
des coûts.
Vous avez reçu le mandat d'élaborer un schéma de calcul sur la base du bouclement annuel 2018
de la succursale de Lausanne, au moyen du calcul des coûts par activité, afin de déterminer les
coûts des commandes de manière plus précise. En l'occurrence, il doit être vérifié si les prix ac-
tuels couvrent les coûts.
La succursale de Lausanne occupe 16 collaborateurs et offre exclusivement des transports par
courrier à vélo. Environ 60% de toutes les commandes sont des ordres permanents. En ce qui
concerne ces derniers, les délais de prise en charge et de livraison ainsi que les localités sont pré-
déterminés. Les coûts d'organisation sont donc restreints (exemple pour une commande perma-
nente: vider quotidiennement la case postale et amener le courrier au client qui a donné l'ordre).
Les commandes permanentes n'engendrent pas de coûts de gestion lors de la prise de com-
mandes. Un ordre, dans lequel sont définis le moment ainsi que le lieu de la prise en charge et de
la livraison qui n'ont pas déjà été déterminés au préalable, est établi pour les commandes sponta-
nées. La commande est réceptionnée directement par téléphone ou par e-mail. Cela entraîne une
charge de travail nettement plus lourde tant pour la gestion que pour les coursiers concernés.

La succursale de Lausanne est composée des départements suivants:

Gestion: Ce département réceptionne les commandes spontanées et les attribue aux cour-
siers. Il attribue également les commandes permanentes aux coursiers. Indépen-
damment de ces catégories de commandes (commandes spontanées et perma-
nentes), la répartition des coursiers nécessite également énormément de ressources
pour chaque commande traitée dans le département "Gestion". La gestion occupe
deux employés à plein temps.
Transport: Ce département se compose des équipes de coursiers. Il occupe 12 coursiers rému-
nérés à l'heure. A ce jour, la plupart des coûts sont générés dans ce centre de coûts.
Backoffice: Ce département, qui occupe deux emplois à plein temps, fournit des services d'appui.
Ses domaines de compétences englobent la direction, la gestion du personnel, la
communication, le marketing et la comptabilité.

Le calcul actuel des coûts de l'exercice 2018, comportant les coûts par département et les résul-
tats par commande / trajet, se trouve en annexe 1.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S7 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 2.1 Détermination des coûts par activité


Calculez, à partir des indications ci-dessous, les coûts des inducteurs de coûts par département.
2.1.1 Gestion
Les activités de réception des commandes et d'attribution aux coursiers ont été définies dans ce
département. Les coûts dépendants du volume des prestations sont répartis à raison de 40% sur
les activités de réception et à raison de 60% sur les activités d'attribution aux coursiers. Les coûts
totaux du centre de coûts "Gestion" se sont élevés à CHF 154'000.--, dont CHF 32'000.-- sont des
coûts neutres par rapport aux prestations (indépendants des prestations).
Calculez, dans le tableau ci-dessous, les coûts par commande (tous les montants doivent être
exprimés en CHF et être arrondis à 2 décimales):

Centre de coûts Gestion

Coûts des activités


dépendants Coûts par commande
Activités Commandes
du volume des Commandes
prestations spontanées permanentes

Réception des commandes 48'800.00 2.87

Attribution aux coursiers 73'200.00 1.83 1.83


Total 122'000.00 4.70 1.83
2.1.2 Transport
Les inducteurs de coûts du domaine des transports ne peuvent pas être tirés directement du calcul
des coûts, car les trajets sont chaque fois différents et le temps nécessaire à la prise en charge et
à la livraison de chaque commande sont différents. Les coûts totaux du centre de coûts "Trans-
port" se sont élevés à CHF 435‘500.--, dont seules les charges directes de personnels sont dé-
pendantes du volume des prestations.
Afin de chiffrer l'inducteur de coûts „Temps“, l'activité „Transport“ a été répartie en trois catégories
de distances (valeurs moyennes):

Centre de coûts Transport

Trajet / Durée en minutes


Activités
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Commandes
Prise en charge de l'en- 6.0 6.0 6.0
spontanées
voi chez l'expéditeur
(trajet aller y compris) Commandes
3.0 3.0 3.0
permanentes
Trajet jusqu'au lieu de
5.0 9.0 14.0
destination

Distribution de l'envoi 2.0 2.0 2.0

Temps d'attente / trajet à


2.5 4.5 7.0
vide
©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S8 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Calculez, dans le tableau ci-dessous, la durée et le coûts des transports par commande et par
trajet, en tenant compte d'un taux horaire moyen d'un coursier de CHF 30.-- (règle d'arrondi: ar-
rondir à 2 décimales):

Centre de coûts Transport

Trajet
Activités
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Commandes
spontanées 15.50 21.50 29.00
Durée en minutes
Commandes
permanentes 12.50 18.50 26.00

Commandes
Coûts des transports spontanées 7.75 10.75 14.50
Commandes
permanentes 6.25 9.25 13.00

2.1.3 Backoffice
Les activités "Contrôle des commandes" et "Etablissement des comptes" ont été définies dans ce
département. La comptabilité a d'ores et déjà estimé les coûts totaux pour ces deux activités et les
a répartis sur celles-ci.
Calculez, dans le tableau ci-dessous, les coûts par commande (tous les montants diovent être
exprimés en CHF et être arrondis à 2 décimales):

Centre de coûts Backoffice

Coûts des
activités dépen- Coûts par commande
Activités
dants du volume Commandes Commandes
des prestations spontanées permanentes

Contrôle des
commandes 17'000.00 1.00
Commandes
Etablissement des spontanées 56'100.00 3.30
comptes Commandes
permanentes 34'500.00 1.50

Total 107'600.00 4.30 1.50

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S9 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

2.1.4 Frais généraux neutres par rapport aux prestations (indépendants des prestations)
Calculez, à partir du relevé des coûts des centres de coûts individuels, les coûts neutres par rap-
port aux prestations (indépendants des prestations). Dans ce but, les commandes permanentes et
les commandes spontanées doivent être pondérées de manière identique:

Frais généraux neutres par rapport aux prestations

Gestion 32'000

Transport 20'500

Backoffice 123'500

Total des coûts neutres par rapport aux pres-


tations 176'000

Nombre de commandes 40'000

Coûts neutres par rapport aux prestations, par


commande 4.40

ou:

Frais généraux neutres par rapport aux prestations

Direction 52'000

Marketing & communication 25'000

Charges de locaux 25'000

Entretien, réparation, remplacement 12'000

Assurances, taxes, émoluments 6'000

Gestion de l'informatique 26'000

Charges de publicité 20'000

Amortissements 10'000
Total des coûts neutres par rapport aux pres-
tations 176'000

Nombre de commandes 40'000

Coûts neutres par rapport aux prestations,


par commande 4.40

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S10 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 2.2 Coûts par activité / Résultat par commande


Etablissez, à partir des coûts par activité, le calcul par commande pour les commandes directes 2
à 4 km et pour les commandes permanentes 0 à 2 km (tous les montants doivent être exprimés en
CHF et être arrondis à 2 décimales):

Commandes Trajet
spontanées
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Gestion 4.70

Transport 10.75

Backoffice 4.30

Frais généraux 4.40

Total 21.15 24.15 27.90

Prix par commande 10.00 23.00 33.00

Résultat par commande -11.15 -1.15 5.10

Commandes Trajet
permanentes
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Gestion 1.83

Transport 6.25

Backoffice 1.50

Frais généraux 4.40

Total 13.98 16.98 20.73

Prix par commande 9.50 21.00 32.00

Résultat par commande -4.48 4.02 11.27

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S11 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Problème 2.3 Analyses


La direction vous a chargé de présenter les nouveaux résultats, obtenus à l'aide du calcul des
coûts par activité, lors de sa prochaine séance:

2.3.1 Mettez en parallèle le calcul actuel des coûts et le calcul des coûts par activité et énumérez
les avantages et les inconvénients du calcul des coûts par activité (3 avantages et 3 inconvé-
nients)

Avantages du calcul des coûts par activité:


- Meilleure imputation des frais généraux en fonction de leur origine.
- Augmentation de la transparence dans le domaine des frais généraux.
- Les activités peuvent être plus facilement optimisées car elles sont mesurables.

Inconvénients du calcul des coûts par activité:


- Charge importante de mise en oeuvre (analyse des tâches par exemple).
- Toutes les charges ne peuvent pas être attribuées aux activités.
- En tant que calcul des coûts complets, cette méthode n'est pas adaptée à la prise de déci-
sion à court terme. En conséquence, elle doit être complétée par une procédure des coûts
partiels.

(Cette présentation n'est pas déterminante. D'autres avantages et inconvénients pertinents sont
également possibles).

2.3.2 Commentez les résultats obtenus dans le problème 2.2, aussi bien du point de vue des coûts
complets que de celui de la marge contributive, en partant de l'hypothèse que les coûts dépen-
dants du volume des prestations des centres de coûts "Gestion" et "Transport" sont des coûts va-
riables.

En ce qui concerne des commandes spontanées, les trajets courts génèrent une perte de CHF -
11.15 par commande, en tenant compte des coûts complets, et une insuffisance de marge contri-
butive de CHF -2.45 (produit 10.00 ./. gestion 4.70 ./. transport 7.75). Les commandes perma-
nentes présentent une perte de CHF -4.48 par commande et une marge contributive de CHF 1.42
(produit 9.50 ./. gestion 1.83 ./. transport 6.25).

Les trajets entre 2 et 4 km génèrent également, en ce qui concerne les commandes spontanées,
une perte de CHF -1.15 et une marge contributive positive de CHF 7.55 (produit 23.00 ./. gestion
4.70 ./. transport 10.75). Les commandes permanentes génèrent, quant à elles, un bénéfice de
CHF 4.02 et une marge contributive de CHF 9.92 (produit 21.00 ./. gestion 1.83 ./. transport 9.25).

Les trajets entre 4 et 6 km génèrent chacun un résultat positif et également une marge contribu-
tive élevée.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S12 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

2.3.3 La direction attend une proposition en vue d'une nouvelle tarification à effectuer sur la base
des nouveaux résultats obtenus, déterminés à partir du calcul des coûts par activité. Etablissez
une nouvelle liste de prix et justifiez votre proposition de tarification.
Commandes Trajet
spontanées 0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Ancien prix 10.00 23.00 33.00

Nouveau prix 23.00* 25.00* 30.00*

Commandes Trajet
permanentes 0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km

Ancien prix 9.50 21.00 32.00

Nouveau prix 16.00* 19.00* 23.00*


*Choix de prix arbitraire; le choix doit correspondre aux commentaires

Commentaire concernant la tarification:

Les commandes spontanées génèrent des coûts nettement plus élevés que les commandes per-
manentes. Les commandes sur une courte distance génèrent, avec la tarification actuelle, une
perte tandis que les trajets plus longs sont clairement plus rentables. En conséquence, les prix
pour les courtes distances doivent, en priorité, être fortement augmentés.

Les prix pour les trajets entre 4 et 6 km peuvent par contre être réduits.

D'autres propositions sont également possibles pour autant qu'elles soient commentées et perti-
nentes. (par exemple: possibilité de prix plus bas pour les courts trajets en prenant en considéra-
tion la marge contributive / prix de la concurrence, etc.)

2.3.4 Citez 2 risques concécutifs à la nouvelle tarification:

- Ne plus être compétitif, étant donné que les prix des courts trajets, en-dessous de 2km
avant tout, augmentent de manière significative.
- Abandon de commandes, avant tout pour les trajets courts (11‘000 trajets sont en-dessous
de 2km)

(Cette présentation n'est pas déterminante. D'autres avantages et inconvénients pertinents sont
également possibles).

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S13 sur S13
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 1

Annexe 1 concernant le problème 2: Calcul des coûts par activité


Calcul interne des coûts:
2018 Centres de coûts:
Total Gestion Transport Backoffice
Charges de personnel
Charges directes de personnel 644'600 122'000 415'000 107'600
Direction 52'000 22'000 30'000
Marketing & communication 25'000 25'000
Autres charges d'exploitation
Charges de locaux 25'000 25'000
Entretien, réparation, remplacement 12'000 10'000 2'000
Assurances, taxes, émoluments 6'000 3'000 3'000
Gestion de l'informatique 26'000 10'000 16'000
Charges de publicité 20'000 20'000
Amortissements 10'000 7'500 2'500
Total des charges 820'600 154'000 435'500 231'100
Produits 889'000
Résultat avant impôts/intérêts 68'400

Commandes 2018

Commandes spontanées 17'000


Commandes permanentes 23'000
Total des commandes 40'000

Trajet
Commandes spontanées Total
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km
Nombre de commandes 17'000 5'000 7'000 5'000
Coûts estimés par commande 7.52 20.52 30.77
Prix par commande 10.00 23.00 33.00
Résultat par commande 2.48 2.48 2.23

Trajet
Commandes permanentes Total
0 à 2 km 2 à 4 km 4 à 6 km
Nombre de commandes 23'000 6'000 8'000 9'000
Coûts estimés par commande 7.52 20.52 30.77
Prix par commande 9.50 21.00 32.00
Résultat par commande 1.98 0.48 1.23

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Controlling

Problème 2 Analyse de la situation stratégique, rentabilité du cycle de


vie (Lifecycle), planification sur la base des coûts partiels

Durée d'examen 1 ¾ heure

Points 35 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S1 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Présentation du problème

Il y a environ 20 ans, Enrico di Montana, architecte paysagiste, a repris le commerce d'accessoires


de jardin de son père. Très tôt, il a mis le cap en direction du design de jardin et de l'horticulture.
Outre l'horticulture classique, il a pu intégrer dans l'entreprise la création d'objets décoratifs en fer
forgé et en terre cuite. Cet assortiment a permis à l'architecte paysagiste de répondre, de manière
très spécifique, aux souhaits particuliers de la clientèle et de réaliser, sans difficulté, des objets
uniques. Afin d'assurer une occupation suffisante de chacun des secteurs de production, Di Mon-
tana Jardins SA exerce une activité commerciale intense.

L'entreprise «Di Montana Jardins SA» occupe à l'heure actuelle 175 collaborateurs dans les do-
maines suivants:
• design de jardin et horticulture - DJ, (travaux sur commandes)
chiffre d'affaires 20_8: 18,2 mios CHF
• meubles de jardin en bois (dur) de feuillu - MJ, (activité commerciale)
chiffre d'affaires 20_8: 4,4 mios CHF
• accessoires de jardin - AJ, (fabrication et vente)
chiffre d'affaires 20_8: 29,6 mios CHF
Durant les années précédentes, l'entreprise s'est fortement développée, ce qui a incité Enrico di
Montana à opérer une «pause stratégique». En votre qualité de conseiller(ère), vous avez reçu
pour mandat de donner votre avis sur différents sujets et de formuler des recommandations con-
crètes.
Le contenu de votre mandat est le suivant:
Problème 1: localisation stratégique des trois départements existants et évaluation du cycle de
vie d'un nouveau modèle d'affaires.
Problème 2: Planification et prise de décision concernant une nouvelle ligne de produits „Di
Montana Barbecue“.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Problème 1: Localisation stratégique et évaluation du cycle de vie (15 points)

Les données financières chiffrées de l'entreprise, décrites ci-après, servent de situation initiale aux
différents problèmes.

Compte de résultat 20_8 en KCHF DJ MJ AJ Total


Chiffre d'affaires 18’220 4’380 29’580 52’180
Variation de stocks des produits en cours 1 560 - 1’560
Variation de stocks des produits finis /
-340 -340
semi-finis
= Rendement de la production 19’780 4’380 29’240 53’400
Charges de matières -4’598 0 -6’810 -11’408
Charges de marchandises - -2’716 -6’320 -9’036
Charges de personnel -9’917 -975 -9’160 -20’052
Autres charges d'exploitation -2’880 -528 -3’258 -6’666
Amortissements -649 -78 -1’824 -2’551
= EBIT 1’736 83 1’868 3’687
Résultat financier -202
Impôts -756
Résultat annuel 2’729

Bilan au 31.12.20_8 en KCHF DJ MJ AJ Total


Liquidités 1’057
Créances résultant de L+P 2’988 548 4’872 8’408
Stock de marchandises - 680 1’560 2’240
Stock de matières 760 - 752 1’512
Stocks de produits finis / semi-finis - - 914 914
Travaux en cours 3’282 - - 3’282
Immobilisations corporelles 1’623 112 5’840 7’575
Total des actifs 8’653 1’340 13’938 24’988
Engagements résultant de L+P 561 422 2’042 3’025
Acomptes des clients 1’071 - 135 1’206
Fds étrangers à court terme rémunérés 1’042
Provision pour garanties 5’440
Fds étrangers à long terme rémunérés 2’800
Fonds propres 11’475
Total des passifs 1’632 422 2’177 24’988

Indications complémentaires:
Total des créances résultant de L+P au 1.1.20_8 7’912 KCHF
Total des stocks de marchandises au 1.1.20_8 2’412 KCHF

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.1 Isoligne de rendement du capital

Un membre compétent du conseil d'administration a proposé un objectif de rendement du capital


(ROCE de la taille de l'EBIT) d'au moins 24%. Une entreprise comparable, présentant une marge
EBIT de 8% du chiffre d'affaires et une rotation du capital de 3,0, sert de référence (benchmark).
Les liquidités ne doivent pas être prises en considération dans le calcul des capitaux investis (ca-
pital employed).

1.1.1 Sélection de chiffres-clé (ratios)

Calculez, par rapport à l'ensemble de l'entreprise, le délai moyen de paiement des débiteurs ainsi
que la durée moyenne de stockage des marchandises (calculez avec 360 jours dans les deux
cas). En ce qui concerne le délai moyen de paiement des débiteurs, partez d'un volume de factu-
ration de 52'860 KCHF (ce qui signifie qu'il contient les mouvements résultant des factures
d'acomptes).

Délai de paiement des débiteurs à 1 décimale

Etat des créances de L+P 31.12. 8’408


Etat des créances de L+P 1.1. 7’912
Etat moyen des créances 8’160
Total des factures émises 52’860
Délai de paiement des créances de L+P 55,6

Durée moyenne de stockage des marchandises à 1 décimale

Stock de marchandises 31.12. 2’240


Stock de marchandises 1.1. 2’412
Stock moyen de marchandises 2’326
Charges de marchandises 9’036
Durée moyenne de stockage 92,7

Calculs concernant le problème 1.1.2 ci-après (pas exigés pour la solution):


Désignation: Tot. Actifs Tot. Passifs Capitaux investis
Horticulture (DJ) 8 653 - 1 632 = 7 021
Meubles de jardin (MJ) 1 340 - 422 = 918
Accessoires de jardin (AJ) 13 938 - 2 177 = 11 761
Désignation: Ch. affaires Cap. investis. Rotation du capital
Horticulture (DJ) 18 220 : 7 021 = 2,595
Meubles de jardin (MJ) 4 380 : 918 = 4,771
Accessoires de jardin (AJ) 29 580 : 11 761 = 2,515
Désignation: EBIT Ch. affaires Rentabilité du ch. affaires
Horticulture (DJ) 1 736 : 18 220 = 9,528%
Meubles de jardin (MJ) 83 : 4 380 = 1,895%
Accessoires de jardin (AJ) 1 868 : 29 580 = 6,315%
Désignation: EBIT Cap. investis. ROCE
Horticulture (DJ) 1 736 : 7 021 = 24,726%
Meubles de jardin (MJ) 83 : 918 = 9,041%
Accessoires de jardin (AJ) 1 868 : 11 761 = 15,883%

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S4 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.1.2 Graphique de l'isoligne de rendement du capital

Présentez un graphique de l'isoligne de rendement du capital.


• Désignez les deux axes du graphique.
• Insérez dans le graphique une courbe de l'ISO marge contributive, sur la base de quatre
points que vous aurez déterminés librement.
• Présentez dans le graphique la zone d'objectif.
• Indiquez dans le graphique où se situent les trois domaines DJ, MJ et AJ.

Rotation du capital
6,0

5,0 MJ

4,0

3,0 AJ
DJ

2,0

1,0

0,0
13,0
11,0

12,0

14,0
10,0
7,0

9,0
1,0

2,0

4,0

5,0

8,0
3,0

6,0

Rendement du chiffre d'affaires

Calculs DJ MJ AJ Total
Capitaux investis 7’021 918 11’761 19’700
Rotation du capital 2,6 4,8 2,5 2,6

ROCE 24,7% 9,0% 15,9% 18,7%

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S5 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.1.3 Commentaires et recommandations

Domaine DJ

Commentez l'emplacement du département DJ de manière fondée et formulez des recommanda-


tions concrètes concernant le développement économique de ce domaine.

Commentaire:

Avec 24,7%, le domaine a légèrement dépassé l'objectif de rendement de 24%. La marge EBIT de
9,5% se situe en-dessus de la référence (Benchmark). Par contre, la rotation du capital souhaitée de
3,0 n'a pas, avec une valeur de 2,6, tout-à-fait été atteinte.

Recommandations:

Le domaine DJ a un potentiel d'accroissement dans la rotation du capital. Outre l'amélioration du


délai de paiement des débiteurs, l'insuffisance de financement des projets par des acomptes est
apparente. Les acomptes des clients s'élèvent à environ 33% seulement des travaux en cours. Les
conditions contractuelles ainsi que les objectifs de paiements convenus devraient être analysés.

Domaine MJ

Commentez l'emplacement du département MJ de manière fondée et formulez des recommanda-


tions concrètes concernant le développement économique de ce domaine.

Commentaire:

Avec un ROCE de seulement 9,0%, l'objectif de rendement du capital n'est clairement pas atteint. Le
problème principal se situe au niveau de la rentabilité du chiffre d'affaires de 1,9%, alors qu'avec une
rotation du capital de 4,8 l'objectif a été dépassé.

Recommandations:

Il serait nécessaire d'analyser l'importance que le domaine MJ a pour les deux autres domaines.
Dans le cas où l'importance est faible, la suppression du domaine et l'externalisation vers des entre-
prises tierces devraient être examinées.

Dans le cas d'une décision fondamentale en faveur de la poursuite de cette activité, des optimalisa-
tions de coûts devraient être effectuées. La marge commerciale de 38% devrait être évaluée à l'aide
d'une comparaison avec le marché. Les charges de personnel et les coûts d'exploitation semblent
être trop élevés par rapport au chiffre d'affaires.
Le capital investi peut être optimalisé par une rationalisation supplémentaire de l'entreposage
(ventes seulement lors d'expositions ou sur catalogue / site Internet, acquisitions juste-à-temps
(Just-in-Time) par exemple.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S6 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.2 Coût économique du cycle de vie d'un nouveau modèle d'affaires

Le segment de clients haut de gamme est, à l'heure actuelle, principalement desservi par le dépar-
tement de l'horticulture (DJ). L'association entre projet initial et entretien annuel dégage aujourd'hui
un rendement du cycle de vie (Lifecycle) de 10%. L'état actuel du personnel couvre exactement
les exigences en capacité du segment haut de gamme.
Le segment de prix moyens du marché doit être développé par une stratégie de croissance. En
l'occurrence, la pression de la concurrence sera plus forte. Une association entre projet initial et
«abonnement d'entretien» doit, par conséquent, être offerte aux clients potentiels du segment
«moyen», afin que la qualité d'un «Di Montana Jardins» soit garantie au fil des ans.
Les informations ci-après, concernant la structure de la valeur ajoutée, sont disponibles:

Structure de la valeur ajoutée de Segments


projets d'horticulture haut haut
Prix de vente 100% 100%
Coûts des matières
-21% -25%
Coûts des ressources propres:
- Design & gestion de projets -25% -20%
- Equipes d'horticulteurs -30% -34%
Marge brute 24% 21%
Vente et administration -18% -18%
Prix de vente 6% 3%

Structure de la valeur ajoutée des


moyen
abonnements d'entretien
Prix de vente 100%
Coûts des matières -12%
Equipes d'horticulteurs -45%
Marge brute 43%
Vente et administration -18%
Marge EBIT 25%

Indications: en ce qui concerne les ressources propres, partez des coûts par personne à plein
temps et par année suivants: Design & gestion de projets = 125 KCHF, équipe d'horticulteurs = 85
KCHF.

Un taux d'intérêt calculé de 8% est appliqué pour les calculs qui suivent. Les facteurs d'actualisa-
tion suivants peuvent être utilisés.

Facteurs Facteurs d'actuali-


Années:
d'actualisation sation d'une rente
1 0,926 0,926
2 0,857 1,783
3 0,794 2,577
4 0,735 3,312
5 0,681 3,993

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S7 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.2.1 Rendement du cycle de vie (Lifecycle) – Simulation

La direction présuppose un potentiel de chiffre d'affaires de 5'000 KCHF pour les nouveaux projets
du segment «moyen». Calculez le rendement du cycle de vie (Lifecycle) en partant de l'hypothèse
que les produits annuels des entretiens s'élèvent à 6% de la valeur du projet initial (Conversion
Rate ou taux de conversion).

Valeurs
Année 0 Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Total
nominales
Chiffre d'affaires 5’000 300 300 300 300 300 6’500
EBIT 150 75 75 75 75 75 525
Marge EBIT 3% 25% 25% 25% 25% 25% 8,1%

Actualisation
1,000 0,926 0,857 0,794 0,735 0,681
(Facteurs)
Chiffre d'affaires 5’000 278 257 238 221 204 6’198

EBIT 150 69 64 60 55 51 449

Marge EBIT 3,0% 25,0% 25,0% 25,0% 25,0% 25,0% 7,3%

Commentez le besoin en capacité de personnel (ressources propres), à l'année 0 et pour les an-
nées suivantes, qui résulterait de la réalisation du modèle ci-dessus, en partant du principe que
l'entreprise présuppose un volume annuel du chiffre d'affaires résultant des nouveaux projets de
5'000 KCHF.

La capacité devrait impérativement être augmentée de 28 personnes, afin que le volume des projets
de 5 mios CHF puisse être atteint. Déjà à partir de la première année après les projets initiaux, le
besoin en capacité augmente de 1,6 personne (FTE ou équivalents plein temps ou EPT). Le besoin
en personnel durant les prochaines années devrait également augmenter dans cette ampleur, car
les volumes supplémentaires des entretiens continueront constamment à augmenter.

Calculs (sont pertinents mais pas obligatoires pour la présentation de la solution)

Besoins en capitaux à l'année 1 Projets Entretien Total


Chiffre d'affaires 5’000 300 5’300
Design & gestion de projets 20% 0%
Equipes d'horticulteurs 34% 45%
Design & gestion de projets KCHF 1’000 - 1’000
Equipes d'horticulteurs KCHF 1’700 135 1’835
Besoin en équivalents plein temps
8.0 0 8.0
Design & gestion de projets
Besoin en équivalents plein temps
20.0 1.6 21.6
équipes d'horticulteurs

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S8 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

1.2.2 Chiffre d'affaires annuel nécessaire résultant des abonnements d'entretien

Un rendement du chiffre d'affaires du cycle de vie (Lifecycle) de 10.0% sur 5 ans, du segment de
marché «moyen», est recherché. Déterminez, à cet effet, le chiffre d'affaires annuel nécessaire
de l'entretien (valeur nominale), en partant des hypothèses suivantes:
• Chiffre d'affaires des projets initiaux de 5'000 KCHF (année 0 pour le calcul du cycle de vie)
(Lifecycle).
• La valeur nominale du chiffre d'affaires résultant de l'entretien doit rester inchangée durant
les années 1 à 5.
• Les structures de la valeur ajoutée restent identiques à celles décrites dans la situation ini-
tiale.

Arrondir les résultats aux KCHF à 1 décimale.

Indication: le problème peut être résolu par une équation à une inconnue et l'application du facteur
d'actualisation d'une rente ou par itérations successives.

5000 * 0,03 + X * 3,993 * 0,25 = (5000 + X * 3,993) * 0,1


150 + 0,99825X = 500 + 0,3993X
0,99825X = 350 + 0,3993X - 0,3993X
0,59895X = 350
X = 584,4

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S9 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Problème 2: Planification et prise de décision concernant une nouvelle ligne de produits


(20 points)

Généralités:
Dans le domaine des accessoires de jardin de Di Montana Jardins SA, se trouvent un atelier de
ferronnerie d'art et un atelier de terre cuite. Des portes de jardin, des balustrades, des grillages de
fenêtres, des supports pour bacs à fleurs et des pavillons de jardin sont fabriqués, à partir d'élé-
ments préfabriqués, dans l'atelier de ferronnerie d'art (forge), selon les vœux des clients. L'atelier
de terre cuite produit des carrelages pour les sols et des pots de toutes sortes. Il se compose de
deux centres de coûts: «Poterie» et «Cuisson». L'argile est travaillée et mise en forme à la main
dans la poterie. Les pots et carrelages ainsi obtenus sont ensuite séchés sur des étagères pour
enfin être cuits dans un four, selon une ancienne tradition. Etant donné que la durée du processus
de cuisson est identique pour tous les produits, la place nécessaire pour la cuisson est détermi-
nante.

Enrico Di Montana a eu l'idée de fabriquer un barbecue en terre cuite et en fer, constitué d'un
châssis en fer forgé et d'un foyer en terre cuite avec couvercle. Cette construction particulière
permet d'obtenir une cuisson semblable à celle d'une cocotte Römertopf. Enrico Di Montana,
l'inventeur, espère ainsi pouvoir occuper une niche dans le marché très compétitif des barbecues,
parce que le barbecue peut, en particulier, aussi être commercialisé en tant qu'objet attirant les
regards (Eyecatcher) et objet de design répondant à de hautes exigences.

La construction métallique envisagée est l'élément central du nouveau «Di Montana barbecue».
C'est pourquoi celui-ci doit être fabriqué dans le propre atelier de ferronnerie. Il en résulte un pro-
blème de capacité qui doit être résolu à l'aide d'une prise de décision fondée sur les marges con-
tributives.

Détails concernant les centres de coûts (les valeurs se réfèrent à 1 année)

Les points suivants concernent le centre de coûts "Forge":


• Le centre de coûts „Forge“ présente des charges totales de personnel de CHF 1,2 mios.
Seuls les coûts du maître ferronnier (CHF 120‘000), contenus dans celles-ci, sont considé-
rées comme fixes.
• Les frais généraux de matières (matières auxiliaires, petites pièces, etc.) de CHF 20‘000
sont calculés, séparément des autres types de coûts, par une majoration de 2,5% des
charges de matières de la forge.
• Les coûts des locaux (100% fixes) s'élèvent à CHF 36‘000, ceux de l'énergie à CHF
500‘000 et ceux de l'outillage à CHF 60‘000.
• 90% des coûts de l'énergie servent au processus de production; les coûts de l'outillage
présentent un coefficient de variabilité de 8.
• Les installations de la forge ont coûté CHF 600‘000 (valeur d'acquisition); une durée d'utili-
sation de 15 ans est prévue. Les amortissements calculés sont considérés pour moitié
comme variables et pour moitié comme fixes.
• Le taux d'intérêt calculé est de 8%. Les coûts sont considérés comme fixes.
• Les autres frais généraux s'élèvent à CHF 10‘000 avec un coefficient de variabilité de 2.
• Les heures productives prévues de la forge sont de 20‘000.

Le centre de coûts "Poterie" dispose de 32‘000 heures de présence avec un degré annuel de
productivité de 93,75%. Le four traditionnel comprend deux chambres de combustion parallèles.
Les pots, préalablement séchés, sont rangés pièce par pièce dans le four. Les brindilles et diffé-
rentes essences de bois permettent d'atteindre plusieurs degrés de chaleur. La cuisson dure en-
suite au minimum une semaine. Les fours ont une capacité annuelle d'une surface de 10‘000 m2.
©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S10 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Détails concernant les articles:


Afin d'optimaliser le goulet d'étranglement de la capacité, la direction a décidé, en accord avec le
maître ferronnier, de comparer les «barbecues» avec les «amphores». Cette comparaison pré-
sente les données, relatives à la capacité, suivantes:

Désignation Amphores Barbecues


Matières premières: argile CHF 95.45 CHF 190.50
Matières premières: forge CHF 70.00 CHF 380.00
Centre de coûts Forge 2,5 h 10,0 h
Centre de coûts Poterie 5,0 h 10,0 h
Centre de coûts Cuisson 1.54 m2 1.00 m2

• Une étude de marché a démontré qu'environ 250 nouveaux barbecues pourraient être
vendus par année au prix de CHF 2‘900.00.
• Dans le cas où le prix serait fixé à CHF 3‘900.00, les pronostics de ventes se réduiraient à
environ 100 pièces par année.
• Pour cette raison, l'optimalisation linéaire se base sur le prix de vente le plus bas du barbe-
cue.
• Les amphores seront vendues au prix de CHF 1‘950.00.

Evaluation de restrictions potentielles et optimalisation du programme de ventes

Des réductions de capacités peuvent s'avérer nécessaires dans les processus de production de la
«Forge», de la «Poterie» et de la «Cuisson». L'utilisation de la capacité doit être déterminée, à
l'aide d'une résolution graphique de l'optimalisation linéaire, en tenant compte des marges contri-
butives calculées de chacun des produits.

Procédez de la manière suivante pour le traitement du problème:

• Elaboration des calculs des taux de coûts et des coûts par pièce, sous les points 2.1 à 2.3
du problème.
• Considérations et prises de décisions selon les critères du goulet d'étranglement et d'une
optimalisation linéaire, sous les points 2.4 à 2.8 du problème.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S11 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

2.1 Etablissez le budget du centre de coûts "Forge" et calculez les taux horaires, les coûts va-
riables et les coûts fixes de ce centre de coûts. Indiquez dans le tableau les coefficients de
variabilité manquants. Les coûts par nature doivent être arrondis au CHF entier et les taux
de coûts au centime près.

Centre de coûts "Forge":

Désignation Forge *CV Coûts variables Coûts fixes


Charges de personnel 1'200'000 9 1'080'000 120'000
Frais généraux de matières 20'000 10 20'000 -
Charges de locaux 36'000 0 - 36'000
Charges d'énergie 500'000 9 450'000 50'000
Charges d'outillage 60'000 8 48'000 12'000
Amortissements calculés 40'000 5 20'000 20'000
Intérêts calculés 24'000 0 - 24'000
Autres frais généraux 10'000 2 2'000 8'000
Total du centre de coûts 1'890'000 1'620'000 270'000

Coûts déterminants 1'870'000 1'600'000 270'000

Heures 20000 h 20000 h 20000 h

Taux horaire 93.50 80.00 13.50

*CV = coefficient de variabilité

2.2. Calculez les taux d'imputation des centres de coûts "Poterie" et "Cuisson", relatifs aux coûts
complets, aux coûts variables et aux coûts fixes. Arrondissez les résultats au centime près.

Centre de coûts "Poterie":

Désignation Poterie CV Coûts variables Coûts fixes


Total du centre de coûts 1'950'000 1'650'000 300'000

Heures 30000 h 30000 h 30000 h

Taux horaire 65.00 55.00 10.00

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S12 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Centre de coûts "Cuisson":

Désignation Cuisson CV Coûts variables Coûts fixes


Total du centre de coûts 1'100'000 700'000.00 400'000

m2 10'000 m2 10'000 m2 10'000 m2

Taux d'imputation par m2 110.00 70.00 40.00

2.3 Etablissez le calcul prévisionnel relatif aux coûts de fabrication variables des deux produits
„Amphores“ et „Barbecues“. D'autres coûts variables ne doivent pas être pris en considéra-
tion. Arrondissez les montants au centime près et les taux en pourcent à 1 décimale.

Calcul prévisionnel des produits "Amphore" et "Barbecue":

Désignation AmphoresBarbecues Majorat.


Argile 95.45 190.50
Matériel de forge 70.00 380.00
Majorat. FG matières 1.75 9.50 2.5%
Forge 200.00 800.00
Poterie 275.00 550.00
Cuisson 107.80 70.00
Coûts de fabrication 750.00 2'000.00

Produit des ventes 1'950.00 2'900.00


Marge contributive 1'200.00 900.00

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S13 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Indication importante

Afin d'exclure toute redondance, vous devez, à partir du problème 2.4, effectuer les calculs avec
les marges contributives données ci-après et non pas avec celles déterminées dans le problème
2.3 précité.
• Basez-vous sur une MC 1 de CHF 1‘200.00 pour les amphores
• Basez-vous sur une MC 1 de CHF 900.00 pour les barbecues.

2.4 Si vous comparez les deux produits: quel produit favoriseriez-vous, en ce qui concerne l'op-
timalisation de la marge contributive, si vous deviez décider sur la seule base des trois
processus de production individuels. Votre affirmation doit être étayée par des données
chiffrées pertinentes.

Calculs:
Différence
Désignation Amphores Barbecues Amphores vs
Barbecues
Marge contributive par pièce 1 200,00 900,00 300,00
Contraintes par pièce:

Centre de coûts Forge 2,50 h 10,00 h


Centre de coûts Poterie 5,00 h 10,00 h
Centre de coûts Cuisson 1,54 m2 1,00 m2

Marge contributive par unité


du goulet d'étranglement
Centre de coûts Forge 480,00 90,00 390,00
Centre de coûts Poterie 240,00 90,00 150,00
Centre de coûts Cuisson 779,22 900,00 -120,78

Commentaire et justification:

Sur la base du goulet d'étranglement de la marge contributive dans les processus de production
"Forge" et "Poterie", le produit "Amphores" devrait être privilégié, car l'impact de l'écart par unité du
goulet d'étranglement est considérable. Le processus de production "Cuisson" présente, pour le
produit "Barbecue", un meilleur impact de la différence, ce qui ne conduit cependant, en ce qui
concerne la capacité disponible du processus de production, à aucune contribution significative au
résultat.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S14 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Arbeitsblatt 3

2.5 Déterminez, à l'aide de la méthode graphique de l'optimalisation linéaire, les quantités (à


partir des nombres entiers) pour les deux produits "Amphores" et "Barbecues". Présentez les
calculs nécessaires à cet effet de manière claire. Insérez en outre la fonction de la marge
contributive dans le graphique et répondez à deux questions.

La capacité disponible pour les deux produits est de 1‘000 heures pour la "Forge", de 1‘500 heures
pour la "Poterie" et de 200 m2 pour la "Cuisson".

Calculs relatifs à la présentation graphique

Désignation Amphores Barbecues Capacité


Forge 2.5 h 10 h 1000 h
Poterie 5.0 h 10 h 1500 h
Cuisson 1.54 m2 1.00 m2 200.00 m2

1-Capacité de production Forge 400 pces 100 pces


1-Capacité de production Poterie 300 pces 150 pces
1-Capacité de production Cuisson 130 pces 200 pces

Marge contributive par pièce 1'200.00 900.00

MC totale
Forge 400 pces 100 pces 90'000.00
Poterie 300 pces 150 pces
Cuisson 130 pces 200 pces 156'000.00

La dispersion maximale par centre de coûts et par produit devrait être présentée en ce qui con-
cerne la représentation graphique.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S15 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Présentation graphique de la programmation linéaire

Amphores

400 pces

350 pces

300 pces

Forge

250 pces

200 pces

Poterie

150 pces

MC max.
100 pces

50 pces
Marge contributive
Cuisson

0 pces Barbecues
0 pces

25 pces

50 pces

75 pces

100 pces

125 pces

150 pces

175 pces

200 pces

Questions complémentaires:

Quels processus de production conduisent principalement à une restriction dans l'optimalisation de


la marge contributive?

"Forge" et "Cuisson"

Quel nombre de produits peut être tiré de la combinaison optimale ressortant du graphique?

Amphores (pièces): 76

Barbecues (pièces): 81

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S16 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

2.6 Démontrez quelle est la marge contributive globale qui résulte des quantités déterminées
sous le point 2.5 pour les deux produits "Amphores" et "Barbecues". Présentez le degré d'oc-
cupation par centre de coûts et commentez-les (arrondir les quantités à la pièce, le degré
d'occupation en pourcent à 1 décimale).

Planification des ventes et


Amphores Barbecues Total
marges contributives

Ventes en quantités prévues 76 81

Marge contributive 91‘200 72‘900 164‘100

Degré d'occupation des centres de coûts "Forge", "Poterie" et "Cuisson"

Degré
Amphores Barbecues Total
d'occupation

Forge 190,0 h 810,0 h 1‘000,0 h 100,0%

Poterie 380,0 h 810,0 h 1‘190,0 h 79,3%

Cuisson 226.99 m2 81.00 m2 197.99 m2 99,0%

Appréciation de l'évaluation du degré d'occupation des trois centres de coûts:

Par l'optimalisation linéaire, la "Forge" peut être occupée à 100%. L'autre goulet d'étranglement du
centre de coûts "Cuisson" se situe, avec 99,0%, également proche de l'optimum. En ce qui con-
cerne la "Poterie", une réserve de capacité de 20% en chiffres ronds est offerte.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S17 sur S17
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 2

Arbeitsblatt 4

2.7 Est-ce que quelque chose changerait dans la répartition des quantités selon l'optimalisation
linéaire, si le prix de vente des barbecues était fixé à CHF 3‘900.00? Justifiez votre affirma-
tion par un texte explicatif.

Non. Bien que la courbe de la marge contributive soit manifestement plus tendue (le nombre de
pièces de barbecues est inférieur pour atteindre une marge contributive globale de la même am-
pleur que celle obtenue uniquement avec les amphores), le point «P» se situerait au même en-
droit.

2.8 Quel prix de vente recommandez-vous à Enrico Di Montana pour la mise sur le marché du
produit "Barbecue"? Etayez votre décision à l'aide de trois arguments qui doivent être con-
fortés par des données chiffrées.

Sur la base du fait, qu'en raison de la capacité restreinte, moins de 100 barbecues peuvent être
produits, le prix de vente de départ devrait être fixé à au moins à CHF 3‘900.00.

• Une marge contributive supplémentaire de CHF 81‘000 serait ainsi générée, car la vente
de la totalité de la production à ce prix serait réalisable selon l'étude de marché.

• La "Forge" atteindrait ainsi une marge contributive, par unité du goulet d'étranglement, tou-
jours nettement inférieure (CHF 190 / h) pour les barbecues, par rapport à celle de CHF
480 / h pour les amphores. Cependant, dans le deuxième goulet d'étranglement, la "Cuis-
son" atteindrait une marge contributive par m2 nettement plus élevée (barbecues CHF
1‘900 / m2 - amphores CHF 779.22 / m2).

• Il serait pensable que, pour le lancement du produit dans le segment du luxe, un prix en-
core plus élevé devrait être fixé, ce qui soulignerait l'exclusivité de ce produit. Une marge
de manœuvre suffisante serait encore disponible pour réduire le prix à CHF 3‘900.00 du-
rant la deuxième année, afin de réduire ainsi le stock d'unités produites au printemps pro-
chain.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Controlling

Problème 3 Controlling des investissements, du financement


et des risques

Durée d'examen 1 ¾ heure

Points 35 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S1 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Présentation du problème
Le groupe Perrenoud produit des
montres et des accessoires de
Le plus long bracelet en montres dans différents segments
or du Salon International de prix.
de la Haute Horlogerie de
Genève : Panthère de Le thème de ce problème a trait
Cartier. Il s'enroule trois
fois autour du poignet. au controlling de projets d'inves-
Prix : 29'000 Euros tissements et de projets en cours
(Image PD)
concernant le développement, la
production et la commercialisation
d'accessoires de montres.
Le problème se compose de trois
parties qui se réfèrent aux diffé-
rentes sociétés du groupe. Elles
peuvent être résolues indépen-
damment les unes des autres.

Source : https://bellevue.nzz.ch/uhren-schmuck/sihh-2018-in-genf-die-wichtigsten-uhren-neuheiten-ld.1349529

Votre mandat s'établit de la manière suivante :


Problème 1 Elaboration d'une décision concernant l'évaluation d'un projet d'investissement
(16 points)
Problème 2 Controlling des participations (12 points)
Problème 3 Comparaison des avantages spécifiques de deux alternatives d'investissement
(7 points)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Problème 1 Elaboration d'une décision concernant l'évaluation d'un


projet d'investissement (16 points)

Situation initiale

Une offre de KCHF 1'500, concernant l'acquisition d'une machine destinée à un projet d'investis-
sement relatif à la production de bracelets en acier, est disponible.

Le CFO (Chief Financial Officer ou directeur financier) avait demandé au responsable de la comp-
tabilité générale, d'analyser ce projet et de préparer des recommandations pour la prochaine
séance du conseil d'administration.

Les données ci-après, concernant les investissements initiaux en relation avec le projet d'investis-
sement, sont disponibles:
• Investissement en immobilisations corporelles: KCHF 1’500
• Durée de vie de l'investissement: 5 ans
• Amortissement linéaire
• Aucune valeur résiduelle économique et aucune valeur résiduelle comptable à la fin de la
période
• Financement: 100% par fonds propres
• Taux de coût du capital: 8%
• Taux d'impôt sur le bénéfice avant impôt: 18%. L'entreprise est bénéficiaire dans l'en-
semble de ses activités.

Prévisions en KCHF:

Années Fonds de roulement nécessaire à EBITDA à la fin de la période


l'exploitation au début de la période
1 300 -400
2 300 550
3 500 800
4 600 900
5 600 950

Travail demandé

Le responsable de la comptabilité générale a malheureusement été victime d'un accident de sport


et n'est pas en mesure d'achever les calculs déjà entrepris.

Le CFO vous demande de reprendre le dossier. Il vous transmet les calculs qui ont déjà été effec-
tués et qui sont mentionnés dans l'annexe 1, en page E3.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Annexe 1

Document élaboré par le responsable de la comptabilité générale concernant le


projet d'investissement relatif à la production de bracelets en acier

1. Analyse du projet selon la méthode statique: bénéfice et ROI

Paramètres / Années 1 2 3 4 5
Début d'année
Immobilisations corporelles 1’500 1’200 900 600 300
Fonds de roulement (exploitation) 300 300 500 600 600
Actifs comptables (immobilisa-
tions et actifs circulants) 1’800 1’500 1’400 1’200 900
Fin d'année
EBITDA -400 550 800 900 950
Amortissements -300 -300 -300 -300 -300
EBIT -700 250 500 600 650
8% d'intérêts calculés sur les -72 -60 -56 -48 -36
capitaux moyens
EBT -772 190 444 552 614
Impôts 18% 0 -34 -80 -99 -111
Résultat net -772 156 364 453 503
ROI arrondi résultat divisé par 0 10% 26% 38% 56%
les actifs comptables annuels

2. Analyse du projet selon la méthode dynamique: VAN / NPV

Années Investissement EBITDA Taux 8% VA / PV VAN / NPV


0 -1800 1,0 -1800 -1’800
1 -400’000 0,926 -370 -2’170
2 550’000 0,857 471 -1’699
3 800’000 0,794 635 -1’064
4 900’000 0,735 662 -402
5 950’000 0,681 647 245

3. Recommandation:

• Analyse selon la méthode statique: à l'exception de la première année, la rentabilité des


fonds propres est nettement plus élevée que le coût du capital. Il en résulte un ROI moyen
de 26 %.
• Analyse selon la méthode dynamique: selon les cash-flows nets (flux de liquidités nets), la
VAN (Net Present Value), calculée au taux du coût du capital de 8%, est positive.
• Il est recommandé d'effectuer cet investissement.

4. Analyse du risque:

• L'analyse de sensibilité a pour résultat un risque d'erreur toléré, sur les cash-flows annuels
nets (flux nets annuels de liquidités), de 53.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S4 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Travail demandé

1.1. Vérification de l'analyse statique


1.1.1 Citez et décrivez quatre erreurs que cette analyse statique comporte.

Erreurs constatées:

• La rentabilité a été déterminée individuellement pour les années 1 à 5. La moyenne


arithmétique simple a été tirée de ces cinq valeurs de rendement.

Le calcul correct du ROI résulte des EBIT/années moyens et des capitaux investis
moyens.

• La moyenne annuelle des capitaux investis dans les actifs circulants a été calculée de
manière erronée. La première et la dernière valeur ont été prises en considération dans
le calcul de la moyenne.

Etant donné que les capitaux investis varient d'année en année, la moyenne doit être
calculée sur la base de la totalité des cinq valeurs données.

• Les intérêts calculés ont été portés en déduction dans le calcul du ROI. Ceci n'est pas
correct car le financement est intervenu à 100 % par des fonds propres.

• Le ROI est en général calculé sans prendre en considération les impôts sur le bénéfice.
Un calcul du ROI avant intérêts et après impôts est également admis. Il est économi-
quement plus pertinent car, en cas de résultats positifs avant impôts, les impôts corres-
pondants doivent être payés.

1.1.2 Procédez au calcul correct du ROI (Return on Investment)


Calculs statiques
• EBIT moyen: (-700 + 250 + 500 + 600 + 650) divisé par 5 = 260
• Capitaux moyens investis dans les actifs circulants: 1500 / 2 = 750
• Moyenne des fonds de roulement d'exploitation: (300 + 300 + 500 + 600 + 600) divisé par 5
= 460
• Capitaux moyens investis dans les actifs circulants et les immobilisations: 750 + 460 =
1’210

Capitaux moyens investis dans les immobilisations -750


Capitaux moyens investis dans les actifs circulants -460
Capitaux moyens investis totaux -1210
Intérêts calculés -96.8
EBITDA moyen 560
Amortissements moyens -300
EBIT moyen 260
Impôts sur le bénéfice -46.8
EBIAT moyen 213.2
ROI avant impôts 260 / 1 210 21.49%
ROI après impôts 213,2 / 1 210 17.62%
Considérer 21.49 % et 17.62 % comme solution équivalente et exacte

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S5 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

1.2. L'analyse du projet selon la méthode dynamique et l'analyse du risque sont


erronées.
1.2.1 Citez trois erreurs du calcul de la VAN (Net Present Value / NPV) qui a été établi.

• La variation de l'investissement en capitaux dans le fonds de roulement d'exploitation des


années 1 à 4 n'a pas été prise en considération.

• La récupération du fonds de roulement d'exploitation, en année 5, n'a pas été prise en con-
sidération.

• L'aspect fiscal n'a pas été traité.

1.2.2 Vérifiez l'analyse du risque et citez une erreur qu'elle contient.

• L'analyse de sensibilité n'est pas correcte car le facteur d'actualisation d'une rente de 4.623
a été appliqué pour 6 ans.

• Le calcul correct suivant aurait dû être effectué: application du facteur d'actualisation d'une
rente pour 5 ans (245 / 3,993 = 61,4).

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S6 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

1.3 Préparation des documents concernant le projet d'investissement relatif à la


production de bracelets en acier pour la séance du conseil d'administration

1.3.1 Calculez le résultat net et les cash-flows opérationnels après impôts. Calculez en outre, la
VAN / NPV du projet d'investissement, en prenant en considération la totalité des flux de li-
quidités. Les montants doivent être indiqués en milliers de francs (KCHF).

Résultat net et cash-flow opérationnel après impôts

Année 1 2 3 4 5
EBITDA -400 550 800 900 950
Amortissements sur immobilisa- -300 -300 -300 -300 -300
tions corporelles
EBIT -700 250 500 600 650

Impôts sur le bénéfice 126 -45 -90 -108 -117

NOPAT (EBIAT) -574 205 410 492 533


+ Amortissements 300 300 300 300 300

Cash-flows après impôts -274 505 710 792 833

Présentation des flux de liquidités et calcul de la VAN / NPV (arrondis aux KCHF entiers)

Période 0 1 2 3 4 5
Investissement dans -1’500
les immobilisations
corporelles
Capital investi dans les -300 0 -200 -100 0 600
actifs circulants
Cash-flow après impôts -274 505 710 792 833
Flux de liquidités totaux -1’800 -274 305 610 792 1’433
Facteur d'actualisation 1.000 0.926 0.857 0.794 0.735 0.681
VA / Present Value -1’800 -254 261 484 582 976
VAN / NPV 249

1.3.2 Analyse de sensibilité: calculez le risque d'erreur moyen toléré des cash-flows annuels. Le
résultat doit être arrondi au KCHF à une décimale.

VAN / NPV 249


Facteur d'actualisation d'une rente 3.993
Risque d'erreur annuel toléré 62.4

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S7 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

1.3.3 Les valeurs suivantes ont été déterminées sur la base d'un tableau de calcul Excel.

Valeur 3 Valeur 2 Valeur 1


Taux d'intérêt 10 % 14 % 18 %
VAN / NPV 92 -180 -407

Partez du principe que les calculs ci-dessus sont corrects.

Calculez le taux de rentabilité interne (TRI / IRR) par interpolation linéaire (arrondir à une
décimale) en respectant, en l'occurrence, une erreur d'interpolation aussi faible que pos-
sible.

TRI / IRR = 0.10 + 0.04 *92 / (92+180) = 0.113529, 11,353 %, arrondi à 11.4 %

ou

TRI / IRR = 0.14 – 0.04 *180 / (92+180) = 0.113529, 11.353 %, arrondi à 11.4 %

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S8 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

1.3.4 En complément d'information, le CFO souhaite connaître le taux d'intérêt Baldwin du pro-
jet d'investissement. La somme des valeurs finales, capitalisées, des flux de liquidités des
années t1 à t5, concernant le taux d'intérêt calculé, a déjà été déterminée. Elle s'élève à
KCHF 3'010.

Calculez le taux d'intérêt Baldwin, arrondi à deux décimales, du projet d'investissement.

Facteur d'actualisation = 1800 / 3010 0.598

Table d'actualisation Valeur 1 Valeur 2 Ecart


Taux d'intérêt 10 % 12 % 2%
Facteur d'actualisation 0.621 0.567 -0.054

10.852%
Taux d'intérêt Baldwin 10.85 %

Calcul: 0.10 + (0.621-0.598) * 0.02 / (0.621-0.567)

ou:

𝟓 𝟑𝟎𝟏𝟎
Taux d'intérêt Baldwin = √ − 𝟏 = 𝟎. 𝟏𝟎𝟖𝟑𝟎𝟑 = 𝟎. 𝟏𝟎𝟖𝟑 = 𝟏𝟎. 𝟖𝟑%
𝟏𝟖𝟎𝟎

1.3.5 Formulez et justifiez une recommandation à l'intention du conseil d'administration. Indiquez,


en l'occurrence, les calculs qui sont à la base de votre recommandation.

Recommandation:
Le projet d'investissement devrait / peut être réalisé.

Justification:

• La VAN / NPV de 249 est positive. Les flux de liquidités annuels peuvent être plus faibles de
62 par année par rapport aux données initiales estimées.

• Le TRI / IRR de 11.4 % se situe au-dessus du rendement minimum exigé de 8 %.

• Le taux d'intérêt Baldwin de 10.8 % se situe au-dessus du taux d'intérêt équivalent exigé de
8 %.

Indication: Le ROI calculé statiquement de 21.5 % ne peut pas servir de base de décision, car

o 1. l'écart du TRI / IRR est trop important et


o 2. les impôts sur le bénéfice ne sont pas pris en considération.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S9 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

1.3.6 Formulez une brève appréciation au sujet des méthodes ci-après, quant à leur adéquation
dans le cadre de l'évaluation du projet d'investissement présenté.

Méthode Adéquation Justification


ROI  Oui Cette méthode statique n'est pas appropriée car, avec une
 Non durée de vie de 5 ans, l'horizon est trop long et la dispersion
des résultats nets autour de la moyenne est trop importante.

Les résultats ne sont pas pertinents.

Le ROI est orienté vers les charges et produits, le TRI / IRR


se rapporte aux liquidités.

VAN /  Oui La méthode de la VAN / NPV est appropriée car il s'agit uni-
NPV  Non quement d'un projet d'investissement et l'avantage spécifique
doit être déterminé.

En comparaison avec un investissement alternatif, présentant


un investissement de capitaux en t0 s'écartant de ces prévi-
sions, cette méthode serait inappropriée.

TRI / IRR  Oui Le TRI / IRR se prête à l'évaluation de ce projet d'investisse-


 Non ment, bien qu'avec le TRI / IRR il est sous-entendu que les
cash-flows obtenus sont réinvestis au taux du TRI / IRR.

Taux  Oui Le taux d'intérêt Baldwin est approprié et conduit à la même


d'intérêt  Non décision que celle résultant de la méthode du TRI / IRR, étant
Baldwin donné qu'il se situe entre le taux d'intérêt calculé et le
TRI/IRR
Par rapport au TRI / IRR, l'hypothèse d'un réinvestissement
au taux d'intérêt calculé est plus réaliste, si l'on part du prin-
cipe que le taux d'intérêt calculé est, dans le cadre d'une
stratégie d'investissement, également valable pour d'autres
projets d'investissement.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S10 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Problème 2 Controlling des participations (12 points)

Situation initiale

Il y a 2 ans, Perrenoud SA a constitué une nouvelle société fille, Concept SA, dont elle est l'action-
naire unique. Concept SA a pour but de fabriquer des modèles de bracelets à l'aide d'un ordinateur
et de logiciels 3D.

Le capital-actions de Concept SA, de CHF 500’000, a été entièrement souscrit et libéré.

Il y a 2 ans, l'analyse de ce projet d'investissement a eu pour résultat un TRI / IRR de 12%. Les
estimations de l'époque se sont malheureusement avérées infondées.

Le projet doit être soumis à une nouvelle évaluation, en prenant en considération la situation finan-
cière effective et les nouvelles prévisions sur la durée de vie résiduelle de l'investissement.

Le comptable de Concept SA met les informations suivantes à votre disposition (CHF):

Périodes Périodes effectives Prévisions corrigées


(passé) (avenir)
Années 2016 2017 2018 2019 2020 2021
Investissement -500’000
EBITDA -200’000 -100’000
EBITDA prévisionnel 200’000 400’000 600’000

Informations complémentaires:

• Durée de vie totale de l'investissement: 5 ans


• Durée de vie résiduelle de l'investissement: 3 ans
• Amortissement linéaire
• Valeur de marché (valeur de réalisation) des immobilisations corporelles à fin 2018:
CHF 100’000.
• Taux d'impôt sur le bénéfice: 18%, les reports de pertes sont compensables durant 7 ans
avec les bénéfices ultérieurs. Les impôts différés ne doivent pas être pris en considération
(établissement des comptes selon CO).
• Afin de couvrir les insuffisances de liquidités, Perrenoud SA octroie à sa société fille un
prêt sans intérêt. En contrepartie, Perrenoud SA est intégrée dans le Cash Pooling (cen-
tralisation de la trésorerie) du groupe et ne dispose donc pas de liquidités propres.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S11 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Travail demandé:

2.1 Calculez les cash-flows annuels prévisionnels moyens (annuité) qui, il y a deux
ans (soit à fin 2016), ont conduit à un TRI / IRR attendu de 12%. Arrondissez le
résultat au CHF entier.

Investissement 500’000
Facteur d'actualisation d'une rente, 12%, 5 ans 3.605

Annuité de l'investissement = CF après impôts 138’696

2.2 Etablissez, à l'aide des prévisions corrigées, les comptes d'exploitation de


chaque année.

Périodes Périodes effectives Prévisions corrigées

Années 2017 2018 2019 2020 2021

EBITDA 200’000 400’000 600’000

- Amortissements -100’000 -100’000 -100’000

EBT 100’000 300’000 500’000

- Impôts sur le bénéfice 0 0 1) -72’000

Bénéfice / Perte -300’000 -200’000 100’000 300’000 428’000


annuel(le)

1) Calcul des impôts sur le bénéfice:


EBT 2021 500’000
- Report de perte cumulé -100’000
Bénéfice imposable 2021 400’000
- Impôts sur le bénéfice 2021: 18% du bénéfice imposable -72’000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S12 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

2.3 Au début 2019, le conseil d'administration de Concept SA doit décider si l'ex-


ploitation doit être poursuivie ou si elle doit être abandonnée.

2.3.1 Formulez une brève appréciation concernant la situation financière en ce qui concerne le
patrimoine, la rentabilité, et l'endettement net de la société à fin 2018.

Situation financière à fin 2018:


Patrimoine:
Capital-actions 500’000
Perte au bilan -500’000
Fonds propres 0

Rentabilité:
- Perte de l'année 2017 -300’000
- Perte de l'année 2018 -200’000

Liquidités:
Liquidités lors de la fondation 500’000
- Investissement -500’000
- EBITDA 2017 = cash-flow -200’000
- EBITDA 2018 = cash-flow -100’000
Endettement net -300’000

Ou:
Valeur comptable des actifs 300’000
- Fonds propres 0
= Endettement net 300’000

2.3.2 Décrivez les mesures adéquates qui doivent être adoptées dans le cas d'une continuité de
l'exploitation.

Mesures adéquates:

La société présente un bilan déficitaire qui entraîne des conséquences légales selon l'ar-
ticle 725, alinéa 1, CO. Le conseil d'administration doit convoquer une assemblée générale
et lui proposer des mesures d'assainissement.

De surcroît, au sens de l'article 725, alinéa 2, CO le danger d'un surendettement existe. Un


bilan intermédiaire, aux valeurs de continuation et aux valeurs de liquidation, doit par con-
séquent être établi.

Afin que l'exploitation puisse être poursuivie, il serait nécessaire soit de procéder à une
augmentation de capital soit de convenir d'une postposition de créance (créance de rang
inférieur) avec Perrenoud SA.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S13 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

2.3.3 Déterminez, dans le cas d'une cessation de l'exploitation, la perte totale cumulée de Con-
cept SA à fin 2018.

En cas d'une cessation de l'exploitation (demande de mise en faillite), la perte cumulée


s'élèverait à:
- Valeur comptable des immobilisations corporelles à fin 2018: CHF 300 000
- Valeur de marché des immobilisations corporelles à fin 2018: CHF 100 000
Ce qui correspond à une perte de liquidation de CHF 200 000

A fin 2018, la perte globale cumulée, en cas de cessation de l'exploitation, s'élèverait à


CHF 500 000 + CHF 200 000 = CHF 700 000.

2.4 Le conseil d'administration de Concept SA opte pour la continuité de l'exploi-


tation et adopte un controlling strict des participations.

2.4.1 En vue d'un reporting (rapport) trimestriel à l'intention du conseil d'administration, vous
avez reçu le mandat de préparer des informations concernant les KPIs (Key Performance
Indicators = indicateurs clé de performance) d'une importance primordiale pour le projet. Ci-
tez cinq KPIs significatifs qui devraient être affectés au controlling de cet investissement.

No Désignation du KPI
1 Entrées trimestrielles de commandes en unités et en CHF

2 Etat des commandes en unités et en CHF à la fin du trimestre

3 Degré de production, de productivité et d'occupation des installations de produc-


tion

4 Calcul du résultat trimestriel avec mention des marges contributives et des EBIT

5 Le ROCE obtenu durant le trimestre

6 Les marges contributives obtenues par bracelet, groupe de produits et dans l'en-
semble durant le trimestre

7 Cash-flow, endettement net et facteur d'endettement

Autres solutions pertinentes

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S14 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

2.4.2 Choisissez, parmi les KPIs cités sous le point 2.4.1, ceux qui, à votre avis, sont les trois
plus importants et justifiez votre choix.

Sélection de réponses à titre d'exemples:

No Justification du choix
1 Entrées trimestrielles de commandes en unités et en CHF
Les prévisions ajustées peuvent, pour chaque trimestre et les années respectives,
être établies sur la base de ce KPI. Il en résulte que la qualité des prévisions ac-
tuelles peut être vérifiée.

2 Etat des commandes en unités et en CHF à la fin du trimestre


Le résultat de l'entreprise s'obtient ou se perd en fonction du volume des ventes
et du chiffre d'affaires. L'état des commandes sert à l'établissement de la planifi-
cation de la production et de la capacité de production dans la fabrication.

Les tendances sont mises en évidence.


3 Degré de production, de productivité et d'occupation des installations de produc-
tion
En ce qui concerne les données obtenues, les mesures de la productivité permet-
tent de tirer des conclusions sur la structure des coûts et sur les mesures desti-
nées à l'amélioration des performances, dans le cadre de la détermination du
degré de productivité.

4 Calcul du résultat trimestriel avec mention des marges contributives et des EBIT.
Ce calcul rend possible le controlling et le choix de mesures destinées à l'amélio-
ration de la qualité du résultat.

5 Le ROCE obtenu durant le trimestre


Dans le cadre du controlling opérationnel, l'objectif de rentabilité des capitaux qui
est exigé peut être mesuré et vérifié à l'aide de ce chiffre-clé.

6 Les marges contributives obtenues par bracelet, groupe de produits et dans l'en-
semble durant le trimestre
Les marges contributives obtenues fournissent des informations sur la qualité des
résultats des produits et des groupes de produits. Cela peut contribuer à la prise
de mesures adéquates en ce qui concerne la composition de l'assortiment, le
Pricing (politique de prix) et la gestion des coûts.
7 Cash-flow, endettement net et facteur d'endettement
L'évolution du facteur d'endettement sert à l'appréciation de la situation générale
dans le domaine financier.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S15 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

2.4.3 En vue d'une séance consacrée au controlling, qui aura lieu au début avril 2019, vous avez
reçu le mandat de préparer l'ordre du jour et de réunir la documentation qui lui est asso-
ciée. Etablissez une liste de cinq points de l'ordre du jour et affectez leurs la documentation
adéquate.

No Point de l'ordre du jour Documentation


1. Approbation du procès-verbal de la Procès-verbal de la dernière séance
dernière séance

2 Présentation et commentaire des KPIs du 1er trimestre 2019 et évolution


KPIs pour le 1er trimestre 2019 des valeurs des chiffres-clé

3 Analyse des écarts des KPIs du 1er KPIs et comparaison budget / réalisation
trimestre 2019 par rapport aux prévi-
sions du 1er trimestre 2019

4 Proposition et discussion des me- Scénarios préparés en vue d'éventuelles


sures essentielles à prendre pour le décisions
2ème trimestre 2019

5 Fixation de délais, attribution des Calendrier des délais, procès-verbal


responsabilités, distribution des
tâches pour avril 2019, mise à jour
des délais pour les prochaines
séances

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S16 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

2.4.4 Partez de l'hypothèse, qu'à fin 2019, le projet doit, une nouvelle fois, être soumis à une
décision de prorogation. Les valeurs effectives 2017 – 2019 et les prévisions ajustées 2020
et 2021 sont disponibles.

Périodes Effectif, Prévisions ajustées


cumulé
Années 2017 - 2019 2020 2021
EBITDA -110’000 390’000 580’000
- Amortissements -100’000 -100’000
EBT 290’000 480’000
- Impôts sur le bénéfice 0 -64’800
Bénéfice/perte annuel(le)s 290’000 415’200

Calculez les données pertinentes nécessaires à la prise de décision et démontrez quelles


sont les incidences de la décision de prorogation à la date de référence t0 = 31.12.2019.
Formulez et justifiez une recommandation concernant ces incidences à l'aide de deux ar-
guments.

Calculs: Fin 2020 Fin 2021


Cash-flow après impôts 390’000 515’200
Remboursement du crédit -110’000
Flux de liquidités 390’000 405’200
Facteur d'actualisation 0.893 0.797
Valeurs actuelles à fin 2019 348’270 322’944
Total des valeurs actualisées à fin 2019 671’214

Recommandation: l'exploitation doit être poursuivie.

Les données chiffrées prévisionnelles sont déterminantes en ce qui concerne la décision de


la poursuite de l'exploitation. Dans le cas particulier, les cash-flows après impôts 2020 et
2021 ainsi que le remboursement du crédit ne seraient pas réalisables si l'exploitation
n'était pas poursuivie.

La somme des valeurs actuelles des flux de trésorerie attendus dans le futur, en date du
31.12.2019, est de CHF 671'214 et par conséquent positive.

Les valeurs cumulées effectives de 2017 – 2019 font apparaître que les valeurs effectives
de 2019, s'élevant à CHF 10'000, ne s'écartent que peu des prévisions de 2019 (écart dé-
favorable). Il en résulte que les prévisions ajustées de 2020 et 2021 peuvent être considé-
rées comme fiables.

La prorogation du projet rend possible le remboursement du crédit durant l'année 2020 et la


perte de capital peut à nouveau être compensées durant les années 2020 et 2021.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S17 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Problème 3: Comparaison des avantages spécifiques de deux alterna-


tives d'investissement (7 points)
Situation initiale
Perrenoud SA envisage l'aménagement d'un nouveau centre informatique, incluant des logiciels
3D, destiné au développement de la stratégie de marketing de l'entreprise et qui doit permettre
d'augmenter les ventes de pièces de bracelets de montres. Vous avez reçu le mandat d'effectuer
une analyse de ce projet.
Deux offres, concernant l'acquisition prévue de logiciels 3D, sont disponibles. Les deux modèles
offerts se différencient par quelques caractéristiques techniques qui ont pour conséquence diffé-
rentes fonctions de coûts.
Informations concernant les modèles 3D:

Modèle 3D Modèle 3D
Situation initiale Unité Performer Luxus
Prix d'acquisition en t0 CHF 800’000 1’000’000
Quantités annuelles prévues pièces 60’000 60’000
Capacité de production annuelle pièces 75’000 90’000
Prix de vente unitaire CHF 20.00 20.00
Coûts variables unitaires CHF 8.00 6.20
Coûts fixes monétaires annuels CHF 400’000 450’000
Durée de vie de l'installation années 4 4
Amortissement linéaire linéaire
Valeur résiduelle - -
Taux d'impôt sur le bénéfice avant impôt 18% 18%
Financement par fonds propres fonds propres
Taux de coût du capital 10% 10%

Comptes de résultat prévisionnels des Modèle 3D Modèle 3D


années 1 - 4 Performer Luxus
Chiffre d'affaires prévisionnel 1’200’000 1’200’000
Coûts variables -480’000 -372’000
Marge contributive 720’000 828’000
Coûts fixes monétaires -400’000 -450’000
EBITDA 320’000 378’000
Amortissements -200’000 -250’000
EBT 120’000 128’000
Impôts -21’600 -23’040
Résultat après impôts 98’400 104’960

Vous avez reçu le mandat d'effectuer une analyse de sensibilité en vue de la prise de décision.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S18 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Travail demandé
3.1 Analyse de sensibilité concernant le modèle 3D Performer

3.1.1 Déterminez le TRI / IRR, à une décimale, du modèle 3D Performer.

Investissement à l'année zéro 800’000


Cash-flow 298’400
Facteur d'actualisation d'une rente 2.681

Taux 18% 20%


Facteur d'actualisatin d'une rente 2.690 2.589
TRI / IRR 18.2%

3.1.2 Déterminez la durée de récupération (Pay Back) du modèle 3D Performer.

3.1.2 Durée de récupération (Pay-back)


Investissement à l'année zéro 800’000
Cash-flow 298’400
Facteur d'actualisation d'une rente 2.681

Facteur d'actualisation d'une rente 2.487 3.170


Durée en années à 10 % 3 4
Durée de récupération (Pay Back) en années 3.28
Durée de récupération (Pay-Back) =
3 ans + 3 mois

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S19 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

3.1.3 Déterminez la quantité minimale, pour le modèle 3D Performer, qui doit être produite et
vendue afin d'atteindre le rendement minimum de 10 %.

Calcul du cash-flow CHF


Résultat après impôts 98’400
+ Amortissements 200’000
Cash-flows après impôts 298’400

Facteur d'actualisation d'une rente 3.170


Annuité de l'investissement -252’366
Cash-flow annuel 298’400
Annuité de l'excédent 46’034
Marge contributive par pièce avant
impôts 12
Marge contributive après impôts 9.84
Annuité de l'excédent en pièces 4678
Quantité minimale par année 55’322

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S20 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

3.2 Partez du principe que la direction a opté pour le modèle 3D-Performer.


Complétez le tableau sur la base des calculs effectués sous le point 3.1.

Modèle 3D-Performer Modèle 3D-Luxus


TRI / IRR 18.2 % 15.7 %
Durée de récupération 3 ans + 3 mois 3 ans + 6 mois
Volume minimal des ventes, 55’322 56’509
en pièces

3.2.1 Calculez le Fisher-Rate (équation de Fisher) pour ce cas (arrondir approximativement au


pourcent entier).

Performer Luxus Ecart


Investissement à l'année zéro -800’000 -1’000’000 -200’000
Cash-flows après impôts 298’400 364’800 66’400

Facteur d'actualisation d'une rente = 200'000 / 66'400 = 3.012

Table des facteurs d'actualisation à 4 ans et 12 %: facteur 3.037


Table des facteurs d'actualisation à 4 ans et 14 %: facteur 2.914

Fisher Rate (équation de Fisher) arrondi approximativement à 12 %

Interpolation 0.12 + 0.025*2/0.125 = 0.124, arrondi à 12 %

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S21 sur S23
en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

3.2.2 Jugez, à l'aide de 3 arguments, si la décision de la direction est correcte.

Jugement (indiquez par une croix ce qui convient):

La décision est juste , la décision est fausse 

Argument 1 En ce qui concerne le TRI / IRR et la durée de récupération (Pay-Back), les avan-
tages spécifiques parlent en faveur du Modèle 3D-Performer.

Argument 2 Le modèle 3D-Performer nécessite un engagement en capitaux moindre de CHF


200'000. Ces capitaux peuvent être investis dans d'autres projets d'investisse-
ment, qui doivent présenter une rentabilité de seulement 12 % (Fisher Rate). La
rentabilité de la somme globale de CHF 1’000'000 serait équivalente à celle d'une
décision en faveur du modèle 3D-Luxus. Il est vrai qu'avec 12 % le Fisher Rate
(équation de Fisher) se situe au-dessus du taux d'intérêt calculé mais cependant
en-dessous du TRI /IRR du modèle 3D-Luxus. Sur la base du faible risque de
l'investissement et du besoin moindre en capitaux, le modèlel 3D-Performer doit
être privilégié.

Argument 3 La réserve de capacité attendue de 15'000 pièces est suffisante, même en cas de
scénarios de la demande plus optimistes, pour pouvoir produire les quantités exi-
gées.

Argument 4 Le risque de ne pas atteindre la rentabilité de 10 % est plus faible pour le modèle
3D-Performer que pour le modèle 3D-Luxus car la quantité critique, concernant le
modèle 3D-Performer, est inférieure de 800 pièces, en chiffres ronds, à celle du
modèle 3D-Luxus.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte / A22 sur A23
Expert en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Table 1: Facteurs d'actualisaton


Année 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 10% 12% 14% 16% 18% 20% 22% 24% 26% 28% 32% 36% 40%
1 0.980 0.971 0.962 0.952 0.943 0.935 0.926 0.909 0.893 0.877 0.862 0.847 0.833 0.820 0.806 0.794 0.781 0.758 0.735 0.714
2 0.961 0.943 0.925 0.907 0.890 0.873 0.857 0.826 0.797 0.769 0.743 0.718 0.694 0.672 0.650 0.630 0.610 0.574 0.541 0.510
3 0.942 0.915 0.889 0.864 0.840 0.816 0.794 0.751 0.712 0.675 0.641 0.609 0.579 0.551 0.524 0.500 0.477 0.435 0.398 0.364
4 0.924 0.888 0.855 0.823 0.792 0.763 0.735 0.683 0.636 0.592 0.552 0.516 0.482 0.451 0.423 0.397 0.373 0.329 0.292 0.260
5 0.906 0.863 0.822 0.784 0.747 0.713 0.681 0.621 0.567 0.519 0.476 0.437 0.402 0.370 0.341 0.315 0.291 0.250 0.215 0.186
6 0.888 0.837 0.790 0.746 0.705 0.666 0.630 0.564 0.507 0.456 0.410 0.370 0.335 0.303 0.275 0.250 0.227 0.189 0.158 0.133
7 0.871 0.813 0.760 0.711 0.665 0.623 0.583 0.513 0.452 0.400 0.354 0.314 0.279 0.249 0.222 0.198 0.178 0.143 0.116 0.095
8 0.853 0.789 0.731 0.677 0.627 0.582 0.540 0.467 0.404 0.351 0.305 0.266 0.233 0.204 0.179 0.157 0.139 0.108 0.085 0.068
9 0.837 0.766 0.703 0.645 0.592 0.544 0.500 0.424 0.361 0.308 0.263 0.225 0.194 0.167 0.144 0.125 0.108 0.082 0.063 0.048
10 0.820 0.744 0.676 0.614 0.558 0.508 0.463 0.386 0.322 0.270 0.227 0.191 0.162 0.137 0.116 0.099 0.085 0.062 0.046 0.035
11 0.804 0.722 0.650 0.585 0.527 0.475 0.429 0.350 0.287 0.237 0.195 0.162 0.135 0.112 0.094 0.079 0.066 0.047 0.034 0.025
12 0.788 0.701 0.625 0.557 0.497 0.444 0.397 0.319 0.257 0.208 0.168 0.137 0.112 0.092 0.076 0.062 0.052 0.036 0.025 0.018
13 0.773 0.681 0.601 0.530 0.469 0.415 0.368 0.290 0.229 0.182 0.145 0.116 0.093 0.075 0.061 0.050 0.040 0.027 0.018 0.013
14 0.758 0.661 0.577 0.505 0.442 0.388 0.340 0.263 0.205 0.160 0.125 0.099 0.078 0.062 0.049 0.039 0.032 0.021 0.014 0.009
15 0.743 0.642 0.555 0.481 0.417 0.362 0.315 0.239 0.183 0.140 0.108 0.084 0.065 0.051 0.040 0.031 0.025 0.016 0.010 0.006
16 0.728 0.623 0.534 0.458 0.394 0.339 0.292 0.218 0.163 0.123 0.093 0.071 0.054 0.042 0.032 0.025 0.019 0.012 0.007 0.005
17 0.714 0.605 0.513 0.436 0.371 0.317 0.270 0.198 0.146 0.108 0.080 0.060 0.045 0.034 0.026 0.020 0.015 0.009 0.005 0.003
18 0.700 0.587 0.494 0.416 0.350 0.296 0.250 0.180 0.130 0.095 0.069 0.051 0.038 0.028 0.021 0.016 0.012 0.007 0.004 0.002
19 0.686 0.570 0.475 0.396 0.331 0.277 0.232 0.164 0.116 0.083 0.060 0.043 0.031 0.023 0.017 0.012 0.009 0.005 0.003 0.002
20 0.673 0.554 0.456 0.377 0.312 0.258 0.215 0.149 0.104 0.073 0.051 0.037 0.026 0.019 0.014 0.010 0.007 0.004 0.002 0.001

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte / A23 sur A23
Expert en finance et controlling 2019 SOLUTION
Controlling 3

Table 2: Facteurs d'actualisation d'une rente


Année 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 10% 12% 14% 16% 18% 20% 22% 24% 26% 28% 32% 36% 40%
1 0.980 0.971 0.962 0.952 0.943 0.935 0.926 0.909 0.893 0.877 0.862 0.847 0.833 0.820 0.806 0.794 0.781 0.758 0.735 0.714
2 1.942 1.913 1.886 1.859 1.833 1.808 1.783 1.736 1.690 1.647 1.605 1.566 1.528 1.492 1.457 1.424 1.392 1.331 1.276 1.224
3 2.884 2.829 2.775 2.723 2.673 2.624 2.577 2.487 2.402 2.322 2.246 2.174 2.106 2.042 1.981 1.923 1.868 1.766 1.673 1.589
4 3.808 3.717 3.630 3.546 3.465 3.387 3.312 3.170 3.037 2.914 2.798 2.690 2.589 2.494 2.404 2.320 2.241 2.096 1.966 1.849
5 4.713 4.580 4.452 4.329 4.212 4.100 3.993 3.791 3.605 3.433 3.274 3.127 2.991 2.864 2.745 2.635 2.532 2.345 2.181 2.035
6 5.601 5.417 5.242 5.076 4.917 4.767 4.623 4.355 4.111 3.889 3.685 3.498 3.326 3.167 3.020 2.885 2.759 2.534 2.339 2.168
7 6.472 6.230 6.002 5.786 5.582 5.389 5.206 4.868 4.564 4.288 4.039 3.812 3.605 3.416 3.242 3.083 2.937 2.677 2.455 2.263
8 7.325 7.020 6.733 6.463 6.210 5.971 5.747 5.335 4.968 4.639 4.344 4.078 3.837 3.619 3.421 3.241 3.076 2.786 2.540 2.331
9 8.162 7.786 7.435 7.108 6.802 6.515 6.247 5.759 5.328 4.946 4.607 4.303 4.031 3.786 3.566 3.366 3.184 2.868 2.603 2.379
10 8.983 8.530 8.111 7.722 7.360 7.024 6.710 6.145 5.650 5.216 4.833 4.494 4.192 3.923 3.682 3.465 3.269 2.930 2.649 2.414
11 9.787 9.253 8.760 8.306 7.887 7.499 7.139 6.495 5.938 5.453 5.029 4.656 4.327 4.035 3.776 3.543 3.335 2.978 2.683 2.438
12 10.575 9.954 9.385 8.863 8.384 7.943 7.536 6.814 6.194 5.660 5.197 4.793 4.439 4.127 3.851 3.606 3.387 3.013 2.708 2.456
13 11.348 10.635 9.986 9.394 8.853 8.358 7.904 7.103 6.424 5.842 5.342 4.910 4.533 4.203 3.912 3.656 3.427 3.040 2.727 2.469
14 12.106 11.296 10.563 9.899 9.295 8.745 8.244 7.367 6.628 6.002 5.468 5.008 4.611 4.265 3.962 3.695 3.459 3.061 2.740 2.478
15 12.849 11.938 11.118 10.380 9.712 9.108 8.559 7.606 6.811 6.142 5.575 5.092 4.675 4.315 4.001 3.726 3.483 3.076 2.750 2.484
16 13.578 12.561 11.652 10.838 10.106 9.447 8.851 7.824 6.974 6.265 5.668 5.162 4.730 4.357 4.033 3.751 3.503 3.088 2.757 2.489
17 14.292 13.166 12.166 11.274 10.477 9.763 9.122 8.022 7.120 6.373 5.749 5.222 4.775 4.391 4.059 3.771 3.518 3.097 2.763 2.492
18 14.992 13.754 12.659 11.690 10.828 10.059 9.372 8.201 7.250 6.467 5.818 5.273 4.812 4.419 4.080 3.786 3.529 3.104 2.767 2.494
19 15.678 14.324 13.134 12.085 11.158 10.336 9.604 8.365 7.366 6.550 5.877 5.316 4.843 4.442 4.097 3.799 3.539 3.109 2.770 2.496
20 16.351 14.877 13.590 12.462 11.470 10.594 9.818 8.514 7.469 6.623 5.929 5.353 4.870 4.460 4.110 3.808 3.546 3.113 2.772 2.497

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Corporate Finance

Durée d‘examen 3 heures

Points 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S1 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1: Calcul d'investissement par l'approche du Target Pricing (prix cible)
et du Target Costing (coût cible) (25 points)

Situation initiale:
Un des plus grands constructeurs automobiles européens envisage d'inclure un véhicule électrique
dans la gamme de modèles.

Bien que les débouchés actuels ne présentent encore qu'un potentiel limité pour des véhicules
électriques, l'entreprise veut, par l'accès au marché prévu, desservir un segment de clients à haut
potentiel de croissance et, par le fait même, concurrencer suffisamment tôt les constructeurs
américains et japonais qui dominent le marché. La distribution des véhicules doit se faire au
travers des réseaux de concessionnaires européens existants qui commercialisent des voitures de
tourisme équipées de moteurs conventionnels.

Indications concernant le produit:


La nouvelle ligne de véhicules de tourisme dessert le segment de clients "classe supérieur" et
concurrence ainsi des fournisseurs ou des modèles tels que la Tesla Model S ou la Toyota
Century. Un modèle unique, n'offrant que peu de possibilités d'options individuelles, de manière à
maintenir des coûts de production bas, doit être commercialisé sous la marque "Helios".

Un important volume d'investissements est nécessaire afin que les véhicules puissent être
produits. Ces investissements incluent la construction d'une nouvelle usine, l'acquisition et la
programmation de plusieurs lignes de production (production comprenant un haut degré d'auto-
matisation) ainsi que le développement de l'électrification et de la numérisation des véhicules.
L'entreprise calcule les coûts unitaires pour ce genre de véhicules de la manière suivante:

Eléments du calcul Spécifications du calcul Indications


Coûts directs de matières CHF 40'000 par véhicule Matière première, accumulateurs, compo-
sants sous-traités tels que roues, disques,
électronique, etc.
Frais généraux de matières 10 % des coûts directs de Acquisition, gestion des stocks
matières
Coûts directs de production CHF 10'000 par véhicule Activités non automatisées destinées au
montage final des véhicules, contrôles de
qualité, etc.
Frais généraux de production 10 milliards (mrd.) CHF Investissements incluant l'usine et les
lignes de fabrication, le développement de
l'électrification et de la numérisation des
véhicules. Financial Accounting
(comptabilité générale): amortissement
calculé en fonction d'une durée de 5 ans.
Management Accounting (comptabilité
analytique): amortissement lié à la presta-
tion, par véhicule.
Majoration pour 5 % des coûts de production Gestion des stocks, transport vers les
l'administration chacune concessionnaires, support pour la
Majoration pour la distribution, administration.
distribution
Majoration de bénéfice 10 % du prix de vente aux Marge EBIT
concessionnaires
= Prix de vente aux concessionnaires
Majoration pour commission 5 % du prix de vente aux
aux concessionnaires concessionnaires
= Prix catalogue

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S2 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Indications concernant le marché:
Le département des ventes et de la gestion des produits de l'entreprise estiment le volume
possible des ventes pour les 5 prochaines années de la manière suivante:

Ventes Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Total


Pièces 40'000 100'000 120'000 120'000 120'000 500'000

Informations complémentaires:
L'entreprise attend un taux de rendement minimum de 10 % (WACC ajusté des impôts). Les
incidences fiscales ne doivent pas être prises en considération. L'Union européenne encourage la
construction et le développement de véhicules électriques à l'aide de subventions octroyées aux
constructeurs automobiles.

Problème 1.1: Calcul du prix de vente (calcul bottom up ou approche ascendante)

Déterminez les données de calcul suivantes (en CHF sans décimale) :


a) coûts de production par véhicule
b) prix de revient par véhicule
c) prix de vente par véhicule aux concessionnaires
d) prix de vente catalogue par véhicule aux clients finaux

Eléments du calcul Coûts par pce % calc. sur % calc. sur


en CHF base 1 base 2
Nombre de véhicules: 500’000
Coûts directs de matières 40'000 100% 54%
Frais généraux de matières 4'000 10% 5%
Coûts directs de production 10'000 14%
(= h section production)
Frais généraux de production 20'000 27%
(= amortissements)
= Coûts de production par pièce 74'000 100% 100%
Administration 3'700 5%
Distribution 3'700 5%
= Prix de revient par pièce 81'400 110% 90%
Majoration de bénéfice / Marge EBIT 9'044 10%
= Prix de vente aux concessionnaires 90'444 100%
par pièce
Commission aux concessionnaires 4'522 5%
= Prix de vente catalogue aux clients finaux 94'967 105%
par pièce

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S3 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1.2: Calcul d'investissement (VAN / NPV, TRI / IRR, taux d'intérêt Baldwin / taux
de rendement réel)

Elaborez le calcul d'investissement pour les volumes de ventes prévus sur la durée de 5 ans. Les
résultats suivants doivent être calculés:
a) VAN / NPV (en mios CHF sans décimale)
b) TRI / IRR (en % à 3 décimales)
c) taux d'intérêt Baldwin / taux de rendement réel (en % à 1 décimale)

VAN / NPV Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total


Investissement -10'000 -10'000
(ligne de production)
Quantités 40'000 100'000 120'000 120'000 120'000 500'000
Marge EBIT 362 904 1'085 1'085 1'085 4'522
Amortissements calc. 800 2'000 2'400 2'400 2'400 10'000
(par véhicule)
Cash-flow -10'000 1'162 2'904 3'485 3'485 3'485 4'522
Actualisation 10.00% 1.000 0.909 0.826 0.751 0.683 0.621
Valeurs actuelles/VAN -10'000 1'056 2'399 2'617 2'380 2'164 617

TRI / IRR Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total


--> selon table d'actualisation (table B) entre 13 et 14 % -3’443
TRI / IRR 12.00% 1.000 0.893 0.797 0.712 0.636 0.567
par interpolation
-10'000 1'037 2'315 2'482 2'217 1'976 27
13.00% 1.000 0.885 0.783 0.693 0.613 0.543
-10'000 1'028 2'274 2'415 2'137 1'893 -253
-0.905% -280
TRI / IRR interpolé 12.095% 1.000 0.892 0.796 0.710 0.633 0.565
-10'000 1'036 2'311 2'474 2'207 1'969 -1

Taux d'intérêt
Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total
Baldwin
10.00% 1.464 1.331 1.210 1.100 1.000
1'701 3'866 4'217 3'834 3'485 17'103
1.710
--> selon table d'actualisation (table A) entre 11 et 12 % 0.585
--> selon formule: (valeur des CFa / investissement a0)^(nombre années)-1 d'où ^=racine 11.3%
(=racine 5ème)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S4 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1.3: Mesure permettant d'atteindre les Target Costs (coûts cibles) "Allowable
Costs" ("coûts admissibles")

Une étude de marché a démontré que le modèle "Helios" envisagé peut être vendu, dans la
configuration prévue, pour le prix de vente catalogue de CHF 85'000 au maximum, afin que les
volumes de ventes prévisionnels puissent être atteints.

Un calcul rétrograde des coûts unitaires (calcul standard selon les paragraphes "Indications
concernant le produit") a fourni les coûts maximaux ("Allowable Costs" / "coûts admissibles")
suivants:

Eléments du calcul Coûts unitaires en CHF


(Allowable Costs)
(coûts admissibles)
Quantité 500'000
Coûts directs de matières 35'802
Frais généraux de matières 3'580
Coûts directs de production (= h de la section production) 8'951
Frais généraux de production (= amortissements) 17'901
= Coûts de production unitaires 66'234
Administration 3'312
Distribution 3'312
= Prix de revient unitaire 72'857
Majoration de bénéfice / Marge EBIT 8'095
= Prix de vente unitaire aux concessionnaires 80'952
Commission des concessionnaires 4'048
= Prix de vente catalogue unitaire aux clients finaux 85'000

Décrivez, pour chacun des domaines a) – c), 2 mesures possibles permettant d'atteindre les coûts
maximaux admissibles:
a) coûts de matières
b) coûts de production
c) coûts d'administration et de distribution

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S5 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION

Solution:
a) Coûts de matières:
1. Réduction des actifs circulants par réduction des stocks moyens ou augmentation de la
rotation des stocks par un modèle de «Just in Time» ("juste-à-temps") par exemple.
2. Conditions de livraison plus avantageuses par conclusion de conventions cadres sur la
quantité minimale prise par le fabricant automobile.
3. Obtention d'offres d'autres fabricants d'accumulateurs (batteries).
4. Utilisation de matériaux plus avantageux pour l'aménagement intérieur des véhicules.
5. Augmentation de la standardisation lors de l'utilisation de composants acquis auprès
de tiers (utilisation de dimensions standards des pneus par exemple).
b) Coûts de production:
1. Harmonisation de la construction et des procédés de construction avec des modèles
déjà produits.
2. Augmentation ou réduction du degré d'automatisation (Trade off ou compromis entre
investissement et coûts encourus lors de la production).
3. Simplification de la construction (abandon de portes battantes par exemple).
c) Coûts d'administration et de distribution:
1. Livraison groupée de commandes de véhicules (au détriment du délai de livraison).
2. Analyse de modes de transport alternatifs.
3. Livraison uniquement à des importateurs généraux avec localisation centrale par pays.
4. Réduction du contingent de véhicules de test.

Indication pour la correction: d'autres solutions pertinentes sont également possibles.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S6 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1.4: Calcul des Target Costs ("coûts cibles")

L'analyse et la discussion de vos propositions de mesures ont conduit aux décisions suivantes:
1. Le prix de vente catalogue et le prix de vente aux concessionnaires (par véhicule) peuvent
être repris conformément au problème 1.3.
2. Les coûts unitaires, à l'exception des frais généraux de production, peuvent être repris
conformément au problème 1.3; en ce qui concerne les frais généraux de production, le
prix unitaire initial, selon le problème 1.1, doit être repris. Cette décision minimise ainsi la
majoration de bénéfice (marge EBIT) du nouveau modèle de véhicule.
Déterminez les données de calcul suivantes, résultant du calcul unitaire remanié, en intégrant la
décision précitée (en CHF sans décimale):

a) coûts de production par véhicule


b) prix de revient par véhicule
c) prix de vente par véhicule aux concessionnaires
d) prix de vente catalogue par véhicule aux clients finaux

Eléments du calcul Coûts unitaires en CHF


(Allowable Costs)
(coûts admissibles)
Quantité (500'000 pièces)
Coûts directs de matières 35’802
Frais généraux de matières 3’580
Coûts directs de production (= h de la section production) 8’951
Frais généraux de production (= amortissements) 20’000
= Coûts de production unitaires 68’333
Administration 3’312
Distribution 3’312
= Prix de revient unitaire 74’956
Majoration de bénéfice / Marge EBIT 5’996
= Prix de vente unitaire aux concessionnaires 80’952
Commission des concessionnaires 4’048
= Prix de vente catalogue unitaire aux clients finaux 85’000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S7 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1.5: Calcul d'investissement (VAN / NPV, TRI / IRR, taux d'intérêt Baldwin / taux
de rendement réel)

Calculez la nouvelle VAN / NPV (en mios CHF sans décimale) sur la base des résultats du
problème 1.4 et sur une durée de 5 ans. Le taux de rendement minimum de 10 % reste inchangé.
Déterminez en outre le TRI / IRR (taux de rendement interne, en % à deux décimales) ainsi que le
taux d'intérêt Baldwin / taux de rendement réel (en % à deux décimales).

Solution:

VAN / NPV Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total


Investissement -10'000 -10'000
(ligne de production)
Quantités 40’000 100’000 120’000 120’000 120’000 500’000
Majoration de bénéfice 240 600 720 720 720 2'998
Amortissements calculés 800 2'000 2'400 2'400 2'400 10'000
(par véhicule)
Cash-flow -10'000 1'040 2'600 3'120 3'120 3'120 2'998
Actualisation 10.00% 1.000 0.909 0.826 0.751 0.683 0.621
Valeurs actuelles / VAN -10'000 945 2'147 2'343 2'131 1'937 -497

TRI / IRR Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total


--> selon table d'actualisation (table B) entre 9 et 10 % -3’847
TRI / IRR par interpolation 8.00% 1.000 0.926 0.857 0.794 0.735 0.681
-10'000 963 2'228 2'477 2'293 2'124 85
9.00% 1.000 0.917 0.842 0.772 0.708 0.650
-10'000 954 2'189 2'408 2'209 2'028 -213
-0.715% -298
TRI / IRR interpolé 8.285% 1.000 0.923 0.853 0.788 0.727 0.672
-10'000 960 2'217 2'457 2'269 2'095 -2

Taux d'intérêt Baldwin Intérêt 0 1 2 3 4 5 Total


10.000% 1.464 1.331 1.210 1.100 1.000
1'522 3'460 3'775 3'432 3'120 15'308
1.531
--> selon table d'actualisation (table A) entre 8 et 9 % 0.653
--> selon formule: (valeur des CFa / investissement a0)^(nombre années)-1 d'où ^=racine 8.89 %
(=racine 5ème)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S8 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 1.6: Analyse de sensibilité

La commission des finances de l'Union européenne a décidé de promouvoir la construction de


véhicules électriques en accordant des subventions.

Calculez:
a) la subvention annuelle nécessaire afin d'atteindre une VAN / NPV de 0 (en mios CHF sans
décimale)
b) les subventions moyennes nécessaires par véhicule (en CHF sans décimale).

Solution:

Problème a) Donnée 0 1 2 3 4 5 Total


Insuffisance de VAN / NPV -497
Intérêt minimum 10 %
Facteur d'actualisation 3.791
(table B)
Subvention annuelle fixe 131 131 131 131 131 655
Valeur actuelle en millions
de CHF

Problème b) Donnée 0 1 2 3 4 5 Total


Nombre de véhicules 40'000 100'000 120'000 120'000 120'000 500'000
Subvention par véhicule 1'310
en CHF

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S9 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 2: Fusion et fondation d'une nouvelle société (25 points)

Situation initiale
Les sociétés „Martinet Ferblanterie SA“, „Rouiller Climatisation SA“ et „Meylan Dépannage SA“
constituent fréquemment un consortium dans le cadre de l'exécution d'importants chantiers de
construction dans la région genevoise, sous la dénomination:
• Martinet Ferblanterie SA
• Rouiller Climatisation SA
• Meylan Dépannage SA

Compte tenu des excellentes relations d'affaires nouées durant les dernières années, les trois
sociétés ont acquis des participations réciproques.

Dans le but d'améliorer les marges futures et de réaliser des économies d'échelle, les actionnaires
des trois sociétés ont décidé de fusionner et de transférer les actifs et les passifs dans la nouvelle
société „Léman Sanitaire SA“.

A la suite d'une Due Diligence effectuée par un organisme externe, un „Memorandum of


Understanding“ (protocole d'accord), faisant état des points essentiels ci-après, a été conclu entre
les parties:

• les fonds propres des trois sociétés constituent le capital-actions de la nouvelle société
„Léman Sanitaire SA“. En l'occurrence, la valeur nominale de chacune des actions s'élève
à CHF 100.

• La nouvelle société „Léman Sanitaire SA“ prendra juridiquement effet le 1er janvier 2020.

• Les apports des trois sociétés sont constitués par les actifs et les passifs qui ressortent des
bouclements annuels au 31 décembre 2019. Ces derniers contiennent les réserves
latentes. Les réserves latentes doivent être dissoutes et les impôts différés doivent être
comptabilisés.

• Les réserves latentes, contenues dans les travaux en cours, sont les suivantes:
Martinet Ferblanterie SA: CHF 106’250
Rouiller Climatisation SA: CHF 131’250
Meylan Dépannage SA: CHF 194‘375

• Le taux d'impôt sur les réserves latentes est de 20 %. Les impôts doivent être
comptabilisés sous la rubrique „autres fonds étrangers“.

• Les autres impôts relatifs à cette fusion seront pris en charge par la nouvelle société. Ils ont
déjà été comptabilisés sous la rubrique „Autres fonds étrangers“ des trois sociétés.

• Les actions actuelles des trois sociétés (valeur nominale de CHF 100 par action) seront
cancellées et détruites. Les actionnaires des trois sociétés dissoutes reçoivent des actions
de la nouvelle société „Léman Sanitaire SA“ en proportion de leurs apports.

• Les actionnaires renoncent à une prime de fusion.

• La méthode de la valeur substantielle doit être appliquée.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S10 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Présentation résumée des bilans au 31.12.2019, publiés et révisés, (tous les montants sont
exprimés en CHF):

Bilan de „Martinet Ferblanterie SA“


Actifs Montants Passifs Montants
Autres actifs circulants 915‘000 Autres fonds étrangers 1‘675‘000

Travaux en cours 2‘085‘000 Capital-actions 1‘250‘000

Immobilisations 15‘000 Réserve légale issue de béné- 427‘500


fices
Participation dans „Rouiller 337‘500
Climatisation SA“ (2‘250
actions à la valeur nominale
de CHF 100 par action)
Total 3‘352‘500 Total 3‘352‘500

Bilan de „Rouiller Climatisation SA“


Actifs Montants Passifs Montants
Autres actifs circulants 895‘000 Autres fonds étrangers 2‘410‘000

Travaux en cours 4‘105‘000 Capital-actions 1‘500‘000

Immobilisations 145‘000 Réserve légale issue de béné- 1‘375‘000


fices
Participation dans „Meylan 140‘000
Dépannage SA“ (1‘000
actions à la valeur nominale
de CHF 100 par action)
Total 5‘285‘000 Total 5‘285‘000

Bilan de „Meylan Dépannage SA“


Actifs Montants Passifs Montants
Autres actifs circulants 844‘500 Autres fonds étrangers 2‘712‘500

Travaux en cours 4‘155‘500 Capital-actions 2‘000‘000

Immobilisations 569‘500 Réserve légale issue de béné- 1‘007‘000


fices
Participation dans „Martinet 150‘000
Ferblanterie SA“ (1‘250
actions à la valeur nominale
de CHF 100 par action)
Total 5‘719‘500 Total 5‘719‘500

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S11 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 2.1 Bilan d'ouverture

Etablissez le bilan d'ouverture de la nouvelle société „Léman Sanitaire SA“. Déterminez en outre le
nombre d'actions.

En l'occurrence, les réserves latentes doivent être dissoutes et les valeurs des participations des 3
sociétés doivent être compensées avec les fonds propres.

Détail des calculs:

a. Calcul des dettes fiscales différées concernant les travaux en cours:


Martinet Ferblanterie SA: 106’250 * 0,20 = 21’250
Rouiller Climatisation SA: 131’250 * 0,20 = 26’250
Meylan Dépannage SA: 194‘375 * 0,20 = 38‘875

Les impôts différés s'élèvent, dans l'ensemble, à CHF 86‘375. Ce montant est porté dans le
compte „Autres fonds étrangers".

b. Calcul des travaux en cours contenus dans les bilans:

Martinet Ferblanterie SA: 106’250


Rouiller Climatisation SA: 131’250
Meylan Dépannage SA: 194‘375

Le montant total de CHF 431‘875 est affecté au compte „Travaux en cours“ de la nouvelle
société.

c. La fortune respective des trois sociétés est reportée, par la fusion, à la nouvelle société
„Léman Sanitaire SA“.

Les apports s'établissent comme suit:

Martinet Ferblanterie SA: 3’015’000 + 106’250 = 3'121’250


Rouiller Climatisation SA: 5'145’000 + 131’250 = 5'276’250
Meylan Dépannage SA: 5‘569‘500 + 194’375 = 5'763’875
Total = 14'161’375

Les actions des trois sociétés sont annulées après la dissolution de chaque société.

Composition des actifs de la nouvelle société „Léman Sanitaire SA“:


• Autres actifs circulants: 915‘000 + 895‘000 + 844‘500 = 2‘654‘500
• Travaux en cours: 2‘085‘000 + 4‘105‘000 + 4‘155‘500 + 431‘875 = 10‘777‘375
• Immobilisations: 15‘000 + 145‘000 + 569‘500 = 729‘500
• Total des actifs: 2‘654‘500 + 10‘777‘375 + 729‘500 = 14‘161‘375

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S12 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Composition des passifs de la nouvelle société „Léman Sanitaire SA“:

Autres fonds étrangers: 1‘675‘000 + 2‘410‘000 + 2‘712‘500 + dettes fiscales différées 86‘375
= 6‘883‘875

Capital propre:
Actifs 14‘161‘375 – engagements 6‘883‘875 = 7‘277‘500

Nombre d'actions de „Léman Sanitaire SA“:


7‘277‘500 / 100 = 72‘775 actions d'une valeur nominale de CHF 100 par action

Bilan d'ouverture de „Léman Sanitaire SA“:


Actifs Montants Passifs Montants
Autres actifs circulants 2‘654‘500 Autres fonds étrangers 6‘883‘875

Travaux en cours 10‘777‘375 Capital-actions 7‘277‘500

Immobilisations 729‘500
Total 14‘161‘375 Total 14‘161‘375

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S13 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 2.2 Valeur par action

Calculez la valeur intrinsèque (au franc entier) par action, pour chacune des sociétés, en prenant
en compte la valeur intrinsèque des participations réciproques:

Références:
Martinet ferblanterie SA = a
Rouiller climatisation SA = b
Meylan dépannage SA = c

Référence Martinet SA Rouiller SA Meylan SA


a b c
Nombre d'actions 12‘500 15‘000 20‘000
(valeur nominale de CHF 100 par action)
Capital-actions 1‘250‘000 1‘500‘000 2‘000‘000
Réserves issues de bénéfices 427‘500 1‘375‘000 1‘007‘000
Bénéfice net après prise en compte des 85‘000 105‘000 155‘500
impôts différés sur les travaux en cours
Total 1‘762‘500 2‘980‘000 3‘162‘500
./. Valeur comptable -337‘500 -140‘000 -150‘000
Total net 1‘425‘000 2‘840‘000 3‘012‘500
Participations réciproques 2‘250 b 1‘000 c 1‘250 a

Bénéfice net (apuré des impôts différés sur les réserves latentes contenues dans les „Travaux en
cours“; impôts de 20 %):
Martinet Ferblanterie SA: 106’250 – 21’250 = 85’000
Rouiller Climatisation SA: 131’250 – 26’250 = 105’000
Meylan Dépannage SA: 194’375 – 38’875 = 155’500

Equations:
12‘500a = 1‘425‘000 + 2‘250 b
15‘000b = 2‘840‘000 + 1‘000 c
20‘000c = 3‘012‘500 + 1‘250 a

Détermination de la valeur de chaque action après déduction de la valeur des participations


réciproques:

Equation 1:
-1‘000c + 15.000b = 2‘840‘000
20‘000c – 1‘250a = 3‘012‘500 I 0,05 (multiplié par 0,05)

-1’000c + 15’000b = 2’840’000


1’000c - 62,5a = 150’625
/ 15’000b – 62,5a = 2’990’625

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S14 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Equation 2:
15’000b – 62,5a = 2'990’625 I 200 (multiplié par 200)
- 2’250b + 12’500a = 1’425’000

3’000’000b – 12’500a = 598’125’000


-2’250b + 12’500a = 1'425’000
2’997’750b / = 599’550’000

Rouiller SA (b): 599’550’000 / 2'997’750 = 200

Martinet SA (a): 1'425’000 + (2’250 * 200) = 1'875’000 ;


a = 1'875’000 / 12’500 = 150

Meylan SA (c): 3'012’500 + (1’250 * 150) = 3’200’000 ;


c = 3’200’000 / 20’000 = 160

Récapitulation:

Société Martinet Rouiller Meylan


Ferblanterie SA Climatisation SA Dépannage SA

Valeur par action en 150 200 160


CHF

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S15 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 2.3 Rapport d'échange
Calculez le rapport d'échange et le nombre d'actions de la société „Léman sanitaire SA“ que
reçoivent les actionnaires des trois sociétés dissoutes:

Martinet Ferblanterie SA
Rapport d'échange des actions:

Valeur de l'action 150 CHF, correspond à 3 nouvelles actions (3*100) contre 2 anciennes
(2*150)

Nombre d'actions de „Léman Sanitaire SA“ reçues:

12‘500 actions – 1‘250 actions détenues par Meylan SA = 11‘250 actions

11‘250 *3 / 2 = 16‘875 actions „Léman Sanitaire SA“

Rouiller Climatisation SA
Rapport d'échange des actions:

Valeur de l'action 200 CHF, correspond à 2 nouvelles actions (2*100) contre 1 ancienne (1*200)

Nombre d'actions de „Léman Sanitaire SA“ reçues:

15‘000 actions – 2‘250 actions détenues par Martinet SA = 12‘750 actions

12‘750 * 2 = 25‘500 actions „Léman Sanitaire SA“

Meylan Dépannage SA
Rapport d'échange des actions:

Valeur de l'action 160 CHF, correspond à 8 nouvelles actions (8*100) contre 5 anciennes
(5*160)

Nombre d'actions de „Léman Sanitaire SA“ reçues:

20‘000 actions – 1‘000 actions détenues par Rouiller SA = 19‘000 actions

19‘000 * 8 / 5 = 30‘400 actions „Léman Sanitaire SA“

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S16 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Récapitulation et contrôle:

Nombre d'actions de la société Capital-actions de la


„Léman Sanitaire SA“, au nominal société „Léman
Société
de CHF 100 par action, reçues par Sanitaire SA“ en CHF
les anciens actionnaires

Martinet Ferblanterie SA 16‘875 actions 1‘687‘500

Rouiller Climatisation SA 25‘500 actions 2‘550‘000

Meylan Dépannage SA 30‘400 actions 3‘040‘000

Total 72‘775 actions 7‘277‘500

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S17 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 2.4 Incidences fiscales
Calculez les incidences sur l'impôt anticipé en relation avec l'ensemble de cette opération:

Les réserves des sociétés ont été transformées en actions de la société „Léman Sanitaire SA“.
Ces montants sont soumis à l'impôt anticipé, soit:

Martinet Ferblanterie SA: CHF 427‘500 * 0,35 = CHF 149.625


Rouiller Climatisation SA: CHF 1’375’000 * 0,35 = CHF 481.250
Meylan Dépannage SA: CHF 1'007’000 * 0,35 = CHF 352.450
Total = CHF 983’325

Etat des réserves latentes: CHF 431'875


./. impôts différés sur les réserves latentes CHF 86’375
= valeur des réserves latentes qui ont été converties en capital-actions = CHF 345’500
dont 35 % d'impôt anticipé = CHF 120’925

Total de l'impôt anticipé = CHF 1'104’250

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S18 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3: Financement, rentabilité, effet de levier et risque (25 points)

Situation initiale
La société Pharmagénérique SA planifie une diversification de ces activités commerciales et veut,
à cet effet, produire des tisanes à base d'herbes médicinales, dont les effets en cas de stress et
d'anxiété sont scientifiquement prouvés.

La direction générale vous sollicite pour répondre à différentes questions en vue de la prise de
décision.

Ce projet nécessite un nouvel investissement dont les modalités sont les suivantes:

• coût du nouveau centre de production de CHF 3‘000‘000


• durée de vie comptable fixée à 5 ans
• amortissement linéaire, sans valeur résiduelle
• EBITDA annuel prévisionnel du domaine opérationnel de CHF 937‘500
• le taux d'impôt sur le bénéfice avant impôts s'élève à 20 %.
• financement:
1. la direction fixe un facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier) de 1,4.
2. les fonds étrangers pourraient être obtenus aux conditions suivantes:
• prêt à terme fixe de la Banque Industrielle SA
• durée de 5 ans
• taux d'intérêt annuel de 5 % en conformité avec le rating selon Bâle III
• remboursement à l'échéance
3. Les fonds propres proviendraient d'une réserve spécifique pour de nouveaux
développements qui a été constituée sur la base des excellents résultats obtenus
durant les années précédentes.

Problème 3.1 Détermination du bénéfice net et du cash-flow


Calculez le bénéfice net annuel (avant intérêts) et le cash-flow annuel de cet investissement sans
prise en compte du financement.

EBITDA 937‘500
Amortissement - 600‘000
EBIT 337‘500
Impôts 0,20 - 67‘500
Bénéfice net avant intérêts 270‘000
Amortissement 600‘000
Cash-flow 870‘000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S19 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3.2 Détermination de la rentabilité des fonds propres
Calculez la rentabilité annuelle des fonds propres (en % à deux décimales) dans l'hypothèse d'un
financement en totalité par des fonds propres.

Rentabilité = 270‘000 / 3‘000‘000 * 100 = 9 %

Problème 3.3 Détermination du «internal Rate of Return» (IRR) / "taux interne de


rentabilité" (TRI)
Calculez par approximation le „internal Rate of Return“ / "taux de rendement interne" (en % à deux
décimales) de l'investissement.

3‘000‘000 / 870‘000 = 3,448 = coefficient selon la table des facteurs d'une rente sur 5 ans
= environ 14 %.

Calcul par interpolation linéaire:


Au taux de 13 %:
870‘000 * 3,517 = 3‘059‘790 – 3‘000‘000 = VAN (NPV) 59‘790

Au taux de 14 %:
870‘000 * 3,433 = 2‘986‘710 – 3‘000‘000 = VAN (NPV) – 13‘290

TRI (IRR) = 13 % + (59‘790 / 73‘080 * 1) = 13,818 % = 13,82 %

En calculant à l'aide d'une machine à calculer HP 12 C nous obtenons un taux de 13,82 %.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S20 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3.4 Différence entre rentabilité des fonds propres et IRR (TRI)
Expliquez la différence entre la rentabilité des fonds propres et l'IRR (TRI).

Une importante différence réside dans le fait que le IRR (TRI) se réfère aux cash-flows,
tandis que la détermination de la rentabilité des fonds propres se réfère aux données
comptables (bénéfices comptables).

Le taux de rentabilité comptable est calculé sur une base statique. Ni le facteur temps, ni
les cash-flows (CF), ni le taux de réinvestissement des flux de liquidités ne sont pris en
considération.

Par contre, le bénéfice net annuel comptable sert de référence pour le versement du
dividende et non pas le cash-flow. Le cash-flow est fréquemment associé à l'analyse des
liquidités.

Problème 3.5 Ratio de financement


Calculez la part de fonds étrangers et de fonds propres pour le financement de cet investissement
en appliquant le facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier) de 1,4.

Le facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier) de 1,4 correspond au rapport


fonds étrangers / fonds propres.

Les fonds étrangers s'élèvent à: 1,4 + 1,0 = 2,4 * 1,4, soit 3‘000‘000 / 2,4 * 1,4 = 1‘750‘000

Les fonds propres s'élèvent à: 3‘000‘000 – 1‘750‘000 = 1‘250‘000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S21 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3.6 Calcul de la rentabilité des fonds propres et de l'IRR (TRI)
Calculez la rentabilité des fonds propres (en % à deux décimales) injectés dans cette opération
ainsi que la rentabilité des fonds propres déterminée selon la méthode du taux de rendement
interne (internal Rate of Return / TRI). Pour le calcul de l'IRR (TRI), l'indication du rendement en
pourcent entier est suffisante.

EBIT 337‘500
Intérêts - 87‘500 (1‘750‘000 * 0,05)
EBT 250‘000
Impôts 0,20 - 50‘000
Bénéfice net 200‘000

Rentabilité des fonds propres = 200‘000 / 1‘250‘000 * 100 = 16 %

Calcul des cash-flows et des flux de liquidités:

Bénéfice net: 200‘000 + amortissements 600‘000 = cash-flow annuel de 800‘000


A l'échéance, remboursement de l'engagement de 1.750.000

Calcul à l'aide de la machine à calculer HP 12 C: IRR (TRI) correspond à 43,45 %

Calcul par interpolation linéaire:


VAN (NPV) à 40 %:
- (1‘250‘000 * 1,0) + (800‘000 * 2.035) – (1‘750‘000 * 0,186) = 52‘500

VAN (NPV) à 45 %:
- (1‘250‘000 * 1,0) + (800‘000 * 1.876) – (1‘750‘000 * 0,156) = - 22‘200

TRI/(IRR) = 40 % + (52‘500 / 74‘700 * 5) = 43,51 % = 44 %

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S22 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3.7 Différence entre rentabilité des fonds propres et IRR (TRI)
Expliquez la différence entre la rentabilité des fonds propres, comme calculée dans les problèmes
3.2 et 3.6. Référez vous en l'occurrence à la théorie de l'effet de levier (Leverage-Effect). Votre
réponse doit être argumentée en détail et être complétée par des données chiffrées.

Il s'agit d'un effet de levier (Leverage-Effect) positif car la rentabilité de l'ensemble des
capitaux est supérieure aux coûts des fonds étrangers.

Lors du calcul effectué dans le problème 3.2, l'hypothèse était que l'investissement était
entièrement financé par des fonds propres. Sur la base de cette hypothèse, la rentabilité
des fonds propres totaux était identique à la rentabilité des fonds propres et conduisait ainsi
à un rendement de 9 % (NOPAT 337‘500 * 0,80 = 270‘000 / 3‘000‘000 * 100 = 9 %).

Suite au nouveau financement, la rentabilité des fonds propres passe de 9 % à 16 %, ce


qui correspond à une augmentation de 7 % qui se répartit comme suit: 16 % = 9 % + [9 %
- (5% * 0,80)] * 1,4

ou 1‘750‘000 * 0,05 = 87‘500 / 1‘250‘000 * 100 = 7 % + 9 % = 16 %.

Cela signifie que, pour chaque nouveau franc investi dans le projet, la rentabilité des fonds
propres augmente de 7 %.
La même réflexion s'applique à la prise en considération du TRI (IRR) où la rentabilité
augmente de 13,82 % à 43,45 %.

Problème 3.8 Détermination de l'objectif d'effet de levier


A combien doit s'élever le facteur d'endettement (Leverage Ratio / ratio de levier), le montant des
fonds propres à investir ainsi que le bénéfice net annuel, si les actionnaires exigent une rentabilité
des fonds propres de 19 %? Votre réponse doit être développée sur la base de données chiffrées.

Il faut tout d'abord déterminer le facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier)
(X) selon l'équation suivante:

19 % = 9 % + (9 % - 4%) * x ; 19 % = 9 % + 5 % * x ; 10 % = 5 % * x ; x = 10 % / 5
% = 2x

Un facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier) de 2 correspond à:


2 + 1 = 3; 3‘000‘000 / 3 * 2 = CHF 2‘000‘000 de fonds étrangers et CHF 1‘000‘000 de
fonds propres

EBIT 337‘500
Intérêts - 100‘000 (2‘000‘000 * 0,05)
EBT 237‘500
Impôts 0,20 - 47‘500
Bénéfice net 190‘000

Rentabilité des fonds propres = 190‘000 / 1‘000‘000 * 100 = 19 %

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S23 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 3.9 Analyse de sensibilité
De combien diminuera la rentabilité des fonds propres si l'EBIT, en référence aux calculs du
problème 3.8, chute de 20 %? Les résultats doivent être indiqués aussi bien en valeur absolue
qu'en pourcent. Les valeurs absolues doivent être arrondies au franc entier, les valeurs relatives
doivent être arrondies à une décimale.

EBIT 270‘000 (337‘500 * 0,80)


Intérêts - 100‘000 (2‘000‘000 * 0,05)
EBT 170‘000
Impôts 0,20 - 34‘000
Bénéfice net 136‘000

Diminution: 190‘000 – 136‘000 = 54‘000 / 190‘000 * 100 = diminution de 28,42 %

Rentabilité des fonds propres = 136‘000 / 1‘000‘000 * 100 = 13,6 %; 19 % - 13,6 % = 5,4
% / 19 % * 100 = 28,42 %

19 % * 0,2842 = 5,3998 %; 19 % - 5,3998 % = 13,6 %

Autre variante:
9 % * 0,80 = 7,2 %
Rentabilité des fonds propres = 7,2 % + [7,2 % - (5 % * 0,80)] * 2 = 13,6 %

Problème 3.10 Analyse du risque


La direction souhaite pouvoir mesurer le risque en prenant en considération l'approche suivante:

Fonds étrangers: 1‘000‘000


Fonds propres: 2‘000‘000
Variance de la rentabilité du capital total: 16 %

La formule suivante est disponible:


FE
σRFP = (1+ ) *σRE
FP

Calculez l'écart-type de la rentabilité des fonds propres et formulez un bref commentaire à ce


sujet.

σ ROA = √16 = 4 %

1.000.000
σ ROE = ( 1 + 2.000.000
) * 4 %; σ ROA = 1,5 * 4 % = 6 %

Commentaire: avec un facteur d'endettement (Leverage Ratio ou ratio de levier) de 0,5 la


volatilité de la rentabilité des fonds propres est de 6 %.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S24 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Problème 4: Risque et rendement (25 points)

En votre qualité de responsable des finances, vous représentez votre employeur dans le comité
d'investissement de la caisse de pensions. Lors de la séance d'aujourd'hui, les questions ci-après
feront l'objet d'une discussion:

Problème 4.1 Evaluation d'obligations


Sur la base du niveau actuellement peu attractif des taux d'intérêt des obligations en CHF,
(intérêts négatifs), le comité d'investissement décide d'acquérir un emprunt d'Etat brésilien qui a
été émis en „Real“ brésiliens. Cet emprunt d'Etat brésilien a aujourd'hui une durée résiduelle
d'encore exactement 4 ans. La valeur nominale s'élève à 1'000 Real. Le coupon annuel de
l'emprunt est de 5.5% et le rendement actuel à l'échéance est de 5 %.

Calculez le cours actuel (à deux décimales) de l'obligation.

Facteur
Durée CF actualisation CF actualisés
0 1.000 0
1 55 0.952 52.36
2 55 0.907 49.89
3 55 0.864 47.52
4 55 0.823 45.27
4 1000 0.823 823.00
VAN 1'018.04
Cours actuel 101.80 %

Calculez la duration ainsi que la duration «modifiée» de cette obligation. De combien de pourcents
le cours de l'obligation se modifie-t-il en cas d'augmentation immédiate des taux de 1.5 %?

VA VA *t
0 0 -
1 52.36 52.36
2 49.89 99.78
3 47.52 142.56
4 45.27 181.08
4 823.00 3'292.00
Total 1'018.04 3'767.78
Duration 3.70
Duration "modifiée" 3.52

En cas d'augmentation immédiate des taux, cette obligation perd 5.28% (=3.52 * 1.5 %).

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S25 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Utilisez la duration modifiée pour l'évaluation de l'incidence de l'augmentation des taux. Est-ce
que, de cette manière, vous surestimez ou vous sous-estimez l'incidence de l'augmentation des
taux sur la valeur de l'obligation? Justifiez votre réponse.
La duration «modifiée» estime, de manière relativement précise, le risque de variation de taux
en cas de faibles variations de taux.

En cas de variations de taux de plus grande ampleur, le résultat devient cependant toujours plus
imprécis en raison de la fonction convexe des courbes du taux du marché et du cours.

La duration «modifiée» surestime, dans cet exemple, la perte potentielle qui résulte d'une
augmentation des taux de 1.5%. Une augmentation des taux de 1.5 % doit être considérée
comme une très forte variation.

Problème 4.2 Evaluation d'actions


Un investissement dans l'entreprise „Construction SA“ fera également l'objet d'une discussion. Les
indications suivantes sont disponibles pour le calcul du juste cours de l'action, en cas de bénéfices
par action constants ou en augmentation:

Bénéfice par action 2017 estimé: CHF 12.00


Taux de capitalisation sur la base du CAPM ou MEDAF
rf = taux d'intérêt sans risque = 0.5% par an
rm = rendement du marché = 7.0% par an
bêta „Construction SA“ = 1.15x

Calculez la valeur par action (à deux décimales) sur la base de bénéfices annuels constants.
Taux de capitalisation = 0.5% + 1.15 * 6.5% = 7.98%

Cours de l'action = CHF 12 / 7.98% = CHF 150.37

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S26 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Calculez la valeur par action (à deux décimales) dans l'hypothèse que le bénéfice par action des
trois prochaines années augmentera de CHF 12 à CHF 14.5 et que la croissance du bénéfice
restera ensuite constante. Dans le cas où vous ne seriez pas en mesure de pouvoir calculer la
croissance du bénéfice des trois prochaines années, partez du principe que le bénéfice
augmentera de 5.0% par année.
Croissance du bénéfice = (14.5/12)^(1/3) – 1 = 6.51 %

Cours de l'action (variante 1) = CHF 12 / (7.98 % - 6.51 %) = CHF 12 / 1.47 % = CHF 816.33
Cours de l'action (variante 2) = CHF 12 / (7.89 % - 5.00 %) = CHF 12 / 2.89 % = CHF 415.22

Les actions de «Highspeed SA» se négocient actuellement à un cours de CHF 200. Pour l'année
2019, les analystes financiers attendent un bénéfice par action de CHF 17.00. Pour 2020, il faut
s'attendre à une augmentation du bénéfice par action de 12%.

Sur la base des très bonnes perspectives de croissance, „Highspeed SA“ a annoncé que le 40%
du bénéfice sera à chaque fois distribué.

Effectuez, sur la base de ces informations, les calculs suivants:


Dividende attendu (en CHF à deux décimales) pour l'année 2020:

Bénéfice 2020: CHF 19.04


Dividende: 40% de CHF 19.04= CHF 7.62

P/E-Ratio (Price / Earnings Ratio) (en tant que facteur à deux décimales) pour l'année 2020:

200 / 19.04 = 10.50

PEG-Ratio (Price / Earnings to Growth Ratio) (en tant que facteur à deux décimales) en année
2020:

10.50 / 12 = 0.875

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S27 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Des entreprises comparables à „Highspeed SA“ sont, en moyenne, évaluées en bourse avec un
P/E-Ratio de 14 pour l'année 2020. Sur la base de ces indications, quelle est la juste valeur qui
peut être déterminée pour le cours de l'action de „Highspeed SA“?

14 * 19.04 = CHF 266.56

Problème 4.3 Absolut Return Portfolio (Portefeuille "retour absolu"


Dans le contexte actuel des taux d'intérêt, de nombreux investisseurs acquièrent des «Absolut
Return Fonds» (fonds "retour absolu"). Ces fonds ont pour objectif d'atteindre, chaque année, un
rendement positif, compte tenu d'une faible volatilité donnée.

Etant donné qu'il apparaît cependant souvent que les Absolute Return Fonds n'atteignent pas cet
objectif, les investisseurs font la combinaison de deux ou plusieurs Absolute Return Fonds afin de
ne pas dépendre uniquement de l'évolution du cours d'un fonds.

Durant les 5 dernières années, votre caisse de pensions était engagée dans les deux Absolute
Return Fonds ci-après. Il s'agit, dans les deux cas, de fonds de thésaurisation qui n'ont procédé à
aucune distribution durant les 5 dernières années.

Fonds A Fonds B
31.12.2013 125.0 150.0
31.12.2014 123.1 165.0
31.12.2015 137.9 175.0
31.12.2016 148.9 180.0
31.12.2017 158.2 175.0
31.12.2018 164.9 200.7

Calculez le rendement annuel géométrique annualisé des deux Fonds A et B.


Fonds A: 5,7% par année
Fonds B: 6,0% par année

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S28 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Calculez la volatilité en % par année (écart-type) des deux Fonds A et B. Arrondissez les valeurs
en pourcents à deux décimales.

Col. 1 Col. 2 Col. 3 Col. 4 Col. 5 Col. 6 Col. 7 Col. 8 Col. 9


Fonds A Fonds B Rendt. A Rendt. B Ra-moy(Ra) Rb-moy(Rb) (5)^2 (6)2 (5)*(6)
31.12.2013 125 150
31.12.2014 123.1 165 -1.52% 10.00% -7.31% 3.83% 0.00534668 0.00147062 -0.00280409
31.12.2015 137.9 175 12.02% 6.06% 6.23% -0.10% 0.0038821 1.0927E-06 -6.513E-05
31.12.2016 148.9 180 7.98% 2.86% 2.18% -3.31% 0.00047729 0.00109428 -0.0007227
31.12.2017 158.2 175 6.25% -2.78% 0.45% -8.94% 2.0585E-05 0.00799757 -0.00040574
31.12.2018 164.9 200.7 4.24% 14.69% -1.56% 8.52% 0.00024241 0.00726002 -0.00132661

Rendement (MG) 5.70% 6.00%


Moyenne (MA) 5.79% 6.17%
Variance 0.00249226 0.0044559 -0.00133107
Ecart-type 4.99% 6.68%
Corrélation -0.40

Calculez la corrélation (à deux décimales) entre les deux Fonds A et B et commentez le résultat
obtenu:

Calcul: voir ci-dessus.

La corrélation négative entre les deux Fonds A et B permet une très bonne possibilité de
diversification.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S29 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Faites figurer les deux fonds dans un diagramme risque/rendement et décrivez les constatations
faites.
Fonds A: rendement 5,7% / volatilité 4,99%
Fonds B: rendement 6,0% / volatilité 6,68%

Diagramme risque/rendement
7

6
Rendement en %

1
0 1 2 3 4 5 6 7 8
Volatilité en %

Les deux fonds atteignent des rendements positifs; en l'occurrence la volatilité du Fonds A est
nettement plus faible.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S30 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Durant les 5 dernières années, la caisse de pensions était engagée à 75% dans le fonds
„Absolute Return Fonds A“ et à 25% dans le fonds „Absolute Return Fonds B“. A la fin de
chaque année, les pondérations des deux positions de fonds ont chaque fois été ramenées à
75% et 25% (rééquilibrage des positions à la pondération d'origine). Calculez la volatilité en %
par année (écart-type) ainsi que le rendement annualisé, par année, (rendement géométrique)
du portefeuille sur les 5 années déterminées.

Col. 1 Col. 2 Col. 3 Col. 4 Col. 5 Col. 6 Col. 7


Fonds A Fonds B Rendt. A Rendt. B Rendt. AB Rab-moy(Rab) (6)^2
31.12.2013 125 150
31.12.2014 123.1 165 -1.52% 10.00% 1.36% -4.53% 0.00204789
31.12.2015 137.9 175 12.02% 6.06% 10.53% 4.65% 0.00215932
31.12.2016 148.9 180 7.98% 2.86% 6.70% 0.81% 6.5857E-05
31.12.2017 158.2 175 6.25% -2.78% 3.99% -1.90% 0.00035927
31.12.2018 164.9 200.7 4.24% 14.69% 6.85% 0.96% 9.2627E-05

Rendement (MG) 5.70% 6.00% 5.84%


Moyenne (MA) 5.79% 6.17% 5.89%
Variance 0.00118124
Ecart-type 3.44%

Le rendement annualisé se situe à 5,84%, la volatilité à 3,44%

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S31 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Calculez le ratio Sharpe des deux fonds ainsi que du portefeuille combiné (voir ci-dessus).
Commentez le résultat. Le taux d'intérêt sans risque se situe, sur la base des intérêts négatifs, à
-0.75% par année. Commentez le résultat.

Rendt. excédent. Volatilité Sharpe Ratio


Fonds A 6.45% 4.99% 1.29
Fonds B 6.75% 6.68% 1.01
Combiné 6.59% 3.44% 1.92

La solution du portefeuille combiné atteint une performance à peu près aussi élevée mais, en
raison d'une volatilité nettement plus faible, elle atteint clairement le meilleur Sharpe-Ratio.

Problème 4.4 «Portfolio Selection» ("sélection du portefeuille") selon Markowitz


La caisse de pensions souhaite constituer un portefeuille optimal qui doit se composer des trois
actions suivantes:
- ABB
- Nestlé
- Novartis

Les données suivantes sont disponibles pour la période 2012 –2018:


Action Rendement annualisé Volatilité par année
ABB 8.87% 19.06%
Nestlé 6.35% 11.88%
Novartis 7.54% 14.54%

En conséquence, matrice de corrélation pour les trois actions:


ABB Nestlé Novartis
ABB 1.00 0.38 0.45
Nestlé 0.38 1.00 0.50
Novartis 0.45 0.50 1.00

Les portefeuilles combinés mentionnés ci-dessous ont été calculés sur la base des
données précitées:
Portefeuille Composition du portefeuille Rendement Volatilité
A 100% ABB 8.87% 19.06%
B 75% ABB, 25% Novartis 8.92% 15.89%
C 60% ABB, 10% Nestlé, 30% Novartis 8.59% 13.95%
D 50% ABB, 25% Nestlé, 25% Novartis 8.44% 12.99%
E 33.3% ABB, 33.3% Nestlé, 33.3% Novartis 8.10% 11.84%
F 25% ABB, 50% Nestlé, 25% Novartis 7.73% 11.30%
G 15% ABB, 50% Nestlé, 35% Novartis 7.53% 11.21%
H 10% ABB, 60% Nestlé, 30% Novartis 7.27% 11.14%
I 75% Nestlé 25% Novartis 6.80% 11.37%
K 100% Nestlé 6.35% 11.88%

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S32 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Comment Markowitz définit-il un portefeuille performant?
Réalisation d'un rendement aussi élevé que possible à une volatilité donnée.
Réalisation d'un rendement donné avec une volatilité aussi faible que possible.

Faites figurer les portefeuilles A-K dans le diagramme risque / rendement ci-dessous et faites
également figurer la "Efficient Frontier" ("frontière efficace").

9.00%

8.50%

8.00%
Rendement en %

7.50%

7.00%

6.50%

6.00%
10.00% 10.50% 11.00% 11.50% 12.00% 12.50% 13.00% 13.50% 14.00% 14.50% 15.00% 15.50% 16.00%
Risque (Volatilité) en %

9.00%

8.50%

8.00%
Rendement en %

7.50%

7.00%

6.50%

6.00%
10.00% 10.50% 11.00% 11.50% 12.00% 12.50% 13.00% 13.50% 14.00% 14.50% 15.00% 15.50% 16.00%
Risque (Volatilité) en %

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S33 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION

Quel portefeuille correspond au portefeuille à risque minimum (minimum variance Portfolio ou


portefeuille à variance minimum)? Comment celui-ci se compose-t-il? Quelles caractéristiques les
positions respectives du portefeuille incluent-elles dans le portefeuille?
Le portefeuille H, se compose de 10% ABB, 60% Nestlé et 30% Novartis
• ABB rendement plus élevé
• Nestlé volatilité plus faible
• corrélation relativement faible entre les 3 actions

La caisse de pensions souhaite ne pas dépasser la volatilité de 12%. Quel portefeuille choisissez-
vous? Justifiez votre réponse (exclusivement sur la base de l'analyse effectuée).
Avec une volatilité légèrement inférieure à 12 %, le portefeuille E obtient le rendement le plus
élevé de 8.1 %

Calculer la probabilité que, sur une base annuelle, le portefeuille „F“ présente une perte. Partez du
fait que la distribution des rendements est normale.
Portefeuille F: rendement 7.73 % / volatilité 11.30 %
Valeur de N = (0 % - 7.73 %) / 11,30 % = -0.684
La probabilité de présenter une perte s'élève à 24.83 %.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S34 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION

Annexe 1: Pages de formules

Espérance mathématique
1
𝐸(𝑥) = 𝑥 = 𝑛 ∑𝑛𝑖=1 𝑥𝑖 = ∑𝑛𝑖=1 𝑥𝑖 ∗ 𝑝(𝑥𝑖 )

Variance
1 2 1
𝜎𝑥2 = 𝑛−1 ∑𝑛𝑖=1 𝑥𝑖 2 − 𝑥 = 𝑛−1 ∑𝑛𝑖=1(𝑥𝑖 − 𝑥̅ )2

Ecart-type
2
𝜎𝑥 = √𝜎𝑥2

Covariance
1 1
𝜎𝑥𝑦 = 𝑛−1 ∑𝑛𝑖=1 𝑥𝑖 ∗ 𝑦𝑖 − 𝑥 ∗ 𝑦 = 𝑛−1 ∑𝑛𝑖=1(𝑥𝑖 − 𝑥̅ )(𝑦𝑖 − 𝑦̅)

Coefficient de corrélation
𝜎𝑥𝑦
𝜌𝑥𝑦 = 𝜎
𝑥 𝜎𝑦

Facteur Bêta

 xy  y
  *  xy
 x2  x
(les valeurs de x sont celles du marché, les valeurs de y sont celles de l'action ou du fonds)

Risque de portefeuille

σp = √xA2 ∗ σ2A + xB2 ∗ σ2B + 2(xA ∗ xB ∗ σAB )


2
= √xA ∗ σ2A + xB2 ∗ σ2B + 2(xA ∗ xB ∗ ρAB ∗ 𝜎𝐴 ∗ 𝜎𝐵 )

Portefeuille à variance minimum ou Portefeuille Minimum Variance (PMV)

𝜎2 −𝜎 ∗𝜎 ∗𝜌
𝐴 𝐵 𝐴𝐵
2
𝜎𝐵 −𝜎𝐴𝐵
𝑥𝑀𝑉𝑃 = 𝜎2 +𝜎𝐵2 −2∗𝜎 = 2 +𝜎 2 −2𝜎
𝐴 ∗𝜎 ∗𝜌
𝐵 𝐴 𝐵 𝐴𝐵 𝜎𝐴 𝐵 𝐴𝐵

Taux de coûts moyen pondéré du capital:(WACCs - Weighted Average Costs of Capital)

FK EK
WACCs = * (1  t ) * k  *r
FK  EK FK FK  EK EK

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S35 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Duration
t*CFt
∑T
t=1 (1+i)t
Duration= CFt
∑T
t=1 (1+i)t

«modified» Duration (duration modifiée)


Duration
modified Duration= (1+i)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S36 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION
Annexe 2: Fonction intégrale de la courbe de distribution normale

ze 0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08 0.09
0.00 0.5000 0.5040 0.5080 0.5120 0.5160 0.5199 0.5239 0.5279 0.5319 0.5359
0.10 0.5398 0.5438 0.5478 0.5517 0.5557 0.5596 0.5636 0.5675 0.5714 0.5753
0.20 0.5793 0.5832 0.5871 0.5910 0.5948 0.5987 0.6026 0.6064 0.6103 0.6141
0.30 0.6179 0.6217 0.6255 0.6293 0.6331 0.6368 0.6406 0.6443 0.6480 0.6517
0.40 0.6554 0.6591 0.6628 0.6664 0.6700 0.6736 0.6772 0.6808 0.6844 0.6879
0.50 0.6915 0.6950 0.6985 0.7019 0.7054 0.7088 0.7123 0.7157 0.7190 0.7224
0.60 0.7257 0.7291 0.7324 0.7357 0.7389 0.7422 0.7454 0.7486 0.7517 0.7549
0.70 0.7580 0.7611 0.7642 0.7673 0.7704 0.7734 0.7764 0.7794 0.7823 0.7852
0.80 0.7881 0.7910 0.7939 0.7967 0.7995 0.8023 0.8051 0.8078 0.8106 0.8133
0.90 0.8159 0.8186 0.8212 0.8238 0.8264 0.8289 0.8315 0.8340 0.8365 0.8389
1.00 0.8413 0.8438 0.8461 0.8485 0.8508 0.8531 0.8554 0.8577 0.8599 0.8621
1.10 0.8643 0.8665 0.8686 0.8708 0.8729 0.8749 0.8770 0.8790 0.8810 0.8830
1.20 0.8849 0.8869 0.8888 0.8907 0.8925 0.8944 0.8962 0.8980 0.8997 0.9015
1.30 0.9032 0.9049 0.9066 0.9082 0.9099 0.9115 0.9131 0.9147 0.9162 0.9177
1.40 0.9192 0.9207 0.9222 0.9236 0.9251 0.9265 0.9279 0.9292 0.9306 0.9319
1.50 0.9332 0.9345 0.9357 0.9370 0.9382 0.9394 0.9406 0.9418 0.9429 0.9441
1.60 0.9452 0.9463 0.9474 0.9484 0.9495 0.9505 0.9515 0.9525 0.9535 0.9545
1.70 0.9554 0.9564 0.9573 0.9582 0.9591 0.9599 0.9608 0.9616 0.9625 0.9633
1.80 0.9641 0.9649 0.9656 0.9664 0.9671 0.9678 0.9686 0.9693 0.9699 0.9706
1.90 0.9713 0.9719 0.9726 0.9732 0.9738 0.9744 0.9750 0.9756 0.9761 0.9767
2.00 0.9772 0.9778 0.9783 0.9788 0.9793 0.9798 0.9803 0.9808 0.9812 0.9817
2.10 0.9821 0.9826 0.9830 0.9834 0.9838 0.9842 0.9846 0.9850 0.9854 0.9857
2.20 0.9861 0.9864 0.9868 0.9871 0.9875 0.9878 0.9881 0.9884 0.9887 0.9890
2.30 0.9893 0.9896 0.9898 0.9901 0.9904 0.9906 0.9909 0.9911 0.9913 0.9916
2.40 0.9918 0.9920 0.9922 0.9925 0.9927 0.9929 0.9931 0.9932 0.9934 0.9936
2.50 0.9938 0.9940 0.9941 0.9943 0.9945 0.9946 0.9948 0.9949 0.9951 0.9952
2.60 0.9953 0.9955 0.9956 0.9957 0.9959 0.9960 0.9961 0.9962 0.9963 0.9964
2.70 0.9965 0.9966 0.9967 0.9968 0.9969 0.9970 0.9971 0.9972 0.9973 0.9974
2.80 0.9974 0.9975 0.9976 0.9977 0.9977 0.9978 0.9979 0.9979 0.9980 0.9981
2.90 0.9981 0.9982 0.9982 0.9983 0.9984 0.9984 0.9985 0.9985 0.9986 0.9986
3.00 0.9987 0.9987 0.9987 0.9988 0.9988 0.9989 0.9989 0.9989 0.9990 0.9990
3.10 0.9990 0.9991 0.9991 0.9991 0.9992 0.9992 0.9992 0.9992 0.9993 0.9993
3.20 0.9993 0.9993 0.9994 0.9994 0.9994 0.9994 0.9994 0.9995 0.9995 0.9995
3.30 0.9995 0.9995 0.9995 0.9996 0.9996 0.9996 0.9996 0.9996 0.9996 0.9997
3.40 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9997 0.9998

Interprétation: les valeurs de la table donnent la probabilité qu'une variable aléatoire distribuée
selon la loi normale standard est plus petite ou égale à z (z correspond à t). La table a été calculée
avec la fonction Excel NORMVERT.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur S37 sur S37
d'Experte/Expert en finance et controlling 2019
Corporate Finance
SOLUTION

Annexe 3: Facteurs d'actualisation

Table A: Facteurs d'actualisation (facteurs d'escom pte ou de valeur actuelle) Taux d'intérêt en %
Jahr 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 10% 11% 12% 13% 14% 15% 16% 17% 18% 19% 20% 22% 24% 26% 28% 30% 35% 40% 45% 50%
1 0.990 0.980 0.971 0.962 0.952 0.943 0.935 0.926 0.917 0.909 0.901 0.893 0.885 0.877 0.870 0.862 0.855 0.847 0.840 0.833 0.820 0.806 0.794 0.781 0.769 0.741 0.714 0.690 0.667

2 0.980 0.961 0.943 0.925 0.907 0.890 0.873 0.857 0.842 0.826 0.812 0.797 0.783 0.769 0.756 0.743 0.731 0.718 0.706 0.694 0.672 0.650 0.630 0.610 0.592 0.549 0.510 0.476 0.444

3 0.971 0.942 0.915 0.889 0.864 0.840 0.816 0.794 0.772 0.751 0.731 0.712 0.693 0.675 0.658 0.641 0.624 0.609 0.593 0.579 0.551 0.524 0.500 0.477 0.455 0.406 0.364 0.328 0.296

4 0.961 0.924 0.888 0.855 0.823 0.792 0.763 0.735 0.708 0.683 0.659 0.636 0.613 0.592 0.572 0.552 0.534 0.516 0.499 0.482 0.451 0.423 0.397 0.373 0.350 0.301 0.260 0.226 0.198

5 0.951 0.906 0.863 0.822 0.784 0.747 0.713 0.681 0.650 0.621 0.593 0.567 0.543 0.519 0.497 0.476 0.456 0.437 0.419 0.402 0.370 0.341 0.315 0.291 0.269 0.223 0.186 0.156 0.132

6 0.942 0.888 0.837 0.790 0.746 0.705 0.666 0.630 0.596 0.564 0.535 0.507 0.480 0.456 0.432 0.410 0.390 0.370 0.352 0.335 0.303 0.275 0.250 0.227 0.207 0.165 0.133 0.108 0.088

7 0.933 0.871 0.813 0.760 0.711 0.665 0.623 0.583 0.547 0.513 0.482 0.452 0.425 0.400 0.376 0.354 0.333 0.314 0.296 0.279 0.249 0.222 0.198 0.178 0.159 0.122 0.095 0.074 0.059

8 0.923 0.853 0.789 0.731 0.677 0.627 0.582 0.540 0.502 0.467 0.434 0.404 0.376 0.351 0.327 0.305 0.285 0.266 0.249 0.233 0.204 0.179 0.157 0.139 0.123 0.091 0.068 0.051 0.039

9 0.914 0.837 0.766 0.703 0.645 0.592 0.544 0.500 0.460 0.424 0.391 0.361 0.333 0.308 0.284 0.263 0.243 0.225 0.209 0.194 0.167 0.144 0.125 0.108 0.094 0.067 0.048 0.035 0.026

10 0.905 0.820 0.744 0.676 0.614 0.558 0.508 0.463 0.422 0.386 0.352 0.322 0.295 0.270 0.247 0.227 0.208 0.191 0.176 0.162 0.137 0.116 0.099 0.085 0.073 0.050 0.035 0.024 0.017

11 0.896 0.804 0.722 0.650 0.585 0.527 0.475 0.429 0.388 0.350 0.317 0.287 0.261 0.237 0.215 0.195 0.178 0.162 0.148 0.135 0.112 0.094 0.079 0.066 0.056 0.037 0.025 0.017 0.012

12 0.887 0.788 0.701 0.625 0.557 0.497 0.444 0.397 0.356 0.319 0.286 0.257 0.231 0.208 0.187 0.168 0.152 0.137 0.124 0.112 0.092 0.076 0.062 0.052 0.043 0.027 0.018 0.012 0.008

13 0.879 0.773 0.681 0.601 0.530 0.469 0.415 0.368 0.326 0.290 0.258 0.229 0.204 0.182 0.163 0.145 0.130 0.116 0.104 0.093 0.075 0.061 0.050 0.040 0.033 0.020 0.013 0.008 0.005

14 0.870 0.758 0.661 0.577 0.505 0.442 0.388 0.340 0.299 0.263 0.232 0.205 0.181 0.160 0.141 0.125 0.111 0.099 0.088 0.078 0.062 0.049 0.039 0.032 0.025 0.015 0.009 0.006 0.003

15 0.861 0.743 0.642 0.555 0.481 0.417 0.362 0.315 0.275 0.239 0.209 0.183 0.160 0.140 0.123 0.108 0.095 0.084 0.074 0.065 0.051 0.040 0.031 0.025 0.020 0.011 0.006 0.004 0.002

Table B: Facteurs d'actualisation cum ulés (fact. d'actualisation d'une rente) Taux d'intérêt en %
Jahr 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 10% 11% 12% 13% 14% 15% 16% 17% 18% 19% 20% 22% 24% 26% 28% 30% 35% 40% 45% 50%

1 0.990 0.980 0.971 0.962 0.952 0.943 0.935 0.926 0.917 0.909 0.901 0.893 0.885 0.877 0.870 0.862 0.855 0.847 0.840 0.833 0.820 0.806 0.794 0.781 0.769 0.741 0.714 0.690 0.667

2 1.970 1.942 1.913 1.886 1.859 1.833 1.808 1.783 1.759 1.736 1.713 1.690 1.668 1.647 1.626 1.605 1.585 1.566 1.547 1.528 1.492 1.457 1.424 1.392 1.361 1.289 1.224 1.165 1.111

3 2.941 2.884 2.829 2.775 2.723 2.673 2.624 2.577 2.531 2.487 2.444 2.402 2.361 2.322 2.283 2.246 2.210 2.174 2.140 2.106 2.042 1.981 1.923 1.868 1.816 1.696 1.589 1.493 1.407

4 3.902 3.808 3.717 3.630 3.546 3.465 3.387 3.312 3.240 3.170 3.102 3.037 2.974 2.914 2.855 2.798 2.743 2.690 2.639 2.589 2.494 2.404 2.320 2.241 2.166 1.997 1.849 1.720 1.605

5 4.853 4.713 4.580 4.452 4.329 4.212 4.100 3.993 3.890 3.791 3.696 3.605 3.517 3.433 3.352 3.274 3.199 3.127 3.058 2.991 2.864 2.745 2.635 2.532 2.436 2.220 2.035 1.876 1.737

6 5.795 5.601 5.417 5.242 5.076 4.917 4.767 4.623 4.486 4.355 4.231 4.111 3.998 3.889 3.784 3.685 3.589 3.498 3.410 3.326 3.167 3.020 2.885 2.759 2.643 2.385 2.168 1.983 1.824

7 6.728 6.472 6.230 6.002 5.786 5.582 5.389 5.206 5.033 4.868 4.712 4.564 4.423 4.288 4.160 4.039 3.922 3.812 3.706 3.605 3.416 3.242 3.083 2.937 2.802 2.508 2.263 2.057 1.883

8 7.652 7.325 7.020 6.733 6.463 6.210 5.971 5.747 5.535 5.335 5.146 4.968 4.799 4.639 4.487 4.344 4.207 4.078 3.954 3.837 3.619 3.421 3.241 3.076 2.925 2.598 2.331 2.109 1.922

9 8.566 8.162 7.786 7.435 7.108 6.802 6.515 6.247 5.995 5.759 5.537 5.328 5.132 4.946 4.772 4.607 4.451 4.303 4.163 4.031 3.786 3.566 3.366 3.184 3.019 2.665 2.379 2.144 1.948

10 9.471 8.983 8.530 8.111 7.722 7.360 7.024 6.710 6.418 6.145 5.889 5.650 5.426 5.216 5.019 4.833 4.659 4.494 4.339 4.192 3.923 3.682 3.465 3.269 3.092 2.715 2.414 2.168 1.965

11 10.368 9.787 9.253 8.760 8.306 7.887 7.499 7.139 6.805 6.495 6.207 5.938 5.687 5.453 5.234 5.029 4.836 4.656 4.486 4.327 4.035 3.776 3.543 3.335 3.147 2.752 2.438 2.185 1.977

12 11.255 10.575 9.954 9.385 8.863 8.384 7.943 7.536 7.161 6.814 6.492 6.194 5.918 5.660 5.421 5.197 4.988 4.793 4.611 4.439 4.127 3.851 3.606 3.387 3.190 2.779 2.456 2.196 1.985

13 12.134 11.348 10.635 9.986 9.394 8.853 8.358 7.904 7.487 7.103 6.750 6.424 6.122 5.842 5.583 5.342 5.118 4.910 4.715 4.533 4.203 3.912 3.656 3.427 3.223 2.799 2.469 2.204 1.990

14 13.004 12.106 11.296 10.563 9.899 9.295 8.745 8.244 7.786 7.367 6.982 6.628 6.302 6.002 5.724 5.468 5.229 5.008 4.802 4.611 4.265 3.962 3.695 3.459 3.249 2.814 2.478 2.210 1.993

15 13.865 12.849 11.938 11.118 10.380 9.712 9.108 8.559 8.061 7.606 7.191 6.811 6.462 6.142 5.847 5.575 5.324 5.092 4.876 4.675 4.315 4.001 3.726 3.483 3.268 2.825 2.484 2.214 1.995

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Etude de cas interdisciplinaire

Acquisition de la société "Aménagements de plafonds SA"

Durée d'examen 5 heures

Points 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S1 sur S12
perte/Expert en finance et controlling 2019 SOLUTION - Due Diligence
Etude de cas interdisciplinaire

Pos.
Due-Diligence - Documentation 1.1 3. Informations financières
exigée 0.5
point Comptes révisés
Rapport de l'organe de contrôle
Pos.
1. Informations juridiques Contrats de prêts/hypothèques
1.4
Forme juridique, extrait du RC Politique de dividendes 0.5
Statuts, PV des séances du CA Comptabilité analytique exploitation point
Informations sur le capital Businessplan par
Pos. citation
Succursales ou filiales Rapports d'activité max.
1.2
Droits et propriété intellectuelle 0.5 Méthode d'évaluation POCM 1.5
point Cas de dommages courants, point
Garanties souscrites ou obtenues
par irrégularités
Litiges juridiques citation Fichier des immobilisations
max.
Assurances Fichier des véhicules
1.5
Contrats point Autres citations pertinentes
Extraits du registre foncier
Servitudes et charges foncières 4. Informations fiscales
Informations de l'office des poursuites Dispositions fiscales Pos.
Autres citations pertinentes Impôts ordinaires 1.5
Impôts fonciers 0.5
2. Informations opérationnelles Autres impôts point
par
Stratégie Impositions citation
Structure et processus d'organisation Contrôles fiscaux max.
Information et communication Déclarations fiscales 1.5
Gestion de projets et vente Pos. TVA concordance chiffre d'affaires point
Actifs opérationnels / Projets 1.3 Autres citations pertinentes
0.5
Gestion des risques
point
Système informatique / Sécurité par 5. Personnel
informatique citation
Environnement max. Politique du personnel Pos.
Méthode d'évaluation POCM 1.5 Politique des salaires 1.6
Fournisseurs/prestataires de services point Prestations sociales 0.5
Coûts du matériel/possibilités de Informations concernant la caisse de point
réductions des coûts pensions par
citation
Processus de montage Formation et formation continue
max.
Autres citations pertinentes Contrats de travail 1.5
Convention collective de travail point
Bonifications
Autres citations pertinentes

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert en S2 sur S12
finance et controlling 2019 SOLUTION – SCI - matrice des contrôles
Etude de cas interdisciplinaire

Pos. 2.2 / 0.5 point Pos. 2.3 / 0.5 point Pos. 2.4 / 0.5 point
Pos. 2.1
Processus Description par risque, max. Contrôles par contrôle, max. Propositions par proposition,
1.0 point
partiel du risque 4.0 points possibles 4.0 points d'améliorations max. 4.0 points

Commande
Les commandes de Les commandes de matériel ne sont Signature à deux avec un autre chef de Commande de matériel toujours écrite et signa-
matériel sont effec- pas justifiées commercialement projet lors de la commande ture à deux avec un autre chef de projet
tuées correctement Le matériel commandé n'est pas le Signature à deux avec un autre chef de Commande de matériel toujours écrite et signa-
bon projet lors de la commande ture à deux avec un autre chef de projet
Commandes presta- L'engagement de monteurs tiers n'est Signature à deux avec un autre chef de Commande toujours écrite et signature à deux
tions de sous-traitants pas justifié commercialement projet pour l'attribution des mandats avec un autre chef de projet
Entrée marchandises
Entrée marchandises Les marchandises livrées ou les Les bulletins de livraison doivent être vi-
conforme à la com- quantités livrées ne sont pas les sés par les propres collaborateurs et les
mande bonnes écarts doivent être mentionnés
Contrôle des factures
Factures Les données des factures ne corres- Visa du chef de projet Examen préalable par le collaborateur
correctes pondent pas avec prix et délais de
paiement (contrat) et quantités (livrai-
son)
Factures saisies bien que marchan- Visa du chef de projet Vérification régulière des décomptes de projets
dises pas commandées ou que pres- par le vendeur et le chef de projet
tations (monteurs tiers) pas fournies
Saisie des factures
Saisie correcte des Saisie erronée des quantités de maté- Comparaison régulière entre budget et
factures riel ou des heures sur le mauvais pro- degré d'avancement des travaux
jet
Saisie du temps des
propres monteurs
Saisie correcte des Mauvais reports des prestations Comparaison régulière entre budget et Comparaison du report des durées de presta-
temps de travail (propres monteurs) degré d'avancement des travaux tions avec d'autres monteurs et pour des projets
comparables.
Les durées sont reportées sur le mau- Comparaison régulière entre budget et
vais projet degré d'avancement des travaux

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert en S3 sur S12
finance et controlling 2019 SOLUTION – SCI - matrice des contrôles
Etude de cas interdisciplinaire

Pos. 2.2 / 0.5 point Pos. 2.3 / 0.5 point Pos. 2.4 / 0.5 point
Pos. 2.1
Processus Description par risque, max. Contrôles par contrôle, max. Propositions par proposition,
1.0 point
partiel du risque 4.0 points possibles 4.0 points d'améliorations max. 4.0 points

Paiement
Paiement correct des Seules les factures visées sont Signature à deux pour les paiements ban- Suivi clair de qui signe avec qui
bonnes factures payées caires
Rapports de régie
Rapports de régie Rapports de régie manquants ou pas Entretiens réguliers avec le chef monteur Suivre une check-list de toutes les requêtes de
corrects et complets signés pour les prestations hors con- travaux en régie et identifier si celles-ci ont été
vention retenues pour la signature
Etablissement des
factures
Etablissement correct Factures d'acomptes manquantes Visa de la check-list du projet par le chef Inscription de l'établissement des factures
des factures de projet d'acomptes dans la check-list des projets
Facture finale complète, travaux en Visa pour le bouclement du projet par le Comparaison du décompte de projet avec le
régie compris chef de projet contrat par une tierce personne
Evaluation trimestri-
elle des projets
Evaluation correcte Les heures et le matériel engagés Comparaison de l'estimation des heures Le chef de projet transmet le degré d'avance-
des projets correspondent au degré d'avance- et du matériel, par rapport au degré ment de la construction (séparé en prestations et
ment prévu de la construction (éva- d'avancement de la construction, avec le matériel) à une autre personne, laquelle effectue
luation POCM) budget l'évaluation POCM. Entretien avec le chef de
projet en cas d'écarts par rapport au budget

Application de taux horaires erronés Revue des taux horaires comptabilisés Application des taux horaires actuels (par colla-
pour les propres monteurs sur les projets après mutation et rapport borateur ou moyens par groupe de collabora-
sur les écarts teurs) et mise à jour annuelle des taux horaires

Revue finale des projets Validation, avec la moyenne, de l'intégra-


Saisie de tous les projets dans l'état global avec
tion des m2 de matériel et des heures sur
comparaison budget/effectif pour les m2, les prix
les projets de vente, le matériel, les heures et justification
des écarts de +/- 5%.
Procédure POCM Détermination de l'avancement en rythme Vérification mensuelle au lieu de trimestrielle
mensuel au lieu de trimestriel

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert en S4 sur S12
finance et controlling 2019 SOLUTION – Modèles de risques
Etude de cas interdisciplinaire

RISQUES EXTERNES
Marché financier Economie Réglementation
Pos. 3.2.1 Modèle pertinent
Cours de change Croissance économique Procédure de soumissions
sans affectation des risques
Evolution des intérêts Politique fiscale Libre passage des personnes 1.0 point
Octrois de crédits Accès au personnel qualifié Prescriptions de constructions
Evolution du besoin en surfaces de bu- Droit du travail, convention collective de
Autres reaux travail
Pos. 3.2.2
Autres Règles de concurrence, entente s/ les prix
0.5 point par risque cité,
Autres maximum 5.0 points

RISQUES INTERNES
Stratégiques Opérationnels Financiers
Processus Technologie Conformité (Compliance)
Positionnement sur le marché Appel à des sous-trai- Sécurité données Gestion des fraudes Prix des matières premières
- Clients tants / décompte ERP données proj. Respect des exigences Cours des monnaies étrangères
- Fixation des prix Achats marchandises Autres Autres Liquidités
Fixation des priorités Libération paiements Evolution des salaires
(occupation vs marge) Evaluation projets Prix des sous-traitants
Réaction marché si acquisit. Valorisation projets Autres
Offre de prestations services Autres
Choix des fournisseurs Gestion de l'information Ressources humaines
Autres Budgets & prévisions Maintien des collaborateurs importants
Risques de projets Présence du propriétaire au moins durant la
Autres période de restructuration
Acceptation du nouveau leadership
Intégration dans le groupe (culture entrepr.)
Autres

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert en S5 sur S12
finance et controlling 2019 SOLUTION – Description des risques / Appréciation
Etude de cas interdisciplinaire

Risques les plus importants


Description des Probabilité de Dommage
No Domaines des risques risques réalisation potentiel Responsable Mesures
1 Risques stratégiques liés à Réaction du marché rare probable CEO Bumat Rattachement de K. Crameri à
l'acquisition suite à l'acquisition l'entreprise pour une durée de
transition (continuité)

2 Gestion / pertes de collabo- Suite à l'acquisition, possible critique CEO Bumat Assurer la continuité avec les
rateurs importants des collaborateurs im- collaborateurs importants (p. ex.
portants quittent l'en- bonus si le collaborateur reste au
treprise minimum jusque …)
3 Gestion / fidélisation des col- Les chefs de projet ont rare restreint CEO Plafonds SA Revue des projets par sondages
laborateurs par un autre col- une large compétence
laborateur sans véritable contrôle

4 Processus Les erreurs de calcul possible existentiel CEO Plafonds SA Vente de projets de grande am-
Evaluation de la vente et et d'évaluation de pro- pleur uniquement en groupe de
des projets de grande am- jets conduisent à une travail (vente / chef de projet).
pleur présentation erronée Revue régulière par le co-chef de
des comptes annuels projet

Pos. 3.3.3
Pos. 3.3.2 0.5 point par appréciation du
0.5 point par risque décrit, maximum 2.0 points risque, maximum 2.0 points
(voir aussi S6)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S6 sur S12
perte/Expert en finance et controlling 2019 SOLUTION – Matrice des risques
Etude de cas interdisciplinaire

fréquent
Probabilité de réalisation

possible 2 4

Pos. 3.3.3
rare 3 1 0.5 point par
appréciation
du risque
maximum
très rare 2.0 points
(voir aussi
S5)
invrai-
semblable
insignifiant

existentiel
possible
restreint

critique

Risque potentiel

Risque faible, aucune mesure nécessaire

Risque moyen, analyser des mesures de réduction du risque


Pos. 3.3.1
1.0 point
Risque élevé, mesures de réduction du risque nécessaires

Risque inacceptable, mesures urgentes de réduction du risque


nécessaires

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Ex- S7 sur S12
SOLUTION – Evaluation selon les méthodes du DFCF et
pert en finance et controlling 2019
Etude de cas interdisciplinaire des praticiens - Variante a) Total de l'entreprise

Rente Pos. 4.1.1


KCHF 2019 2020 2021 2022 2023 perp. 0.5 point
Pos. 4.1.2
Résultat opérationnel 2’860 3’600 3’640 2’900 2’870 2’870
0.5 point
Dissolution des réserves de cotisations Pos. 4.1.3
-600 -600 -600 0 0 0
de l'employeur 1.0 point
Amortissement sur les actifs hors Pos. 4.1.4
240 240 240 240 240 240
exploitation 1.0 point
EBIT ajusté 2’500 3’240 3’280 3’140 3’110 3’110
Pos. 4.1.5
Impôts calculés 1) -363 -471 -477 -456 -452 -452
0.5 point
Amortissements nécessaires à Pos. 4.1.6
1’400 1’460 1’520 1’560 1’590 1’590
l'exploitation 1.0 point
Pos. 4.1.7
Provisions 4) 0 0 0 0 100 0
1.0 point
Cash-flows opérationnels avant
3’537 4’229 4’323 4’244 4’348 4’248
variation du FRN 2)
Pos. 4.1.8
Variation du FRN 5) -200 -200 -200 -200 -200 -200
1.0 point
Cash-flows 3’337 4’029 4’123 4’044 4’148 4’048
Pos. 4.1.9
Investissements -1’080 -1’140 -1’200 -1’240 -1’270 -1’590
1.0 point
Pos. 4.1.10
Free cash-flows 2’257 2’889 2’923 2’804 2’878 2’458
0.5 point
Pos. 4.1.11 Pos. 4.1.12
Valeur finale 3) 7.0% 35’114
0.5 point 0.5 point
Pos. 4.1.13
Actualisation au taux du WACC 9.0% 0.917 0.842 0.772 0.708 0.650 0.650
1.0 point
Pos. 4.1.14
Valeurs actualisées 2’070 2’433 2’257 1’985 1’871 22’824
0.5 point
Valeurs cumulées 33’440
Pos. 4.1.15
./. Engagements financiers - hypothèque sur l'immeuble d'exploitation -4’000
0.5 point
Actifs hors exploitation:
Pos. 4.1.16
Titres 3’300
0.5 point
Pos. 4.1.17
Terrain immeuble de rendement 1’500
0.5 point
Pos. 4.1.18
Immeuble de rendement ./. hypothèques 3’400
0.5 point
./. Impôts sur les réserves latentes contenues dans les actifs qui ne sont pas nécessaires Pos. 4.1.19
à l’exploitation (immeuble 1‘100 + réserve de fluctuation 800) = 1‘900 / 117 * 17 = 276
-276
0.5 point
Valeur d'entreprise 37’364
1) impôts calculés au taux de 17% après impôts / 2) FRN = fonds de roulement net
3) WACC 9% ./. taux de croissance à long terme 2.0% = 7.0%
4) Provision 1% du chiffre d'affaires des deux dernières années arrondie aux centaines

Provision 800 800 800 800 800 900


Variation - - - - 100
5) Egalement correct si la rente perpétuelle ne tient pas compte de la variation du FRN

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Ex- S8 sur S12
SOLUTION – Evaluation selon les méthodes du DFCF et
pert en finance et controlling 2019
Etude de cas interdisciplinaire des praticiens - Variante a) Total de l'entreprise

Valeur Fair Fair Value


Valeur substantielle 2018 Ecart Impôts
compt. Value nette
Pos. 4.2.1
Actifs circulants 12’850 15’250 2’400 -349 14’901
0.5 point
Pos. 4.2.2
Terrains 1’600 2’900 1’300 -189 2’711
0.5 point
Pos. 4.2.3
Immeuble de rendement 8’400 8’400 - - 8’400
0.5 point
Immobilisations corporelles Pos. 4.2.4
7’900 8’700 800 -116 8’584
d'exploitation 0.5 point
Réserves de cotisations de Pos. 4.2.5
- 1’800 1’800 -262 1’538
l'employeur 0.5 point
Total des actifs 30’750 37’050 6’300 -915 36’135
Engagements à court Pos. 4.2.6
-5’800 -5’000 800 -116 -5’116
terme 0.5 point
Pos. 4.2.7
Hypothèques -9’000 -9’000 - - -9’000
0.5 point
Pos. 4.2.8
Provisions -800 -800 - - -800
0.5 point
Pos. 4.2.10
Valeur substantielle 15’150 22’250 7’100 -1’032 21’218
0.5 point
*également correct si la
valeur de la clientèle n'est
Pos. 4.2.9
pas prise en compte dans
0.5 point
la valeur substantielle
(pas d'erreur).

Fair Value
Valeur de rendement 2017 2018 Moyenne Impôts
nette
Pos. 4.2.11
Bénéfice avant impôts 2’740 3’270
0.5 point
Variation des réserves latentes sur:
Pos. 4.2.12
Ducroire -100 100
0.5 point
Pos. 4.2.13
Stocks de marchandises -50 150
0.5 point
Pos. 4.2.14
Réserve de fluctuations 0 100
0.5 point
Réserves de cotisations de Pos. 4.2.15
-600 -600
l'employeur 0.5 point
Bénéfice ajusté 1’990 3’020 2’505 -364 2’141
Taux d'escompte 10.5%
Valeur de ren- Pos. 4.2.16 Pos. 4.2.17 Pos. 4.2.18
20’391
dement 0.5 point 0.5 point 0.5 point

Méthode des praticiens ((2 * valeur de rendement + 1 * valeur substan- Pos. 4.2.19
20’667
tielle)) / 3 1.0 point

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Ex-
SOLUTION – Evaluation selon la méthode des praticiens S9 sur S12
pert en finance et controlling 2019
Etude de cas interdisciplinaire Variante b) Eléments nécessaires à l'exploitation

Valeur Fair Fair Value


Valeur substantielle 2018 Ecart Impôts
compt. Value nette
Pos. 4.2.1
Actifs circulants 9’550 11’950 2’400 -349 11’601
0.5 point
Pos. 4.2.2
Terrains 1’200 1’400 200 -29 1’371
0.5 point
Immobilisations corporelles Pos. 4.2.4
7’900 8’700 800 -116 8’584
d'exploitation 0.5 point
Réserves de cotisations de Pos. 4.2.5
- 1’800 1’800 -262 1’538
l'employeur 0.5 point
Total des actifs 18’650 23’850 5’200 -756 23’094
Pos. 4.2.6
Engagements à court terme -5’000 -5’000 - - -5’000
0.5 point
Pos. 4.2.7
Hypothèques -4’000 -4’000 - - -4’000
0.5 point
Pos. 4.2.8
Provisions -800 -800 - - -800
0.5 point
Pos. 4.2.10
Valeur substantielle 8’850 14’050 5’200 -756 13’294
0.5 point
*également correct si va-
leur clientèle pas prise en Pos. 4.2.9
cpte dans valeur substan- 0.5 point
tielle (pas d'erreur).

Fair Value
Valeur de rendement 2017 2018 Moyenne Impôts
nette
Pos. 4.2.11
Bénéfice avant impôts 2’200 2’680
0.5 point
./. Produit des dividendes -50 -60
Variation des réserves latentes sur:
Pos. 4.2.12
Ducroire -100 100
0.5 point
Pos. 4.2.13
Stocks de marchandises -50 150
0.5 point
Pos. 4.2.14
Réserve de fluctuations 0 100
0.5 point
Réserves de cotisations de Pos. 4.2.15
-600 -600
l'employeur 0.5 point
Bénéfice ajusté 1’400 2’370 1’885 -274 1’611
Taux d'escompte 10.5%
Valeur de Pos. 4.2.16 Pos. 4.2.17 Pos. 4.2.18
15’344
rendement 0.5 point 0.5 point 0.5 point

Méthode des praticiens ((2 * valeur de rendement + 1 * valeur substan- Pos. 4.2.19
14’661
tielle)) / 3 1.0 point
Actifs hors exploitation ./. impôts sur les réserves latentes (immeuble 1‘100 + Pos. 4.2.3
7’924
réserve de fluctuation 800) = 1‘900 / 117 * 17 = 276 0.5 point
Valeur d'entreprise selon la méthode des
22’585
praticiens

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Ex- S10 sur S11
pert en finance et controlling 2019 SOLUTION – Bilan initial selon les IFRS avec prise en compte de la Purchase Price Allocation
Etude de cas interdisciplinaire

Plafonds SA, Baar

Ajust.
Val. compt. Hors ex- Val.compt. Pos. 5.1
Purchase IFRS
totale ploit. exploit. 2.0 points
Price
KCHF KCHF KCHF KCHF KCHF
31.12.2018 01.01.2019 01.01.2019 01.01.2019 01.01.2019
ACTIFS
Pos. 5.2
Liquidités et actifs cotés en bourse détenus à court terme
4’750 -3’300 1’450 0 1’450 0.5 point
Pos. 5.3
Créances résultant de livraisons et de prestations
3’600 0 3’600 400 4’000 0.5 point
Autres créances à court terme 300 0 300 0 300
Pos. 5.4
Stocks et prestations de services non facturées
4’000 0 4’000 2’000 6’000 0.5 point
Actifs de régularisation 200 0 200 0 200
Actifs circulants 12’850 -3’300 9’550 2’400 11’950
Pos. 5.5
Immobilisations corporelles
17’900 -8’800 9’100 1’000 10’100 0.5 point
Pos. 5.6
Immobilisations incorporelles (liste de clients)
0 0 0 500 500 0.5 point
Pos. 5.7
Immobilisations incorporelles (goodwill)
0 0 0 1’278 1’278 1.5 point
Autres immobilisations financières (réserves de cotisations Pos. 5.8
de l'employeur) 0 0 0 1’800 1’800 0.5 point
Actifs immobilisés 17’900 -8’800 9’100 4’578 13’678

TOTAL DES ACTIFS 30’750 -12’100 18’650 6’978 25’628

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Ex- S11 sur S11
pert en finance et controlling 2019 SOLUTION – Bilan initial selon les IFRS avec prise en compte de la Purchase Price Allocation
Etude de cas interdisciplinaire

Plafonds SA, Baar


Ajust.
Val. compt. Hors Val.compt.
Purchase IFRS
totale exploit. exploit.
Price
KCHF KCHF KCHF KCHF KCHF
31.12.2018 01.01.2019 01.01.2019 01.01.2019 01.01.2019
PASSIFS
Engagements résultant de livraisons et de prestations 3’800 0 3’800 3’800
Autres engagements à court terme 600 0 600 600
Passifs de régularisation 600 0 600 600
Pos. 5.9
Provisions à court terme (réserves de fluctuations)
800 -800 0 0 0.5 point
Engagements à court terme 5’800 -800 5’000 0 5’000
Pos. 5.10
Hypothèques
9’000 -5’000 4’000 4’000 0.5 point
Provisions (garanties) 800 0 800 800
Pos. 5.11
Impôts différés
0 0 0 828 828 1.5 point
Engagements à long terme 9’800 -5’000 4’800 828 5’628
Capitaux étrangers 15’600 -5’800 9’800 828 10’628

Capital-actions 100 0 100 100


Réserves légales issues de bénéfices
– Réserve issue de bénéfices 50 0 50 50
Bénéfice au bilan
Pos. 5.12
– Bénéfice reporté
15’000 -6’300 8’700 6’150 14’850 1.0 point
Capitaux propres 15’150 -6’300 8’850 6’150 15’000
TOTAL DES PASSIFS 30’750 -12’100 18’650 6’978 25’628

©Association faîtière
Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert

en finance et controlling 2019

Fiscalité

Durée d’examen 2 heures

Points 100

N°cand.: …………..…… Nom, prénom: ……………………….……………………

Problème Points Obtenus Signature 1 Signature 2 Remarques


max.
1 21

2 15

3 14

4 38

5 12

Total 100

Visa report des points sur PC ..............................................................................

Visa final de l‘examen (examen complet) .............................................................................

Page PS1 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Problème 1
Points Obtenu
1) Le transfert de la participation peut-il s’effectuer sans
incidence fiscale ?

Oui, art. 61 al.3 LIFD : La participation directe ou indirecte d’au 1


moins 20 % du capital-actions d’une (autre) société peut être trans-
férée à leur dernière valeur déterminante pour l'impôt sur le bé- 1
néfice entre des sociétés de capitaux suisses ou des sociétés 0.5
coopératives suisses qui, à la lumière des circonstances et du cas
d’espèce et grâce à la détention de la majorité des voix ou d’une
autre manière, sont réunies sous la direction unique d’une société 0.5
de capitaux ou d’une société coopérative.

1 3

2) Le transfert est-il soumis à un délai de blocage ?

Oui : art. 61 al. 4 LIFD : En cas de transfert conformément à 1


l’art. 61 al. 3, si les actifs transférés sont aliénés au cours des 1
cinq années suivantes ou si la direction unique est abandon-
née durant cette période, les réserves latentes transférées
sont imposées ultérieurement conformément à la procédure
prévue aux articles 151 à 153 LIFD.

2 2

3) Si le transfert devait effectivement être soumis à un tel


délai de blocage, citez 2 exemples concrets de violation
du délai de blocage.
1. Vente de Lastwag Logistik AG en dehors du groupe (à un
tiers) Max 2
2. Vente de Lastwag Deutschland Holding AG en dehors du
groupe (à un tiers)
3. Vente de Lastwag Schweiz Holding AG en dehors du
groupe (à un tiers)
4. Le siège de Lastwag Schweiz Holding AG est déplacé à
l’étranger.

3 2

Page PS2 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Points Obtenu
4) En cas de violation du délai de blocage, qui serait assu-
jetti à un impôt et à combien s’élèverait le revenu ou béné-
fice imposable ?

Les réserves latentes transférées de CHF 1 mio seraient 1


imposées chez Lastwag Deutschland Holding AG (sujet fis- 1
cal) selon la procédure du rappel d’impôt.

4 2

5) Si la société assujettie n’était plus en mesure de payer


l’impôt dû, est-ce que d’autres sociétés du groupe pour-
raient en être redevables ?

Art. 61 al.. 4 LIFD: Les sociétés suisses du groupe répon- 1


dent solidairement de l’impôt dû 1

5 2

6) L’impôt anticipé est-il dû sur le transfert de participation

Non, conformément art 5 al.1 lit. a LIA : Les réserves et bé- 1


néfices transférées dans le cadre d’une restructuration ne 1
sont pas soumises à l’impôt anticipé..

6 2

7) Est-ce que la transaction est soumise au droit de timbre


de négociation ?

Non, l’acquisition ou l’aliénation de documents imposables en 1


cas de restructuration n’est soumise au droit de timbre de né- 1
gociation. Art. 14 al. 1 lit. j LT.

7 2

Page PS3 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Points Obtenu

8) Veuillez établir les bilans de Lastwag Holding AG, Last-


wag Deutschland Holding AG et Lastwag Schweiz AG ap-
rès le transfert de Lastwag Logistik AG (hors taxes et frais
de transactions)

1) Bilan de Lastwag Holding AG(en KCHF)


Actifs Passifs
Trésorerie et équi- 2000 Capitaux propres 11000
valents de trésore- 2
rie
Participations 9000
Total 11000 Total 11000

2) Bilan de Lastwag Deutschland Holding AG (en KCHF)


Actifs Passifs
Trésorerie et équi- 1100 Capitaux propres 12100 2
valents de trésore-
rie
Participations 11000
Total 12100 Total 12100

3) Bilan de Lastwag Schweiz Holding AG (en KCHF)


Actifs Passifs 2
Trésorerie et équi- 100 Capitaux propres 10100
valents de trésore-
rie
Participations 10000
Total 10100 Total 10100

8 6

Points du problème 1 21

Page PS4 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Problème 2
Points Obtenu

1. Quelles périodes fiscales sont corrigées ?


Les 10 dernières années = 2019 ./. 10 ans = à partir de la 1
période fiscale 2009, dont
- Procédure de rappel d’impôts : Périodes fiscales 2009 à 2
2016 (art. 151 LIFD)
- Procédure ordinaire : 2017 et 2018 (art. 58 al.1 lit. b LIFD ) 1

Ou bien alternativement (puisque la question s'applique


explicitement aux périodes fiscales):
- art. 152 al. 1 LIFD (à titre de justification pour 10 ans) 2
- Périodes fiscales 2009 - 2018 2

Maximum pour toute la tâche 4 points:

2. Calculer la charge fiscale supplémentaire pour l’impôt


fédéral direct de la période fiscale 2018
prêt CHF 20 mio, taux d’intérêt min. 0.25 % = CHF 50‘000
Calcul : 50‘000 / 108.5 * 8.5 = CHF 3917.05 2
Art. 68 LIFD
1

3. Des intérêts de retard sont-ils ou seront-ils facturés?


Oui, Art. 164 al. 1 LIFD
Ou bien alternativement : art. 151 al. 1 LIFD à titre de justifi- 2
cation

4. S’agit-il d’un état de fait de soustraction d’impôt ? 2


- Pour les périodes 2009-2016 (tax définitives): Oui, art. 175
LIFD en relation avec art. 181 al. 1 LIFD 2
- Pour les années 2017/8: seulement en cas d’intention,
art. 176 LIFD en lien avec art. 181 al. 1 LIFD:

5. Toujours si des corrections sont apportées, s’agit-il


d’un état de fait de fraude fiscale ? 2
Non car il n’y a pas d’usage de faux documents (faux
dans les titres) - art. 186 LIFD

Points du problème 2 15

Page PS5 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Problème 3
L’affirma- L’affirma- Max Points
tion est tion est
juste fausse
1 Pour les personnes morales, l’année civile Art. 79 al. 2
correspond à la période fiscale 2
2 Pour les personnes morales, les provisions Art. 63 al. 2
qui ne sont plus justifiées sont rajoutées au 2
bénéfice imposable
3 La réduction pour participation n’est admise Art. 69 2
que pour les participations d’une valeur vé-
nale supérieure à CHF 1 mio.
4 La prescription d’une dette fiscale est ac- Art. 121 2
quise au plus tard après dix ans à compter al. 3
de la fin de l’année au cours de laquelle la
taxation est entrée en force.
5 Les réserves latentes d’une société dont le Art. 60 al. 2
siège est transféré à l’intérieur de la Suisse b
(d’un canton à un autre) doivent être dis-
soutes et imposées
6 Une société qui détient au moins 10 % du Art. 69 lit. 2
capital-actions ou du capital-social d’une a
autre société a droit à la réduction pour par-
ticipation.
7 Pour les sociétés anonymes, les pertes des Art. 67 2
10 exercices précédant la période fiscale al. 1
peuvent être déduites du revenu imposable

Points du problème 3 14

Page PS6 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Page PS7 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

4. Société « Immo-Prestige SA » à Genève – 38 points


Immo-Prestige SA est une société anonyme de droit suisse avec siège à Genève. Son capital-
actions est de CHF 2'000'000 divisé en 20'000 actions nominatives d’une valeur nominale de
CHF 100. Immo-Prestige SA a été créée et inscrite au registre des assujettis TVA en 2005 (mé-
thode effective). L’exercice comptable correspond à l’année civile. Au fil des années, la société
s’est forgée une solide réputation en matière de conseil dans la vente et la gestion d’im-
meubles. En outre, elle détient 100 % des participations des deux sociétés immobilières, dont
chacune a son siège sur territoire suisse :

• Immogestion SA sise à Gland, active dans la gestion d’immeubles pour des tiers.
Assujettie TVA, cette société réalise une activité totalement dans le champ de la TVA
(méthode effective)

• Ventimmo SA sise à Neuchâtel, active dans la promotion immobilière.


Elle n’est actuellement pas assujettie à la TVA, car elle ne réalise que la vente d’objets
immobiliers pour laquelle la conclusion du contrat de vente est intervenue après le début
des travaux de construction (opérations exclues du champ de l’impôt, art. 21 al. 2
ch. 20 LTVA)

Le 1er juillet 2013, Immo-Prestige SA a emménagé dans le nouveau bâtiment administratif à


Collonge-Bellerive (GE). L’investissement de ce nouveau immeuble s’est élevé CHF 6.48 mio
(TVA 8 % incl.). Afin de respecter les exigences cantonales en matière d’économie d’énergie
selon le principe « Energie Plus », l’immeuble se veut respectueux de l’environnement grâce
aux normes Minergie.
En 2014, poursuivant la même philosophie d’entreprise, la société a décidé d’installer elle-
même des panneaux solaires photovoltaïques sur son toit.

Votre travail :

En tant qu’expert(e) en finance et en controlling, veuillez pour chaque cas (1 – 3) apprécier le


traitement fiscal en matière de TVA et déterminer les conséquences fiscales que vous présentez
au moyen de calculs détaillés.

Page PS8 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Cas 1 :
Veuillez déterminer la déduction de l’impôt préalable en 2013 lors de la construction du bâti-
ment administratif à Collonge-Bellerive.

Voici d’autres informations inhérentes à l’immeuble :

▫ Coût de construction (TVA 8 % incl.) : CHF 6'480’000


▫ Valeur d’assurance : CHF 6'500’000
▫ Année de construction : 2013

▫ Utilisation de l’immeuble au 1.1.2013 Surface Affectation

- Niveau inférieur 400 m2 Loué avec option

- 1er étage :
Espaces de bureaux nord 300 m2 Propre activité

Espaces de bureaux sud 50 m2 Loués avec option

- Niveau supérieur
Appartement 1 150 m2 Loué sans option

Appartement 2 100 m2 Loué sans option

Solution :

Droit à la déduction de l’impôt préalable


TVA Points Obtenus
(art. 28 LTVA + art. 30 LTVA)

Total surface de l’immeuble 1'000 m2 480’000


Impôt préalable déductible pour l’utilisation de l’im-
meuble dans le champ de la TVA 750 m2 360’000 4.0

Page PS9 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Cas 2 :
Veuillez déterminer la déduction de l’impôt préalable sur l’installation des panneaux solaires
photovoltaïques en 2014.
L’utilisation de l’immeuble ne s’est pas modifiée.

Voici les informations inhérentes à cette installation :

▫ Coût des panneaux solaires photovoltaïques (TVA 8 % incl.) : CHF 216’000


▫ Coût total main-d’œuvre CHF 72’000
(3 personnes du département technique durant 3 mois)
▫ Subvention allouée par le canton de GE CHF 100’000

Remarque :
Le calcul de la réduction de la déduction de l’impôt préalable par le biais de l’imposition de la
subvention ne sera pas acceptée.

Solution :

Droit à la déduction de l’impôt préalable


(art. 28 LTVA) / Double affectation (art. 30
TVA Points Obtenus
LTVA) / Réduction de la déduction de l’im-
pôt préalable (art. 75 al. 2 OTVA)

Coût total de l’installation panneaux solaires 288’000 100 %


Subvention allouée par le canton de GE 100’000 34.72 % 3
Déduction de l’impôt préalable : 16'000.00
./. REDIP (art. 75 al. 2 OTVA) 34.72 % -5'555.20
Droit à la déduction de l’impôt préalable 65.28 % 10'444.80 3

Le solde de l’impôt préalable doit être


corrigé en fonction de l’utilisation de l’im-
meuble, à savoir 10'444.80
Part de l’immeuble affectée à une utilisation
exclue du champ de la TVA, double affecta-
tion (art. 30 LTVA) 25 % - 2'611.20 3
+ 33 % valeur locative pour l’utilisation de l’in-
frastructure (art. 69 al. 3 + 4 OTVA) 33 % 2'611.20 - 861.70 4
Droit à la déduction de l’impôt préalable 6'971.90

Page PS10 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Cas 3 :
Conséquences fiscales en matière TVA sur l’impôt préalable lié aux coûts de rénovation ainsi
que sur le changement de locataire, veuillez déterminer le droit à la déduction de l’impôt préa-
lable :

1) En 2015, la société « Immo-Prestige SA » a déjà connu des problèmes d’étanchéité du toit,


si bien que des travaux de rénovation ont été nécessaires pour le toit ainsi que pour la fa-
çade. Les coûts de rénovation se sont élevés à CHF 291'600 (TVA 8 % incl.).
L’utilisation de l’immeuble ne s’est pas modifiée.

Solution :

Droit à la déduction de l’impôt préalable / double


TVA Points Obtenus
affectation (art. 28 LTVA + art. 30 LTVA)

Total surface de l’immeuble 1'000 m2 21’600


Impôt préalable déductible pour l’utilisation de l’im-
meuble dans le champ de la TVA 750 m2 16’200 4.0

Page PS11 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

2) Au 30 juin 2016, le locataire des bureaux situés au 1er étage sud a résilié son bail. A partir
du 1er juillet 2016, les locaux seront loués sans TVA à un jeune médecin qui n'est pas ins-
crit au registre des assujettis TVA.
Veuillez calculer l’éventuelle incidence fiscale en matière TVA.

Solution :

Prestations à soi-même (Pàsm), correction de l’im-


TVA TVA Points Obtenus
pôt préalable (CorrDip) - art. 31 al. 2 let. b LTVA

Total surface de l’immeuble 1'000 m2


Espaces de bureaux sud 50 m2 5%
1) CorrDip sur l’investissement du bâtiment en 2013
le 5 % de l’impôt préalable sur investissement 480’000 24'000.00 3
Calcul de la valeur résiduelle (art. 31/3 LTVA)
./. amortissements sur 3 ans (5 % * 3 ans) 15 % - 3'600.00 3
Valeur résiduelle, correction de l’impôt préalable 20'400.00

Prestations à soi-même (Pàsm), correction de l’im-


TVA TVA Points Obtenus
pôt préalable (CorrDip) - art. 31 al. 2 let. b LTVA

2) Panneaux solaires en 2014 (cas 2)


Le solde de l’impôt préalable doit être corrigé
en fonction de la modification de l’utilisation de
l’immeuble, à savoir 10'444.80
Changement d’affectation (exclu du champ) 5% - 522.25 3
+ 33 % valeur locative pour l’utilisation de
l’infrastructure (art. 69 al. 3 + 4 OTVA) 33 % 522.25 - 172.35 3
Correction de l’impôt préalable 694.60
Calcul de la valeur résiduelle (art. 31/3 LTVA)
./. amortissements sur 2 ans (5 % * 2 ans) 10 % - 694.60 - 69.45 3
Valeur résiduelle, correction de l’impôt préalable 625.15

3) Rénovation toit + façade en 2015, de CHF 291’600 21’600


Aucune correction, car les coûts de rénovation
ne dépassent pas 5 % de la valeur d’assurance 0.00 2

Visa première correction……………………………………

Visa deuxième correction…………………………………..

Page PS12 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

5. Imposition de groupe – 12 points


Les sociétés A, B, C et D, toutes sises sur territoire suisse, forment un groupe d’imposition
au sens de l’article 13 LTVA (imposition de groupe).

Vous trouvez ci-dessous un tableau qui renseigne de manière détaillée sur les revenus
(en %) réalisés par société. Pour d’éventuelles corrections de la déduction de l’impôt préa-
lable, chaque société applique la clé basée sur le chiffre d’affaires.

A B C D

Chiffres d’affaires imposables à 7,7 % 25 % 60 %


Chiffres d’affaires exonérés (art. 23 LTVA) 5% 80 % 30 %
Prestations fournies à l’étranger 20 % 10 %
Chiffres d’affaires exclus (art. 21 LTVA) 70 % 10 %
Subventions (art. 18 al. 2 let. a LTVA) 10 %

Chiffres d’affaires réalisés à l’interne


du groupe, prestations fournies avec :
A – chiffres d’affaires internes
B – chiffres d’affaires internes 50 %
C – chiffres d’affaires internes
D – chiffres d’affaires internes 20 % 10 %
Total 100% 100% 100% 100%

Votre travail :

Déterminez de manière détaillée la quote-part de l’impôt préalable déductible pour chaque


société du groupe :

Veuillez svp. noter les solutions sur la page suivante.

Page PS13 à PS14 © Association faîtière


Examens professionnels supérieurs d’expert/e en finance et controlling 2019
Branche: Fiscalité Proposition de solution

Feuille de solution problème imposition de groupe :

Nombre Points
points obtenus
Quote-part de l’impôt préalable chez A : 64 % 3
Quote-part de l’impôt préalable chez B : 28 % 3
Quote-part de l’impôt préalable chez C : 89 % 3
Quote-part de l’impôt préalable chez D : 90 % 3
Total 12

Visa première correction……………………………………

Visa deuxième correction…………………………………..

Page PS14 à PS14 © Association faîtière


Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Etablissement des comptes selon les


normes suisses et internationales

Problème 1 Consolidation

Durée d'examen 1 ½ heure

Points 30 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S1 sur S4
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 1
SOLUTION
Exercice 1 (20 points) Consolidation
Totaux a. b. c. d. e. f. g. h. i. j. k. Groupe
Flux de trésorerie d’exploitation
Part au bénéfice Actionnaires du holding 315 17 -57 8 -5 -100 10 188
+ Part au bénéfice Actionnaires minoritaires 15 15
+ Amortissement Immobilisations corporelles 400 -3 397
+ Amortissement Goodwill 5 5
+ Diminution Créances-clients 110 -15 95
./. Augmentation Stocks de marchandises -30 -17 -47
./. Diminution Dettes-fournisseurs -80 15 -65
./. Variation Produits d’intérêts courus -12 10 -2
+ Variation Charges d’intérêts courus 10 -10 -
./. Produits non monétaires Sociétés associées -8 -8
./. Produits d’impôts différés -10 -10 -20
= Flux de trésorerie d’exploitation 718 - - -60 - - - - - - -100 - 558

Flux de trésorerie d’investissement


./. Acquisition T3 -238 -238
./. Achat d’immobilisations corporelles -300 160 -140
./. Immobilisations corporelles fabriquées -50 -100 -150
./. Augmentation Immobilisations incorporelles -30 -30
./. Octroi de prêts -300 300 -
./. Achat de participations -400 273 120 -7
+ Vente de participations 110 110
+ Vente d’immobilisations corporelles 90 90
= Flux de trésorerie d’investissement -880 - 300 60 - - - 35 120 - - - -365

Flux de trésorerie de financement


+ Augmentation du capital (nominal) 100 -80 20
+ Prime à l’émission (Augmentation du capital) 50 -40 10
+ Souscription d’emprunts 400 -300 100
./. Distribution de dividendes -165 100 -65
= Flux de trésorerie de financement 385 - -300 - - - - - -120 - 100 65

= Augmentation Trésorerie 223 - - - - - - 35 - - - - 258


+ Solde initial Trésorerie 50 - - - - - - -35 - - - - 15
= Solde final Trésorerie 273 - - - - - - - - - - - 273

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S4
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 1
SOLUTION
Calcul du produit d’impôts différés:

Diminution Bénéfices intermédiaires sur les stocks 17


Amortissement plus faible sur la machine livrée 3
./. Elimination Bénéfice sur la vente de la machine de production -60
Diminution du bénéfice avec influence sur les impôts différés -40

dont 25%, produit d’impôt différés -10

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S4
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 1
SOLUTION
Exercice 2: Consolidation avec conversion des monnaies étrangères (Swiss GAAP
RPC) (10 points)

Journal de consolidation au 31.12.2017, Exercice 2:

Libellé Doit Avoir Montant


CHF
Consolidation du capital Capital-actions Participations 2400
Réserves de primes (capital) Participations 240
Goodwill Participations 210
Consolidation IM Capital-actions IM Capital 600
Réserves de primes (capital) IM Capital 60
Réserves de bénéfice IM Capital 106
Bénéfice, Bilan IM Bénéfice, Bilan 127
IM Bénéfice, Cpt résultat Bénéfice, Cpt résultat 127
Consolidation des dettes Dettes envers les sociétés Créance envers les socié- 297
du groupe tés du groupe
Amortissement Goodwill Réserves de bénéfice Goodwill 42
Bénéfice, Bilan Goodwill 42
Amortissement Goodwill Bénéfice, Cpt résultat 42
Ecarts de conversion sur Ecarts de conversion Goodwill 15
goodwill
Ecarts de conversion, IM-Capital Ecarts de conversion 75
intérêts minoritaires

Consolidation du chiffre Produits de marchandises Charges de marchandises 127


d’affaires
Bénéfices intermédiaires, Réserves de bénéfice Stock de marchandises 20
élimination
(Livraison vers le haut - Stock de marchandises Bénéfice, Bilan 14
Upstream)
Bénéfice, Cpt résultat Charges de marchandises 14

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S4 sur S4
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 1
SOLUTION
Journal de consolidation au 31.12.2017, Exercice 2:

Elektra SA Energy Plc Cours Energy Plc Ecritures de consolidation Bilan du groupe
CHF GBP CHF CHF

Actifs Passifs Actifs Passifs Actifs Passifs Doit Avoir Actifs Passifs

Liquidités 1'555 1'900 1.32 2'508 4'063

Créances-clients 514 450 1.32 594 1'108


Créances envers les sociétés du
groupe 225 1.32 297 297 0

Stocks 142 14 20 136

Participations 2'850 2400  240  210 0

Immobilisations corporelles 500 850 1.32 1'122 1'622

Goodwill 210 42  42  15 111

Dettes-fournisseurs 564 325 1.32 429 993


Dettes envers les
sociétés du groupe 297 297 0

Dettes à long terme 610 610

Capital-actions 2'000 2'000 1.50 3'000 2400  600 2'000

Réserves de primes (capital) 350 200 1.50 300 240  60 350

Réserves de bénéfice 800 400 1.33 532 106  42  20 1'164

Ecarts de conversion -375 15 75 -315

Bénéfice annuel 940 500 1.27 635 127  42 14 1'420

Intérêts minoritaires (IM) - Capital 75 600  60  106 691

Intérêts minoritaires (IM) - Bénéfice 127 127

5'561 5'561 3'425 3'425 4'521 4'521 4‘248 4‘248 7'040 7'040

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur
d’Experte/Expert en finance et controlling 2019

Etablissement des comptes selon les


normes suisses et internationales
Problème 2 Swiss GAAP RPC et IAS /IFRS

Durée d'examen 2 heures

Points 40 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S1 sur S6
perte/Expert en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION
Exercice 1 – Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels
(IAS 37) (7 points)

Ecritures comptables au 31.12.2018 ou justification si aucune écriture n’est nécessaire:

Succursale A

Aucune provision ne doit être constituée. IAS 37.63  des provisions ne doivent pas être
comptabilisées pour des pertes d’exploitation futures.

Succursale B

Amortissements / Installations fixes CHF 36’760


Pertes de valeur / Installations fixes CHF 36‘760
Charges d’intérêt / Provision pour remise en état CHF 3‘700
Autres charges d’exploitation / Provisions CHF 144’000

Avant que la provision pour le contrat déficitaire ne soit comptabilisée, le bar western doit être
amorti et déprécié.
Coûts d’acquisition 300’000 + Remise en état 67’600 (100’000*0.676) = CHF 367’600
Amortissements et dépréciation = 367’600/10*1 = CHF 36’760

Coût contrat de bail, contrat déficitaire: Contrat de bail jusqu’au 31.12.2019 = 12*12’000= CHF
144’000

Valeur comptable provision de remise en état 01.01.2018 = 100‘000 × 0,925 (car il manque encore
2 ans d’intérêt) = 92‘500
Charges d’intérêt de l’actualisation de la provision pour remise en état = 92‘500 × 4% = 3‘700

Reitsport SA

Ecritures au 31.12.2018:
Autres charges d’exploitation / Provisions CHF 185’096

200’000*1.024= 216‘486
216‘486*0.855= 185‘096

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S6
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION
Exercice 2 – Impôts sur les bénéfices (Swiss GAAP RPC 11) (4 points)

Amortissements Valeur comptable Amortissements Valeur comptable Différence future Impôts différés Charges d’impôts Charges
selon Swiss des machines selon CO des machines imposable ou actifs (+) ou différés (-) ou produits d’impôts cou-
GAAP RPC selon Swiss selon CO déductible impôts différés d’impôts différés rants (-) ou pro-
GAAP RPC passifs (-) duits d’impôts
Valeurs courants (+)
en CHF
30’000 60’000 45’000 45’000 15‘000 -3’000 -3’000 -13’200
31.12.2015 (imposable) 15’000*20% 66’000*20%

30’000 30’000 22’500 22’500 7‘500 -1’500 +1’500 -19’680


31.12.2016 (imposable) 7’500*20% 98’400*20%

30’000 0 11’250 11’250 11‘250 2’025 +3’525 -22‘272


31.12.2017 (déductible) -11’250*18% 111’360*20%

0 0 11’250 0 - 0 -2’025 -20’563


31.12.2018 114’240*18%

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S6
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION
Exercice 3 – Immobilisations corporelles (Swiss GAAP RPC 18) / Dépréciation
d’actifs (Swiss GAAP RPC 20) (4 points)

Valeur comptable 01.01. Amortissement de Perte de valeur (-) ou Valeur comptable


l’usine pour l’année en élimination de la perte 31.12.
cours de valeur (+) dans
l’année en cours
Valeur en KCHF
Année 2013 18’000 3’000 0 15’000

Année 2014 15’000 3’000 -4’000 8’000

Année 2015 8’000 2’000 0 6’000

Année 2016 6’000 2’000 +2’000 6’000

Année 2017 6’000 3’000 0 3’000

Année 2018 3’000 3’000 0 0

RPC 20.15 RPC 20.18


RPC 20.16b RPC 20.17
Réévaluation max. jusqu’aux coûts d’acquisition indiqués

Exercice 4 – Produits des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des
clients (IFRS 15) (6.5 points)

Solution question 4.1

Indépendamment indentifiable Justification (sur la base de IFRS 15-27, 28, 29)

• Atelier de peinture et réglage: Le client ne peut utiliser l’atelier de peinture que s'il est réglé
pour un client spécifique. L’atelier de peinture est toujours
vendu avec le service de réglage.
• Maintenance: Le client peut également utiliser l’atelier de peinture s’il
prend en charge lui-même l’entretien. L’atelier de peinture
est également offert sans le service de maintenance.

Solution question 4.2

Calculs

Prix de la transaction = 2‘037‘000

Prix de vente individuel atelier de peinture et réglage = 1‘956‘000


Prix de vente individuel maintenance = 36 mois × 4‘000 = 144‘000
Somme des prix de vente individuels 2‘100‘000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S4 sur S6
perte/Expert en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION
Remise de prix = Prix de transaction 2'037'000 – Somme des prix de vente individuels 2'100'000 =
63‘000 (IFRS 15-81), soit 3% du prix de vente individuel.

Comme il n’existe aucun élément tangible observable, que cette remise de prix puisse être entiè-
rement affectée à une obligation de prestation, elle doit être allouée au prorata sur toutes les obli-
gations de prestation (IFRS 15-81):

Remise de prix atelier de peinture et réglage = 63‘000 : 2‘100‘000 × 1‘956‘000 = 58‘680


Remise de prix maintenance = 63‘000 : 2‘100‘000 × 144‘000 = 4‘320 ou 120 par mois.

Revenus des ventes

Année 2018: Atelier de peinture et réglage = 1‘956‘000 – 58‘680 = 1‘897‘320


Maintenance = 2 mois × 3‘880 (4‘000 – Remise de prix 120) = 7‘760
Total 1‘905‘080

Année 2019: Maintenance = 12 mois × 3‘880 (4‘000 – Remise de prix 120) = 46‘560
Total 46‘560

Solution question 4.3

Créances-clients: 2‘037‘000

Obligation à court terme: 12 mois × 3‘880 = 46‘560


Obligation à long terme: 22 mois × 3‘880 = 85‘360
(selon IAS 1-62, une comptabilisation entièrement à court terme est également autorisée, soit
131'920)

Provisions pour cas de garantie: 50‘000

Exercice 5 – Instruments financiers (IFRS 9) (8.5 points)

Solution question 5.1

31.12.2017: Actifs financiers à long terme CHF 1‘020‘000


Montant = Coûts d’acquisition 1‘000‘000 + intérêts effectifs 40‘000 – intérêts reçus
20‘000 = 1‘020‘000

31.12.2018: Actifs financiers à court terme CHF 1‘040‘800


Montant = Coûts d’acquisition ajustés 1‘020‘000 + intérêts effectifs 40‘800
(4% de 1‘020‘000) – intérêts reçus 20‘000 = 1‘040‘800

Solution question 5.2

2017: Produits financiers d’intérêt CHF 40‘000 (4% de 1‘000‘000)


Pas d’autres produits ou charges

2018: Produits financiers d’intérêt CHF 40‘800 (4% de 1‘020‘000)


Pas d’autres produits ou charges
©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S5 sur S6
perte/Expert en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION

Solution question 5.3

Modèle 1: Evaluation à la juste valeur (fair view)


avec comptabilisation des différences de valeur par le compte de résultat

Justification: Selon IFRS 9, ce modèle est d’une manière générale le modèle à utiliser
pour les instruments de capitaux propres

Modèle 2: Evaluation à la juste valeur (fair view)


avec comptabilisation des différences de valeur par les autres éléments du résultat
global (OCI)

Justification: Selon IFRS 9, ce modèle d’évaluation est un modèle autorisé pour


l’évaluation des instruments de capitaux propres („OCI-Option“), qui ne sont pas déte-
nus pour des raisons commerciales.

Solution question 5.4

Modèle „Fair Value par le compte de résultat“


Liquidités / Produits financiers dividendes 30‘000
Liquidités / Actifs financiers à court terme 870‘000
Actifs financiers à court terme / Produits fin. gain de valeur 70‘000
Charges fin. coûts de transaction / Liquidités 10‘000

Modèle „Fair Value par OCI“


Liquidités / Produits financiers dividendes 30‘000
Liquidités / Actifs financiers à court terme 870‘000
Actifs financiers à court terme / OCI d’actifs financiers 70‘000
Charges financières / Liquidités 10‘000
ou OCI d’actifs financiers
(Aucune élimination par OCI, car il n’y a pas de recyclage. Le reclassement des
réserves OCI dans les réserves de bénéfice n’est pas demandé).

Exercice 6 – Avantages du personnel / Engagement de prévoyance (IAS 19 / RPC 16)


(10 points)

Solution question 6.1

Engagements de prévoyance = Obligations-P 1‘193 – Fortune-P 1‘088 = 105


(doit être présentés de manière nette dans le bilan du groupe ABC)

(aucun autre élément)

Solution question 6.2

Compte de résultat

Charges de personnel (charges d’assurance sociales) = Charges courantes de temps de travail 37


+ Coûts de gestion 1 = 38 (ou 39 inclus charge d’intérêt)
©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Ex- S6 sur S6
perte/Expert en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 2
SOLUTION

Charges financières ou charges d’intérêt ou charges de personnel = Intérêts Obligations-P 8 –


Intérêts Fortune-P 7 = 1

OCI

Pertes actuarielles et produits de la fortune de prévoyance sans les intérêts = -3 + 80 = +77

Solution question 6.3

Actifs provenant des réserves de cotisations de l’employeur (ou des actifs financiers à long terme)
= Valeur nominale 60 – renonciation conditionnelle d’utilisation 30 = 30

(aucun autre élément)

Solution question 6.4

Réserves de cotisations de l’employeur

Valeur Renon- Bilan Constitu- Bilan Charges Charges


nomi- ciation 31.12. tion 31.12. de per- de per-
nale d’utilisati 2018 2018 2017 sonnel sonnel
31.12. on 2018 2017
2018 2018

Institution 60 -30 30 8 51 30 0
de prévoyance (ou 29) (ou -1)

(Explication des charges de personnel alternatives : selon l’exemple RPC 16, les produits d’intérêt de 1
peuvent aussi être déduits des charges de personnel.)

Avantages économiques / Engagements économiques et charges de prévoyance

Excé- Part économique du Variation Cotisa- Charges de pré-


dent / groupe ABC (au par rap- tions voyance dans les
décou- bilan) port à ajustées charges de person-
vert l’année à la pé- nel
précé- riode
31.12. 31.12. 31.12. 2018 2017
dente ou 2018
2018 2018 2017 en résul-
tat de
l’année
en cours

Institution -30 0 0 0 34 64 32
de prévoyance (ou 63) (ou 31)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d’Experte/Expert
en finance et controlling 2019

Etablissement des comptes selon les


normes suisses et internationales
Problème 3 Questions diverses

Durée d'examen 1½ heure

Points 30 sur 100

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S1 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Solution 1 – Fusion de sociétés (10.50 points)

Solution question 1.1 (2,5 points)

a) Valeur intrinsèque par action de SONN = CHF 80‘000’000 : 20‘000’000 actions = CHF 4.00
Valeur intrinsèque par action de WAND = CHF 66‘000’000 : 5‘000’000 actions = CHF 13.20

Rapport d’échange = Valeur de l’action WAND 13.20 : Valeur de l’action SONN 4.00 = 3,3
Rapport d’échange entier = 3

b) Dédommagement = Valeur de l’action WAND 13.20 – 3 × Valeur de l’action SONN 4.00 = CHF
1,20
Autorisé, car CHF 1.20 pas plus que 10% de 3 × CHF 4.00 (LFus Art. 7-2)

c) Par action de WAND a lieu une augmentation de la valeur nominale de CHF 1.35 (3 × Valeur
nominale d’une action SONN 1.00 – Valeur nominale d’une action WAND 1.65).
Pour trois actions reçues de SONN-SA, les actionnaires de WAND-SA doivent verser un impôt
anticipé de CHF 0.4725 (Augmentation de la valeur nominale 1.35 × 35%), soit au total CHF
2‘362’500 (5‘000’000 actions × 0.4725)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S2 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Solution question 1.2 (4 points)

BILAN DE WAND-SA AU 1.1.2019 APRÈS LA FUSION PAR KCHF


ABSORPTION SELON LES PRESCRIPTIONS DU CO
Liquidités 16‘000
Autres actifs circulants 108‘000
Immobilisations corporelles 108‘000
Immobilisations incorporelles 18‘000
Total Actifs 250‘000
Capitaux étrangers 145‘000
Capital-actions 18‘250
Réserves de capital, réserves fiscales d’apport en capital 15‘000
Réserves de capital, autres réserves de capital 32‘000
Réserves de bénéfice 30‘750
Bénéfice au bilan 9‘000
Total Passifs 250‘000

SONN-SA après split: 200'000’000 actions de nominal CHF 0.10 par action
WAND-SA après split: 165‘000’000 actions de nominal CHF 0.05 par action

Augmentation du capital-actions WAND-SA = 200‘000’000 actions SONN × Valeur nominale de


l'action WAND 0.05 = KCHF 10‘000

Actifs repris 150‘000


Capitaux étrangers repris -93‘000
Augmentation du capital-actions -10‘000
Prime de fusion 47‘000

Réserves fiscales d’apport en capital WAND-SA = Capital-actions SONN-SA 20‘000 + réserves


fiscales d’apport en capital SONN-SA 5‘000 – Augmentation du capital-actions WAND-SA 10‘000
= KCHF 15‘000

Autres réserves de capital WAND-SA = Prime de fusion 47‘000 – réserves fiscales d’apport en ca-
pital 15‘000 = KCHF 32‘000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S3 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Solution question 1.3 (4.0 points)

BILAN DE SONN-SA AU 1.1.2019 APRÈS ACQUISITION DE KCHF


90% DES ACTIONS DE WAND-SA SELON LES PRESCRIP-
TIONS DU CO
Liquidités 4‘000
Autres actifs circulants 68‘000
Participations 59‘400
Immobilisations corporelles 78‘000
Immobilisations incorporelles -
Total Actifs 209‘400

Capitaux étrangers sans emprunt bancaire 93‘000


Emprunt bancaire 23‘400
Capital-actions 29‘000
Réserves de capital, réserves fiscales d’apport en capital 32‘000
Réserves de capital, autres réserves de capital -
Réserves de bénéfice 30‘000
Bénéfice au bilan 2‘000
Total Passifs 209‘400

Augmentation du capital-actions chez SONN-SA = 90% des 5‘000’000 actions de WAND-SA × 2


actions × valeur nominale de l’action SONN 1.00 = KCHF 9‘000
Capital-actions après l’augmentation du capital = 20‘000 + 9‘000 = KCHF 29‘000

Prise d’un emprunt bancaire par SONN-SA resp. dédommagement au comptant aux actionnaires
de WAND-SA = 90% des 5‘000’000 actions de WAND-SA × Versement 5.20 = KCHF 23‘400

Valeur comptable de la participation de WAND-SA = 5‘000’000 actions × 90% × valeur intrinsèque


par action 13.20 resp. 90% de la valeur nette d’entreprise de WAND-SA de 66‘000 = KCHF 59‘400

Valeur comptable de la participation 59‘400


Augmentation du capital-actions -9‘000
Versement au comptant -23‘400
Prime de la fusion virtuelle 27‘000

Réserves fiscales d’apport en capital = à présent 5‘000 + prime de la fusion virtuelle 27‘000 = KCHF
32‘000

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S4 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Solution 2 – Assainissement (Temps approximatif 15 minutes / 4.5 points)

Mesures d’as- Ecritures ou


sainissement justification, pourquoi aucune écriture n’est comptabilisée
Capital-actions / Produits extraordinaires KCHF 6‘000
1 (aussi admis: Capital-actions / Perte au bilan KCHF 6‘000)

Banque/ Capital-actions KCHF 4‘000


2

Aucune écriture, car aussi bien le prêt d’actionnaires à long terme que le
3 prêt d’actionnaires subordonné font partie du compte «capitaux étrangers
portant intérêt à long terme ».

Capitaux étrangers portant intérêt à long terme / Produits extraordinaires


4 KCHF 800
Dettes-fournisseurs / Produits extraordinaires KCHF 200

Capitaux étrangers portant intérêt à court terme / Capitaux étrangers por-


5 tant intérêt à long terme KCHF 1‘100

Banque / Capitaux étrangers portant intérêt à long terme KCHF 500


6

Immobilisations corporelles / Produits extraordinaires KCHF 200


7 Immobilisations corporelles / Réserve de réévaluation KCHF 500

Réserve légale de bénéfice / Perte au bilan KCHF 2‘400


8 Réserve volontaire de bénéfice / Perte au bilan KCHF 2‘600
(La réserve de réévaluation ne doit pas être utilisée)
Charges extraordinaires / Provisions à court terme KCHF 80
9

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S5 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Exercice 3 – Analyse des états financiers (15 points)

Question 3.1 – Analyse des états financiers annuels (1 point)


A l’occasion d’une séance de lancement, M. et Mme Durango s’enquièrent du sens et du but de
l’analyse des états financiers. Indiquez deux tâches générales de l’analyse des états financiers.

L’analyse des états financiers annuels …

• … est un outil d’information et de gestion qui sert de base à la prise de décision.


• ... est un outil d’aide à l’exécution du mandat de révision.
• … est utilisée pour la prise de décision lors de l’évaluation de questions de financement.

Question 3.2 – Parties intéressées (2 points)


Quels sont les groupes d’intérêt qui ont un intérêt à l’analyse des états financiers? Nommez quatre
groupes d’intérêt et expliquez le besoin d’information de chaque groupe.

Groupes d’intérêt Besoins d’informations


Actionnaires Rendement du capital investi en fonction du risque (produits et
croissance du capital); sécurité de l’investissement; aide à la dé-
cision de portefeuille (profil risque-rendement); surveillance de
la gestion (problème d’agence); influence sur la politique d’en-
treprise.
Conseil d’administration et direc- Participation aux bénéfices; recherche du pouvoir, prestige et
tion développement personnel; sécurité de l'emploi; détermination
de la politique d'entreprise.
Personnel Sécurité et satisfaction au travail; rémunération appropriée au
travail; participation à la politique d'entreprise; désir de recon-
naissance, d'influence et de réalisation de soi-même; formation
de base et continue; niveaux des salaires absolus et relatifs.
Bailleurs de fonds étrangers Intérêts basés sur le risque et remboursement des fonds inves-
tis; analyse de solvabilité; surveillance des conditions de crédit
et des garanties; informations sur le besoin en capitaux et leur
utilisation, ainsi que les risques encourus.
Clients et fournisseurs Informations sur les caractéristiques des produits, de l'assorti-
ment et des prix; qualité de livraison et du service; protection de
l'investissement; conditions de réception; solvabilité; coopéra-
tion à long terme.
Etat Protection et création de places de travail; respect des lois; Dé-
termination et garantie de la base fiscale.
Analystes financiers, médias Informations sur le développement des affaires et les perspec-
tives d'avenir; comparaison entre branches d'activités; analyse
de solvabilité; détails des transactions financières; commen-
taires de la politique d'entreprise; annonce avec effets de nou-
velles.
Grand public Effets économiques, écologiques et sociaux de la politique d'en-
treprise; ancrage régional; sponsoring.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S6 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Question 3.3 – Statistiques (1 point)
Effectuez les tâches statistiques suivantes:
a. Déterminez la croissance moyenne du trafic des passagers pour les années 2013-2017 avec
la moyenne arithmétique. Indiquez le résultat en nombre absolu sans décimale.
.
Année Nombre de passagers Variation par rapport à l'année précédente
(„Croissance“)
2013 126‘046 passagers + 3‘143 passagers
2014 135‘450 passagers + 9‘404 passagers
2015 149‘805 passagers + 14‘355 passagers

2016 175‘255 passagers + 25‘450 passagers


2017 199‘678 passagers + 24‘423 passagers

Moyenne arithmétique:
(3‘143 + 9‘404 + 14‘355 + 25‘450 + 24‘423) / 5 = 15‘355 passagers

b. Déterminez la médiane de la croissance annuelle de trafic de passagers pour les années


2013-2017.
Médiane = 14‘355 passagers (Année 2015)

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S7 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Question 3.4 – Calcul des ratios (4 points)
Sur la base des états financiers annuels, déterminez les ratios indiqués dans le tableau ci-dessous.
Les années hachurées en gris ne doivent pas être calculées. Les résultats en pour-cent sont à ar-
rondir à 1 décimale et les autres résultats à 2 décimales. Le calcul des ratios doit être indiqué en
détail.
Veuillez prendre note des hypothèses complémentaires et simplificatrices suivantes:
- La charge financière résulte d'intérêt sur les capitaux étrangers.
- Les investissements sont investis dans les immobilisations.

Ratios Année 2018 Année 2017


Intensité des actifs immobili- 170‘328 / 200‘078
sés = 85.1%

Taux de croissance 2‘194 / 6‘383 2‘209 / 6‘089


= 0.34 = 0.36

Degré de financement étran- 154‘718 / 204‘669


ger = 75.6%

Current ratio 29‘750 / 24‘091


(Degré de liquidité 3) = 123.5%

Rentabilité des capitaux 57 / ((49‘439 + 49‘951) / 2)


propres = 0.1%

Rentabilité des capitaux to- 1‘347 / ((200‘078 +


taux 204‘669) / 2)
(sur la base de l' EBIT et du = 0.7%
total de l'actif)
Facteur de couverture (4‘244 + 1‘282) / 1‘282 (11‘004 + 1‘336) / 1‘336
de l'intérêt = 4.31 = 9.24

Marge de cash flow 11‘004 / 45‘512


= 24.2%

Rotation du capital 46'389 / ((200‘078 +


204‘669) / 2)
= 0.23

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S8 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Question 3.5 – Commentaires des ratios (4 points)
Commentez les résultats de l'exercice 3.4. Concentrez vos commentaires sur des appréciations de
l'exercice 2018. Le couple Durango doit être en mesure d'évaluer le besoin d'action en fonction de
vos commentaires.
Ratios Commentaires/Appréciation
Intensité des actifs immobili- L'intensité des actifs immobilisé de 85.1% est compatible avec le mo-
sés dèle d'affaires à forte intensité d'actifs. Une forte intensité des immo-
bilisations a pour conséquence, qu'une part élevée de coûts fixes
(coûts de capitaux) est englobée dans le prix à la clientèle. Par con-
séquent, une certaine inflexibilité existe quant aux réactions à des
changements (à court terme).

Taux de croissance Les amortissements sont nettement supérieurs aux investissements,


par conséquent le taux de croissance est < 1. Si à long terme, le taux
de croissance est plus petit que 1, la société perd en importance. La
structure d'âge des actifs immobilisés est à surveiller.

Current ratio Le current ratio (degré de liquidité 3) est supérieur à 100%. Une va-
(Degré de liquidité 3) leur idéale pour le current ratio se situe entre 150 – 200%.

Rentabilité des capitaux Le rendement des fonds propres de 0.1% réalisé en 2018 est très
propres faible. M. et Mme Durango devraient analyser plus en détail les rai-
sons pour ce faible rendement de capitaux propres et si nécessaire
prendre les mesures correctrices.

Facteur de couverture Les intérêts peuvent être couverts par les flux de trésorerie d'exploi-
de l'intérêt tation. Cependant, à moyen et à long terme, la société doit se libérer
de ses dettes.

©Association faîtière
Examen professionnel supérieur d'Experte/Expert S9 sur S9
en finance et controlling 2019
Normes suisses et internationales, problème 3
SOLUTION
Exercice 3.6 – Analyse plus approfondie des états financiers annuels (3 points)
Suite à l'analyse effective des états financiers annuels, une discussion est engagée sur le dévelop-
pement futur de l'activité opérationnelle. M. et Mme Durango sont intéressés par le développement
futur de la société Tal Eisenbahn SA en raison du grand succès. Sur la base de la situation finan-
cière actuelle, vous conseillez les deux en matière de financement:
a. Expliquez trois inconvénients d'ordre général, si l'expansion est réalisée au moyen
d'un financement étranger.
• L'augmentation des capitaux étrangers cause des charges et des dépenses futures d'inté-
rêt, ce qui réduit les bénéfices et les cash flows futurs.
• L'augmentation des capitaux étrangers entraîne des obligations de remboursement et ré-
duit de manière correspondante les cash flows.
• Un financement étranger plus élevé aboutit à une solvabilité plus faible, ce qui augmente
les taux d'intérêt et réduit la capacité d'emprunt.
• De plus grandes obligations d'informations lors de l'émission d'emprunt obligataire.
• Financement tendu avec autant de fonds étrangers.

b. Expliquez deux inconvénients d'ordre général, si l'expansion est réalisée au moyen


d'un financement propre avec de nouveaux actionnaires.
• L'augmentation des capitaux propres contraint l'entreprise à générer des bénéfices plus
élevés, pour répondre aux attentes de dividendes plus fortes des actionnaires.
• L'augmentation des fonds propres entraîne une réduction du rendement des capitaux
propres.

©Association faîtière

Vous aimerez peut-être aussi