Vous êtes sur la page 1sur 4

1.

Installer et configurer un micro-ordinateur et ses périphériques


1.1 Survol rapide de l’architecture générale des micro-ordinateurs de type IBM-compatible 2.1.5 La mémoire de travail 5.1.3 Types de câbles * Câble d’imprimante (Centronics/DB25M)
1.1.1 La classification des micro-ordinateurs La mémoire de travail, qui correspond à la mémoire vive du système, sert premièrement au chargement du 6 -Installer et configurer un micro-ordinateur et ses périphériques
Les systèmes sont tous similaires mais les différences, au niveau de l’architecture des systèmes, deviennent système d’exploitation sans lequel aucun programme d’applications ne peut fonctionner. Deuxièmement,
de plus en plus importantes à mesure que les environnements informatiques d’opération augmentent en elle sert à charger les programmes exécutés par le microprocesseur et, troisièmement, à emmagasiner les 6.1 Installation et configuration des différents composants d’un micro-ordinateur
exigences. Windows, Windows NT, Windows 95 et OS/2 sont des environnements informatiques données traitées par les programmes d’applications.
d’opération de plus en plus exigeants au point de vue matériel du système. Il est très important de faire la La mémoire de travail est une mémoire volatile « RAM », ce qui signifie qu’elle perd son contenu chaque 6.1.1 L’installation des composants de la carte mère
différence entre les divers types d’architecture de micro-ordinateurs afin d’en tirer le maximum. fois que vous mettez votre ordinateur hors tension. C’est une caractéristique importante de ce type de 6.1.2 La configuration CMOS de la carte mère du modèle A1G * la configuration du système;* l’accès à
Terminologie mémoire. Setup;* la configuration de base du système;* la configuration avancée du système;* la configuration de
*Le terme « PC » est utilisé pour décrire les systèmes utilisant la famille de microprocesseurs de la Physiquement, la mémoire de travail peut être intégrée sur la carte mère sous différentes formes:
compagnie Intel du microprocesseur 8086 au Pentium d’aujourd’hui. ** boîtier à double rangée de connexions ou DIP « Dual In-line Pin » l’économie d’énergie;* la mise en place de la sécurité du système;* le chargement des réglages par défaut de
*Le terme « XT » désigne les systèmes utilisant exclusivement le microprocesseur 8086. ** module de mémoire à simple rangée de connections ou SIMM « Single In-line Setup;* la sortie de Setup.
*Le terme « AT » désigne les systèmes utilisant les microprocesseurs 80286 et supérieur. Memory Module » 6.1.3 L’installation et la configuration de périphériques * Insérez, le lecteur dans son compartiment
Types de système IBM-compatible

XT et AT.selon deux grandes


Tous les systèmes IBM-compatible peuvent être classifiés
boîtier à simple rangée de connexions ou SIP « Single In-line Package » *Fixez le lecteur au support à l’aide de vis Branchez correctement le câble d’alimentation et le câble de
catégories deprincipales
systèmes: différences Le tableau suivant 2.1.5La mémoire système données en respectant la bonne orientation du connecteur
indique les entre lesausystèmes la mémoire système est réservée pour les contenus en mémoire morte ou « ROM » de la carte mère et des
XT et AT. Les termes seront expliqués tout long de différents composants. Aujourd’hui, la mémoire système n’est plus réservée exclusivement pour les * la configuration du lecteur de disquette;* l’installation physique du lecteur dans le système* la modification
ce document. différents programmes d’entrée-sortie contenu en mémoire morte. Pour plus d’information, se référer à
l’item « Mémoire supérieure » de la section « La cartographie mémoire ».
de la configuration du système* le contrôle du bon fonctionnement.
TABLEAU 1. I N S TA L L E R E T C O N F I G U R E R U N M I C R O - O R D I N AT E U R E T S E S Physiquement, les différents programmes d’entrée-sortie sont contenus dans des mémoires mortes ou 7 - Diagnostiquer des problèmes de fonctionnement du micro-ordinateur
P É R I P H É R I Q U E S - 1 P R I N C I P A L E S D I F F É R E N C E S E N T R E X T E T AT
« ROM » à différents endroits dans le système. Le programme d’entrée-sortie système ou « System BIOS » 7.1 Diagnostic sommaire des symptômes et des messages d’erreurs
est, pour sa part, contenu dans un ou deux circuits intégrés localisés sur la carte mère On retrouve d’autres 7.1.1 Les types de diagnostic il y a 2 types 7.1.2 Le POST Le POST ou « Power-On Self test » s'exécute
programmes d’entrée-sortie sur les différents cartes d’extension, comme par exemple la carte d'extension automatiquement à chaque démarrage de l'ordinateur.
Élément XT AT vidéo ou le contrôleur de disque dur.
Microprocesseur 8086 80286 ou supérieur 2.1.6 La mémoire CMOS/EEPROM Il est composé de plusieurs programmes enregistrés dans la mémoire ROM de la carte mère (programme
Modes de fonctionnement du Réel Réel/protégé/réel virtuel La memoire CMOS se caractérise par une très faible consommation de courant. Ainsi, grâce à une pile d'entrée-sortie de la carte mère). Ces programmes vérifient tous les éléments matériels du système tels que
microprocesseur longue durée, ce type de mémoire peut conserver de l’information pendant une longue période de temps l'alimentation, le contrôleur vidéo,
même si l’ordinateur n’est pas alimenté.
Largeur des bus d’extension 8 bits 16/32/64 bits La fonction de la mémoire CMOS est de conserver les paramètres de la configuration du système etc. Ils s'exécutent avant que le système charge le système d'exploitation* Le POST fournit généralement
Bus d’extension ISA ISA/EISA/MCA et autres indépendamment de l’alimentation de ce dernier. L’utilisateur peut installer ou modifier ces paramètres à trois types d'affichage de messages:- les codes audios ou sonores- les messages à l'écran- les codes
Interruptions par logiciel 8 + NMI 16 + NMI l’aide du programme de configuration du système nommé « SETUP ».. numériques acheminés au port d'entrée-sortie 80
« Interrupts » 2.1.7 La mémoire cache
La mémoire cache existe sous deux formes: la mémoire cache externe ou et la mémoire cache interne. 7.1.3 Les codes numériques acheminés au port d'entrée-sortie 80h Au début de chaque POST, le BIOS
Canaux d’accès direct à la 4 8 Elle améliore les performances de la mémoire et, par conséquent, du microprocesseur. Elle agit comme envoie des codes numériques à un port d'entrée-sortie spécifique. Ce code nepeut être lu que par une carte
mémoire « DMA Channels » mémoire tampon entre le microprocesseur et la mémoire centrale du système. Cette technique repose sur d'extension spécialement conçue à cet effet que l'on enfiche dans l'un des connecteurs d'extension de la carte
Quantité maximale de RAM 1 Mo 16 Mo/4 Go une petite quantité de mémoire (8 ko à 256 ko) avec un temps d’accès suffisamment faible pour fournir des mère.
Lecteur de disquette de 360 ko/720 ko 1.2 Mo/1.44 Mo/2.88 Mo données au microprocesseur constamment et sans temps mort ou « Wait State ». Sans la mémoire cache, les
démarrage données sont puisées directement dans la mémoire centrale du système. Cette dernière possède un temps 7.1.4 Les logiciels de diagnostic il y a deux catégories de logiciels de diagnostic* les logiciels de diagnostic
d’accès beaucoup plus long, forçant le microprocesseur à attendre que l’information arrive. fournis par le manufacturier d'ordinateur : Certaines compagnies d'ordinateurs telle que IBM fournissent une
Configuration CMOS/horloge Non Oui 2.1.8 Les circuits intégrés spécialisés disquette contenant un programme de diagnostic. Ce programme est accompagné d'un manuel détaillant toutes
1.1.2 La carte mère Ils contribuent à seconder le processeur dans le cadre des activités de contrôle et de gestion du système, les étapes de différents diagnostics de l'ordinateur.
Le circuit principal du PC est, sans contredit, la carte mère ou « Motherboard ». Elle consiste en un gros comme par exemple l’organisation des accès à la mémoire de travail ainsi qu’aux bus d’adresses et de
circuit imprimé contenant les circuits logiques de base et le cerveau du système soit le circuit intégré de données. Ex : CHIPS & TECHNOLOGIES, SYMPHONY, OPTI, UMC1 * les logiciels de diagnostic commerciaux : Ces logiciels sont généralement meilleurs pour déterminer la cause
l’unité centrale de traitement (UCT) ou « Central Processing Unit (CPU) ». Aussi, on y retrouve de la 1.2.9 Les connecteurs des problèmes de votre système. Ils incluent des programmes utilitaires et des connecteurs de tests spéciaux
mémoire et un nombre varié de connecteurs d’extension. Exemple; Connecteurs d'extension, C d’alimentation, C du clavier, C de la pile externe…etc.
1.1.1 Les bus d’extension (la terminologie) 1.1.2 pour vérifier les ports sériels et les ports parallèles.
Bus d’extension La pile est indispensable pour la conservation des paramètres de configuration du système emmagasinés Ces programmes peuvent être configuré pour effectuer plusieurs fois le même test ou des tests différents sans
un bus d’extension fait référence à un ensemble de composants électroniques qui détermine combien de bits dans la mémoire CMOS et pour le fonctionnement de l’horloge interne. l'intervention de l'utilisateur. Ils peuvent vérifier tout genre de mémoires: conventionnelle, supérieure, étendue
d’information peuvent circuler simultanément entre l’UCT du système et un circuit logique quelconque. Quoique généralement cylindrique, elle peut prendre plusieurs formes. Elle est assez facile à repérer sur la et paginée. Ils peuvent même identifier le circuit de mémoire fautif.
Bus d’extension ISA-8 bits carte mère. Lorsqu’elle est défectueuse, on peut facilement la remplacer par une pile externe à l’aide du
Abréviation de « Industry Standard Architecture ». Ce bus constitue probablement la raison principale de connecteur pourvu à cet effet.
l’énorme succès de cette catégorie d’ordinateurs et de ses successeurs. De par la présence de ce bus
d’extension, l’utilisateur a la possibilité d’ajouter des cartes d’extension de tous types, permettant ainsi à 3 Installer et configurer un micro-ordinateur et ses périphériques (3)
l’ordinateur de s’adapter à des exigences particulières. L’appellation « architecture ouverte » désigne les 3.1 Définition du rôle des cartes d’extension Les messages d'erreur matériel
ordinateurs dotés de cette caractéristique importante. 3.1.1 Types de cartes d’extension et critères de choix :
Bus d’extension ISA-16 bits Les interfaces d’entrée-sortie (définition):
Ce bus a fait son apparition avec les ordinateurs de types AT. La largeur du bus passa de 8 à 16 bits. Ce bus L’interface d’entrée-sortie est le lien physique entre le périphérique et le micro-ordinateur. Elle consiste en
est complètement compatible avec son prédécesseur; il dispose même d’un connecteur d’extension un ou plusieurs circuits intégrés qui contrôlent l’opération ou le fonctionnement d’un périphérique selon les
identique. Le bus d’extension ISA-16 bits se compose de deux connecteurs: le premier est identique au bus instructions du programme ou du logiciel d’application. Elle est généralement située à l’intérieur de la
d’extension ISA-8 bits et le second est plus petit. machine sur une carte qu’on insère dans les fentes d’extension. Cette carte est appelée carte d’extension.
Bus d’extension MCA Les cartes d’extension (définition):
Abréviation de « Micro Channel Architecture », ce bus fut développé par IBM en version 16 et 32 bits. Ce Carte qui s'insère sur un des connecteurs, emplacements de la carte mère d'un ordinateur, pour ajouter des
type de bus est très peu répandu pour plusieurs raisons, comme par exemple sa non-compatibilité avec les fonctions ou ressources à un ordinateur. Exemple : une carte 3D, carte réseau. tous les ordinateurs possèdent
cartes d’extension de type ISA. des fentes d’extension libres dans lesquelles on peut introduire différents types de cartes d'extension en
Bus d’extension EISA-32 bits autant qu’elles soient compatibles avec la nature de bus d’extension (ISA, VLB, MCA, EISA, ...)
Abréviation de « Extended Industry System Architecture », ce bus fut développé par des compétiteurs Les cartes d’extension les plus courantes: les cartes d’interface sérielle/parallèle, C vidéo modem son ..etc.
d’IBM pour contrer l’introduction du bus d’extension MCA. Ce bus permet, aux ordinateurs 80386DX ou
supérieur, le transfert de 32 bits d’information. Avantageux, ce bus est compatible avec les cartes
d’extension ISA-16 bits. Les types de cartes d'extension:
Bus d’extension local on retrouve des centaines de cartes d'extension différentes pouvant être introduites dans l’une des fentes
Ce type de bus regroupe les bus d’extension VLB et PCI. Le bus d’extension local fut développé pour d’extension d’un micro-ordinateur. On peut classer ces cartes d'extension selon différents critères tels que:
éliminer la limite des 8 MHz du bus ISA pour transférer l’information entre le UCT et des composants du A) -Longueur de la carte d'extension :
système tels que le contrôleur vidéo et le contrôleur de disque dur. Il fut introduit en même temps que les **courtes, environ 12 cm et 22 cm; **longues, environ 32 cm.
ordinateurs 80486. B)-Largeur du bus de données de la carte d'extension : * 8 bits sur un connecteur, introduite pour les
Bus d’extension VLB micro-ordinateurs 8088 *16 bits sur deux connecteurs, introduite pour les micro-ordinateurs 80286;
Abréviation de « VESA-Standard Local Bus », ce bus d’extension local est ajouté au bus d’extension EISA *32 bits sur un connecteur réduit, introduite pour les micro-ordinateurs 80386.
de façon à prendre avantage des derniers développements des cartes d’interface vidéo à haute résolution. Ce
bus permet le transfert de 32 bits de données à la fois à la même fréquence que celle du microprocesseur (33 C)-Le bus d’extension de la carte d'extension:
MHz pour un 486DX-33 ou 486DX/2-66). De plus, en insérant des temps morts ou « Wait State », le bus ISA; EISA; MCA; VLB; PCI;(selon la fonction spécifique de la carte d'extension Carte vidéo;*Carte de
VLB fonctionnera sur un système 486DX de 50 MHz. contrôleur de disques durs;*Carte de modem;*Carte de son;*Carte de réseau;*Carte de commande
Bus d’extension PCI industrielle;
Abréviation de « Peripheral Component Interconect », ce bus, introduit par Intel, est une seconde définition D)-cartes monofonction ou multifonction * Une carte d'extension monofonction permet de réaliser une
du bus d’extension local; à noter qu’il n’est pas compatible avec le bus VLB. Ce bus tire avantage du bus de seule fonction, telles une carte vidéo ou une carte de réseau; * Une carte d'extension multifonction permet de
données de 64 bits du microprocesseur Pentium et il fonctionne à des fréquences élevées telles que 60 MHz. réaliser plusieurs fonctions, tels une carte incluant une interface de communication sérielle, une interface de
Bus d’extension PCMCIA communication parallèle et un contrôleur de disques durs.
Ce bus d’extension fut développé par un consortium de plus de 300 manufacturiers tels que IBM, Toshiba et La cartographie des entrées-sorties, les interruptions matérielles et les canaux de communication DMA
Apple pour répondre au besoin de plus en plus grandissant des ordinateurs portables. L’idée derrière le Parce qu’on retrouve plusieurs interfaces ou cartes d'extension dans un ordinateur, il faut un moyen pour que
concept du bus PCMCIA est de permettre, aux usagers, le branchement de n’importe quel périphérique le système reconnaisse chacune de ces différentes cartes. Ce moyen est l’assignation d’adresses. L’adresse
PCMCIA à un ordinateur portable peu importe le manufacturier. est différente pour chacune des cartes d'extension installées dans le système.
1.1.4 La cartographie mémoire Pour bien comprendre ce qu’est la cartographie mémoire du système En plus de l’adressage, certaines cartes d’extension peuvent générer des interruptions matérielles (IRQ)
, définissons les termes suivants: pour solliciter le microprocesseur à effectuer une certaine tâche. Guide de localisation de pannes de types matériel et logiciel
Bit D’autres interfaces nécessitent des transferts rapides d’informations; elle est communément appelée l’accès
Abréviation de « Binary Digit » signifiant chiffre binaire. Il ne peut qu’avoir deux états soit 1 ou soit 0. De direct à la mémoire (DMA). Nous reviendrons plus en détail sur ces trois points lors de l’installation et la Le dépannage matériel
plus, le bit constitue le plus petit élément d’information concevable. configuration des cartes d'extension.
Octet ou « byte » 3.1.2 Carte d’extension/expansion mémoire Il est bien important, pour un bon technicien, de faire la distinction entre une source de problème de nature
Regroupement de 8 bits. Ainsi, avec un octet on peut représenter 28 soit 256 états différents. Les cartes d’extension mémoire sont très rares aujourd’hui. Il faut se rappeler que les premiers ordinateurs matériel et une source de problème de nature logiciel. Nous commencerons notre étude par le dépannage
De plus, un kiloctet (ko) est un unité de 1024 octets soit 2 10 octets. Un Mégaoctet (Mo) équivaut à 1048576 (XT) possédaient une mémoire de 256 ou 512 ko sur la carte mère. Les cartes d'extension mémoire matériel de l’ordinateur.
octets soit 220 octets. permettaient d’augmenter la mémoire de base de l’ordinateur à 640 ko. Aujourd’hui, les systèmes sont Les règles de base
Mémoire vive ou « RAM » livrés avec un minimun de 1024 ko de mémoire sur la carte mère. 1 Vérifier l'installation et la configuration du système.
Abréviation de « Random Access Memory » signifiant mémoire d’accès libre. Cette mémoire comprend la Les cartes d’expansion mémoire servent à étendre la mémoire de base au-delà du 640 ko. DOS ne pouvant 2 Re-vérifier l'installation et la configuration du système.
totalité de la mémoire de travail qui peut être lue par une opération de lecture ou modifiée par une opération gérer plus de 640 ko, une astuce a été développée en 1985 par LOTUS, INTEL et MICROSOFT appelée 3 Vérifier pièce par pièce, en commençant par les pièces les plus probables d'être
d’écriture. Cette mémoire est qualifiée de temporaire parce qu’elle perd son contenu à chaque fois que l’on EMS (Expanded Memory Specification). Il consiste à provoquer une sorte de déplacement ou translation défectueuses.
éteint l’ordinateur. de la mémoire vers un autre compartiment ou page, généralement de 16 ko en 16 ko. Cette technique est 4 Remplacez les pièces les plus faciles ou les moins dispendieuses avec des pièces
Mémoire supérieure « Upper Memory » appelée le changement de bloc de mémoire ou « Bank Switching » et on parlera alors d’une expansion de fonctionnelles.
Zone de 384 ko de la mémoire vive et contiguë à la mémoire conventionnelle. la mémoire supérieure se la mémoire. La technique de mémoire paginée EMS, par l’ajout d’une carte d’expansion mémoire 5 Vérifier l'environnement physique de l'ordinateur, comme les variations de la
répartie comme suit :* Le premier 128 ko est la zone de mémoire dédiée à l’affichage vidéo.* Une partie du (implantation matérielle), est remplacée par une simulation de la norme EMS utilisant la mémoire étendue. température ambiante, l'humidité, etc.
128 ko suivant est réservée pour les programmes d’entrée-sortie des différentes cartes d’extension. Ces La simulation de la mémoire paginée est réalisée par un logiciel émulateur EMS (implantation logicielle). 6 Conserver toujours une copie des manuels et de la documentation du système.
programmes sont localisés en mémoire vive sur les différentes cartes d’interface. Le reste de la seconde EMM386.SYS de DOS est un exemple de logiciel émulateur EMS. 7 Prenez en note la configuration de chacune des pièces que vous ajoutez dans votre
zone de 128 ko peut être utilisé par des programmes pilotes et des programmes résidents. * Le dernier 128 3.1.3 Cartes d'interface sérielle/parallèle ordinateur. Gardez-la toujours à la portée de la main.
ko est réservé pour le programme d’entrée-sortie système ou « System BIOS » de la carte mère Ces cartes sont très importantes car c’est le moyen le plus universel d’échanger de l’information entre Le dépannage de problèmes intermittents
Cette zone de mémoire est située au dessus de la barrière du 1 Mo et, par le fait même, n’est destinée qu’au l’ordinateur et le monde extérieur à savoir des périphériques ou d’autres ordinateurs. Les problèmes intermittents sont les plus complexes à solutionner. Le moyen le plus efficace est l'utilisation
système de type AT (80286 ou supérieur). Comme DOS ne peut pas utiliser directement cette mémoire, ce Il existe deux moyens pour réaliser des transferts de données: le transfert de données en série et le transfert d'un logiciel de diagnostic avancé. Ces logiciels peuvent effectuer une série de tests sans arrêt pendant de
dernier doit recourir à un programme de gestion de mémoire étendue telle que HIMEM.SYS. Pour les de données en parallèle. longue période de temps.
microprocesseurs 80386 et supérieur, la limite de mémoire étendue est située à 4 Go (4 x 1024 Mo !). Le transfert de données en parallèle permet de transmettre 8 bits d’information simultanée Le dépannage de la carte mère
Mémoire haute « High Memory » comparativement à un bit en mode sériel. Il devient donc évident que le transfert de données en parallèle est
La mémoire haute correspond à une zone de mémoire de 64 ko située immédiatement au-dessus de la caractérisé par un haut taux de transfert. Pour vérifier le bon fonctionnement du bloc d'alimentation, suivez la procédure suivante.
barrière du 1 Mo. Elle fait partie de la mémoire étendue. À l’aide de la commande DOS=HIGH de DOS, la L’avantage du mode de transfert de données en série est l’économie et la fiabilité qui permettent des 1. Vérifiez que tous les connecteurs soient branchés au bon endroit et qu'ils soient
mémoire haute permet de libérer de l’espace dans la mémoire conventionnelle. liaisons plus longues que lors du transport de données en parallèle. bien enfoncés.
Mémoire paginée « Expanded Memory » On utilise généralement une interface sérielle pour communiquer avec des composants qui doivent 2. Vérifiez qu'il n'y ait pas de pièces métalliques sur la carte mère causant des
La mémoire paginée fut développée spécialement pour les systèmes de type XT qui ne pouvaient pas communiquer de façon bidirectionnelle avec le système, voire un modem. De plus, l’interface sérielle d’un courts-circuits (ex.: vis) et qu'elle soit bien propre.
adresser plus de 1 Mo de mémoire vive à cause des 20 lignes d’adresses du microprocesseur (2 20 = 1 Mo = micro-ordinateur est souvent qualifiée d’asynchrone, ce qui signifie qu’elle peut, à tout moment, transmettre 3. S'il existe des micro-interrupteurs pour configurer la carte mère, vérifier leur bon
1 048 576 o). Cette mémoire supplémentaire se situait sur une carte d’expansion de mémoire paginée que un caractère sans que ce dernier soit synchronisé sur un signal d’horloge interne. ajustement.
l’on enfichait dans l’un des connecteurs d’extension. À partir du microprocesseur 80386, ce type de Naguère, l’interface parallèle était presqu’exclusivement dédiée aux imprimantes et ne communiquait que 4. Vérifiez que le signal « Power Good » sur le connecteur d'alimentation de la carte
mémoire n’existe plus. Il est, par contre, possible de simuler de la mémoire paginée à l’aide de la mémoire de façon unidirectionnelle. Aujourd’hui, l’interface parallèle est de plus en plus populaire. On l’utilise mère soit adéquat. Se référer à la section « Dépannage du bloc d’alimentation ».
étendue et un programme de gestion de mémoire paginée tel que EMM386.EXE de DOS. même pour réaliser des échanges d’information entre les systèmes. Si les deux systèmes utilisent une 5. Mesurez la résistance entre les broches du connecteur d'alimentation sur la carte
Zone de mémoire dédiée à l’affichage vidéo interface parallèle de type 3, vous pouvez communiquer jusqu’à 2 Mo d’information par secondes. Bien mère à l'aide d'un ohmmètre. Se référer au tableau suivant. Lorsque le système semble
Cette zone de mémoire correspond à la première section de 128 ko de la mémoire supérieure. Elle est entendu, ces transferts ne devront se réaliser que sur de courtes distances afin d’éviter des erreurs de complètement mort, utilisez une carte de diagnostic POST.
réservée et utilisée exclusivement par le contrôleur vidéo. Cette mémoire contient, en tout temps, communication. Les problèmes de pile
l’information affichée à l’écran. Ces interfaces sont souvent disposées ensemble sur une même carte d'extension. De façon générale, la Si votre système est incapable de maintenir la date et l'heure à jour lorsque l'ordinateur n'est pas alimenté, il est
Zone(s) de mémoire dédiée au programme d’entrée-sortie des cartes d’interface plupart des micro-ordinateurs disposent d’une interface parallèle (LPT1), de deux interfaces sérielles fort probable que vous aurez à remplacer la pile.
Ces zones de mémoire, situées à l’intérieur de la mémoire supérieure, sont utilisées par les programmes (COM1 et COM2) ainsi que d’une interface pour une manette de jeu ou « Joystick ». Débranchez la pile de la carte mère, si possible, et mesurez la tension de la pile sur le connecteur (broches 1 et
d’entrée-sortie provenant de la mémoire ROM des cartes d’interfaces enfichées dans les connecteurs 4). Elle devrait être égale ou supérieure à 6 VDC. Consultez votre manuel d'ordinateur pour plus de
d’extension de la carte mère. Il existe une zone de mémoire réservée pour le programme d’entrée-sortie de 3.1.4 Carte vidéo L’intérêt de ces cartes multistandard provient de leur aptitude à détecter le mode renseignements.
la carte d'extension vidéo, une autre zone pour le contrôleur de disque dur. Les cartes d’interface de réseaux d’affichage désiré par un programme pilote ou « driver ». Ainsi, elles pourront s’adapter de façon Le dépannage du clavier
utilisent aussi une zone de la mémoire supérieure. La grosseur de ces zones varie en fonction du type de automatique au mode CGA, EGA, VGA ou autres. Si votre clavier semble défectueux, il est facile et rapide de le remplacer par un clavier fonctionnel.
cartes ou de contrôleurs utilisés. Si le problème persiste, il serait intéressant de mesurer la tension des broches du connecteur de clavier sur la
Zone de mémoire au programme d’entrée-sortie système 3.1.5 Carte de son carte spécialisée dans le traitement et la production du son. Exemples : GUS, carte mère.
Cette zone de mémoire correspond à la dernière section de 128 ko de la mémoire supérieure. Elle est utilisée SoundBlaster. De plus en plus souvent, ces cartes sont intégrées à la carte mère, tellement les capacités des Le dépannage des ports sériel et parallèle
par le programme d’entrée-sortie système ou « BIOS » de la carte mère. processeurs centraux sont sous-utilisées. Parmi les caractéristiques : *le nombre de voies * le taux ou La façon la plus efficace de vérifier le bon fonctionnement d'un port sériel ou parallèle est d'utiliser un
1.1.5 Les systèmes à architecture ouverte et fermée fréquence d’échantillonnage * le nombre de bits du convertisseur numérique-analogique…etc. connecteur de test ou « Loopback Connector ». Un logiciel de diagnostic, comme QAPlus/FE, possède des
Les micro-ordinateurs de type IBM-compatible sont qualifiés de système à architecture ouverte. De part leur fonctions spéciales pour vérifier les ports de communication. Se référer à la section concernant les logiciels de
architecture, ils permettent d’ajouter ou de modifier les composants du système afin de répondre aux 3.1.6 Carte d’interface Midi La carte d’interface Midi rend la communication possible entre les diagnostic.
différents besoins des utilisateurs. Nul besoin d’insister sur le rôle primordial des bus d’extension de la carte séquenceurs, les synthétiseurs, la boîte de rythmes et l’ordinateurs. Les composants d'ordinateur à taux de défectuosité élevés
mère. L’architecture ouverte signifie aussi que des différents manufacturiers autre que IBM peuvent produire
des composants matériels ayant comme conséquence principale la diminution des prix. Ces ordinateurs se 3.1.7 Carte de réseau Carte d'extension mise en place dans un ordinateur pour le connecter sur un réseau  le bloc d'alimentation;
sont répandus très rapidement. local. Elle s'implante dans un connecteur PCMCIA ou dans un connecteur d'extension du bus ISA, EISA  le formatage de bas niveau des disques durs;
VESA ou PCI. La carte doit être configurée au niveau du port et de l'IRQ pour ne pas interférer avec les  le lecteur de disquette;
2.1 Identification des différents éléments de la carte mère autres composants de la machine  le contrôleur de disque dur;
2.1.1Le microprocesseur  le disque dur;
Le microprocesseur est un circuit intégré contenant toutes les fonctions de l’unité centrale et quelques autres 4 Installer et configurer un micro-ordinateur et ses périphériques 4.1 Définition du rôle des  les circuits de mémoire.
fonctions. Il est également appelé l’unité de traitement central, UCT, ou « Central Processing Unit », CPU. périphériques Les pièces et les composants d'ordinateur recommandés pour le service
Il est indiscutablement le composant le plus important de la carte mère.  des câbles de tout genre;
Il gère et contrôle la totalité des procédures et des enchaînements. Il a le contrôle du matériel. Il gère le 4.1.1 Les types de périphériques et les critères de choix Un périphérique est un appareil connecté à un  un bloc d'alimentation;
fonctionnement interactif et opérationnel des autres composants de la carte mère. ordinateur. Il est généralement situé à l’extérieur du micro-ordinateur et exécute une tâche précise, comme  des circuits de mémoire;
Les microprocesseurs sont principalement caractérisés par la largeur du bus d’adresses, du bus de données par exemple imprimer du texte  un lecteur de disquette;
et des registres internes. Le premier microprocesseur d’Intel à équiper un ordinateur de type XT était le Les interfaces d’entrée-sortie Une interface est un circuit qui contrôle l’opération ou le fonctionnement  une pile;
8086.  une carte d'extension multifonction.
La mémoire cache interne du microprocesseur permet à ce dernier de travailler beaucoup plus rapidement. d’un périphérique selon des instructions précises d’un programme. Il réalise le lien physique entre
2.1.2 Le coprocesseur l’ordinateur et le périphérique. 4.1.2 le clavier (keyboard) permet, à la manière des machines à écrire,
Également appelé coprocesseur mathématique ou encore « Numeric Processing Unit, NPU », ce circuit de saisir des caractères (lettres, chiffres, symboles ...), il s'agit donc d'un périphérique d'entrée essentiel pour
intégré a pour fonction d’accélérer les calculs mathématiques complexes qui seraient normalement exécutés l'ordinateur, car c'est grâce à lui qu'il nous est possible d'envoyer des commandes.
par le microprocesseur. Physiquement, il ressemble beaucoup au microprocesseur. 4.1.3 La souris«mouse» est un périphérique de pointage servant à déplacer un curseur sur l'écran et
2.1.4 Le bus et les connecteurs d’extension permettant de sélectionner, déplacer, manipuler des objets grâce à des boutons. On appelle ainsi «clic»
un bus d’extension fait référence à un ensemble de composants électroniques qui détermine combien de bits
d’information peuvent circuler simultanément entre le UCT du système et un circuit logique quelconque, l'action consistant à appuyer (cliquer) sur un bouton afin d'effectuer une action.
comme par exemple une carte d’extension. 4.1.4 Le moniteur affiche l’information venant de l’ordinateur. Les informations peuvent être de nature
On confond souvent les termes bus d’extension et connecteur d’extension, ce dernier étant un des alpha-numérique ou de nature graphique(le moniteur composite, analogiques (VGA).TTL)
composants électroniques du bus d’extension. Le terme bus d’extension a une définition plus large que
connecteur d’extension . 4.1.5 L'imprimante est un périphériques permettant de faire une sortie imprimée (sur papier) des données
de l'ordinateur.4.1.6 Le modem est le périphérique utilisé pour transférer des informations entre plusieurs
LES BUS ET CONNECTEURS D’EXTENSION ordinateurs via un support de transmission filaire (lignes téléphoniques par exemple). Les ordinateurs
fonctionnent de façon numérique, ils utilisent le codage binaire (une série de 0 et de 1), mais les lignes
Bus d’extension Bus d’adresses Bus de données téléphoniques sont analogiques. Les signaux numériques passent d'une valeur à une autre, il n'y a pas de
milieu, de moitié, c'est du « Tout Ou Rien » (un ou zéro). Les signaux analogiques par contre n'évoluent pas
ISA-8 bits 20 bits 8 bits « par pas », ils évoluent de façon continue
ISA-16 bits 24 bits 16 bits 5. Installer et configurer un micro-ordinateur et ses périphériques
MCA-16 bits 24 bits 16 bits 5.1 Procédures de démontage et de remontage des différents composants d’un micro-ordinateur
MCA-32 bits 24 bits 32 bits 5.1.1 Préparation au démontage - Conseils pratiques * Lecture des manuels de l’utilisateur * Élimination
de l’accumulation d’énergie électrostatique * Débrancher l’ordinateur de la prise de courant * Prise en note
EISA-32 bits 24 bits 32 bits de la configuration CMOS * Prise en note de la configuration matérielle * Outillage et équipements de test
VLB 32 bits 32 bits 5.1.2 Types de connecteurs *ISA *Connecteur du clavier à 5 broches DIN* Connecteur de l’interface série
PCI 32 bits 64 bits à 9 broches *Connecteur de l’interface série à 25 broches (DB25M) * Connecteur de l’interface de jeu
(DB15F)* Connecteur de la carte vidéo composite (Prise 9 mm)* Connecteur de la carte vidéo MDA
PCMCIA 26 bits 16 bits (DB9F)* Connecteur de la carte vidéo CGA (DB9F)* Connecteur de la carte vidéo EGA (DB9F)