Vous êtes sur la page 1sur 55

www.vestiaires-magazine.

com Mars 2011 - n°24

P r e m i e r m a g a z i n e c o n s a c r é a u x é d u c a t e u r s d e f o o t b a l l

MANAGEMENT DOSSIER FORMATION


Comment écarter
un leader ?

GARDIEN
VESTIAIRES vous
Analyser l'activité
pour mieux entraîner ouvre les portes
Abonnement 12 numéros : 54 €
TABLEAU NOIR
Le démarquage
QUESTION DU MOIS
du Barça ! Prix au numéro : 6 €

Foot réduit : comment favoriser


la remontée collective du ballon ?
Edito

Tous des Barça en puissance !


otre séjour en Catalogne nous

N
du Barça revient à copier une recette sur
a fait prendre conscience un livre de cuisine. Cela ne fait pas de
d'une triste réalité : indépen- nous des cuisiniers. Quand nos diri-
damment de toute considération écono- geants s'obstinent à vouloir associer
mique et historique, la politique spor- toutes sortes d'ingrédients dans l'espoir
tive du FC Barcelone et les succès utopique de concevoir un met révolu-
pérennes qui en découlent, ne pourront tionnaire, le Barça, lui, continue à nous
jamais être égalés par une écurie fran- servir son plat unique. D'une efficacité
çaise. Du moins en l'état actuel des redoutable. Et en même temps d'une
choses. Pourquoi ? Parce que dans sa grande accessibilité. Car en définitive, le
manière d'être et de fonctionner, le géant catalan a une façon très simple de
Barça respecte les valeurs rattachées par concevoir l'apprentissage du football et
définition à la notion de "club" : unité, sa pratique. Son modèle nous apparaît
identité, synergie, philosophie parta- hors d'atteinte parce que l'authenticité
gée... Des U9 aux U19, le mode de pen- Paradoxalement, et le pragmatisme de son approche
sée est le même. En France, hormis à s'ajoutent à des moyens financiers per-
Lorient peut-être, où une cohérence de ce sont nos clubs mettant d'y adjoindre les meilleurs
travail a pu être instaurée grâce à la sta- joueurs du monde. Mais avec un peu de
bilité assurée par Christian Gourcuff,
amateurs qui compétence, de bonne volonté et de
tous nos clubs avancent tels des ser- sont les plus bon sens, qu'est-ce qui nous empêche, à
pents à deux têtes. Le fait d'avoir deux un niveau amateur, de mettre en place,
statuts au sein même de la structure, la à même nous aussi, une méthodologie commune
SASP et l'Association, en est tout à fait de l'école de foot jusqu'aux seniors ? On
symptomatique. Sans parler de la valse
aujourd'hui appelle ça la politique technique d'un
des entraîneurs qui a fini par contrain- de prendre club. Voilà donc un curieux paradoxe :
dre les centres de formation à vivre qua- délestés des enjeux économiques, spor-
siment en autarcie pour ne pas avoir à la philosophie tifs et politiques du haut niveau, ce sont
subir, tous les deux ans, les consé- nos clubs amateurs, donc vous et moi,
du Barça en
quences idéologiques d'un changement qui sont les plus à même aujourd'hui de
de staff chez les pros… Alors bien sûr, exemple prendre la philosophie du meilleur club
certains techniciens se targuent actuel- du monde en exemple. Nous sommes
lement de défendre les mêmes prin- tous des Barça en puissance !
cipes de jeu que la bande à Guardiola.
Mais dans un tel contexte, imiter le jeu ■ Julien Gourbeyre, Directeur de la rédaction

3
Sommaire

page16 page28

P6 ACTUALITE P28 ENTRETIEN DU MOIS


Les dernières infos Albert Puig, responsable du football de base
au FC Barcelone
P10 COURRIER DES LECTEURS
Les abonnés ont la parole P56 TABLEAU NOIR
Le démarquage
P12 QUESTION DU MOIS
Comment favoriser la remontée collective du ballon dans P58 SÉANCE ÉCOLE DE FOOT
le foot d'animation ? Enchaînement contrôle passe en U11

P14 POURQUOI PAS VOUS ? P62 QUESTIONNAIRE DE PROUST


Denis Renaud, toujours plus haut ! René Girard

P16 DOSSIER P63 ESSAI AUTO


Formation : VESTIAIRES vous ouvre les portes du Barça La nouvelle Laguna GT

P24 UNE SÉANCE AVEC… P63 QUIZZ


Les U18 du FC Barcelone Les entraîneurs en Ligue des Champions

4
page38 52
page

o:
Avec ce numér
P35-55 LE CAHIER DU COACH SÉANCaEn DWUALM OIS
GENWITZ
P36 : ENTRAINEMENT (par Pierre METZGER) par Christi
Quel type d'exercice pour quel impact psychologique ?
P38 : L'EXERCICE DU MOIS (par Jean-Pierre FAUCHER)
Jeu de disponibilité
P40 : MANAGEMENT (par Frédéric HANTZ)
Comment écarter un leader ?
P42 : PREPARATION PHYSIQUE (par Jean-Luc HAUSSLER)
Les clés d'un échauffement efficace
P44 : SANTÉ (par Jean-Marie SABOT)
Hygiène de vie : les dangers à éviter
P46 : GARDIEN (par Franck LEFEVRE)
Analyser l'activité pour mieux entraîner
P48 : ARBITRAGE (par Luc CHEVEREAU)
"Educateurs et arbitres doivent s'ouvrir les uns aux autres"
P50 : FEMININES (par Jacques BADY)
Footballeuse et enceinte : ce qu'il faut savoir
P52 : PRÉSIDENT (par Nadi DERRAN)
Comment préparer sa succession ?
P54 : JURIDIQUE (par Tatiana VASSINE)
Quelles aides pour les bénévoles ?

5
Actualité

Colloque sur la préparation athlétique des gardiens :


le programme dévoilé
Evénement inédit. Les 3 et 4 juins prochains, l’UFR STAPS de Dijon et le centre d’expertise de la perfor-
mance Gilles Cometti vous permettront de vous informer et d’enrichir vos connaissances sur la préparation
athlétique des gardiens en préformation, formation et chez les seniors.

Christophe Lolichon, Nicolas Dehon, du développement de l’explosivité


Fabien Bardet… Si vous vous inté- sous l’intitulé "Quand et comment
ressez au poste de gardien, ces noms dans la saison ? Période de reprise
ne vous sont sûrement pas inconnus. et de compétition."Ce dernier ani-
Tous entraîneurs spécifiques renom- mera aussi une bonne partie de la
més, ils seront bel et bien là, début réunion dès le lendemain, en décor-
juin à l’UFR STAPS de Dijon, pour ani- tiquant l’entraînement physique de
mer diverses conférences et démons- Petr Cech, le portier de Chelsea. Le
trations qui composeront le pro- même jour, Fabien Bardet, du Stade
gramme du 1er colloque de ce genre. Rennais, a bordera la préparation
L e ve n d re d i 3 j u i n , vo u s p o u r re z physique dans l’entraînement d’un
notamment enr ichir vos connais- g a r d i e n e n c e n t r e d e fo r m a t i o n .
sances sur les tests spécifiques qui servent à évaluer le Enfin vous saurez à quoi ressemble une séance spéci-
niveau d’un gardien de but. Puis, Christophe Lolichon, fique de Steve Mandanda grâce à Nicolas Dehon
l’actuel entraîneur des gardiens de Chelsea, vous parlera (Olympique de Marseille). A ne pas manquer ! ■

88 Faites l'objet d'un reportage de 45 minutes !


LE
C 'est en pourcen-
tage, la part des D ans le cadre d'un reportage de 52 minutes sur la TNT, la société
JESPROD recherche un éducateur ou une éducatrice de foot- SAVIEZ-
équipes de Ligue 1
qui n'ont pas perdu
ball afin de suivre son quotidien et faire découvrir sa
profession/passion de façon originale. En effet, l'idée est qu'il ou VOUS ?
leur match en 2008-
2009 dès lors
qu'elles ont ouvert
elle échange son rôle, pendant trois jours, avec son conjoint ou
sa conjointe… Réalise-t-elle (il) l'ampleur de votre tâche ? Serait-il
ou elle capable de prendre votre place ? Si vous avez envie de
L es mauvais résultats de
votre équipe ne sont
jamais constitutifs d'une faute
le score. ■ tenter l'expérience, contactez Isabelle Rozynski à : isabelle.cas- grave dans le cadre d'un
ting@gmail.com ou par téléphone : 01 55 87 06 93 ■ licenciement. ■

Sur la toile

Footdenbas.com vous donne


la parole
"Permettre le débat et la réflexion collective du football amateur,
retrouver le sens des valeurs et de l’éthique, proposer des initiatives
pour améliorer le jeu et l'esprit sportif, imaginer une gouvernance
plus démocratique du football en adéquation avec son époque"…
Voici quatre des principaux objectifs de ce portail internet original. Une
rubrique est également consacrée aux éducateurs. Allez jeter un œil !
http://www.footdenbas.com/■

6
François
Blaquart Causerie : essayez
au Québec !
D ans le cadre de son
centenaire, la
les petits papiers…
Fédération de Soccer du
Québec organise un stage LE V ous êtes à la recherche
d ' u n e i d é e o r i g i n a le
tête avant de le jeter dans
une corbeille. Chaque
en direction des techni-
ciens, les 9 et 10 avril pro- CONSEIL pour votre causerie, qui
soit à même de surprendre
message, à condition qu'il
s o i t co u r t , p e rc u t a n t e t
chains. Parmi les presti-
gieux intervenants, on
notera la présence de
DU MOIS v o s j o u e u r s ? Vo i c i u n e
idée extraite du vécu de
l'un des membres de notre
personnalisé, aura de
grandes chances d'être
ancré dans l'esprit de cha-
François Blaquart, lequel rédaction : inscrivez nomi- cun de vos joueurs qui se
animera une séance type nativement ce que vous sentira responsabilisé,
pour un joueur en fin de attendez de chaque joueur valorisé et presque rede-
cycle de formation, avant sur le match, en une vable du temps que vous
de réaliser, le lendemain, phrase ou deux maximum. aurez consacré à lui adres-
un exposé sur les nou- P u i s , a u m o m e n t o ù vo s ser un message "person-
velles orientations péda- joueurs s'apprêtent à sor- nel". Sans compter la
gogies.■ tir des vestiaires, distri- volonté qui l'animera de
buez les petits bouts de remplir "sa" mission. Effet
papier en demandant à garanti. Enfin, vous nous
chacun de le lire dans sa raconterez… ■
Un sport-
études Le Canada accueillera
arbitrage le Mondial féminin en 2015
à Niort L a Fifa a rendu son verdict : la Coupe du Monde de football féminin se
déroulera au Canada en 2015. Pour la première fois, le tournoi rassem-

L a rentrée scolaire 2011-


2012 verra la naissance
d’une section sportive
blera 24 nations. À noter par ailleurs que l'Ouzbékistan et le Costa Rica
ont été désignés respectivement comme pays hôtes des Mondiaux fémi-
nins U20 (2012) et U17 (2014). ■
sport-études arbitrage au
lycée de la Venise Verte à
Niort, dans le but de for- Pôle féminin de Clairefontaine : concours d'entrée en mai
mer de futurs officiels.
Pour tout renseignement,
contacter la Ligue Centre
L es joueuses nées en 1996 et qui ont participé cette saison à la Coupe Nationale
Féminine U15 peuvent encore s'inscrire au concours d'entrée de l'INF (Pôle France
féminin) qui aura lieu les 17, 18 et 19 mai prochains. Pour ce faire, elles doivent s'adres-
Ouest au 05.45.61.83.90. ■ ser au district dont dépend le club au sein duquel elles sont licenciées. ■

LA PHRASE DU MOIS
Josep GUARDIOLA (dans l'ouvrage : La fuerza de un sueno) :
"Quand tu es entraîneur, tu vois le vestiaire d’une façon diffé-
LE SAVIEZ-VOUS ?
rente que lorsque tu es joueur. Tu perçois davantage les difficul-
tés à maintenir l’équilibre. Chaque joueur a un ego, un intérêt,
des problèmes, et tous les membres du vestiaire doivent vivre
S i les courbatures existent chez l'enfant en école de foot,
sa capacité à cicatriser et sa physiologie font qu'elles
excluent en règle général tout type de lésion musculaire
avec. En tant qu’entraîneur, tu dois trouver le point de rencontre (élongation, claquage…).■
pour que tout le monde respecte tout le monde". ■

7
Actualité

QUESTION A lire :
Comment travailler Epopées nordistes en
la conservation coupe de France
autrement ? R ichement illustré, cet ouvrage
retrace les exploits des
Christophe Maltevoie : "J’aimerais
travailler la conservation clubs nordistes en coupe de
de balle autrement qu’en faisant de la passe à dix. Comment France depuis 1920 ! Photos,
procéder ?" ■ témoignages, statistiques…,
Olivier Fosseux a remonté le
RÉPONSE temps afin de proposer un
Gilles Thiéblemont, CTD du District de Côte d’Or : "Si
l’on peut très récit inédit de 360 pages sur le
bien adapter la passe à dix sous d’autres formes, comme profi- parcours des clubs profession-
ter par exemple d’un déséquilibre volontaire en demandant à nels et amateurs du Nord-pas-
une des deux équipes de se projeter sur tel ou tel côté, il est de-Calais dans le cadre de la
bien entendu possible de travailler cet aspect du jeu autre- prestigieuse compétition natio-
ment. Dans le cas où vous souhaitez associer la conservation à nale. Tarif : 24 euros (Editions
la progression, il faut toujours avoir à l’esprit de marquer des Alan Sutton - Collection
buts (avoir un sens de jeu), tout en faisant respecter vos mémoire du Football). ■
consignes. Par exemple : réaliser x passes avant de pouvoir ten-
ter sa chance au but, faire tourner le ballon (temps de prépara-
tion) derrière pendant x temps avant de se projeter vers l'avant,
etc... Enfin, l’exercice suivant permet par ailleurs d’allier la
Vente aux enchères
conservation à la transition attaque/défense : dans un carré, une
équipe attaque verticalement en essayant d'atteindre des appuis
(un aller-retour = 1 pt). Quand l’adversaire récupère le ballon,
S uite au décès d'un jeune Agenais de 22 ans au cours
d'un match de foot en salle, Nicolas Parent a décidé
d'organiser via son site Internet (www.sportsand
il doit lui aussi effectuer des allers-retours avec ses appuis, mais jobs.com) une vente aux enchères de maillots portés par
dans le sens horizontal". ■ des sportifs issus de diverses disciplines. Les fonds récol-
tés serviront à équiper plusieurs salles en défibrillateurs.
Tous les clubs professionnels de football, rugby et hand-
ball ont été sollicités.
Renseignements : contact@sportsandjobs.com ■

Du futsal à Bercy
L e 27 mars prochain, le Palais Omnisports de Paris Bercy
accueille le PSG, Lille, Brest et une sélection du Club
des Internationaux de France 98, à l’occasion d’un tournoi
de football en salle. Huit équipes de la Ligue Paris Ile-de-
France se joindront à la fête en lever de rideau. À noter
que deux euros par billet vendu seront reversés aux
"Restos du Cœur". ■

LE SAVIEZ-VOUS ?
L e travail intermittent permet de travailler plus long-
temps que lors d'un effort continu, pour une même
intensité, tout en limitant l'accumulation de lactate,
Vous aussi POSEZ VOS QUESTIONS, nos intervenants vous
une partie étant métabolisée lors des périodes de récu-
répondent ! contact@vestiaires-magazine.com
pération. ■

8
Sensibiliser les jeunes à la pratique du Cécifoot
600 jeunes concernés. Depuis décembre, le District du Loiret mène une action de sensi-
bilisation sur la pratique du football pour des personnes souffrant d'un handicap visuel.

éjà très présent par le passé donnateurs, principaux de col-

D dans diverses actions


menées en faveur du sport
adapté, le District du Loiret a fran-
lège), pour organiser des séances
de sensibilisation auprès des
joueurs.
chi une étape supplémentaire
cette saison en initiant un projet >Jouer les yeux bandés…
Cécifoot, déclinaison départemen- Ces derniers sont équipés d’un
tale du projet CAP’ Foot mis en bandeau masquant les yeux et
place par la Ligue du Centre de fonctionnent en binôme, un
Football. En partenariat avec la joueur ayant les yeux bandés, l’au-
société Novalis et le Comité dépar- tre ayant le rôle de guide. Leur sont
temental Handisport, Bertrand proposées des situations de décou-
Baillou et Baptiste Ridira, verte de conduite de balle, de tir, de
Conseillers Techniques au district coopération et de jeux collectifs…
du Loiret, et Damien Beaujon D’autre part, nous nous adressons
(agent de développement aussi à un public issu des quartiers
du Comité Départemental (100 à 200 jeunes), à notre élite
Handisport), sont en charge de la départementale U13 (garçons et
mise en œuvre du dispositif dont la filles) au travers de vidéos, de ques-
principale vocation est de sensi- tionnaires ainsi qu’une rencontre
biliser un public scolaire à la pra- avec des sportifs pratiquant le
tique du Cécifoot (pratique du Cécifoot. La finalité du projet per-
football pour les non voyants et mettra de regrouper les quelques
mal voyants). Depuis décembre 600 jeunes sur une manifestation
dernier, nous nous rendons tour à fin juin dans le Loiret, avec l’organi-
tour dans les 14 sections sportives sation d’un match en présence de
qui concernent le projet, soit 300 élèves de la 6ème à la 3ème l’Equipe de France de Cécifoot (Championne d’Europe 2009).
et une soixantaine d’adultes (éducateurs, professeurs, coor- ■ Bertrand Baillou Conseiller Technique au District du Loiret

Une Association
VESTIAIRES recrute
des Femmes D ans le cadre de son développement, la société RC
MEDIA recrute des agents commerciaux (ou autres
statuts indépendants) dans toute la France. Si vous êtes
intéressé, merci d'envoyer votre candidature à :
du Football en Alsace contact@vestiaires-magazine.com ou en téléphonant au
04 72 77 69 04. ■

D ans le prolongement de la 2ème édition de l’opéra-


tion "Mesdames, franchissez la barrière !", organisée
le 5 mars dernier, la Ligue d'Alsace poursuit sa mobili-
sation en faveur du football féminin avec la création d’une
LE SAVIEZ-VOUS ?
"Association des Femmes du Football". Objectif avoué :
permettre à celles-ci de mieux exister dans un univers
jugé encore trop masculin. ■
U n club de moins de 10 salariés peut verser, 5 fois par mois et
par joueur, une prime allant jusqu'à 108 euros sans payer
de cotisations sociales. ■

9
Courrier des lecteurs
Heu-reux ! cher du plaisir à travers la compétition. Déjà que beaucoup fuient
ui, je suis heureux de la nomination de François Blaquart à la l'école de foot, alors si en plus les U15 n'offrent plus de véritable
"O tête de la Direction Technique Nationale. Éducateur depuis enjeu,tous vont se rabattre sur les U17 avec les effets pervers que peut
près de 40 ans,j'ai beaucoup de mal depuis quelques années à m'iden- causer une concurrence néfaste entre éducateurs… À bon enten-
tifier aux gens qui nous représentent à la fédé. Avec Monsieur deur".
Blaquart,je trouve que le poste de la DTN retrouve ce côté terrain,ter- Damien R. ■
roir, que j'ai adoré avec Hidalgo et Jacquet en comparaison aux pail-
lettes et beaux discours de Gérard Houllier… Le football est à nou- De belles perspectives
veau entre les mains des techniciens !". 'ai découvert avec plaisir l'entretien de François Blaquart dans le
Philippe B. ■ "Jdernier numéro. J'y ai vu des idées, des valeurs et surtout beau-
coup de bon sens dans ses propos. Espérons que notre fédération le
laisse travailler tranquille, sans pression politique. Nous avons assez
Félicitations à David Guion !
perdu de temps".
e tiens ici à féliciter le parcours incroyable de Chambéry en
"J Coupe de France et en particulier David Guion,un entraîneur très
compétent, simple et passionné. J'ai beaucoup apprécié son travail
Fabienne T. ■

réalisé avant la victoire contre Monaco et qu'il relate d'ailleurs dans


Pour suivre son équipe !
votre dernier numéro.Au-delà du résultat, la réussite de ce monsieur
e ne suis pas d'accord avec l'analyse que vous faites, vous et vos
encourage tous les entraîneurs amateurs à travailler dur pour pouvoir
un jour rêver d'un tel parcours.Bravo à lui et à tous les Chambériens.
"Jintervenants, sur le sujet du mois dernier (Question du mois) :
"suivre son équipe, pour ou contre". Pour l'avoir déjà expérimenté
Vive la Savoie !".
dans mon club, je considère que les joueurs (et l'éducateur) ont tout
Franck G. ■
à gagner à travailler pendant plusieurs années de suite. Peut-être
que le message ne passe plus aussi bien au bout de trois ou quatre ans,
Un nouveau départ pour notre football c'est vrai,mais où est l'essentiel ? C'est de se faire plaisir.Or,à partir du
e me suis vraiment reconnu dans les valeurs et le projet que moment où des joueurs se sentent bien avec un éducateur et vice-
"J François Blaquart présente dans le dernier VESTIAIRES. versa, pourquoi changer ? Au nom de quoi, à un niveau amateur,
Simplement,je trouve un peu utopique sa vision des choses en ce qui devrions-nous imposer un changement d'éducateur au risque que
concerne la dédramatisation de la compétition. Certes, on peut faire certains joueurs n'apprécient pas le nouveau ? Pour moi,la probléma-
en sorte de pratiquer un football de loisir jusqu'à 15 ans, en limitant tique est beaucoup plus simple en réalité.Tant que ça marche et que
au maximum les montées, les descentes et toute forme d'enjeu à tout le monde est content, il faut continuer ensemble. C'est comme
même d'apporter une pression sur les joueurs. Mais si on fait ça, on dans un couple en somme ! Allez, sans rancune et encore bravo pour
n'aura plus d'éducateurs qui tiennent la route dans cette catégorie ! votre magazine que je dévore chaque mois avec le même plaisir".
Qu'on le veuille ou non, l'éducateur vient aussi en club pour recher- Hervé S. ■

Postez vos messages sur : contact@vestiaires-magazine.com

Directeur de la publication/ Rédaction : Xavier Cerf, Antoine Armand, Impression

Vestiaires Rédacteur en chef :


Julien Gourbeyre
Julien Gourbeyre, Serge Bianchi,
Pierre Benoît et Roger Gourbeyre.
Imprimerie Chirat
744 rue de Sainte -Colombe,
42540 Saint-Just-La-Pendue.
Premier magazine consacré Administrateur des ventes : Photos : Frédéric Camallonga
aux éducateurs de football Pascal Muller (couverture + pages 22 à 25) N° Commission paritaire :
0211 T 89754
Mensuel édité par RC MEDIA, Marketing : Ont collaboré à ce numéro : Pierre Metzger,
Jean-Robert Faucher, Frédéric Hantz, N° ISSN : 2101-4566
SARL au capital de 5000 euros Bernard Veronico
SIRET : 507 848 257 RCS Lyon Jean-Luc Haussler, Jean-Marie Sabot,
Franck Lefevre, Luc Chevereau, Jacques Crédits photos : FOTOLIA pages pages 4, 5, 10, 12, 35,
Adresse : 25, rue Victor Basch BP 25010, Secrétariat : 36, 40, 42, 44, 46, 50, 52, 54, 58, 62, 66.
Claudia Gioscia Bady, Nadi Derran, Tatiana Vassine et
69 602 Villeurbanne Cedex Christian Walgenwitz.
TEL : 04 72 77 69 04 Comptabilité : Comité de rédaction : Julien Gourbeyre, Toute reproduction, représentation, traduction ou
Sylvie Pavie Gérard Goutalier, Samuel Rustem, Alain adaptation, qu’elle soit intégrale ou partielle, quel
Blachon, Jean-Marc Berthaud, François qu’en soit le procédé, le support ou le média est
Maquette/infographie : Ferdin, Jean-Luc Haussler, André Charlet strictement interdite sans l’autorisation de
Xavier Boglione et Jean-Paul Ancian. RC MÉDIA.

10
?
n du Mois
La Questio
collective du b allon ?
riser la remontée
Comment favo
ien, gard
n tre le s lo n gs dégagements du
école de foo t. Pour lutter co iq u e et sou vent improductifs,
En pédagog
mm an d ab les d 'un point de vue ort s d e Liévin et éduca
teur au
peu reco ulté des sp d de but.
rofesseur à la Fac e du coup de pie
André Charlet, p m o difier la rè gl
ens, propose de
Racing Club de L

égage !"…

"D "L oi n de va nt
!". Combien de
fo is en te nd -o n vo ci
" en
fé re r
U1 1
ce tte "c on sig ne de
co up
ou U 13 su r un ca -
? Pl us ac
pi ed de bu t pa r
nj eu qu e
pa ré pa r l'e
no ur -
le je u, l'é du ca te ur m e
ê
r i t t o u j o u r s l a m le
at io n : él oi gn er
m ot iv
ca us e,
da ng er. Et po ur
llo n à un
transmettre le ba
tu é à un e
dé fe ns eu r si es t
m èt re s
qu in za in e de éà
pl us ris qu
on ne pe ut
e al
m
ce t âg e ! Un e pa ss
rô le
ad re ss ée , un co nt t-
de l'a
ra té , un pr es sin g ce ty pe
qu an t… et la re la nc e se
t a d ve r s e . le ur pl us je un e âg e, notre
ta u bu oblématique pour
ns de r la p a r ve n i r a le fa ir e le de pr
tr an sfor m e en m oi po ur le m en t fa ire po ur re sp ec te ne pa s io n m ér ite
te m ps qu 'il ne fa
ut de l'e nf an t to ut Po ur qu oi
ot à 7 et à fo ot ba ll d' an im at
bu t po ur pr ogre
ss io n
rs week-end, da ns le fo . C' es t en
di re en un e ba lle de t. So it ! en se dé le st an t de s fa ct eu de fa ire ap pl i- qu 'o n s' y pe nc he marche
9 ?! Il su ffi ra it t de la dé
an
l'a dv er sa ir e. Ra ge r t a i n s "d an ge r" et "r és ul ta t" ? r è g l e s u i v a n t e : tout cas le bu r l e t . " S i o n
ce quer la d'André Cha
A l o r s b i e n - s û r, t to ut ju sq u' au dé pa rt du ba llo n, ap pr en d au x je un es à ta pe r
av an
"é du cs ", so uc ie ux rendre à penser
n de le ur s >"App avant de penser
co up de se r
og re ss io da ns le ca dr e d' un ad ve r- lo in et fo rt , à se dé ba rr as
de la pr passe us le s u' le
à
lle s, en co ur ag en t le ga r- en t du da ng er " pi ed de bu t, to ra in ts de se d u b a l l o n p l u t ô t q t, on
ou ai
t, de façon éloignem , sa ire s so nt co
nt er ver collectivemen
dien à relancer cour té e Il y a un pe u pl us d' un an re po si tio nn er da ns le ur pr o- cons ur ag e pa s au tr av ai l
re m on t, professeur à la IA IR ES n' en co
à pr iv ilé gi er un e Ap rè s André Charle pr e ca m p" (voi r VE ST ni té te ch ni qu e, à la ju st es se de
s
e du ba llo n. ts de Li év in ré
co lle ct iv lté de s sp or nt ag e de sé ec o n c l u r e :
de s fo n- Fa cu ub n° 10 ). Da va e passes". Et d
to ut , la pa ss e es t un issage et éd uc at eu r au Ra ci ng Cl nc e, un e dé m ar ch on n' a pa s la
rent e su r la re la "c et te pr op os iti
damentaux de l'app voilà, si de Le ns , av ai t fo rm ul é un de co ns tr uc tio n, un je u au en tio n de to ut ré so gl e
ud re ,
ot ba ll. Se ul em en t i o n d a n s n o s le ga rd ie n pr ét
du fo posit pied optimisé pour io n) et m ai s de so um et tr e un e rè -
dagogique, p r o n dit souvent que
cette approche pé es : "o = ré pé tit a va n t a
fa it lo ua bl e et m êm e co lo nn
ss e es t la pl us (p ro gres sio n s d' ap - q u i p e u t s ' a v é re r
to ut à iè re pa
de s bu ts à la prem nt e, ca r si el le es t "un peu plus
de ch an ce ip e au ss i à
co ns ei llé e, co ût e pe ns er ge us e. El le pa rt ic
r ta
t parfois au im po cu ne ch an ce d' avoi r prendre aux
en fa nt s à cience que
l'équipe, ar rachan er él oi - faire prendre cons
au t de pe ns e m an iè re
la rm es au x ra té e, i è m e , p u i s l a t r o i - pa ss es av an d a n g e r. . " . À le rè gl em en t, d' un
pa ss age qu el qu es d e u x en t d u t pa sa ns in ci -
s
sion des la ce rt ai ns g n e m ni - gé né ra le , n' es .
enfants, la pres m e… Au ss i, da ns où to us le s te ch
pa re nt s - qu an d el
le ne vi en t siè o n , o n l'h eu re de nc e su r le je u"
at eu rs du j e u x d e c o n s e r va t i la ci en s lo ue nt la circulation de
pa s d' au tr es éd uc ag ne r" in te rd it l'i nt er ce pt io n de arça, que les ■ Pierre Benoît
ub qu i, eu x, fo nt "g
in d' aid er le s en fa nts b a l l e d u B ne nt de pu is
cl ce af Ca ta la ns ap pr en
rd era pa s à relan er en pa ss es po ur
le ur éq ui pe - ne ta m - à pr og re ss
or s co
se fa ire re ss en tir. Al
12
Les conseillers
techniques ne
sont pas conva
Témoignages. incus
VESTIA IRES a deman
gent la réflex dé leur avis à
ion dans ce d trois CTD et
d'André Charl omaine, mais un CTR. Tous
et. Cette dern aucun ne sem encoura-
ière permet n b le convaincu par
éanmoins de la proposition
nourrir le déb
Daniel MALHER at. A suivre, donc.
"D e fo rt es ch an ce BE , CTD du District
"Je serais tenté de s p o ur q ue le d éf en se ur co de Seine et Ma
seur, une fois en
dire pourquoi pa
s ?
ur t d ro it d ev an
L’élément négati t… " rne Sud
possession du ba f qu e j’o bser ve néanmoi
te rn at ive te st ée llon, cour t droit ns est qu
à de
cohérente. En ef l’h eu re ac tu el le , da ns le ca dr vant et tape loin dès que le prem ’il y a de fortes chances pour
fet, nous interdis e de no s ex pé ri ier adversaire le que le défen-
à la main ou au pi on m en pr
ed, une fois le ba s au gardien de déga ger le ballo ta ti on s (voi r V ES TI A IR ES N °2 esse. Je considère que l’al-
du pres si ng ad ve llon n 1,
rs e, ce qu i le ur pe mis à terre, et les latéraux à s’éc de volée ou de demi-volée. Cela dé ce m br e 20 10 ) es t pl us
rm et de pr ogre arter pour le rece oblige ce dernie
ss er et de vi vre r
la ré al it é de ce sp voir. Des défenseurs qui ne sont à relancer
or t" . pas exempts
"I ni ti er au p re
Pie rre SARRATIA,
ss in g et au ca d CTD du District
"C ’e st un e id ée ra
in té re ss an te , m g e d u p o rt eu r m e se m b le au
des Pyrénées A
joueur s de récu ai s je ne su is pa ss i im p o rt an ts tlantique
pérer le ballon le s vrai m en t d’ ac
co !"
plus haut possib
m éd ia ne su r la re
la le, il serait contre rd . À l'h eu re où , da ns le fo ot ba
du po rt eu r, et c… nc e du ga rd ie n. Pa r ai lle ur s, il -nature de deman ll
Je su is be au co up m e se m bl e au ss der aux adversai m od er ne , on de m an de au x
ré pa ra ti on au m pl us fa vo ra bl e à i im po rt an t d’ in it ie r re s d’attendre derr
om en t où le ga rd iè
ie n re la nc e su r la so lu ti on su ivan te : in te rd ire le s je un es jo ue ur s au pres si ng re la ligne
l’u n de se s dé fe to ut at ta qu an t de pé né trer , au ca drage
ns eu rs . C el a m e da ns la su rfac e
pa ra ît pl us lo gi de
qu e" .
"Jus qu 'à la lig
G il le s T H IEBLEMONT, CT
ne
"I l m e se m bl e qu m éd ia ne, c' es t trop lo in " D du District d
e la di st an ce es t e Côte d’Or
protégée n’aille trop im po rt an te
pa . Je ne su is pa s co
conscience qu’il s jusqu’à la ligne médiane. Cel nt re le pr in ci pe
a dit, s’agissant
manières de proc
est beaucoup pl
us logique de pa de la progressio , bi en au co nt ra ire, m ai s il fa ud ra
éd rtir n colle it qu
En U 13 , ce s de rn er. En U9 et U11, les gardiens bé de derr ière. À ce titre, au sein de ctive et individuelle des joue e la zo ne
ie rs so nt oblig és néficient d’une notre district, no ur s, j’ai bien
de re la nc er à la zone protégée de us
m ai n" . quelques mètre expérimentons plusieur s
s pour relancer
sereinement.

"On s’éloigne d
e la réalité du je
Pascal LAFLEUR
IEL, C
l’expérim
TR de la Ligue
du Centr
u"
entation du fo e, lig ue pilote pour
Que vous insp
ir e l'idée, en ot à 8 depuis d
dir e l'équipe football rédu eux saisons.
ad it
ta n t q u e le g verse de franchir la lign , d’inter- R ep ou ss er l’a dver
a rd ie n a d v e e médiane
re la n ce ? L’ id rs m on se ns . O n se sa ire da ns sa m oi ti é de te rrai n,
ée de dé pa rt , je e n ’a p a s e ff e c tu é sa ra it co ns ta m m en c’ es t tr op à
sante même. D’a la m om t da
utant plus qu’au tr ou ve in té re ss an te , sé du i- sp en t de la re la nc e, ce qu i ne re ns un éq ui lib re to ta l au
no us ap pl iq uo ns nive or t. fl èt e en ri en la ré
un e ex pé ri m en au de la Ligue du Centre, al it é de ce
fo ot à 5* . M ai s ta ti on pr es qu e si m ila ire en
il y a né an m oi ns
D'a bord, je dirais de Quelle altern
que c’est un peu s ch os es qu i m e gê ne nt . fa ative précon
iser
l’a pp re nt is sa ge ud
i constitue te ra it op te r po ur un e po si ti on in iez-vous dès lors ? Il
éloigné de ce qu
du fo ot ba ll ch ez
un je un e jo ue ur rrai n pa r ex em pl te rm éd ia ir e, au
. m éd ia ne . L’ es se e, vo ire à la lig ne de s 13 m , no n qu ar t de
C 'e st -à -d ir e nt ie l es t qu e le pa s à la lig ne
? Si l’o n se ré fè re apprenne à faire dé fe ns eu r, lo rs
se ur qu i co nt rô à l’i dé e de dé pa des ch qu ’i l re
le le rt , le
dans le sens du je ba llo n a do nc to ut le te m ps de dé fe n- l’a dver sa ire, si tu at io oix de jeu vers l’avant sous la pr la nc e,
u.A cet instant pr se m et tre fa ut ns qu i vo nt l’a m es
intervenu… Il n' écis, personne n’ pa s no n pl us pe en er à pr ogre ss sion de
y a pas de jeu en est encore ga rd re de vu e qu er . Et il ne
op rdien peut débo
pa s eu à ag ir en
fo nc ti on de la pr position. Le défenseur n’a *R ucher sur une ac ’u n lo ng dé ga ge m en t du
an alys er tr ès vi te es si on de l’a dver el an ce prot ég ée tion of fensive in
la sa du ga rd téress
C e n’ es t p as bo si tu at io n et le s ch oi x qu i s’ of ire, ni à de lo ng ue ur du te rrai n. ien, zone allant jusqu’aux 10m su ante.
n, ca r on s’ él oi fren t à lu i. zo L’a dver sa ire do r le s 40 m
gn e de la ré al it ne et it se
é du je u. co nt ne pe ut ve ni r s’o pp os er au dé fe trou ve r en de ho rs de ce tte
rô lé le ba llo n. ns eu r qu e lo rs qu e ce lu i-c
ia 13
Pourquoi pas vous ?

Denis Renaud, toujours


Le DEF à 25 ans. Ancien pensionnaire du centre de formation de Nantes, Denis Renaud a
mis un terme à sa carrière de joueur à 19 ans pour se consacrer définitivement
à l’encadrement. Acteur principal de l’épopée de Carquefou en Coupe de France (saison
2007-2008) où il entraîne toujours (CFA), le technicien vise désormais plus haut...
n l’imagine aisément Parallèlement à un cursus

O au bord des terrains,


vêtu du survêtement
jaune et vert du FC Nantes,
S TA P S , D e n i s R e n a u d
obtient le DEF à 25 ans !
"Très tôt, il a eu cette déter-
captivé, concentré, son car- mination, cette volonté de
net enserré comme un se donner les moyens de
joyau. Nous sommes au réussir", confirme Jean-Yves
début des années 1990, au Humeau, son premier men-
centre d’entraînement de la tor à Vertou, qui dépeint
Jonelière. Denis Renaud a 17 quelqu’un de "rigoureux, en
ans. Il joue en équipe de dépit de sa jeunesse, et d’en-
jeune chez les "Canaris". thousiaste… Rien n’était
Entre deux entraînements, laissé de côté. Il fonctionnait

Crédit photo : Michel Fraudeau


pendant que ses copains se déjà comme un profession-
détendent, lui assiste à la nel".
séance des pros. Il prend des
notes, beaucoup de notes. >Le conseil de Denoueix
Et pour cause, à quelques L’un des premiers tournants
mètres de là, Jean-Claude de sa jeune carrière inter-
Suaudeau donne ses direc- vient en 1993, lorsque
tives. "Ces séances-là, je n’en C h r i s t o p h e L o l i ch o n l e
loupais pas beaucoup…", se repère au cours d’un stage
souvient-il. A l’époque, le d’encadrement estival (voir
jeune "apprenti" n’imagine les tribunes, points d’orgue >Educateur à 16 ans interview ci-contre). Ce der-
pas un instant que, 17 ans plus d’un parcours épique en Retour à la Jonelière, au début nier, alors entraîneur des gar-
tard, il occupera la place du Coupe de France au cours de justement. Latéral droit ou diens de but à Nantes, lui pro-
"maître" à la Beaujoire, le la saison 2007-2008. milieu récupérateur, l’adoles- pose d'encadrer les benjamins
temps de deux rencontres. "Emotionnellement, c’était cent comprend très vite qu’il du club. Il accepte et s'en
Face à l’OM puis contre le t r è s fo r t . Au d é b u t d e m a est d'abord fait pour encadrer, "contentera" pendant deux
PSG, Carquefou rassemble en car r ière, j’aurais signé de pour "transmettre". Convaincu ans. Mais l’intéressé est un
e f fe t p r è s d e 4 0 0 0 0 p e r - suite pour vivre de tels par ailleurs qu’il ne deviendra homme de challenges. Sollicité
sonnes dans moments…". jamais pro, le footballeur met par la Haye Fouassière, club du
a l o r s t o u t e n œ u v re p o u r vignoble nantais, il accepte
"Un plaisir d’échanger avec connaître le haut niveau en d'en devenir le coordinateur
lui" tant que technicien.A 16 ans, il technique des équipes de
Raynald Denoueix, ancien
entraîneur et formateur au connaît ainsi sa première jeunes et l'entraîneur des
FCNA.
"Je conser ve une image de expérience d'éducateur à seniors. Et ce, sur les conseils
Denis, lorsque j’étais encore
entraîneur de Nantes. Il éta Vertou, dans la banlieue nan- d'un certain Raynald
it à vélo et est venu assister
à une séance. Il a entamé la taise, où il s'occupe des "pous- Denoueix. "Je le côtoyais régu-
discussion pour me dire
qu’il souhaitait devenir édu sins" (U9). Bientôt, le jeune lièrement à Nantes. Quand un
cateur... On s’est retrouvé
quelques années plus tard homme n'aura qu'une idée en coach de cette qualité vous
lor squ’il est venu me voir
une semaine à la Real Socied tête : passer ses diplômes.Tant pousse à faire quelque chose,
ad. On se voit toujours pou
parler foot. C’est quelqu’un r
de très cur ieux, qui se pos
e toujours des et si bien qu'il décide à 19 ans vous foncez". A 20 ans, Denis
questions. C’est un plaisir
d’échanger avec lui. Si cela de raccrocher les crampons Renaud s'asseoit donc sur le
nées qu’il est à Carquefou, fait autant d’an-
c’est qu’il a forcément des pour se consacrer totalement banc pour la première fois en
la reconnaissance de ses jou compétences et
eur s". à son objectif ! Et ça paye. t a n t q u ' e n t ra î n e u r d ' u n e
14
haut"
Denis RENAUD Les compétences pour aller plus
" a encadré
national,
PF. Francis Smerecki, entraîneur
DE du DEPF
Denis Renaud lors

plus haut "D en is es t to


volonté d’ en
uj
ric
qui plus est, quel
ou
hi r
rs
se
en
s
qu’un
tra
co
qu
in

i
po
de s’i nt er ro ge r
nnaissances. C’es
re
ur
ss en
all
t
er
bi en
et a un e vrai e
t un bon pédagogu
les choses
plus haut, en L2, vo
. Je di ra
e
is même qu’il a
ire en L1. Il mérite
qu elq
, en
ues
péte nc es PF, il avait déjà eu
équipe fanion. "J’ai pris des frappé par le côté mature, tout à fait les com qu ’il n’ obtienne son DE pa s.A lui
r.Av an t ra ie nt
gifles", reconnaît-t-il en toute organisé, passionné et sérieux tout cas, d’y accé
de
ur qu oi el le s ne se représente
ne vois pas po o… Mais je ne
franchise. "Mes dix premiers qu’il dégageait en dépit de son opportunités… Je es au se rv ice d’un groupe pr
r ses compé te nc n y parvient".
matches se sont soldés par jeune âge". Et de poursuivre, de savoir applique to ut e fa ço n en pratiquant que l’o
ucis. C’est de
autant de défaites"… Il en faut admiratif : "C’est quelqu'un de me fais pas de so
plus néanmoins pour décou- fidèle, travailleur infatigable, L2 ou L1.
rager le jeune homme, qui qui sait insuffler un véritable s’y considère "Je me souviens de sa mise en
maintient son cap. "C’est en esprit de groupe tout en se bien dans sa peau, il aspire place à la Beaujoire, à la veille
m’investissant énormément projettant à moyen et long néanmoins à franchir d’autres d u m a t ch c o n t re l ’ O M e n
et en étant à l’écoute que j’ai terme. De plus, il s’intéresse à étapes. C’est d'ailleurs à cette coupe… J’étais émerveillé,
pu redresser la barre". toutes les catégories du club". fin qu’il a passé et réussi son tout était minutieusement pré-
Un vrai bâtisseur dont la pro- DEPF récemment. A 35 ans, paré… Il n’y a pas à dire, c’est
>Travailleur infatigable gression est somme toute l’avenir est bel et bien devant au niveau du management
Au final, l’expérience durera logique. "J’ai commencé au l u i . " Vo u s s a v e z , j ’ a i l a qu’il est le plus impression-
5 ans ! Après un retour d’une plus haut niveau de district, conscience tranquille. J’aurais nant. Impossible de rester
saison à Vertou, cette fois-ci avant de connaître l’échelon pu accepter des of fres de indifférent à ce qu’il dit.A mon
aux commandes de l’équipe régional, le CFA2, et mainte- clubs étrangers ou de Ligue 2 à sens, il n’a rien à envier à beau-
première (DH), Denis Renaud nant le CFA". l’issue du parcours en Coupe coup d’entraîneurs pro". Qui
entame son conte de fées à de France. Mais j’ai refusé, car sait si dans quelques années,
Carquefou, en 2002. Le prési- >Il refuse des offres de je souhaitais aller au bout de un adolescent féru d’entraîne-
dent du club, Michel Auray, se clubs étrangers... mon cursus". Pour Jean-Yves ment viendra prendre des
souvient : "A l’époque où je l’ai O ù s ’ a r r ê t e ra - t - i l ? D e n i s Humeau, le doute n’est pas notes lorsqu’il observera les
rencontré, soit un an avant son Renaud est à Carquefou permis. Son ex-poulain a les séances de Denis Renaud.
arrivée chez nous, j’ai été depuis maintenant 9 ans. S’il compétences pour réussir en ■ Xavier Cerf

Christophe LOLICHON, actuel entraîneur des gardiens de but à Chelsea.

"Une grande exigence envers lui-même"


Quels souvenirs Il devait sim- d’une formation de oui, sans aucun souci… Après
avez-vous de plement CFA ? Non, il a beaucoup tra- la Ligue 1, c’est différent. La
vos pr emièr es s’ouvrir un vaillé pour y arriver. Et, très fran- pression y est énorme. Pour y
rencontres avec peu plus aux chement, je ne vois pas pour- réussir, il faut à la fois savoir res-
Denis Renaud ? autres et quoi il n’irait pas plus haut ter soi-même et s’adapter à un
Je l’ai remarqué au adapter ses même si, quand on n’a pas été contexte souvent difficile. Or,
cours de stages messages pro, il n’est pas évident de faire quand Denis a une idée derrière
vacances que nous aux enfants, son trou. Toujour s est-il que la tête, il est difficile de le faire
organisions en 1993 ce qu’il a su pendant le parcours en Coupe changer d’avis. Il a une grosse
pour des enfants. Et j’ai rapide- faire rapidement. de France, il a per sonnalité
ment constaté que c’était montré qu’il "Une grosse et est parfois
quelqu’un de passionné par Quelles étaient ses m a î t r i s a i t d e personnalité, parfois jusqu’au-bou-
l’entraînement et l’encadre- autres qualités ? Un sens façon remar- jusqu'au-boutiste" tiste. Je pense
ment. de l’organisation et de l’anima- quable la pré- néanmoins
tion des séances sans faille. Il paration d’un match de haut que le fait d’avoir passer son
Vous lui proposez donc était réellement fait pour enca- niveau, à la fois sur les plans tac- DEPF, au contact d’autres d’en-
d’encadrer les benja- drer un groupe. tique et mental. traîneurs de haut niveau, lui a
m i n s à N a n t e s … Oui, il permis de nuancer un peu ses
avait une pensée déjà très struc- Vo u s n ’ ê t e s d o n c p a s Quand vous dites plus opinions. Je pense que tout est
turée, une grande exigence surpris de le voir haut, vous pensez à la possible. A lui de bien savoir
envers lui-même et son groupe. aujourd’hui à la tête Ligue 1 ? National et Ligue 2, s’entourer.

15
Dossier

VESTIAIRES vous ouvre

Formation. C'est sans nul doute le laboratoire de talents le plus envié par tous les formateurs
du monde.Toujours copiée, jamais égalée, la ciutat esportiva Joan Gamper, centre névralgique du savoir-
faire catalan, œuvre chaque jour à façonner les meilleurs footballeurs du monde. C'est l'école du Barça !
Et VESTIAIRES y est allé, pour vous. Suivez le guide…

>"Ici, c'est Coca-Cola" nous est réservé a tôt fait de nous rassurer. Courtois et très
es gouttes perlent sur les vitres du taxi qui dévale l'avenue professionnel. Deux caractéristiques que l'on retrouvera chez

L del sol, sur la commune de Sant Joan Despi. Nous sommes


le jeudi 17 février, à 7 kilomètres au sud de Barcelone. La
province catalane semble pleurer la défaite de ses Blaugrana, la
chacun de nos interlocuteurs pendant les 48 heures passées à
la "cantera" (la mine). Deux journées pour lesquelles nous
avons obtenu l'autorisation exceptionnelle d'assister à tous
veille, sur le terrain d'Arsenal en Ligue des Champions. Pour ce les entraînements, quelle que soit la catégorie ! Et même à
qui est du contexte, on aurait pu rêver mieux… Fort heureuse- prendre des clichés, chose rare pour qui connaît la volonté du
ment, une fois arrivés au poste de garde de la Ciutat Esportiva club à protéger son secret de fabrique. "Là-bas, c'est Coca-
Joan Gamper, le centre d'entraînement du Barça, l'accueil qui Cola", nous avait prévenu Raynald Denoueix, rapportant lui-

16
les portes du Barça !

même les propos de Guillhermo Amor, le responsable tech-


nique. Oui mais voilà, quand un magazine conçu pour les tech- La Ciutat esportiva Juan Gamper
niciens rencontre des techniciens, la défiance se transforme
assez vite en curiosité. Et la complicité n'est jamais loin...Alors
en chiffres
bien sûr, nous ne vous ferons pas croire que VESTIAIRES a tout • 7118 m2 de bureaux administratifs
vu et tout entendu. Que le savoir-faire catalan nous est désor- • 5 terrains en herbe
mais familier. Deux jours, c'est beaucoup et peu à la fois. Et • 4 terrains synthétique
puis, la confiance n'excluant pas le contrôle, le personnel de • 1 esplanade de 7118 m2
sécurité n'était jamais loin pendant que nous déambulions • 1 gymnase de 3346 m 2 comprenant une tribune de 472 places,
au milieu des allées séparant les dix terrains de football. 5 vestiaires, 5 bureaux, 1 salle de projection et 1 cabinet médical.
Lorsque la passion nous poussait à outrepasser nos droits en • 1 fosse pour les gardiens de but (2205 m2)
pénétrant de quelques mètres sur le rectangle vert, nous étions • 2630 m2 de vestiaires (8 pour les joueurs et 4 pour les coaches)
de suite interceptés par la "patrouille", qui nous ramenait cal- • Surface totale du complexe : 136 839 m2
mement à la raison, un sourire compréhensif en coin. Vous • Coût de la construction : environ 70 ME dont 22,5 ME investi par le club.
l'aurez compris, l'objectif de ce dossier n'est pas d'analyser en • S i t u a t i o n g é o gra p h i q u e : 7 k i l o m è t re s a u s u d d e B a rc e l o n e ,
seize pages chaque ingrédient d'une méthodologie qui a mis à Sant Joan Despi.

17
Suite page suivante 
Dossier

vingt-cinq ans à trouver sa meil- >201 joueurs pour 13 équipes


leure formule.Tout juste pouvons- On retrouvera le même "décor"
nous partager, dans votre magazine, minimaliste et austère dans les
ce que nous avons observé, retenu bureaux réservés aux entraîneurs.
et ressenti au contact des éduca- Aucune photo de joueur, aucun
teurs de la meilleure école de for- cadre immortalisant un instant de
mation au monde. gloire, et des techniciens qui ne
sont pas habillés à l'ef figie du
>Recrutement local jusqu'à club… Comme si la sacralité du
13 ans lieu se suffisait à elle-même, sans
Ça y est, nous y sommes.Après avoir qu'on ait besoin d'en porter
consulté le planning d'entrées et de ostensiblement quelque étendard
sorties puis passé quelques coups que ce soit. En s'approchant des
de fil, le chef du poste de garde nous terrains, on finira tout de même
donne son feu vert. La barrière s'ou- par croiser un… distributeur de
vre. Bienvenue à la Ciutat Esportiva boisson aux couleurs du Barça,
Joan Gamper, du nom du père fonda- ainsi qu'une affiche promotion-
teur de l'écurie aux vingt titres de nelle sur laquelle apparaissent
champion d'Espagne. Le complexe, Josep Guardiola et Luis Enrique.
qui s'étend sur 136 839 m2, a été Ce dernier, qui dirige l'équipe B
inauguré le 1er juin 2006. Il abritera depuis 2008, est considéré par
bientôt tous les pensionnaires du beaucoup comme le futur entraî-
centre, encore à la Masia pour neur de l'équipe première... Pour
quelques mois. Ce mas catalan de l'heure, il fait partie des 26 édu-
1702, fief historique de la formation cateurs de la maison, tous
barcelonaise depuis 1979 et situé à Catalans, répartis à la tête des 13
un jet de pierre du Nou Camp, sera équipes du club pour un total de
quant à lui transformé en musée. 201 joueurs. "Les effectifs sont
Son authenticité contraste avec la vo l o n t a i r e m e n t r é d u i t " , n o u s
Ciutat Esportiva dont la réalisation a nécessité une enveloppe expliquera Albert Puig, le responsable du football de base.
de 78 ME. Ici, les bâtiments sont ultra-modernes et d'une grande "On prend les 15-20 meilleurs par année d'âge". Avec, là
sobriété. Hormis sur la façade extérieure, côté rue, pas de cou- encore, une identité régionale très forte. "Jusqu'en U11,
leur, de drapeau ni d'emblème du Barça. Seul un écusson géant, nous recrutons essentiellement sur Barcelone et sa pro-
visible depuis l'autoroute, trône au-dessus de nos têtes, nous vince. Puis sur toute la Catalogne de 10 à 12 ans, avant d'in-
rappelant le prestige des lieux. corporer les meilleurs mondiaux à partir de 13 ans".

18
>Toute la Catalogne Sergi Barjuan (éducateur U17) et Francesc Sanchez (éducateur U14)
sa famille. Ainsi, le club
joue comme doit l'accompagner
le Barça humainement pour veil-
Résultat, environ 75% ler à le mettre dans les
des pensionnaires du meilleures conditions.
centre (14 ans et plus) C'est pourquoi nous tra-
sont Catalans ! D'où vaillons avec une psy-
l'existence de valeurs chologue, mais aussi un
communes et d'une phi- professeur qui aide les
losophie de jeu parta- garçons dans leurs
gée, qui constituent un études". Cet accompa-
moule dans lequel les gnement est surtout
"étrangers" sont automa- utile, on l'a compris, avec
tiquement aspirés pour les "pièces rapportées".
s'y fondre plus facile- Car la majorité des pen-
ment. L'intégration se sionnaires a été élevée à
fait sur le terrain, mais la mamelle du FC
aussi en dehors, comme Barcelone. Ce qui fait
le souligne l'ancien dire à Albert Puig que "la
international Sergi Barjuan, actuel entraîneur des U17 : "quand Catalogne est un des trois piliers du Barça" (voir entretien).
on prend un joueur extérieur, notre volonté est de tout faire La région est la plus riche d'Espagne en matière de jeunes
pour qu'il soit bien. Il doit sentir le moins possible l'absence de talents. Le football y est une religion. "Depuis toujours,

L'exercice de base du Barça


Toutes las catégories utilisent le type d'exercice ci-contre où apparaissent ici différentes variantes en termes d'espaces, de
quantité de joueurs, de rapport numérique à l'adversaire (en supériotité ou en infériorité), de nombre d'appuis excentrés, de
joueurs cibles, etc… Mais le but est toujours le même : échanger le ballon d'un côté à l'autre du terrain (ici dans le sens vertical).
Les appuis excentrés ne peuvent rentrer dans le carré que pour "attaquer" le ballon sur une passe d'un partenaire. Dès qu'ils trans-
mettent à leur tour le ballon, ils doivent immédiatement se replacer à l'extérieur du carré. Attention, les défenseurs, à l'intérieur
du carré, peuvent quant à eux en sortir pour aller au duel avec les appuis. Les thèmes travaillés : jeu en mouvement, relation à 2
et à 3 (triangle), appui-soutien, utilisation des côtés, recherche des intervalles et de la profondeur, mais aussi, dans certains
cas, changement de statut (transition attaque-défense). Exemple sur le schéma 1 où les 4 défenseurs bleus, dès qu'ils ont récupéré
le ballon, prennent la place des 4 appuis excentrés rouges, lesquels resserrent dans l'axe pour défendre. Les 3 joueurs cibles
(jaunes), eux, restent en place et jouent avec l'équipe qui attaque.

19
Suite page suivante 
Dossier

les clubs alentours s'évertuent à dans les jeux d'échauffement.Bref,il


copier la philosophie de jeu du règne un joyeux désordre. Ce qui
Barça. Du coup, c'est toute la n'empêche pas une implication
Catalogne aujourd'hui qui l'a dans totale des joueurs lorsque com-
le sang.Les équipes amateurs y sont mence ce fameux jeu utilisé à toutes
très compétitives (…)". les sauces,quelle que soit la catégo-
rie,avec différentes variantes selon
>Jeux d'entraînement : l'âge. Un jeu très simple mais com-
simplicité, répétition et plet (voir par ailleurs), dans lequel
intensité on retrouve tous les ingrédients qui
Retour à la Ciutat Esportiva Joan fo n t l a fa b u l e u s e r e c e t t e d e s
Gamper où démarrent les premières Blaugrana au plus haut niveau :
séances d'entraînement de la jour- appui-soutien, mouvement,
née.Sur les terrains 3 et 4,les U15 et recherche des intervalles, relation
les U18 sont à l'ouvrage. L'atmosphère est très conviviale. Les à 2,à 3,jeu sur les côtés,recherche de la profondeur,mais aussi cette
joueurs sont heureux d'être là et ça se voit.Ils s'amusent.Les édu- fameuse transition à la perte, avec un pressing haut et agressif.
cateurs aussi.Certains n'hésitent d'ailleurs pas à mouiller le maillot L'intensité de ces petits jeux est réelle.Comme le seront les autres

Guardiola : "gagner n'est pas


incompatible avec bien former"
Extraits. Voici quelques citations de Josep Guardiola extraites de "La fuerza de un sueno"
(la force d'un rêve), ouvrage signé Albert Puig, actuel responsable du football de base
au FC Barcelone (voir entretien du mois).
(…) "Il y a une partie innée dans la technique footballistique, que nous appliquons, on nous les a enseignés ici même. Le
mais il est évident que le fait de jouer au football pendant 5, 6 secret, à mon sens, est dans l’observation. Il faut beaucoup
ou 7 heures par jour, aide beaucoup. Le problème avec les prêter attention à ce qui se passe chaque jour à l’entraîne-
jeunes aujourd’hui, ceux qui habitent dans les grandes villes, ment, plus que le week-end en match où tout est très méca-
c’est qu’ils jouent uniquement quand ils viennent s’entraîner, nisé. Pendant la semaine, nous sommes très
c'est-à-dire 1h30 et c’est tout (…) attentifs à tous les détails, aux états d’âme de
l’un, au visage de l’autre, à des milliers de petites
(…) Gagner n’est pas incompatible avec choses quasi indéchiffrables qui peuvent au
"bien for mer". Au contraire, une bonne final faire la différence. L’observation, c’est la
manière de former depuis la base est d’obli- clé (…)
ger à gagner en faisant les choses bien.
C'est-à-dire en respectant l’adversaire, en (…) Chaque jour, les joueurs te mettent à
étant conscient de ce que représente un club, l’épreuve. C’est pour cela qu’il faut être
en acceptant qu’il y ait une personne qui com- convaincu de ce que l’on veut et de comment
mande, en ayant une discipline tactique, en on doit le transmettre. Les joueurs savent qu’il
travaillant bien pendant les entraînements… y a des facteurs incontrôlables dans le jeu,
Par la suite, gagner de cette façon devra devenir mais ils veulent que leur entraîneur soit sûr de
prioritaire (…) lui et argumente ses décisions. Ils savent que
nous ne sommes pas infaillibles, mais atten-
(…) Je ne sais pas en quoi nous sommes de dent de nous que nous soyons convaincus
bons entraîneurs au Barça. Nous n’avons rien par ce qu'on leur fait faire, en restant hum-
inventé, ni révolutionné. Les concepts tactiques bles et sincères (…) ■

20
situations de la séance, toujours doivent former les enfants en tant
d'une grande simplicité.Une déclara- que personne avant de leur
tion de Michel Zamora sur le site apprendre à être de bons footbal-
www.foot31.fr nous revient en tête. leurs". Mais pas n'importe com-
L'observateur du Barça en France ment.
(voir par ailleurs) déclarait :"Si vous
allez voir un jour un entraînement >Chez nous, gagner est
de jeunes à Barcelone, vous n'allez la conséquence de bien faire
rien trouver d'extraordinaire dans de la compétition
les petits jeux. La différence, c'est Si l'esprit de compétition a toute
qu'ils font ça tous les jours pendant sa part dans l'apprentissage du
au moins une heure. Iniesta et Xavi football au FC Barcelone, le résul-
ont travaillé ce type d'exercice pen- tat du match ar r ive au second
dant 12 ans avant de devenir pro !". plan. Le week-end n'est pas jour
Dans tous les 5 contre 5, les joueurs sont positionnés en 2-3, avec
d'examen, comme on le voit trop
>Des éducateurs très posés et deux joueurs très excentrés. Omniprésence du jeu à 3 (triangle). souvent en France, mais de répéti-
observateurs tion en condition réelle."Faire de
Répétition, simplicité, intensité et cohérence par rapport au la compétition signifie d'abord se surpasser soi-même et,
jeu produit par l'équipe fanion du club, sont en effet le déno- dans un deuxième temps, surpasser l'adversaire. Chez nous,
minateur commun des différentes séances auxquelles nous gagner est la conséquence de bien faire de la compétition".
avons pu assister. A noter également, l'attitude affichée par les Le moins que l'on puisse dire est que cette politique a porté
éducateurs, très posés et observateurs. "Être capable de don- ses fruits. "Notre obsession est de travailler avec les joueurs
ner les consignes initiales avant de laisser les joueurs évoluer,sans pour les emmener jusqu'en équipe première", rappelle Sergi.
intervenir, pendant que l'on se concentre à donner, plus tard, "Quand celle-ci remporte des titres, c'est notre grande fierté.
les bonnes corrections, correspond au profil d'entraîneur recher- Car pour nous, le but ultime a été atteint". Songez que le 11
ché par le club",explique Francesc Sanchez,à la tête des U14.Une juillet 2010, sept Barcelonais étaient sur la pelouse au coup
vraie complicité de travail existe entre les éducateurs du club, d'envoi de la finale de la coupe du monde. Sept dont six for-
tous engagés via un contrat de 3 ans renouvelable. "Chaque més au club… Alors bien-sûr, le FC Barcelone détient la par-
matin, nous nous réunissons pour échanger sur nos joueurs res- ticularité de n'avoir en formation que des premiers choix. Ça
pectifs et réfléchir sur comment améliorer nos groupes".Tous tra- aide ! Mais le club ne se contente pas d'utiliser cette matière
vaillent en synergie. "Enseigner et former doit être l'objectif première. Il la façonne, avec ses propres outils, son propre
premier de nos éducateurs en football de base", insiste Albert savoir-faire, de façon à en constituer un joyau unique et inimi-
Puig. "Ce sont davantage des professeurs que des entraîneurs. Ils table. Là est sa grande force. ■

Les 25 meilleurs joueurs formés au Barça


Thiago Alcantara Cesc Fabregas Josep Guardiola Luis Milla Pedro Rodriguez
Guillermo Amor Albert Ferrer Xavi Hernandez Ivan de la Pena Giovani dos Santos
Sergi Barjuan Gabri Andrès Iniesta Gerard Piqué Jeffren Suarez
Sergio Busquets Luis Garcia Bojan Krkic Carles Puyol Raul Tamudo
Diego Capel Sergio Garcia Lionel Messi Pepe Reina Victor Valdès

21
Suite page suivante 
Dossier

Exercice d'enchaînement + finition (U15)


Travail analytique. Voici 3 situations de type analytique, observées durant notre séjour et proposées
aux joueurs appartenant à la catégorie U15.

SEQUENCE 1
Le joueur A transmet à B (1) qui lui remet en 1 touche (2). A
contrôle et passe (2 touches) à C (3) qui a également 2 touches
pour donner D (4) lequel remet en 1 touche (5) avant de partir
dans la profondeur. C ressert D en 1 touche (6) qui enchaîne et
frappe au but (7 et 8).

Travail analytique assez simpliste mais avec beaucoup d'in-


tensité dans les enchaînements contrôle-passe et de qualité
dans les remises en 1 touche. Utilisation de l'appui-soutien
(A avec B et C avec D), du jeu en 1 ou 2 touches et de la "der-
nière passe" dans la profondeur, comme dans tous les jeux
que nous avons pu observer, quelle que soit la catégorie !

SEQUENCE 2
Le joueur A transmet à B (1) puis contourne le jalon placé
derrière lui avant d'effectuer un appel en profondeur. Pendant
ce temps et toujours en 2 touches maxi, B donne à C (2) qui sert
A dans la profondeur (3) avant de contourner le plot placé
devant lui, par l'extérieur, et de proposer une solution à A
dans la zone de finition. A enchaîne (4) et choisit de frapper au
but ou de servir C (5).

Là encore apparaissent l'appui-soutien (A avec B), le jeu en 1


ou 2 touches de balle et la recherche de la profondeur dans la
zone de finition. Outre l'intensité dans les enchaînements et
la qualité des passes ("claquées"), on insiste ici sur les change-
ments de rythme (A et C).

SEQUENCE 3
Le joueur A transmet à B (1) qui donne à C en 2 touches de
balle maxi (2). C joue en appui sur A qui s'est déporté sur la
droite (3) lequel joue en soutien avec B (4) qui lui aussi est
venu solliciter une passe avant de transmettre en 1 ou 2
touches à D parti dans la profondeur (5). D enchaîne et frappe
au but (6 et 7).

Outre l'appui-soutien, le jeu en 1 ou 2 touches et la recherche


de la profondeur pour finir, toujours là, l'accent est mis ici sur
le mouvement et notamment la sollicitation du porteur. Ce
sont A et B qui sollicitent l'appui et le soutien respectivement
avec C et A.

22
Michel Zamora, l'œil du Barça
En France. Depuis 2005, Michel Zamora est l'œil du FC Barcelone sur tout le territoire français.
Un emploi à temps plein qu'il exerce avec avidité et passion.
Tout commence par un coup de téléphone. Nous sommes
en 2003. Une délégation du Barça souhaitant assister à un
match de l'équipe de France des moins de 17 ans à
Castanet (31), contacte la Ligue Midi-Pyrénées pour trou-
ver son hôtel. Ne parlant pas la langue, le directeur admi-
nistratif interpelle Michel Zamora, présent dans les
locaux ce jour-là. Fils de réfugié politique catalan,
l'homme est gérant d'une boutique de sport partenaire de
la ligue. Il prend le combiné. À l'autre bout du fil, Carlos
Rexach, recruteur emblématique du FC Barcelone !
Finalement, Michel Zamora lui servira de guide durant
son séjour en Haute-Garonne. "En partant, il m'a laissé
sa carte de visite au cas où un joueur ferait parler de lui Michel Zamora lors
dans le coin", expliquait l'intéressé dans nos colonnes, il d'une visite en compagnie
y a un an (voir VESTIAIRES n°14). Mais le Français consi-
dère alors ce geste comme une simple formule de poli- de Yannick Stopyra
tesse. Pendant deux ans, il n'a plus aucun contact avec le (Directeur du Pôle Espoirs
Barça. Jusqu'au jour où il téléphone pour demander une de Castelmaurou).
place de match. "Ils m'ont dit qu'ils attendaient tou-
jours de mes nouvelles !". Michel Zamora se met alors à
pied d'œuvre. À tel point que le club finit par l'embau- "Le niveau des jeunes à Barcelone est tellement
cher, en 2005, comme qu'observateur sur tout le terri- élevé qu'il est difficile de trouver mieux"
toire français ! Un contrat à temps plein renouvelable
chaque année. Hôtel, voitures de location, tout est pris
en charge. "Je regarde 4 à 5 rencontres par week-end, de la Ligue 2 aux U14, ainsi que tous les matches internationaux de
jeunes". Son agenda est validé chaque semaine par le club catalan. À 59 ans, l'ancien joueur amateur du TFC et de
Cahors, supporter du Barça depuis toujours, est un homme comblé. Même si aucun des joueurs qu'il a envoyés à l'essai
n'a été retenu à ce jour, Michel
Zamora poursuit son travail de
fourmi avec le même enthou-
siasme. "Le niveau des jeunes à
Barcelone est tellement élevé
qu'il est dif ficile de trouver
mieux", confiait-il récemment
sur le site "foot31". "Pour qu'un
jeune étranger signe là-bas, il
faut qu'il soit hors norme.Alors
j'essaie de repérer celui qui voit
le jeu avant les autres et qui a
une vivacité gestuelle supé-
rieure. Ils ne recherchent pas
des joueurs qui courent vite ou
qui sautent haut, mais des gar-
çons à l'aise techniquement,
capables de faire très vite circu-
ler le ballon". ■

23
UNE SÉANCE AVEC…

PRESENTATION
C'est sous une pluie battante que nous avons assisté, jeudi 17 février à 17h, à une séance du groupe U18. Jeu en pro-
fondeur, jeu en triangle, appui-soutien, transition attaque-défense…, on retrouve ici tous les ingrédients qui font
la recette du Barça au plus haut niveau.

10
minutes
SEQUENCE 1 : footing et gammes athlétiques
Tout le groupe commence avec un ou deux tours de terrain, à allure lente, avant de réaliser des gammes athlétiques traditionnelles (montées
de genoux, talon-fesse, pas chassés, amplitudes, étirements activo-dynalmiques…). Pendant cette séquence, les joueurs se gèrent tout
seuls. Ambiance studieuse. Une mise en train on ne peut plus classique et sans ballon (!), que l'on retrouvera dans toutes les séances auxquelles
nous avons assistées, quelle que soit la catégorie ! Surprenant.

24
Les U18 du FC Barcelone
10
minutes
SEQUENCE 2 : toro
Les joueurs forment trois groupes pour des
"Toro" traditionnels auxquels se joindront
bientôt deux éducateurs. Atmosphère très
convivial, ça crie, ça rit, ça vit… Cette
séquence, qui se jouera uniquement à 1
touche de balle, offre d'emblée un aperçu des
qualités techniques et surtout d'anticipation
(prise d'info) de ces joueurs de 17-18 ans.
Même en pro, nous avons très rarement assisté
en France à un toro aussi réduit (pas plus de 3
mètres entre les joueurs) et avec autant de
passes réussies ! D'un côté puis de l'autre, ça va
à mille à l'heure !!

15
minutes
SEQUENCE 3 : jeu de possession
Le jeu sur lequel toutes les catégories s'exer-
cent, tous les jours, mais avec de nombreuses
variantes d'espaces, de nombre de joueurs
mais aussi avec l'utilisation ou pas de la tran-
sition à la perte de balle (les attaquants
deviennent défenseurs. Ici, non). On joue à
10 contre 7. Le ballon doit être échangé entre
les appuis qui sont 2 de chaque côté. Les
appuis (y compris les appuis excentrés) ne peu-
vent pas rentrer à l'intérieur si ce n'est pour
attaquer le ballon sur une passe qui leur est
adressée (dès qu'ils transmettent à leur tour le
ballon, ils ressortent...). Les défenseurs, eux
peuvent sortir du carré pour "attaquer" les
appuis. Au minimum, ils viennent de suite
cadrer le porteur et apporter de la densité.
Le porteur peut alors trouver un relais dans
l'axe avec un de ses quatre partenaires, utili-
ser un appui excentré ou transmettre directe-
ment le ballon côté opposé en jouant long.
Grosse intensité dans le jeu.

25
Suite page suivante
UNE SÉANCE AVEC…

15
minutes
SEQUENCE 4 : Recherche de la pronfondeur (global)
Jeu à 7 contre 6 dont 1 gardien. Les attaquants se positionnent en 3-1-3
et les défenseurs en 4-1. La séquence démarre du rond central. Les atta-
quants, pressés par le défenseur qui harcèle le porteur, progressent en se
faisant des passes, jusqu'à aller fixer la ligne de 4 qui a resserré l'axe et
trouver un joueur lancé dans la profondeur, à l'extrême limite du hors-
jeu (contrôlé par l'éducateur). Dès que le ballon est perdu ou frappé
au but, on repart pour une nouvelle vague depuis le rond central.
Omniprésence ici de l'appui-soutien avec l'attaquant qui décroche, du
dédoublement sur les côtés et des appels en profondeur.

15
minutes SEQUENCE 5 : Recherche de la pronfondeur (analytique)
Mêmes principes que la situation précédente, mais sous forme analy-
tique avec la présence de 4 mannequins devant la surface. A joue en
appui avec B (1) qui utilise C en soutien (2). C donne D qui a sollicité la
passe (3), lequel lui remet en 1 touche (4). Pendant ce temps, A passe
dans le dos de D et est servi par C dans la profondeur (5). A enchaîne (6) et
choisit de frapper au but ou de servir B, B' ou D' (7). Puis ça repart, mais
de l'autre côté.

Remarque : sur la remise de D à C (4), ce dernier peut choisir de resservir D


qui file au but et non pas A qui dédouble sur le côté.

Beaucoup de mouvement sur cette séquence où les joueurs accompa-


gnent l'action (D et C voire A si D est servi pour filer au but) ou proposent
des solutions dans la zone de finition (B, B' et D').

26
Les U18 du FC Barcelone
15
minutes
SEQUENCE 6 : Coup de pied arrêté
Frappe en dehors des 16 mètres avec utilisation des mannequins pour le mur. À chaque frappe, l'éducateur prend des notes. Manifestement, une com-
pétition est instaurée avec les joueurs d'une séance à l'autre.

Ambiance très détendue sur cette fin de séance où règne un "désordre" bon enfant. Puis rangement du matériel.

De gauche à droite : Marc Huguet, Oscar Garcia et Quique Alvarez.

27
L’entretien

"Notre philosophie ne dépend


pas de l'équipe première"
Pépinière du Barça. Responsable du football de base (6-18 ans),Albert PUIG nous a reçus à
la ciutat esportiva Joan Gamper, le centre de formation du FC Barcelone. Dans une salle de réunion
attenante à son bureau, sans aucun apparat blaugrana sur les murs, le technicien a accepté d'évoquer,
pendant plus d'une heure, la philosophie de "la meilleure école de formation au monde". Entretien.

VESTIAIRES : Faut-il avoir porté le maillot du Barça Cette anecdote et ses conséquences heureuses prou-
pour être éducateur au club ? vent l'importance que le club accorde à l'état d'esprit
Albert PUIG : Non, pas nécessairement. Moi-même, je n'ai pas de ses techniciens. Est-ce un critère incontourna-
fait de carrière pro. Ceci dit, plus on se rapproche des U17-U18, ble pour entraîner au Barça ?
p l u s o n e s s aye d e m e t t r e e n p l a c e d e s A.P. : Indéniablement. Certes, il faut être
anciens joueurs, parce que notre objectif "L'éducateur qui est titulaire des diplômes requis et avoir déjà
est aussi de former des techniciens capa- démontré certaines qualités à la tête d'une
bles, un jour peut-être, de diriger l'équipe chez nous doit afficher formation catalane. Mais il faut aussi et sur-
première. un comportement tout savoir véhiculer l'image du FC
Barcelone, qui doit être immaculée. Si un
Comment êtes-vous devenu respon- exemplaire" éducateur se montre compétent, très com-
sable du football de base ? pétitif, mais crie sans cesse après l'arbitre
A.P. : Je suis entraîneur dans la région depuis 25 ans. Après par exemple, on ne le prendra pas. S'il veut entraîner chez nous,
avoir été observateur en Catalogne pour le compte du Barça, j'ai son comportement doit être exemplaire.
intégré l'organigramme du club en 2002. J'ai encadré plusieurs
équipes de jeunes, avant qu'un évènement dont je suis à l'origine C'est plus important que de gagner des matches ?
et qui fut très médiatisé à l'époque, me confère la responsabilité A.P. : C'est ça. Si un entraîneur perd une
du football de base, en 2008. rencontre, on ne le lui reprochera jamais.
Mais s'il donne une mauvaise image du club,
De quel événement s'agit-il ? on n'hésitera pas à s'en séparer.
A.P. : D'une finale d'un tournoi (le 8 avril
2007 face au grand rival, l'Espanyol de Vo u s a v e z d i t t o u t à l ' h e u r e q u e
Barcelone, Ndlr). En début de match, nous l'éducateur devait avoir démontré
avons malencontreusement inscrit un but certaines qualités dans un club
sur une balle rendue par l'adversaire consé- "catalan". Tous les éducateurs du
c u t i ve m e n t à l a bl e s s u re d ' u n d e m e s Barça sont originaires de la
joueurs pour lequel nous avions mis la balle région ?
e n t o u ch e … J ' a i a l o r s o rd o n n é à m o n A.P. : Oui, tous (il sourit).
équipe d'encaisser un but. Ce fut considéré
comme un geste de fair-play pour lequel j'ai Le monde entier cite aujourd'hui
reçu un prix (trophée de l'Esprit Sportif la formation barcelonaise en
2007, décerné par l'Union des Fédération exemple. Qu'est-ce que cela vous
Sportives Catalanes, Ndlr). inspire ?
A.P. : Une fierté totale. Nous recevons
Depuis, vous avez même écrit un énormément de demandes de personnes
livre, "La force d'un rêve"… souhaitant assister aux entraînements.
A.P. : Oui, j'y explique comment un entraî- Des demandes qui émanent des plus
neur comme moi est devenu responsable de la grands clubs de la planète ! Et la ques-
meilleure école de formation au monde (sic). tion est toujours la même : quel est le
J'ai accompli mon rêve américain (rires). secret ?
28
Suite page suivante 
Albert PUIG

"Trois piliers
indissociables :
la Catalogne,
la méthodologie
et les moyens
financiers"

29
L’entretien
Alors, quel est le secret ? entre l'éducateur des U12 et celui des U19.Vu notre méthodolo-
A.P. : (Rires) Ce que je peux vous dire, c'est que la réussite de gie, identique à toutes les catégories, les éducateurs ont tous la
notre formation s'appuie sur trois piliers indissociables : le pre- même importance.
mier, c'est la Catalogne. Étant donné que 75% de nos joueurs
sont Catalans, nous ne pourrions pas être aussi compétitifs en Parlons justement de la méthodologie. S'est-elle ins-
matière de formation si la région ne renfermait pas un tel vivier pirée au départ d'un modèle extérieur ?
de bons joueurs. Le deuxième, c'est la méthodologie. Cela fait 25 A.P. : L'école hollandaise avec l'Ajax a été un précurseur.
ans que nous enseignons le football de la même manière, avec la D'ailleurs, c'est Cruyff, à son arrivé chez nous, qui a décidé de
même idée directrice, commune à celle jouer en 3-4-3 et d'imposer à toutes les
de l'équipe première. Enfin, le troisième, "Cruyff est le premier à équipes du club d'évoluer de la sorte ! Il
ce sont les moyens financiers. Le club est le premier à avoir mis en place cette
investit beaucoup d'argent dans la for- avoir mis en place une unité dans le travail.Aujourd'hui encore,
mation, plus que n'importe quelle écu- unité de travail, de l'école c'est à l'entraîneur de s'adapter.
rie au monde. C'est une priorité.
de foot jusqu'aux pros" C'est ce qu'a fait Guardiola ?
À combien évaluez-vous cet inves- A.P. : Oui, même s'il y a ajouté quelques
tissement du club envers la formation ? ingrédients et que chez lui, l'adaptation fut presque naturelle
A.P. : Entre 20 et 30 millions d'euros. étant donné son passé au club dès l'âge de 12 ans…

À Barcelone, on ressent toute l'importance du foot- Cette unité de pensée, nous l'avons connu en France
ball de base et des techniciens qui y travaillent avec le FC Nantes et son fameux "jeu à la Nantaise".
chaque jour. Ailleurs, les éducateurs sont souvent Jusqu'à ce qu'une nouvelle équipe dirigeante arrive
valorisés en fonction de la catégorie qu'ils entraî- accompagnée de nouvelles idées et de nouveaux
nent. Comment l'expliquez-vous ? hommes, transformant le visage de l'équipe fanion,
A.P. : Des U12 jusqu'en pro, ils sont tous payés, très bien payés avec de vraies répercussions sur la formation... Un tel
même, avec un contrat de 3 ans et très peu d'écart de salaire scénario serait-il envisageable à Barcelone ?

"Des plus petits aux plus grands, tous


les joueurs font les mêmes exercices"

30
Albert PUIG
A.P. : Impossible ! Notre philosophie ne dépend pas de l'équipe Nous, nous l'intégrons dans le jeu, toujours.Après, évidemment,
première. Si José Mourinho signe demain à Barcelone, notre si on veut améliorer le pied gauche, il faut proposer des exer-
football de base continuera de travailler de la même manière. Les cices spécifiques. Mais d'une manière générale, en jeune, on ne
propriétaires du club, ce sont les 170 000 socios ! Et eux souhai- peut pas dire "aujourd'hui on travaille la technique", "aujourd'hui
tent que le Barça joue encore et toujours selon sa propre philo- on travaille la tactique", "aujourd'hui on travaille le physique",
sophie. Je peux vous dire que si un entraîneur faisait mal jouer etc….Tout part du jeu pour aller ensuite vers l'exercice.Ailleurs,
l'équipe, il aurait beau gagner tous les j'ai souvent vu l'inverse.
titres, les socios feraient en sorte de le faire
partir. On a déjà eu quelques exemples par
"Avec les parents, il y a du Quelle est l'approche du Barça en
le passé. dialogue pour ce qui matière d'entraînement athlétique?
concerne l'humain, mais A.P. : Jusqu'à 16 ans, aucun travail physique,
Actuellement, les Blaugrana prati- aucun exercice de renforcement musculaire
q u e n t u n f o o t b a l l d e r ê v e . aucun sur le plan sportif" (sic). Que du jeu avec ballon, mais parfois
Beaucoup d'observateurs insistent très intense ! L'entraînement physique
sur leur possession du ballon. Peut-être pas assez s'opère donc naturellement, de façon intégrée.
sur leur capacité à le récupérer…
A.P. : Oui, cela fait partie des améliorations qu'a apporté Pep Il y a une chose qui nous a frappés en matière de péda-
Guardiola. On accorde plus d'importance aujourd'hui à la récu- gogie, c'est le comportement des éducateurs, qui n'in-
pération du ballon. Dès les plus jeunes catégories, on s'attache terviennent que très peu pendant la séance. Est-ce une
désormais à inculquer l'idée suivante : j'ai le ballon, je joue, je volonté de laisser le joueur trouver les solutions par
perds le ballon (il claque des doigts, Ndlr), en une fraction de lui-même ?
seconde, je travaille à la récupération. Nous avons des situa- A.P. : Il faut savoir maintenir un équilibre entre le fait de donner
tions d'entraînement spécialement conçues pour travailler des consignes et le fait d'encourager la réflexion personnelle.
cette transition dans le jeu. Cela ne sert à rien de crier après un joueur parce qu'il a raté un
geste, ou de hurler "vas-y", "continue", allez"… ! L'éducateur doit
Des exer cices qui r evien- vivre sa séance, être présent, don-
nent souvent, comme on a ner des indications appropriées et à
pu le constater ces derniers bon escient, mais sans mâcher le tra-
jours en assistant aux entraî- vail ni interférer constamment (il
nements… se lève en direction du tableau et
A.P. : Oui, des plus petits aux plus re p r o d u i t u n ex e rc i c e , N d l r ) .
grands, tous les joueurs font les Lorsqu'on propose cet exercice, on
mêmes exercices, avec bien sûr donne simplement la règle de base,
des variantes liées à leur âge, en le cadre général : passer les lignes
ter mes d'espace, de temps, de pour aller de l'autre côté et attein-
contraintes techniques, etc… Ce dre le joueur cible. Après, ce sont
sont des jeux simples mais com- aux joueurs de décider de la meil-
plets, qui permettent de travailler leure façon de le faire. Croyez-moi,
tous les aspects de notre philoso- le bon joueur trouve toujours la
phie. bonne solution.

Que pensez-vous de l'éternel C'est ce fameux jeu que l'on


débat entre méthode analy- retrouve dans toutes les caté-
tique et méthode globale ? gories, avec différentes
A.P. : S i , p e n d a n t u n a n , vo u s variantes (voir notre dossier
entraînez un joueur uniquement et la rubrique "Une séance
en lui faisant faire des matches face avec les U18 du Barça")…
à des garçons plus grands et meil- A.P. : Oui, c'est un jeu de posses-
leurs que lui, il améliorera beau- sion qui est surtout en réalité un jeu
coup plus sa technique que si vous de position. Le déplacement des
lui faites faire toujours les mêmes joueurs, l'orientation du corps pour
exercices sous forme analytique. voir le jeu et enchaîner rapidement
En France, notamment à sont ici primordiaux. Dans le jeu du
Clairefontaine, j'ai pu me rendre Barça, il y a toujours ce triangle qui
compte que le travail technique permet au porteur du ballon d'avoir
était justement très répétitif (sic). deux solutions.

31
Suite page suivante 
L’entretien

Avec toujours la recherche des intervalles et l'utilisa- Quelle place accordez-vous à l'esprit de compéti-
tion de l'appui-soutien… tion chez les joueurs en formation ?
A.P. : C'est juste. Pour aller de l'avant, la plupart des équipes A.P. : C'est très important. Ce qui ne l'est pas, en revanche,
trouvent un joueur lancé dans la profondeur, lequel va donc c'est de gagner ou de perdre. Il faut différencier esprit de com-
effectuer une longue course, un débordement. Nous, pour pro- pétition et résultat. Dire que l'essentiel est de participer, c'est
gresser, on cherche d'abord à trouver un joueur en appui, dans les une connerie (sic). En Angleterre, ils n'ont pas de réel champion-
pieds. On fait vivre le ballon. Ce n'est que dans la zone de finition nat jusqu'à 18 ans et c'est un désastre ! Les joueurs doivent,
qu'on va rechercher presque systématiquement un joueur lancé. dans le cadre d'une compétition, afficher une volonté de se
dépasser, de donner le maximum. Et ce, indépendamment de la
Xavi a déclaré récemment que la philosophie du victoire ou de la défaite. Quand un enfant est au collège, il est
Barça se résumait ainsi : savoir avant de recevoir. dans une forme de compétition. Il veut avoir la meilleure note…
Vous êtes d'accord ? Entretenir cet état d'esprit m'apparaît déterminant.
A.P. : C'est la base de notre méthodologie, en effet. Mais cela
ne s'apprend pas en un an. Il faut beaucoup de travail pour arri- Vous avez des observateurs qui sillonnent le conti-
ver à ce qu'un joueur sache quoi faire du ballon avant même de nent à la recherche de la perle rare ?
le recevoir. A.P. : Nous avons des observateurs en Espagne. À l'étranger,
nous en avons un en France (Michel Zamora, voir par ailleurs,
J'imagine que l'on y parvient plus facilement avec Ndlr).
des joueurs déjà très talentueux au départ. Quels
sont vos principaux critères de C'est tout ?!
recrutement en jeune ?
A.P. : On recherche le joueur qui ne fait
"Il faut beaucoup de A.P. : Vous savez, je ne sais pas comment l'ex-
pliquer, mais dès qu'un joueur se révèle
pas ce qui est prévisible, qui affiche une travail pour arriver à exceptionnel dans n'importe quel endroit de
grande vitesse d'exécution plus que de ce qu'un joueur sache la planète, il y a un réflexe chez les gens de
déplacement, une bonne vision du jeu ainsi dire "il est pour Barcelone" ! Du coup, on vient
qu'une certaine explosivité dans les 5 pre- quoi faire du ballon nous en parler naturellement. C'est lui qui
mier s mètres. Si un gamin de 10 ans a le avant même de le vient à nous en quelque sorte.
talent pour dribbler facilement plusieurs
adversaires, même s'il se montre individua- recevoir" Ce fut le cas de Messi, par exemple ?
liste, on le prend. On considère qu'on aura A.P. : Effectivement. Il était à l'époque en
le temps derrière de lui apprendre comment jouer avec les Argentine. Son entourage a contacté le club et insisté pour
autres. Le plus important à la base, c'est donc le talent, qui qu'on aille le voir jouer. C'est ce qu'on a fait. C'était déjà un
s'acquiert jusqu'à 10-11 ans. Comment ? En jouant, tout le bon joueur… Le problème, c'est que personne ne voulait payer
temps. On en revient à notre philosophie. Le problème en les 1000 euros mensuel de son traitement en raison d'un pro-
Europe, c'est que les enfants jouent très peu. Ils vont au blème de croissance. Nous, on a dit OK, on s'en occupe. On a fait
collège, ont d'autres centres d'intérêts… On leur apprend venir toute la famille à Barcelone. Le club a fait un pari sur
académiquement comment pratiquer le football, mais ils Messi alors qu'il n'avait que 12 ans, ce qui est assez rare dans le
ne parviendront à sentir le football que s'ils jouent, encore milieu.
et encore…
Un pari réussi !
Et sur le plan mental, que regardez-vous en pre- A.P. : Oui, même si le joueur a suivi un chemin très tortueux
mier chez un jeune footballeur ? avant de devenir ce qu'il est devenu. Tout n'a pas été facile
A.P. : On apprécie ceux qui sont vifs d'esprit, alertes, qui pour lui. Au bout d'un an, sa famille ne se trouvait pas bien à
réf léchissent et comprennent vite sur un terrain. Après, Barcelone et a souhaité retourner en Argentine ! Mais Léo a dit
s'ils sont très calmes et réservés en dehors, ce n'est pas un non, "moi je reste". Il a donc poursuivi l'aventure à Barcelone
problème. Messi et Iniesta par exemple, ont toujours été avec uniquement son père à ses côtés. Pour un garçon aussi
comme ça. jeune et déraciné, ce n'était pas évident.
32
Albert PUIG
Comment faites-vous aujourd'hui pour "protéger" A.P. : Je ne suis pas le mieux placé pour en parler. Tout ce
les joueurs de leurs parents qui voient déjà en eux le que je peux dire, c'est que j'adorais la façon de jouer de
futur Messi justement ? l'équipe de France de Platini en 1982 et 1986. Et je n'apprécie
A.P. : Il y a du dialogue pour ce qui concerne l'humain, le pas comme elle joue depuis quelques années (sic). La France
relationnel, les résultats à l'école, mais aucun sur le plan tech-a beaucoup de talents, mais les gens se sont longtemps trom-
nique et sportif (sic). pés en privilégiant les joueurs plus grands,
"On recherche plus forts, aux détriments du talent juste-
Même si le parent réclame des expli- ment.
cations au sujet du poste de son fils
le joueur qui ne
ou de l'équipe dans laquelle il évo- fait pas ce qui est Un mot sur Cesc Fabregas que le
lue par exemple ? prévisible…" Barça a affronté cette année en Ligue
A.P. : Aucun. Nous partons du principe que des Champions. Le joueur, formé au
si un joueur évolue dans telle ou telle équipe, c'est pour être club, a finalement rejoint Arsenal à 16 ans ! N'est-
avec des joueurs qui lui permettent de progresser.Travailler ce pas frustrant pour vous, formateur, de voir par-
par groupe de niveau en cours de mathématique ne choque tir un tel talent ?
personne. Alors pourquoi cela choque-t-il en football ? Vous A.P. : C'est sûr que si l'on forme des joueurs, c'est dans l'es-
savez, une part importante de notre méthodologie est d'in- poir de les faire jouer chez nous en pro. Maintenant, au Barça,
culquer l'humilité et le sacri- reste qui veut rester. On ne
fice aux joueurs, mais aussi à retient personne. Fabregas,
leur s parents... Au fil du ça lui a réussi, tant mieux
temps, on s'est rendu compte pour lui. C'est un Catalan et
que plus on parvient à ancrer nous sommes fiers de sa réus-
ces valeur s, plus on se rap- site. Mais les vingt autres qui
proche d'un profil de joueur ont fait la même chose ont
qui va pouvoir atteindre échoué (sic).
l'équipe fanion. Messi, Iniesta
et Xavi, les plus connus, To u s l e s t e c h n i c i e n s ,
r é p o n d a i e n t t o u s p a r fa i t e - tous les clubs, cher-
ment à ce profil. chent aujourd'hui à
copier le modèle du
Le centre de formation Barça. Comment allez-
du Barça est réputé pour vous faire pour conser-
ne pas hésiter à se sépa- ver un temps d'avance ?
rer d'un joueur talen- A.P. : Il faut continuer à tra-
tueux dès lors qu'il a un vailler et essayer d'optimiser,
comportement déviant. d'améliorer notre méthodo-
Vous confirmez ? logie. Nous étudions déjà
A.P. : Absolument. L'été pro- quelques pistes à l'heure
chain, nous allons prêter un actuelle, mais c'est secret…
joueur de 15 ans. Il est très On se doit aussi d'élever le
talentueux, mais pose pro- niveau d'entrée au centre de
blème au niveau de son com- formation et notamment en
portement. Il aura cinq mois, ce qui concerne les joueurs
jusqu'en décembre, pour se étrangers. À nous d'être atten-
racheter une conduite. Sinon, tifs sur les joueurs qui vont
il ne reviendra pas. Et pour- sortir, y compris dans la plus
tant, je peux vous af fir mer lointaine province chinoise.
que c'est un très, très bon Enfin, il faut continuer à
joueur… gagner des titres pour rester
fort économiquement.
Plusieurs joueurs du Recrutement, méthodologie,
Barça forment le noyau pouvoir économique, ils res-
dur de la sélection espa- "Avoir l'esprit de compétition est très teront toujours les trois
gnole. Ce qui s'est passé important. Ce qui ne l'est pas en revanche, piliers du Barça.
avec l'équipe de France
l'été dernier aurait-il pu c'est de gagner ou de perdre" ■ Propos recueillis par
arriver aux Espagnols ? Julien Gourbeyre et Bernard Veronico

33
LE CAHIER DU COACH

M M A I R E
SO

¥ EMENT
ENTRAIN36
p.
E X E R¥C I C E DU MO
p. 38
IS

¥ ¥ ¥
ENT
MANAGEM 0
SANT
p. 44

p. 4 TION
PR PARA E
PHYSIQU
p. 42

¥ ¥ ¥ ¥
GE FEMININ
ES PRESIDE
p. 5 2
NTS
JURIDIQ
p. 54
UE

ARBITRA 5 0
p. 48 p.

¥
GARDIEN
p. 46

35
ENTRAINEMENT

Quel exercice pour quel


Penser sa séance. Chaque exercice, qu'il soit à dominante technique,
tactique ou physique, sollicite également le paramètre psychologique
■ Par Pierre METZGER, de façon plus ou moins prononcée. Ainsi, il vous revient, dans la
Ancien Cadre Technique, titulaire du DEF, construction de la séance, de déterminer en amont ces différents
responsable des U15 au CSO Amneville.
impacts afin d'orienter votre travail de façon à ce qu'il réponde "aussi"
aux besoins de vos troupes d'un point de vue mental.
ous les entraîneurs soulignent l’impor- • Travail technique analytique nouveau pour mettre en confiance techniquement.

T tance du mental pour la réalisation d’une


performance. La volonté de gagner, de
se dépasser, est une qualité que les entraî-
les joueurs, avec des contraintes en termes
de nombre de touches de balle, de prise d’in-
formation visuelle ou sonore.
• Exercice de mise en place tactique avec
supériorité numérique importante (10 contre
4, par exemple, avec relance depuis le gar-
neurs cherchent à développer chez leurs dien et remontée collective du ballon).
joueurs. Il en va de même pour la concentra- GESTION DU STRESS, DE LA PRESSION
tion et la rigueur, indispensables en compéti- • Jeux en situation d’infériorité numérique ENGAGEMENT, COMBATIVITE
tion, mais aussi la gestion du stress ou encore (figure 2). • Jeu réduit avec marquage individuel (du
la combativité. Pour autant, le technicien fait- • Jeux avec scénario. Exemple : il reste 10 2x2 au 8x8 avec obligation de s’occuper uni-
il travailler spécifiquement ses joueurs sur minutes à jouer et l'équipe doit revenir au quement de son joueur. Possibilité ici de met-
ces différents paramètres ? Si les entraîneurs score ou conserver un résultat. tre certains joueurs en difficulté sur ce para-
savent répondre à une problématique tac- • Joueur en crise de temps mètre psychologique, face à
tique ou physique en proposant un contenu (joueur avec une distance de Analyser le besoin et un adversaire plus aguerri).
d'entraînement adapté, parfois même indi- retard pour revenir défen- proposer l'exercice • Travail de duel au sol ou
vidualisé, ils doivent aussi chercher à déve- dre; attaquant poursuivi par aérien en 1 contre 1, sur du
lopper les qualités mentales de leurs joueurs. un défenseur) approprié tant sur le jeu réduit, sur un couloir pour
Comment ? En ayant une vraie réflexion sur la • Mise en place de tests phy- fond que sur la forme centrer, dans l’axe pour aller
construction de la séance où chaque exercice, siques sans avoir prévenu à la frappe, sur un centre
en plus de son objectif technique, tactique ou les joueurs. aérien dans la surface, etc… (figure 5).
physique, s'avère plus ou moins favorable au • Séance physique intense et sans ballon
développement de tel ou tel aspect psycholo- CONFIANCE ET MAITRISE DE SOI (effort continu ou sous forme intermit-
gique. Voici quelques exemples : • Séances de frappes sans opposition, mais tente).
avec une contrainte de temps ou d’espace Il apparaît essentiel que le paramètre psy-
ATTENTION, CONCENTRATION, RIGUEUR (figure 3). chologique soit pris en considération dans
• Le travail d’appui (skipping avec lattes, 1 • Circuits préférentiels sans adversaire le cadre d’une planification ou en fonction
appui, 2 appuis, de face ou de côté) (figure 4). des matchs précédents ou à venir (exercices
• La psychomotricité haut et bas du corps • Travail technique analytique simple et connu "punitifs" ou permettant de reprendre
(figure 1). des joueurs. Des exercices références réali- confiance…). Les dimensions du terrain, le
• Le travail défensif sur coup de pied arrêté sés sous forme d’échauffement et permettant nombre de ballons, de touches de balles
(placement, marquage, communication). aux joueurs de monter en température et de se imposées, le nombre d’adversaires, les

Provoquez des réactions chez vos joueurs !


Pendant la séance, l’entraîneur possède passe à dix ou d’un duel par équipe u Valoriser, encourager, mettre en avant
différents paramètres supplémentaires sur dépasse 3 points de différence entres les bons enchaînements, les bonnes réali-
lesquels il peut jouer afin de solliciter une les deux équipes. sations, les réussites. A l’inverse, ne pas
qualité mentale. En voici quelques-uns. être satisfait de la qualité du travail réa-
u Expliquer aux joueurs qu'ils vont lisé et se monter très exigeant, très dur
u Le joueur ou l’équipe qui perd doit effec- effectuer 3 séries de 7 minutes de tra- dans les commentaires donnés aux joueurs.
tuer des pompes, du gainage, des abdomi- vail physique intermittent puis en sup-
naux, ranger le matériel… primer une volontairement, ou l'in- u Arbitrer vous-même le match final de
verse : en prévoir deux et en rajouter l’entraînement et créer volontairement des
u Idem dès que le score d’un jeu, d’une une troisième ! injustices pour faire réagir les joueurs !

36
impact psychologique ?
c o n t r a i n t e s d e t e m p s, s o n t a u t a n t d e atteindre son intensité maximale (avec, vent, pourquoi pas, s'effectuer dans le
variables en mesure de multiplier l’im- par exemple, un contact épaule contre vestiaire et dans le calme. Enfin, n'oubliez
pact sur un paramètre psychologique ciblé épaule ou poitrine contre poitrine puis pas que certaines situations peuvent aussi
ou provoquer une réaction (voir par ail- accélération; départs après roulade avant, être proposées avec pour objectif de ren-
leurs). Il y a aussi le déroulement tempo- après quelques abdominaux ou à plat ven- forcer le collectif, l’esprit d’équipe et la
rel de la séance. Par exemple, si vous sou- tre…). Dans le même ordre d'idée, si votre s o l i d a r i t é v o i r e, t o u t s i m p l e m e n t , d e
haitez effectuer un travail sur les tech- objectif est de redonner de la confiance détendre l’atmosphère (tennis-ballon,
niques défensives individuelles sous à vos joueurs, le retour au calme en fin de toro, défis techniques…). En définitif, tout
forme de duels, informez-en vos joueurs séance aura un rôle plus important que est une question d'analyse des besoins
avant la séance, pour les inciter à se pré- d'habitude : revenez sur ce qui a été posi- de son équipe et de choix dans les exer-
parer. L'échauffement devra alors respec- tif à l’entraînement. Utilisez un ton rassu- cices proposés, sur le fond comme sur la
ter une montée en puissance jusqu'à rant, "chaleureux". Les étirements peu- forme. ■

FIGURE 1 : Jeu du miroir FIGURE 3 : Exercice de frappe avec


Dans un carré coupé contrainte d'espace et de temps
en deux ou en utilisant
Après sa remise de la
une ligne de la surface
tête (2) consécutive-
de réparation, le
ment à une passe de la
joueur bleu doit imiter
main (1), le joueur dos
les déplacements du
au but se retourne
joueur rouge comme
pour être à la récep-
s'il s'agissait d'un
tion d'une passe adres-
miroir. Dans les pas-
sée "main pied" (3). Il a
sages suivants : gestes
2 touches pour mar-
avec les gras, les
quer (4).
jambes, avec ballon…

FIGURE 2 : Situation d'infériorité numérique FIGURE 4 : Circuit préférentiel à vide

Mise en place de routine de circulation du ballon avec finition


sur les attaquants.

FIGURE 5 : Travail de duel


Duel à 2 contre
2 dans une
zone médiane
Jeu à 6 contre 3. Le terrain est découpé en 3 zones. Les joueurs
avec possibilité
sont fixes dans leur zone. On joue à 2 contre 1 dans l'axe et dans les
pour les 2
couloirs. Possibilité de travailler uniquement par séquence de 2
défenseurs qui
contre 1 (une fois dans un couloir, une fois dans l'axe…). Dès que
récupèrent le
l'action est terminée, 6 autres attaquants démarrent contre 3
ballon d'en-
autres défenseurs. Variante : positionner un défenseur dans le
chaîner vite
rond central qui revient défendre dans son camp dès la première
vers l'avant
passe de l'attaquant.
pour marquer.

37
L'EXERCICE DU MOIS N°3

Jeu de disponibilité
Phase de maîtrise collective. Voici un jeu simple à mettre en place
■ Par Jean-RobertFAUCHER,
Directeur du Pôle Espoirs Grand-Est
et facile à intégrer, qui permet de travailler la disponibilité, le jeu en
et auteur de "La formation initiale, 160 mouvement, le jeu horizontal et le jeu en continuité.
séances détaillées" (Editions Amphora).

Phases offensives
Maîtrise collective
N°1 : Occupation
N°2 : Jeu croisé
N°3 : Disponibilité

Progression et accélération
collective
N°4 : Jeu entre deux
N°5 : Appel /appui /soutien
N°6 : Jeu vers l’avant
MISE EN PLACE. D'une sur- intercepte est libre de mar- thème toutes les 10 minutes.
N°7 : Jeu à deux
face de réparation à l'autre : quer directement en frappant • Thème 1 : lorsque le ballon
2 buts mobiles et 2 couloirs dans le but adverse, quelle que est passé par les deux couloirs,
matérialisés par des coupelles soit sa position, ou de faire la le joueur de couloir opposé Phase de finition
placées dans le prolongement dernière passe. Au-delà d'une peut venir face au but à la N°8 : Jeu combiné
des surfaces. passe, obligation de repasser réception du centre. N°9 : Occupation du but
par les couloirs. • Thème 2 : lorsque le ballon
R E G L E S . Jeu à 7 contre 7 est passé par un couloir, le
(organisation en 3-1-3) + 2 C O N T R A I N T E S . Les 4 joueur opposé doit libérer son Phases défensives
jokers offensifs à l'intérieur joueurs excentrés doivent libé- couloir pour laisser monter le
(qui jouent avec l'équipe qui rer leur couloir à la perte (ils latéral dans son dos. Phase d'opposition
a le ballon) et 4 joueurs placés sont remplacés par 4 adver- • Thème 3 : enlever les jokers N°10 : Compensation et
dans les couloirs (à la posses- saires), et l'occuper à la récu- et passer à 8 contre 8. replacement
sion uniquement). Passer pération. 2 touches de balle N°11 : Cadrage et contrôle
alternativement par un cou- maximum dans les couloirs et C R I T E R E S D ' O B S E R VA - des courses
loir et un joker avant d'avoir une seule passe autorisée TION. Disponibilité ; mobi-
le droit de marquer en 1 entre deux joueurs d'un même lité ; recherche du triangle ; Phase de récupération
touche dans le but vide. Jeu au couloir. Quant aux 2 jokers déplacements anticipés; prise N°12 : Anticipation et prise
sol uniquement. Lorsque le offensifs, ils ne peuvent pas d'info sur les déplacements à deux
ballon est hors limite, un autre être du même côté de la des partenaires; sens des
est donné dans le jeu. médiane. passes et des prises d'orienta-
tion; éviter les passes latérales ;
TRANSITION. Le joueur qui E V O L U T I O N . Changer de vitesse de transmission.

DURÉE OBJECTIFS NIVEAU MATÉRIEL JOUEURS CALENDRIER


3 x 10 minutes Maîtrise collective, Tout niveau à partir des Ballons, 3 jeux de 15 joueurs. Tout au long de la
(entrecoupées de 5 disponibilité et U15. chasubles, coupelles et 2 saison et plutôt en
minutes de permutation. buts mobiles. début et milieu de
récupération passive). semaine

38
MANAGEMENT

Ecarter un leader :
Si le joueur le vit mal,
il n’apportera rien de
■ Par Frédéric HANTZ positif …
Entraîneur du Sporting Club de Bastia
(National)

Dommages collatéraux ?
Vous ne souhaitez plus titu-
lariser un de vos leaders qui
enchaîne les mauvaises pres-
tations ? Sachez qu’une telle
décision nécessite de bien
connaître les relations qui
régissent la vie de votre
groupe. Au risque de voir le
vestiaire se disloquer.
omment écarter un leader ? Tôt ou

C tard, la question se pose et fait par-


tie intégrante de la gestion d’un
effectif. Parce qu’elle peut influer sur la
vie et le rendement de l'équipe, cette
décision ne doit pas être prise à la légère
et sans réflexion préalable. Le tout est
d’agir avec précaution, en votre âme et
conscience et en connaissance de cause.
Connaissance notamment des liens qui le seul critère à prendre en considéra- aux autres… A ce titre, l’écarter de façon
unissent ce joueur au reste du groupe. tion. La présence du leader sur le rectan- rédhibitoire pourrait causer des dom-
Car ses performances ne doivent pas être gle vert suffit parfois à donner confiance mages importants entre vous et vos
joueurs, jusqu'à rompre la dynamique de
Pas nécessaire d’en avertir le groupe tout un vestiaire ! Par ailleurs, si le leader
vit mal sa mise à l'écart, il n’apportera
Devez-vous forcément avertir les autres membres de l'effectif dès lors que vous rien de positif, ce qui risque là encore de
décidez d’écarter un cadre ? Je ne pense pas que ce soit nécessaire dans la mesure faire déjouer ses coéquipiers.
où vous aurez eu, au préalable, une explication avec le joueur en question. Après,
si vous ressentez que tel ou tel coéquipier éprouve des difficultés à digérer votre N’oubliez jamais qu’un leader
choix, dites-lui les choses sincèrement. Tout est une question d'analyse de la situa- de terrain l’est aussi
tion, de ressenti. Maintenant, dans le cas où le joueur écarté ne comprend pas dans le vestiaire…
votre décision, il peut être opportun de réunir les autres cadres de l’effectif afin
d’obtenir leur aval et de leur expliquer la situation. Ces autres leaders ont peut-être N’oubliez jamais cela : c’est en s’ap-
conscience des mauvaises performances du joueur écarté, sans l'avoir reconnu puyant sur le bien être de vos cadres que
jusqu'à présent. Ils vont peut-être aussi vous dire des choses que vous n’avez pas votre équipe aura le plus de chances
vues… On en revient toujours à la connaissance de votre groupe, aux relations entre d’obtenir de bons résultats. Ainsi, dans
joueurs… Chaque entraîneur, chaque éducateur, quel que soit le niveau, doit par- le cas où vous choisissez de sortir un pion
venir à mesurer l’impact de tout joueur cadre auprès des coéquipiers. essentiel du onze de départ, mieux vaut
ne pas se couper totalement de lui, ni de

40
les précautions à prendre
maintenant la lui annoncer. Comment important qu’il valide votre façon de
s'y prendre ? Plusieurs cas de figure se v o i r l e s c h o s e s a va n t d e p o u r s u i v r e
présentent. Si vous estimez que sa l'aventure à vos côtés. Si, en toute fin
baisse de régime n’est que passagère, de carrière, il souhaite continuer, contre
la situation sera plus facile à gérer car le votre volonté, ne le mettez pas de côté
joueur sera lui-même conscient géné- car il va rester dans l’environnement du
ralement de sa méforme. Expliquez-lui club et sera tenté de vous nuire. Devant
votre point de vue en tête à tête, deman- une telle situation, proposez-lui d’ac-
dez lui son avis et associez-le à la déci- c r o î t r e s o n a u r a d a n s l e v e s t i a i r e,
sion. Le dialogue est souvent constructif. sachant qu’il jouera beaucoup moins
Si vous faites preuve de franchise et qu’auparavant, voire presque plus.
d'honnêteté envers lui, il est fort pro-
bable qu’il accepte votre choix. Devant les autres, maintenez-
lui une certaine confiance,
Expliquez-lui votre choix sinon de l'estime
en tête à tête, demandez
lui son avis et associez-le Dans tous les cas de figure, pour déve-
à la décision lopper votre argumentaire, rattachez-
vous autant que possible à des éléments
Là où la situation se complique, c'est objectifs, à savoir les résultats obtenus
dans le cas où vous vous apercevez que avec lui, sans lui, son nombre de buts si
votre leader est au bout du rouleau et c’est un attaquant, de passes décisives
ne recouvrera jamais son meilleur si c’est un milieu offensif, etc… Si c’est
niveau. À mon sens, il s'avère bien trop un gardien, combien de fois a-t-il été
risqué de l’exclure en cours de saison décisif ? Il ne pourra pas aller à l’encon-
pour les raisons évoquées plus haut. tre de ces statistiques et acceptera d’au-
Mieux vaut attendre la fin du champion- tant mieux sa mise à l’écart. Après lui
nat pour agir. Si le joueur n’est pas issu avoir annoncé votre décision, ayez une
du club et qu’il n’a pas vocation à y res- attention toute particulière pour lui.
ter après sa carrière, demandez-lui très Quel que soit l’âge du pratiquant, il faut
le maintenir à distance du groupe. S'il franchement de trouver une nouvelle t o u j o u r s e s s a y e r d e p o s i t i v e r. L e s
n'est plus exemplaire à vos yeux sur le équipe... Dans le cas où "il est de la mai- joueurs expérimentés restent de grands
terrain, il l'est encore très certainement son" et a encore un rôle à jouer, que ce enfants. Usez de remarques positives à
aux yeux de ses coéquipiers dans le ves- soit auprès du groupe ou dans un autre son encontre, à l’entraînement, dans le
tiaire… Que ce soit de par son expé- secteur, prenez le temps de discuter avec v e s t i a i r e, q u i m o n t r e n t q u e v o u s l u i
rience, son charisme ou son influence lui, de lui renouveler votre confiance, maintenez une certaine confiance, sinon
dans la communication. D’où l’intérêt tout en insistant sur le fait qu’il ne une certaine estime. En conclusion, je
d’entretenir un dialogue avec lui. Bref, jouera plus régulièrement... Une fois le dirais que pour éviter de se voir confron-
votre décision est prise ? Il va falloir postulat clairement défini, il est très ter à de telles situations, l'idéal bien-
sûr est d’être convaincu dès le départ
Rassurer son successeur que vos leaders pourront maintenir leur
niveau de performance tout au long de
Le joueur qui va prendre la place du "leader sortant" pendant une durée indéter- la saison. Plus facile à dire qu’à faire !
minée voit généralement cela comme une chance à saisir. Il n’y a donc pas besoin Par conséquent, mieux vaut anticiper un
de lui faire un grand discours pour qu’il se donne à fond. Il faut simplement lui tel scénario en appréhendant très vite
demander de jouer avec ses qualités, sans vouloir copier le joueur qu’il remplace. quelle serait la réaction de l'intéressé
Il ne doit pas "s’excuser" d’être titularisé, ni culpabiliser auprès des autres joueurs et du groupe si vous deviez prendre la
de l'équipe. A vous de le rassurer, de lui dire qu’il a lui-même gagné le droit de décision de vous passer de ses services A
jouer. vous d'observer, d'analyser, de ressentir
ces choses…■

41
PRÉPARATION PHYSIQUE

Que faire à
■ Par Jean-Luc HAUSSLER
l'échauffement ?
Titulaire du BE et membre du comité N’improvisez pas ! Afin de permettre à votre équipe d’aborder
directeur de l’Amicale Nationale
le match dans les meilleures conditions, il convient de préparer
des Educateurs.
minutieusement son échauffement. Et ce, quelle que soit la catégorie.
eorges Boulogne

G disait ceci : "l’entraî-


nement, ça se res-
pecte". Le parallèle avec
l’échauffement me paraît ici
intéressant dans la mesure
où, lui non plus, ne s’impro-
vise pas. Malheureusement,
c'est ce qui se passe encore
trop souvent chez les jeunes
où l'on ne prend pas tou-
jours le temps d'effectuer
une bonne mise en route. Or, celle-ci fait t a g e i m p l i q u é p a r l e m a t c h q u i s u i t . joueurs devront aussi (et surtout ?) vous
partie intégrante de la préparation et de Ainsi, confiez l’échauffement et son aiguiller sur la manière d’agir. Certains
l’approche du match ! L’aspect mental contenu - que vous aurez toutefois ava- préfèreront répéter leurs gammes, d’au-
y tient une place tout aussi importante lisé - à deux ou trois cadres de l’équipe. tres privilégieront la méthode globale.
que celle accordée au Imposer les choses n’est À vous de bien connaître votre groupe
d o m a i n e p h y s i c o - t e c h - L'idée d'en confier pas toujours la meilleure afin de proposer ou valider un contenu
nique. Gardez bien à l'es- le contenu à solution, hormis chez les adapté. Outre la mise en route sans puis
prit que l'échauffement jeunes, lesquels ont besoin avec ballon, il est important par la suite
revêt une importance capi- quelques cadres me naturellement d’être plus de réaliser des exercices d'explosivité,
t a l e, q u e l l e q u e s o i t l a paraît intéressante e n c a d r é s. Vo i l à p o u r l e de vitesse, sur des distances relative-
catégorie, à commencer fond. Qu'en est-il de la m e n t c o u r t e s ( 1 0 m è t r e s ) . E n f i n ,
par ses vertus en matière de prévention forme ? S’il n’y a pas de durée "idéale", l’échauffement se terminera tradition-
des blessures. Un objectif physiologique le bon sens nous dicte de ne pas excé- nellement par des étirements et des
qui, à lui seul, pourrait faire l'objet d'un der 30 minutes. Le contenu, lui, devra assouplissements, qui peuvent aussi être
article. Mais revenons au propos initial : monter progressivement en intensité. effectués avant que vos protégés pren-
q u e f a i r e p e n d a n t l ' é c h a u f f e m e n t ? Ainsi, on débutera par des courses à fai- nent le ballon. En conclusion, j'ajoute-
Avant de parler de contenu, il apparaît ble allure, suivies de jeux rais qu’il n’est pas ininté-
essentiel dans un premier temps de s'in- a v e c b a l l o n , e n m o u v e - Accordez-leur un ressant d'accorder un peu
terroger sur la manière de procéder. Chez ment si possible. À ce titre, peu de temps afin d e t e m p s a u x j o u e u r s ,
l e s p r o s, l a q u e s t i o n n e s e p o s e p a s soit on privilégie le travail avant, pendant, ou après
puisqu’en général, c’est le préparateur analytique, comme on le qu'ils se préparent l’échauffement, afin qu’ils
physique qui gère l’ensemble du proces- voit la plupart du temps aussi mentalement s e p r é p a r e n t m e n t a l e -
sus. En amateur, la problématique est (contrôle-passe à 2 ou à 3, ment. L’idée est que cha-
différente. Est-ce à vous, éducateur, de passe et va…), soit une forme plus jouée, cun se retrouve face à lui-même, ferme
mener l’échauffement ? Pas forcément… à savoir des oppositions à 5 contre 5, les yeux, et pense à une image positive.
Pour tout dire, l’idée d'en donner la res- une passe à dix, un toro, etc… Cette Pensez aussi au travail de respiration
ponsabilité à vos joueurs me paraît inté- deuxième hypothèse me semble la meil- qui, grâce à l’inspiration par le ventre et
ressante. Cela leur permet non seule- leure, car elle permet d’être directement le relâchement, va permettre au joueur
ment de s’approprier cette phase de pré- en situation réelle de match. Toutefois, d’évacuer une partie du stress généré
paration, mais aussi de se voir davan- sachez que les besoins individuels de vos par le match à venir. ■

42
Un exemple avec le Real Madrid
Au plus haut niveau. Voici le descriptif et l'analyse de l'échauffement des hommes de José
Mourinho à l'occasion de leur déplacement à Lyon, le 22 février, en 8e de finale de la Ligue des Champions.

Préambule. À mon grand étonnement, l'échauffement du Real Madrid ne concerne que les dix
joueurs de champ ! Les remplaçants, eux, sont restés au vestiaire… Paradoxalement, les trois gardiens
de but s'échauffent ensemble et passent tour à tour dans la cage, avec le même nombre de répétitions.
Un entraîneur des gardiens est présent, ainsi que deux préparateurs physiques pour les dix autres
joueurs. L'échauffement durera 20 minutes.

5 1
SEQUENCE 1 : Échauffement libre minutes
SEQUENCE 5 : Prévention adducteurs minute

+ assouplissements • Étirements statiques adducteurs.


• Course libre.
• 1 ballon pour 2 joueurs. Échange de passes courtes en déplacement.
• Assouplissements et ou étirements activo dynamiques libres du bas
du corps (ischio-jambiers, quadriceps, mollets).
5
SEQUENCE 6 : Échauffement individualisé minutes

2 groupes : 5 attaquants et 4 défenseurs + 1 joueur seul (Cristiano


SEQUENCE 2 : Gammes athlétiques 3
minutes
Ronaldo).
• Les attaquants : échanges de passes courtes libres et aléatoires au sol
sur 10-12 mètres en 1 touche en s'approchant du but + tir au but.
• Les défenseurs : toro en 1 touche; jeu de tête après ballon lancé à la
• 2 colonnes de 5 joueurs côte à côte. Travail de course sur une dis-
main, échanges de passes courtes et longues en déplacement.
tance de 10-12 mètres. Différent déplacements : course arrière, se
• Cristiano Ronaldo : côté gauche, face à la cage (en prolongement de
retourner, course avant; pas croisés vers l'avant; appuis latéraux
l'angle de la surface de réparation), alternance de conduite de balle,
droite-gauche puis course en avant; montée de genoux droit et course
feintes + tir au but; passements de jambes variés + tir au but; frappes
en avant… Replacement en marchant.
au but d'environ 30 mètres de type coup franc.

SEQUENCE 3 : Etirements activo-


1
dynamiques et statiques minute
2
SEQUENCE 7 : motivation collective, minutes

• Étirements en alternance : activo-dynamique puis statique (ischio- étirements statiques et explosivité


jambiers, quadriceps, mollets).
Tout le groupe.
• Tapes dans les mains, étreintes, accolades (aspect mental : esprit
3 de groupe, se rassurer, motivation collective…).
SEQUENCE 4 : Vitesse et explosivité minutes • Étirements statiques.
• Bons sur place + accélération • En cercle autour d'un préparateur physique : au signal sonore,
• Petits pas sur place + accélération explosivité sur place + se retourner + accélération et replacement
• Départ de dos + se retourner et accélération. en marchant (3 fois).

Remarques, analyse
La structure générale de l'échauffement s'avère assez classique (course libre, échanges de passe, enchaînements techniques, vitesse). Le
contenu, très dynamique, alterne entre séquences collectives et séquences individuelles ou à 2, lesquelles nécessitent une responsabilisation
importante et une implication totale du joueur.L'originalité de cet échauffement réside dans la séquence avec ballon où les attaquants et les
défenseurs effectuent un travail spécifique correspondant à leur poste, voire même à leur zone d'évolution (devant le but pour les atta-
quants). L'individualisation de l'échauffement va jusqu'à trouver un joueur seul (Ronaldo) pour une préparation mentale intégrée à l'aspect
technique : répétitions de gestes techniques dans une zone précise, celle de son évolution préférée lors des matches. Enfin, le fait que les
remplaçants du match soient restés au vestiaire interpelle. Choix du moment ou disposition régulière ? On peut en tout cas s'interroger sur cette
manière de procéder en cas de blessure précoce d'un titulaire en tout début de match… En résumé, on peut dire qu'il s'agit d'un échauffement
tout à fait adaptable à un niveau amateur. La différence réside dans le fait qu'il appartiendra à l'éducateur de mener les séquences collectives.

43
SANTÉ

Veille de match : mettez


vos joueurs en garde
Soirée trop arrosée. Surconsommation d’alcool, sommeil tardif, prise
■ Par Jean-Marie SABOT de médicaments non compatibles avec l'activité physique… Autant
Médecin de la Fédération d’erreurs que doivent éviter vos joueurs à quelques heures d’un match
Calédonienne de Football
s’ils veulent être efficaces et, tout simplement, ménager leur santé.

i, bien évidemment, vous ne pouvez

S interdire quoi que ce soit à vos


joueurs en dehors de la sphère spor-
tive, il est de votre devoir d’éducateur de
les avertir sur les conséquences néfastes
d’une nuit "agitée." Il faut d’abord bien
comprendre qu’une consommation exces-
sive d’alcool risque d’avoir des effets
déplorables sur la performance de votre
joueur. Troubles de l’équilibre, de la coor-
dination, gestes techniques moins pré-
cis, audition moindre, lecture biaisée des
trajectoires de balle, baisse de régime au
plan physique, manque de vigilance, sur-
plus d’agressivité… Tout concourt à ce
qu’il ne soit pas à la hauteur le jour J. Sans souvent, c’est là que la blessure inter- pecter le cycle traditionnel du sommeil,
compter que, d’un point de vue muscu- vient. Par ailleurs, l’alcool retenu dans le ingrédient nécessaire à toute bonne pres-
laire, le risque de blessures augmente for- sang entrave l’élimination de l’acide lac- tation. Une bonne nuit se compose, chro-
tement après une soirée bien arrosée. Et tique inclus dans les nologiquement, du
pour cause, il faut attendre 24h pour que muscles, perturbant de 24 heures pour que s o m m e i l l é g e r, p u i s
les effets de l’alcool s’estompent. Si, dans ce fait le processus de les effets de l'alcool lent profond (récupé-
un premier temps, ils donnent l’impres- récupération. Il faut s'estompent rateur grâce à la
sion de se libérer de ses propres ajouter à cela – et à la sécrétion d’hormone
angoisses, ils n’en restent pas moins prise déconseillée de médicaments (voir de croissance), puis sommeil paradoxal
trompeurs. Le joueur aura peut-être la encadré) - la problématique du sommeil. (appelé aussi sommeil de rêves, soupape
sensation de se sentir bien pendant le En plus de l’alcool ingurgité, votre pro- structurante de l’équilibre psychique) qui,
match, mais ce n’est que supercherie ! Et tégé va se coucher tard, donc ne pas res- tous, se répètent plusieurs fois jusqu’au
réveil. Le joueur qui se met au lit à 3 ou 4
Médicaments et gueule de bois : attention ! heures du matin va malheureusement
manquer plusieurs cycles initiaux pro-
Les joueurs sous traitement doivent d'abord se renseigner auprès de leur médecin pices à la récupération et à la reconstitu-
à partir de quel stade la consommation d’alcool est néfaste à la prise de leur trai- tion des réserves corporelles. Et ce n’est
tement. Quant à ceux qui vont prendre des médicaments à l’issue de la soirée pas en se levant plus tard, vers midi, pour
pour anticiper les effets de l’alcool au réveil, ils doivent savoir que le paracétamol aller ensuite au match, qu’il aura recouvré
est toxique pour le foie. La prise d’aspirine, elle, va entraîner des complications gas- l’ensemble de ses moyens ! Il vaut donc
triques, voire une hémorragie digestive ! Inutile de préciser que le joueur malade mieux se lever à l’heure habituelle car il y
aura de fortes chances de ne pas pouvoir participer au match. Enfin, pour terminer, a un rebond de sommeil paradoxal en fin
ajoutés à l’alcool, les tranquillisants peuvent provoquer des états de somnolence. de nuit et les rêves, alors sous l’effet de
Mieux vaut s’hydrater un maximum pour limiter la casse et manger des aliments l’alcool, tendent aux cauchemars érein-
sucrés, sachant que la surconsommation d’alcool crée une déshydratation par tants. A vous, en guise de conclusion, de
excrétion exagérée d’eau et peut entraîner une hypoglycémie ! prendre les devants en informant vos
joueurs. ■

44
GARDIEN

Analyser l'activité
Des données concrètes et instructives. L’analyse de l’activité
■ Par Franck LEFEVRE physique et technique des gardiens de but en compétition permet non
Enseignant à la Faculté des Sciences
du Sport de Lille 2, ex-entraîneur des
seulement de prendre conscience des exigences spécifiques du poste, mais
gardiens du centre de formation du LOSC. aussi de bâtir des séances mieux adaptées aux particularités de celui-ci.
i l’analyse de l’activité physique

S des joueurs de champ a déjà fait


l’objet de multiples travaux, celle
plus spécifique du gardien de but
souffre, à quelques exceptions près,
d’un déficit d’informations. L'étude
que je vous présente, effectuée à par-
tir de données issues du système
Amisco, révèle pourtant un certain
nombre d’enseignements très utiles.
Des enseignements que vous pourrez
utiliser vous même dans le cadre de
votre entraînement spécifique (voir
tableau 1). Alors qu’en est-il ?
D'abord, on note qu’un gardien de
haut niveau parcourt approximative-
ment 5 km par match et que près d'un
quart de ses déplacements sont effec-
tués vers l’arrière. Si la majorité de
ses actions sont réalisées à vitesse
lente, en marche-jogging dans 95% en particulier ceux concernant les
des cas (de 0 à 11 km/h), on n’oubliera déplacements vers l’arrière. A ce pro-
pas pour autant que le 1% effectué à pos, il me semble utile d’employer
17 km/h et plus s’avère bien souvent des exercices sous la forme de séries
décisif (interventions rapides au de 5’’/25’’ dans la programmation
devant de l’adversaire par exemple) ! de l’entraînement de vos gardiens.
Dans le même ordre Ajoutée à cette ana-
d’idée, on constate lyse de l’activité phy-
que la moitié environ
Près de 5km sique du gardien de
des déplacements du parcourus par but en compétition,
gardien de but sont match dont un l’étude des gestes
inférieurs à 10 mètres
avec une prédomi-
quart vers l’arrière techniques réalisés en
m a t c h r é v è l e, e l l e
nance de courses com- aussi, de multiples
prises entre 5 et 10 mètres (30%). En enseignements. Les résultats, obte-
dehors des distances plus longues nus à partir de l'activité de 36 gar-
(supérieures à 20 mètres), certaine- diens (niveau L1, CFA, U19 et U17
ment parcourues à faible allure dans nationaux) au cours de la saison
les moments de replacement et de 2007/2008, sont en effet éloquents
maintien en éveil, on perçoit bien ici (voir tableau 2). Au-delà du nombre
l’intérêt de proposer des séances de de ballons joués par le portier durant
vitesse spécifique avec une large un match, il s’agissait de quantifier
place à accorder au travail d’appuis, et de catégoriser les interventions

46
pour mieux entraîner
(ex : blocage du ballon + relance = dien s’attelle ici aux notions d’an-
2 gestes réalisés pour un seul bal- ticipation et de gestion de la lar-
lon joué), sans aborder les aspects geur/profondeur, très importantes
qualitatifs (ex : passes réussies, dans le football moderne. Les gar-
bonne exécution du geste, etc…). diens de but eux-mêmes sont par-
De cette étude, il ressort principale- fois surpris par ces statistiques.
ment que près de deux tiers des Toutefois, la confrontation de la
gestes réalisés par subjectivité de
le gardien de but en Deux tiers leurs ressentis
compétition sont des actions sont avec l’objectivité
des relances. Au vu de tels résultats
d’un tel résultat, on des relances offre des perspec-
est en droit de s’in- tives pédago-
terroger sur la place accordée à giques qu’il peut être opportun
cette thématique dans la planifi- d’utiliser. Ainsi, au centre de for-
cation de l’entraînement… Si elle mation du LOSC, nous avions pu
commence, certes, à être prise en t r a v a i l l e r s u r l a p r i s e d e
considération et intégrée dans les conscience des décalages exis-
séances, l’est-elle suffisamment ? tants entre leurs représentations
Les interventions décisives avec et la réalité des faits, qu’il s’agisse
écartement immédiat du danger des données moyennes issues de
représentent, quant à elles, moins l’étude, ou de celles concernant
d’un cinquième des actions (18%), plus spécifiquement un de leur
dans un calcul où sont exclus les match. Et ce travail préalable
relances et les gestes techniques avait grandement facilité la com-
de base (ramassage et blocage du préhension et l’appropriation des
ballon). Peu nombreuses, elles sont thèmes retenus dans la program-
e n r e va n c h e, l à mation de l'entraî-
e n c o r e, s o u v e n t La confrontation de n e m e n t . O n e s t
déterminantes dans toujours plus
le déroulement la subjectivité du motivé et on réa-
d ’ u n e r e n c o n t r e ressenti des gardiens lise toujours mieux
(voir croquis 3). avec l’objectivité ce que l’on nous
Nous parlons ici de explique et ce que
réaliser "le" geste de telles statistiques l’on comprend ! En
d é c i s i f . M a i s offre des perspec- c o n c l u s i o n , l a
comme l’étude
l e d é m o n t r e, l a
tives pédagogiques place accordée à
l’analyse de l’acti-
part des parades intéressantes. vité (ici quelques
réflexes, aussi paramètres phy-
importante à travailler soit-elle, siques ou techniques) nous sem-
demeure six fois moins importante ble prépondérante pour préparer
q u e c e l l e d e s i n t e r v e n t i o n s le plus objectivement possible les
aériennes et/ou au devant de l’ad- gardiens à la réalité du match.
versaire. Il ne faut donc pas omettre Ces considérations peuvent en
d’aborder ce thème de jeu à la hau- effet s’avérer capitales parce
teur de ce qu’il représente ! Ce qui qu’elles impliquent non seule-
permet d’ailleurs, parfois, d’éviter ment la nature des habiletés à
p u r e m e n t e t s i m p l e m e n t u n e entraîner, mais aussi la priorité à y
parade sur sa ligne, puisque le gar- donner. ■

47
ARBITRAGE

"Éducateurs et arbitres doivent


s’ouvrir les uns aux autres"
Curiosité. À 49 ans, Luc CHEVEREAU est manager général des arbitres de CFA, CFA2 et
DH, au sein de la Ligue Paris Ile-de-France. Sa mission : établir un dialogue constructif entre
officiels et éducateurs en vue d’instaurer un meilleur climat.
Qu’est-ce qui vous a motivé à Que voulez-vous dire ? Le but,
accepter cette mission de mana- pour l’arbitre, est de se faire respec-
ger général des arbitres de ter tout en se montrant diplomate.
votre ligue ? Après 24 années d’ar- C’est peut-être un détail, mais il n’y
bitrage en région parisienne, j’esti- a rien de mieux que d’aller saluer les
mais avoir fait le tour de la question. gens, et donc les éducateurs, avant
Alors quand on m’a proposé de faire le d’aller s’échauffer. L’officiel doit
lien entre le corps arbitral et les clubs montrer qu’il est content de les voir.
a m a t e u r s, j e n ’ a i p a s h é s i t é . L e Si le premier contact n’est pas bon,
discours m’a plu. les dix premières minutes de la ren-
contre seront dures à vivre. Il suffira
Vous exercez depuis le 1er juillet de passer au travers d’une action
d e r n i e r. C o m b i e n d ’ a r b i t re s pour rendre la situation invivable.
avez-vous sous votre tutelle ?
Une petite soixantaine… Je suis aidé Et pendant la rencontre, quelle
dans ma tâche par quatre anciens est la meilleure attitude à
arbitres. adopter ? Il faut savoir rester
calme quelle que soit la situation,
En quoi consiste votre fonction ? ne jamais chambrer, et assumer ses
Il s’agit d’effectuer un suivi quotidien décisions. L’éducateur doit bien com-
de chaque officiel. Tous les week-ends, prendre que l’arbitre s’est lui aussi
nous débriefons avec eux sur le
contenu de leur match. Y a-t-il eu des
"Avouer une faute à l’issue du coup préparé tout au long de la semaine
pour faire de son mieux le Jour J. Je
problèmes, des incidents ? Si c’est le de sifflet final, avoir une discussion pense que les deux mondes doivent
cas, nous intervenons pour recoller franche avec l’éducateur, c’est s’ouvrir l’un à l’autre. Et nous agis-
les morceaux. s o n s e n c e s e n s, e n i n v i t a n t p a r
installer une confiance et exemple des éducateurs à nos réu-
Comment procédez-vous un respect réciproques" nions. En les sensibilisant sur le quo-
concrètement ? Trois jours après la tidien des arbitres, ils sont plus com-
rencontre, j’appelle le dirigeant ou l’édu- E n t r e l ’ a r b i t r e e t l ’ é d u c a t e u r préhensifs, plus respectueux. Il y a un
cateur du club concerné, que je connais en notamment ? Oui, d’où l’importance échange qui s’établit, c’est positif.
général. Le but n’est pas de réprimander de dialoguer avant, pendant et après la
untel ou untel, mais d’écouter leur ver- rencontre, que le match se soit bien passé Après 8 mois, votre action com-
sion des faits. Dans ces situations-là, il ou pas… En cas d’erreur, l’arbitre ne doit m e n c e - t - e l l e d é j à à p o r t e r s e s
est important d’avoir les deux sons de pas avoir peur de faire son mea culpa. Il fruits ? Oui, on le voit sur le terrain,
cloche. Ensuite, on essaie d’arrondir les est capital de ne pas s’enfermer dans son notre travail paye. Les différents acteurs
angles autant que possible, sachant que cocon. Avouer une faute à l’issue du coup sont conscients que c’est dans la dis-
le relationnel fait souvent la différence. de sifflet, avoir une discussion franche c u s s i o n q u e l e s c h o s e s a va n c e n t . E t
Par expérience, le cœur du problème a v e c l ’ é d u c a t e u r, c ’ e s t i n s t a l l e r u n e quand j’entends un éducateur me glis-
provient généralement d’une incompré- confiance et un respect réciproques. ser après une défaite : "votre arbitre a
h e n s i o n m u t u e l l e, d ’ u n m a n q u e d e Même si tout se joue véritablement avant été bon", je me dis qu’on est dans le
communication évident. la partie. vrai.■

48
FÉMININES

Joueuses enceintes :
■ Par Jacques BADY,
Chirurgien gynécologue obstétricien,
médecin du sport à Joinville le Pont (94)

Recommandations
et précautions.
Faut-il stopper toute
activité physique
durant la grossesse ?
Quand reprendre
une fois l’accouche-
ment passé ? Voici les
réponses aux ques-
tions que vos joueuses
peuvent se poser et
auxquelles vous devez r a i n s. C a r, c o n t r a i r e m e n t a u x i d é e s s é a n c e s d ’ e n t r a î n e m e n t ! E n e f f e t ,
reçues, il est possible de continuer à jouer soyons clairs, les matches sont interdits
pouvoir répondre. au foot durant les quatre premiers mois puisqu’ils représentent des situations à
hose rare malheureusement, la coo- de gestation, voire qua-
Une femme peut jouer ft oi qr tusersi.s qL eu se sc throacusmean-
C pération entre l’éducateur et le t r e m o i s e t d e m i s i l a
médecin est pourtant essentielle j o u e u s e e s t e n b o n n e au foot durant
durant la grossesse d’une joueuse et s a n t é , n e p r é s e n t e les 4 mois premiers de rudes et l'on peut rece-
football sont parfois

après l’accouchement. Établir en com- aucune contre-indica- voir un ballon dans le


mun un véritable programme de suivi t i o n à l a p r a t i q u e d u grossesse, mais… ventre… Ceci étant, la
permet non seulement à celle-ci de parti- sport (voir par ailleurs), ni aucune ano- poursuite de l’entraînement dans le cadre
ciper aux entraînements sans risque, mais m a l i e a u n i v e a u d e s a g r o s s e s s e . d'une grossesse n’est pas exempt de pré-
aussi de faciliter son retour sur les ter- Attention, ceci n’est valable que pour les cautions à prendre. En tant qu’éducateur,
posez-vous les bonnes questions. Quel
Les contre indications est le niveau sportif de la joueuse et son
état de forme ? Evolue-t-elle à un niveau
Arrêt du sport intensif en cas de maladies, en particulier le diabète et l’hy- national, régional, ou départemental ?
pertension. Mais une activité modérée reste recommandée... En fonction de cela, il s’agit de respec-
ter la dose d’entraînements hebdoma-
Lorsque le fœtus se présente en position du siège (sa tête reste dans la partie daire habituelle et de veiller à mesurer
haute de l’utérus), le risque d’accouchement prématuré est réel. la capacité d’adaptation de la joueuse à
l’effort. En effet, une footballeuse
En cas de placenta bas inséré, arrêt impératif. Cette situation provoque des enceinte mobilise beaucoup plus
saignements qui aboutissent à des hémorragies gravissimes. De plus, comme le d’énergie que d’ordinaire. Les besoins
placenta est très bas, il est un obstacle à la sortie du bébé. énergétiques de son activité sportive
s'ajoutant à ceux nécessaires au bon
Une grossesse multiple (jumeaux, triplés...) est incompatible avec la pratique déroulement de la croissance foetale. Par
sportive intensive. conséquent, faites en sorte qu’elle ne
dépasse pas 60% de sa VO2 max lors des
En cas d'anomalie de croissance du foetus (trop petit...) ou de menace d'accou- séances d’entretien cardio-vasculaire
chement prématuré (apparition de contractions de l'utérus). qu’il faudra privilégier. L’entretien liga-

50
ce qu’il faut savoir
TEMOIGNAGES
"Avec un peu de motivation, on reprend facilement…"
Séverine CREUZET, 30 ans lors de sa première gros- j'ai entamé mon sixième mois de grossesse. Après l’accou-
sesse. Joueuse au FC Lyon puis à l’Olympique Lyonnais chement, ma gynécologue m’a conseillé de ne pas reprendre
- niveau national. "C’est à l’issue de l’échographie du 3e avant deux, voire trois mois, période nécessaire à la reforma-
mois que j’ai arrêté l’entraînement et la compétition, suite tion de la ceinture abdominale. Après ma deuxième grossesse,
aux conseils du médecin. On sait, en effet, que les chocs au j’ai patienté plusieurs années avant de pouvoir rejouer au
ventre peuvent être dangereux. Jusqu’au 7e mois, je me suis foot. Aujourd’hui, je tape à nouveau dans le ballon ! Je peux
entretenue en faisant du vélo. Suite à l’accouchement par épi- donc témoigner du fait que grossesse et football ne sont pas
siotomie, j’ai attendu un mois avant de reprendre les footings. incompatibles".
Deux semaines après, je retrouvais la compétition, soit un peu
plus vite que prévu. J’ai dû perdre pas mal de poids avant de Marie Noëlle FOING, 33 ans lors de sa première gros-
reprendre, mais on peut aisément revenir à partir du moment sesse. Joueuse à Ambilly - niveau régional et national.
où la motivation est au rendez-vous". "Mis à part du ski, je n’ai absolument pas fait de sport durant
ma grossesse. Je n’ai pas été conseillée par tel ou tel médecin,
Gaëlle MULTON, 23 ans lors de sa première grossesse. mais j’ai simplement estimé que c’était mieux ainsi. Il vaut
Joueuse à Meythet - niveau départemental. "J’ai joué mieux s’arrêter, on ne sait jamais. Après l’accouchement, je
au foot, matches compris, jusqu’au terme du 5e mois. Ce n’est n’ai pas repris le foot au cours des années qui ont suivi. Mais
apparemment pas vivement conseillé, mais je ne me suis pas aujourd’hui, je pratique à nouveau. Ce n’est pas parce que
vraiment posée de questions à partir du moment où j’étais vous avez eu un enfant que vous ne pouvez plus jamais jouer au
bien physiquement. J'ai arrêté toute activité sportive lorsque foot. La preuve…".

mentaire, voire le renforcement muscu- l’enfant mis au monde, le retour à l’en- la grossesse et à l’accouchement. À par-
laire, ainsi que des situations d’entraî- traînement, puis à la compétition, va t i r d e s i x s e m a i n e s, l a j o u e u s e p e u t
nement sans opposition dépendre du type d’ac- recommencer à courir, puis retrouver la
(pour éviter les chocs) En cas d'accouchement couchement subi. Si on compétition progressivement, comme
et des exercices de laté- par voie basse et sans a affaire à un enfante- cela se fait avec tout sportif blessé qui
ralité, sont aussi auto- complication, il est ment simple, par voie fait son retour sur les terrains. Le délai de
r i s é s. Pa r a i l l e u r s, l a basse, qu’il n’y a pas eu cicatrisation d'une épisiotomie est d'en-
joueuse devra mainte- possible de reprendre d ’ é p i s i o t o m i e o u d e viron 3 semaines alors que celui d'une
nir un poids équilibré la course après c é s a r i e n n e , i l f a u t césarienne est de 4 semaines. Ce n'est
durant la grossesse, et 6 semaines compter trois à quatre que s'il n'y a pas de retard ni de compli-
donc faire attention à semaines de récupéra- cations (abcès, hématomes, désunins de
son régime alimentaire et énergétique. tion, phase d’élimination physiologique cicatrice...) que la repise progressive des
C'est le fondement essentiel de la pro- naturelle des hormones qui ont servi à exercices est programmée. ■
tection du foetus et l'assurance d'un
poids de naissance normal. À noter qu’à Quelles activités à partir du 6e mois ?
partir du 2e trimestre de gestation, il est
essentiel de corréler l’entraînement à la A ce stade de la grossesse, il est conseillé d'arrêter l’entraînement intensif. Toutefois,
surveillance de l’évolution du fœtus. En il est possible de continuer à s’entretenir à raison de 20 à 30 minutes d’exercices par
cas d’anomalie constatée, il faut impéra- jour. Plusieurs activités sont recommandées. À une période où le poids et le volume du
tivement stopper toute activité physique. ventre restent relativement stables, les joueuses peuvent faire du vélo d’apparte-
Notez qu'après 33 ou 34 semaines, le ment, tant que le centre de gravité n’est pas trop bas. La marche à pied permet égale-
sport à haute intensité est à proscrire. Il ment de solliciter les fonctions cardio-vasculaires et ligamentaires. Enfin, la natation
faut ralentir le rythme et opter pour d’au- et notamment la nage sur le dos sont sans doute ce qu'il y a de mieux pour une
tres pratiques (voir encadré). Une fois joueuse enceinte ayant la volonté de garder la forme.

51
PRÉSIDENTS

Comment préparer
■ Par Nadi DERRAN,
votre succession ?
Directeur de Tact’ Management –
Avec classe et discernement. Vous avez décidé de ne pas poursuivre
BE Football. Formateur de conseillers
et cadres sportifs . Président du club de
l’aventure à l’issue de la saison ? Dans l'intérêt de votre club,
Formafoot Bièvre-Valloire. accompagnez votre "poulain" !
es clubs amateurs sont soumis

L
vous interdit de désigner votre propre
aujourd'hui à un environnement de "poulain" en tant qu’héritier idéal. Dès
plus en plus complexe, changeant et lors, comme dans tout "jeu politique", à
incertain. On observe, notamment, une vous de mener une campagne en faveur
accélération de la démarche de profes- de celui-ci, sachant qu’il devra remplir les
sionnalisation. Face à cette mutation, on c o n d i t i o n s s u i va n t e s p o u r a v o i r u n e
constate que la fonction de président est chance de faire l’unanimité : posséder les
rendue plus difficile à assumer. Elle néces-
site non seulement un investissement "Faire connaître votre
important en termes de temps, d’énergie,
mais aussi une exigence élevée s’agissant
décision suffisamment tôt
des compétences requises. Si vous ajou- pour faciliter la transition"
tez à cela les contraintes personnelles et
professionnelles de la vie de tous les jours, compétences nécessaires à la gestion d’un
il n’est pas rare, ni surprenant d'ailleurs, club (comptabilité, management, etc…);
qu’un président décide de baisser pavillon. être porteur d’un projet ambitieux, moti-
Si tel est votre cas, que votre décision est vant et mobilisateur; mais aussi incarner
prise car mûrement réfléchie, commencez les valeurs qui sont en cohérence avec
par en informer le comité directeur. Puis, l’identité du club. Si jamais les membres de
en accord avec celui-ci, faites passer l'in- l’association ne se reconnaissent pas dans
formation auprès des différents membres son discours, il y a un risque de rejet, de
de l'association. Et ce, suffisamment tôt résistance, voire de fuite (démissions) !
pour permettre à la structure de s’adap- Dans tous les cas, l’immersion du candi-
ter. Autrement dit, il vous revient de facili- dat devra être progressive et sera d’au-
ter la transition en préparant votre suc- tant plus efficace si elle est accompagnée
cession. Si, en temps normal, le succes- de l'adhésion de plusieurs membres
seur est élu démocratiquement, rien ne influents du club... ■

Comment doit agir votre successeur ?


1/ La phase d’information. Communication et présentation de la personne avec ses qualifications, ses compétences, ses
expériences, ses valeurs et son projet. Ces informations sont transmises par l’entourage du candidat (son équipe) et peuvent
se diffuser progressivement sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Dans le cas d’une candidature extérieure notamment,
le futur président (potentiel) débute alors une démarche qui consiste, d’une part, à créer du lien avec les membres du club lors
des manife stations, des matches ou des réunions (sur invitation) et, d’autre part, à récolter suffisamment d’informations
sur l’organisation et le fonctionnement du club pour poser un premier diagnostic.

2/ La phase d’auto-présentation. C’est le moment où le candidat va lui-même se présenter officiellement devant l’Assemblée
Générale et le Comité Directeur. Il y confiera quelques éléments de sa personnalité, mais aussi et surtout ce qu’il souhaite faire,
comment, avec qui, etc… Dans sa communication, il devra mettre en évidence les aspects positifs du club (valeurs, res-
sources, …) plutôt que d'insister sur ce qu’il souhaite changer ou révolutionner de manière radicale dès sa prise de poste.

52
JURIDIQUE

Bénévoles : à quelles
Des régimes concrets. Afin d’inciter les bénévoles à poursuivre
leur action, sachez qu’il existe plusieurs moyens de les soutenir et de
■ Par Tatiana VASSINE, valoriser leurs acquis !
(cabinet RMS AVOCATS, spécialisé
en droit du sport), sous la direction
de Redouane MAHRACH
(www.avocat-sport.fr)

nvestissement trop important, diffi-

I cultés à concilier une vie active, etc…


les facteurs qui éloignent les béné-
v o l e s d e s c l u b s n e m a n q u e n t p a s.
Comment, alors, les encourager à pour-
suivre leur action ? Si le bénévolat est
exclusif de toute rémunération (le béné-
vole ne pouvant s’enrichir du fait de son
activité), il ne doit pas conduire à son
appauvrissement. C’est dans cette
optique que plusieurs régimes, dévelop-
pés ci-après, ont été instaurés. Ils visent
à ce que l’engagement du bénévole ne
lui porte pas préjudice voire même, qu’il
lui soit profitable.

1 La prise en charge des frais apport immatériel en déboursant au pro- (carburant, autoroute, parking), soit en
fit de l’association des sommes d’argent, utilisant le barème applicable par la
Par définition, le bénévole n’est pas comme celles nécessaires au transport fédération à laquelle l’association est
animé par l’intention de tirer un profit et à la nourriture. Il peut alors en obtenir affiliée, soit en tenant compte du barème
de son activité. Au contraire, il accepte le remboursement si ces frais sont réels fiscal en vigueur pour l’année en cours
de donner de son temps et de son énergie et justifiés. Les frais de déplacement peu- (voir tableaux ci-dessous, le barème
en l’absence de toute contrepartie finan- vent ainsi être remboursés de diverses 2010 est applicable aux revenus 2009).
cière. Bien souvent, il va au-delà de cet façons : soit sur présentation de factures Attention, et ceci s’adresse particuliè-
rement aux clubs, tout dépassement des
Barème fiscal des indemnités kilométriques des véhicules automobiles frais réellement exposés ou des barèmes
Au-delà de ci-dessus référencés est susceptible
Puissance fiscale Jusqu’à5 000 km De 5 001 à 20 000 km
20 000 km d’être requalifié en salaire. Cela aura
3 CV ou moins d (1) × 0,387 (d × 0,232) + 778 d × 0,271 pour conséquence majeure de modifier le
4 CV d × 0,466 (d × 0,262) + 1 020 d × 0,313 statut du bénévole qui deviendra sala-
5 CV d × 0,512 (d × 0,287) + 1 123 d × 0,343 rié du club et dès lors entraînera l'appli-
6 CV d × 0,536 (d × 0,301) + 1 178 d × 0,360 cation du droit du travail et l'obligation
7 CV d × 0,561 (d × 0,318) + 1 218 d × 0,379 de payer des charges sociales. En ce qui
8 CV d × 0,592 (d × 0,337) + 1 278 d × 0,401 concerne les frais de nourriture, le béné-
9 CV d × 0,607 (d × 0,352) + 1 278 d × 0,416 vole peut bénéficier de chèques repas,
10 CV d × 0,639 (d × 0,374) + 1 323 d × 0,440 dont la valeur était de 5,70 € en 2010.
11 CV d × 0,651 (d × 0,392) + 1 298 d × 0,457 Attention, ces derniers ne peuvent être
12 CV d × 0,685 (d × 0,408) + 1 383 d × 0,477 délivrés aux dirigeants associatifs perce-
13 CV et plus d × 0,697 (d × 0,424) + 1 363 d × 0,492 vant une rémunération (cf.4). L’avantage
(1) d = distance parcourue.

54
aides ont-ils droit?
Barème fiscal des indemnités kilométriques des véhicules deux-roues à moteur tiné aux élèves des premier et second
Vélomoteurs ou degrés), le passeport orientation et for-
Jusqu’à 2 000 km De 2 001 à 5 000 km Au-delà de 5 000 km mation ou le carnet de vie du bénévole.
scooters
Moins de 50 cm3 d × 0,254 (d × 0,061) + 386 d × 0,138 Ces outils peuvent attester de l’expérience
d = distance parcourue. de ceux-ci et être utilisés à des fins de vali-
dation des acquis de l'expérience. Ainsi,
de ce système pour le club est que la les bénévoles peuvent solliciter une
contribution de l’association au finan- 3 Le bénévolat comme source Validation des Acquis de l’Expérience
cement des chèques repas est exoné- de formation et de valorisation (VAE) dans le cadre des brevets d'apti-
rée de toutes charges fiscales, cotisa- professionnelle tude professionnelle d'assistant anima-
tions et contributions sociales. Quant teur technicien (BAPAAT), brevet d'État
au bénévole, ce chèque présente l’avan- Si la volonté d’implication du bénévole d'animateur technicien de l'éducation
tage de ne pas être assujetti à l’impôt est déterminante, la qualité des compé- populaire et de la jeunesse (BEATEP), bre-
sur le revenu. tences dont il peut faire bénéficier le club vet d'État d'éducateur sportif (BEES) des
l’est tout autant. Dans ce but, les clubs 1er, 2e et 3e degrés, brevet professionnel
2 Une articulation optimisée affiliés à la FFF peuvent proposer à leurs de la jeunesse, de l'éducation populaire
entre l’activité bénévole et la bénévoles des actions de et du sport (BPJEPS). Par
vie active formation dès lors qu’ils Exception à la règle, ailleurs, afin de complé-
sont licenciés et assu-
Il existe deux grands profils de béné- ment des fonctions de
certains dirigeants peu- ter les compétences des
bénévoles qui assument
voles : les "inactifs" prêts, pendant leur gestion ou d’encadre- vent être rémunérés des responsabilités de
temps libre, à s’engager au profit d’un ment. Celles-ci peuvent gestion administrative,
c l u b ( r e t r a i t é s , c h ô m e u r s ) ; e t l e s être prises dans le cadre de congés de for- financière et humaine, un certificat de for-
"actifs" qui, en plus de leur activité pro- mation (lequel peut être pris en charge) mation à la gestion associative a été créé.
fessionnelle, s’investissent bénévole- qui permettront aux bénévoles de suivre
ment dans une association. L’action des un stage de leur choix (sans interférence 4 La rémunération exception-
premiers ne pose aucune difficulté dès avec des actions de formation qui pour- nelle de certains dirigeants
lors qu’elle ne permet raient être décidées par
pas de dissimuler Le bénévole peut son entreprise) pendant Comme tout principe, l’interdiction de
l’exercice d’une activité l e u r t e m p s d e t r a v a i l rémunération des bénévoles connait au
salariée et, pour le chô-
valoriser le temps n o t a m m e n t . I l e x i s t e moins une exception. Elle permet, dans
meur, ne l’empêche pas consacré à son club aussi le congé cadre jeu- des conditions strictement réglementées,
d ’ e n r e c h e r c h e r u n e. nesse qui autorise les de rémunérer : un dirigeant si le montant
Concernant les "actifs", leur temps est jeunes de moins de 25 ans à se former annuel des ressources du club est supé-
l i m i t é e t p r é c i e u x . L’ e x e r c i c e d ’ u n e comme cadres ou animateurs des organi- rieur à 200 000 euros en moyenne sur les
action bénévole peut donc se trouver sations de jeunesse et d'éducation popu- trois derniers exercices, deux de ses diri-
freiné par leur activité professionnelle. laire, sportives et de plein air. Le bénévole geants si le montant est supérieur à 500
Pour éviter le désengagement et les peut également valoriser le temps consa- 000 euros, et trois de ses dirigeants s'il
aider à concilier ces deux activités, la cré à son club. Plusieurs dispositifs ont est supérieur à 1 000 000 euros. La rému-
loi et bon nombre de conventions leur été mis en place pour répertorier les mis- nération versée à chaque dirigeant ne
permettent de bénéficier de congés de sions au titre desquelles cette valorisa- peut toutefois être supérieure à trois fois
formation et de réduction de temps de tion peut s’effectuer, comme le passeport le plafond de la sécurité sociale, soit pour
travail. Le congé de formation est ainsi bénévole, le livret de compétence (des- 2010 à 8 655 euros par mois. ■
destiné aux bénévoles qui aspirent à
siéger au sein de leurs instances. Quant Barème fiscal des indemnités kilométriques des véhicules deux-roues à moteur
à la réduction du temps de travail, elle Jusqu’à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
vise plus généralement les salariés d × 0,318 (d × 0,080) + 714 d × 0,199
exerçant des responsabilités au sein d × 0,378 (d × 0,066) + 936 d × 0,222
d’une association. d × 0,489 (d × 0,063) + 1 278 d × 0,276
d = distance parcourue.

55
TABLEAU NOIR

La notion de démarquage
Football d'initiation. Thème tactique de base faisant partie
■ Par Olivier GOUTARD, du programme des brevets fédéraux, le démarquage est facile à
Titulaire du DEF. comprendre pour l'éducateur, un peu moins à expliquer…
et à assimiler pour le joueur. Petite piqûre de rappel.

n grand classique : au football, qui

U commande ? Celui qui a le ballon ou


celui qui le réclame ? A défaut de se
faire une idée très tranchée sur le sujet, la
question a d'abord le mérite de mettre en
avant la notion d’appel de balle. Une notion
qui va de paire avec celle de démarquage.
Seulement voilà, l’éducateur qui hurle à
son joueur : "mais démarque toi !" utilise
un terme générique exact, certes, mais ne
fournit aucune des clés nécessaires pour
une meilleure compréhension du jeu de la
part de son joueur. Or n’importe quel tech-
nicien passant son samedi après midi sur le
bord du terrain constatera que le démar-
quage n’a rien de si naturel et de si… évi-
dent. Et s'il assiste à des matchs de seniors, L’appel doit être effectué avec une rupture ou une accélération dans la
il remarquera que les lacunes constatées course, permettant un "décrochage" de l’adversaire et une meilleure "lisi-
chez les jeunes perdurent dans les catégo- bilité" pour le partenaire.
ries supérieures et parfois même à des
niveaux de compétition que l’on ne soup- dans l’esprit des joueurs. me voir. C'est-à-dire lorsqu’il prend l’in-
çonnerait pas… Alors se démarquer oui, formation. Tous les entraîneurs connais-
forcément, mais où, quand et comment ? QUAND ? sent ces joueurs se plaignant de ne pas
a) Lorsque son équipe est en possession recevoir de ballons alors qu’ils effectuent
OÙ ? du ballon. Une évidence, sans doute, mais mille appels par match. Le "Hic" étant
Dans les intervalles. Petit rappel de termi- une évidence qui perd de sa clarté dès lors qu’ils effectuent leurs appels lorsque le
nologie footballistique : un intervalle est que l’équipe se trouve dans un stade de porteur de balle est en train de conduire
un espace entre deux adversaires - ou un transition "défensif-offensif" ; en d’au- son ballon et ne peut donc que difficile-
espace entre une ligne du terrain et un tres termes lorsque l’équipe vient juste de ment "lire" l’appel. Le rôle de l’entraîneur
adversaire - dans lequel le joueur va pou- récupérer le ballon. A cet instant où le sens est donc de sensibiliser le joueur qui solli-
voir recevoir le ballon. Ici, il faut immédia- du jeu bascule, l’instantanéité du démar- cite le ballon sur la nécessité de le faire au
tement évoquer les notions d’ouverture quage va conditionner tout le reste de l’ac- moment ou le porteur de balle "lève le
d’angle de passe et de jeu entre les lignes tion. Un appel effectué dans la seconde de nez". Tout un programme !
adverses. "Ouvre un angle de passe - Ecarte la récupération se finalisera peut être par
toi"; "décale toi par rapport à l’adver- un but ou du moins une action franche ; un COMMENT ?
saire"; "fais ton appel entre les deux lignes appel effectué après un trop long temps Avec un changement de rythme. Notion ô
adverses", ou quels que soient les termes de réaction et l’équipe repart sur des bases combien essentielle et sans laquelle il n’y
utilisés par l’éducateur (Christian Gourcuff d’attaque placée dont on sait qu’elles pas de travail de démarquage. L’appel
évoque, lui, la "fuite du duel"), il convient s’achèvent moins souvent par un but que devant être effectué avec une rupture ou
d’aller un peu plus loin que le famélique par une contre-attaque adverse… une accélération dans la course permet-
"démarque-toi !" ou, pour le moins, que tant un décrochage de l’adversaire et une
ces principes soient clairs et bien établis b) Lorsque le partenaire est susceptible de meilleure lisibilité pour le partenaire. ■

56
Comment le travailler à l'entraînement ?
Exercices. Voici quatre situations susceptibles de favoriser des démarquages plus clairs et donc des animations offensives de meilleure
qualité. Les deux premières sont à utiliser dans le football d’initiation. La deuxième est un bon vieux "ballon au capitaine" très usité, mais
dont les consignes ont été aménagées pour favoriser le jeu entre les lignes et la disponibilité des appuis. La troisième est un exercice tac-
tique à utiliser dans le foot à 11. Dans tous les cas, n'oubliez pas que c’est la clarté du discours, la pertinence du propos et la justesse des
corrections qui favoriseront une retranscription de ces apprentissages lors des matchs.

EXERCICE 1 : Jeu d'initiation EXERCICE 2 : Jeu d'initiation


Organisation. Jeu à 3 O rg a n i s a t i o n . Jeu à 2
contre 2 sur un espace contre 2 + 2 joueurs sou-
de 20 x 20 mètres tien.
environ.
But. Immobiliser le bal-
But. Joindre un parte- lon dans la zone de but
naire côté opposé. adverse.

Objectif. Être vu du Objectif. Se démarquer


porteur de balle dans de son adversaire.
les intervalles pour
recevoir. Règles. Jeu libre et au
sol uniquement. Chaque
Règles. équipe peut s'aider de
• Jeu au sol unique- son "joueur soutien",
ment. fixe dans sa zone et qui ne peut pas défendre.
• Possibilité d'échan-
ger le ballon sans qu'il traverse le carré. Variantes.
• Les attaquants peuvent se déplacer autour du carré. - Le joueur soutien entre en jeu (par une passe ou en conduite) et est
• Si la passe n'est pas réceptionnée, le point n'est pas validé. remplacé par le partenaire qui l'a sollicité.
• Interdit d'arrêter le ballon. - Le défenseur récupère le ballon s'il touche, avec les deux mains,
- Passe entre 2 joueurs = - 3 points contre les défenseurs. l'attaquant au moment de sa prise de balle.
- Passe côté opposé = - 1 point contre les défenseurs.
- + 1 point pour les défenseurs si le ballon est récupéré.
- + 3 points pour les défenseurs si le ballon est récupéré et stoppé sur
une ligne du carré. EXERCICE 4 : Tactique foot à 11
Variantes. Limiter le nombre de touches de balle. Organisation. Jeu à 5
contre 5 dont 1 gar-
dien.
EXERCICE 3 : Ballon au capitaine
But. Marquer.
Organisation. Jeu à 5
contre 5 + 2 joueurs cibles. O b j e c t i f. Utiliser les
intervalles (appui-sou-
B u t . Trouver le joueur tien) pour préparer
cible. (zone 1) puis finir sur le
but (zone 2).
Objectif. Utiliser un appui
démarqué pour avancer. Règles. En zone 1,
jouer un 4 contre 2.
Règles. Réaliser 5 passes mini-
- Interdit de se faire des mum avant de trouver
passes en avant entre par- l'attaquant en zone 2.
tenaires dans une même Puis finir en moins de 6 secondes à 3 contre 2 (2 joueurs offensifs de
zone. la zone 1 accompagnent l'action).
- Jeu au sol uniquement.
- Joueur cible atteint = Variantes.
1 point. - 2 touches de balle maximum en zone 1.
- Jouer des 4 contre 3 offensifs en zone 2 (1 défenseur de la zone 1
Variante. Le ballon ne peut changer de zone que sur une passe. redescend en zone 2), 3 attaquants de la zone 1 montent en zone 2.

57
Ecole de foot

Contrôle-passe
Séance
Séance U11.
U11.Voici
Voici une
une séance
séance U11
U11 destiné
destiné àà un
un groupe
groupe de de 12
12 joueurs
joueurs et
et
basée
basée sur
sur le
le thème
thème "contrôle-passe"
"contrôle-passe" avec
avec un
un important
important travail
travail de
de
■ Par Lionel ROCHETTE
CDFA du district Gard-Lozère
motricité
motricité et
et un
un jeu
jeu de
de fin
fin d'entraînement.
d'entraînement.Garder
Garder lala ligne
ligne directrice
directrice
"contrôle-passe"
"contrôle-passe" sur sur toute
toute lala séance
séance permet
permet d'optimiser
d'optimiser l'apprentissage,
l'apprentissage,
toujours
toujours accompagné
accompagné de de corrections
corrections adaptées.
adaptées.

SITUATION 1 : Motricité, psychomotricité, travail d'appuis, 15


minutes

de déplacement
ORGANISATION. 3 g r o u p e s d e 4
joueurs sur un atelier. CRITERES DE REALISATION. Insister
sur la qualité des appuis; regard pro-
jeté loin devant; pas de vitesse.
OBJECTIFS. Motricité, psychomotri-
cité, travail d'appuis et de déplace-
ment.

REGLES. 10 passages par atelier.


• Atelier 1 : passage dans les cerceaux
(tous les joueurs effectuent un aller,
de gauche à droite, puis un retour de
droite à gauche).
• Atelier 2 : montées de genoux
• Atelier 3 : montées de genoux

SITUATION 2 : Vivacité et explosivité 15


minutes

ORGANISATION. 2 g r o u p e s d e 6 VARIANTE.
joueurs. 4 plots dont 1 surmonté d'une - Le joueur doit aller sur la couleur
coupelle verte et 1 surmonté d'une inverse. Exemple : si l'éducateur bran-
coupelle jaune. dit une coupelle jaune (arrivée plot
avec coupelle verte), si l'éducateur
OBJECTIFS. Vivacité et explosivité brandit une coupelle verte (arrivée
(efforts courts et très intenses, sur 6 plot avec coupelle jaune), si l'éduca-
mètres). teur brandit une coupelle rouge (arri-
vée plot avec coupelle verte ou
REGLES. Passage en 1 contre 1 (com- jaune).
pétition). Les joueurs trottinent
jusqu'à ce que l'éducateur donne une
indication auditive : "top" (tout
droit), "jaune" (plot avec coupelle
jaune), "vert" (plot avec coupelle
verte) ou visuelle en brandissant une
coupelle de couleur identique à la
couleur d'arrivée (ici rouge, vert ou
jaune). 2 x 4 passages par binôme.

58
SITUATION 3 : Exercice technique analytique 20
minutes

ORGANISATION. 4 groupes de 3 gauche, passe pied gauche inté-


joueurs. rieur.
• Séquence 3 : contrôle pied droit,
OBJECTIFS. Contrôle passe en passe pied gauche intérieur.
analytique. • Séquence 4 : contrôle pied
gauche, passe pied droit inté-
REGLES. Le joueur situé au cen- rieur.
tre joue alternativement avec son • Séquence 5 : 1 touche pied droit
partenaire de droite et de gauche. intérieur.
6 séquences : chaque joueur au • Séquence 6 : 1 touche pied
centre travaille 1 minute sur la gauche intérieur.
séquence avant de laisser sa place.
Quand les 3 joueurs ont travaillé CRITERES DE REALISATION. Pas
chacun 1 minute sur la séquence de vitesse d'exécution; être
1, on passe à la séquence 2, etc… rigoureux sur la qualité du geste;
• Séquence 1 : contrôle pied droit, ne pas être arrêté, "traverser" le
passe pied droit intérieur. ballon.
• Séquence 2 : contrôle pied

SITUATION 4 : Exercice technique global 20


minutes

ORGANISATION. 2 groupes de 6 dans


un rectangle de 20 x 40 mètres environ. CRITERES DE REALISATION. Prise
d'info; voir avant de recevoir…
OBJECTIFS. Contrôle passe en global +
prise d'info. VARIANTES
• A chaque passe le ballon doit changer
REGLES. Un ballon par équipe. Chaque d'équipe (un bleu donne à un rouge
équipe doit traverser le terrain dans sa qui donne à un bleu, etc…).
longueur en se faisant des passes (3 • Interdiction de rendre le ballon à
touches de balle maxi), en évitant celui qui l'a donné.
l'équipe adverse. Tous les joueurs doi- • Limiter à 2 touches de balle.
vent être en mouvement.

SITUATION 5 : Jeu 20
minutes

ORGANISATION. 6 contre VARIANTES


6 sur un demi terrain à 11 - Imposer un sens de passe en
avec 7 portes placées de fonction de la couleur de la
façon aléatoire. porte, sur une ou plusieurs
portes.
OBJECTIFS. Contrôle et - Portes inutilisables après
passe dans le jeu. avoir été utilisées.

REGLES. L'équipe marque CRITERES DE REALISA-


1 point si le joueur échange TION. Être en mouvement;
le ballon avec un partenaire se déplacer dans les inter-
dans une porte. valles; voir avant de recevoir.

RETOUR AU CALME, BILAN, CONVOCATIONS


59
Questionnaire de PROUST

René GIRARD.Entraîneur du Montpellier Hérault FC.


"Différencier l'activité d'éducateur
Pour ou contre la pré-
de celle d'entraîneur" Votre type de manage-
sence d’un prépara- ment ? Je suis pour une
teur mental au sein relation ouverte avec les
d’un staff technique ? joueurs, le staff, etc… Je ne
Je suis assez partagé sur la suis pas quelqu’un de dis-
question. Disons que je tant. Chez moi, il n’y a pas
serais pour au sein de chef. Cela ne m’empêche
d’équipes de jeunes, pas d’être exigeant avec
jusqu’à l’âge de 20 ans, afin mon groupe quand la situa-
de préparer les futurs foot- tion le demande. J’estime
balleurs au haut niveau, à que les joueurs font le plus
la compétition. Au dessus, beau métier du monde.
par contre, n o n , h o r m i s J’attends donc d’eux un
peut-être ponctuelle- retour, une certaine forme
ment, sur un ou deux de respect, que chacun soit
matches. J’estime que exigeant avec lui-même.
l’entraîneur est à même
de remplir cette fonc- La première chose que
tion, ça doit faire partie vous regardez chez une
de sa panoplie. L’entraîneur qui vous a Votre système tactique recrue potentielle ? Tout
le plus influencé ? Il y en préférentiel ? L’idéal est que dépend du poste qui m’inté-
Méthode analytique a deux essentiellement : tout le monde puisse attaquer resse. Je ne vais pas avoir le
ou méthode globale ? Kader Firoud et Aimé Jacquet, et défendre.Je suis assez ouvert même regard selon que j’ob-
J’estime qu’on ne peut pas le feu et l’eau. Kader était sur la question et m’adapte en serve un défenseur ou un atta-
dissocier les deux. Plus on extrêmement rigoureux, dur fonction des joueurs que j’ai à quant. Je ne vais pas chercher
monte de catégorie, plus le et exigeant.Aimé l’était aussi, disposition.En Espoirs,j’ai évo- les mêmes ingrédients.
travail global doit être impor- mais il était certainement plus lué en 3-5-2, à Strasbourg, en 4- Cependant, j’estime qu’un
tant. Mais il faut aussi savoir flexible. Les deux m’ont véri- 4-2, et à Montpellier, en 4-3-3. footballeur doit avant tout
revenir de temps à autre sur tablement appris le métier, Il faut savoir rectifier en cours avoir de grandes qualités men-
l’aspect analytique. Ce qui c’est indéniable. J’ai aussi eu de saison quand ça ne fonc- tales et morales.
e s t e m b ê t a n t e s t d ’ a vo i r la chance de connaître Michel tionne pas.
recours à celui-ci parce que Hidalgo lors de mon passage Les trois qualités princi-
la formation du joueur a été en équipe de France. Défense en zone ou mar- pales que doit posséder
mal faite. Mais dans le cadre quage individuel sur les un entraîneur ? Il faut à
de la mise en place du sys- Le travail physique : avec coups de pied arrêtés ? Je mon sens différencier l’acti-
tème de jeu, il est recom- ou sans ballon ? Je dirais privilégie le marquage indivi- vité d’éducateur de celle d’en-
m a n d é , j e p e n s e , d e fa i re un panaché duel, la res- traîneur. Ce dernier peut être
appel au travail analytique. des deux.Au "Je ne suis pas distant ponsabilisa- bon dans son domaine, tout
niveau de la tion des en étant un mauvais éduca-
L’équipe qui vous a le préparation avec les joueurs" joueurs. teur... L’inverse est vrai aussi.
plus marqué ? J’ai été foncière Chacun Si vous pouvez joindre les
bercé par le Brésil de la d’un championnat, vous ne d’eux sait qui il a à marquer deux bouts, c’est idéal,
Coupe du Monde 1970, que pouvez pas passer outre le tra- avant chaque début de partie, sachant qu’il faut toujours
je garde toujours en vail analytique. Petit à petit, il même si je suis amené à modi- faire preuve d’humilité et ne
m é m o i re . Je c i t e ra i a u s s i faut y intégrer le ballon. Ce fier un peu cette approche en jamais se sentir invincible. Le
l’Ajax Amsterdam de Cruyff n’est pas incompatible. Et fonction de la qualité de l’ad- foot est un jeu simple, qui doit
et le Barça actuel. C’est ce puis, c’est amusant pour les versaire dans ce domaine,et de le rester.
qui peut se faire de mieux joueurs, surtout à un niveau laisser, par exemple, deux ou ■ Propos recueillis
avec une équipe de foot. amateur. trois joueurs en zone. par Xavier Cerf

62
8
4
QUIZZ 8
7
10 questions sur les entraîneurs
en Champion's
43
3

7 8
7 3 4 7 3

3
3 League

4
7 Testez vos connaissances. Vous êtes incollable
sur l'histoire de la Ligue des Champions et de
ses techniciens ? Remplissez ce QCM pour voir…

1 Lequel n'a pas remporté la C1 comme joueur puis comme 6 Un seul entraîneur a remporté 3 fois la C1. Qui est-ce ?
entraîneur ? o Ernst Happel 3
o Johan Cruyff o Bob Paisley

4 o Guus Hiddink o Fabio Capello

7
o Giovani Trapattoni

8
7 Lequel de ces entraîneurs français a connu une finale de
2 Qui fut le plus jeune entraîneur à remporter la Ligue des Ligue des Champions sur le banc ?
Champions ? o Guy Stephan
o José Mourinho o Jean Fernandez
o Alex Ferguson o Gérard Gili
o Josep Guardiola

7
8 Lequel de ces 3 techniciens a remporté deux fois
3 Qui fut le premier entraîneur français à disputer une l'épreuve avec deux clubs différents ?
finale de C1 ? o Rafael Benitez
o Albert Batteux o Ottmar Hitzfeld
o Robert Herbin o Carlo Ancelotti
o José Arribas

8
4 Seuls 2 entraîneurs ont remporté une C1 et une coupe du 9 Qui était l'entraîneur de Lyon vainqueur du Real Madrid

4
monde. Qui est l'intrus ? 3-0 le 19 septembre 2005 ?
o Arrigo Sacchi o Gérard Houllier
o Vicente Del Bosque o Paul Le Guen
o Marcelo Lippi o Alain Perrin

7
5 Quel entraîneur n'a pas remporté la C1 avec le Real 10 Lequel de ces techniciens n'a pas remporté 2 fois
3 Madrid ? l'épreuve ?
o Miguel Munoz o Carlo Ancelotti
o Jupp Heynckens o José Mourinho
o Jorge Valdano o Alex Ferguson

7 en 2004 et 2010). Mondial 2006)

3
10 Carlo Ancelotti (Ferguson l'a remporté en 1999 et 2008, Mourinho 4 Arrigo Sacchi (Del Bosque a remporté le Mondial 2010, Lippi le
9 Gérard Houllier (entraîneur à Lyon de juin 2005 à juin 2007) Real Madrid)
2001) 3 Albert Batteux (lors de la 1ère édition, en 1956, avec Reims face au
8 Ottmar Hitzfeld (Borussia Dortmund en 1997 et Bayern Munich en 2 Josep Guardiola (à 38 ans et 129 jours)
7 Jean Fernandez (avec l'OM en 1993, en tant qu'adjoint de Goethals) Barcelone, Trapattoni avec le Milan AC puis la Juventus Turin).

8
6 Bob Paisley (avec Liverpool en 1977, 1978 et 1981) 1 Guus Hiddink (Cruyff l'a remporté avec l'Ajax Amsterdam puis
5 Jorge Valdano (Munoz l'a remporté en 1966 et Heynckes en 1998) REPONSES

66
7 8
LES OUTILS INDISPENSABLES
de L’ÉDUCATEUR

BLOC-NOTES BLOC-NOTES
ENTRAÎNEMENT MATCHES
30 feuillets détachables
90 feuillets détachables pour pour préparer, suivre et
construire vos séances analyser vos matches

Tarif ABONNÉS 10 €* Tarif ABONNÉS 5 €*


Tarif PUBLIC 12 € *
Tarif PUBLIC 6€ *

GUIDE SPÉCIAL
PRÉPARATION PHYSIQUE
132 pages

Tarif ABONNÉS 14,90 €*


16 € *
*FRAIS DE PORT INCLUS
Tarif PUBLIC

Pour passer commande, remplissez le coupon en page 64,


et renvoyez-le accompagné de votre règlement, à :
RC MEDIA, 25 rue Victor Basch - BP 25010 - 69602 Villeurbanne Cedex

Vous aimerez peut-être aussi