Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Amar Telidji de Laghouat

Date :1er janvier 2019

Département d’électronique

TD chapitre 2

Section

Master 2 Telecom + radiocommunications

Optique géométrique

UEF

Communications Optiques

Rappels sur les lois de la réflexion et de la réfraction et ouverture numérique

1. Lois de réfection : Les rayons incidents, réfléchis et réfractés sont dans un même plan (plan d’incidence, voir figure 01-a.

2. Loi de la réflexion : La loi de la réflexion illustrée sur la Figure 01-b indique que les angles

d’incidence et de réflexion sont égaux :

i

r

.

3. Loi de Snell (réfraction) : Les angles d’incidence et de réfraction sont liés par la loi de Snell illustrée sur la Figure 01-c ni sini nt sint .

(a)
(a)
(b)
(b)
(c)
(c)

Figure 01: Lois de la réflexion et réfraction : (a) Première loi de la réflexion-réfraction et plan d’incidence ; (b) Loi de la réflexion ; (c) Réfraction sur une interface airverre, illustration de la loi de Snell.

4. Définition de l’ouverture numérique (ON) :

L’ON est indépendante du profil d’indice de réfraction de la fibre considérée. Elle est reliée aux indices de réfraction du cœur et de la gaine de la fibre comme présenté dans l’équation suivante :

  Figure 02 : Ouverture Numérique ent max

Figure 02 : Ouverture Numérique
ent
max
:   Figure 02 : Ouverture Numérique ent max FT/DE / AU :18-19/ M2 Télécom

Exercice N°1 (Vitre)

Montrer que la lumière n’est pas déviée par un passage à travers une vitre.

1. Pour une vitre d’épaisseur e 1cm , que vaut le décalage latéral maximal d ?

2. Si la vitre n’a pas ses faces rigoureusement parallèles, que se passe-t-il ?

Exercice N°2 (Prisme à réflexion totale)

1. A quelle relation doit satisfaire l’indice n d’un prisme isocèle rectangle utilisé dans les conditions de la figure 2-1 pour que l’on se trouve dans le cas d’une réflexion totale ?

2. Comment se comporte alors le prisme ?

3. A partir de ce prisme, proposer un montage permettant de renvoyer en sens inverse la lumière.

air verre n Figure 2-1
air
verre
n
Figure 2-1

Exercice N°3 (Prisme)

. Sa section principale est un triangle

ABC, rectangle en A tel que l’angle en B soit égal à 70°. Un rayon lumineux dans le plan ABC rencontre le prisme en I sur le côté AB perpendiculairement à AB.

1. Sachant que le rayon incident est dans l’air, étudier la marche de la lumière jusqu’à la

On utilise un prisme de verre d’indice

n

vitre

1.50

sortie du prisme.

2. On plonge le prisme dans un liquide d’indice

n liq

Entre quelles limites doit être compris

l’indice

n liq

si l’on veut que la lumière ne subisse qu’une seule réflexion totale ?

Exercice N°4 (Fibre optique)

Dans une fibre optique, la lumière est guidée dans la région centrale appelée le cœur de la fibre (indice de réfraction à la longueur d’onde de 1.55 μm typiquement utilisée en

télécommunications :

), qui est entouré non pas d’air, mais d’une gaine d’indice

de réfraction légèrement plus faible que le cœur (typiquement

n

c

1.4475

n

g

1.444

).

Calcul des conditions de guidage

a) Calculer l’angle critique

ic

de réflexion totale dans le coeur (interface cœur-gaine)

pour le cas spécifique de la fibre décrite cidessus.

b) En utilisant la loi de réfraction à l’interface air-coeur à l’entrée de la fibre (voir schéma

des rayons qui pourront être

sur la figure -c), en déduire l’angle maximum d’entrée guidés dans une telle fibre par réflexion totale interne.

ient

c) En déduire l’ouverture numérique ON de cette fibre, défini par ON nc sinient .

Dans le cas où l’extrémité de la fibre est dans l’air, la relation devient ON sinient .

la relation devient ON  sin   ient  . Figure 3 : Schéma d’une
la relation devient ON  sin   ient  . Figure 3 : Schéma d’une

Figure 3 : Schéma d’une fibre optique typiquement utilisée en télécommunications (a); profil d’indice de réfraction dans une fibre optique (b). Exercice N°5 (Fibre optique)

Une fibre optique à saut d’indice est constituée d’un cœur (cylindre très long de diamètre très faible) et d’une gaine (tube de matière transparente qui entoure le cœur).

On appelle ouverture numérique ON de la fibre, le sinus de l’angle d’incidence maximal pour lequel les rayons qui pénètrent dans le cœur sont transmis jusqu’à la sortie.

1. Calculer la valeur de ON pour une fibre connaissant

(indice de la gaine).

n

c

2. Faire l’application numérique pour

Exercice N°6

n

c

1.48

et

n

g 1.46

(indice du coeur) et

.

n

g

Une fibre optique à saut d’indice, représentée sur la figure 1 est formée d’un cœur cylindrique en verre d’axe (Ox), de diamètre 2a et d’indice n entouré d’une gaine optique d’indice n1 légèrement inférieur à n. Les deux milieux sont supposés homogènes, isotropes, transparents et non chargés. Un rayon situé dans le plan (Oxy) entre dans la fibre au point O avec un angle d’incidence .

I. Approche géométrique de la propagation

Dans cette partie, les rayons lumineux sont supposés issus d’une radiation monochromatique de fréquence f , de pulsation w et de longueur d’onde l dans le milieu constituant le cœur.

1 Les différents angles utiles sont représentés sur la figure 1. à quelle condition sur i , angle d’incidence à l’interface cœur/gaine, le rayon reste-t-il confiné à l’intérieur du cœur ?

On note

i

l

l’angle d’incidence limite.

du cœur ? On note i l l’angle d’incidence limite. FIG. 1 – Fibre optique en

FIG. 1 Fibre optique en coupe

2 — Montrer que la condition précédente est vérifiée si l’angle d’incidence est

. En déduire

inférieur à un angle limite

l’expression de l’ouverture numérique uniquement.

l

dont on exprimera le sinus en fonction de n et

ON sin

l

de

la

fibre

i

l

en fonction de

n

et

n

1

3 Donner la valeur numérique de ON pour n 1.50 et

On considère une fibre optique de longueur L . Le rayon entre dans la fibre avec un

. On note c la vitesse de la lumière dans

n

1

1.47

.

angle d’incidence variable compris entre 0 et le vide.

l

4—Pour quelle valeur de l’angle , le temps de parcours de la lumière dans la fibre est- il minimal ? maximal ? Exprimer alors l’intervalle de temps d t entre le temps de parcours

minimal et maximal en fonction de L , c , n et

n

1

.

. On admet que pour les fibres optiques 1. Donner

dans ce cas l’expression approchée de t en fonction de L , c , n et . On conservera cette expression de t pour la suite du problème.

On injecte à l’entrée de la fibre une impulsion lumineuse d’une durée caractéristique

formée par un faisceau de rayons ayant un angle d’incidence compris entre 0 et

l . La figure 2 ci-contre représente l’allure de l’amplitude A du signal lumineux en fonction

du temps t .

6 — Reproduire la figure 2 en ajoutant à la suite l’allure du signal lumineux à la sortie de

la fibre. Quelle est la durée caractéristique

Le codage binaire de l’information consiste à envoyer des impulsions lumineuses (appelées « bits ») périodiquement avec une fréquence d’émission f .

5On pose

21n

n  2 1
n
 2
1

t

0

t

2

t

1

t0

de l’impulsion lumineuse en sortie de fibre ?

1 t  0 de l’impulsion lumineuse en sortie de fibre ? 7 — En supposant

7 En supposant

t

0

FIG. 2 Impulsion lumineuse

négligeable devant t , quelle condition portant sur la fréquence

d’émission f exprime le non-recouvrement des impulsions à la sortie de la fibre optique ?

de la fibre optique

permettant d’éviter le phénomène de recouvrement des impulsions. On appelle bande passante de la fibre le produit B L f .

Pour une fréquence f

donnée, on définit la longueur maximale

max

L max

8 Exprimer la bande passante B en fonction de c , n et .

9 Calculer la valeur numérique de et de la bande passante B (exprimée en

MHz·km) avec les valeurs de

d’information de f = 100 Mbits.s 1 = 100 MHz, quelle longueur maximale de fibre optique

peut-on utiliser pour transmettre le signal ? Commenter la valeur de

n 1 données dans la question 3. Pour un débit

n

et

L max

obtenue.