Vous êtes sur la page 1sur 4

La Matrice De Comptabilité Sociale(MCS) Et Stock Flux Cohérent

Introduction
La matrice de comptabilité sociale est une méthode d’organisation de
l’information contenue dans les comptes nationaux. Sa forme usuelle est la
présentation de ces comptes sous une forme matricielle qui développe les
interactions entre le tableau des ressources et des emplois et les comptes des
secteurs institutionnels. Elle permet d’analyser les relations entre les
caractéristiques structurelles d’une économie et la distribution du revenu et es
dépenses entre les secteurs et sous-secteurs institutionnels. La MCS, comme
instrument comptable, est utilisée à des fins de modélisation, particulièrement
celle d’équilibre général. A ce niveau, il faut noter que sa structure dépend de
la problématique étudiée. Les matrices disponibles ont été élaborées selon la
nomenclature standard des comptes nationaux. La matrice de comptabilité
sociale se présente sous la forme d’un tableau a double entrée ou, pour une
année donne, sont enregistres les flux comptables (ou les transactions des
recettes et des dépenses de l’économie étudiée). Les lignes désignent les
ressources et les colonnes les emplois. Dans une matrice agrégée de
comptabilité sociale, les deux premiers comptes, à savoir le compte de biens et
services et le compte de production, constituent une version agrégée du
tableau des ressources et des emplois, dont les lignes et les colonnes des
ressources et des emplois ont été transposées. L’élaboration du cadre
comptable du modèle, ou matrice de comptabilité sociale (MCS), représente
une étape cruciale dans le traitement d’une problématique à l’aide des
modèles d’équilibre général calculable. Le lien étroit entre le cadre théorique
et le cadre comptable d’un modèle se situe à plusieurs niveaux. D’abord, la
problématique pour laquelle le modèle est construit détermine aussi bien le
niveau d’agrégation et de désagrégation de la MCS que la période de référence
des données de la MCS. Ceci sans oublier, que la majorité des paramètres du

Comptabilité nationale Page 1


La Matrice De Comptabilité Sociale(MCS) Et Stock Flux Cohérent

modèle sont calibrés sur la base de la MCS. La MCS reproduit l'ensemble des
flux réalisés dans un système économique (groupe de pays, pays, région....) au
cours d'une période donnée. Elle incorpore explicitement diverses relations
entre variables économiques tels que les liens entre les origines et les emplois
des revenus des agents institutionnels, entre les différentes activités de
production (tableau input output) et les liens qui expriment l’utilisation des
facteurs de production par les activités de production. Toutes ces variables, ou
composantes, de la MCS s’insèrent dans une structure spécifique aux
problématiques pour lesquelles la MCS et le modèle sont construits. Par
ailleurs, à chaque catégorie de biens ou services non factoriels, de services
factoriels, d'agents économiques (ou secteurs institutionnels) correspond une
entrée en ligne et en colonne dans la MCS. Les lignes répertorient les origines
des ressources des comptes tandis que les colonnes répertorient leurs emplois.
Cet ensemble de comptes à partie double garantit que tout emploi d'une
branche, d'un facteur de production, ou d'un agent économique, correspond à
une ressource pour une autre branche, un autre facteur, ou un autre agent, la
somme des ressources étant égale, pour chacun d'entre eux comme pour
l'économie nationale, à la somme des emplois.

Structure de la matrice de comptabilité sociale


Le Maroc dispose actuellement, comme il susmentionné, d’une comptabilité
nationale harmonisée avec le système des Nations Unis établi en 1993. De ce
fait, une nouvelle année de base est retenue pour les comptes de la nation
synthétisant l’économie marocaine, en l’occurrence 1998. Cette mise à jour
s’appuie sur des tableaux de synthèse qui sont produit chaque année,
notamment, le tableau ressources-emplois, le tableau économique intégré et la
MCS. La MCS présente les comptes du système de comptabilité nationale sous
une forme matricielle qui développe les interrelations entre le tableau

Comptabilité nationale Page 2


La Matrice De Comptabilité Sociale(MCS) Et Stock Flux Cohérent

ressources et emplois et les comptes des secteurs institutionnels du tableau


économique intégré. Elle met ainsi en évidence les relations entre les
structures de production et la distribution des revenus, ainsi que les flux de
capitaux au niveau interne, comme entre l'économie domestique et le reste du
monde. Elle détaille en outre l'origine des revenus des différentes catégories de
ménages, selon que ces revenus proviennent de la vente de "services
factoriels" aux producteurs ou de transferts. La particularité de la MCS réside
dans sa flexibilité permettant une très grande souplesse dans la désagrégation
des activités, des unités institutionnelles et des facteurs productifs afin de
répondre aux problématiques choisies.

La modélisation Stock Flux Cohérent moderne


Le départ de la modélisation Stock Flux Cohérent moderne est le fruit de la
collaboration entre Wynne Godley et Marc Lavoie qui ont publié en 2001 le
premier modèle post keynésien Stock Flux Cohérent, considéré comme le
modèle de référence. Ce type de modélisation a connu un réel succès chez les
post keynésiens et s’est développé rapidement partout dans le monde : Brésil
(Claudio Dos Santos), France (Edwin Le Héron, Jacques Mazier, Tarik Mouakil),
Italie (Gennaro Zezza), Irlande (Stephen Kinsella). La méthodologie
d’élaboration des modèles Stock Flux Cohérent repose sur trois étapes, la
première consiste à établir un cadre comptable en construisant la matrice des
stocks et la matrice des flux respectant leur dynamique de façon cohérente. Le
modèle de Lavoie-Godley (2001-2002), inspiré du modèle de Kaldor (1966), se
compose de trois secteurs : les ménages, les entreprises et les banques. Les
actifs sont le capital fixe, les actions, les dépôts monétaires et les crédits
bancaires. Dans la matrice des stocks, chaque colonne représente le bilan d’un
secteur donné et chaque ligne représente une catégorie d’actifs. Les actifs ont
un signe positif tandis que les passifs prennent un signe négatif. La dernière

Comptabilité nationale Page 3


La Matrice De Comptabilité Sociale(MCS) Et Stock Flux Cohérent

ligne de la matrice représente la richesse nette du secteur (notée V) qui est


égale à la différence entre l’actif et le passif.
La modélisation macroéconomique postkeynésienne, de type Stock Flux
Cohérent, pourrait être en ce sens d’un apport crucial. Elle pourrait offrir
aujourd’hui un cadre analytique alternatif approprié pour examiner et évaluer
l’impact de différents scénarios de politiques économiques sur les principales
grandeurs macroéconomiques (croissance, comptes publics, pauvreté etc.).

Comptabilité nationale Page 4