Vous êtes sur la page 1sur 1

lundi 11 février 2013 LE FIGARO

14 santé l psycho

Comment pensent
les optimistes
On a longtemps cru que la capacité de voir la vie du bon côté
était un talent donné au hasard. Ce n’est pas forcément vrai.
cette « attitude mentale » voient la di- ce pour les « optimistes paradoxaux »
PASCALE SENK
mension transitoire des événements, comme Yves de Montbron qui avoue,
quand les pessimistes en voient le ca- lui, ne pas voir spontanément le côté
MORAL Dans notre environnement ractère permanent. Les premiers disent rose des événements. « Lorsque le ni-
morose (les Français ont récemment « un régime ne marche pas quand on dé- veau du moral baisse un peu, avoue-t-il,
décroché la palme du pays le plus pes- jeune souvent au restaurant », alors que je me reconnecte à mon réseau d’amis, je
simiste, loin derrière les Irakiens ou les les seconds affirment : « Ça ne sert à rien pratique la gratitude et - notamment à la
Nigérians), il faudrait mettre les opti- de faire un régime. » Autre manière fin de ma journée - je note les trois ou
mistes, ces spécimens rares, sous verre. d’envisager la réalité qui plombe les quatre faits qui m’ont procuré de la satis-
Pourtant, ceux qui diffusent enthou- pessimistes : la généralisation. Ils affir- faction. »
siasme et espoir autour d’eux sont plus ment « la lecture, c’est nul » quand les Autant de stratégies qui laissent pen-
souvent objets de moquerie. On relève esprits positifs disent « ce livre n’est pas ser que les optimistes, bien loin d’être
essentiellement leur côté naïf, « à côté terrible ». benêts, sont hautement conscients du
de la plaque » avec, en plus, une tour-
nure d’esprit qui ne dépend pas d’eux
mais semble une grâce tombée du ciel.
Depuis une vingtaine d’années, la « Dans n’importe quelle situation, les optimistes voient ce
qu’il est possible de faire. Un pessimiste, même très intelligent,
psychologie positive s’attachant à dé-
crypter le fonctionnement des « per-
sonnalités qui réussissent », il devient
possible de comprendre avec plus de
se contentera de constater, éventuellement d’analyser
PHILIPPE GABILLIET, PSYCHOSOCIOLOGUE
»
précision comment pensent et vivent
les adeptes du « verre à moitié plein ». Et lorsque les événements difficiles caractère éphémère et précieux de la
Pour Philippe Gabilliet, psychosocio- arrivent, les optimistes n’en sont pas vie. Et leur mission inconsciente, le rôle
logue professeur à l’ESCP Europe et épargnés, mais ils parviennent à ne pas qu’ils se donnent, est de diffuser cette
auteur d’un Éloge de l’optimisme contaminer toute leur existence avec un découverte autour d’eux. « La posture
(Éd. Saint-Simon), se disant lui-même problème : s’ils ont une crise de couple, optimiste, c’est le carburant numéro un
« égaré dans le monde désenchanté de ils ne laissent pas celle-ci envahir aussi pour maintenir de la cohésion dans une
l’entreprise où les gestionnaires et les es- leur vie professionnelle ou leurs rela- équipe professionnelle, une famille ou une
prits les plus réalistes l’emportent désor- tions avec leurs enfants. Ils savent com- association », estime Philippe Gabilliet.
mais en influence », les optimistes sont partimenter. « Les coups de blues me Cela tombe bien, les optimistes ont
d’abord ceux qui se bougent et cher- tombent aussi dessus, confie Philippe besoin de liens, de relations riches,
chent de bonnes raisons de se battre Gabilliet, qui se définit plutôt bien loti d’amitiés. Une autre de leur particu-
dans un environnement qui, lui, a prio- en « optimisme de tempérament ». Mais larité qui fait dire au psychosociolo-
ri, ne va pas s’améliorer. lorsque cela arrive, je sais que cela va gue que « ce qui les différencie le plus
« C’est vraiment le propre de ces per- passer. » des pessimistes, ce n’est peut-être
sonnalités : ils fonctionnent essentielle- Cette conscience de l’impermanence pas leur intelligence, mais leur gé-
ment en mode potentiel, explique-t-il. de tout est aussi une ressource fondatri- nérosité ». ■
Dans n’importe quelle situation, ils voient
d’abord ce qu’il est possible de faire. Un
pessimiste, même très intelligent, se con-
tentera de constater, éventuellement
d’analyser. Mais il restera dans une pos-
ture passive, voire de victime. »
« Les pessimistes ont des personnalités figées »
À l’inverse, l’optimiste, chercheur de ANNE-MARIE FILLIOZAT, psychana- Anne-Marie FILLIOZAT. - Oui, nous af- Concrètement, pour quelqu’un qui voit Selon vous, il suffirait de bouger
mouvement, de liberté, ira même par- lyste, vient de co-écrire avec le firmons que c’est possible mais, pour y l’avenir en noir, ça veut dire quoi? régulièrement pour devenir optimiste?
fois jusqu’à « faire comme si » (faire Dr Gérard Guash Ces petits riens qui parvenir, cela demande un apprentissa- Si nous prenons le cas d’une personne Absolument. Les pessimistes ont des
comme si j’allais guérir de cette maladie changent la vie (Éd. Albin Michel). ge, une attention à soi qui ne s’acquiè- envahie par des pensées négatives, personnalités figées: mentalement, ils
incurable, retrouver un travail prochai- rent pas forcément en quelques heures. nous l’encourageons déjà à prendre restent «bloqués» sur une pensée som-
nement…) pour ne pas stagner dans le LE FIGARO. - Exercices quotidiens, Il faut avoir une bonne capacité à l’in- un temps de pause et à respirer pro- bre, une rumination, et physiquement
fatalisme. « Ils ont une confiance non né- petits actes de changement, outils pour trospection, ou plutôt au retour à soi, fondément, en conscience. Cela per- ils se replient aussi car leur corps retient
gociable dans le pouvoir de leur volonté », aller mieux… Tout dans votre livre car l’introspection a une connotation met de lâcher les tensions physiques. les émotions négatives, notamment en
rappelle Philippe Gabilliet. semble affirmer qu’un état d’esprit trop mentale, pour changer son état Se remémorer un souvenir agréable bloquant le diaphragme. Leur problè-
C’est là un autre de leur mode de positif est accessible à tout le monde… d’esprit. Nous croyons en une vision peut aussi aider. Puis la personne me, c’est de ne pas permettre à leur or-
fonctionnement : l’optimisation. Faire psychosomatique de l’être humain. pourra s’interroger : qu’est-ce qui a ganisme de vivre la succession des émo-
du mieux possible malgré ce qui leur ar- Pour se sentir bien, il faut quitter les ru- déclenché cette manière de penser ? tions qui nous rend pleinement vivants.
rive. Yves de Montbron, administrateur minations mentales propres au pessi- Une réflexion d’un collègue, l’idée La clé du mieux-être, c’est la fluidité du
du site de la Ligue des Optimistes et misme et libérer son corps des crispa- d’une contrainte à assumer en fin de corps et de l’esprit.
créateur de manager-positif.com, cite tions qui en découlent. Car à chaque fois journée ? Ensuite elle peut remonter
en exemple ce père de famille croisé il y que vous vous envoyez un message né- plus loin dans son histoire : en quoi C’est là la véritable force des optimistes?
a quelques années dans un port des An- gatif («je ne vais pas y arriver», «je suis cette réflexion entre-t-elle en réso- Pas toujours. Ceux qui baignent systé-
tilles. « Il avait emmené toute sa famille nul», etc.) cela se traduit par une rai- nance avec une blessure d’enfance ? matiquement dans une vision en rose de
faire un tour du monde en voilier après deur musculaire, une tension; à l’inver- Alors c’est un vrai travail de nettoya- l’existence ou sont tout le temps dans la
avoir été sauvagement licencié, raconte- se, si vous êtes malade, votre état d’es- ge qui devient possible : il faut drainer joie sont aussi figés que les pessimistes.
t-il. Et il disait : “Ce patron que j’ai tel- prit va s’en trouver modifié et baisser les émotions négatives ! Beaucoup Et ils risquent de s’écrouler encore plus
lement haï il y a un an, si je le rencon- d’un cran. Ces liens entre corps et men- pensent qu’on peut zapper sur ces in- quand les événements tournent mal.
trais aujourd’hui, je sauterais dans ses tal sont prouvés scientifiquement. conforts et plonger directement dans C’est en embrassant toute la gamme
bras. Grâce à lui, j’ai réalisé un des rêves la positivité. C’est faux. Un vrai travail émotionnelle, en pleurant parfois, en
de ma vie.” » « Pour se sentir bien, affirme Anne- de drainage des pensées noires est in- sachant rire et être triste, que nous en-
Martin Seligman, professeur à l’uni- Marie Filliozat, il faut quitter les contournable. Car ce n’est ni la volon- trons pleinement dans une vie qui vaut
versité de Pennsylvanie et « pape » de la ruminations mentales propres au té ni le mental qui permettent ensuite la peine d’être vécue. Autant dire que
psychologie positive, a précisé le mode pessimisme et libérer son corps des d’accéder aux émotions positives. c’est par le corps qu’on y arrive. ■
de pensée optimiste. Ceux qui adoptent crispations qui en découlent. » DR Cela passe par le corps. PROPOS RECUEILLIS PAR P. S.

Quelques brins d’ADN et un icosaèdre


QUEL EST le point commun entre le microscope, la classification des êtres de tous: qu’il soit nul en maths de Turing, les êtres vivants adorent triomphent de bien des difficultés»,
les 21 pétales de la chicorée, les rayures vivants, la théorie de l’évolution, ou qu’il en ait la bosse, le lecteur être classés en cladogrammes se réjouit Ian Stewart. C’est là, selon lui,
du zèbre et la double hélice de l’ADN? la découverte du gène et celle de l’ADN. voyagera donc avec plaisir parmi et les épidémies succombent toute la force des mathématiques
Les mathématiques! Elles seraient Car un organisme ne se réduit pas les biomathématiques. à l’étude des réseaux… appliquées à la biologie: un modèle
même, à en croire Ian Stewart *, à son code génétique, comme Et que dire de la géométrie! mathématique ne prétend pas
«la clef des mystères de l’existence». un meuble en kit qu’il n’y aurait Compter les pois Ian Stewart nous raconte ainsi l’histoire reproduire toute la complexité du
Mathématicien émérite, ce membre qu’à reconstituer. «La liste des éléments D’abord, on croise les végétaux de l’icosaèdre, solide régulier à 20 faces vivant, mais, en le simplifiant, il permet
de la Royal Society en est certain: ne suffit pas à comprendre la biologie, et leur «goût immodéré pour les nombres décrit par Euclide 300 ans avant de mieux le comprendre. Les maths
sa science favorite est «la sixième car ce qui importe est la façon dont de Fibonacci». Darwin aurait été inspiré Jésus-Christ. Pendant plus de 2000 ans, savent même calculer le chaos,
révolution» de la biologie après ces éléments sont utilisés (…). Et nous par Malthus et ses théories sur la le seul icosaèdre croisé dans la nature promet Ian Stewart…
ne disposons pour cela d’aucun meilleur croissance des populations. Mendel fut le ballon de football, ce qui limitait Et de citer Galilée: «L’univers (…) est

le plaisir outil que les mathématiques.»


Elles ont le pouvoir, selon Ian Stewart,
n’aurait pas soupçonné l’existence des
gènes s’il n’avait usé de la combinatoire
la portée de la chose. Mais depuis que le
microscope électronique nous permet
écrit dans la langue mathématique et ses
caractères sont des triangles, des cercles

des livres d’éclairer «tout ce qui a une structure


et une régularité. On peut aussi ajouter
l’incertitude». Bref, la vie!
Ian Stewart a l’art de rendre limpide
et des probabilités pour compter ses
plans de pois. Quant à Crick et Watson,
ils ne connaîtraient pas encore la double
hélice de l’ADN sans «la première
d’observer de près les virus… Surprise!
Nombre d’entre eux ont une forme
d’icosaèdre. En nous offrant la
connaissance de cette forme et de ses
et autres formes géométriques, sans le
moyen desquels il est humainement
impossible d’en comprendre un mot.»
Dites-le à votre enfant la prochaine fois
PAR SOLINE ROY
ce qui ne l’est pas. Et l’on s’amuse tant règle de la parité de Chargaff». faiblesses, les géomètres nous ont qu’il râlera contre son prof de maths…
en le lisant qu’on en oublie qu’on Les plantes jouent avec l’angle d’or permis de mieux percer les secrets * « Les mathématiques du vivant,
ne comprend pas tout… Qu’importe, pour disposer leurs graines, poissons des virus et de s’atteler à les faire taire… ou la clef des mystères de l’existence »,
l’auteur sait se mettre à portée et coquillages raffolent des équations «Les vertus logiques de l’algèbre Ian Stewart, Flammarion.
A